L'activité Cloud de Google a perdu plus de 5,5 milliards de dollars l'année dernière,
Mais elle se développe rapidement doublant presque les revenus de l’année précédente

La société mère de Google, Alphabet Inc, a dépassé mardi les prévisions de ventes trimestrielles pour ses activités de publicité et de Cloud Computing, aidée en partie par la pandémie, et a déclaré qu'elle allait reprendre ses grosses dépenses pour l'embauche et la construction d'installations. Mais une chose plus importante, c'est que les ventes de Google Cloud ont enregistré une perte annuelle de près de 5,6 milliards de dollars l'année dernière, cependant, l’activité a enregistré un bond de près de 50 % de revenus (à 13,1 milliards de dollars) par rapport à 2019.

Google, qui tire plus de revenus de la publicité sur Internet que toute autre entreprise a bénéficié des mesures de confinement du coronavirus qui ont poussé les détaillants et autres clients à se connecter, ce qui a permis de compenser les réductions des annonceurs de voyages et de divertissements.

Nom : g01.jpg
Affichages : 731
Taille : 38,0 Ko

« Les produits et le soutien de Google ont été une bouée de sauvetage pour des millions de petites et moyennes entreprises durement touchées par la pandémie », a déclaré le directeur général Sundar Pichai aux analystes lors d'une conférence téléphonique. La directrice financière de Google et Alphabet Ruth Porat, quant à elle, a décrit le quatrième trimestre comme « la grande fin d'une année difficile ».

La croissance des ventes de 2020 d'Alphabet de 13 % a été la plus faible depuis 2009, où elle avait affiché une croissance de 8,5 %. Malgré tout, grâce à des réductions de dépenses, Alphabet a augmenté sa trésorerie de 17 milliards de dollars en 2020, pour atteindre 137 milliards de dollars, d’après les résultats financiers publiés mardi. Mais maintenant que les vaccins contre les coronavirus sont déployés et que les dépenses publicitaires sont en hausse, Porat et d'autres dirigeants ont déclaré que l'entreprise allait recommencer à développer l'activité Google Cloud avec du personnel et des centres de données et à intégrer l'intelligence artificielle dans davantage de services.

Aidé par 3 milliards de dollars de gains d'investissement non réalisés, le bénéfice d'Alphabet au quatrième trimestre a augmenté de 43 % pour atteindre 15,2 milliards de dollars, soit 22,30 dollars par action, battant les estimations de 15,95 dollars par action. Les activités publicitaires de Google, y compris YouTube, ont représenté 81 % du chiffre d'affaires trimestriel record d'Alphabet, qui s'élève à 56,9 milliards de dollars, soit une hausse de 23 % par rapport à l'année précédente.

Nom : g02.png
Affichages : 744
Taille : 55,7 Ko

Les pertes d'exploitation de Google Cloud persistent, mais sa croissance est rapide

Google continue de miser fortement sur l’activité Cloud Computing et, alors qu'il connaît une croissance accélérée de ses revenus, ses pertes augmentent également. Pour la première fois mardi, Google a divulgué les revenus/pertes d'exploitation de son unité commerciale Google Cloud dans ses résultats trimestriels. Google Cloud a perdu 5,6 milliards de dollars au cours de l'exercice fiscal 2020 de Google, qui s'est terminé le 31 décembre, soit environ 21 % de plus que la perte annuelle de 2019.

Bien que cela puisse sembler un peu désastreux à première vue, on peut voir l’évolution dans le temps de cette activité d’une autre façon. D'une part, les pertes augmentent, passant de 4,3 milliards de dollars en 2018 à 4,6 milliards de dollars en 2019, mais les recettes connaissent également une forte croissance, passant de 5,8 milliards de dollars en 2018 à 8,9 milliards de dollars en 2019 et ensuite à 13,1 milliards de dollars en 2020, soit une hausse de 46 % par rapport à 2019. Ce qui correspond à un élan d’investissement soutenu par Google dans son activité de Cloud Computing.

Google s'est longtemps demandé s'il pouvait transformer l'argent de ses activités publicitaires en une nouvelle entreprise rentable. Pichai a reconnu que la réalisation de cet objectif pourrait prendre un certain temps.

Les analystes suivis par Refinitiv avaient estimé les recettes trimestrielles à 53,1 milliards de dollars et les ventes du Cloud à 3,82 milliards de dollars. Alphabet a déclaré qu'il s'attendait à une augmentation de 2,1 milliards de dollars de ses résultats d'exploitation en 2021, après qu'une nouvelle évaluation ait prolongé la durée de vie utile de ses serveurs et de son matériel de réseautage d'un an ou plus.

L'unité Cloud de Google, dirigée par son PDG Thomas Kurian, comprend l'ensemble de son infrastructure et de ses services de plateforme dans le Cloud, ainsi que Google Workspace (couramment appelé G Suite). Et c'est exactement là que Google investit beaucoup en ce moment. Les centres de données, après tout, ne sont pas bon marché, et Google Cloud a lancé quatre nouvelles régions en 2020 et a commencé à travailler sur d'autres. Cela s'ajoute à ses investissements dans ses services de base et à un certain nombre d'acquisitions.

« Sur le Cloud, nous voyons à quel point les clients sont en avance dans ce changement », a déclaré Sundar Pichai, PDG de Google/Alphabet, dans l'appel aux résultats mardi. « Nous voyons beaucoup de temps devant nous - et il est certain que la dynamique du marché et notre élan dans le contexte du marché sont le cadre dans lequel nous pensons à l'échelle des investissements - et au rythme des investissements. Il est évident que plus vous êtes dans ce domaine, et plus vous y contribuez - et les économies d'échelle commencent à fonctionner également. Mais nous investissons certainement en amont pour nous assurer que nous sommes en mesure de servir les clients dans le monde entier avec toutes les offres qui les intéressent ».

Nom : g03.png
Affichages : 723
Taille : 123,8 Ko

« Notre solide performance au quatrième trimestre, avec des revenus de 56,9 milliards de dollars, a été tirée par Search et YouTube, l'activité des consommateurs et des entreprises s'étant redressée par rapport au début de l'année », a déclaré Ruth Porat. « Les revenus de Google Cloud s'élevaient à 13,1 milliards de dollars pour 2020, avec une dynamique importante en cours, et nous restons concentrés sur la création de valeur à travers les opportunités de croissance que nous voyons », a-t-elle dit lors de l'appel aux résultats. Porat a aussi noté que Workspace connaît une forte croissance parmi les grandes entreprises, « qui signent des accords d'engagement significatifs et à long terme ».

Les chiffres du Cloud de Google sont remarquables pour plusieurs raisons : Google Cloud est à la traîne par rapport à la concurrence, en particulier la plateforme Azure de Microsoft et les services Web dominants d'Amazon, dont le PDG, Andy Jassy, vient d'être promu pour diriger l'ensemble d'Amazon maintenant que le cofondateur Jeff Bezos revient dans un rôle de président exécutif, selon une annonce surprise mardi après-midi. Mais les revenus en forte croissance de la division, qui viennent juste après le cœur de métier du géant de la recherche, suggèrent que Google pourrait devenir un acteur majeur du Cloud et un concurrent plus féroce pour Azure et AWS dans les années à venir.

Les coûts et les examens antitrust sèment toutefois des inquiétudes

À bien des égards, l'activité Cloud de Google connaît les mêmes difficultés de croissance que ses concurrents. Il a fallu près de dix ans à AWS pour devenir rentable pour la première fois, et son chiffre d'affaires annuel dépasse aujourd'hui les 45 milliards de dollars. Mais Google est confronté à une bataille difficile, qui demandera un temps et un investissement financier considérables pour porter ses fruits.

Heureusement, Alphabet ne dépend pas de l'activité de Google Cloud, comme Amazon s'appuie sur AWS, pour réaliser des bénéfices considérables chaque trimestre, grâce à l'activité publicitaire dominante de Google qui a rapporté un chiffre d'affaires stupéfiant de 52,9 milliards de dollars rien qu'au dernier trimestre et près de 170 milliards de dollars pour l'année. La division "Other Bets", qui fluctue en permanence et qui comprend Alphabet's X lab, Waymo et d'autres sociétés qui ne font pas partie de Google, a réalisé un chiffre d'affaires de 196 millions de dollars au dernier trimestre et de 657 millions de dollars en 2020, mais a également enregistré une perte d'exploitation de 4,48 milliards de dollars pour l'année.

L'augmentation des coûts, la concurrence accrue et une série de batailles réglementaires figurent parmi les grandes préoccupations des investisseurs d'Alphabet.

Les coûts d'Alphabet pour l'obtention de licences de programmation pour YouTube, l'exploitation de centres de données et le stockage de produits de consommation ont augmenté en flèche ces dernières années. Ces autres coûts représentent aujourd'hui environ 27 centimes pour chaque dollar de vente, contre 23 centimes il y a quatre ans, selon Reuters.

L'avance de Google sur le marché mondial de la publicité sur Internet se réduit à mesure qu'Amazon devient une menace plus importante et que des vendeurs centrés sur la Chine comme Alibaba se développent rapidement. La semaine dernière, la société d'études eMarketer a estimé que Google s'emparera de 30 % du marché en 2021 tout en augmentant ses ventes de 18 % pour atteindre 117 milliards de dollars.

Google lutte contre les enquêtes ou accusations antitrust en Australie, en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. En outre, Google a menacé de retirer son moteur de recherche de l'Australie si le pays applique de nouvelles règles qui obligeraient l'entreprise à négocier des paiements équitables aux éditeurs de nouvelles pour qu'ils incluent leur contenu dans les résultats.

Les analystes ont également exprimé leur inquiétude quant aux éventuelles révisions des lois sur la modération des contenus et la confidentialité des données sous le nouveau président américain Joe Biden. Ces lois favorisent actuellement des entreprises telles que Google.

Aussi selon Reuters, Alphabet reste sous-évalué par rapport à certains rivaux. Les actions de Microsoft Corp se négocient à dix fois les revenus attendus au cours des douze prochains mois et celles de Facebook Inc à sept fois, tandis qu'Alphabet se négocie à environ six fois. Pendant ce temps, à Seattle, AWS a annoncé mardi des revenus de 12,74 milliards de dollars pour le seul dernier trimestre et un bénéfice d'exploitation de 3,56 milliards de dollars. Pour 2020, le revenu d'exploitation d'AWS s'élève à 13,5 milliards de dollars.

Source : Google

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de l’activité Cloud de Google ?
Quels commentaires faites-vous des pertes d’exploitation croissantes de Google Cloud sur les trois dernières années ?
Pensez-vous que l’avenir s’annonce radieux pour Google Cloud ?

Voir aussi :

Google Cloud Platform afficherait désormais de meilleures performances que Microsoft Azure et AWS, selon un rapport de Cockroach Labs
Pour la première fois depuis son entrée en Bourse, Alphabet (Google) enregistre une baisse de ses revenus, néanmoins, son chiffre d'affaires s'élève à 38,29 milliards de dollars
Google Cloud lance Business Application Platform qui s'appuie sur ses API Apigee et AppSheet, pour vous permettre d'automatiser les processus et de créer facilement des applications sans ligne de code
Google affirme qu'il est le Cloud le plus propre, et signe un accord avec la compagnie pétrolière Saudi Aramco, pour une nouvelle région Cloud