IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    243
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 243
    Points : 3 919
    Points
    3 919
    Par défaut Les filles toujours minoritaires dans les écoles d’ingénieurs
    Les filles toujours minoritaires dans les écoles d’ingénieurs,
    une étude de l’IPP décrypte les chiffres qui démontrent le manque de diversité et le problème des inégalités dans les grandes écoles

    Une nouvelle étude intitulée « Quelle démocratisation des grandes écoles depuis le milieu des années 2000 ? », a été publiée par l'Institut des politiques publiques (IPP) mardi 19 janvier 2021. Entre 2006 et l'année scolaire 2016-2017, quatre chercheurs de l’IPP ont épluché toutes les données disponibles des 234 grandes écoles françaises, compilées par le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. L’étude, menée sur une décennie, révèle que le recrutement des élèves au sein de ces établissements (écoles de commerce, d’ingénieurs, instituts d’études politiques, écoles normales supérieures, classes préparatoires…) n’a pas progressé en terme de diversité. Les étudiantes représentent un quart des inscrits. Une proportion qui n’a pas bougé entre 2006 et 2016. En effet ce à quoi ressemblerait le portrait-robot de la majorité des étudiants recrutés dans les grandes écoles françaises est : homme, originaire d'Île-de-France, issu de classes sociales très favorisées.

    Nom : Screenshot_2021-01-21 Sexisme dans l’enseignement supérieur le HCE pointe du doigt les écoles d’.png
Affichages : 3767
Taille : 367,3 Ko

    Près de 6 étudiants sur 10 sont des hommes des grandes écoles

    Les femmes représentaient 26 % des promotions des écoles d’ingénieurs en 2016-2017 (21 % dans les écoles les plus prestigieuses), comme dix ans plus tôt. En revanche, les écoles de commerce et les instituts d’études politiques accueillent autant, voire plus de femmes que d’hommes dans leurs promotions. Autrement dit, seuls 42 % des étudiants des grandes écoles sont des filles. Pourtant, ces dernières sont la majorité (55 %) des effectifs dans les formations de niveau bac+3 à bac+5. Elles sont encore moins nombreuses dans les établissements les plus sélectifs, puisque leur part tombe à seulement 37 %. « Cette sous-représentation féminine n'est pas cependant uniforme : elle est particulièrement marquée dans les écoles d'ingénieurs (26 % de filles) alors que les écoles de commerce présentent, en moyenne, des proportions comparables de filles et de garçons », nuance l'étude.

    Les filles seraient-elles moins brillantes ? « A fortiori, les performances scolaires ne contribuent aucunement à expliquer la sous-représentation des filles dans les grandes écoles », tranche le rapport. Au regard de leurs performances scolaires dans le secondaire, les étudiantes auraient pourtant dû être plus nombreuses à intégrer ces écoles. « Notre étude montre que si les filles sont moins présentes en école d’ingénieurs et en prépa, cela ne s’explique pas par leur niveau scolaire, souligne Cécile Bonneau, doctorante en économie à l’École normale supérieure et à l’École d’économie de Paris, coautrice de l’étude. Les filles se détournent de ces filières après le bac, par choix ou par autocensure ».

    10 % d’élèves issus de milieux défavorisés, contre 64 % d’élèves très favorisés

    La France comptait, en 2016-2017, 234 grandes écoles, définies par le ministère de l’Enseignement supérieur comme « des établissements d’enseignement supérieur qui recrutent leurs élèves par concours et assurent des formations de haut niveau ». Or, ces écoles se caractérisent également par étroitesse de leur recrutement. Un phénomène observé à travers différents indicateurs tels que l’origine sociale et l’origine géographique.

    L’étude relève que la part d’étudiants issus des milieux les plus défavorisés (ouvriers et personnes sans activité professionnelle) ne dépasse jamais les 10 % dans ces établissements, alors que les étudiants issus de catégories socioprofessionnelles très favorisées (cadres et assimilés, chefs d’entreprise, professions intellectuelles et professions libérales) représentent, eux, 64 % des effectifs. « Plus les écoles sont sélectives, plus elles ont une composition sociale favorisée, plus il y a de Parisiens, de Franciliens », analyse Julien Grenet. Il évoque ainsi un effet mécanique qui veut que les élèves socialement favorisés ont de meilleurs résultats scolaires et donc plus de chances de réussite aux concours. Toutefois, nuance-t-il, ces inégalités de réussite scolaire n’expliquent pas la totalité des inégalités, « au mieux elles en expliquent la moitié ».

    Selon Grenet « le fait qu’il y ait une très forte concentration de ces classes préparatoires et de ces grandes écoles à Paris et en Île-de-France crée un obstacle pour les élèves qui ne viennent pas de cette région ». En effet, au-delà des performances scolaires au lycée, des obstacles géographiques se dressent inévitablement sur le chemin des futurs étudiants, impliquant un facteur financier non négligeable (notamment lié au coût de la mobilité, mais aussi aux frais d’inscription dans certaines écoles pour lesquelles même les boursiers ne peuvent obtenir une exonération totale), menant à des phénomènes d’autocensure.

    Des inégalités géographiques

    Julien Grenet évoque le problème du recrutement en fonction des lycées. En effet, le rapport souligne que la moitié des élèves des plus grandes écoles (les 10 % plus sélectives) viennent de seulement 8 % des lycées français, qui sont souvent des lycées parisiens, ou franciliens. « Dans les lycées, parfois, aucun des élèves ne va jamais en prépa ou dans une grande école. Ils peuvent donc se priver de cette possibilité alors qu’ils en ont les moyens d’un point de vue scolaire. Cela crée un effet pervers, car cette forte concentration géographique va entretenir la fermeture des grandes écoles à la diversité en raison d’un non-accès à cette information par rapport aux élèves qui sont très favorisés », explique Grenet.

    « L’ambition scolaire va dépendre de l’influence des camarades de classe, de l’histoire de sa propre famille… Et les grandes écoles apparaissent largement comme un monde d’initiés », développe Julien Grenet, qui pointe un manque d’accessibilité des informations fournies aux élèves de certains lycées concernant l’accès à ces grandes écoles. Ces mécanismes d’autocensure, le contexte scolaire et familial jouent considérablement sur les choix d’orientation.

    L’étude a été réalisée dans le cadre d’un appel à projet de recherche conjoint entre le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de l’Enseignement supérieur. Commandée en 2015 par le gouvernement Valls, l'étude avait pour objectif « de déterminer si les initiatives mises en place depuis une quinzaine d'années pour élargir la base de recrutement des grandes écoles ont effectivement permis de diversifier le profil de leurs étudiants, sur la base d'éléments empiriques solides ».

    Source : Institut des Politiques Publiques

    Et vous ?

    Que pensez-vous des résultats de cette enquête ? Sont-ils pertinents de votre point de vue ?
    Qu’est-ce qui explique, selon vous, la sous-représentation de la gent féminine dans les filières en lien aux sciences et aux technologies ?
    Pensez-vous que l’augmentation des quotas de femmes formées aux métiers du numérique puisse apporter réponse à ce problème de sous-représentation des femmes dans le secteur ?

    Voir aussi :

    La Grande École du Numérique souhaite former à minima 40 % de femmes au sein de ses propres cursus d'ici à la fin 2021. Pour apporter réponse aux stéréotypes de genre dans le secteur du numérique
    La féminisation des métiers de la tech ne progresse pas, voire recule, selon une étude du cabinet Global Contact
    Inégalités de genre dans la tech*: c'est une erreur de vouloir à tout prix embaucher plus de femmes, explique une ancienne Lead Tech de Google
    Les hommes ne sont pas meilleurs que les femmes en maths et science selon une étude. Pourquoi si peu d'informaticiennes et développeuses dans ce cas*?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 954
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 954
    Points : 14 058
    Points
    14 058
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    En revanche, les écoles de commerce et les instituts d’études politiques accueillent autant, voire plus de femmes que d’hommes dans leurs promotions.
    Et encore vous devriez voir dans la magistrature et le journalisme, il y a encore plus de femmes.

    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    L’étude relève que la part d’étudiants issus des milieux les plus défavorisés (ouvriers et personnes sans activité professionnelle) ne dépasse jamais les 10 % dans ces établissements, alors que les étudiants issus de catégories socio-professionnelles très favorisées (cadres et assimilés, chefs d’entreprise, professions intellectuelles et professions libérales) représentent, eux, 64 % des effectifs.
    Autant vouloir comparer les femmes avec les hommes je trouve que ça n'a aucun sens, autant comparer les différents milieu sociaux ça a un sens.
    Ce serait pas mal si il pouvait y avoir un peu plus d'enfants d'ouvriers dans les établissements d’enseignement supérieur qui recrutent leurs élèves par concours et assurent des formations de haut niveau.
    Mais en même temps ça doit être difficile de tolérer des gosses de riches. Je comprend ceux qui n'ont pas envie d'essayer d'entrer dans une grande école.

    Bref, une femme pauvre à plus de point commun avec un homme pauvre qu'avec une femme riche.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #3
    Membre habitué
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    86
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 86
    Points : 184
    Points
    184
    Par défaut
    On peut se demander pourquoi c'est le cas en France et pas dans d'autres pays.
    En plus de ça, étant donné que les ingénieurs ont souvent des missions d'encadrement, on peut se demander s'il faut vraiment s'étonner de la sous-reprentativité des femmes dans lesdits postes. Et si l'on veut régler ce problème, il le prendre bien plus en amont qu'au moment du recrutement.

  4. #4
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Architecte Web / Android
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    6 247
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte Web / Android
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 6 247
    Points : 17 939
    Points
    17 939
    Par défaut
    On ferait mieux de se concentrer sur le fait que tout le monde devrait avoir les même possibilités en terme d'éducation plutôt que sur le taux de parité de telle ou telle filière.

    Où est le problème d'avoir seulement 20% de femme dans un cursus à partir du moment où ce chiffre est la résultante d'un choix et non pas de barrière à l'entrée ?

    Pour moi c'est du même niveau que la parité en politique , ca part d'une bonne intention , car on se dit qu'on va éviter les discrimination mais :
    - On ne règle pas le problème à la source
    - On se prive potentiellement d'une personne plus compétente car elle n'est pas du bon sexe.
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  5. #5
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    125
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 125
    Points : 447
    Points
    447
    Par défaut
    Personnellement, si ma fille veut devenir ingénieur plus tard, je l'orienterai vers un pays signataire de l'accord de Washington concernant la reconnaissance mutuelle des diplômes de génie. Cela lui permettra de s'expatrier dans un pays où subsiste un tissu industriel et où les scientifiques sont respectés, d'avoir des facilités de visa qu'elle n'aurait pas avec un diplôme français, de s'enregistrer comme ingénieur sans passer par un long et coûteux processus de validation des acquis, etc...

    Faisons preuve d'un peu d'humilité pour une fois, les "Grandes Écoles" ont une reconnaissance essentiellement franco-française, pour ne pas dire parisiano-parisienne.

    N.B : le premier qui sort le contre-exemple de son pote trader à Wall Street paye son coup à boire.

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    949
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 949
    Points : 3 359
    Points
    3 359
    Par défaut
    Les garçons sont toujours minoritaires dans les écoles de sage-femme!

    Les filles sont minoritaires dans l'usage des camions de pompier comme jouet!

    Les garçons sont minoritaires dans l'usage des poupées comme jouet!


    Mon dieu! C'est la fin du monde! Mais que fait la police?

  7. #7
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 556
    Points : 1 294
    Points
    1 294
    Par défaut
    J'ai jamais vue de femme à l'arrière d'un camion poubelle, mais ça par contre ça a l'air de choquer personne...

    Maintenant que j'ai votre attention de petit rageux, lisez la suite

    Ce qui m’énerve le plus avec ce genre d'étude, c'est qu'elles insinuent que pour réussir sa vie, il faut être à un poste à responsabilité, faire des étude supérieur, bref que des termes superlatif impliquant forcement une relation de qualité et de réussite de vie, associant de fait la réussite de sa vie à la réussite professionnel (qui a dit "novlangue" ?...).

    Lorsque j'ai parlé de camion poubelle, je suis certain que vous avez directement associé ce métier à un "sous-métier", et que vous avez considéré mon argument comme étant:
    "ouai, bah si faut la parité dans les métier bien, faut aussi la parité dans les métier de m***".
    Cependant, je serais curieux de comparer le taux de dépression chez les éboueurs et chez les cadres, histoire de voir dans quel métier on est le plus "heureux"...

    Au lieu de faire des stats par catégorie sociaux professionnel, on pourrait pas regarder la proportion d'homme et de femme qui sont heureux dans leur boulot et essayer de tendre vers un pourcentage identique pour les 2 sexes, et le plus élevé possible tant qu'à faire ?
    La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. - Antoine de Saint-Exupéry

  8. #8
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    125
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 125
    Points : 447
    Points
    447
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Les garçons sont toujours minoritaires dans les écoles de sage-femme!

    Les filles sont minoritaires dans l'usage des camions de pompier comme jouet!

    Les garçons sont minoritaires dans l'usage des poupées comme jouet!


    Mon dieu! C'est la fin du monde! Mais que fait la police?
    En l'occurrence, pour les sages-femmes, ça évolue très rapidement. En effet, niveau salaire, mieux vaut être sage-femme qu'infirmier si bien que de plus en plus d'hommes font ce choix de carrière.

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 954
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 954
    Points : 14 058
    Points
    14 058
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Les filles sont minoritaires dans l'usage des camions de pompier comme jouet!

    Les garçons sont minoritaires dans l'usage des poupées comme jouet!
    Ça fait plus de 10 ans que la Suède essaie de changer ça (je ne suis pas fan de ce genre d'article) :
    La fin des «jouets de fille» et des «jouets de garçon»
    En cette période de fêtes, la police féministe suédoise est en train de prouver qu’à ses yeux, rien n’est sacré, pas même Noël. Non contente de prôner l’utilisation de pronoms neutres —«hen» au lieu de il et elle, ou de demander aux hommes de s'asseoir pour faire pipi— elle a persuadé l’équivalent du 60 Millions de consommateurs suédois (association de défense des consommateurs) de convaincre Top Toys, principal distributeur de jouets du pays, d’arrêter de publier des catalogues arborant des «stéréotypes périmés».

    Ainsi, dans l’édition suédoise du catalogue Top Toys de noël 2012, c’est la fille qui a l’œil dans le viseur de la mitraillette géante Nerf tandis que le garçon caresse gentiment la joue d'une poupée [note de la traductrice: il semblerait plutôt lui prendre la température auriculaire, donc jouer au docteur] Sur une autre page, un garçon d’à peu près 8 ans tient au bout d’une laisse scintillante de faux loulous de Poméranie duveteux du genre de ceux habituellement baladés dans le sac à main de Paris Hilton. Tout ce que je peux dire de ce nouveau catalogue c’est merci seigneur pour les Suédois —et je le dis en sachant pertinemment ce que ce pauvre garçon a dû subir à l’école le jour où cette photo a été publiée.
    (...)
    Singes mis à part, il est possible que les préférences en termes de jouets soient tout autant une conséquence de la pression des pairs que de différences innées. Au milieu de la maternelle à peu près, les goûts des filles commencent s’ouvrir et elles se mettent à tester une foule de jouets différents tandis que les garçons s’accrochent fermement à leurs jouets de garçons, souligne Eliot.

    Une explication logique pour cela est que la diversification coûte plus cher aux garçons. Personne ne s’étonne qu’une fille joue au basket ou aux voitures de course; c’est même sûrement considéré comme assez cool. Mais un garçon jouant à la poupée panique presque tout autant les parents d’aujourd’hui que ceux de 1970. Une étude classique de l’université de SUNY Binghamton sur la pression exercée par les pairs montre par exemple que les garçons sont deux fois plus susceptibles d’éviter d’explorer des jouets typiquement féminins en présence d’un autre enfant.

    Hors de Suède, les nouvelles sortes de jouets populaires permettent aux enfants de s’exprimer un peu plus ouvertement sans qu’on leur colle des stéréotypes sexués sous le nez (bien que la ligne de Lego «Friends» soit à dominante rose et que le set de construction Barbie mette l’accent sur le fait que les filles peuvent aussi le «décorer.») Les recherches les plus intéressantes montrent par exemple que quand les garçons jouent à la bagarre, ils ne sont pas simplement agressifs mais développent des talents de socialisation et de négociation primordiaux.

    Et les filles, quand elles se cachent dans le coin des poupées, ne sont pas mignonnes et dociles mais s’entraînent à se dominer les unes les autres et à démarrer des conflits. Un jeu de construction Barbie ou une maison de poupées de pompiers reconnaît qu’à la fois les filles et les garçons peuvent vouloir exprimer plusieurs facettes de leur personnalité—ils peuvent avoir envie tour à tour de tout casser et de jouer au papa et à la maman.
    Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
    Cela lui permettra de s'expatrier dans un pays où subsiste un tissu industriel et où les scientifiques sont respectés
    Je ne sais pas si c'est nécessaire, je crois qu'on peut faire un BAC+5 ou un BAC+8 dans une Fac publique française et trouver du boulot dans d'autres pays.
    Enfin j'imagine vu qu'on parle souvent de fuite des cerveaux.
    Fuite des cerveaux : les bac +5 veulent quitter la France
    Selon l’enquête menée par la plateforme qapa.fr, les diplômés sont toujours plus nombreux à vouloir s’expatrier. Un quart des sondés souhaitant travailler à l’étranger ont au moins un niveau master
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #10
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Architecte Web / Android
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    6 247
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte Web / Android
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 6 247
    Points : 17 939
    Points
    17 939
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Les filles sont minoritaires dans l'usage des camions de pompier comme jouet!
    Les garçons sont minoritaires dans l'usage des poupées comme jouet!

    Mon dieu! C'est la fin du monde! Mais que fait la police?
    Sauf que ce genre de chose qui paraisse anodine ne le sont pas réellement , car ces états de fait ne sont généralement pas liés à un choix des enfants mais plutôt à une orientation des personne offrant ces jouets : "Mon fils va pas jouer à la poupée quand même !" . Ce qui créer déjà une barrière. C'est ce genre de chose dont il faut se débarrasser.

    Il n'ya pas de jeu de fille ou de garcon (il ne devrait pas y'en avoir en tout cas) , il n'ya que des jeux qui amuse ou pas ! Mon fils s'éclate en ce moment avec une vieille poupée ... tant mieux pour lui , demain ca sera surement des voitures et après demain le carton de ma commande amazon , mais je pense qu'il important de ne pas conditionner les esprits si jeunes sur ce qu'il peuvent ou pas utiliser (et pourtant je porte pas dans mon coeur tous SJW qui militent pour ce genre de cause).
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  11. #11
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    125
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 125
    Points : 447
    Points
    447
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Je ne sais pas si c'est nécessaire, je crois qu'on peut faire un BAC+5 ou un BAC+8 dans une Fac publique française et trouver du boulot dans d'autres pays.
    Enfin j'imagine vu qu'on parle souvent de fuite des cerveaux.
    Fuite des cerveaux : les bac +5 veulent quitter la France
    Dans pas mal de pays, les pays anglo-saxons en particulier, les ingénieurs doivent avoir une autorisation d'exercer similaire à celle des médecins ou des avocats.

    Cette autorisation est délivrée par l'association professionnelle adhoc. Si vous détenez un Bachelor ou un Master reconnu par la convention de Washington, il est très facile de l'obtenir. A contrario, si votre diplôme a été délivré par un pays non signataire, vous vous engagez dans un processus long et coûteux.

    La délivrance de visas talents est elle-aussi parfois conditionnée par la détention d'un diplôme d'ingénierie reconnu par le dit accord. Idem, sans cela, le processus est bien plus aléatoire et compliqué.

  12. #12
    Membre habitué
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    86
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 86
    Points : 184
    Points
    184
    Par défaut
    Je sais que tous les whataboustism à base de "et les hommes de ménage" sont bien fin, mais c'est ignorer pourquoi la question du manque de femme en école d'ingénieur n'est important : les écarts salariaux; pourquoi les femmes tendent à choisir des études menant à des carrières nmoins rémunératrice et comment changer ça pour réduire l'écart.

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 954
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 954
    Points : 14 058
    Points
    14 058
    Par défaut
    Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
    pourquoi les femmes tendent à choisir des études menant à des carrières nmoins rémunératrice et comment changer ça pour réduire l'écart.
    Pourquoi vous voulez forcer des femmes à changer d'orientations ? Elles font ce qu'elles veulent.

    Est-ce que vous avez des exemples de carrières qui rémunèrent bien ? Perso je suis ingénieur de développement et le salaire n'est vraiment pas top. Il est très facile de trouver des femmes qui gagnent plus que moi.
    Keith Flint 1969 - 2019

  14. #14
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Architecte Web / Android
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    6 247
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte Web / Android
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 6 247
    Points : 17 939
    Points
    17 939
    Par défaut
    Je pense quand même que c'est largement démontré que dans la plus part des cas une femme à poste identique gagne moins que son homologue masculin.

    Si c'est parce que majoritairement les femmes sont moins bonne en négo que les hommes c'est pas grave.
    Si c'est parce que "une femme doit gagner moins qu'un homme parce que comme tout le monde le sait elles sont tout le temps malade/enceinte/barrées à 16h pour s'occuper des gosses" ca l'est plus .
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 954
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 954
    Points : 14 058
    Points
    14 058
    Par défaut
    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    Je pense quand même que c'est largement démontré que dans la plus part des cas une femme à poste identique gagne moins que son homologue masculin.
    Si il y a une différente de salaire entre une homme et une femme, qui ont fait les mêmes études, qui ont autant d'expérience, qui ont le même poste dans la même entreprise, elle doit être minime.
    Dans ce genre de statistiques ont comparent souvent des choses qui ne sont pas comparable.
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #16
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    chomeur
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    600
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 76
    Localisation : France, Seine Maritime (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : chomeur
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 600
    Points : 1 239
    Points
    1 239
    Par défaut
    on pourrait pas faire la même info avec comme titre Les hommes toujours minoritaires dans le tertiaire
    Plus vite encore plus vite toujours plus vite.

  17. #17
    Membre expert
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Ingénieur Cloud
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    1 088
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Cloud
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 1 088
    Points : 3 216
    Points
    3 216
    Billets dans le blog
    20
    Par défaut
    Bah quand on voit les commentaires ici on se rend compte que le problème est loin d'être réglé, on a eu le débat déjà récemment, mais apparemment les gens ne comprenne toujours pas ou se situe le problème, pire, certain pense encore naïvement que on n'empeche pas les femmes de se diriger vers les études d'informatique.

    Avoir on va devoir le repété encore :
    - Non les femmes ne sont pas physiologiquement moins faites ou moins attiré par l'informatique
    - Ce sont des biais qui font qu'on pousse les femmes dans des métiers autre que l'IT, pas des choix
    - Oui c'est un vrai problème de ne pas avoir de femme représenter en informatique
    - L'IT en général a un gros problème de misogynie, et d'ailleurs ce forum en est le reflet évident
    Ce post à été écrit par un panda
    Apollo 11 - AGC revue de code
    -- qwerty keybord

  18. #18
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    949
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 949
    Points : 3 359
    Points
    3 359
    Par défaut
    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    Il n'ya pas de jeu de fille ou de garcon (il ne devrait pas y'en avoir en tout cas) , il n'ya que des jeux qui amuse ou pas ! Mon fils s'éclate en ce moment avec une vieille poupée ... tant mieux pour lui , demain ca sera surement des voitures et après demain le carton de ma commande amazon , mais je pense qu'il important de ne pas conditionner les esprits si jeunes sur ce qu'il peuvent ou pas utiliser (et pourtant je porte pas dans mon coeur tous SJW qui militent pour ce genre de cause).
    Belle théorie, mais malheureusement pour elle... Les faits sont têtus: Si tu mets à disposition dans une pièce des "jouets de garçon" et des "jouets de fille", la majorité des garçons iront vers les "jouets de garçon" et la majorité des filles iront vers les "jouets de fille" sans pour autant avoir subi au préalable un lavage de cerveau!

    Il en va de même pour les métiers techniques: On a beau promouvoir toutes les théories égalitaires, ils intéressent plus les hommes que les femmes. En l'occurrence, il n'y a pas là un problème d'égalité mais simplement un problème d'affinité!

  19. #19
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2017
    Messages
    1 407
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2017
    Messages : 1 407
    Points : 5 783
    Points
    5 783
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Belle théorie, mais malheureusement pour elle... Les faits sont têtus: Si tu mets à disposition dans une pièce des "jouets de garçon" et des "jouets de fille", la majorité des garçons iront vers les "jouets de garçon" et la majorité des filles iront vers les "jouets de fille" sans pour autant avoir subi au préalable un lavage de cerveau!
    Ca n'a aucun sens. Un enfant subit l'influence de sa famille, copains, école, tv, etc dès sa naissance. Je doute que la majorité des parents propose à leurs enfants de s'habiller en bleu ou en rose, de jouer avec le camion ou la poupée, etc. Donc oui il y a bien lavage de cerveau.

  20. #20
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    1 727
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 1 727
    Points : 4 544
    Points
    4 544
    Par défaut
    Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
    On peut se demander pourquoi c'est le cas en France et pas dans d'autres pays.
    http://www.slate.fr/story/157888/ega...es-egalitaires
    Il semble qu'au plus un pays se veut égalitaire, au moins les femmes font de science. Les fous y voient un problème, les autres une simple logique.
    Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
    En plus de ça, étant donné que les ingénieurs ont souvent des missions d'encadrement, on peut se demander s'il faut vraiment s'étonner de la sous-reprentativité des femmes dans lesdits postes.
    Non justement ce n'est pas le boulot d'ingénieur. Qu'en France ce soit la seule option pour monter ne veut pas dire que c'est le but d'un ingénieur bien au contraire.

Discussions similaires

  1. [XL-2013] Optimisation de la formation de groupe dans les écoles
    Par Trad60 dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/02/2018, 16h57
  2. Réponses: 213
    Dernier message: 02/12/2014, 10h38
  3. Réponses: 55
    Dernier message: 05/04/2011, 11h00
  4. Réponses: 8
    Dernier message: 07/05/2009, 17h21
  5. Réponses: 133
    Dernier message: 06/04/2008, 14h47

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo