IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    1 763
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 1 763
    Points : 40 327
    Points
    40 327
    Par défaut Lancement d'AlmaLinux, un clone stable de RHEL pour ceux qui aimaient CentOS
    Red Hat annonce un RHEL sans frais pour les petits environnements de production
    notamment pour les charges de travail de production avec jusqu'à 16 serveurs de production

    Beaucoup de développeurs sont encore sous le choc et de nombreuses entreprises sont toujours frustrées vis-à-vis de Read Hat. Pourquoi ? Parce que l'entreprise a surpris tout le monde début décembre en annonçant qu'elle mettrait fin au développement de la distribution Linux CentOS (Community enterprise Operating System) à la fin de l'année 2021. Cela a suscité beaucoup de consternation au sein de la communauté. Désormais, pour apaiser les esprits, Red Hat a annoncé un RHEL gratuit pour les petits environnements de production comportant jusqu'à 16 serveurs de production.

    Petit rappel sur la décision de Red Hat de mettre fin à la distribution CentOS

    En décembre 2020, l’équipe de Red Hat, qui assure le développement et la maintenance de la distribution CentOS, a annoncé qu’au cours de cette année, elle passera de CentOS Linux, la reconstruction de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), à CentOS Stream, qui vient juste avant une nouvelle version de RHEL. CentOS Linux 8, en tant que reconstruction de RHEL 8, prendra fin à la fin de 2021. CentOS Stream continue après cette date, servant de branche (de développement) en amont de Red Hat Enterprise Linux. Red Hat a ajouté qu'à la fin de CentOS Linux 8 (la reconstruction de RHEL8), votre meilleure option sera de migrer vers CentOS Stream 8.

    Ce dernier est un petit delta de CentOS Linux 8, et dispose de mises à jour régulières comme les versions traditionnelles de CentOS Linux. Si vous êtes un utilisateur de CentOS Linux 8 dans un environnement de production et que vous craignez que CentOS Stream ne réponde pas à vos besoins, Red Hat vous invite à le contacter pour connaître les options qui s'offrent à vous. En somme, cela signifie pour les utilisateurs de la distribution GNU/Linux destinée aux serveurs et aux postes de travail que CentOS 8 sera abandonnée plus tôt que prévu. Initialement, la maintenance de cette distribution devait être assurée jusqu’au 31 mai 2029.

    Nom : image.jpg
Affichages : 3120
Taille : 39,5 Ko

    Mais contre toute attente, Red Hat a décidé unilatéralement de rapprocher cette date au 31 décembre 2021. En plus de cette annonce qui vient couper l’herbe sous les pieds des utilisateurs utilisant CentOS 8, Red Hat a déclaré qu’il n’y aura pas de version 9 de CentOS. À la fin du cycle de vie de CentOS 8, les utilisateurs de CentOS devront soit se tourner vers CentOS Stream 8 qui est utilisé en amont pour le développement de RHEL 8, soit payer pour utiliser RHEL 8 ou simplement chercher une autre alternative. Red Hat indique également qu'Intel collaborera avec eux et la communauté sur CentOS Stream.

    L'entreprise parle également de Facebook en utilisant un dérivé de CentOS Stream dans leurs centres de données. Dans la communauté, on pense que le passage à CentOS Stream offrira au moins un regard transparent sur l'équipe RHEL et potentiellement plus de collaboration, mais est une déception pour ceux qui veulent une version gratuite presque identique aux versions actuelles de RHEL8 que CentOS 8 a fournies. Oracle Linux continue d'être une autre "reconstruction" populaire de RHEL, mais avec ses propres fonctionnalités disponibles comme le noyau d'entreprise incassable et là aussi, Oracle essaie de vendre des contrats de support.

    En 2019, Scientific Linux, reconnu comme l'autre alternative communautaire populaire à Red Hat Enterprise Linux, est arrivé en fin de vie (EoL - End of Life) et ses utilisateurs ont alors été orientés vers CentOS, mais ce dernier vient d’être "enterré" également. De plus en plus de distributions Linux "meurent" ces dernières années. Outre Scientific Linux et CentOS, qui vient d'arriver en fin de vie, Antergos a également été abandonné en 2019. Le projet Linux Antergos était une distribution Linux basée sur Arch Linux. Il se base sur l'environnement de bureau GNOME 3 par défaut, mais peut aussi employer le bureau Cinnamon, MATE, KDE Plasma 5, Deepin, et Xfce.

    Red Hat annonce un RHEL gratuit pour les petites charges de production

    À la suite de l'annonce de la fin de CentOS 8 et de son recentrage sur CentOS Stream comme future branche en amont de RHEL, de nombreuses personnes se sont inquiétées de l'absence de CentOS 8 après cette année. Pour tenter de combler ce vide, Red Hat a annoncé ce 20 janvier 2021 qu'il allait rendre Red Hat Enterprise Linux gratuit pour les petits déploiements de production. « Si CentOS Linux a fourni une distribution Linux gratuite, RHEL existe également aujourd'hui grâce au programme Red Hat Developer », a déclaré l'entreprise dans un billet de blogue.

    « Les conditions du programme limitaient auparavant son utilisation aux développeurs de machines individuelles. Nous reconnaissons qu'il s'agissait d'une limitation difficile », a-t-elle ajouté. Désormais, l'entreprise remédie à cela en élargissant les conditions du programme Red Hat Developer afin que l'abonnement de développeur individuel pour RHEL puisse être utilisé en production pour un maximum de 16 systèmes. C'est exactement ce dont il s'agit : pour les petits cas d'utilisation en production, il s'agit d'un RHEL gratuit et autofinancé.

    « Il vous suffit de vous connecter avec un compte Red Hat gratuit (ou via une connexion unique via GitHub, Twitter, Facebook et d'autres comptes) pour télécharger RHEL et recevoir les mises à jour. Rien d'autre n'est nécessaire. Il ne s'agit pas d'un programme de vente et aucun représentant commercial n'assurera le suivi. Il existe une option dans l'abonnement qui permet de passer facilement au support complet, mais c'est à vous de décider », a déclaré Red Hat. Vous êtes en outre en mesure d'utiliser le programme Red Hat Developer étendu pour exécuter RHEL sur les principaux cloud publics, notamment AWS, GCP et Azure.

    Par ailleurs, vous ne devez payer que les frais d'hébergement habituels facturés par le fournisseur de votre choix ; le système d'exploitation est gratuit tant pour les charges de développement que pour les petites charges de production. Ces modifications du programme Developer prendront effet à partir du 1er février. Ceux qui dépassent cette "production à petite échelle" devront toujours acheter des licences Red Hat Enterprise Linux ou rechercher l'un des nombreux dérivés RHEL qui existent déjà comme Oracle Linux ou qui sortent cette année comme AlmaLinux et RockyLinux de CloudLinux.

    Enfin, Red Hat a ajouté un RHEL gratuit pour les équipes de développement des clients. « Nous avons reconnu que l'un des défis du programme Red Hat Developer était de le limiter à un développeur individuel. Nous développons actuellement le programme Red Hat Developer pour permettre aux équipes de développement d'un client de rejoindre plus facilement le programme et de profiter de ses avantages. Ces équipes de développement peuvent désormais être ajoutées à ce programme sans frais supplémentaires via l'abonnement existant du client », a annoncé l'entreprise.

    Selon Red Hat, cela contribue à rendre RHEL plus accessible en tant que plateforme de développement pour l'ensemble de l'organisation. Il continue en disant que, grâce à ce programme, RHEL peut également être déployé via Red Hat Cloud Access et est accessible sur les principaux cloud publics, dont AWS, GCP et Azure, sans frais supplémentaires, à l'exception des frais d'hébergement habituels facturés par le fournisseur cloud de votre choix.

    Et les autres cas d'utilisation de RHEL non couverts par ces changements ?

    « Nous savons que ces programmes n'abordent pas tous les cas d'utilisation de CentOS Linux, donc nous n'avons pas fini de fournir d'autres moyens d'obtenir RHEL facilement. Nous travaillons sur une série de programmes supplémentaires pour d'autres cas d'utilisation, et nous prévoyons de fournir une autre mise à jour à la mi-février », a déclaré Red Hat. Celui-ci a déclaré qu'il entend rendre RHEL plus facile à utiliser. Ainsi, il a déclaré être en train d'éliminer les nombreux obstacles qui se dressent sur son chemin, en s'efforçant de suivre l'évolution des besoins des utilisateurs de Linux, de ses clients et de ses partenaires.

    En outre, Red Hat a déclaré que cela l'oblige à examiner en permanence ses modèles de développement et d'entreprise pour répondre à ces besoins changeants. « Nous pensons que ces nouveaux programmes, et ceux qui suivront vont dans ce sens », estime-t-il. Red Hat fait de CentOS Stream le centre de collaboration pour RHEL, avec un paysage qui ressemble à celui-ci :

    • Fedora Linux est le lieu des innovations, des réflexions et des idées majeures concernant les nouveaux systèmes d'exploitation. C'est essentiellement là que naîtra la prochaine version majeure de Red Hat Enterprise Linux ;
    • CentOS Stream est la plateforme livrée en continu qui devient la prochaine version mineure de RHEL ;
    • RHEL est le système d'exploitation intelligent pour les charges de travail de production, utilisé dans presque tous les secteurs d'activité dans le monde, des déploiements à l'échelle du cloud dans les centres de données critiques et les salles de serveurs localisées aux cloud publics et aux extrémités des réseaux d'entreprise.

    Source : Red Hat

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la mise à jour du programme Red Hat Developer ?
    Utilisez-vous CentOS ? Si oui, que pensez-vous de l'arrêt de son développement ?
    Votre organisation utilise-t-elle CentOS ? Comment prévoit-elle de gérer ce changement à l'avenir ?

    Voir aussi

    La distribution CentOS Linux est morte : Red Hat n'investira plus ses ressources pour soutenir le système après 2021 et CentOS Stream, utilisé en amont de RHEL, ne remplacera pas CentOS Linux

    Scientific Linux et Antergos annoncent l'arrêt du développement de leurs distributions Linux. Linux Mint pourrait leur emboîter le pas

    Le marché Red Hat vise à accélérer l'innovation en matière de cloud hybride ouvert avec des solutions logicielles certifiées prêtes à fonctionner sur n'importe quel cloud

    Red Hat défend sa décision concernant la mort de CentOS et affirme que la version Stream peut couvrir « 95% des charges de travail des utilisateurs actuels »
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    517
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 517
    Points : 821
    Points
    821
    Par défaut
    Que pensez-vous de la mise à jour du programme Red Hat Developer ?
    Cela va reveillé le landerneau , j ' attend la réponse d ' Ubuntu

  3. #3
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Ingénieur système Linux N3
    Inscrit en
    juillet 2008
    Messages
    369
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur système Linux N3

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2008
    Messages : 369
    Points : 1 245
    Points
    1 245
    Par défaut ça chie dans le ventilo
    Il y a 40 ans, les businessmen sont arrivés dans la place et ont commencé à rendre Unix payant, de plus en plus cher, et du coup élitiste. Qu'est-ce qui s'est passé ? Unix a failli disparaître, MS a développé NT et s'est bien imposé malgré les défauts de son système, RMS a développé GNU, BSD est revenu à une version libre après une saga judiciaire, mais trop tard parce qu'entretemps un filandais a développé le noyau qui manquait au projet GNU, j'ai nommé Linux. C'est résumé, inutile de me répondre avec des oui mais tu as oublié bla bla bla...
    IBM rachète Redhat et arrête la version communautaire CentOS. Mais les temps ont changé. Les businessmen ne sont plus les mêmes, les DSI non plus. Vous arrêtez CentOS ? Réunion de projet, IBM/Redhat essaie de nous la faire à l'envers, bon tout le monde pour la prochaine màj de nos systèmes de production vous préférez Debian ou Ubuntu ? Faites moi un retour avec les coûts de migration, les coûts de maintenance, et également si on passe de CentOS à Redhat...
    Oui, bon bon bon, on va rendre RHEL accessible aux petites structures, disons 10 ? Ok 0x10 ce qui fait 16 en base 10, bien compris.
    IBM est coutumier du fait. Je vous rappelle la conception du PC. Bon on a le choix entre l'architecture Motorola 68000, 16Mo de mémoire adressable, adressage mémoire continu et une vitesse de 10MHz, et l'architecture Intel 8086, 1Mo de mémoire adressable par segments de 64 ko et une vitesse de 4,77 MHz. Bah prenez le plus mauvais, il ne faudrait pas que la montée en puissance du PC écrase notre juteux marché des serveurs et des mainframes... 40 ans plus tard, on sait ce qu'il est advenu...

  4. #4
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 010
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 010
    Points : 148 135
    Points
    148 135
    Par défaut Red Hat présente RHEL for Open Source Infrastructure, une offre qui étend la prise en charge existante
    Red Hat présente RHEL for Open Source Infrastructure, une offre gratuite qui étend la prise en charge existante de Red Hat
    pour les projets et les communautés open source

    En décembre 2020, l’équipe de Red Hat a annoncé la mort de CentOS Linux, la distribution Linux dédiée aux serveurs et postes de travail. Dans son communiqué, le représentant de Red Hat a déclaré « qu'au cours de l’année prochaine, nous passerons de CentOS Linux, la rebuild de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), à CentOS Stream, qui vient juste avant une nouvelle version de RHEL. CentOS Linux 8, en tant que rebuild de RHEL 8, prendra fin à la fin de 2021. CentOS Stream continue après cette date, servant de branche (de développement) en amont de Red Hat Enterprise Linux ». L’entreprise a ajouté « qu'à la fin de CentOS Linux 8 (la rebuild de RHEL 8), votre meilleure option sera de migrer vers CentOS Stream 8, qui est un petit delta de CentOS Linux 8, et dispose de mises à jour régulières comme les versions traditionnelles de CentOS Linux. Si vous utilisez CentOS Linux 8 dans un environnement de production et craignez que CentOS Stream ne réponde pas à vos besoins, nous vous encourageons à contacter Red Hat au sujet des options ».

    Karsten Wade de Red Hat, Senior Community Architect et membre du conseil d'administration de CentOS, a défendu la décision de tuer CentOS Linux en faveur de CentOS Stream, affirmant que les deux projets étaient « antithétiques » et Stream est un remplacement satisfaisant dans la plupart des cas.

    CentOS Linux est en aval de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), tandis que CentOS Stream, introduit en septembre 2019 est en amont, une version de développement tardive de ce qui va bientôt entrer dans RHEL (à moins que des problèmes ne soient découverts).

    Toutes les variantes de CentOS sont libres et CentOS Linux est naturellement populaire, combinant la stabilité de RHEL avec une disponibilité gratuite. Par exemple, selon les statistiques d'utilisation de Linux pour les sites Web de W3Techs, CentOS détient une part de 18,5 %, contre 1,5 % de Red Hat.

    Wade a expliqué la nécessité de CentOS Stream comme moyen de faciliter la contribution de la communauté à RHEL. Il a également dit « qu'en tant que projet, essayer de faire deux choses antithétiques à la fois signifierait faire les deux mal », ce qui sous-entend que c'était la raison de l'abandon de CentOS Linux.

    Il a confirmé que la décision était motivée par Red Hat, qui « a approché le projet CentOS avec son plan », mais a déclaré que « le conseil d'administration de CentOS y avait adhéré ».

    Reconnaissant que l'absence de CentOS Linux crée une availability gap, Wade a néanmoins déclaré qu'il était convaincu que Stream peut couvrir « 95 % (environ) des charges de travail des utilisateurs actuels » et s'est référé à un article de Stef Walter, directeur de l'ingénierie Linux, qui décrivait Stream comme RHEL avec un modèle de livraison continue, déclarant : « Le but de la livraison continue est de rendre chaque version aussi stable que la précédente ».

    Wade a également déclaré que Red Hat mettra à disposition des solutions supplémentaires, ce qui signifie probablement des licences plus abordables pour RHEL dans certains scénarios.

    Comme pour expliquer la perspective de la communauté, un internaute a répondu au message de Wade en ces termes : « Les gens se plaignent parce que vous tuez soudainement CentOS 8 qui a été publié l'année dernière avec la promesse d'une compatibilité binaire avec RHEL 8 et des mises à jour de sécurité jusqu'en 2029 ».

    Nom : linux.png
Affichages : 1400
Taille : 8,3 Ko
    Pourcentages de sites Web utilisant diverses sous-catégories de Linux

    Un RHEL gratuit pour les petites charges de production

    Pour tenter de combler ce vide, Red Hat a annoncé ce 20 janvier 2021 qu'il allait rendre Red Hat Enterprise Linux gratuit pour les petits déploiements de production. « Si CentOS Linux a fourni une distribution Linux gratuite, RHEL existe également aujourd'hui grâce au programme Red Hat Developer », a déclaré l'entreprise dans un billet de blog.

    « Les conditions du programme limitaient auparavant son utilisation aux développeurs de machines individuelles. Nous reconnaissons qu'il s'agissait d'une limitation difficile », a-t-elle ajouté. Désormais, l'entreprise remédie à cela en élargissant les conditions du programme Red Hat Developer afin que l'abonnement de développeur individuel pour RHEL puisse être utilisé en production pour un maximum de 16 systèmes. C'est exactement ce dont il s'agit : pour les petits cas d'utilisation en production, il s'agit d'un RHEL gratuit et autofinancé.

    « Il vous suffit de vous connecter avec un compte Red Hat gratuit (ou via une connexion unique via GitHub, Twitter, Facebook et d'autres comptes) pour télécharger RHEL et recevoir les mises à jour. Rien d'autre n'est nécessaire. Il ne s'agit pas d'un programme de vente et aucun représentant commercial n'assurera le suivi. Il existe une option dans l'abonnement qui permet de passer facilement au support complet, mais c'est à vous de décider », a déclaré Red Hat. Vous êtes en outre en mesure d'utiliser le programme Red Hat Developer étendu pour exécuter RHEL sur les principaux clouds publics, notamment AWS, GCP et Azure.

    Par ailleurs, vous ne devez payer que les frais d'hébergement habituels facturés par le fournisseur de votre choix ; le système d'exploitation est gratuit tant pour les charges de développement que pour les petites charges de production. Ces modifications du programme Developer prendront effet à partir du 1er février. Ceux qui dépassent cette "production à petite échelle" devront toujours acheter des licences Red Hat Enterprise Linux ou rechercher l'un des nombreux dérivés RHEL qui existent déjà comme Oracle Linux ou qui sortent cette année comme AlmaLinux et RockyLinux de CloudLinux.

    Enfin, Red Hat a ajouté un RHEL gratuit pour les équipes de développement des clients. « Nous avons reconnu que l'un des défis du programme Red Hat Developer était de le limiter à un développeur individuel. Nous développons actuellement le programme Red Hat Developer pour permettre aux équipes de développement d'un client de rejoindre plus facilement le programme et de profiter de ses avantages. Ces équipes de développement peuvent désormais être ajoutées à ce programme sans frais supplémentaires via l'abonnement existant du client », a annoncé l'entreprise.

    Selon Red Hat, cela contribue à rendre RHEL plus accessible en tant que plateforme de développement pour l'ensemble de l'organisation. Il continue en disant que, grâce à ce programme, RHEL peut également être déployé via Red Hat Cloud Access et est accessible sur les principaux clouds publics, dont AWS, GCP et Azure, sans frais supplémentaires, à l'exception des frais d'hébergement habituels facturés par le fournisseur cloud de votre choix.

    Nom : Fedora-Stream-RHEL.png
Affichages : 1357
Taille : 57,9 Ko

    Et les autres cas d'utilisation de RHEL non couverts par ces changements ?

    « Nous savons que ces programmes n'abordent pas tous les cas d'utilisation de CentOS Linux, donc nous n'avons pas fini de fournir d'autres moyens d'obtenir RHEL facilement. Nous travaillons sur une série de programmes supplémentaires pour d'autres cas d'utilisation, et nous prévoyons de fournir une autre mise à jour à la mi-février », a déclaré Red Hat. Celui-ci a déclaré qu'il entend rendre RHEL plus facile à utiliser. Ainsi, il a déclaré être en train d'éliminer les nombreux obstacles qui se dressent sur son chemin, en s'efforçant de suivre l'évolution des besoins des utilisateurs de Linux, de ses clients et de ses partenaires.

    En outre, Red Hat a déclaré que cela l'oblige à examiner en permanence ses modèles de développement et d'entreprise pour répondre à ces besoins changeants. « Nous pensons que ces nouveaux programmes, et ceux qui suivront vont dans ce sens », estime-t-il. Red Hat fait de CentOS Stream le centre de collaboration pour RHEL, avec un paysage qui ressemble à celui-ci :
    • Fedora Linux est le lieu des innovations, des réflexions et des idées majeures concernant les nouveaux systèmes d'exploitation. C'est essentiellement là que naîtra la prochaine version majeure de Red Hat Enterprise Linux ;
    • CentOS Stream est la plateforme livrée en continu qui devient la prochaine version mineure de RHEL ;
    • RHEL est le système d'exploitation intelligent pour les charges de travail de production, utilisé dans presque tous les secteurs d'activité dans le monde, des déploiements à l'échelle du cloud dans les centres de données critiques et les salles de serveurs localisées aux clouds publics et aux extrémités des réseaux d'entreprise.

    Extension sans frais de Red Hat Enterprise Linux (RHEL) aux organisations open source

    Fin février, par le biais de Jason Brooks, Manager, Community Architect and Community Infrastructure, Open Source Program Office, Red Hat a annoncé la disponibilité d'un nouveau programme gratuit adapté aux besoins et aux exigences des projets, des fondations et plus encore: Red Hat Enterprise Linux (RHEL) pour l'infrastructure Open Source :

    « Rejoignant un ensemble croissant de programmes gratuits et à faible coût, RHEL for Open Source Infrastructure fournit un processus plus simple, plus clair et documenté pour les projets, communautés, organismes de normalisation et autres groupes de logiciels à but non lucratif engagés avec l'open source pour accéder aux abonnements RHEL. Alors que nous prévoyons de continuer à affiner ce dernier programme, nous voulions souligner ce qui est maintenant disponible pour les parties intéressées.

    « RHEL for Open Source Infrastructure étend la prise en charge existante de Red Hat pour les projets et les communautés open source, qui comprend désormais:
    • Fedora pour le développement de pointe des améliorations et des améliorations du système d'exploitation Linux.
    • CentOS Stream pour tester les applications et les charges de travail par rapport à la prochaine version de la plateforme Linux d'entreprise.
    • RHEL for Open Source Infrastructure pour donner aux communautés, projets, fondations et autres organisations open source une base stable pour la création et l'hébergement de logiciels open source innovants.

    « La prise en charge de l'écosystème logiciel open source est un objectif central de Red Hat. Ce n’est pas un besoin qui concerne uniquement la prise en charge de RHEL et d’autres solutions Red Hat dans ce paysage. Nous savons que nous faisons partie d'un écosystème plus vaste et interdépendant dont nous bénéficions et que nous faisons de notre mieux pour favoriser et soutenir. Ce soutien se présente sous de nombreuses formes, mais inclut souvent l'aide aux projets de logiciels open source, aux fondations et aux organismes de normalisation pour accéder aux technologies d'entreprise pour le développement et les tests.

    « Nous fournissons fréquemment un accès gratuit à RHEL à ces groupes, mais le processus n'est pas aussi formalisé, cohérent, accessible ou transparent que nous le souhaiterions. Avec l'annonce du transfert de nos ressources vers CentOS Stream à la fin de 2021, nous voulons nous assurer que les organisations engagées dans l'open source ont accès à RHEL pendant qu'elles construisent et testent l'avenir des logiciels open source ».

    Cela dit, cette version de RHEL ne fonctionnera pas pour tous les groupes de développeurs open source aujourd'hui. Brooks a expliqué : « Nous réalisons que ce programme ne couvre pas les situations où les projets open source utilisent l'infrastructure de CI publique (intégration continue) fournie par des tiers. Ce programme et d'autres sont encore en cours de développement. Donc, nous n’avons certainement pas encore fini d’élargir les programmes RHEL pour répondre aux besoins de la communauté et nous voulons vous entendre ».

    Une organisation, au moins, est déjà à bord et elle l'aime beaucoup. Le directeur exécutif de la Fondation GNOME, Neil McGovern, a déclaré:

    « En tant qu'organisme à but non lucratif, nous comptons sur les dons pour nous aider à atteindre notre objectif d'un monde où chacun est habilité par une technologie en laquelle il peut avoir confiance. Les abonnements RHEL en sont une partie essentielle. Avec une gestion complète du système d'exploitation et des mises à jour de sécurité, nous pouvons nous concentrer sur les services que nous fournissons aux utilisateurs et développeurs de GNOME sans avoir à nous soucier des systèmes sous-jacents. Red Hat a généreusement fourni ces services à GNOME à un coût nul pendant des années, et nous sommes impatients de poursuivre notre relation pendant longtemps ».

    GNOME est également le bureau par défaut de RHEL Workstation. Les fournisseurs Linux et les organisations open source sont depuis longtemps liés les uns aux autres. Tout cela fait partie de la méthode open source où même les rivaux acharnés du monde des affaires travaillent ensemble sur le code.

    Source : Red Hat

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette offre ?

    Voir aussi :

    Red Hat défend sa décision concernant la mort de CentOS et affirme que la version Stream peut couvrir « 95 % des charges de travail des utilisateurs actuels »
    RHEL 7 supportera MariaDB par défaut à la place de MySQL, coup dur pour Oracle ?
    CentOS 6.0 est sortie sept mois après RHEL 6, le projet est-il en perte de vitesse ?
    RHEL : Red Hat compte remplacer Python 2 par Python 3 dans la prochaine version majeure de sa distribution Linux
    Red Hat rejoint la communauté CentOS pour accélérer le développement de solutions open source innovantes
    Microsoft intègre le support de Linux CentOS à Hyper-V, et joue de plus en plus la carte de l’interopérabilité avec les solutions open-source
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #5
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    277
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 277
    Points : 4 661
    Points
    4 661
    Par défaut Lancement d'AlmaLinux, un clone stable de RHEL pour ceux qui aimaient CentOS
    Lancement d'AlmaLinux, un clone stable de RHEL pour ceux qui aimaient CentOS,
    l'intérêt est de combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS

    CentOS était l'alternative de choix pour ceux qui voulaient utiliser Red Hat Enterprise Linux (RHEL) sans avoir à payer RedHat pour l'utiliser. Lorsque la société mère de CentOS Linux, a annoncé qu'elle changeait d'orientation et passait de CentOS Linux, la reconstruction de RHEL, à CentOS Stream, qui précède de peu une version actuelle de RHEL, cette décision a contrarié de nombreux utilisateurs de CentOS. Au moins deux projets ont lancé leurs propres forks CentOS en réponse à ce changement : Rocky Linux, dirigé par le fondateur de CentOS Gregory Kurtzer, et AlmaLinux, développé par CloudLinux Incorporated.

    CloudLinux a été fondé en 2009 pour fournir un clone de serveur RHEL / CentOS personnalisé, performant et léger pour les sociétés d'hébergement web et les serveurs de centre de données. La version gratuite d'AlmaLinux est désormais stable et disponible pour être utilisée en production. Avec ses 20 ans d'expérience dans les communautés open source en tant que participant, gestionnaire et évangéliste, Jack Aboutboul, ancien ingénieur et architecte de Red Hat et Fedora, sera le Community Manager d'AlmaLinux. « Dans un effort pour combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS en tant que version stable, AlmaLinux a été développé en étroite collaboration avec la communauté Linux », a déclaré Aboutaboul dans un communiqué. Ces efforts ont abouti à une alternative à CentOS, prête pour la production et soutenue par les membres de la communauté », a-t-il ajouté.

    Nom : almaB.png
Affichages : 2436
Taille : 37,6 Ko

    Rappelons qu'en décembre dernier, l’équipe de Red Hat, qui assure le développement et la maintenance de la distribution CentOS, avait annoncé qu’elle n'investira plus ses ressources pour soutenir CentOS Linux. « En 2021, nous passerons de CentOS Linux, la reconstruction de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), à CentOS Stream, qui vient juste avant une nouvelle version de RHEL. CentOS Linux 8, en tant que reconstruction de RHEL 8, prendra fin à la fin de 2021. CentOS Stream continue après cette date, servant de branche (de développement) en amont de Red Hat Enterprise Linux ».

    L’entreprise avait également apporté la précision suivante : « à la fin de CentOS Linux 8 (la reconstruction de RHEL8), votre meilleure option sera de migrer vers CentOS Stream 8, qui est un petit delta de CentOS Linux 8, et dispose de mises à jour régulières comme les versions traditionnelles de CentOS Linux. Si vous utilisez CentOS Linux 8 dans un environnement de production et craignez que CentOS Stream ne réponde pas à vos besoins, nous vous encourageons à contacter Red Hat au sujet des options ».

    Juste derrière cette annonce, Gregory Kurtze, le fondateur de la distribution GNU/Linux CentOS visiblement pas d’accord avec cette décision de l’équipe de Red Hat, lance le projet Rocky Linux, le remplaçant de la distribution CentOS. En effet, pour justifier leur décision de transférer entièrement leurs investissements auparavant consacrés à CentOS Linux 8 vers CentOS Stream, les responsables de Red Hat ont expliqué que CentOS Stream, la plateforme de développement conçue en amont de RHEL, permet de voir plus rapidement et plus facilement ce qui suit dans RHEL pour aider à façonner le produit. En outre, ils avancent que CentOS Stream raccourcit la boucle de rétroaction entre les développeurs de tous les côtés du paysage RHEL, ce qui permet à toutes les voix, qu’il s’agisse de grands partenaires ou de contributeurs individuels, d’être entendues lors de l’élaboration des futures versions de RHEL.

    En réaction, Kurtzer a lancé le projet Rocky Linux, un système d'exploitation d'entreprise communautaire conçu pour être 100 % compatible bogue pour bogue avec Enterprise Linux afin de continuer à soutenir CentOS Linux. Kurtzer l'a baptisé ainsi en hommage à Rocky McGaugh, le cofondateur de CentOS Linux qui est décédé avant que la distribution connaisse le succès qu'il avait.

    Suite à l’orientation de Kurtzer, les responsables de Red Hat ont essayé de défendre leur décision. Karsten Wade, Senior Community Architect de Red Hat et membre du conseil d'administration de CentOS, a défendu la décision d’abandonner CentOS Linux en faveur de CentOS Stream, affirmant que les deux projets étaient « antithétiques » et Stream est un remplacement satisfaisant dans la plupart des cas. Wade a expliqué la nécessité de CentOS Stream comme moyen de faciliter la contribution de la communauté à RHEL. Il a également dit « qu'en tant que projet, essayer de faire deux choses antithétiques à la fois signifierait mal faire les deux », ce qui sous-entend que c'était la raison de l'abandon de CentOS Linux. Il a par ailleurs confirmé que la décision était motivée par Red Hat, qui « a approché le projet CentOS avec son plan », mais a déclaré que « le conseil d'administration de CentOS y avait adhéré ».

    Comme pour expliquer la perception de la communauté, un internaute a répondu au message de Wade en ces termes : « Les gens se plaignent parce que vous tuez soudainement CentOS 8 qui a été publié l'année dernière avec la promesse d'une compatibilité binaire avec RHEL 8 et des mises à jour de sécurité jusqu'en 2029 ». Plus tôt cette année, pour tenter de combler ce vide, Red Hat a annoncé le 20 janvier 2021 qu'elle allait rendre Red Hat Enterprise Linux gratuit pour les petits déploiements de production. « Si CentOS Linux a fourni une distribution Linux gratuite, RHEL existe également aujourd'hui grâce au programme Red Hat Developer », a déclaré l'entreprise dans un billet de blog.

    « Les conditions du programme limitaient auparavant son utilisation aux développeurs de machines individuelles. Nous reconnaissons qu'il s'agissait d'une limitation difficile », a-t-elle ajouté. Désormais, l'entreprise remédie à cela en élargissant les conditions du programme Red Hat Developer afin que l'abonnement de développeur individuel pour RHEL puisse être utilisé en production pour un maximum de 16 systèmes. C'est exactement ce dont il s'agit : pour les petits cas d'utilisation en production, il s'agit d'un RHEL gratuit et autofinancé.

    « Il vous suffit de vous connecter avec un compte Red Hat gratuit (ou via une connexion unique via GitHub, Twitter, Facebook et d'autres comptes) pour télécharger RHEL et recevoir les mises à jour. Rien d'autre n'est nécessaire. Il ne s'agit pas d'un programme de vente et aucun représentant commercial n'assurera le suivi. Il existe une option dans l'abonnement qui permet de passer facilement au support complet, mais c'est à vous de décider », a déclaré Red Hat.


    Après Gregory Kurtzer et son système Rocky Linux, c’est autour de CloudLinux, Inc de mettre sur pied AlmaLinux pour combler le vide laissé par la disparition de la version stable de CentOS. AlmaLinux OS est un système d'exploitation pour serveur d'entreprise, une distribution Linux stable qui peut exécuter les charges de travail critiques. Lancé sous le nom de code Project Lenix, AlmaLinux OS est un projet open source et communautaire.

    En tant que système d'exploitation autonome et entièrement gratuit, AlmaLinux OS bénéficie d'un parrainage annuel de 1 million de dollars de la part de CloudLinux Inc. Les efforts de développement en cours sont régis par les membres de la communauté. La société a également annoncé la création d'une organisation à but non lucratif : AlmaLinux Open Source Foundation. Ce groupe prendra en charge la gestion du projet AlmaLinux à l'avenir.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'offre AlmaLinux ?

    Utilisez-vous CentOS ? Si oui, que pensez-vous de l'arrêt de son développement ?

    Votre organisation utilise-t-elle CentOS ? Comment prévoit-elle de gérer ce changement à l'avenir ?

    Voir aussi :

    La distribution CentOS Linux est morte : Red Hat n'investira plus ses ressources pour soutenir le système après 2021 et CentOS Stream, utilisé en amont de RHEL, ne remplacera pas CentOS Linux

    Le fondateur de CentOS lance le projet Rocky Linux, le remplaçant de la distribution CentOS Linux qui sera abandonnée par Red Hat fin 2021, mais le projet pourrait ne pas être facile à réalise

    Red Hat défend sa décision concernant la mort de CentOS et affirme que la version Stream peut couvrir « 95% des charges de travail des utilisateurs actuels »

    Red Hat annonce un RHEL sans frais pour les petits environnements de production, notamment pour les charges de travail de production avec jusqu'à 16 serveurs de production

    Red Hat présente RHEL for Open Source Infrastructure, une offre gratuite qui étend la prise en charge existante de Red Hat, pour les projets et les communautés open source
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    Membre averti
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    131
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 131
    Points : 319
    Points
    319
    Par défaut
    Donc, si je comprend bien : CentOS devient la version "béta" de la future Red Hat Enterprise Linux, là où CentOS était une version disponible issue d'une Red Hat Stable, c'est bien ça ? Du coup, c'est casse-gueuele ?

  7. #7
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    14 185
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 14 185
    Points : 32 415
    Points
    32 415
    Par défaut
    Je dirais plutôt release candidate.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

Discussions similaires

  1. Red Hat annonce qu'il amorce l'acquisition de CoreOS, l'éditeur de logiciels de conteneur open source
    Par Stéphane le calme dans le forum Logiciels Libres & Open Source
    Réponses: 3
    Dernier message: 31/01/2018, 20h25
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 23/08/2017, 02h14
  3. Red Hat annonce la disponibilité de JBoss Enterprise Application Platform 7
    Par Stéphane le calme dans le forum Général Java
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/06/2016, 14h51
  4. Microsoft et Red Hat annoncent les technologies .NET sur Linux
    Par Michael Guilloux dans le forum Actualités
    Réponses: 18
    Dernier message: 04/12/2015, 10h20
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 06/03/2015, 16h24

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo