IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 305
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 305
    Points : 31 271
    Points
    31 271
    Par défaut Tesla rappelle les voitures présentant des défaillances de l'eMMC, et qualifie la pièce d'« article d'usure »
    Les États-Unis demandent à Tesla de rappeler 158 000 véhicules pour cause de panne d'écran tactile,
    Le défaut de sécurité concerne les anciens véhicules Models S et X

    Les autorités américaines de sécurité automobile ont demandé à Tesla de rappeler 158 000 véhicules en raison de défaillances des unités de contrôle des médias (MCU) qui entraînent l'arrêt de fonctionnement des écrans tactiles. C’est suite à une enquête de plusieurs mois menée par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) que l'agence a adressé une lettre officielle à la société, disant qu'elle avait provisoirement conclu que les anciens véhicules Model S et X « contiennent un défaut lié à la sécurité des véhicules automobiles ».

    La défaillance est causée lorsque la mémoire flash utilisée dans ces véhicules atteint sa capacité maximale, ont conclu les enquêteurs. La seule solution est de remplacer la pièce physique du matériel. Les véhicules concernés sont les berlines Model S construites entre 2012 et 2018, ainsi que les SUV Model X construits entre 2016 et 2018. Tesla n'a pas encore réagi à la lettre de la NHTSA, mais la société doit répondre à l’agence avant le 27 janvier. Si elle n'est pas d'accord, elle doit fournir à l'agence « une explication complète de sa décision ».

    Nom : t01.png
Affichages : 1500
Taille : 109,1 Ko

    Toutefois, la société a fourni des informations à la NHTSA, qui figurent dans le rapport. Tesla a confirmé à la NHTSA que toutes les unités tomberont inévitablement en panne étant donné la capacité de stockage limitée du dispositif de mémoire. Tesla a fourni son propre modèle statistique montrant le nombre de réparations hebdomadaires prévues des MCU entre 2020 et 2028. Le constructeur automobile a estimé que les taux de remplacement des MCU défaillants atteindront leur maximum au début de 2022 et diminueront progressivement jusqu'à ce que le renouvellement des pièces soit (presque) complet en 2028, selon le rapport.

    Les véhicules Tesla en question sont équipés d'un processeur NVIDIA Tegra 3 avec un dispositif de mémoire flash eMMC NAND de 8 Go intégré. Une partie de cette capacité de stockage de 8 Go est utilisée à chaque démarrage du véhicule. Le matériel de la cellule eMMC NAND tombe en panne lorsque la capacité de stockage est atteinte, ce qui entraîne une défaillance du MCU, a déclaré l'agence.

    La durée de vie du dispositif de mémoire flash eMMC NAND est basée sur le nombre de cycles de programmation/effacement (cycles P/E), après quoi la MCU tombe en panne à cause de l'usure de la mémoire. Les enquêteurs ont déterminé que la durée de vie prévue pour le dispositif de mémoire flash eMMC NAND de 8 Go est d'environ 3 000 cycles d'effacement de programme, après quoi le dispositif de mémoire flash eMMC NAND serait entièrement consommé et ne serait plus opérationnel. Avec un taux d'utilisation quotidien de 1,4 par bloc, l'accumulation de 3 000 cycles P/E ne prendrait que 5 à 6 ans, a déclaré l'agence.

    L'agence a officiellement demandé à Tesla de lancer un rappel afin d'informer tous les propriétaires, acheteurs et concessionnaires des véhicules concernés de ce défaut de sécurité et d'y remédier. Selon CNBC, un rappel de 158 000 véhicules représenterait environ 10 % de la production de Tesla sur toute sa durée de vie jusqu'à la fin de 2020. Tesla a produit son millionième véhicule électrique en mars 2020, a déclaré le PDG Elon Musk sur un tweet à l'époque, et au cours des trois derniers trimestres de 2020, la société a produit plus de 400 000 véhicules supplémentaires.

    Les propriétaires des véhicules Tesla concernés se sont précédemment plaints que l'écran de leur unité de contrôle des médias s'éteignait parfois, en partie ou en totalité. En novembre, selon Reuters, la NHTSA a déclaré avoir examiné 12 523 réclamations et plaintes sur cette question, ce qui toucherait environ 8 % des véhicules sous enquête. Selon de nombreuses plaintes, Tesla exige que les propriétaires paient pour remplacer l'appareil une fois la garantie expirée, a rapporté Reuters.

    Cependant, dans les e-mails des clients de Tesla obtenus par CNBC en novembre, la société a déclaré qu’il réparerait les voitures Model S et Model X pour les propriétaires qui rencontrent actuellement ces problèmes, dans le cadre d’une garantie étendue assortie de certaines conditions. La société a promis qu’elle rembourserait pour les réparations si les propriétaires devaient auparavant payer de leur poche pour résoudre un problème lié à ce défaut.

    La défaillance de l'unité de contrôle des médias pourrait augmenter le risque d'accident

    Il est inhabituel pour l'agence fédérale de demander officiellement un rappel. Les constructeurs automobiles acceptent généralement de leur plein gré un rappel si les autorités de régulation le demandent dans le cadre de leurs discussions. L'agence a déclaré avoir demandé le rappel après avoir examiné « la présentation du briefing technique de Tesla ... et évalué les affirmations de Tesla ».

    Dans la lettre, envoyée au vice-président du service juridique de Tesla, Al Prescott, l'autorité fédérale de sécurité automobile a écrit que les problèmes de MCU de Tesla pourraient augmenter le risque d'accident des conducteurs.

    En effet, les véhicules Tesla qui perdent l'utilisation de l'écran tactile peuvent voir leur système d’assistance au conducteur Autopilot et la fonctionnalité des clignotants affectés en raison de la perte potentielle des carillons audibles - qui sont utilisés entre autres pour alerter les conducteurs lorsque le système Autopilot du véhicule est engagé -, de la détection du conducteur et des alertes associées à ces fonctions du véhicule, a déclaré la NHTSA. Elle a ajouté que la perte des alertes liées à des systèmes comme l’Autopilot « augmente le risque d'accident parce que les conducteurs peuvent ne pas être conscients des dysfonctionnements du système ».

    La NHTSA a déclaré que d'autres constructeurs automobiles ont procédé à de nombreux rappels pour des problèmes de sécurité similaires, y compris une liste détaillée des rappels antérieurs. L'agence a déclaré que les défaillances des écrans tactiles posent des problèmes de sécurité importants, notamment la perte des images des caméras de recul. Elle a noté neuf rappels antérieurs par d'autres constructeurs automobiles pour des problèmes similaires.

    Les défaillances des écrans tactiles font que les conducteurs ne peuvent pas utiliser les systèmes de désembuage et de dégivrage du pare-brise qui « peuvent diminuer la visibilité du conducteur par mauvais temps, ce qui augmente le risque d'accident ».

    Les taux de défaillance des unités de contrôle des médias ont atteint 17 % dans les anciens véhicules Tesla Model S (fabriqués entre 2012 et 2015) et jusqu'à 4 % pour les voitures fabriquées par Tesla entre 2016 et 2018, selon la lettre. Et les défaillances des MCU devraient augmenter à mesure que les voitures vieillissent et restent en service, a déclaré la NHTSA, citant les projections de Tesla.

    La NHTSA a noté que « Tesla a mis en œuvre plusieurs mises à jour en direct pour tenter d'atténuer certains des problèmes ... mais estime provisoirement que ces mises à jour sont insuffisantes sur le plan de la procédure et du fond ». Elle a noté qu'en vertu de la loi, « les fabricants de véhicules sont tenus d'effectuer des rappels pour remédier aux défauts liés à la sécurité ».

    « Tesla fournit aux propriétaires éligibles qui subissent un dysfonctionnement des réparations gratuites de cette pièce dans n’importe quel centre de service Tesla pendant 8 ans / 100 000 miles (environ 160 934 km) à compter de la date de livraison initiale. Si vous ne rencontrez pas de dysfonctionnement, il n’est pas nécessaire de prendre des mesures », a écrit Tesla à ces clients en novembre.

    Les rapports sur les défaillances soudaines des MCU sont un sujet de discussion depuis des années dans les forums Tesla. Selon un commentateur, « Il semble que ce rappel n'aurait pas un impact beaucoup plus important que le programme de garantie qu'ils ont mis en place. J'espère qu'ils les rappelleront, mais ce serait bien de pouvoir remplacer nos écrans avant qu'ils ne tombent en panne plutôt qu'après ». Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Source : Lettre de la NHTSA

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    « Tesla a confirmé que toutes les unités tomberont inévitablement en panne étant donné la capacité de stockage limitée du dispositif de mémoire ». Quels commentaires en faites-vous ?
    Pensez-vous aussi que la garantie proposée par Tesla est préférable au rappel des véhicules défaillants ?

    Voir aussi :

    Tesla va limiter les capacités du logiciel de la Tesla Model 3 d'entrée de gamme, dans une mise à jour prochaine
    Vulnérabilité de Tesla Model 3 : désactivation des notifications du pilote automatique, des commandes de vitesse, des contrôles de la climatisation et plus encore, mais la faille a été corrigée
    Tesla a subi une panne complète de son réseau qui a rendu son application mobile inutilisable, mettant ses fonctions de connectivité hors service, mais la connectivité semble être rétablie
    Tesla peut détecter les piratages du marché des pièces de rechange pour déjouer le paywall des performances de ses véhicules, mais un nouveau dispositif permet de combattre la détection
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 492
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 492
    Points : 30 350
    Points
    30 350
    Par défaut
    Tesla a fait de gros progrès coté qualité...mais c'est pas encore ça.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  3. #3
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 305
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 305
    Points : 31 271
    Points
    31 271
    Par défaut Tesla : les écrans tactiles rappelés étaient censés être construits pour ne durer que 5 à 6 ans
    Tesla : les écrans tactiles rappelés étaient censés être construits pour ne durer que 5 à 6 ans,
    Et non pendant toute la durée de vie d'un véhicule

    Suite à la pression des régulateurs américains, Tesla rappelle près de 135 000 de ses voitures électriques, dont la Tesla Model S de 2012-2018 et la Tesla Model X de 2016-2018, pour un problème avec leurs écrans tactiles centraux qui pourrait entraîner la perte de l'affichage de la caméra de recul et d'autres fonctions. Mais dans une lettre à l'Administration nationale de la sécurité routière rendue publique mardi, le constructeur de véhicules automobiles d’Elon Musk a affirmé que ses écrans ne tombaient pas en panne prématurément - ils ont juste été conçus de cette façon.

    L'Office of Defects Investigation (ODI) de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) avait précédemment identifié un problème avec l'écran tactile de 17 pouces (également connu sous le nom d'unité de contrôle des médias) que Tesla utilise sur ces deux modèles de véhicules et a émis une demande de rappel officielle le mois dernier. Parce que Tesla a décidé de mettre le bouton de dégivrage et d'autres commandes de climatisation sur l'écran, plutôt que d'utiliser des boutons physiques, une panne d'écran tombe dans le domaine de la sécurité.

    Nom : t01.jpg
Affichages : 2326
Taille : 36,1 Ko

    D'autres fonctions d'infodivertissement telles que l'audio, la navigation ou la connectivité téléphonique, qui sont également incluses dans l’utilisation de l’écran, ne sont pas considérées comme un problème de sécurité critique méritant un rappel. Dans une lettre officielle adressée par l'agence gouvernementale à Tesla en janvier, la NHTSA a identifié la source du problème comme étant le processeur NVIDIA Tegra 3 de l'écran tactile et sa puce mémoire flash eMMC intégrée de 8 Go. Lorsque la puce atteint une "usure à vie", elle ne peut plus maintenir l'intégrité du système de fichiers, ce qui entraîne une défaillance des fonctions de l'écran tactile, selon l'avis de rappel de l’agence.

    Les véhicules plus récents doivent également se conformer à une exigence fédérale aux États-Unis pour les systèmes de caméra de recul qui a commencé à être mise en place progressivement le 1er mai 2016, avec une conformité de 100 % requise à partir du 1er mai 2018. Dans sa demande initiale de rappel, la NHTSA a également souligné que la défaillance de l'écran pouvait affecter le système d'aide à la conduite Autopilot, ainsi que la fonctionnalité des clignotants en raison de la perte partielle des carillons audio.

    Dans une lettre envoyée à la NHTSA à la fin du mois dernier, en réponse à la demande de rappel de l'agence, le chef juridique de Tesla, Al Prescott, s'est opposé à la définition de "défaut" donnée par le régulateur à la panne, arguant que les dispositifs de mémoire eMMC en question n'ont été construits que pour durer cinq à six ans. Il a déclaré que la durée de vie est la norme pour les systèmes d'infodivertissement dans l'industrie.

    « Alors que le taux d'usure est fortement influencé par l'utilisation active du système d'affichage central, encore plus lorsque le véhicule est en marche ou en charge, étant donné une utilisation quotidienne moyenne raisonnable de 1,4 cycle, la durée de vie prévue serait de 5 à 6 ans », a déclaré Prescott dans sa lettre. « La mémoire flash eMMC ... est intrinsèquement sujette à l'usure, a une durée de vie limitée (comme le reconnaît la NHTSA elle-même), et peut avoir besoin d'être remplacée pendant la durée de vie utile du véhicule ».

    Prescott a poursuivi en affirmant qu'il serait déraisonnable pour les autorités fédérales de s'attendre à ce que les pièces électroniques fonctionnent correctement pendant toute la durée de vie d'un véhicule, étant donné que « les composants électroniques sont de plus en plus complexes alors que, dans le même temps, la durée de vie utile prévue des véhicules a considérablement augmenté ». « Il est économiquement, sinon technologiquement, impossible de s'attendre à ce que ces composants puissent ou doivent être conçus pour durer toute la vie utile du véhicule », a déclaré Prescott.

    Les déclarations de Prescott impliquent que Tesla ne s'attend pas à ce que ses écrans tactiles durent toute la durée de vie des voitures dans lesquelles ils sont installés. Une étude d’IHS Markit de 2020 a estimé l'âge moyen d'une voiture sur les routes américaines à 11,9 ans, et le rappel actuel inclut certaines voitures datant de l'année 2012, ce qui signifie qu'elles ont moins de 10 ans. Le vice-président du service juridique de Tesla a ajouté que « la NHTSA n'a présenté aucune preuve suggérant que la durée de vie prévue est en dehors des normes de l'industrie et que le dispositif de mémoire flash eMMC lui-même n'est pas conforme à cette estimation de la durée de vie moyenne ».

    Des fonctions des véhicules Tesla de plus en plus centrées sur l’écran central

    Les Tesla sont uniques en ce sens que presque toutes leurs fonctions de base - de la climatisation aux moteurs, en passant par les sièges et les freins - sont gérées par un système informatique. C'est utile pour Tesla, car elle peut diffuser en direct des mises à jour logicielles qui modifient de manière significative le comportement de la voiture, ce qu'aucun autre constructeur automobile ne peut faire actuellement. Mais cela signifie aussi qu'en cas de panne de l'ordinateur ou de l'écran, de nombreuses fonctions cruciales peuvent l'accompagner.

    Pour remédier au problème, Tesla remplacera la carte "VCM daughterboard" par un contrôleur eMMC "amélioré". Le rappel devrait commencer le 31 mars, et Tesla informera les clients de la date à laquelle ils devront se rendre dans un centre de service pour faire effectuer les travaux gratuitement.

    Pendant que Tesla se base davantage sur son approche centrée sur l'écran tactile, d'autres constructeurs automobiles semblent suivre son exemple, avec Mercedes-Benz qui a récemment dévoilé un écran de 56 pouces, baptisé Hyperscreen, qui s'étend sur le tableau de bord.

    Tesla a dévoilé en janvier des versions mises à jour de ses Model S et X, et les surprises n'ont pas manqué. Les véhicules revus ont toujours de grands écrans tactiles centraux (maintenant en orientation paysage, plutôt que l'ancien écran en orientation portrait), mais Tesla est allé encore plus loin avec un nouveau volant, dont le design ressemble plus à celui d'un avion qu'à un volant traditionnel, et qui est totalement dépourvu de tiges des clignotants et des sélecteurs de vitesse.

    En réponse à une question sur Twitter, Elon Musk, PDG de Tesla, a donné en fin janvier quelques indices sur la façon dont les nouvelles commandes des Model S et X mis à jour fonctionneront. Il a déclaré que la voiture est capable de prévoir ce qu'il faut faire en fonction du contexte, ainsi que des données de navigation et de la détection des obstacles qui l'entourent.

    Nom : t02.png
Affichages : 2241
Taille : 120,5 Ko

    Il semble également que les clignotants peuvent être sélectionnés à l'aide de la boule de commande gauche sur le volant. Vous remarquerez les signaux des flèches gauche et droite directement à côté.

    Dans un deuxième tweet le même jour, Musk a dit qu'une fois que vous vous êtes habitué au nouveau système, il « devient très ennuyeux » de revenir aux commandes traditionnelles. Il reste à voir si le système sera sans défaut, même si vous ne voulez vraiment pas compter immédiatement dessus étant donné les antécédents de Tesla en matière de systèmes automatisés. Mais il est probable qu'il y aura aussi un certain niveau d'apprentissage machine, il est donc possible que le système s'améliore avec le temps.

    Le nouveau système de contrôle est une nouvelle étape sur la voie de la conduite entièrement autonome des voitures Tesla promise par le constructeur de véhicules électriques. Tesla devrait également inclure des commandes de secours, laissant au conducteur le temps et le soin d'utiliser l'écran tactile pour sélectionner une option de conduite, ainsi que les commandes sur le volant pour les clignotants.

    Source : Lettre de Tesla

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Les écrans tactiles des véhicules rappelés ne devraient durer que cinq à six ans, selon Tesla. Quels commentaires en faites-vous ?
    Les Model S et X mises à jour devineront simplement la direction que le conducteur veut prendre en fonction des données des capteurs et des cartes de navigation, a déclaré Musk. Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Elon Musk révèle que la nouvelle Tesla Model S peut jouer aux jeux Cyberpunk 2077 et The Witcher 3, les mises à jour apportent également d'autres modifications extérieures et intérieures
    Les États-Unis demandent à Tesla de rappeler 158 000 véhicules pour cause de panne d'écran tactile, le défaut de sécurité concerne les anciens véhicules Models S et X
    Des chercheurs découvrent qu'ils peuvent arrêter un Tesla en faisant clignoter des images fantômes d'un panneau d'arrêt pendant moins d'une demi-seconde, sur un panneau d'affichage connecté à Internet
    Tesla pourrait procéder à une plus large diffusion de la version bêta du mode Full Self-Driving dans deux semaines. Certains conducteurs avaient été impressionnés par cette mise à jour
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Membre actif
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    90
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 90
    Points : 212
    Points
    212
    Par défaut
    En gros, c'est une grosse erreur cet énorme écran qui centralise trop de choses ?

  5. #5
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 305
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 305
    Points : 31 271
    Points
    31 271
    Par défaut Tesla rappelle les voitures présentant des défaillances de l'eMMC, et qualifie la pièce d'« article d'usure »
    Tesla rappelle les voitures présentant des défaillances de l'eMMC, et qualifie la pièce d'« article d'usure »,
    Ce qui n’est pas mentionné spécifiquement dans le manuel du propriétaire

    Tesla a accepté de rappeler ce mois environ 135 000 de ses voitures électriques Model S et X pour un problème avec leurs écrans tactiles centraux de 17 pouces qui pourrait entraîner la perte de l'affichage de la caméra de recul et d'autres fonctions. La NHTSA, qui a émis l’ordre de rappel en janvier, avait identifié la source du problème comme étant le processeur NVIDIA Tegra 3 de l'écran tactile et sa puce mémoire flash eMMC intégrée de 8 Go. Tesla a refusé la définition de « défaut » donnée par le régulateur à la panne en affirmant que la puce eMMC devrait être considérée comme un « article d'usure » qui ne devrait donc pas faire l'objet d'un tel examen de la part du régulateur américain.

    Le problème que vivent actuellement certains Modèles de véhicules de Tesla est connu de tous ceux qui sont familiers et qui ont passé un temps considérable à jouer avec un Raspberry Pi, selon le site Web Hackaday. En effet, au fil du temps, le flash de la carte SD atteint ses limites de cycle d'écriture, et provoque une avalanche d'erreurs déroutantes avant d'échouer complètement. Si le stockage flash est rapide, compact et mécaniquement fiable, il a toujours eu une durée de vie en écriture beaucoup plus courte que les technologies magnétiques.

    Nom : t01.jpg
Affichages : 2973
Taille : 39,5 Ko

    Toutefois, il y a des techniques de nivellement de l'usure et une utilisation prudente qui peuvent atténuer ces problèmes avec succès. Mais selon Lewin Day, rédacteur de l’équipe Hackaday, ce qui est choquant, c’est qu’un constructeur automobile sérieux ne parvienne pas à mettre en œuvre ces caractéristiques de base, comme ce fut le cas pour plusieurs modèles Tesla.

    La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a, lors d’une enquête, identifié un problème avec l'écran tactile (également connu sous le nom d'unité de contrôle des médias) que Tesla utilise sur ces deux modèles de véhicules. Le système d'exploitation Linux de ces voitures se connectant de manière excessive à sa mémoire eMMC de 8 Go, les modules flash s'usent au bout d’un certain temps. Cela entraîne des pannes généralisées dans la voiture, la mettant généralement en mode "limp" et désactivant de nombreuses fonctions commandées via l'écran tactile.

    Le problème touchant des sous-systèmes importants tels que le chauffage, le dégivreur et les systèmes d'avertissement, la NHTSA a écrit au constructeur automobile pour demander un rappel des véhicules concernés. Tesla a adhéré à cette procédure plus tôt ce mois avec une certaine consternation, minimisant la gravité du problème. Bien que le rappel devrait commencer le 31 mars, le constructeur automobile a affirmé que la puce eMMC, la matrice de billes soudée à la carte mère, inaccessible sans démontage du tableau de bord, et non spécifiquement mentionnée dans le manuel du propriétaire, devrait être considérée comme un « article d'usure », et ne devrait donc pas faire l'objet d'un tel examen.

    Un « article d'usure » dont dépendent des fonctions critiques

    Historiquement, les principales pièces électroniques des automobiles ne sont pas considérées comme des consommables. S'il n'est pas rare que certaines voitures connaissent des problèmes avec les unités de contrôle du moteur ou les modules de contrôle de la carrosserie, ils ne sont généralement pas traités comme des pièces d'usure à remplacer à intervalles réguliers. Jusqu'à présent, ces pièces ont été considérées comme des éléments qui durent toute la vie du véhicule et qui doivent être remplacés par le constructeur en cas de dysfonctionnement imprévu.

    Nom : t02.png
Affichages : 2996
Taille : 215,2 Ko

    Le cas Tesla est différent en ce sens que la défaillance de l'eMMC est, dans l'ensemble, inévitable. Il ne s'agit pas d'un cas de dysfonctionnement isolé sur un petit pourcentage de voitures, comme on pourrait s'y attendre à cause d'un défaut de fabrication occasionnel, mais d'un problème qui touche toutes les voitures qui ont quitté la chaîne de production jusqu'à une certaine date. Les taux de défaillance peuvent atteindre 30 % au cours de certains mois de construction, selon un document de statistiques de la NHTSA. L'ordinateur et l'écran tactile étant responsables de tant de fonctions vitales du véhicule, ce n'est pas un défaut que l'utilisateur final peut facilement ignorer.

    « Alors que le taux d'usure est fortement influencé par l'utilisation active du système d'affichage central, encore plus lorsque le véhicule est en marche ou en charge, étant donné une utilisation quotidienne moyenne raisonnable de 1,4 cycle, la durée de vie prévue serait de 5 à 6 ans », a déclaré AI Prescott, le chef juridique de Tesla, dans une lettre en réponse à la demande de rappel de la NHTSA. « La mémoire flash eMMC ... est intrinsèquement sujette à l'usure, a une durée de vie limitée (comme le reconnaît la NHTSA elle-même), et peut avoir besoin d'être remplacée pendant la durée de vie utile du véhicule ».

    L'affirmation de Tesla selon laquelle la puce eMMC devrait être considérée comme un « article d'usure » est pour le moins douteuse, selon Lewin Day. La mémoire flash s'use, c'est vrai, comme le souligne Tesla en parlant des limites de la technologie. De nombreuses pièces d'une voiture moderne s'usent au fil du temps - les plaquettes de frein, les courroies et les filtres à air en sont des exemples courants. La différence est que ces pièces sont toutes conçues pour être remplacées par l'utilisateur final ou un mécanicien typique.

    Mais il est manifestement absurde de prétendre qu'une puce à matrice de billes, soudée en permanence sur un circuit imprimé et enfouie dans le tableau de bord, est un élément d'usure, selon Lewin. Si c'était le cas, on s'attendrait à voir plusieurs indications de la part de Tesla. Il y aurait un délai et un kilométrage recommandés pour le remplacement de l'eMMC afin d'éviter les pannes surprises, et cela serait indiqué dans le manuel. De plus, le processus de réparation de Tesla impliquerait de dessouder la puce eMMC de la carte et de la remplacer directement. Étant donné que Tesla remplace plutôt l'ensemble des ordinateurs, cela indique que la pièce n'est pas traitée comme un objet d'usure qui pourrait être changé par qui que ce soit, où que ce soit.

    Il est évident que la puce peut être remplacée, mais ce n'est pas une tâche facile, d’après une vidéo sur le remplacement de la puce eMMC Tegra de Tesla. En effet, une fois que la carte mère de l'ordinateur a été extraite de la voiture, le stockage doit être sauvegardé sur JTAG. Ensuite, il doit être soigneusement reflué pour retirer la puce, dans un processus délicat qui risque fort d'endommager les autres composants de la carte.


    Si la puce était un élément d'usure, il ne serait pas nécessaire de changer l'équipement de reflux BGA spécialisé, d’après Lewin. Tesla le ferait régulièrement, en remplaçant une puce de moins de 7 dollars au lieu de remplacer des cartes mères entières, ce qui coûterait des milliers de dollars.

    Il est vrai que certaines pièces des voitures modernes prennent également beaucoup de temps à être remplacées, comme les courroies de distribution, les pompes à eau, etc. Cependant, dans ces cas-là aussi, les constructeurs automobiles indiquent clairement qu'il s'agit de pièces d'usure, établissent des programmes d'entretien pour ces pièces et mettent en place des processus standard pour les remplacer.

    Personne n'accepterait de changer l'ensemble de sa suspension avant à chaque fois que ses freins s'usent - les constructeurs automobiles ont compris que les plaquettes de frein étaient des pièces d'usure et les ont conçues en conséquence. Tesla a simplement prévu ce problème, en permettant d’écrire trop souvent sur la mémoire flash, qui n'est pas facilement remplaçable. Selon Lewin, une bonne et triviale solution existe : arrêter d'écrire autant sur la mémoire flash ou faciliter le remplacement par qui que ce soit, où que ce soit.

    Et Tesla pourrait mettre les logs dans leur propre partition. Bien que les cartes SD ne soient probablement pas à la hauteur pour stocker le système d'exploitation de la voiture, elles feraient un endroit bon marché pour stocker des fichiers logs non critiques qui ne sont probablement jamais lus de toute façon, selon Lewin. Une autre solution consiste à placer la puce eMMC sur un module amovible ou à utiliser un lecteur M.2 avec des connecteurs homologués pour l'automobile.

    Le problème ne concernerait que les modèles construits avant mars 2018, qui fonctionnent sur un NVIDIA Tegra 3. Les modèles ultérieurs sont basés sur l'Intel Atom et comportent une puce eMMC plus grande. Ces modules n'ont pas encore démontré les mêmes défaillances, et Tesla affirme qu'ils ne devraient pas être touchés par ce problème. Attendons de voir avec le temps.

    Pour l’heure, le rappel des modèles concernés devrait commencer le 31 mars, et Tesla informera les clients de la date à laquelle ils devront se rendre dans un centre de service pour faire effectuer les travaux gratuitement.

    Sources : Hackaday, Vidéo, Lettre de Tesla

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Pensez-vous aussi que la mémoire flash eMMC ne devrait être considérée comme un « article d'usure » ? Pourquoi ?
    Que pensez-vous des techniques de nivellement de l'usure et d’utilisation prudente proposées qui peuvent atténuer ces problèmes ?

    Voir aussi :

    Tesla : les écrans tactiles rappelés étaient censés être construits pour ne durer que 5 à 6 ans, et non pendant toute la durée de vie d'un véhicule
    Elon Musk révèle que la nouvelle Tesla Model S peut jouer aux jeux Cyberpunk 2077 et The Witcher 3, les mises à jour apportent également d'autres modifications extérieures et intérieures
    Elon Musk affirme que l'abonnement au mode "Full Self-Driving" de Tesla arrivera début 2021, à condition qu'il n'y ait pas de retard cette fois
    Les États-Unis demandent à Tesla de rappeler 158 000 véhicules pour cause de panne d'écran tactile, le défaut de sécurité concerne les anciens véhicules Models S et X
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 25/01/2020, 12h49
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 06/06/2019, 17h38
  3. Les voitures autonomes bientôt à l’assaut des villes de France ?
    Par Michael Guilloux dans le forum Actualités
    Réponses: 37
    Dernier message: 11/10/2018, 14h40
  4. Réponses: 44
    Dernier message: 28/07/2017, 13h36

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo