IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 364
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 364
    Points : 154 823
    Points
    154 823
    Par défaut Signal et Telegram ont vu leur utilisation croître de 1200 % avant les nouvelles CGU controversées de WhatsApp
    Les téléchargements de Signal ont grimpé de 4200 % après l'annonce de WhatsApp sur le partage des données utilisateurs avec Facebook,
    l'application s'est classée numéro un des téléchargements aux USA sur les store Google et Apple

    Le 6 janvier, WhatsApp, le service de messagerie appartenant à Facebook, a alerté les utilisateurs d'une mise à jour de ses conditions de service et de sa politique de confidentialité qui devrait entrer en vigueur le 8 février 2021.

    Les « mises à jour clés » concernent la manière dont WhatsApp traite les données des utilisateurs, « comment les entreprises peuvent utiliser les services hébergés par Facebook pour stocker et gérer leurs discussions WhatsApp » et « comment nous nous associons à Facebook pour offrir des intégrations dans les produits de l'entreprise Facebook ».

    Les modifications obligatoires permettent à WhatsApp de partager plus de données utilisateur avec d'autres sociétés Facebook, y compris les informations d'enregistrement de compte, les numéros de téléphone, les données de transaction, les informations relatives au service, les interactions sur la plateforme, les informations sur les appareils mobiles, l'adresse IP et d'autres données collectées : « à l'heure actuelle, WhatsApp partage certaines catégories d'informations avec des entités Facebook. Les informations que nous partageons avec les autres entités Facebook incluent les informations d'enregistrement de votre compte (comme votre numéro de téléphone), les données de transactions, des informations liées à des services, des informations sur la façon dont vous interagissez avec d'autres, y compris des entreprises, lorsque vous utilisez nos Services, les informations sur votre appareil mobile, votre adresse IP, et peuvent inclure d'autres informations identifiées dans la section de la Politique de confidentialité titrée "Informations que nous recueillons", ou obtenues après vous en avoir averti(e) ou sur la base de votre consentement ».

    Une section qui a fait l'objet d'une réécriture majeure est « Informations collectées automatiquement », qui couvre « Informations sur l'utilisation et le journal », « Informations sur le périphérique et la connexion» et «Informations sur l'emplacement».

    Voici ce qui est marqué :

    « Informations relatives à l'utilisation et à la connexion. Nous recueillons les informations concernant votre activité dans nos Services, telles que les informations relatives aux services, diagnostics et performances. Cela inclut les informations concernant votre activité (y compris votre utilisation de nos Services ; vos paramètres et réglages dans nos Services ; vos interactions avec les autres utilisateurs de nos Services (notamment lorsque vous interagissez avec une entreprise) ; ainsi que l'heure, la fréquence et la durée de vos activités et interactions), vos fichiers journaux, les diagnostics, les incidents, les sites web ainsi que les journaux et rapports de performances. Cela inclut également les informations concernant le moment où vous vous êtes inscrit(e) pour utiliser nos Services ; les fonctionnalités que vous utilisez, telles que notre messagerie, les appels, le statut, les groupes (y compris le nom de groupe, la photo de groupe, la description de groupe), les paiements ou les fonctionnalités commerciales ; la photo de profil ; l'actu ; si vous êtes en ligne ou non ; la dernière fois que vous avez utilisé nos Services (votre « vu à ») ; et la dernière fois que vous avez mis à jour les informations de votre actu. »

    Par la suite, WhatsApp a clarifié que cette mesure n'allait affecté les utilisateurs que les utilisateurs en dehors de l'Union européenne et du Royaume-Uni tout en précisant que le changement « n'affectait en aucune façon la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille ».

    Signal gagne en parts d'utilisation

    Les données de la société d'analyse d'applications Sensor Tower montrent que Signal, un service de messagerie chiffré rival, a connu une énorme augmentation du nombre d'utilisateurs après l'annonce de WhatsApp.

    « Du 6 au 10 janvier, Signal a enregistré environ 7,5 millions d'installations dans le monde à partir de l'App Store et de Google Play », a déclaré un représentant de Sensor Tower. Cela représentait une augmentation de 4200 % par rapport à la semaine précédente.

    Mercredi, l'application était l'application la plus téléchargée dans les magasins d'applications de Google et d'Apple aux États-Unis, selon les données d'App Annie, la société d'analyse. Fox News a rapporté que l'application était en tête des deux magasins d'applications depuis lundi.

    Nom : musk.png
Affichages : 13883
Taille : 9,5 Ko

    Signal a reçu une publicité importante après l'annonce de WhatsApp, des personnalités publiques telles qu'Elon Musk et Edward Snowden ont approuvé l'application. Musk a tweeté « utilisez Signal » à ses 42 millions de followers, ce qui a eu pour effet secondaire inattendu de faire acheter des actions pour une société non liée, Signal Advance, qui a grimpé de 11 700 % (avant le tweet d'Elon Musk, elles étaient vendues 0,60 $, après son tweet elles se sont grimpées à à 70,85 $, faisant monter sa capitalisation boursière à 300 millions de dollars contre 6 millions de dollars quelques jours seulement avant). En effet, les investisseurs semblent avoir confondu Signal Advance avec Signal, la plateforme de messagerie chiffrée que Musk a recommandé d'utiliser.

    Le service de messagerie chiffré Telegram a aussi profité de cette opportunité. Selon le fondateur et PDG Pavel Durov, Telegram a gagné 25 millions de nouveaux utilisateurs au cours des 72 dernières heures en dépassant les 500 millions d'utilisateurs mensuels actifs. À titre de comparaison, l'application comptait en moyenne environ 1,5 million de nouveaux utilisateurs par jour en 2020, ce qui était déjà assez impressionnant. Durov pense que cela tient avant tout à la simple promesse de confidentialité et de sécurité de son entreprise.

    La majeure partie des nouveaux utilisateurs vient d'Asie (38 %), d'Europe (27%) et d'Amérique latine (21 %), avec environ 8 % s'inscrivant dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord). Bien que cela ne soit pas explicitement indiqué dans l'article de Durov, il y a probablement un bon nombre d'orphelins de Parler qui rejoignent Telegram (bien qu'il existe des différences entre les fonctions des deux applications, il est dit que d'anciens utilisateurs de Parler se dirigent vers des applications de messagerie chiffrées à la recherche d'une plateforme disposant d'un système plus privé). Signal a connu une augmentation similaire de sa popularité pour la même raison.

    Le plus grand marché des deux applications en termes de croissance était l'Inde. Signal a enregistré 2,3 millions d'installations en Inde, soit plus de 30% de ses nouvelles installations totales. Pour Signal, le deuxième marché en importance était les États-Unis, où les utilisateurs l'ont installé environ 1 million de fois.

    Mais malgré la popularité croissante de Signal, il ne remplacera pas WhatsApp, a déclaré Brian Acton, qui a cofondé les deux applications. Au lieu de cela, les gens utiliseront les deux services pour différentes conversations, a-t-il estimé, ajoutant qu'il ne répliquera pas (et ne reproduira pas) toutes les fonctions de WhatsApp.

    « Mon désir est de donner le choix aux gens », a déclaré Acton. « Ce n'est pas strictement un scénario gagnant-gagnant. »

    Nom : whatsapp.png
Affichages : 4170
Taille : 88,2 Ko

    Pendant ce temps, WhatsApp s'est efforcé de dissiper les inquiétudes du public concernant la confidentialité de son application. « Nous voulons répondre à certaines rumeurs en vous assurant à 100 % que nous continuons à protéger vos messages privés avec un chiffrement de bout en bout », a déclaré la société.

    « Nous voulons être clairs sur le fait que la mise à jour de la politique n'affecte en aucune façon la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille. Au lieu de cela, cette mise à jour inclut des modifications liées à la messagerie d'une entreprise sur WhatsApp, qui est facultative, et offre une transparence supplémentaire sur ce que nous recueillons et sur la façon dont nous utilisons des données » a ajouté WhatsApp dans une FAQ sur son site Web.

    Source : Fox News, Elon Musk, WhatsApp, FAQ WhatsApp
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    « Nous voulons être clairs sur le fait que la mise à jour de la politique n'affecte en aucune façon la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille. Au lieu de cela, cette mise à jour inclut des modifications liées à la messagerie d'une entreprise sur WhatsApp, qui est facultative, et offre une transparence supplémentaire sur nous recueillons et utilisons des données »
    Pour moi, c'est clair ! Tu t'es cru indispensable et tu t'es dit "je fais ce que je veux, de toute façon ces connards resteront chez nous !" ! De mon côté, on est plusieurs dizaines à avoir installé Signal et exit Whatsapp le 1er février.

  3. #3
    Membre du Club
    Femme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    24
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Afghanistan

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 24
    Points : 49
    Points
    49
    Par défaut
    Plus proche de chez nous il y a aussi olvid comme alternative qui m'a l'aire plutôt pas mal avec un modèle économique style protonmail. Cocorico !

  4. #4
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 16
    Points : 94
    Points
    94
    Par défaut
    Olvid est français, c'est bien. Mais n'est pas Open Source et est structuré autour d'une entreprise privée et non une fondation, contrairement à Signal.

  5. #5
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    267
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 267
    Points : 623
    Points
    623
    Par défaut
    OLVID est pleinement et activement coopérative avec la Police.
    Sinon c'est un excellent SIGNAL ce mouvement...

  6. #6
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Ingénieur
    Inscrit en
    septembre 2002
    Messages
    2 119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2002
    Messages : 2 119
    Points : 1 620
    Points
    1 620
    Par défaut
    Citation Envoyé par QSdF53OKrj34 Voir le message
    Plus proche de chez nous il y a aussi olvid comme alternative qui m'a l'aire plutôt pas mal avec un modèle économique style protonmail. Cocorico !
    Il y a aussi COVID.
    La connaissance ne sert que si elle est partagée.
    http://ms2i.net

  7. #7
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Ingénieur
    Inscrit en
    septembre 2002
    Messages
    2 119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2002
    Messages : 2 119
    Points : 1 620
    Points
    1 620
    Par défaut
    Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
    OLVID est pleinement et activement coopérative avec la Police.
    Sinon c'est un excellent SIGNAL ce mouvement...
    Quand tu as COVID tu as la PEAU LISSE.
    La connaissance ne sert que si elle est partagée.
    http://ms2i.net

  8. #8
    Nouveau membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    10
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 10
    Points : 26
    Points
    26
    Par défaut
    tiens Signal est en panne : https://twitter.com/signalapp/status...18809860886528 ... trop de demande mais ils devraient bientot arriver à remettre le service en route ...

  9. #9
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 364
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 364
    Points : 154 823
    Points
    154 823
    Par défaut WhatsApp cède concernant l'application de sa politique suite à la migration massive vers Signal et Telegram
    WhatsApp cède concernant l'application de sa politique suite à la migration massive vers Signal et Telegram :
    « grâce à de nombreuses personnes, nous comprenons la confusion qui règne autour de la récente mise à jour »

    Le 6 janvier, WhatsApp, le service de messagerie appartenant à Facebook, a alerté les utilisateurs d'une mise à jour de ses conditions de service et de sa politique de confidentialité qui devrait entrer en vigueur le 8 février 2021.

    Les « mises à jour clés » concernent la manière dont WhatsApp traite les données des utilisateurs, « comment les entreprises peuvent utiliser les services hébergés par Facebook pour stocker et gérer leurs discussions WhatsApp » et « comment nous nous associons à Facebook pour offrir des intégrations dans les produits de l'entreprise Facebook ».

    Les modifications obligatoires permettent à WhatsApp de partager plus de données utilisateur avec d'autres sociétés Facebook, y compris les informations d'enregistrement de compte, les numéros de téléphone, les données de transaction, les informations relatives au service, les interactions sur la plateforme, les informations sur les appareils mobiles, l'adresse IP et d'autres données collectées : « à l'heure actuelle, WhatsApp partage certaines catégories d'informations avec des entités Facebook. Les informations que nous partageons avec les autres entités Facebook incluent les informations d'enregistrement de votre compte (comme votre numéro de téléphone), les données de transactions, des informations liées à des services, des informations sur la façon dont vous interagissez avec d'autres, y compris des entreprises, lorsque vous utilisez nos Services, les informations sur votre appareil mobile, votre adresse IP, et peuvent inclure d'autres informations identifiées dans la section de la Politique de confidentialité titrée "Informations que nous recueillons", ou obtenues après vous en avoir averti(e) ou sur la base de votre consentement ».

    Une section qui a fait l'objet d'une réécriture majeure est « Informations collectées automatiquement », qui couvre « Informations sur l'utilisation et le journal », « Informations sur le périphérique et la connexion» et «Informations sur l'emplacement».

    Voici ce qui est marqué :

    « Informations relatives à l'utilisation et à la connexion. Nous recueillons les informations concernant votre activité dans nos Services, telles que les informations relatives aux services, diagnostics et performances. Cela inclut les informations concernant votre activité (y compris votre utilisation de nos Services ; vos paramètres et réglages dans nos Services ; vos interactions avec les autres utilisateurs de nos Services (notamment lorsque vous interagissez avec une entreprise) ; ainsi que l'heure, la fréquence et la durée de vos activités et interactions), vos fichiers journaux, les diagnostics, les incidents, les sites web ainsi que les journaux et rapports de performances. Cela inclut également les informations concernant le moment où vous vous êtes inscrit(e) pour utiliser nos Services ; les fonctionnalités que vous utilisez, telles que notre messagerie, les appels, le statut, les groupes (y compris le nom de groupe, la photo de groupe, la description de groupe), les paiements ou les fonctionnalités commerciales ; la photo de profil ; l'actu ; si vous êtes en ligne ou non ; la dernière fois que vous avez utilisé nos Services (votre « vu à ») ; et la dernière fois que vous avez mis à jour les informations de votre actu. »

    Par la suite, WhatsApp a clarifié que cette mesure n'allait affecter que les utilisateurs en dehors de l'Union européenne et du Royaume-Uni tout en précisant que le changement « n'affectait en aucune façon la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille ».

    Telegram et Signal gagnent en parts d'utilisation

    Telegram

    Le service de messagerie chiffré Telegram a aussi profité de cette opportunité. Selon le fondateur et PDG Pavel Durov, Telegram a gagné 25 millions de nouveaux utilisateurs au cours des 72 dernières heures en dépassant les 500 millions d'utilisateurs mensuels actifs. À titre de comparaison, l'application comptait en moyenne environ 1,5 million de nouveaux utilisateurs par jour en 2020, ce qui était déjà assez impressionnant. Durov pense que cela tient avant tout à la simple promesse de confidentialité et de sécurité de son entreprise.

    La majeure partie des nouveaux utilisateurs viennent d'Asie (38 %), d'Europe (27 %) et d'Amérique latine (21 %), avec environ 8 % s'inscrivant dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord). Bien que cela ne soit pas explicitement indiqué dans l'article de Durov, il y a probablement un bon nombre d'orphelins de Parler qui rejoignent Telegram (bien qu'il existe des différences entre les fonctions des deux applications, il est dit que d'anciens utilisateurs de Parler se dirigent vers des applications de messagerie chiffrées à la recherche d'une plateforme disposant d'un système plus privé). Signal a connu une augmentation similaire de sa popularité pour la même raison.

    Signal

    Les données de la société d'analyse d'applications Sensor Tower montrent que Signal, un service de messagerie chiffré rival, a connu une énorme augmentation du nombre d'utilisateurs après l'annonce de WhatsApp.

    « Du 6 au 10 janvier, Signal a enregistré environ 7,5 millions d'installations dans le monde à partir de l'App Store et de Google Play », a déclaré un représentant de Sensor Tower. Cela représentait une augmentation de 4200 % par rapport à la semaine précédente.

    D'ailleurs, Signal a été l'application la plus téléchargée dans les magasins d'applications de Google et d'Apple aux États-Unis, selon les données d'App Annie, la société d'analyse.

    Signal a reçu une publicité importante après l'annonce de WhatsApp, des personnalités publiques telles qu'Elon Musk et Edward Snowden ont approuvé l'application. Musk a tweeté « utilisez Signal » à ses 42 millions de followers, ce qui a eu pour effet secondaire inattendu de faire acheter des actions pour une société non liée, Signal Advance, qui a grimpé de 11 700 % (avant le tweet d'Elon Musk, elles étaient vendues 0,60 $, après son tweet elles se sont grimpées à à 70,85 $, faisant monter sa capitalisation boursière à 300 millions de dollars contre 6 millions de dollars quelques jours seulement avant). En effet, les investisseurs semblent avoir confondu Signal Advance avec Signal, la plateforme de messagerie chiffrée que Musk a recommandé d'utiliser.

    Mais malgré la popularité croissante de Signal, il ne remplacera pas WhatsApp, a déclaré Brian Acton, qui a cofondé les deux applications. Au lieu de cela, les gens utiliseront les deux services pour différentes conversations, a-t-il estimé, ajoutant qu'il ne répliquera pas (et ne reproduira pas) toutes les fonctions de WhatsApp.

    « Mon désir est de donner le choix aux gens », a déclaré Acton. « Ce n'est pas strictement un scénario gagnant-gagnant. »

    La panne de Signal

    Signal a été tellement sollicité qu'il n'a pas pu contenir l'exode massif vers ses services. Le 15 janvier, sur Twitter, le service de messagerie a expliqué :

    « Signal rencontre des difficultés techniques. Nous travaillons dur pour restaurer le service le plus rapidement possible. Nous avons ajouté de nouveaux serveurs et une capacité supplémentaire à un rythme record chaque jour cette semaine sans interruption, mais nous avons aujourd'hui dépassé même nos prévisions les plus optimistes. Des millions et des millions de nouveaux utilisateurs envoient un message selon lequel la confidentialité est importante. Nous apprécions votre patience. Nous progressons vers la remise en ligne du service. La protection de la vie privée est notre priorité absolue, mais l’augmentation de la capacité est une deuxième priorité ».

    Nom : signal.png
Affichages : 48945
Taille : 35,8 Ko

    La réaction de WhatsApp

    WhatsApp s'est efforcé de dissiper les inquiétudes du public concernant la confidentialité de son application. « Nous voulons répondre à certaines rumeurs en vous assurant à 100 % que nous continuons à protéger vos messages privés avec un chiffrement de bout en bout », a déclaré la société.

    « Nous voulons être clairs sur le fait que la mise à jour de la politique n'affecte en aucune façon la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille. Au lieu de cela, cette mise à jour inclut des modifications liées à la messagerie d'une entreprise sur WhatsApp, qui est facultative, et offre une transparence supplémentaire sur ce que nous recueillons et sur la façon dont nous utilisons des données » a ajouté WhatsApp dans une FAQ sur son site Web.

    Mais cela n'a pas ralenti le courant de migration. Aussi, WhatsApp a procédé à un ajournement de sa politique :

    « Grâce à de nombreuses personnes, nous comprenons la confusion qui règne autour de la récente mise à jour. Beaucoup d’informations erronées ont circulé, ce qui a créé de l’inquiétude. Nous souhaitons aider chacun à comprendre nos principes et les faits.

    « L’application WhatsApp a été conçue sur une idée simple : ce que vous partagez avec vos amis et votre famille reste entre vous et eux. Cela signifie que nous protégerons toujours vos conversations personnelles grâce au chiffrement de bout en bout, pour que ni WhatsApp ni Facebook ne puissent voir vos messages privés. C’est la raison pour laquelle nous ne conservons pas les historiques des destinataires des messages ou des appels. Nous ne pouvons pas non plus voir votre localisation partagée, et nous ne partageons pas vos contacts avec Facebook.

    « Rien de tout cela n’a changé avec les récentes mises à jour. Plus précisément, cette mise à jour comprend de nouvelles options pour les personnes souhaitant envoyer un message à une entreprise sur WhatsApp, et elle fournit également plus de transparence sur la manière dont nous recueillons et utilisons les données. Bien que tout le monde n’effectue pas ses achats auprès d’une entreprise sur WhatsApp tous les jours, nous pensons que de plus en plus d’utilisateurs vont choisir de le faire à l’avenir. Il est donc important que chacun puisse avoir la possibilité de connaître et d’utiliser ces services. Cette mise à jour ne sert pas à augmenter notre capacité de partage des données avec Facebook.

    « Nous avons décidé de reculer la date à laquelle il sera demandé aux utilisateurs de consulter et d’accepter les conditions. Personne ne verra son compte suspendu ou supprimé le 8 février. Nous allons également surveiller de près les informations erronées qui circulent autour des travaux sur la confidentialité et la sécurité sur WhatsApp. Nous nous tournerons ensuite progressivement vers les utilisateurs afin qu’ils puissent consulter la politique de confidentialité à leur propre rythme avant que de nouvelles options pour les professionnels ne soient disponibles le 15 mai.

    « WhatsApp a été un pionnier du chiffrement de bout en bout pour les utilisateurs à travers le monde et notre engagement envers cette technologie de sécurité reste et restera inchangé. Merci à toutes celles et à tous ceux qui nous ont contactés, et à toutes celles et tous ceux qui ont permis d’évoquer des faits et de faire cesser les rumeurs. Nous continuerons de tout mettre en œuvre pour que WhatsApp reste le meilleur moyen de communiquer de manière privée ».

    Sources : WhatsApp, Signal

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ? Aveu de faiblesse ? Tentative de mieux faire comprendre ses politiques ? Crainte d'une grande diminution des parts d'utilisation ?
    Quel(s) service(s) de messagerie utilisez-vous ?
    Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à utiliser l'un plutôt que l'autre (plusieurs de vos contacts y figurent, des fonctionnalités que vous trouvez bien pratiques, la curiosité, etc.) ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #10
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    271
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 271
    Points : 1 079
    Points
    1 079
    Par défaut
    C'est trop tard. Tous les contacts ou presque ont migré sur Signal. Pas de retour possible.

  11. #11
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    C'est marrant cette manie ! Ce sont toujours les gens qui ne comprennent rien, idiots qu'ils sont !

  12. #12
    Membre averti
    Homme Profil pro
    CAO/DAO/Ingé Electrotechnique
    Inscrit en
    décembre 2014
    Messages
    187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : CAO/DAO/Ingé Electrotechnique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2014
    Messages : 187
    Points : 322
    Points
    322
    Par défaut
    Ben voyons, jusqu'au jour où si l'on reste passifs, ils le feront aussi pour l'Europe, trop tard FB, j'ai migré sur Signal et j'ai amené quelques personnes avec moi.

  13. #13
    Membre expert

    Profil pro
    activité : oui
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : activité : oui

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 163
    Points : 3 057
    Points
    3 057
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    « WhatsApp a été un pionnier du chiffrement de bout en bout pour les utilisateurs à travers le monde et ... »
    Ils ont vraiment osé dire ça !? =,="

    Qu'en pensez-vous ? Aveu de faiblesse ? Tentative de mieux faire comprendre ses politiques ? Crainte d'une grande diminution des parts d'utilisation ?
    retour en arrière pour minimiser les pertes de parts de marché, sans présenter l'image de "désolé, on recommencera pas". Pour ma part, c'est pire que de dire "on agissait mal avant, maintenant on corrige le tire", car ça annonce la volonté de continuer dans cette voie.

    Quel(s) service(s) de messagerie utilisez-vous ?
    Protonmail pour la sécu, le reste pour la sphère privé (telephone compri), et donc par induction... aucun réseau social car aucun ne respecte la sphère privé (dev.com est l'une des rare entorse à la règle). ^^

    Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à utiliser l'un plutôt que l'autre (plusieurs de vos contacts y figurent, des fonctionnalités que vous trouvez bien pratiques, la curiosité, etc.) ?
    J'y vais avant tout pour communiquer, pour la communication boulot, j'ai besoin de quelques fonctionnalités de base --> de pouvoir écrire /copier /coller /grouper /transférer /changer destinataire /classer ...si je ne peux pas le faire de manière efficace (rapide et simple), alors si l'appli présente un défaut sur ces point là, je lorgne alors sur les concurrents ...mais je me borne avant tout sur du logiciel libre (coté client comme coté serveur).

    Signal c'est bien ...mais peut-on désactiver l'usage du protocole "Google Cloud Messaging" ?? --> non on a pas la main sur toutes les fonctionnalités intégré, et c'est bien dommage.
    Telegram c'est bien ...mais seule la partie client est libre, la partie serveur est propriétaire (et donc aucune assurence sur ce qui est fait dessus).

    Signal ce rapproche plus de Twitter sur les fonctionnalités qu'il offre, et Telegram se rapproche plus de WhatsApp. Beaucoup d'utilisateurs se sont tourné vers Signal parce qu'on leur a dit que c'était une alternative équivalente. Une part des ces migrants vont déchanter et revenir sur WhatsApp par manque de fonctionnalités.

    La présence de contact permet de consolider un choix, mais le respect de la vie priver permet de le motiver en premier lieu.

    Un exemple de logiciel de communication type Skype --> Jami (anciennement Ring)
    il présente l'avantage de pouvoir choisir entre une infrastructure centralisée ou distribuée, d'autoriser ou interdire certains protocoles, choisir les réglages de sécurité (taille de la clé de chiffrement, algo...)
    Le seul hic, c'est que sur l'infrastructure distribuée, il n'y a pas de liste de contacts (à l'exception ds utilisateurs linux sous un environnement de burau précis).
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  14. #14
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 364
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 364
    Points : 154 823
    Points
    154 823
    Par défaut Telegram veut faciliter le passage vers son app en proposant de transférer son historique de discussions
    Telegram a gagné plus de 100 millions de nouveaux utilisateurs en janvier suite à l'annonce controversée de WhatsApp,
    le service veut faciliter le passage à son app en proposant de transférer son historique de discussions

    Le 6 janvier, WhatsApp, le service de messagerie appartenant à Facebook, a alerté les utilisateurs d'une mise à jour de ses conditions de service et de sa politique de confidentialité qui devait entrer en vigueur le 8 février 2021. Les « mises à jour clés » concernent la manière dont WhatsApp traite les données des utilisateurs, « comment les entreprises peuvent utiliser les services hébergés par Facebook pour stocker et gérer leurs discussions WhatsApp » et « comment nous nous associons à Facebook pour offrir des intégrations dans les produits de l'entreprise Facebook ».

    Une section qui a fait l'objet d'une réécriture majeure est « Informations collectées automatiquement », qui couvre « Informations sur l'utilisation et le journal », « Informations sur le périphérique et la connexion» et «Informations sur l'emplacement». C'est d'ailleurs cette section qui a fait l'objet d'une polémique.

    Voici ce qui est marqué :

    « Informations relatives à l'utilisation et à la connexion. Nous recueillons les informations concernant votre activité dans nos Services, telles que les informations relatives aux services, diagnostics et performances. Cela inclut les informations concernant votre activité (y compris votre utilisation de nos Services ; vos paramètres et réglages dans nos Services ; vos interactions avec les autres utilisateurs de nos Services (notamment lorsque vous interagissez avec une entreprise) ; ainsi que l'heure, la fréquence et la durée de vos activités et interactions), vos fichiers journaux, les diagnostics, les incidents, les sites web ainsi que les journaux et rapports de performances. Cela inclut également les informations concernant le moment où vous vous êtes inscrit(e) pour utiliser nos Services ; les fonctionnalités que vous utilisez, telles que notre messagerie, les appels, le statut, les groupes (y compris le nom de groupe, la photo de groupe, la description de groupe), les paiements ou les fonctionnalités commerciales ; la photo de profil ; l'actu ; si vous êtes en ligne ou non ; la dernière fois que vous avez utilisé nos Services (votre « vu à ») ; et la dernière fois que vous avez mis à jour les informations de votre actu. »

    Suite à cette annonce, plusieurs mobinautes ont commencé à migrer vers des solutions alternatives. Telegram a annoncé avoir gagné 25 millions de nouveaux utilisateurs, dépassant les 500 millions d'utilisateurs mensuels actifs.

    Signal a reçu une publicité importante après l'annonce de WhatsApp, des personnalités publiques telles qu'Elon Musk et Edward Snowden ont approuvé l'application. Musk a tweeté « utilisez Signal » à ses 42 millions de followers, ce qui a eu pour effet secondaire inattendu de faire acheter des actions pour une société non liée, Signal Advance, qui a grimpé de 11 700 % (avant le tweet d'Elon Musk, elles étaient vendues 0,60 $, après son tweet elles se sont grimpées à à 70,85 $, faisant monter sa capitalisation boursière à 300 millions de dollars contre 6 millions de dollars quelques jours seulement avant). En effet, les investisseurs semblent avoir confondu Signal Advance avec Signal, la plateforme de messagerie chiffrée que Musk a recommandé d'utiliser.

    Mais malgré la popularité croissante de Signal, il ne remplacera pas WhatsApp, a déclaré Brian Acton, qui a cofondé les deux applications. Au lieu de cela, les gens utiliseront les deux services pour différentes conversations, a-t-il estimé, ajoutant qu'il ne répliquera pas (et ne reproduira pas) toutes les fonctions de WhatsApp.

    « Mon désir est de donner le choix aux gens », a déclaré Acton. « Ce n'est pas strictement un scénario gagnant-gagnant. »

    WhatsApp tente de contenir l'hémorragie

    WhatsApp s'est efforcé de dissiper les inquiétudes du public concernant la confidentialité de son application. « Nous voulons répondre à certaines rumeurs en vous assurant à 100 % que nous continuons à protéger vos messages privés avec un chiffrement de bout en bout », a déclaré la société.

    « Nous voulons être clairs sur le fait que la mise à jour de la politique n'affecte en aucune façon la confidentialité de vos messages avec vos amis ou votre famille. Au lieu de cela, cette mise à jour inclut des modifications liées à la messagerie d'une entreprise sur WhatsApp, qui est facultative, et offre une transparence supplémentaire sur ce que nous recueillons et sur la façon dont nous utilisons des données » a ajouté WhatsApp dans une FAQ sur son site Web.

    Nom : whatsapp.png
Affichages : 2028
Taille : 88,2 Ko

    Mais cela n'a pas ralenti le courant de migration. Aussi, WhatsApp a procédé à un ajournement de sa politique :

    « Grâce à de nombreuses personnes, nous comprenons la confusion qui règne autour de la récente mise à jour. Beaucoup d’informations erronées ont circulé, ce qui a créé de l’inquiétude. Nous souhaitons aider chacun à comprendre nos principes et les faits.

    « L’application WhatsApp a été conçue sur une idée simple : ce que vous partagez avec vos amis et votre famille reste entre vous et eux. Cela signifie que nous protégerons toujours vos conversations personnelles grâce au chiffrement de bout en bout, pour que ni WhatsApp ni Facebook ne puissent voir vos messages privés. C’est la raison pour laquelle nous ne conservons pas les historiques des destinataires des messages ou des appels. Nous ne pouvons pas non plus voir votre localisation partagée, et nous ne partageons pas vos contacts avec Facebook.

    « Rien de tout cela n’a changé avec les récentes mises à jour. Plus précisément, cette mise à jour comprend de nouvelles options pour les personnes souhaitant envoyer un message à une entreprise sur WhatsApp, et elle fournit également plus de transparence sur la manière dont nous recueillons et utilisons les données. Bien que tout le monde n’effectue pas ses achats auprès d’une entreprise sur WhatsApp tous les jours, nous pensons que de plus en plus d’utilisateurs vont choisir de le faire à l’avenir. Il est donc important que chacun puisse avoir la possibilité de connaître et d’utiliser ces services. Cette mise à jour ne sert pas à augmenter notre capacité de partage des données avec Facebook.

    « Nous avons décidé de reculer la date à laquelle il sera demandé aux utilisateurs de consulter et d’accepter les conditions. Personne ne verra son compte suspendu ou supprimé le 8 février. Nous allons également surveiller de près les informations erronées qui circulent autour des travaux sur la confidentialité et la sécurité sur WhatsApp. Nous nous tournerons ensuite progressivement vers les utilisateurs afin qu’ils puissent consulter la politique de confidentialité à leur propre rythme avant que de nouvelles options pour les professionnels ne soient disponibles le 15 mai. »

    Telegram et la mise à jour pour faciliter la migration

    Dans un billet de blog, Telegram a annoncé une mise à jour qui permet aux utilisateurs de déplacer leur historique de messages depuis d'autres applications, notamment depuis WhatsApp. L’éditeur en profite pour mettre également certains éléments en lumière :

    « Plus de 100 millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint Telegram en ce mois de janvier, en quête de plus de confidentialité et de liberté. Mais qu'en est-il des messages et des souvenirs laissés sur les applications remplacées ? À compter d'aujourd'hui, tout le monde peut emmener son historique de discussions avec lui (incluant les vidéos et les documents) dans Telegram depuis des applications telles que WhatsApp, Line et KakaoTalk. Cela fonctionne aussi bien pour les conversations individuelles que pour les groupes.

    « Pour déplacer une discussion depuis WhatsApp sur iOS, ouvrez la page des Infos de contact ou des Infos de groupe dans WhatsApp, touchez Exporter discussion, puis choisissez Telegram dans le menu de partage. Sur Android, ouvrez une discussion WhatsApp, touchez ⋮ > Plus > Exporter discussion, puis sélectionnez Telegram dans le menu de partage.

    Nom : import.png
Affichages : 1770
Taille : 50,2 Ko

    « WhatsApp pour iOS vous permet aussi d'exporter vos discussions directement depuis la liste des conversations. Balayez une discussion vers la gauche, puis choisissez '…' > Exporter discussion.

    « Les messages seront importés dans le jour courant, mais incluront également leurs horodatages d'origine. Tous les membres de l'échange dans Telegram verront les messages.

    « Déplacez des échanges et économisez de l'espace

    « Le meilleur dans tout cela réside dans le fait que les messages et les médias que vous déplacez ne nécessitent pas d'espace de stockage supplémentaire. Les anciennes applications stockent toutes les données sur votre appareil - contrairement à Telegram qui n'occupe virtuellement aucun espace tout en vous permettant de consulter tous vos messages, photos et vidéos quand vous le souhaitez.

    « Vous pouvez libérer de l'espace et contrôler la taille de votre cache dans Paramètres > Données et stockage > Utilisation du stockage.

    « Maîtrisez votre empreinte numérique

    « Vos données vous appartiennent, c'est pourquoi les utilisateurs de Telegram peuvent non seulement exporter leurs échanges, mais aussi supprimer les messages qu'ils envoient et reçoivent pour tout le monde – sans laisser la moindre trace.

    « Avec cette mise à jour, vous bénéficiez d'encore plus de contrôle : les échanges secrets, les groupes que vous avez créés et votre historique d'appels peuvent désormais aussi être supprimés pour tout le monde à tout moment.

    « Les serveurs Telegram ne stockent pas d'information à propos des échanges et journaux d'appels supprimés. Ainsi, les données disparaissent complètement, pour toujours.

    « Salons vocaux améliorés

    « Vous pouvez maintenant voir lequel de vos groupes ont des salons vocaux actifs, depuis le sommet de la page de votre historique d'appels.

    «  Lors d'un salon vocal, vous pouvez maintenant ajuster le volume individuellement pour chaque participant afin de contrôler les niveaux de leurs microphones. Les ajustements faits par les admins de groupe seront appliqués pour tous les auditeurs.

    «  Lecteur audio amélioré

    «  Pendant la lecture d'un morceau, touchez le nom de l'artiste dans le lecteur pour voir leurs morceaux parmi tous vos échanges. Si vous avez besoin d'avancer ou de répéter quelque chose que vous avez manqué, appuyez et maintenez la pression sur les boutons Suivant et Précédent pour faire une avance rapide et revenir en arrière ».

    Source : Telegram

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la fonctionnalité déployée par Telegram pour le transfert de l'historique de discussions WhatsApp ? Un argument intéressant pour encourager les personnes qui hésitaient à utiliser l'application ?
    Quel(s) service(s) de messagerie utilisez-vous ?
    Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à utiliser l'un plutôt que l'autre (plusieurs de vos contacts y figurent, des fonctionnalités que vous trouvez bien pratiques, la curiosité, etc.) ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #15
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 548
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 548
    Points : 35 910
    Points
    35 910
    Par défaut Signal et Telegram ont vu leur utilisation croître de 1200 % avant les nouvelles CGU controversées de WhatsApp
    Signal et Telegram ont vu leur utilisation augmenter de 1200 %,
    Avant la mise en œuvre de la politique de confidentialité controversée de WhatsApp

    Le nombre des utilisateurs qui téléchargent l’application de messagerie Signal pour la toute première fois a augmenté de 1 192 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 64,4 millions au cours des quatre premiers mois de 2021, tandis que les nouvelles installations de l’application Telegram ont augmenté de 98 % par rapport à l'année précédente pour atteindre plus de 161 millions, selon un nouveau rapport. Les rivaux de WhatsApp ont connu cette importante croissance avant la date limite du 15 mai pour la mise en œuvre d’une mise à jour controversée de la politique de confidentialité de l'application de messagerie instantanée appartenant à Facebook.

    Bien que WhatsApp ait récemment fait marche arrière et supprimé sa dernière échéance, l'indignation publique qui a débuté en janvier a permis à ses deux proches alternatives d'attirer de nouveaux utilisateurs. Signal et Telegram ont également profité de l'indignation et ont pris la parole sur des plateformes de médias sociaux comme Twitter pour dénoncer la politique de confidentialité de WhatsApp. Les applications de messagerie alternatives ont également mis en avant leurs aspects de confidentialité pour gagner du terrain sur WhatsApp.

    Nom : t01.jpg
Affichages : 2199
Taille : 26,5 Ko

    Signal et Telegram ont connu un pic d'adoption massif en janvier. C'est à cette époque que WhatsApp a été vu pour la première fois, avec la mise à jour de sa politique de confidentialité qui permet à sa société mère Facebook d'accéder aux données des utilisateurs de l'application de messagerie. À l'origine, la mise à jour devait être acceptée par tous les utilisateurs avant le 8 février. Cependant, suite aux critiques massives des utilisateurs, WhatsApp a décidé d'abandonner cette date limite, bien que la politique mise à jour soit toujours en place et que les utilisateurs qui ne l'acceptent pas soient confrontés à des fonctionnalités limitées sur l'application. La nouvelle date limite a ensuite été repoussée au 15 mai.

    Au cours des quatre premiers mois de 2021, Signal a vu ses premiers téléchargements augmenter de 1 192 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 64,4 millions dans le monde entier, selon les données, tandis que les installations de Telegram ont bondi de 98 % par rapport à l'année précédente pour dépasser 161 millions. Contrairement aux installations de WhatsApp dans le monde, qui ont chuté de 43 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 172,3 millions d'installations au cours de la période janvier-avril.

    En réalité, Facebook, qui a racheté l'application de messagerie en 2014, recevait des données de WhatsApp depuis une mise à jour de 2016. Parmi ces données, on trouve notamment le numéro de téléphone, les adresses IP utilisées par un internaute et certaines informations de connexion. Mercredi, le réseau social a répété que cette nouvelle politique de confidentialité n’étendait pas le champ des données personnelles transmises par WhatsApp à Facebook. La messagerie assure que cette mise à jour de ses règles d’utilisation vise avant tout à mettre en place de nouvelles fonctionnalités commerciales sur l’application.

    Ainsi, ces changements ont pour objectif de permettre à terme aux utilisateurs de communiquer avec des entreprises et à celles-ci d’utiliser des outils d’hébergement de Facebook pour faire transiter et stocker les conversations de leur service client. Ainsi, si vous interagissez sur WhatsApp avec une entreprise privée, cette dernière pourra traiter en interne les messages que vous envoyez à des fins de marketing ou d’amélioration de leur service.

    2,8 millions de téléchargements de Signal au cours du seul mois d'avril, malgré une baisse par rapport à l’année dernière

    Les installations de Signal en janvier ont augmenté de 5 001 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 50,6 millions, contre 992 000 pour le même mois l'année dernière. Toutefois, le nombre d'installations a chuté de 86 % d'un mois sur l'autre pour atteindre un peu plus de sept millions. Après la baisse de l'installation, Signal continue d'avoir une croissance constante chaque mois. « Bien que le nombre d'installations ait diminué chaque mois depuis le pic de janvier, Signal connaît une croissance constante en glissement annuel chaque mois », a déclaré la société dans un blog.

    Nom : t02.png
Affichages : 2177
Taille : 60,0 Ko

    Signal a enregistré 2,8 millions de téléchargements dans le monde en avril, selon les données de Sensor Tower. C'est plus du double des 1,3 million de téléchargements signalés en avril 2020. À l'instar de Signal, les téléchargements de Telegram ont augmenté de 283 % par rapport à l'année précédente, passant de 16,6 millions à 63,5 millions. L'application a toutefois connu une baisse de 3 % de ses téléchargements en avril, atteignant 26,2 millions contre près de 27 millions un an plus tôt.

    Les deux plateformes sont fières d'offrir un chiffrement de bout en bout sur les chats (bien que le chiffrement de bout en bout ne soit pas activé par défaut sur Telegram) avec d'autres fonctionnalités conviviales. Telegram a même introduit une version 2.0 de Voice Chats inspirée de Clubhouse, entre autres fonctionnalités notables pour les utilisateurs d'Android et d'iOS.

    Les deux messageries concurrentes de WhatsApp ont connu une baisse de leur vitesse de téléchargement peu après avoir enregistré une certaine croissance en janvier. Néanmoins, les applications ont été en mesure de livrer un combat acharné à WhatsApp qui reste en tête du marché des plateformes de messagerie instantanée. L’application propriété de Facebook est l'application de messagerie numéro 1 avec plus de 2 milliards d'utilisateurs dans le monde.

    Même avant la mise à jour de sa politique de confidentialité, les installations de l'application WhatsApp ont connu une baisse au début de la pandémie de covid-19 l'année dernière. En avril 2020, les installations de WhatsApp dans le monde ont chuté de 28 % d'un mois sur l'autre, passant de 76,5 millions en mars à 55,2 millions. Le déclin de ses installations tout au long de l'année 2020 étant probablement dû au fait que de nouveaux utilisateurs potentiels – désireux de communiquer avec leurs amis et leurs proches – ont opté pour la version de bureau ou Web de WhatsApp tout en restant sur place.

    Nom : t03.png
Affichages : 2126
Taille : 66,3 Ko

    Néanmoins, les téléchargements de WhatsApp continuent d'être bien plus importants que ceux de Telegram et Signal. Cependant, la situation est encore en développement et rendue d'autant plus complexe par l'évolution du comportement des utilisateurs. Alors que les lois sur la protection de la vie privée gagnent du terrain dans le monde entier, il sera intéressant de voir comment Facebook parviendra à conserver son public.

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    La nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp annonce-t-elle la fin de la vie privée sur les applications Facebook ?
    WhatsApp pourrait-il perdre sa place en tête du marché des plateformes de messagerie instantanée à cause de sa nouvelle politique de partage de données ?

    Voir aussi :

    Telegram a gagné plus de 100 millions de nouveaux utilisateurs en janvier à la suite de l'annonce controversée de WhatsApp, et propose de transférer son historique de discussions WhatsApp sur son app
    WhatsApp perd des millions d'utilisateurs après l'annonce de la mise à jour de ses conditions d'utilisation, les internautes se tournant vers Signal, Telegram ou encore ICQ à Hong Kong
    Facebook indique qu'il va ignorer l'interdiction de partage de données avec WhatsApp émise en Allemagne, qui accompagne les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp
    Les téléchargements de Signal grimpent de 4200 % après l'annonce de WhatsApp sur le partage des données utilisateurs avec Facebook, l'app est la plus téléchargée aux USA sur les Store Google et Apple
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #16
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste programmeur
    Inscrit en
    juin 2015
    Messages
    148
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste programmeur
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2015
    Messages : 148
    Points : 817
    Points
    817
    Par défaut
    N'ayant plus l'utilité d'un compte Facebook, je me retrouve obligé de lier mon ancien compte à mon ID WhatsApp. Rien que pour cette raison, je n'ai plus d'intérêt de rester sur cet application de messages privés.

    A ce moment-là, quelle est la différence entre WhatsApp et Messenger ? L'un est chiffré, mais les deux partagent les données avec Facebook ? Vraie question ici

  17. #17
    Membre expert

    Profil pro
    activité : oui
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 163
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : activité : oui

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 163
    Points : 3 057
    Points
    3 057
    Par défaut
    Ce qui me dérange plus encore, c'est ce discours indirecte biaisé de plus en plus omniprésent sur les sujet relatif au chiffrement.

    Je m'explique.

    On présente les messageries en ligne type mail ou chat, comme une évolution de la correspondance par courrier physique d'antan.
    L'usage des messagerie numériques est une transposition de celle du courrier (pas électronique), et plus récemment, du SMS.
    Or, dès lors qu'une dérive à l'éthique professionnelle attendue se profile, on parle de "respect de la vie privée", et non du "secret de correspondance"

    A ce que je sache, quand j'envoie un message par courrier postal à mon correspondant, La Poste en est le transporteur, est à en charge le respect du secret de son contenu ...elle n'a pas l'autorisation de l'ouvrir pour en prendre connaissance. Pour ouvrir du courrier, c'est l'affaire de la police, de la douane, ou d'autres organes de contrôle /régulation agréés.

    Pourtant dans la transposition du monde réel au numérique, le secret de correspondance n'a plus lieu.
    Dès lors, quand on utilise WhatsApp, Facebook Messenger, Skype, Gmail... c'est chiffré de bout en bout, oui ...mais entre vous, votre correspondant, et le fournisseur de service !!
    C'est comme recevoir son courrier dans sa boîte aux lettres, et s’apercevoir systématiquement que son ouverture préalable est manifeste, et tamponné "analysé par La Poste".

    Une vraie discussion "privée", n'insère aucun intermédiaire !
    Des logiciels le font très bien, les plateformes de messageries pourraient tout a fait n'être que de simple services d'échanges de clé authentifiés (sans les stocker), et ne stocker les messages que de manière chiffré donc.
    Mais ce n'est pas le cas. La faute à l'obligation de modération /censure /délation ? >> oui, uniquement sur l'espace publique et semi-publique (conversation de groupe), et non dans la sphère privée (conversation entre 2 correspondants).
    NB : j'ai simplifié la sphère privée à 2 personnes uniquement, mais vous avez saisie l'idée je pense.

    En finalité, tous ces acteurs gèrent vos clés de chiffrements, les stockent, stockent vos messages, et vous poussent à utiliser leurs appli' sur vos appareils... et tous ça par internet, sur des infra dont la suprématie réglementaire n'est pas celle de mon pays.
    ...très peu pour moi !

    j'aimerai voir cet aspect transparaitre plus souvent sur ces sujet, mais je le vois toujours éluder. =/
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 22/02/2017, 15h55
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 14/12/2007, 01h47
  3. TRIGGER quid de leur utilisation ?
    Par elvan49 dans le forum SQL Procédural
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/10/2007, 13h46
  4. [C#] Questions sur les webmethodes et leur utilisation
    Par NoiBe dans le forum Services Web
    Réponses: 10
    Dernier message: 14/12/2006, 08h40

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo