IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #41
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 718
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 718
    Points : 13 371
    Points
    13 371
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
    Cette bande de faux-culs a attendu jusqu'au dernier moment, que Trump soit totalement à terre, pour le rendre muet.
    Je ne partage pas du tout ce point de vue, d'après moi les grosses plateformes sont très anti Trump depuis le début, déjà pendant sa campagne en 2016, on voyait que Facebook, Twitter, Google étaient très anti Trump.
    Ça fait longtemps que les algorithmes mettent le contenu anti Trump en avant et masquent le contenu pro Trump.

    Pendant 5 ans j'ai souvent vu "Trump" en tendance sur Twitter et je n'ai quasiment vu que des messages qui critiquaient Trump.

    Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
    les Européens sont des veaux.
    Je ne sais pas, mais en tout cas les Français sont bien disciplinés puisqu'ils ont élu le candidat du système en 2017 (alors qu'Hillary Clinton a perdu en 2016 aux USA).
    En France on est pas prêt d'élire un candidat que les médias détestent comme : François Asselineau, Jean Lassalle, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, Florian Philippot.
    Quand on dit aux Français de voter Sarkozy ils votent Sarkozy, quand on leur dit de voter Hollande, ils votent Hollande, etc.

    Les gens qui ont réalisé une émeute au capitole ont aidé Biden et affaiblit Trump. C'était la chose la plus contre productive à faire, Trump doit être dégouté.
    De toute façon c'est fini, il n'a pas réussi à prouver la fraude des démocrates, le monde entier peut passer à autre chose, on va retrouver la ligne Bush/Obama à la tête des USA.
    Plein de gens disent que Biden va se faire remplacer par Kamala Harris très rapidement, je ne comprend pas le délire, pourquoi ne pas l'avoir mis en candidat dès le début ? Elle traine moins de casseroles que lui, il me semble. Enfin bref, peu importe. (mais je pense que le parti démocrate aurait fait un plus gros score en présentant autre chose que Biden, mais ça ne change rien au final).
    Keith Flint 1969 - 2019

  2. #42
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Everything
    Inscrit en
    décembre 2013
    Messages
    334
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Italie

    Informations professionnelles :
    Activité : Everything

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2013
    Messages : 334
    Points : 1 191
    Points
    1 191
    Par défaut
    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    Avant de crier à la censure par les milliardaires de la Silicon Valley, j'invite tout un chacun à lire attentivement la justification argumentée de Twitter.
    Il ne s'agit pas ici de liberté d'expression. Mais d'empêcher la poursuite de la violence qui a déjà causé des morts. Le sang a coulé, il ne faudrait pas l'oublier.
    On a beau être un Président des Etats-Unis, il existe des lois qui justement condamne les incitations à la violence. Twitter en continuant à autoriser les tweets dangereux de Trump s'expose pénalement à des poursuites.
    Et j'ai presque envie de dire, que cette fermeture permanente de compte protège Trump de tout dérapage supplémentaire. Même si dans son cas, la messe est déjà dite.
    Il se trouve que les Tweets censurés sont des appels au calme et à sortir du Capitole; ce qui n'est pas très en adéquation avec les justifications des censures.

    De plus on est en droit de se demander ou est la base de la décision de justice sur laquelle s'appuient les milliardaires de la "Silicon Valley" pour prendre le droit de couper la parole à un Président d'un état qui à été élu démocratiquement et est formellement encore en exercice.
    Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité.
    Benjamin Franklin

  3. #43
    Responsable
    Office & Excel


    Homme Profil pro
    Formateur et développeur informatique indépendant
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    16 592
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 54
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Formateur et développeur informatique indépendant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 16 592
    Points : 47 758
    Points
    47 758
    Billets dans le blog
    88
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
    [...]
    De plus on est en droit de se demander ou est la base de la décision de justice sur laquelle s'appuient les milliardaires de la "Silicon Valley" pour prendre le droit de couper la parole à un Président d'un état qui à été élu démocratiquement et est formellement encore en exercice.
    Il n'y a aucune décision de justice et ils n'en ont pas besoin. Ce sont des sociétés privées et toute personne qui utilise leurs services a lu et accepté les conditions d'utilisation, parmi lesquelles on retrouve le droit d'accepter ou de refuser un utilisateur, le droit de supprimer des messages d'utilisateurs, etc etc etc...

    Twitter, FB et compagnie n'ont absolument pas besoin d'une décision de justice pour supprimer les messages d'un utilisateur de leurs services, d'autant plus que l'utilisateur n'a pas payé pour publier.
    "Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" (Voltaire)
    ---------------
    Mes remarques et critiques sont purement techniques. Ne les prenez jamais pour des attaques personnelles...
    Le VBA ne palliera jamais une mauvaise conception de classeur ou un manque de connaissances des outils natifs d'Excel...
    Ce ne sont pas des bonnes pratiques parce que ce sont les miennes, ce sont les miennes parce que ce sont des bonnes pratiques
    VBA pour Excel? Pensez D'ABORD en EXCEL avant de penser en VBA...
    ---------------

  4. #44
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    février 2018
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : février 2018
    Messages : 16
    Points : 122
    Points
    122
    Par défaut
    Indépendamment de qui a posté et du contenu c’est un véritable scandale car fait sans une décision de justice et une censure injustifiée. Il serait plus que temps que les gafa soient démantelés, car ils ont plus de pouvoir que les états.

  5. #45
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 36
    Points : 124
    Points
    124
    Par défaut
    Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
    Si c'était vrai, le mouvement BLM aurait été traité pareillement or : il n'en a rien été.
    En effet, les Gouverneurs des Etats ont tout fait pour les émeutiers ultra-violents des BLM (et j'ai des centaines de vidéos) puissent mettre à feu et à sang le pays.
    On verra bien si un jour Twitter bloque définitivement le compte de Pelozi quand elle aura franchie la ligne rouge...
    Et "en même temps" : https://twitter.com/GWGoldnadel/stat...96207875993601 :
    "La gauche médiatique qui chantait hier encore l’air de la liberté en est toute enchantée . Je signale , en passant , que le compte de l’ayatollah Khamenei qui souhaite la destruction d’un état , est lui , grand ouvert . Elle est belle la démocratie des GAFA"

  6. #46
    Membre éclairé
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    717
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 717
    Points : 860
    Points
    860
    Par défaut
    Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
    En effet, les Gouverneurs des Etats ont tout fait pour les émeutiers ultra-violents des BLM (et j'ai des centaines de vidéos) puissent mettre à feu et à sang le pays.
    On verra bien si un jour Twitter bloque définitivement le compte de Pelozi quand elle aura franchie la ligne rouge...
    Et "en même temps" : https://twitter.com/GWGoldnadel/stat...96207875993601 :
    "La gauche médiatique qui chantait hier encore l’air de la liberté en est toute enchantée . Je signale , en passant , que le compte de l’ayatollah Khamenei qui souhaite la destruction d’un état , est lui , grand ouvert . Elle est belle la démocratie des GAFA"
    Pourriez-vous partager les vidéos ou les déposer sur un dossier dans ipfs ?

    Merci

  7. #47
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 36
    Points : 124
    Points
    124
    Par défaut
    Citation Envoyé par Pierre Fauconnier Voir le message
    Il n'y a aucune décision de justice et ils n'en ont pas besoin. Ce sont des sociétés privées et toute personne qui utilise leurs services a lu et accepté les conditions d'utilisation, parmi lesquelles on retrouve le droit d'accepter ou de refuser un utilisateur, le droit de supprimer des messages d'utilisateurs, etc etc etc...

    Twitter, FB et compagnie n'ont absolument pas besoin d'une décision de justice pour supprimer les messages d'un utilisateur de leurs services, d'autant plus que l'utilisateur n'a pas payé pour publier.
    Que cela vous plaise ou non, Donald Trump a été élu démocratiquement. C'est le premier personnage des USA. Ce n'est pas un citoyen ordinaire.
    S'il fallait couper le compte des lanceurs de bobards, en voilà une qui en a lancé de gros :
    https://twitter.com/HeleneLaporteRN/...81719860158468
    https://twitter.com/sibethndiaye/sta...59985425993733

    Et cet incident grotesque : https://twitter.com/MarianneleMag/st...42331476275200

    LOL mais LOL quoi !

  8. #48
    Responsable
    Office & Excel


    Homme Profil pro
    Formateur et développeur informatique indépendant
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    16 592
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 54
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Formateur et développeur informatique indépendant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 16 592
    Points : 47 758
    Points
    47 758
    Billets dans le blog
    88
    Par défaut
    Que ça te plaise ou non, Trump est un utilisateur "lambda" pour twitter, FB et autres, et s'ils décident de lui couper le micro, ils lui coupent le micro. La preuve? ils l'ont fait.

    Quant à parler d'élection "démocratique", ça me fait rire, quand je vois qu'on a le choix entre deux candidats (USA et France par exemple) ou que les perdant s'allient pour former une majorité (Belgique). Ca fait des dizaines d'année qu'en Belgique, on est gouvernés par une coalition de perdants, alors le mot "démocratique" me fait rire. Et en France, Macron a gagné non pas parce que c'est macron, mais parce qu'en face au second tour, il y avait marine le pen avec son "vous ne les voyez pas? Ils rampent autour de vous"... Tu parles d'une démocratie...
    "Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" (Voltaire)
    ---------------
    Mes remarques et critiques sont purement techniques. Ne les prenez jamais pour des attaques personnelles...
    Le VBA ne palliera jamais une mauvaise conception de classeur ou un manque de connaissances des outils natifs d'Excel...
    Ce ne sont pas des bonnes pratiques parce que ce sont les miennes, ce sont les miennes parce que ce sont des bonnes pratiques
    VBA pour Excel? Pensez D'ABORD en EXCEL avant de penser en VBA...
    ---------------

  9. #49
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 36
    Points : 124
    Points
    124
    Par défaut
    " le public a le droit d'avoir le plus large accès possible au discours politique, même controversé" : Zuckerberg plus fort que la Cour Suprême ?

    Et pour ces bobards, son auteur n'a jamais vu son compte suspendu https://twitter.com/bfmtv/status/126...932546?lang=fr pendant que nos soignants allaient "à la guerre" (contre la COVID) sans AUCUN masque, même chirurgical...

  10. #50
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 36
    Points : 124
    Points
    124
    Par défaut
    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    DISCLAIMER : Ce qui suit va piquer pour certains... Mais il y a des moments où il faut dire certaines choses.

    Les complotistes, les conspirationistes et autres protestataires pathologiques subvertissent la liberté d'expression pour diffuser leur obscurantisme, leur négation de la raison, des faits et de la réalité.
    Ils piratent la liberté d'expression pour promouvoir l'autoritarisme et le sectarisme.
    Ca suffit.
    On peut toujours disserter sur l'importance trop grande des Facebook, Twitter ou YouTube qui sont certes des entreprises commerciales, mais ont aussi une responsabilité citoyenne.
    Qu'elles censurent Trump aujourd'hui est la moindre des choses. Cela aurait dû être fait bien plus tôt.
    Ces attaques incessantes contre la démocratie en niant sans preuve le résultat des élections, juste parce qu'il les a perdu, est de fait un acte criminel, mais inattaquable tant qu'il est Président des Etats-Unis.
    Et de fait, Donald Trump, n'en déplaise, a désormais du sang, bien réel, sur les mains.
    Donc oui, donner une tribune, tout Président qu'il est encore, à ce genre d'individu c'est se rendre complice.

    Une fois son mandat terminé, j'espère personnellement que Trump ira en prison et servira d'exemple à ne surtout pas suivre et dont il faudra se prémunir dans nos démocraties.
    Camarade, il ira en prison avec ou sans procès ? Sans ? Tu es donc un : communiste ? fasciste ?
    Là aussi "ee qui suit va piquer pour certain" : j'en ai plus qu'assez des petits donneurs de leçons de démocratie, à leur sauce : de gauche, et c'est tout.
    Seule la justice US doit dire le Droit, pas un petit freluquet de français dans ton genre.

  11. #51
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    5 808
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 5 808
    Points : 145 364
    Points
    145 364
    Par défaut L'EFF donne son avis sur le blocage des communications de Trump sur les réseaux sociaux
    Le défenseur des droits numériques EFF estime que les décisions de Twitter, Facebook de bloquer ou suspendre les communications de Trump
    constituent un simple exercice de leurs droits

    Ces derniers mois, Twitter est intervenu graduellement sur le compte du président américain en exercice, Donald Trump, d’abord en apposant des labels pour nuancer ses allégations, parfois en masquant par défaut certains de ses messages. À la suite des évènements du 6 janvier, quand des émeutiers ont pris d’assaut le Capitole des États-Unis, encouragés par les propos de Donald Trump, Twitter a franchi une nouvelle étape en bloquant le compte de Donald Trump pendant 12 heures, le temps pour lui de supprimer trois tweets que le réseau social a considérés comme étant dangereux.

    Cette fois-ci, Twitter a décidé de suspendre définitivement le compte de Donald Trump. Dans un billet, le réseau social indique :

    « Après un examen attentif des récents Tweets du compte @realDonaldTrump et du contexte qui les entoure – en particulier la manière dont ils sont reçus et interprétés sur et hors de Twitter – nous avons suspendu définitivement le compte en raison du risque d'incitation à la violence.

    « Dans le contexte des évènements horribles de cette semaine, nous avons clairement indiqué mercredi que des violations supplémentaires des règles de Twitter entraîneraient potentiellement cette ligne de conduite. Notre cadre d’intérêt public existe pour permettre au public d’entendre directement les représentants élus et les dirigeants mondiaux. Il repose sur le principe que le peuple a le droit de demander des comptes au pouvoir.

    « Cependant, nous avons clairement indiqué il y a des années que ces comptes ne sont pas entièrement au-dessus de nos règles et ne peuvent pas utiliser Twitter pour inciter à la violence, entre autres. Nous continuerons de faire preuve de transparence concernant nos politiques et leur application ».

    Le 8 janvier 2021, le président Donald J.Trump a tweeté : « les 75 000 000 grands patriotes américains qui ont voté pour moi, AMERICA FIRST, et Make AMERICA GREAT AGAIN, auront une voix géante qui va retentir longtemps dans le futur. Ils ne seront ni méprisés ni traités injustement de quelque manière ». Peu de temps après, le président a tweeté : « À tous ceux qui ont demandé, je n'irai pas à l'inauguration le 20 janvier. »

    En raison des tensions persistantes aux États-Unis et de la reprise de la conversation mondiale concernant les personnes qui ont violemment pris d'assaut le Capitole le 6 janvier 2021, Twitter a estimé que ces deux Tweets doivent être lus dans le contexte d'évènements plus larges dans le pays et prendre en considération le fait que les déclarations du président peuvent servir à mobiliser différents publics, y compris pour inciter à la violence « comme cela a été le cas ces dernières semaines ».

    « Après avoir évalué le langage de ces Tweets par rapport à notre politique de Glorification de la Violence, nous avons déterminé que ces Tweets sont en violation de la Politique de Glorification de la Violence et que l'utilisateur @realDonaldTrump doit être immédiatement suspendu définitivement du service ».

    Comment Twitter en est parvenu à cette conclusion ? Le réseau social explique :

    « Nous avons évalué les deux Tweets mentionnés ci-dessus dans le cadre de notre politique de glorification de la violence, qui vise à empêcher la glorification de la violence qui pourrait inspirer d'autres personnes à reproduire des actes de violence et avons déterminé qu'ils étaient très susceptibles d'encourager et d'inspirer les gens à reproduire les actes criminels qui ont eu lieu au Capitole américain le 6 janvier 2021.

    « Cette détermination repose sur un certain nombre de facteurs, notamment :
    • La déclaration du président Trump selon laquelle il ne participera pas à l'inauguration est reçue par un certain nombre de ses partisans comme une confirmation supplémentaire que l'élection n'était pas légitime et est considérée comme un refus de sa revendication précédente faite via deux tweets par son chef de cabinet adjoint, Dan Scavino, qu'il y aurait une « transition ordonnée » le 20 janvier.
    • Le deuxième Tweet peut également servir d'encouragement à ceux qui considèrent potentiellement des actes de violence à l'inauguration seraient « sûrs » dans la mesure où Donald Trump ne sera pas présent.
    • L'utilisation des mots « American Patriots » pour décrire certains de ses partisans est également interprétée comme un soutien à ceux qui commettent des actes de violence au Capitole américain.
    • La mention de ses partisans ayant une « voix géante qui va retentir longtemps dans le futur » et « qu'ils ne seront ni méprisés ni traités injustement de quelque manière ! » est interprété comme une indication supplémentaire que le président Trump ne prévoit pas de faciliter une « transition ordonnée » et qu'il envisage plutôt de continuer à soutenir, autonomiser et protéger ceux qui croient qu'il a remporté l'élection.
    • Les plans de futures manifestations armées ont déjà commencé à proliférer sur et hors de Twitter, y compris une proposition d'attaque secondaire contre le Capitole américain et les bâtiments du Capitole de l'État le 17 janvier 2021.

    « En tant que tel, notre détermination est que les deux Tweets ci-dessus sont susceptibles d'inspirer d'autres personnes à reproduire les actes de violence qui ont eu lieu le 6 janvier 2021, et qu'il existe de nombreux indicateurs indiquant qu'ils sont reçus et compris comme un encouragement à le faire ».

    Des suppressions de comptes de Donald Trump en cascade

    Facebook et Instagram ferment le compte de Donald Trump au moins jusqu'à la prise de pouvoir de Joe Biden

    Facebook a suivi Twitter mercredi, après avoir initialement retiré une vidéo du président, en disant que la société avait évalué quelques violations de la politique, « ce qui entraînera un blocage des fonctionnalités pendant 24 heures, ce qui signifie qu'il perdra la possibilité de poster sur la plateforme pendant cette période ». Par la suite, Facebook a estimé que le blocage de Trump allait s'étendre au moins sur deux semaines, jusqu’à la fin de son mandat.

    Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé via son compte Facebook que Donald Trump ne pourra plus utiliser Facebook et Instagram « pendant au moins les deux prochaines semaines, jusqu'à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée ». La société a bloqué temporairement ses comptes mercredi suite à la publication par Trump de contenu incitant ses adeptes à la violence. Cela n'a pas empêché Zuckerberg de déclarer par la suite que le bannissement serait prolongé « indéfiniment », au moins jusqu'à ce que Biden prenne le pouvoir.

    Zuckerberg a reconnu jeudi qu’au fil des années Facebook a parfois retiré le contenu de Trump ou étiqueté ses publications lorsqu'elles violaient ses politiques, mais que Trump avait été autorisé jusqu'à présent à « utiliser notre plateforme conformément à nos propres règles ». « Nous avons fait cela parce que nous pensons que le public a le droit d'avoir le plus large accès possible au discours politique, même controversé », a écrit Zuckerberg. « Mais le contexte actuel est maintenant fondamentalement différent, impliquant l'utilisation de notre plateforme pour inciter à une insurrection violente contre un gouvernement démocratiquement élu ».

    « La haine, la division et le sectarisme que Trump et son administration ont enflammés ne se dissiperont pas immédiatement avec le prochain changement de pouvoir », selon la déclaration. « Facebook doit bannir définitivement Trump et prendre des mesures contre ses facilitateurs et alliés qui continuent à utiliser la plateforme pour inciter à la violence et diffuser des informations dangereuses ».

    Nom : trump.png
Affichages : 3733
Taille : 104,0 Ko

    Twitch désactive également "indéfiniment" la chaîne de Trump

    Twitch s'est joint au vaste mouvement pour mettre Donald Trump hors des services internet, suite aux émeutes et à la violence d'une horde pro-Trump mercredi à Washington, D.C. Trump a lancé un compte sur Twitch, la plateforme de streaming en direct centrée sur les jeux et appartenant à Amazon, à l'automne 2019, dans le cadre de l'expansion de ses messages de campagne de réélection.

    « À la lumière de l'attaque choquante d'hier au Capitole, nous avons désactivé la chaîne Twitch du président Trump », a déclaré un porte-parole de Twitch dans un communiqué. « Compte tenu des circonstances extraordinaires actuelles et de la rhétorique incendiaire du président, nous pensons que c'est une mesure nécessaire pour protéger notre communauté et empêcher que Twitch ne soit utilisé pour inciter à de nouvelles violences ».

    Le compte de Trump reste en ligne, donc les vidéos archivées et son profil sont toujours disponibles. Mais tant que le compte sera désactivé, il ne pourra pas continuer à diffuser en continu. La société a déclaré qu'elle réévaluerait le compte après son départ de la Maison-Blanche.

    En juin, Twitch a temporairement interdit le compte de Trump pour « conduite haineuse » diffusée sur son flux. L'interdiction a été levée au bout de deux semaines. Mercredi soir, Twitch a supprimé l'emote PogChamp bien connue des utilisateurs parce que la personne dont le visage figurait dessus avait fait des déclarations « encourageant la violence après ce qui s'est passé au Capitole aujourd'hui », selon Twitch. La plateforme de streaming prévoit de travailler avec la communauté pour concevoir une nouvelle emote.

    Nom : twitch.png
Affichages : 3589
Taille : 17,9 Ko

    D'autres réseaux sociaux suivent la tendance

    Reddit a banni le forum r/donaldtrump pour avoir encouragé et glorifié la violence après l'attaque de mercredi perpétrée contre le Capitole américain.

    « Les politiques de Reddit à l’échelle du site interdisent les contenus qui incitent à la haine, ou encouragent, glorifient, incitent ou appellent à la violence contre des groupes de personnes ou d’individus. En conséquence, nous avons contacté de manière proactive les modérateurs pour leur rappeler nos politiques et pour offrir un soutien ou des ressources selon les besoins », a déclaré un porte-parole. « Nous avons également pris des mesures pour bannir la communauté r/donaldtrump compte tenu des violations répétées de la politique ces derniers jours concernant les violences au Capitole américain. »

    Parmi les autres réseaux sociaux qui ont pris des mesures similaires, nous pouvons citer :
    • Twitch et Snapchat, qui ont désactivé les comptes de Trump.
    • Shopify qui a supprimé deux magasins en ligne affiliés au président.
    • YouTube, qui a déclaré qu'il accélère ses actions pour endiguer des allégations de fraude électorale contre le président Trump et d'autres sur la base des évènements de mercredi.
    • TikTok a supprimé les contenus violant ses politiques d'utilisation et a redirigé les hashtags tels que #stormthecapitol et #patriotparty vers ses règles de la communauté.

    Les principales plateformes Web ont supprimé le contenu qui glorifiait l'attaque (qui visait à renverser l'élection présidentielle américaine et a fait au moins cinq morts, dont un policier).

    La réaction de l'EFF

    L'EFF (Electronic Frontier Foundation), le défenseur des droits numérique, a réagi à cette situation en ces termes :

    « Comme la plupart des gens aux États-Unis et dans le monde, l'EFF est choqué et dégoûté par la violente attaque de mercredi contre le Capitole américain. Nous soutenons tous ceux qui œuvrent pour la défense de la Constitution et de l'état de droit, et nous sommes reconnaissants du service des décideurs, des membres du personnel et des autres travailleurs qui ont enduré de nombreuses heures de lockdown et se sont réunis de nouveau pour s'acquitter de leurs obligations constitutionnelles.

    « Les décisions de Twitter, Facebook, Instagram, Snapchat et autres de suspendre et / ou de bloquer les communications du président Trump via leurs plateformes sont un simple exercice de leurs droits, en vertu du premier amendement et de la section 230, de gérer leurs sites. Nous soutenons ces droits. Néanmoins, nous sommes toujours préoccupés lorsque les plateformes assument le rôle de censeurs, c'est pourquoi nous continuons de les appeler à appliquer un cadre de droits de l'homme à ces décisions. Nous notons également que ces mêmes plateformes ont choisi, pendant des années, de privilégier certains orateurs - en particulier les responsables gouvernementaux - par rapport à d'autres, non seulement aux États-Unis, mais également dans d'autres pays. Une plateforme ne devrait pas appliquer un ensemble de règles à la plupart de ses utilisateurs, puis appliquer un ensemble de règles plus permissif aux politiciens et aux dirigeants mondiaux qui sont déjà extrêmement puissants. À l'avenir, nous appelons une fois de plus les plateformes à être plus transparentes et cohérentes dans la manière dont elles appliquent leurs règles - et nous appelons les décideurs à trouver des moyens de favoriser la concurrence afin que les utilisateurs aient de nombreuses options éditoriales et politiques parmi lesquelles choisir. »

    Source : EFF

    Voir aussi :

    « Ici ce n'est pas la Chine », des experts indiquent que Trump n'a aucune autorité légale pour fermer Twitter. « Il est clair qu'il est en train d'intimider Twitter pour diffuser ce qu'il veut »
    Un ingénieur de Facebook décide de démissionner en guise de protestation. Il accuse la société de « profiter de la haine aux États-Unis et dans le monde » et indique ne plus vouloir y contribuer
    Le compte Twitter de Donald Trump piraté ! Victor Gevers, un chercheur néerlandais, affirme avoir eu accès au compte du président américain, mais Twitter et la Maison Blanche nient ces allégations
    Le président US a menacé de « réglementer » ou de « fermer » des plateformes de réseaux sociaux, après que ses tweets ont été marqués comme véhiculant des informations non vérifiées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #52
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 36
    Points : 124
    Points
    124
    Par défaut
    Citation Envoyé par volcano45 Voir le message
    À partir du moment où vous utilisez un service tiers c'est que vous avez accepté la charte d'utilisation/cgv, donc la décision de traiter ce genre d'événement revient bien au service sollicité.
    https://twitter.com/i24NEWS_FR/statu...10295066746880
    Twitter estime que les messages de l'ayatollah A. Khamenei appelant à "éliminer Israël" ne violent pas ses règles


    LOL mais LOL quoi...
    PS : je ne suis ni juif, ni israélien, ni soutient d'Israël...

  13. #53
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 36
    Points : 124
    Points
    124
    Par défaut
    Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
    Le législateur non. La justice éventuellement oui... Mais en attendant il y a les mesures d'urgence. C'est la police ou l'entreprise qui applique son règlement. Imaginez que sur twitter ou facebook quelques personnes relayent une information dangereuse comme celles diffusées lors de l'attaque terroriste de l'hyper casher par Koulibali disant qu'il y avait des otages cachées dans la réserve.... Le terroriste lit cette information et peut aller tuer encore plus de personnes. La responsabilité du réseau serait engagée et de nombreuses personnes tuées....
    Voudriez vous faire paries des personnes stupidement abattues par le fait d'attendre qu'un procès se déroule pour savoir s'il était opportun de censurer ?

    A +
    Bonhomme, la Justice dépend quand même des lois votées par les représentants élus...les Législateurs...
    Tu mélange tout : terrorisme, hyper-kacher (j'ai vu de très près, pas toi), "invasion" du Capitole (combien d'armes à feu ???).
    Tu assimiles Trump à un terroriste alors que durant les émeutes suite à l'assassinat de George Floyd ce sont les Gouverneurs
    qui n'ont pas voulu le plus souvent de la Garde Nationale et ont laissé le chaos, la violence, et la destruction s'installer, pour faire chier Trump ?

  14. #54
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    645
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 645
    Points : 1 669
    Points
    1 669
    Par défaut
    Sauf que twitter, youtube voir twitch (pour facebook je ne connais pas assez) a une politique de gestion de compte qui est complétement à la gueule du client et donc n"a aucune neutralité contrairement a ce qu'ils essaient de faire croire. Sur youtube par exemple, on a un predateur sexuel (Mini Ladd) sur mineur qui même apres avoir reconnu les fait n'a pas vue sa chaine youtube supprimé. Twitter a aussi l'esprit bien plus large concernant certains Chinois ou mouvement lgbt donc certains membres (pas tous, je ne suis pas en trai nde faire un prix de gros, mais certain franchement inquiétant) qui peuvent lyncher des gens en toute impunité.

  15. #55
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 36
    Points : 124
    Points
    124
    Par défaut
    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    Cas de force majeure.
    J'approuve à 100% la décision de Twitter et de Facebook.
    réponse non motivée, pavlovienne. On se croirait dans l'ex-URSS.

  16. #56
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 36
    Points : 124
    Points
    124
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sodium Voir le message
    N'importe quel autre utilisateur aurait été banni définitivement depuis des années. La liberté d'expression s'arrête là où les lois commencent, et les appels à la haine et/ou à la violence vont à l'encontre de la loi.
    Désolé Camarade : https://twitter.com/RobertMenardFR/s...45169286967296
    Pour s'être gentiment moqué de Greta Thunberg, le compte Twitter d'Emmanuelle Ménard a été suspendu il y a un an et demi ! Pour un compte islamiste ultraviolent, le réseau social est plus... tolérant ! #SamuelPaty#ConflansSaintHonorine

    https://twitter.com/RobertMenardFR/s...967296/photo/1




  17. #57
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    342
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 342
    Points : 1 274
    Points
    1 274
    Par défaut
    a que j,aimerais que Trump n'utilises plus ces réseaux et promu des réseaux impossible de censurer techniquement comme AKASHA
    Ces géants font surtout tout pour servir leurs idéaux et valeurs par pour laisser le peuple s'exprimer.

    Ma position est clair sur le sujet, non à toute forme de censure, site islamiste, pédophile, extrême droite aucun tabou. la censure n'a jamais été une solution c'est juste un cache misère, la dernière fois que je suis allé sur Tor je suis tombé que sur des videos/images d'enfants a poil ou de site politique d'extreme droite ou de gauche.
    Pas besoin de chercher suffit de taper n'importe quoi sur NotEvil par exemple (http://www.hss3uro2hsxfogfq.onion/) y'a que ça. J'ai été assez surpris d'ailleurs étant donné que la pédophilie c'est censé être le truc le plus combattue sur terre. Même en tapant drogue ou arme a feu ou physique quantique on trouve que ça en 1er liens. Alors la censure de pacotille de twitter ou facebook honnêtement elle me fais bien rigoler.

    J'ai quand même trouver un site politique anti macron pas trop extrême et sans enfants et ça c'est bien, des gens peuvent s'exprimer contre le gouvernement sans risque, et rien que pour ça les effets négatifs (pédophilie, terrorisme... le blabla habituel des députées qui font des lois liberticide) doivent être accepté.

    Pour en revenir aux faits:
    Si un simple Tweet de Trump provoque une tentative de coup d'état dans la plus vielle démocratie du monde c'est que le système va mal, c'est pas Trump le problème, le problème est beaucoup plus profond et complexe que cela. J’espère que Biden arrivera a rehausser le niveau pour l'éducation et la santé et contre les inégalités et la pauvreté grandissante.
    En France c'est pas mieux, on a eu 1ans de guerre civile avec des gilets jaunes que seul le covid a réussie à arrêter.

  18. #58
    Membre expert

    Homme Profil pro
    Ingénieur test de performance
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    1 822
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 46
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur test de performance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 1 822
    Points : 3 103
    Points
    3 103
    Par défaut
    Bonjour.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    constituent un simple exercice de leurs droits
    Ils auraient dit "un difficile exercice de leurs devoirs", j'aurais eu une opinion moins dictatoriale de leurs actes.

  19. #59
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    5 808
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 5 808
    Points : 145 364
    Points
    145 364
    Par défaut Stripe s'ajoute à la liste des plateformes technologiques qui ont décidé de priver Trump de leurs services
    Stripe s'ajoute à la liste des plateformes technologiques qui ont décidé de priver Donald Trump de leurs services,
    suite aux actions violentes menées au Capitole

    Après le violent siège du Capitole mercredi, Stripe ne traitera plus les paiements pour la campagne du président Trump, qui a continué à collecter des fonds.

    La société de technologie financière gère les paiements par carte pour des millions d'entreprises en ligne et de plateformes de commerce électronique, y compris le site Web de la campagne de Donald Trump. Stripe a décidé de bannir le compte de campagne du président pour avoir violé sa politique contre l’encouragement à la violence, ont déclaré des personnes au courant du sujet. Cela signifie que le site Web de la campagne du président n'aura plus accès aux services du processeur de paiement, empêchant la campagne Trump de recevoir des dons.

    Stripe demande aux utilisateurs de consentir à ne pas accepter de paiements pour des activités à « haut risque », y compris pour toute entreprise ou organisation qui « s'engage, encourage, promeut ou célèbre des violences illégales ou des atteintes physiques à des personnes ou des biens », selon sa politique d'utilisation.

    La société a précédemment désactivé des comptes à la suite d'actes violents. Après qu'un homme armé ait tué 11 personnes lors d'une attaque contre une synagogue de Pittsburgh en 2018, Stripe a fermé le compte de Gab.com (la plateforme de médias sociaux de droite sur laquelle le tireur présumé a publié des messages antisémites).

    Nom : stripe.png
Affichages : 1724
Taille : 53,4 Ko

    La campagne de Trump a reçu sur Stripe plus de 1,8 million de dollars au cours du cycle électoral de 2020, selon les archives de la Commission électorale fédérale.

    Le mois dernier, la campagne et l'opération politique de Trump ont rapporté avoir collecté plus de 207 millions de dollars entre le jour du scrutin et début décembre, alors qu'il inondait ses partisans de courriels et de SMS demandant des dons pour aider à contester les résultats des élections. La campagne Trump a donc lancé une campagne de collecte de fonds pour collecter des fonds pour la multitude de poursuites intentées par le président contre des États du pays. Les poursuites ont été presque toutes rejetées, mais l'effort a rapporté des centaines de millions de dollars au parti républicain.

    Néanmoins, une part croissante de l'argent a été versée à un comité d'action politique de leadership que Trump a créé pour aider à financer ses activités post-Maison-Blanche

    Les chiffres mis à jour sur la dernière levée de fonds de Trump ne sont pas encore publics.

    La décision de Stripe fait suite à une décision similaire émanant d'un certain nombre d'autres entreprises qui ont coupé les liens avec Trump ou les législateurs républicains impliqués dans la contestation du décompte des résultats électoraux. Citigroup (C), Marriott (MAR), Commerce Bank et BlueCross BlueShield font partie des plus grandes entreprises qui ont annoncé qu'elles suspendraient leurs contributions PAC aux législateurs qui ont tenté d'annuler les résultats des élections.

    Les entreprises technologiques qui gèrent la plupart des transactions financières en ligne ont décidé de bloquer le président. Shopify et PayPal ont été les premiers à prendre des mesures contre les extrémistes parmi les partisans du président Trump qui ont participé à l'émeute.

    PayPal a désactivé les comptes de certains groupes de partisans de Trump qui utilisaient la fintech de transfert d’argent pour coordonner les paiements afin de garantir les actions des émeutiers à Capitol Hill. La société prend activement des mesures contre les militants d'extrême droite depuis un certain temps. Après les manifestations de Charlottesville et les émeutes qui ont suivi en 2017, la société a banni une série d'organisations d'extrême droite. Pour le moment, ces bannissements ne se sont pas étendus directement au président lui-même.

    Jeudi, Shopify a annoncé qu'il supprimait les vitrines de la campagne Trump et de la marque personnelle de Trump. C'est une évolution de la politique de la société, qui a déclaré il y a des années qu'elle ne modérerait pas sa plateforme, mais qui a supprimé ces dernières années certains magasins controversés, tels que certains magasins de droite en 2018.

    Cette fois-ci, Stripe a rejoint les actions contre le président, coupant une source de revenus lucrative pour ses opérations politiques.

    Des suppressions de comptes de Donald Trump en cascade

    Ces actions à l'encontre du président ont été prises également sur les réseaux sociaux parmi lesquels Snap, Facebook, Twitter, Pinterest, Spotify et TikTok, pour ne citer que ceux-là.

    Twitter suspend définitivement le compte de Trump

    Ces derniers mois, Twitter est intervenu graduellement sur le compte du président américain en exercice, Donald Trump, d’abord en apposant des labels pour nuancer ses allégations, parfois en masquant par défaut certains de ses messages. À la suite des évènements du 6 janvier, quand des émeutiers ont pris d’assaut le Capitole des États-Unis, encouragés par les propos de Donald Trump, Twitter a franchi une nouvelle étape en bloquant le compte de Donald Trump pendant 12 heures, le temps pour lui de supprimer trois tweets que le réseau social a considérés comme étant dangereux.

    Cette fois-ci, Twitter a décidé de suspendre définitivement le compte de Donald Trump. Dans un billet, le réseau social indique :

    « Après un examen attentif des récents Tweets du compte @realDonaldTrump et du contexte qui les entoure – en particulier la manière dont ils sont reçus et interprétés sur et hors de Twitter – nous avons suspendu définitivement le compte en raison du risque d'incitation à la violence.

    « Dans le contexte des évènements horribles de cette semaine, nous avons clairement indiqué mercredi que des violations supplémentaires des règles de Twitter entraîneraient potentiellement cette ligne de conduite. Notre cadre d’intérêt public existe pour permettre au public d’entendre directement les représentants élus et les dirigeants mondiaux. Il repose sur le principe que le peuple a le droit de demander des comptes au pouvoir.

    « Cependant, nous avons clairement indiqué il y a des années que ces comptes ne sont pas entièrement au-dessus de nos règles et ne peuvent pas utiliser Twitter pour inciter à la violence, entre autres. Nous continuerons de faire preuve de transparence concernant nos politiques et leur application ».

    Le 8 janvier 2021, le président Donald J.Trump a tweeté : « les 75 000 000 grands patriotes américains qui ont voté pour moi, AMERICA FIRST, et Make AMERICA GREAT AGAIN, auront une voix géante qui va retentir longtemps dans le futur. Ils ne seront ni méprisés ni traités injustement de quelque manière ». Peu de temps après, le président a tweeté : « À tous ceux qui ont demandé, je n'irai pas à l'inauguration le 20 janvier. »

    En raison des tensions persistantes aux États-Unis et de la reprise de la conversation mondiale concernant les personnes qui ont violemment pris d'assaut le Capitole le 6 janvier 2021, Twitter a estimé que ces deux Tweets doivent être lus dans le contexte d'évènements plus larges dans le pays et prendre en considération le fait que les déclarations du président peuvent servir à mobiliser différents publics, y compris pour inciter à la violence « comme cela a été le cas ces dernières semaines ».

    « Après avoir évalué le langage de ces Tweets par rapport à notre politique de Glorification de la Violence, nous avons déterminé que ces Tweets sont en violation de la Politique de Glorification de la Violence et que l'utilisateur @realDonaldTrump doit être immédiatement suspendu définitivement du service ».

    Comment Twitter en est parvenu à cette conclusion ? Le réseau social explique :

    « Nous avons évalué les deux Tweets mentionnés ci-dessus dans le cadre de notre politique de glorification de la violence, qui vise à empêcher la glorification de la violence qui pourrait inspirer d'autres personnes à reproduire des actes de violence et avons déterminé qu'ils étaient très susceptibles d'encourager et d'inspirer les gens à reproduire les actes criminels qui ont eu lieu au Capitole américain le 6 janvier 2021.

    « Cette détermination repose sur un certain nombre de facteurs, notamment :
    • La déclaration du président Trump selon laquelle il ne participera pas à l'inauguration est reçue par un certain nombre de ses partisans comme une confirmation supplémentaire que l'élection n'était pas légitime et est considérée comme un refus de sa revendication précédente faite via deux tweets par son chef de cabinet adjoint, Dan Scavino, qu'il y aurait une « transition ordonnée » le 20 janvier.
    • Le deuxième Tweet peut également servir d'encouragement à ceux qui considèrent potentiellement des actes de violence à l'inauguration seraient « sûrs » dans la mesure où Donald Trump ne sera pas présent.
    • L'utilisation des mots « American Patriots » pour décrire certains de ses partisans est également interprétée comme un soutien à ceux qui commettent des actes de violence au Capitole américain.
    • La mention de ses partisans ayant une « voix géante qui va retentir longtemps dans le futur » et « qu'ils ne seront ni méprisés ni traités injustement de quelque manière ! » est interprété comme une indication supplémentaire que le président Trump ne prévoit pas de faciliter une « transition ordonnée » et qu'il envisage plutôt de continuer à soutenir, autonomiser et protéger ceux qui croient qu'il a remporté l'élection.
    • Les plans de futures manifestations armées ont déjà commencé à proliférer sur et hors de Twitter, y compris une proposition d'attaque secondaire contre le Capitole américain et les bâtiments du Capitole de l'État le 17 janvier 2021.

    « En tant que tel, notre détermination est que les deux Tweets ci-dessus sont susceptibles d'inspirer d'autres personnes à reproduire les actes de violence qui ont eu lieu le 6 janvier 2021, et qu'il existe de nombreux indicateurs indiquant qu'ils sont reçus et compris comme un encouragement à le faire ».

    Nom : trump.png
Affichages : 1675
Taille : 104,0 Ko

    Facebook et Instagram ferment le compte de Donald Trump au moins jusqu'à la prise de pouvoir de Joe Biden

    Facebook a suivi Twitter mercredi, après avoir initialement retiré une vidéo du président, en disant que la société avait évalué quelques violations de la politique, « ce qui entraînera un blocage des fonctionnalités pendant 24 heures, ce qui signifie qu'il perdra la possibilité de poster sur la plateforme pendant cette période ». Par la suite, Facebook a estimé que le blocage de Trump allait s'étendre au moins sur deux semaines, jusqu’à la fin de son mandat.

    Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé via son compte Facebook que Donald Trump ne pourra plus utiliser Facebook et Instagram « pendant au moins les deux prochaines semaines, jusqu'à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée ». La société a bloqué temporairement ses comptes mercredi suite à la publication par Trump de contenu incitant ses adeptes à la violence. Cela n'a pas empêché Zuckerberg de déclarer par la suite que le bannissement serait prolongé « indéfiniment », au moins jusqu'à ce que Biden prenne le pouvoir.

    Zuckerberg a reconnu jeudi qu’au fil des années Facebook a parfois retiré le contenu de Trump ou étiqueté ses publications lorsqu'elles violaient ses politiques, mais que Trump avait été autorisé jusqu'à présent à « utiliser notre plateforme conformément à nos propres règles ». « Nous avons fait cela parce que nous pensons que le public a le droit d'avoir le plus large accès possible au discours politique, même controversé », a écrit Zuckerberg. « Mais le contexte actuel est maintenant fondamentalement différent, impliquant l'utilisation de notre plateforme pour inciter à une insurrection violente contre un gouvernement démocratiquement élu ».

    « La haine, la division et le sectarisme que Trump et son administration ont enflammés ne se dissiperont pas immédiatement avec le prochain changement de pouvoir », selon la déclaration. « Facebook doit bannir définitivement Trump et prendre des mesures contre ses facilitateurs et alliés qui continuent à utiliser la plateforme pour inciter à la violence et diffuser des informations dangereuses ».

    Twitch désactive également "indéfiniment" la chaîne de Trump

    Twitch s'est joint au vaste mouvement pour mettre Donald Trump hors des services internet, suite aux émeutes et à la violence d'une horde pro-Trump mercredi à Washington, D.C. Trump a lancé un compte sur Twitch, la plateforme de streaming en direct centrée sur les jeux et appartenant à Amazon, à l'automne 2019, dans le cadre de l'expansion de ses messages de campagne de réélection.

    « À la lumière de l'attaque choquante d'hier au Capitole, nous avons désactivé la chaîne Twitch du président Trump », a déclaré un porte-parole de Twitch dans un communiqué. « Compte tenu des circonstances extraordinaires actuelles et de la rhétorique incendiaire du président, nous pensons que c'est une mesure nécessaire pour protéger notre communauté et empêcher que Twitch ne soit utilisé pour inciter à de nouvelles violences ».

    Le compte de Trump reste en ligne, donc les vidéos archivées et son profil sont toujours disponibles. Mais tant que le compte sera désactivé, il ne pourra pas continuer à diffuser en continu. La société a déclaré qu'elle réévaluerait le compte après son départ de la Maison-Blanche.

    En juin, Twitch a temporairement interdit le compte de Trump pour « conduite haineuse » diffusée sur son flux. L'interdiction a été levée au bout de deux semaines. Mercredi soir, Twitch a supprimé l'emote PogChamp bien connue des utilisateurs parce que la personne dont le visage figurait dessus avait fait des déclarations « encourageant la violence après ce qui s'est passé au Capitole aujourd'hui », selon Twitch. La plateforme de streaming prévoit de travailler avec la communauté pour concevoir une nouvelle emote.

    Nom : twitch.png
Affichages : 1617
Taille : 17,9 Ko

    D'autres réseaux sociaux suivent la tendance

    Reddit a banni le forum r/donaldtrump pour avoir encouragé et glorifié la violence après l'attaque de mercredi perpétrée contre le Capitole américain.

    « Les politiques de Reddit à l’échelle du site interdisent les contenus qui incitent à la haine, ou encouragent, glorifient, incitent ou appellent à la violence contre des groupes de personnes ou d’individus. En conséquence, nous avons contacté de manière proactive les modérateurs pour leur rappeler nos politiques et pour offrir un soutien ou des ressources selon les besoins », a déclaré un porte-parole. « Nous avons également pris des mesures pour bannir la communauté r/donaldtrump compte tenu des violations répétées de la politique ces derniers jours concernant les violences au Capitole américain. »

    Parmi les autres réseaux sociaux qui ont pris des mesures similaires, nous pouvons citer :
    • Twitch et Snapchat, qui ont désactivé les comptes de Trump.
    • Shopify qui a supprimé deux magasins en ligne affiliés au président.
    • YouTube, qui a déclaré qu'il accélère ses actions pour endiguer des allégations de fraude électorale contre le président Trump et d'autres sur la base des évènements de mercredi.
    • TikTok a supprimé les contenus violant ses politiques d'utilisation et a redirigé les hashtags tels que #stormthecapitol et #patriotparty vers ses règles de la communauté.

    Les principales plateformes Web ont supprimé le contenu qui glorifiait l'attaque (qui visait à renverser l'élection présidentielle américaine et a fait au moins cinq morts, dont un policier).

    Source : Wall Street Journal
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #60
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 718
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 718
    Points : 13 371
    Points
    13 371
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
    Il se trouve que les Tweets censurés sont des appels au calme et à sortir du Capitole;
    Peut-être que censurer Trump aggrave la situation, ça risque d'énerver ceux qui soutiennent les émeutes au capitole.
    Les réseaux sociaux font exprès de provoquer. Il faut espérer qu'il n'y ait pas de réaction.
    Keith Flint 1969 - 2019

Discussions similaires

  1. Réponses: 20
    Dernier message: 11/10/2019, 16h05
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 20/11/2018, 10h15
  3. Réponses: 11
    Dernier message: 20/03/2015, 17h34
  4. Tim Cook annonce un futur resplendissant pour Apple
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 11
    Dernier message: 06/06/2013, 20h15
  5. Réponses: 254
    Dernier message: 29/12/2011, 16h31

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo