IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    273
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 30
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 273
    Points : 19 861
    Points
    19 861
    Par défaut Les logiciels de mauvaise qualité coûteraient plus de 2000 milliards de dollars aux entreprises
    Les logiciels de mauvaise qualité coûteraient plus de 2000 milliards de dollars aux entreprises

    Le coût de la piètre qualité de logiciels aux États-Unis en 2020 s'élevait à environ 2,08 billions de dollars, selon un rapport publié par le Consortium for Information and Software Quality (CISQ) et parrainé par Synopsys.

    Ce chiffre comprend la mauvaise qualité des logiciels résultant de pannes, de projets de développement infructueux, de problèmes liés aux systèmes existants, de dettes techniques et de la cybercriminalité favorisée par les faiblesses et les vulnérabilités exploitables des logiciels.

    "Comme la mauvaise qualité des logiciels persiste sur une trajectoire ascendante, la solution reste la même : la prévention reste le meilleur remède. Il est important de construire des logiciels sûrs et de haute qualité qui s'attaquent aux faiblesses et aux vulnérabilités le plus près possible de la source", déclare Joe Jarzombek, directeur des programmes gouvernementaux et des infrastructures critiques chez Synopsys. "Cela permet de limiter les dommages potentiels et le coût de la résolution des problèmes. Il réduit le coût de possession et rend les capacités contrôlées par le logiciel plus résistantes aux tentatives de cyberexploitation".

    Nom : CISQ-logo.png
Affichages : 12462
Taille : 6,5 Ko

    Nom : Synopsys-Logo.jpg
Affichages : 1690
Taille : 15,5 Ko

    La défaillance des logiciels opérationnels est le principal facteur du coût de la mauvaise qualité des logiciels, estimé à 1,56 billion de dollars. Ce chiffre représente une augmentation de 22 % depuis 2018. Compte tenu de l'augmentation des défaillances de la cybersécurité, et sachant que de nombreuses défaillances ne sont pas signalées, ce chiffre pourrait être une sous-estimation du coût réel.

    Le coût des projets de développement infructueux est estimé à 260 milliards de dollars, soit une augmentation de 46 % depuis 2018. Depuis plus de dix ans, le taux d'échec des projets se maintient autour de 19 %. Les causes sous-jacentes sont variées, mais un thème récurrent est le manque d'attention portée à la qualité. Les recherches suggèrent cependant que les taux de réussite augmentent de façon spectaculaire lorsqu'on utilise la méthodologie agile et DevOps.

    Les problèmes liés aux anciens systèmes représentent 520 milliards de dollars de coûts dus à la mauvaise qualité, bien que ce chiffre soit en baisse par rapport aux 635 milliards de dollars de 2018. Les États-Unis ont dépensé 1600 milliards de dollars en 2020 pour l'informatique, dont environ 75 % pour les systèmes hérités, soit 1200 milliards de dollars.

    "Alors que les logiciels dévorent le monde plus voracement que jamais, le coût de la mauvaise qualité des logiciels augmente, et reste pour la plupart caché. Les organisations passent beaucoup trop de temps non quantifié à trouver et à corriger les défauts des nouveaux logiciels et à s'occuper des logiciels existants qui ne peuvent pas être facilement développés et modifiés", déclare Herb Krasner, auteur du rapport et membre du conseil consultatif du CISQ. "Nous espérons que ce rapport inspirera les organisations à s'engager dans la voie des changements nécessaires".


    Nom : cisq graph.png
Affichages : 1741
Taille : 284,4 Ko

    Source : CISQ

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la mauvaise qualité des logiciels ?
    À quoi est-ce dû principalement ?
    Que pensez-vous de la qualité des logiciels que vous utilisez ou que vous livrez aux utilisateurs ?
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert confirmé Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    DevOp, Tech leader
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 180
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : DevOp, Tech leader

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 180
    Points : 4 502
    Points
    4 502
    Par défaut
    Chiffre colossal qui ne comprend pas la dette technique, 1 310 milliards de dollars, et concerne les seuls Etats-Unis...

    Je pense que c'est essentiellement dû à la méthodologie et au facteur temps.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  3. #3
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    527
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 527
    Points : 1 272
    Points
    1 272
    Par défaut
    The Standish Group Chaos Report found that only 29% of IT project implementations are successful, and 19 percent are considered utter failures.

    ça c'est très peu amélioré en 20 ans....

    xp, agile, scrum, Lean Software Development
    clean architecture, hexagonale architecture, ddd
    jsf, thymeleaf, angular, react, vue


    plus que ça change plus que c'est pareil...

  4. #4
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 103
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 103
    Points : 7 687
    Points
    7 687
    Par défaut
    Y a clairement un manque de test dans le monde de l'info, c'est indéniable
    Dès qu'il y a des économies à faire ou un gain planning à chercher, c'est tjrs la phase de recette qui en fait les frais en premier

    Le jour où la QA ne sera plus perçue uniquement comme un coût sacrifiable mais comme un gain, les choses changeront
    mais ce n'est pas pour tout de suite

  5. #5
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    janvier 2013
    Messages
    138
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2013
    Messages : 138
    Points : 451
    Points
    451
    Par défaut
    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    Y a clairement un manque de test dans le monde de l'info, c'est indéniable
    Dès qu'il y a des économies à faire ou un gain planning à chercher, c'est tjrs la phase de recette qui en fait les frais en premier

    Le jour où la QA ne sera plus perçue uniquement comme un coût sacrifiable mais comme un gain, les choses changeront
    mais ce n'est pas pour tout de suite
    "On a pas le temps" L'excuse habituelle et pourrie.

  6. #6
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    52
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 52
    Points : 198
    Points
    198
    Par défaut
    Le recours massif aux ESN, et le manque de connaissances des programmeurs quant au domaine spécifique dans lequel ils travaillent (comptabilité, gestion, finance, banque, ingénierie, etc...) n'améliore pas non plus la qualité des logiciels.

    Au final, la feuille Excel/VBA pondue par le gros Dédé de la compta s'avère souvent de meilleure qualité que l'appli web responsive dans un cloud Azure censée remplacer.

  7. #7
    Membre confirmé

    Homme Profil pro
    Ouvrier de l'informatique [ et quelquefois ingénieur logiciel ]
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    131
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Lot et Garonne (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ouvrier de l'informatique [ et quelquefois ingénieur logiciel ]
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 131
    Points : 611
    Points
    611
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
    Le recours massif aux ESN, et le manque de connaissances des programmeurs quant au domaine spécifique dans lequel ils travaillent (comptabilité, gestion, finance, banque, ingénierie, etc...) n'améliore pas non plus la qualité des logiciels.

    Au final, la feuille Excel/VBA pondue par le gros Dédé de la compta s'avère souvent de meilleure qualité que l'appli web responsive dans un cloud Azure censée remplacer.
    tu fais exception, car le recours massif aux ESN pour développer les logiciels montrerait que, dans l'ensemble, les entreprises utilisatrices n'ont pas fait le même constat, sinon au lieu d'externaliser elles auraient leurs développeurs en interne, tu ne crois pas ?

    on ne peut pas toujours avoir le beurre et l'argent du beurre

  8. #8
    Membre confirmé

    Homme Profil pro
    Ouvrier de l'informatique [ et quelquefois ingénieur logiciel ]
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    131
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Lot et Garonne (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ouvrier de l'informatique [ et quelquefois ingénieur logiciel ]
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 131
    Points : 611
    Points
    611
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message

    Que pensez-vous de la mauvaise qualité des logiciels ?
    À quoi est-ce dû principalement ?
    Que pensez-vous de la qualité des logiciels que vous utilisez ou que vous livrez aux utilisateurs ?



    Que pensez-vous de la mauvaise qualité des logiciels ?
    À quoi est-ce dû principalement ?


    peut-être peut-on trouver une bonne partie de la réponse dans "No Silver Bullet" et la complexité essentielle ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pas_de_balle_en_argent

    vu "d'en haut" les choses (les développements informatiques) paraissent plus simples : une telle erreur d'appréciation conduirait-elle à des logiciels dont la qualité serait à l'image du rationnement (pas la rationalisation) des moyens ?

    depuis l'éternité on est capable de mesurer la difficulté de son propre travail, mais ça reste toujours hasardeux d'estimer la difficulté du travail des autres

    pire, j'entends parfois de vieux cobolistes devenus chefs de projets voire DSI expliquer péremptoirement aux développeurs qu'on ne la leur fait pas à l'envers car ils connaissent le métier du développement, eux ... mais c'est le métier d'il y a 30 ans avec les technos et le contexte d'il y a 30 ans !!!

    on a le logiciel qu'on mérite au fond

  9. #9
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    45
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 45
    Points : 133
    Points
    133
    Par défaut
    Citation Envoyé par vertex.3F Voir le message
    tu fais exception, car le recours massif aux ESN pour développer les logiciels montrerait que, dans l'ensemble, les entreprises utilisatrices n'ont pas fait le même constat, sinon au lieu d'externaliser elles auraient leurs développeurs en interne, tu ne crois pas ?

    on ne peut pas toujours avoir le beurre et l'argent du beurre
    Le recours aux ESN permet surtout de diminuer la masse salariale, le nombre de salariés en interne, avec tous les effets de seuil que cela implique. Mais c'est aussi un moyen de montée en charge rapide pour de gros projets.

  10. #10
    Membre expert

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 488
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 488
    Points : 3 400
    Points
    3 400
    Par défaut
    Bonjour,

    Que pensez-vous de la mauvaise qualité des logiciels ?

    À quoi est-ce dû principalement ?
    Les systèmes types AS400 sont robustes. Par contre les logiciels qui tournent autour sont souvent hors d'age ... Combien de boitse avec des logiciels de 15 ou 20 ans au compteur voir plus ?

    la mauvaise qualité est du a :

    > des logiciels vieillissants et vétustes non remplacés
    > un externalisation via ESN/SS2I des connaissances techniques ... avec un grand vite métier !
    > le "testing" bâclé voir inexistant
    > la surnomalisation avec des spec parfois contradictoire voire des usines à gaz
    > un taux de turnover trop important , résultat a chaque consultant à chacun sa sauce ...

  11. #11
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 103
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 103
    Points : 7 687
    Points
    7 687
    Par défaut
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Les systèmes types AS400 sont robustes. Par contre les logiciels qui tournent autour sont souvent hors d'age ... Combien de boitse avec des logiciels de 15 ou 20 ans au compteur voir plus ?
    Et alors, si ces appli font le job ?
    La techno et l'archi n'ont rien à voir avec la qualité du logiciel.
    Il y a d'excellents logiciels qui tournent sous AS400.

    Le serveurs ont évolués dans le temps et la tenue à la charge est tout simplement dantesque.
    J'ai participé a des projets de migrations AS400 vers nouvelles techno et certes, les nouvelles archi Cloud permettent de gros gains financiers sur les serveurs et il est plus simple et moins cher d'avoir des dev Java plutôt que Cobol... Par contre, pour ce qui est des perf, on a ramé comme des dingues pour avoir quelque chose d'approchant aux anciens logiciels AS400 mais sans jamais les égaler.

    Croire que la qualité logiciel vient d'un langage est absurde.

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 15/07/2020, 10h01
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 13/02/2018, 11h12
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 07/06/2017, 21h39
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 09/09/2016, 21h51
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 15/07/2016, 19h21

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo