IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 290
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 290
    Points : 31 152
    Points
    31 152
    Par défaut L'IA, les robots et les "fermes verticales" intègrent l'agriculture pour produire 400 fois plus de rendement
    L'IA, les robots et les "fermes verticales" intègrent l'agriculture pour produire 400 fois plus de rendement,
    En utilisant 95 % moins d'eau et 99 % moins d'espace

    Les agriculteurs exploitants de fermes horizontales ont beaucoup innové ces dernières années en utilisant de nouveaux outils pour améliorer ou faciliter l'agriculture. Cependant, les "fermes plates" ou horizontales utilisent encore beaucoup d'eau et de terre. Tandis qu'une "ferme verticale" de la société Plenty peut produire la même quantité de fruits et de légumes qu'une ferme plate de 720 acres (environ 291 hectares), mais sur seulement sur 2 acres (environ 0,8 hectare), en utilisant les robots et l’intelligence artificielle. Selon Nate Storey, cofondateur de Plenty, l'avenir des fermes est vertical.

    Les acteurs de "l’agriculture plate", comme l'appelle Storey, utilisent des drones et des robots pour améliorer l'entretien des cultures, tandis que l'intelligence artificielle est également en hausse, avec plus de 1600 startups et des investissements totaux atteignant des dizaines de milliards de dollars. Plenty est l'une de ces startups. Pendant que les fermes plates utilisent beaucoup d'eau et de vastes superficies de terre pour produire une certaine quantité de production, une ferme verticale de Plenty peut produire la même quantité de fruits et de légumes en utilisant 95 % moins d'eau et 99 % moins d'espace.

    Nom : p001.png
Affichages : 91779
Taille : 238,2 Ko

    Plenty est une startup d’AgTech de San Francisco, cofondée par Nate Storey, qui réinvente les fermes et l'agriculture. Dans une interview accordée au journaliste John Koetsier, Storey, qui est également le directeur scientifique de l'entreprise, affirme que l'avenir des fermes est vertical et intérieur de sorte que les aliments peuvent pousser partout dans le monde, tout au long de l'année. La vision de l'avenir des fermes selon Plenty utilise également la robotique et l'IA pour améliorer continuellement la qualité de la croissance des fruits, des légumes et d’autres herbes.

    « La réalité est qu'il y a cinq endroits dans le monde où l'on peut cultiver des fruits et légumes frais de manière vraiment économique, et toutes ces terres sont déjà utilisées », a expliqué Storey. « L'agriculture verticale existe parce que nous voulons augmenter la capacité mondiale de fruits et légumes frais, et nous savons que c'est nécessaire », a-t-il dit. « L'objectif de toute technologie devrait vraiment être de permettre la joie humaine, n'est-ce pas ? » a demandé Storey lors de l’interview.

    Selon Storey, les Américains ne mangent que la moitié des fruits et légumes frais qu'ils devraient consommer, et au niveau mondial, c'est encore pire : 30 % en moyenne. Dans les pays riches, l'absence d'un régime alimentaire sain se traduit par une augmentation des taux d'obésité, de diabète et d'autres problèmes de santé ; dans les pays pauvres, il se peut qu'il n'y ait pas assez de nourriture, quelle qu'elle soit, pour tout le monde.

    En outre, certains pays dont les terres cultivables sont limitées ou dont les conditions de culture sont mauvaises, comme les déserts, sont confrontés à des risques existentiels lorsqu'ils ne peuvent pas contrôler leur propre approvisionnement alimentaire.

    « Si vous êtes une nation dans ce monde qui a une sécurité alimentaire limitée, vous devez tout importer, la valeur de votre nourriture est très différente de ce qu'elle est ici aux États-Unis », dit Storey. « Ce qui signifie que ce que vous êtes prêt à payer pour cela est très différent. Et ce que vous êtes prêt à payer pour cette indépendance et ce contrôle est tout à fait différent ».

    La ferme intérieure au climat contrôlé de Plenty comporte des rangées de plantes poussant à la verticale, suspendues au plafond. Des lumières LED qui imitent le soleil les éclairent, des robots les déplacent et l'intelligence artificielle (IA) gère toutes les variables de l'eau, de la température et de la lumière, et apprend et optimise en permanence comment faire pousser des cultures plus importantes, plus rapidement et de meilleure qualité. Ces caractéristiques futuristes garantissent une croissance parfaite de chaque plante tout au long de l'année, selon Storey. Les conditions sont si bonnes que la ferme produit 400 fois plus de nourriture par hectare qu'une ferme plate en plein air.


    « Un rendement 400 fois plus élevé par acre de terre n'est pas seulement une amélioration progressive, et utiliser presque deux ordres de grandeur de moins d'eau est également essentiel à une époque de stress environnemental croissant et d'incertitude climatique. Tout cela change vraiment la donne, mais ce n'est pas le seul objectif ».

    La production de proximité, un autre avantage de "l’agriculture verticale"

    Un autre avantage de l'agriculture verticale, énuméré par Storey, est la production locale de nourriture. Les fruits et légumes ne sont pas cultivés à plus de 1000 km d'une ville, mais dans un entrepôt proche. Cela signifie que de nombreux kilomètres de transport sont supprimés, ce qui permet de réduire les émissions de CO2 et les prix pour les consommateurs de millions de tonnes par an. Les fruits et légumes importés sont plus chers, ce qui désavantage les plus démunis de la société sur le plan nutritionnel. Pour Storey, les fermes verticales pourraient résoudre ce problème.

    « Les ruptures de la chaîne d'approvisionnement résultant de la pandémie de covid-19 et les perturbations naturelles comme les incendies de forêt de cette année en Californie démontrent la nécessité d'un approvisionnement prévisible et durable de produits ne pouvant provenir que de l'agriculture verticale », a déclaré Storey.

    Déstresser les plantes est une clé pour le changement, selon le directeur scientifique Plenty : « Notre problème est que nous devons pousser les rendements et la qualité à un point tel que nous devons éliminer tout stress des plantes », a expliqué Storey. « C'est vraiment difficile, il s'avère. Tout le monde peut cultiver des plantes à faible rendement, ce n'est pas difficile. Les plantes sont préparées pour résister à beaucoup de choses. Mais essayer de les faire pousser à des taux de croissance et des qualités sans précédent... c'est vraiment difficile, en fait ».

    Storey dit que c'est comme « construire une navette spatiale ». Il y a des millions de pièces, des millions de gènes, et les plantes ont tendance à faire « toutes sortes de choses sauvages ». « C'est une sorte d'arrogance humaine moderne de penser que nous avons tout sous contrôle », ajoute-t-il.

    La startup est assez précoce dans sa mission qui consiste à réinventer la façon dont les produits sont cultivés. Elle possède une ferme à San Francisco, surnommée Tigris, et une autre en construction à Compton, en Californie. De plus, la société a des plans d'expansion bien plus importants, utilisant 400 millions de dollars de capitaux injectés par des investisseurs comme Softbank, Jeff Bezos d'Amazon, et l'ancien président de Google, Eric Schmidt.


    Il faut noter que Plenty a aussi beaucoup de concurrence, et pas seulement de la part des fermes de l'Iowa, du Nebraska et de la Californie. AeroFarms et BrightFarms sont deux concurrents américains dans le domaine de l'agriculture intérieure, tandis qu'InFarm et Agricool font partie des concurrents européens. D'autres, comme FreightFarms, se concentrent sur la culture de denrées alimentaires dans des conteneurs maritimes. L'idéal serait que Plenty diversifie ses cultures, et ouvre des fermes verticales partout aux États-Unis et au-delà.

    Selon un commentateur, bien que la culture verticale soit une solution de production locale, elle n’est pas une solution à la pénurie alimentaire. « Jusqu'à présent, tous ceux qui cultivent à la verticale font des cultures qui sont presque entièrement composées d'eau, car ce sont les seules qui poussent assez vite pour être rentables. Ils les vendent ensuite aux riches qui paient 5 fois plus pour le goût et le sentiment de manger local. Il s'agit d'un produit de qualité différenciée, et non d'une solution à la pénurie ou à la sécurité alimentaire », a-t-il écrit. « Tant que quelqu'un ne pourra pas faire de cultures de rente, l’agriculture verticale ne fera pas de différence », a-t-il ajouté. Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Source : Vidéo de l’interview de Nate Storey

    Et vous ?

    Que pensez-vous des "fermes verticales" de Plenty qui utilise l’IA et les robots ?
    Pensez-vous que l’agriculture verticale et intérieure assistée par l’IA pourrait être une solution de sécurité alimentaire ?

    Voir aussi :

    Bill Gates estime que l'IA peut être « l'ami » de l'homme, vu les progrès enregistrés notamment dans le domaine de l'agriculture
    AWS - Comment l'intelligence artificielle et le machine learning aident à lutter contre la COVID-19. Ces technologies sont déployées dans divers domaines tels que la recherche et la santé
    Le développement de l'IA au travail est une menace pour les salariés et les entreprises, pour 65 % des Français, d'après un rapport d'Oracle
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé Avatar de der§en
    Homme Profil pro
    Meaux
    Inscrit en
    septembre 2005
    Messages
    475
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Meaux
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2005
    Messages : 475
    Points : 468
    Points
    468
    Par défaut
    On n'a pas fini de bouffer de la "merde"...

  3. #3
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    350
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 350
    Points : 1 316
    Points
    1 316
    Par défaut
    Citation Envoyé par der§en Voir le message
    On n'a pas fini de bouffer de la "merde"...
    je vois pas en quoi des légumes pousser la dedans seraient moins bon pour la santé que dans un jardin...
    les plantes poussent très bien à la verticale j'ai un système similaire chez moi (en beaucoup plus simple et modeste évidement), je fais pousser de la salade (bio) sur 3 étages, la salade pousse très bien et est très bonne.

    les jardins verticaux sont l'avenir, ils pourrons produire plus sur moins de surface pour une qualité équivalente.
    Si cela peut permettre de faire plus de bio pour moins cher (meilleur rendement) c'est une tres bonne chose. Apres si c'est pour faire des champs verticaux bourrer de pesticides autant garder la mer plastique d'Andalousie.

    Bon la video donne pas une vision positive de la chose (des scientifiques en combi sa qui le produit chimique et l'ogm, les lampes UV de partout absolument pas écolos...)
    mais on peut faire des fermes verticales sans lampe uv, sans ogm et sans pesticide respectueuse de l'environnement

  4. #4
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    239
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 239
    Points : 807
    Points
    807
    Par défaut
    Bon la video donne pas une vision positive de la chose (des scientifiques en combi sa qui le produit chimique et l'ogm, les lampes UV de partout absolument pas écolos...)
    mais on peut faire des fermes verticales sans lampe uv, sans ogm et sans pesticide respectueuse de l'environnement
    Je suis d'accord avec votre conclusion, mais êtes vous réellement persuadé que c'est de cette façon que les fermes verticales vont réellement se développer ?

  5. #5
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    313
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 313
    Points : 1 238
    Points
    1 238
    Par défaut
    Je serais curieux de voir la consommation énergétique de cette ferme verticale, surtout pour l'éclairage, parce que 291 ha de culture traditionnelle, ça en collecte de l'énergie solaire...
    S'il faut quelques centaines d'hectares de panneaux solaires pour alimenter le machin en énergie électrique pour l'éclairage en mode "écolo", c'est quand même un peu ballot.

  6. #6
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 484
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 484
    Points : 30 317
    Points
    30 317
    Par défaut
    Citation Envoyé par wolinn Voir le message
    Je serais curieux de voir la consommation énergétique de cette ferme verticale, surtout pour l'éclairage, parce que 291 ha de culture traditionnelle, ça en collecte de l'énergie solaire...
    S'il faut quelques centaines d'hectares de panneaux solaires pour alimenter le machin en énergie électrique pour l'éclairage en mode "écolo", c'est quand même un peu ballot.
    Ca

    La vraie limite, c'est la quantité de soleil qui frappe la terre. Ultimement, c'est la seule énergie renouvelable, le soleil. Tout vient de là (à part le marémoteur, et encore). Le soleil évapore l'eau, qui retombe dans les rivières, ce qui aliment les barrages. Le soleil chauffe les masses d'eau ou d'air, ce qui alimente les hydroliennes ou éoliennes. Le soleil fait fonctionner la photosynthèse, qui alimente la biomasse. Limite, le soleil alimente aussi la biomasse que les processus géologique transforment en pétrole ou en charbon (mais bon, ça prend des millions d'années).
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  7. #7
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Noob
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    432
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Noob

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 432
    Points : 1 582
    Points
    1 582
    Par défaut
    Ce serait intéressant de savoir si un fruit ou légume produit verticalement et en intérieur est aussi nutritif que le même fruit ou légume cultivé traditionnellement, et si non quelles sont les différences. Parce que c'est bien beau d'avoir 400x plus de nouriture mais si celle ci n'apporte quasiment rien à l'organisme c'est inutile.

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    986
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 986
    Points : 3 780
    Points
    3 780
    Par défaut
    Ca dépend de la génétique du produits cultivé, par exemple les pommes modernes sont pleines de sucre mais pauvre en vitamine C, contrairement aux pommes d'autrefois, et ca c'est génétique, et aussi des nutriments, si l'eau apporte les nutriments utile, ca peut être mieux qu'un sol pauvre qui ne le fait pas.

    Cette technique a énormément d'avantages, comme par exemple sur la consommation d'eau qui fonctionne en circuit fermé.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  9. #9
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2017
    Messages
    1 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2017
    Messages : 1 352
    Points : 5 530
    Points
    5 530
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Ce serait intéressant de savoir si un fruit ou légume produit verticalement et en intérieur est aussi nutritif que le même fruit ou légume cultivé traditionnellement, et si non quelles sont les différences. Parce que c'est bien beau d'avoir 400x plus de nouriture mais si celle ci n'apporte quasiment rien à l'organisme c'est inutile.
    Complètement d'accord. C'est bien beau d'avoir des cultures controlées en serre/hydroponie/whatever mais le bilan nutritionnel est souvent très différent d'une culture naturelle en pleine terre. Même la bouffe d'astronautes est mieux équilibrée...

  10. #10
    Membre expérimenté Avatar de denisys
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2002
    Messages
    958
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2002
    Messages : 958
    Points : 1 432
    Points
    1 432
    Par défaut
    calvaire
    les jardins verticaux sont l'avenir, ils pourrons produire plus sur moins de surface pour une qualité équivalente.
    Je ne suis pas convaincu par ton affirmation.
    Ce n’est pas parce que la superficie utilisée est vertical, qu’elle utilise moins de superficie, qu’une superficie plane.
    Quand à la production, produire plus.
    C’est l’UE, qu’il faut convaincre, de cesser d’établir des quotas de productions et d’élevage, dans le secteur agricole, au sein de l’UE.
    Ne pas savoir n’est pas une faute si l’on cherche à combler ses lacunes.

    "Il n'y a pas d'obstacles infranchissables , il y a des volontés plus ou moins énergiques voilà tous" Jules Vernes

  11. #11
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    898
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 898
    Points : 3 232
    Points
    3 232
    Par défaut
    Soupir... Ce siècle sera définitivement le siècle de la connerie!

    Il est de notoriété publique que les fermes verticales et autres délires technologiques sont une vaste supercherie!

    Au Japon toujours en avance d'un délire techno (style l'hôtel dont la réception des clients est assurée par 2 "robots" dinosaures), les 200 fermes verticales japonaises sont obligées de limiter leur activité à la production de salades (les autres légumes étant trop difficiles à produire) et 70 % d’entre elles ne sont pas rentables.

    En France, un entrepreneur Marc Cases a lui-même tenté l’aventure et a très vite fermé boutique!. Sa conclusion? «On s’est vite rendu compte que le marché des fermes verticales n’était pas favorable. Les obstacles sont encore trop nombreux : coût énergétique exorbitant, foncier inaccessible et prix des produits trop élevé…

    https://www.geo.fr/environnement/les...se-idee-199841

    Et que l'on vienne pas nous parler de qualité équivalente! Pour s'en convaincre, il suffit d'acheter une tomate dans un supermarché (une de ses superbes tomates produites sous serre, les racines plantées dans un bloc de fibres de noix de coco et imbibées d'un liquide "énergétique" synthétique). Et la conclusion est.... La tomate qui ne touche pas le sol et qui ne voit pas le soleil a un goût de... Et ben, pas de tomate! Ce n'est plus qu'une saloperie jolie à voir mais sans la moindre saveur et dure comme de la pierre!!!

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    986
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 986
    Points : 3 780
    Points
    3 780
    Par défaut
    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
    Complètement d'accord. C'est bien beau d'avoir des cultures controlées en serre/hydroponie/whatever mais le bilan nutritionnel est souvent très différent d'une culture naturelle en pleine terre. Même la bouffe d'astronautes est mieux équilibrée...
    Ah oui, et tu sort ça d'où ? Le plus gros de la composition d'un végétal vient de son code génétique (la "variété" qui a été cultivée) ... Tu as des études ou c'est juste un préjugé ?
    Pour l'instant de ce que j'en ai lu, l'appauvrissement des produits viens de la sélection, à savoir sélectionner des fruits et légumes beau et qui se conservent longtemps, pour les vendre en hypermarché, (et très sucré pour les fruits et les melons), et ce au détriment des vitamines.

    Tu peux avoir par exemple une pomme moderne cultivée sur sol qui sera très pauvre en vitamine C mais riche en sucre, et une pomme rustique cultivée en serre verticale et qui sera pauvre en sucre mais très riche en vitamine C, c'est le code génétique qui fait ça...

    Cette technique est une excellente technique pour faire pousser des végétaux bios facilement sans les bourrer de pesticides et sans consommer des tonnes d'eau, bref une révolution très positive.

    Les arguments anti serre ça vaux guère mieux que les arguments anti 5G, c'est justes des préjugés, et vous n'avez aucune étude sous le coude pour étayer vos dires...
    "La terre est plate" c'est psychologiquement exactement le même type de préjugé pour info, une évidence visuelle du premier degré mais étayée par aucune étude.

    Cultiver en serre verticale est bien plus naturel que de cultiver sur sol en utilisant des tonnes d’eau et de pesticides. Tu peux avoir un produit cultivé sous serre bien plus riche en vitamines et en nutriments qu'un produit sol si tu met les nutriments utiles dans l'eau.
    Sauf pour quelques cultivateurs bio qui travaillent le sol à l'ancienne (avec des lombric dans la terre, du compost, ...), plus de 90% des terres cultivées en non bio sont très pauvres et n'apportent rien à la culture, le fait d'être sur sol créé tout un tas de problèmes qui sont gérés va des doses massives de pesticides ou autres produits nocifs.

    Pour ce qui est de donner les nutriments utiles à la plante cultivée, la serre verticale a aussi énormément d'avantages, parce que ce que tu utilises est utilisé totalement ou remis dans le circuit, donc rien n'est perdu, ni eau ni nutriments, alors qu'en culture sol plus de 95% est perdu dans le sol, bref la culture sur sol c'est juste un énorme gâchis.
    Si tu ne fait pas de jachère ou que tu ne met pas d'engrais ou de compost régulièrement dans ta terre, avec le temps ta terre deviens totalement morte et juste un support vide de nutriment.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  13. #13
    Membre chevronné Avatar de onilink_
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    446
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 29
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 446
    Points : 1 815
    Points
    1 815
    Par défaut
    Citation Envoyé par wolinn Voir le message
    Je serais curieux de voir la consommation énergétique de cette ferme verticale, surtout pour l'éclairage, parce que 291 ha de culture traditionnelle, ça en collecte de l'énergie solaire...
    S'il faut quelques centaines d'hectares de panneaux solaires pour alimenter le machin en énergie électrique pour l'éclairage en mode "écolo", c'est quand même un peu ballot.
    Ça dépend, ça peut être intéressant si tu importes ton électricité d'une zone favorable pour des fermes solaires mais pas de l'agriculture (genre un désert) pour cultiver dans une zone favorable pour de l'agriculture (dans l'article ils disent bien que l'avantage est l'économie de place).

    Après si on pense en terme de réchauffement climatique (et pas écolo dogmatique), utiliser de l'énergie nucléaire serait probablement plus intéressante.
    Reste à avoir de vrai données.
    Des tutos de pixel art: https://twitter.com/OniMille

  14. #14
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    986
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 986
    Points : 3 780
    Points
    3 780
    Par défaut
    De base une serre verticale c'est éclairé par le soleil, et le ratio de lumière capté est bien supérieur à la culture sur sol, d'ailleurs le concept du végétal qui pousse à la verticale et qui capte le soleil quelque soit sa position et très présent dans la nature il n'y a rien de nouveau la dedans.
    Les serres verticales éclairées c'est un cas à part, comme cultiver en ville dans une tour, dans un sous sol ou dans un meuble.
    L'éclairage ca a l'air moche comme ça mais pas si sur, entre consommer de l'électricité pour faire pousser ta botte de persils dans un meuble et prendre ta voiture pour aller chercher ta botte de persils chez un marchand qui se sera approvisionné via Rungis par un produits qui viens de l'autre bout de la France voir du monde c'est pas sur que ca soit pire, donc à voir...
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  15. #15
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    313
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 313
    Points : 1 238
    Points
    1 238
    Par défaut
    Une surface de 291 ha collecte jusqu'à 3000 MW d'énergie solaire (lorsque l'éclairement est maximal).
    Je veux bien que la végétation puisse être plus dense dans cette ferme, et la lumière d'un éclairage artificiel mieux utilisée que ne l'est la lumière solaire dans les cultures horizontales, mais je sens quand même qu'il risque de falloir une bonne grosse centrale électrique pour faire marcher tout ça rien que pour l'éclairage, alors que la culture habituelle horizontale capte directement le soleil.
    Pour éviter d'enchainer sur des pages de suppositions, il suffirait de trouver ce chiffre. P = ? Watts

  16. #16
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2017
    Messages
    1 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2017
    Messages : 1 352
    Points : 5 530
    Points
    5 530
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Ah oui, et tu sort ça d'où ? Le plus gros de la composition d'un végétal vient de son code génétique (la "variété" qui a été cultivée) ... Tu as des études ou c'est juste un préjugé ?
    Pour l'instant de ce que j'en ai lu, l'appauvrissement des produits viens de la sélection, à savoir sélectionner des fruits et légumes beau et qui se conservent longtemps, pour les vendre en hypermarché, (et très sucré pour les fruits et les melons), et ce au détriment des vitamines.
    ...
    Les arguments anti serre ça vaux guère mieux que les arguments anti 5G, c'est justes des préjugés, et vous n'avez aucune étude sous le coude pour étayer vos dires...
    "La terre est plate" c'est psychologiquement exactement le même type de préjugé pour info, une évidence visuelle du premier degré mais étayée par aucune étude
    ....
    Ah oui, quand même... Donc si je doute qu'on peut considérer le sol comme un support de culture inerte, qui peut donc être détruit par labour + pesticides, ou être remplacé complètement par de la laine de roche + intrants + sélection génétique, c'est que je suis un anti-5G de la terre-plate ?

    Je ne pense pas être un grand conspirationniste en disant que les industriels s'intéressent plus à la vitesse de croissance et à l'apparence du produit final qu'à sa qualité nutritionnelle. Et même quand un journaliste arrive avec une analyse à 2 balles, ils sont obligés d'avouer qu'ils ne font pas d'études à ce sujet. Pourtant, après avoir dénaturé voire supprimé le sol et changé les variétés, ça mériterait peut-être qu'on s'y intéresse...

    Et quand quelqu'un essaie de comparer a posteriori l'évolution de la qualité nutritionnelle, il en conclu que c'est impossible à faire ("La comparaison directe de tables de compositions nutritionnelles d’aujourd’hui des autorités de santé avec des publications scientifiques d’il y a 50-60 ans n’est pas possible facilement [...]" https://quoidansmonassiette.fr/perte...investigation/).
    Par contre, il relève que les espèces, la maturité et la saisonnalité ont une influence importance, mais on peut faire confiance à l'agro-industrie pour priviléger des variétés nutritives de saison plutôt que des variétés à haut rendement cultivées toute l'année et récoltées avant maturité pour être transportées à des centaines de kilomètres de leur lieu de production...

  17. #17
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    986
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 986
    Points : 3 780
    Points
    3 780
    Par défaut
    Tu confonds tout, une serre verticale c'est juste un moyen.
    Le simple fait de pouvoir cultiver en économisant l'eau et de ne pas utiliser les pesticides est une énorme réussite.
    Après libre à l'exploitant de cultiver une variété belle mais sans gout pour les supermarchés ou une variété rustique moche mais avec du gout et pleines de bonnes vitamines.
    Le marché s'adapte à la demande, il y a ceux qui ont 200 euros par mois pour leur nourriture et qui voient le prix au kilo via leur hypermarché, et les bobos et les vieux riches qui vont au bio pour acheter 3 fois plus cher des produits de meilleure qualité.

    Tu peux avoir un produits sol sans gout et pesticidé, et un produits serre bio et bon et nutritif, tu as que des préjugés, aucune études et tu raisonne mal.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  18. #18
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2017
    Messages
    1 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2017
    Messages : 1 352
    Points : 5 530
    Points
    5 530
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Tu confonds tout, une serre verticale c'est juste un moyen.
    Le simple fait de pouvoir cultiver en économisant l'eau et de ne pas utiliser les pesticides est une énorme réussite...
    Ah d'accord, c'est juste un moyen pour économiser l'eau. Et aussi pour économiser la terre et la qualité, mais pas la rentabilité, j'imagine... Et la terre verticale avec ses vers de terre verticaux et toute la micro-biologie du sol vertical, ça fonctionne comment ? Et donc si les salades ne poussent pas comme du lierre c'est parce que la nature est stupide ?

  19. #19
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    350
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 350
    Points : 1 316
    Points
    1 316
    Par défaut
    Citation Envoyé par denisys Voir le message
    Je ne suis pas convaincu par ton affirmation.
    Ce n’est pas parce que la superficie utilisée est vertical, qu’elle utilise moins de superficie, qu’une superficie plane.
    Quand à la production, produire plus.
    C’est l’UE, qu’il faut convaincre, de cesser d’établir des quotas de productions et d’élevage, dans le secteur agricole, au sein de l’UE.
    Si on change pas nos habitude je pense que la ferme verticale sera indispensable dans le futur
    mais si demain on décide de manger moins de viande ca libérera tellement d'espace cultivable et d'eau que la ferme verticale ne sera plus d'aucune utilité.

    Parce que ce qui coute le plus d'eau et d'espace cultivable c'est l'élevage pas les légumes.

  20. #20
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Noob
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    432
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Noob

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 432
    Points : 1 582
    Points
    1 582
    Par défaut
    Comme souvent le diable va se trouver dans les détails. L'exposition verticale est certes exposée au soleil mais pas autant que l'équivalent horizontal sur une journée car il y a une notion d'orientation dans la verticalité. Pour l'eau, il faudra ajouter des nutriments c'est certain : lesquels, d'où proviennent-il et comment sont-il fabriqués ? Pour la terre on utilise déjà des engrais horizontalement mais il reste forcément une part de travail fourni par la nature, il faudrait pouvoir identifier et quantifier ça.

    Niveau énergie comme dit précédemment c'est plus complexe qu'il n'y parait. Pour être précis il faudrait comparer la consommation totale en incluant toutes les chaînes d'approvisionnement et de distribution pour l'agriculture horizontale et verticale afin d'avoir une idée de la différence, toute autre comparaison est nécessairement biaisée.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 08/02/2014, 07h01
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 18/10/2012, 18h44
  3. [MySQL] Recherche FULL TEXT IN BOOLEAN MODE et les Quotes
    Par GarGamel55 dans le forum PHP & Base de données
    Réponses: 10
    Dernier message: 23/01/2006, 21h01
  4. Formulaires : problème avec les slashes et les quotes
    Par GarGamel55 dans le forum Langage
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/10/2005, 16h59
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 30/08/2004, 15h48

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo