IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 215
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 215
    Points : 29 772
    Points
    29 772
    Par défaut Microsoft serait en train de concevoir ses propres puces pour les serveurs et les PC Surface
    Microsoft serait en train de concevoir ses propres puces pour les serveurs et les PC Surface,
    La société utiliserait les conceptions basées sur ARM

    Bloomberg a indiqué vendredi dernier que Microsoft est en train de développer ses propres conceptions de processeurs ARM, suivant les traces d'Apple qui a lancé sa propre puce M1 et Amazon avec son processeur Graviton pour centre de données. Bloomberg cite des conversations officieuses avec des employés de Microsoft qui ne voulaient pas être nommés. Selon ces sources, Microsoft développe actuellement un processeur ARM pour les centres de données et explore la possibilité d'en mettre un autre au point pour sa gamme de PC Surface.

    Microsoft utilise actuellement des processeurs Intel pour la majorité de ses services Azure, et la plupart des produits Surface de la société fonctionnent également avec des puces Intel. Microsoft a travaillé avec AMD et Qualcomm pour des puces personnalisées pour ses appareils Surface Laptop 3 et Surface Pro X, montrant ainsi sa volonté de s'éloigner d'Intel.

    Nom : a01.png
Affichages : 4197
Taille : 96,6 Ko

    Le plus grand fabricant de logiciels du monde utiliserait les conceptions ARM pour produire un processeur qui sera utilisé dans ses centres de données, selon des personnes connaissant les plans qui ont parlé à Bloomberg. La société étudie également la possibilité d'utiliser une autre puce qui alimenterait certains de ses ordinateurs personnels Surface. Selon Bloomerg, le titre d'Intel a chuté de 6,3 % pour clôturer à 47,46 dollars à New York vendredi, ce qui le laisse en baisse de 21 % cette année.

    Cette décision est un engagement majeur de Microsoft à se fournir en matériel informatique de la plus haute importance. Ses concurrents dans le domaine du Cloud Computing, tel qu'Amazon.com, sont déjà bien engagés dans cette voie. Ils ont fait valoir que leurs puces sont mieux adaptées à certains de leurs besoins, apportant des avantages en termes de coûts et de performances par rapport au silicium disponible sur le marché, principalement fourni par Intel.

    Les sources de Bloomberg décrivent la partie centre de données comme « plus probable » et une partie Surface comme « possible ». Cela semble plausible, étant donné que l'unité de conception des puces de Microsoft relève du vice-président des services de Cloud Azure, Jason Zander, sans lien hiérarchique direct avec la division Surface supervisée par Panos Panay. Microsoft a refusé de commenter tout plan spécifique, mais a tout de même commenté les rumeurs en disant seulement qu'il « continue à investir dans ses propres capacités dans des domaines comme la conception, la fabrication et les outils, tout en encourageant et en renforçant les partenariats avec un large éventail de fournisseurs de puces ».

    Compte tenu des partenariats étroits de Microsoft avec Intel, AMD et maintenant Qualcomm, ce serait un sujet sensible pour le géant du logiciel. Avec rien de plus que des sources anonymes, il est un peu tôt pour savoir exactement ce que Microsoft compte tirer de ses activités silicium. Microsoft pourrait encore se contenter de co-développer des conceptions avec des partenaires matériels existants comme Qualcomm, comme il le fait déjà avec les processeurs SQ1 et SQ2 dans Surface Pro X.

    Si Microsoft suit l'exemple d'Apple et d'Amazon en concevant ses propres processeurs ARM personnalisés, elle pourrait raccourcir sa chaîne d'approvisionnement et ajouter une autre source de profit - mais en ce qui concerne l'échelle, la fabrication des nouveaux modèles pourrait s'avérer être une pierre d'achoppement.

    Même si Microsoft fait exactement comme l’article de Bloomberg l’a rapporté, le résultat final suivra probablement l'exemple d'Amazon beaucoup plus étroitement que celui d'Apple. Bien qu'Amazon ait resserré sa chaîne d'approvisionnement en produisant son propre matériel Graviton, son écosystème logiciel reste ouvert - sans une solide prise en charge du système d'exploitation Linux, l'avenir d'un serveur dans un centre de données pourrait être en effet très médiocre. Microsoft serait confronté aux mêmes défis avec un produit centré sur les centres de données, et pour les mêmes raisons - bien que l'écosystème « moins probable » de Surface serait considérablement moins contraint.

    Toutefois, Microsoft a intensifié le recrutement d'ingénieurs en processeurs ces dernières années, recrutant dans les coulisses des fabricants de puces tels qu'Intel, Advanced Micro Devices et Nvidia et parmi ceux qui ont été mis à la retraite lorsque Qualcomm Inc. a abandonné ses efforts en matière de puces de serveur, a rapporté Bloomberg.

    Nom : a02.jpg
Affichages : 2352
Taille : 20,3 Ko

    AMD est le deuxième plus grand fabricant de puces pour PC et a fait un retour sur le marché des serveurs après avoir été largement exclu par Intel pendant la majeure partie de la dernière décennie. La gamme de puces pour serveurs Xeon d'Intel alimente actuellement la plupart des machines au cœur de l'Internet et des réseaux d'entreprise, générant la source de revenus la plus rentable de la société. Selon Bloomberg, Intel détient toujours environ 90 % de ce marché, malgré les récents gains d'AMD.

    Le passage du fabricant de logiciels à ses propres conceptions ARM du côté serveur est certainement plus significatif, en particulier pour Intel. Apple a déjà signalé qu'il s'éloignait des puces Intel pour ses produits Mac, avec son propre silicium M1 basé sur des conceptions ARM. Au début de ce mois, Bloomberg a rapporté que le géant de Cupertino serait en train de développer un certain nombre de variantes de puces avec un nombre de cœurs nettement plus élevé que les puces M1 qu'il utilise dans les ordinateurs MacBook Air, MacBook Pro et Mac mini, sur la base de ses propres conceptions de processeurs ARM.

    « L'incroyable demande d'informatique alimentée par de nouvelles charges de travail comme l'IA conduit à davantage d'expérimentations sur le silicium dans le Cloud. En nous appuyant sur des décennies d'innovation dans l'écosystème x86, nous nous engageons à fournir aux clients les meilleurs processeurs du monde et de nouveaux produits allant des GPU aux puces AI », a déclaré Intel dans un communiqué. « Sur ce marché en expansion, nous espérons gagner des parts dans de nombreux domaines comme la formation à l'IA, les réseaux 5G, le graphisme et la conduite autonome ».

    Que Microsoft veuille maintenant concevoir ces propres puces, cela ne devrait pas être très surprenant. Le chef de Surface (et maintenant de Windows), Panos Panay, a récemment déclaré à Bloomberg : « Là où nous pensons devoir investir dans le silicium, nous allons absolument le faire. S'il y a un besoin, nous allons le combler ». En outre, Microsoft a annoncé il y a peu de temps son processeur de sécurité Microsoft Pluton et il travaille également avec AMD pour ses processeurs Xbox.

    Il reste à voir comment et quand exactement de telles puces pourraient voir le jour, mais il est clair que Redmond n'a pas l'intention de rester les bras croisés alors que les rivaux vont de l’avant avec leurs propres processeurs.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Que vous inspire la nouvelle selon laquelle Microsoft serait en train d’aller de l’avant avec ses propres conceptions de puces basées sur ARM ?
    Microsoft chercherait-il à se défaire d’Intel comme Apple est en train de le faire ?

    Voir aussi :

    Microsoft dévoile Pluton, une puce de sécurité personnalisée qui sera intégrée aux processeurs Intel, AMD et Qualcomm
    https://mac.developpez.com/actu/3103...watt-au-monde/
    Apple prépare les prochaines puces Mac en vue de surclasser les PC haut de gamme, un Mac Pro avec 32 cœurs haute performance devrait être lancé d'ici 2022
    Amazon dévoile sa seconde génération de puces Arm 64 bits conçue en interne et ciblant l'infrastructure Cloud, l'entreprise confirme aussi sa volonté de réduire sa dépendance vis-à-vis du géant Intel
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    300
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 300
    Points : 1 077
    Points
    1 077
    Par défaut
    Que vous inspire la nouvelle selon laquelle Microsoft serait en train d’aller de l’avant avec ses propres conceptions de puces basées sur ARM ?

    A chaque fois que Microsoft a voulut changeait de crémerie, ça c'est plutôt très mal passé pour lui.
    La question que devrait se poser MS est "Pourquoi les gens utilisent encore majoritairement Windows, alors que de bonne alternatives existe ?".
    Je dirais principalement, pour des raisons de rétrocompatibilité et aussi d'habitudes.
    Maintenant, vous prenez Windows, vous virez la rétrocompatibilité x86 ou vous la dégradez assez fortement via émulation et là, vous avez tous les ingrédients pour que les gens aillent voir ailleurs.
    Ou alors, il faudrait que Microsoft fassent ce qu'il n'ont jamais su faire et fixe un calendrier pour forcer le passage, ce que fait Apple sans états d'âmes à chaque fois que le besoin s'en fait sentir.
    Autre alternative, mais très peu réaliste, MS s'allie avec Google et mise tout sur FuschiaOS ou équivalent, mais j'ai comme un doute .

    Microsoft chercherait-il à se défaire d’Intel comme Apple est en train de le faire ?

    C'est à dire qu'Intel a un peut creusé ça tombe ces dernières années, entre les faille de leurs proc (toujours non corrigeable, rappelons-le), les difficultés d'appro, les retards de conception, les promesse de perf non tenue, ...etc, bref jackpot pour la concurrence .
    Pas étonnant que les clients s'en aillent voir ailleurs si l'herbe est plus verte et en l'occurrence, elle l'est.
    J'aurais trouvé ça plus étonnant qu' MS ne cherche pas une alternative sérieuse en face d'un Apple qui a franchement fait du très bon boulot sur leur M1 et leur OS et Linux qui pourrait largement ce justifier pour la plupart de leurs clients sur la plateforme PC.

  3. #3
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    524
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 524
    Points : 1 259
    Points
    1 259
    Par défaut
    Citation Envoyé par defZero Voir le message
    Que vous inspire la nouvelle selon laquelle Microsoft serait en train d’aller de l’avant avec ses propres conceptions de puces basées sur ARM ?

    A chaque fois que Microsoft a voulut changeait de crémerie, ça c'est plutôt très mal passé pour lui.
    La question que devrait se poser MS est "Pourquoi les gens utilisent encore majoritairement Windows, alors que de bonne alternatives existe ?".
    Je dirais principalement, pour des raisons de rétrocompatibilité et aussi d'habitudes.
    Maintenant, vous prenez Windows, vous virez la rétrocompatibilité x86 ou vous la dégradez assez fortement via émulation et là, vous avez tous les ingrédients pour que les gens aillent voir ailleurs.
    Ou alors, il faudrait que Microsoft fassent ce qu'il n'ont jamais su faire et fixe un calendrier pour forcer le passage, ce que fait Apple sans états d'âmes à chaque fois que le besoin s'en fait sentir.
    Autre alternative, mais très peu réaliste, MS s'allie avec Google et mise tout sur FuschiaOS ou équivalent, mais j'ai comme un doute .

    Microsoft chercherait-il à se défaire d’Intel comme Apple est en train de le faire ?

    C'est à dire qu'Intel a un peut creusé ça tombe ces dernières années, entre les faille de leurs proc (toujours non corrigeable, rappelons-le), les difficultés d'appro, les retards de conception, les promesse de perf non tenue, ...etc, bref jackpot pour la concurrence .
    Pas étonnant que les clients s'en aillent voir ailleurs si l'herbe est plus verte et en l'occurrence, elle l'est.
    J'aurais trouvé ça plus étonnant qu' MS ne cherche pas une alternative sérieuse en face d'un Apple qui a franchement fait du très bon boulot sur leur M1 et leur OS et Linux qui pourrait largement ce justifier pour la plupart de leurs clients sur la plateforme PC.
    j'irais encore plus loin combien utilise un autre programme que navigateur web? même les suites bureautique sont disponible en ligne

  4. #4
    Membre expérimenté
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    929
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 929
    Points : 1 352
    Points
    1 352
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Il faut aussi considérer que Microsoft a la plate-forme de jeux XBOX avec son magasin. Ils ont fait l'acquisition de plusieurs développeurs. Et c'est clair que pour les joueurs et les fabricants de console que Intel n'a plus la cote.

    Restez avec Intel, c'est comme rester sur le Titanic après la collision avec l’iceberg. Ils sont sur d'y rester, s'ils ne bougent pas maintenant.
    intel i7
    Mint 20
    Plasma et Cinnamon

  5. #5
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    492
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 492
    Points : 778
    Points
    778
    Par défaut
    Je dis pourquoi pas le marché semble mur , Microsoft avec VSC conquis le marché du développeur Linux , le navigateur web permet de faire une abstraction vis-à-viss de l ' OS , le problème va être la réécriture des API

  6. #6
    Membre éprouvé
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    436
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 436
    Points : 1 027
    Points
    1 027
    Par défaut
    Moi je n'utilise pas la bureautique en ligne. Je préfère de loin des applications dites lourdes.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 11/12/2018, 20h01
  2. Réponses: 167
    Dernier message: 24/07/2018, 19h45
  3. Apple va concevoir ses propres puces de gestion de l'énergie
    Par Coriolan dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/12/2017, 19h07
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 04/08/2017, 14h48
  5. Réponses: 18
    Dernier message: 05/05/2017, 17h38

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo