IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 298
    Points : 194 772
    Points
    194 772
    Par défaut L’industrie du mobile a déjà les regards tournés vers la 6G tandis que la 5G continue de faire son chemin
    6G : dirigé par Nokia et Ericsson, le projet Hera-X a reçu un financement de la Commission européenne
    et rassemble les principaux acteurs de l'industrie en Europe pour prendre les devants dans la promotion de la 6G

    Avec Nokia a sa tête, le projet Hexa-X a reçu un financement de la Commission européenne dans le cadre du programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'Union européenne, une étape importante vers le rassemblement des principaux acteurs de l'industrie en Europe pour prendre les devants dans la promotion de la 6G. Les parties prenantes représentent la chaîne de valeur complète des futures solutions de connectivité allant des fournisseurs de réseaux, des fournisseurs de services de communication, des secteurs verticaux et des fournisseurs de technologie, ainsi que les instituts européens de recherche en communication les plus importants.

    Les technologies sans fil sont essentielles pour la société et l'économie d'aujourd'hui et leur importance continuera d'augmenter régulièrement avec la 5G et son évolution, permettant de nouveaux écosystèmes et services.

    La décision de placer Nokia a la tête du projet n’est pas anodine. Nokia a été à l'avant-garde de la commercialisation de chaque génération de technologie sans fil, du premier appel GSM aux réseaux 5G en passant par les réseaux 4G. Nokia Bell Labs, la branche de recherche industrielle de Nokia, a été le pionnier de bon nombre des innovations technologiques fondamentales utilisées pour développer les normes 5G. Celles-ci incluent Massive MIMO, l'accès mmWave, le codage et la conception de la pile radio 5G, qui ont permis les déploiements initiaux de la version 15 de 3GPP. Nokia Bell Labs développe également des catalyseurs pour les prochaines versions 3GPP 16 et 17 qui sont essentiels pour la transformation numérique des secteurs verticaux industriels, tels que la 5G New Radio (NR) dans les bandes de spectre sans licence, NR-Light pour prendre en charge l'IdO massif avec un débit moyen capteurs et localisation.

    S'appuyant sur ce solide héritage, Nokia dirige le processus conjoint de recherche et de pré-standardisation 6G et Nokia Bell Labs recherche déjà les technologies fondamentales qui composeront la 6G. Nokia s'attend à ce que les systèmes 6G soient commercialisés d'ici 2030, suivant le cycle typique de 10 ans entre les générations.

    Peter Vetter, responsable de la recherche sur l'accès et les appareils chez Nokia Bell Labs, a déclaré: « Même s'il y a encore beaucoup d'innovation dans la 5G avec la publication de nouvelles normes, nous explorons déjà la 6G dans notre laboratoire de recherche. À l'ère de la 6G, nous verrons des applications qui non seulement connecteront les humains aux machines, mais également connecteront les humains au monde numérique. Une telle connexion sécurisée et privée peut être utilisée pour des soins de santé préventifs ou même pour créer un réseau 6G avec un sixième sens qui comprend intuitivement nos intentions, rendant nos interactions avec le monde physique plus efficaces et anticipant nos besoins, améliorant ainsi notre productivité ».

    Nom : partenaires.png
Affichages : 1711
Taille : 102,5 Ko

    Nokia Bell Labs, en collaboration avec le consortium Hexa-X, a identifié six défis de recherche à relever pour poser les bases techniques des systèmes sans fil 6G:
    • Connecter l'intelligence: les technologies AI / Machine Learning (ML) doivent être un outil vital et fiable pour une efficacité et une expérience de service considérablement améliorées, au service des humains.
    • Réseau de réseaux: plusieurs types de ressources doivent être agrégés pour créer un écosystème numérique qui se développe de plus en plus, intelligent et hétérogène, créant finalement un seul réseau de réseaux.
    • Durabilité: une infrastructure numérique optimisée en énergie pour une empreinte environnementale mondiale réduite des TIC, ainsi que des outils de numérisation efficaces et durables pour l'industrie mondiale, la société et les décideurs.
    • Couverture de service mondiale: solutions efficaces et abordables pour une couverture de service mondiale, reliant des endroits éloignés.
    • Expérience extrême: débits binaires extrêmes, latences extrêmement faibles (imperceptibles), capacité apparemment infinie et localisation et détection de précision.
    • Fiabilité: garantir la confidentialité et l'intégrité des communications et assurer la confidentialité des données, la résilience opérationnelle et la sécurité.

    Outre Hexa-X, Nokia est activement impliqué dans d'autres initiatives de recherche européennes 6G telles que 6Genesis, un programme national 6G financé par l'Académie de Finlande et dirigé par l'Université d'Oulu, et Horizon Europe Smart Networks and Services, qui vise à assurer le leadership européen pour le développement et le déploiement de technologies et de services de réseau de nouvelle génération, tout en accélérant la numérisation de l'industrie européenne.

    La vision de Hera-X et ses défis

    Sur sa page de présentation, Hera-X rappelle qu'au cours des quatre dernières décennies, poussés par des innovations sans fil continues et par les besoins du marché, les réseaux mobiles et l'industrie des télécommunications ont considérablement transformé la société humaine et la vie de milliards de personnes. L’objectif principal est toujours de répondre aux besoins des gens de communiquer partout et à tout moment. Depuis l'époque de la 4G, l'accent a été mis sur la fourniture d'une infrastructure numérique qui prend également en charge les services professionnels, les secteurs verticaux et la communication de machine à machine. Avec l'avènement de la 5G, ce mouvement a été considérablement amplifié. La 5G devrait ouvrir la voie à la numérisation et à la transformation de secteurs industriels clés tels que les transports, la logistique, le commerce, la fabrication, la santé, les mines, les villes intelligentes et la sécurité publique. Cette tendance à la numérisation, rendant les industries plus connectées, automatisées et intelligentes, en conjonction avec l'intérêt prévu des consommateurs pour des services de plus en plus exigeants (par exemple, AR / VR à grande échelle) se poursuivra. Par conséquent, le besoin de services de connectivité devrait continuer à croître de manière exponentielle et nécessitera des débits de l'ordre de centaines de Gbps à Tbps.

    Nom : 6G.png
Affichages : 1949
Taille : 189,4 Ko

    Mais ce n'est pas tout.

    Selon Hera-X, alors que la 5G va nous permettre de consommer des médias numériques partout et à tout moment, la technologie du futur devrait nous permettre de nous intégrer dans des mondes entièrement virtuels ou numériques. Pour Hera-X, dans le monde de 2030, l'intelligence humaine sera augmentée en étant étroitement couplée et étroitement liée au réseau et aux technologies numériques. Grâce aux progrès de l'intelligence artificielle, les machines peuvent transformer les données en raisonnement et en décisions qui aideront les humains à mieux comprendre et agir dans notre monde. Alors que les machines domestiques et industrielles d'aujourd'hui se transforment en essaims de robots et de drones polyvalents, de nouvelles interfaces haptiques et de pensée homme-machine pour les contrôler de n'importe où devraient faire partie intégrante du futur réseau. Comme l'illustre la figure ci-dessus, Hera-X envisage un avenir dans lequel l'expérience quotidienne sera enrichie par l'unification transparente des mondes physique, numérique et humain, obtenue grâce aux nouvelles technologies de réseau et d'appareils. Une telle transformation générera sans aucun doute des opportunités économiques et des défis sociétaux sans précédent alors que nous nous rapprochons de la période 2030; en outre, cela nécessitera un changement fondamental dans la conception des réseaux mobiles. Plusieurs exigences clés doivent être conciliées, telles que la façon de desservir le trafic en forte croissance et l'explosion du nombre d'appareils et de marchés, tout en respectant les normes les plus élevées possibles en matière d'efficacité énergétique, de sécurité et d'efficacité dans le déploiement (couverture) et l'exploitation, et en permettant un développement durable croissance de manière fiable - tel est le contexte de la vision des réseaux sans fil 6G.

    Le projet Hexa-X va démarrer le 1er janvier 2021, pour une durée prévue de 2,5 ans. Nokia est le chef de file du projet pour Hexa-X, en étroite collaboration avec un consortium solide de partenaires européens : Atos, CEA, Intel, Orange, Siemens, Telefónica, TIM, etc. La 6G devrait arriver d’ici une dizaine d’années, suivant le cycle classique de renouvellement dans le monde de la téléphonie mobile

    Source : Hera-X

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette initiative ?

    La Chine a lancé le premier satellite 6G au monde, alors que nous ne savons même pas encore ce qu'est la technologie 6G
    La Corée du Sud va lancer un projet pilote 6G en 2026. Le pays devrait dépenser environ 169 millions de dollars sur une période de cinq ans pour développer cette technologie
    La 6G serait 100 fois plus rapide que la 5G, des universitaires présentent déjà une puce capable de transmettre des données à une vitesse de 11 gigabits par seconde
    Samsung : attendez-vous à la 6G en 2028, permettant des hologrammes mobiles et des jumeaux numériques, plus de débits et une latence divisée par 10
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    837
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 837
    Points : 2 367
    Points
    2 367
    Par défaut
    intéressant cependant est-ce que la commission européenne aura des redevances directs? un % sur les ventes, brevets...

  3. #3
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    A une époque, il y avait au moins une cabine téléphonique dans chaque village de France et tout le monde était joignable. Aujourd'hui, les opérateurs ne sont toujours pas capables... ne veulent pas mettre de la 4G partout alors la 6G...

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 512
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 512
    Points : 18 422
    Points
    18 422
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Que pensez-vous de cette initiative ?
    C'est la course entre la Chine, les USA et l'UE.
    Tout le monde veut vendre des antennes et probablement surveiller les communications qui les traversent.

    La Chine a gagné la course à la 5G, donc les USA sont mécontents.

    Citation Envoyé par Acheumeuneu Voir le message
    Aujourd'hui, les opérateurs ne sont toujours pas capables... ne veulent pas mettre de la 4G partout alors la 6G...
    Il y a de la 2G/3G un peu près partout.
    Et si vous êtes vraiment dans une zone paumée il y a moyen d'avoir internet par satellite et après il y a peut-être moyen d'avoir un système femto comme avec les freebox.

    L'objectif de la 5G ou de la 6G ne sera jamais de couvrir toute la France. L'objectif c'est de pousser à la consommation. Donc on vise les grandes villes en priorités.
    Le plan d'action de la Commission européenne pour la 5G
    Présenté en septembre 2016, le plan d'action de la Commission européenne pour la 5G prévoit un calendrier européen commun pour un lancement commercial coordonné des services de 5G en 2020, notamment la couverture 5G d'une grande ville ar Etat membre en 2020 et de toutes les zones urbaines et principaux axes de transport en 2025.
    Le truc cool en ce moment c'est que la fibre optique se développe, elle arrive même dans des petits villages et c'est ça c'est le top du top.
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #5
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 15
    Points : 5
    Points
    5
    Par défaut Cabines téléphoniques et 4G
    Il y a moins de zones blanches en 4G qu'il n'y en avait avec les cabines téléphoniques.
    On ne peut pas comparer un système de points fixes (avec par définition pleins de zones sans) et un système mobile, où pour couvrir les zones dernières zones blanches il faudra mettre une antenne devant la porte du domicile isolé.

  6. #6
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il y a de la 2G/3G un peu près partout.
    Et si vous êtes vraiment dans une zone paumée il y a moyen d'avoir internet par satellite et après il y a peut-être moyen d'avoir un système femto comme avec les freebox.

    Le truc cool en ce moment c'est que la fibre optique se développe, elle arrive même dans des petits villages et c'est ça c'est le top du top.
    Il serait vraiment temps de désactiver la 2G et la 3G car lorsque le téléphone cherche un réseau opé, ben il n'arrive pas vraiment à se décider, puis capter qqch en 3G aujourd'hui, bon courage ! Même la H+ qui fonctionnait pas mal durant un temps est devenu une vraie connexion d'escargot. Perso, dans mon village, j'ai la 4G+ pas de soucis... jusqu'à ce que je rentre chez moi
    Ensuite pour l'internet, j'ai 20 mega pour le village qui se situe à 2km, 8 mega à l'entrée de mon village, à peine 1 mega arrivé chez moi...
    L'internet par satellite à prix défiant toute envie de la prendre...
    Et les box sont tout ce qu'il y a de plus basique donc elles font des choses basiques...
    Ouais, la fibre, ce sera cool quand ce sera en fonction mais si c'est la même usine à gaz... quand on connaît la motivation des opérateurs dès que ça sort de la ville...

  7. #7
    Membre expert
    Profil pro
    undef
    Inscrit en
    Février 2013
    Messages
    952
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Lot (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : undef

    Informations forums :
    Inscription : Février 2013
    Messages : 952
    Points : 3 511
    Points
    3 511
    Par défaut
    Cette frénésie de xG ressemble de plus en plus à une arnaque par cavalerie.

  8. #8
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Juillet 2007
    Messages
    882
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2007
    Messages : 882
    Points : 2 011
    Points
    2 011
    Par défaut
    il faudra mettre une antenne devant la porte du domicile isolé
    Non il y a des villages entier ou ça passe mal. Après je pense que ce sont souvent les maires qui ont refusé les permis de construire d'antennes. Mais au delà de ça, il y a une fracture de plus en plus net entre les population privilégiées et les autres (plus modeste en ville comme en campagne). C'est ce qui me permet de penser que la 5G ne sera pas vraiment pour la France mais seulement pour des français coupé du monde (et encore plus la 6G) et pour des pays se développant bien mieux comme la Chine.

    Il est évident que les débits ne monteront pas comme annoncé. Cela ne veut pas dire que le progrès va s'arrêter mais le 6G demande des fréquences qui ne passent pas au moindre nuage, pluie bâtiment... Je crois que la 6G est un truc de niche qui ne sortira jamais des villes. On atteints un peu les limite du modèle hertzien. Pour les campagnes il y aura des Starlink ou alors peut-être des communication quantiques dans 30-50 ans...
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 512
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 512
    Points : 18 422
    Points
    18 422
    Par défaut
    Citation Envoyé par abriotde Voir le message
    C'est ce qui me permet de penser que la 5G ne sera pas vraiment pour la France mais seulement pour des français coupé du monde
    La 5G sera d'abord disponible dans les grandes villes, ensuite elle va se répandre un peu partout (mais moins que la 4G car la fréquence utilisée est plus élevé, donc il faut plus d'antennes).

    Citation Envoyé par abriotde Voir le message
    le 6G demande des fréquences qui ne passent pas au moindre nuage, pluie bâtiment...
    Je ne sais pas si les fréquences de la 6G ont déjà été choisies.
    La 6G c'est pour 2030, donc il y a encore le temps.

    Citation Envoyé par abriotde Voir le message
    Pour les campagnes il y aura des Starlink
    La fibre optique est présente dans plein de petits villages.
    Il vaut mieux développer la fibre optique que les technologies de communication sans fil.
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #10
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 784
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 784
    Points : 50 393
    Points
    50 393
    Par défaut L’industrie du mobile a déjà les regards tournés vers la 6G tandis que la 5G continue de faire son chemin
    L’industrie du mobile a déjà les regards tournés vers la 6G tandis que la 5G continue de faire son chemin
    Et de susciter des débats sur sa plus-value véritable par rapport aux générations précédentes

    Le premier ensemble complet de normes 5G est apparu avec la version 15 du 3GPP en 2017 et les spécifications ont été officiellement gelées en 2018. Les premiers déploiements de réseaux ont eu lieu l'année suivante (2019) et de nombreux opérateurs du monde entier sont encore occupés à déployer la 5G à ce jour. Mais il n’empêche que l’industrie du mobile tourne déjà les regards vers la 6G. Le tableau n’est pas sans susciter de débats étant donné que certains observateurs sont d’avis que la 5G n’est pas à la hauteur du battage médiatique dont elle a fait l’objet depuis les premières annonces la concernant.

    Nom : 1.png
Affichages : 5290
Taille : 192,7 Ko

    Les initiatives se multiplient à l’échelle mondiale dans le but de passer à la 6G

    La plupart des annonces y relatives sont parues à partir de l’année 2020. La Corée du Sud a prévu de lancer un projet pilote de 6G en 2026. Le gouvernement sud-coréen prévoit d'investir environ 169 millions de dollars US sur cinq ans pour ce projet, à partir de 2021. L’objectif : sécuriser la technologie de base 6G à haut risque. Il est prévu qu’il commence par mettre en place 10 tâches stratégiques dans 6 domaines clés, dont l'hyper-performance, l'hyper-bande passante, l'hyper-précision, l'hyper-espace, l'hyper-intelligence et l'hyper-confiance.

    Avec Nokia a sa tête, le projet Hexa-X a reçu un financement de la Commission européenne dans le cadre du programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'Union européenne. L’initiative est considérée comme une étape importante vers le rassemblement des principaux acteurs de l'industrie en Europe pour prendre les devants dans la promotion de la 6G.

    Sur sa page de présentation, Hera-X rappelle qu'au cours des quatre dernières décennies, poussés par des innovations sans fil continues et par les besoins du marché, les réseaux mobiles et l'industrie des télécommunications ont considérablement transformé la société humaine et la vie de milliards de personnes. L’objectif principal est toujours de répondre aux besoins des gens de communiquer partout et à tout moment. Depuis l'époque de la 4G, l'accent a été mis sur la fourniture d'une infrastructure numérique qui prend également en charge les services professionnels, les secteurs verticaux et la communication de machine à machine. Avec l'avènement de la 5G, ce mouvement a été considérablement amplifié. La 5G devrait ouvrir la voie à la numérisation et à la transformation de secteurs industriels clés tels que les transports, la logistique, le commerce, la fabrication, la santé, les mines, les villes intelligentes et la sécurité publique. Cette tendance à la numérisation, rendant les industries plus connectées, automatisées et intelligentes, en conjonction avec l'intérêt prévu des consommateurs pour des services de plus en plus exigeants (par exemple, AR / VR à grande échelle) se poursuivra. Par conséquent, le besoin de services de connectivité devrait continuer à croître de manière exponentielle et nécessitera des débits de l'ordre de centaines de Gbps à Tbps.

    6G : A quoi faut-il s’attendre sur le plan des performances ? Une équipe de chercheurs de l’université d'Osaka et de celle de Nanyang à Singapour, donne un aperçu.

    L'équipe a présenté une puce avec laquelle elle a pu transmettre des données à une vitesse de 11 gigabits par seconde, dépassant ainsi la vitesse maximale théorique de 10 gigabits par seconde de la 5G. En outre, la puce serait suffisamment rapide pour diffuser des vidéos haute définition 4K en temps réel. Ils pensent que la technologie peut encore se développer et qu'avec plus de progrès, elle pourrait atteindre des vitesses fulgurantes. La puce 6G présentée par les universitaires permet ainsi d'ajouter plusieurs crans à la puce 5G.

    En effet, les ondes électromagnétiques sont caractérisées par une longueur d'onde et une fréquence. La longueur d'onde est la distance que couvre un cycle d'onde (de pic à pic ou de creux à creux, par exemple), et la fréquence est le nombre d'ondes qui passent par un point donné en une seconde. Les téléphones portables utilisent des radios miniatures pour capter les signaux électromagnétiques et les convertir en images et en sons sur votre téléphone. Les réseaux sans fil 4G fonctionnent avec des ondes millimétriques sur le spectre de la bande basse et moyenne.

    Cela est défini comme une fréquence d'un peu moins (bande basse) et d'un peu plus (bande moyenne) qu'un gigahertz (ou un milliard de cycles par seconde). La 5G a fait monter la barre de plusieurs crans en ajoutant des ondes millimétriques de fréquence encore plus élevée, jusqu'à 300 gigahertz. Logiquement, l’on s’attend à ce que la puce 6G aille encore plus loin.

    La puce 6G de l’étude peut transmettre des ondes à plus de trois fois la fréquence de la 5G : un térahertz, ou un trillion de cycles par seconde. Selon l'équipe, cela donne un débit de données de 11 gigabits par seconde. Bien que ce soit plus rapide que la 5G, ce n'est que le début pour le 6G. Un expert en communications sans fil estime même que les réseaux 6G pourraient traiter des débits allant jusqu'à 8 000 gigabits par seconde ; ils auront également une latence bien plus faible et une bande passante plus élevée que la 5G.

    Par ailleurs, les ondes térahertz se situent entre les ondes infrarouges et les micro-ondes sur le spectre électromagnétique. Selon les chercheurs, leur génération et leur transmission sont à la fois difficiles et coûteuses, nécessitant des lasers spéciaux. L’équipe a ajouté que même dans cas, la gamme de fréquences est limitée. Elle a donc utilisé un nouveau matériau, appelé isolateur topologique photonique (PTI), pour transmettre les ondes térahertz. Les PTI peuvent conduire les ondes lumineuses sur leur surface et leurs bords plutôt que de les faire passer à travers le matériau.

    Ils permettent ainsi à la lumière d'être redirigée dans les coins sans en perturber le flux. La puce est entièrement faite de silicium et comporte des rangées de trous triangulaires. Les recherches de l'équipe ont montré que la puce était capable de transmettre des ondes térahertz sans erreur. En plus d'avoir été conçue pour l'intelligence artificielle et les voitures à conduite autonome (et pour télécharger des centaines d'heures de vidéo en quelques secondes), la 6G ferait également une grande différence pour les centres de données, les dispositifs IdO et les communications à longue distance, entre autres applications.

    Selon Ranjan Singh, professeur associé à l'Université technologique de Nanyang et ayant dirigé le projet, « la technologie térahertz [...] peut potentiellement stimuler la communication intra et interpuces afin de soutenir l'intelligence artificielle et les technologies basées sur le cloud, comme les voitures à conduite autonome interconnectées, qui devront transmettre rapidement des données à d'autres voitures et infrastructures proches pour mieux naviguer et aussi pour éviter les accidents ». Cela dit, la 6G n’est pas pour sitôt.

    Un récent livre blanc sur la 6G de la société japonaise NTTDoCoMo indique que les déploiements devraient débuter autour de 2030. La 3G est arrivée au début des années 2000, la 4G en 2010 et la 5G en 2020. D'ici là, certains attendent avec impatience le déploiement à grande échelle de la 5G et d’autres militent afin que la technologie soit proscrite ou que ces spécifications soient redéfinies, arguant qu’elle émet des ondes très dangereuses pour l’homme et les animaux.

    Nom : 2.png
Affichages : 735
Taille : 222,7 Ko

    La 6G peut-elle aller au-delà de ce qui est considéré par certains observateurs comme du battage médiatique sans réelle plus-value pour ce qui est de la 5G ?

    Dans le secteur des télécommunications, la 5G est la cinquième génération de normes technologiques pour les réseaux cellulaires à large bande, que les sociétés de téléphonie mobile ont commencé à déployer dans le monde entier à partir de 2019, et qui doit succéder aux réseaux 4G qui assurent la connectivité de la plupart des téléphones portables actuels. Cependant, il semble, aujourd'hui, que la 5G n'est pas à la hauteur du battage médiatique dont elle a fait l'objet. Pour Doug Dawson, Président de CCG Consulting, la 5G est une déception. Il nous livre son point de vue sur le sujet.


    « Karl Bode a récemment écrit un excellent article sur la médiatisation excessive des technologies sans fil. Il a raison : au cours des vingt dernières années, on nous a annoncé l'arrivée prochaine d'une technologie sans fil qui allait changer le monde, mais aucune ne s'est jamais concrétisée. Aucune technologie sans fil n'a été un plus grand échec que la 5G si l'on compare le battage médiatique à la réalité.

    Le battage médiatique autour de la 5G a été incroyablement excessif. Les opérateurs et les fournisseurs de services sans fil ont déployé un effort coordonné pour présenter la 5G comme la solution qui apporterait le haut débit partout. La 5G allait nous apporter les voitures autonomes. La 5G allait permettre aux médecins de pratiquer des opérations chirurgicales à distance depuis l'autre bout du pays. La 5G allait alimenter une explosion d'usines intelligentes qui ramèneraient la fabrication complexe aux États-Unis. Et la 5G allait utiliser des ondes millimétriques pour nous apporter le haut débit à la vitesse du gigabit partout, éliminant ainsi la nécessité d'investir dans de coûteux réseaux de fibre optique.

    Le battage médiatique a enflammé le grand public, qui a cru aux promesses de la 5G, mais le public n'était pas le véritable destinataire de ce battage. Les opérateurs cellulaires ont mené un blitz ininterrompu auprès des fonctionnaires fédéraux pour les convaincre de l'incroyable avenir du sans-fil. Les entreprises de téléphonie mobile ont lancé des réseaux gadgets dans les centres-villes pour fournir des vitesses cellulaires de l'ordre du gigabit en utilisant le spectre des ondes millimétriques afin de vendre la vision de la 5G. Rétrospectivement, il est clair que la rhétorique et les gadgets visaient à inciter la Federal Communications Commission (FCC) à libérer davantage de spectre de moyenne portée pour l'utilisation cellulaire - et cela a fonctionné. Des pressions ont été exercées sur la FCC pour qu'elle accélère les procédures d'examen de la disponibilité du spectre. Les opérateurs sans fil ont même convaincu la FCC d'autoriser les opérateurs de téléphonie mobile à s'approprier le spectre WiFi gratuit dans les villes. Le battage médiatique a tellement bien fonctionné auprès des élus qu'il a été sérieusement question que les États-Unis achètent l'un des grands fournisseurs de services sans fil, comme Nokia ou Ericsson, afin de ne pas perdre la guerre de la 5G avec la Chine.

    Le principal problème de tout ce battage est que la rhétorique ne correspond pas aux spécifications de la 5G qui ont été adoptées par les organismes internationaux de normalisation. Les spécifications de la 5G comprenaient quelques objectifs clés : obtenir des vitesses cellulaires supérieures à 100 Mbps, permettre un plus grand nombre d'utilisateurs simultanés sur un site cellulaire donné, permettre à un téléphone mobile d'utiliser deux bandes de spectre différentes en même temps, et permettre à un utilisateur de se connecter à plus d'un site cellulaire si la demande l'exigeait. L'objectif premier de la spécification 5G était d'éliminer la congestion des sites cellulaires dans les endroits où de nombreuses personnes tentent d'utiliser simultanément le réseau mobile. Rien dans la spécification 5G n'est révolutionnaire. La spécification, dans son ensemble, semble être l'évolution naturelle du réseau mobile pour mieux s'adapter à un monde où tout le monde a un téléphone portable.

    J'ai écrit plusieurs blogs au plus fort de l'engouement pour la 5G, dans lesquels j'étais perplexe quant aux affirmations selon lesquelles la 5G entraînerait une révolution du haut débit, car je ne voyais pas ces affirmations étayées par les capacités techniques de la 5G. J'ai également écrit plusieurs blogs sur l'analyse de rentabilité de la 5G, car je n'en trouvais pas. Nous ne construirons probablement jamais un réseau cellulaire dense le long des millions de kilomètres de routes pour soutenir les voitures auto-conduites. La plus grande utilisation commerciale de la 5G vantée par les opérateurs était d'inciter les gens à acheter des abonnements pour utiliser la 5G afin de prendre en charge les appareils intelligents dans nos maisons - mais les gens n'achèteront jamais un abonnement pour faire ce que le WiFi peut faire gratuitement.

    Il n'y a toujours pas de bonne analyse de rentabilité qui puisse générer les nouveaux revenus nécessaires pour justifier des dépenses importantes pour la 5G. C'est pourquoi la plupart des spécifications de la 5G n'ont pas été mises en œuvre. Combien de personnes sont prêtes à payer un supplément pour pouvoir connecter un téléphone portable à deux tours cellulaires simultanément ?

    Au lieu d'une 5G conforme aux spécifications, nous avons eu droit à un battage marketing où les opérateurs cellulaires ont qualifié le nouveau spectre de la FCC de 5G. Les spécifications de la 5G sont pratiquement inexistantes dans ce produit, et le produit étiqueté comme 5G utilise toujours la technologie 4G LTE. L'introduction du nouveau spectre a permis d'alléger la pression sur les sites cellulaires surchargés, et nous avons vu les vitesses cellulaires augmenter de manière significative. Mais cette vitesse accrue est perdue pour la plupart des clients cellulaires qui ne font rien de plus intensif en termes de données que de regarder des vidéos.

    Il était intéressant de voir comment la rhétorique s'est calmée une fois que les opérateurs cellulaires ont eu accès à plus de spectre. Les grands gagnants du battage marketing ont été les fabricants de téléphones, qui ont convaincu les clients qu'ils devaient avoir des téléphones 5G, sans vraiment leur dire pourquoi. Les clients des opérateurs cellulaires sont généralement satisfaits de l'augmentation des vitesses, qui se traduit par une meilleure couverture à l'intérieur des bâtiments et dans les zones mortes à l'extérieur. Mais des enquêtes ont montré que seul un pourcentage minuscule de personnes est prêt à payer plus cher pour des vitesses cellulaires plus élevées.

    Le plus ridicule dans l'histoire de la 5G, c'est que l'industrie fait maintenant de la publicité pour la 6G. Ce nouveau canular marketing se concentre sur une partie du spectre de milieu de gamme qui a été initialement présenté comme faisant partie de la guerre de la 5G - mais les spécialistes du marketing supposent à juste titre que la plupart des clients ne comprendront pas les faits ou ne s'en soucieront pas. Il semble que l'industrie se soit lancée dans la subdivision en petits morceaux de ce qui était considéré à l'origine comme le spectre de la 5G, afin que les opérateurs déploient les générations suivantes de 6G, 7G et 8G, qui étaient censées faire partie de la révolution 5G d'origine. Je suis persuadé que le public se laissera séduire par le battage médiatique et voudra des téléphones 6G lorsqu'ils arriveront sur le marché, mais je sais aussi qu'aucun d'entre eux ne verra de différence en termes de performances. La formule semble simple : annoncer une nouvelle génération G tous les dix-huit mois et vendre beaucoup de nouveaux téléphones », a-t-il déclaré.

    Et vous ?

    Partagez-vous les avis selon lesquels ces passages d’une génération à une autre finissent par constituer une surcharge technologique inutile pour les consommateurs ?

    Trouvez-vous que l'avis de M. Dawson est crédible et pertinent, ou pensez-vous que ses arguments sont biaisés ?

    Que pensez-vous du nouveau battage marketing autour de la 6G et pensez-vous qu'elle apportera des changements significatifs à l'avenir ?

    Voir aussi :

    La 5G pourrait ne pas être à la hauteur du battage médiatique, à cause des fluctuations énormes des vitesses et d'une couverture peu étendue et irrégulière

    « Mais à qui donc profite la 5G ? » La France insoumise demande un moratoire au déploiement de la 5G, afin de stopper les projets en cours et d'engager une concertation avec la population

    La 5G actuelle de AT&T est plus lente que la 4G dans presque toutes les villes testées, leurs téléphones n'obtiennent souvent que 5MHz du spectre 5G, ce qui les ralentit lors des tests de vitesse

    Seulement 10 % des utilisateurs de la 5G bénéficieraient des meilleurs débits, avec des pics pouvant atteindre 1 266 Mb/s, alors que la vitesse moyenne a diminué depuis la mise en œuvre de la 5G

    La 6G serait 100 fois plus rapide que la 5G, des universitaires présentent déjà une puce capable de transmettre des données à une vitesse de 11 gigabits par seconde
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #11
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 512
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 512
    Points : 18 422
    Points
    18 422
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    La 5G devrait ouvrir la voie à la numérisation et à la transformation de secteurs industriels clés tels que les transports, la logistique, le commerce, la fabrication, la santé, les mines, les villes intelligentes et la sécurité publique. Cette tendance à la numérisation, rendant les industries plus connectées, automatisées et intelligentes, en conjonction avec l'intérêt prévu des consommateurs pour des services de plus en plus exigeants (par exemple, AR / VR à grande échelle) se poursuivra. Par conséquent, le besoin de services de connectivité devrait continuer à croître de manière exponentielle et nécessitera des débits de l'ordre de centaines de Gbps à Tbps.
    La 5G est intéressante quand tu es en train de te déplacer, mais sinon on peut utiliser une connexion en fibre optique et peut-être du wifi.

    Pour les voitures intelligentes je comprend l'intérêt, mais pour la plupart des autres cas je pense qu'on peut utiliser un autre moyen de connexion que la 5G.
    Keith Flint 1969 - 2019

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 21/11/2009, 21h39
  2. architecture dirigée par les modèles
    Par thouraya24 dans le forum MDE
    Réponses: 6
    Dernier message: 29/12/2008, 17h13
  3. Considérations légales par rapport au nom du projet
    Par SaumonAgile dans le forum Dreamshield
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/08/2007, 17h43
  4. DDT : "Developpement Dirigé par les Tests" utile ?
    Par manpac dans le forum Langage
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/02/2007, 10h20

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo