Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Membre à l'essai
    Après deux ans d'ESN, je suis intéressé par le freelance
    Bonsoir à tous, comme le titre l'indique j'ai travaillé près de deux ans en ESN, En JAVA 6 sur un logiciel lourd dans le secteur de la Défense, et je me suis rendu compte que j'aimerais beaucoup devenir freelance.

    Je vais essayer de faire court, de ce que j'ai pu voir, le JAVA SE ne semble pas du tout être une activité demandée en freelance, j'envisage donc la possibilité d'utiliser mon temps libre (je suis au chômage actuellement) pour me former sur une autre technologie. J'aimerais retrouver un CDI pour acquérir des compétences sur un nouvelle technologie avant de me lancer bien entendu.

    Alors pourquoi je lance cette discussion ? Et bien je voudrais savoir quels métiers, quelles technologies, sont le plus apte à répondre à un besoin de freelance dans les années à venir.
    Comment puis-je savoir sur quoi me former pour avoir le plus de chances possible de trouver facilement des contrats le jour ou je sauterai le pas ?

    J'ai récemment passé ma certification ISTQB car le test logiciel m'intéresse, que pensez-vous de la demande liée au test logiciel en freelance ?
    J'ai l'impression que le web fait travailler le plus de monde parmi les développeurs de nos jours, je pourrais donc éventuellement m'intéresser au back-end, en .NET par exemple, là aussi que pensez-vous de la demande liée au back-end en freelance ?

    Plus généralement, je ne sais pas trop quel est le processus pour trouver un client quand on propose ce genre de services, si vous avez quoi que ce soit à me dire qui pourrait m'aider, n'hésitez pas.

    Merci et bonne soirée !

  2. #2
    Expert éminent sénior
    Hello,

    Selon moi, ce n'est pas très facile de visualiser s'il y a assez d'offres. Tu peux passer à côté de beaucoup d'offres parce que c'est marqué Java, Java EE ou autres. Ou tu peux rentrer aussi bien sur une mission parce qu'ils ne savent pas ce dont ils ont besoin (spoiler alert : s'ils veulent n'importe qui, ils auront vraiment n'importe qui...). Des sites comme malt ou freelance-info sont des miroirs déformants, telle offre sera proposé 4000 fois (ma première mission en freelance, j'ai vu 15 SSII la relayer le même jour ), alors qu'il y en aura une autre que tu obtiendras parce qu'un commercial sur linkedin tombera sur ton profil.

    Dans tous les cas, mon conseil c'est quand même de bosser encore en SSII ou en interne, mais idéalement en SSII pour :
    - enchainer les missions et voir les différentes tâches
    - mieux comprendre les relations prestataires-clients
    - mieux comprendre les SSII parce qu'il faut pas se leurrer : la majorité des missions en freelance ont une SSII en intermédiaire, voire plusieurs... et c'est une vraie guerre.

    Au-delà de ça, si tu te mets en freelance il faut que tu fixes sur un rôle ou une techno. Si effectivement tu penses que Java n'est pas très demandé, alors faire trois-cinq ans sur une autre techno. Comme tu le dis, tu peux faire aussi du web, mais personnellement y aller parce que c'est la meilleure porte d'entrée pour devenir freelance (en résumé, faire ça pour être freelance, et non être freelance parce que c'est le meilleur statut pour ce que tu sais faire / tu peux apporter) je trouve que c'est la mauvaise démarche.
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  3. #3
    Membre à l'essai
    Bonsoir et merci pour ta réponse. Je suis bien d'accord avec tout ce que tu dis, mais quant au dernier point, tu as l'air de dire qu'il faut choisir sa techno puis voir quel est le meilleur statut et non l'inverse, pourrais-tu m'expliquer pourquoi ?

    Je veux dire, actuellement je m'en fiche royalement de la technologie que j'utilise, mon travail finira toujours par ressembler à moi dans un bureau qui code sur son pc toute la journée.
    On ne peut pas dire que je sois un passionné, je n'ai jamais pris part aux fameux débats JAVA vs C++, au fond j'ai testé de nombreux langages et je trouve qu'il faut pas mal zoomer pour trouver des différences, pour moi le quotidien reste le même.

    Alors dans ce contexte où on peut dire que ce qui m'importe ce sont les conditions de travail bien plus que le sujet lui-même, je me suis dit que devenir freelance était une manière de tenter d'améliorer mon quotidien, et même si le statut a probablement des inconvénients que je ne cerne pas encore, au moins j'aurais essayé quelque chose au lieu de me plaindre de mon quotidien sans réagir.

    D'où le fait que la question que je me pose en ce moment peut être résumée grossièrement par "il faut travailler sur quelle techno pour trouver des contrats en freelance", mais comme tu l'as si bien dit, il est difficile voire impossible de trouver la réponse sur les sites que tu as mentionnés.

    Ma prochaine action, je pense que ça sera d'appeler une boîte de portage salarial et de leur demander s'ils veulent bien m'aiguiller sur la question, vis-à-vis de leurs membres qui ont le plus de travail, qu'en penses-tu ?

  4. #4
    Expert éminent
    En parcourant les offres d'emploi Apec et Indeed , en gros en France, pour le développement, 8 offres sur 10 c'est du Symfony, React ou Vue.js.

    Et si tu te demandes, parce que je sais que tu te le demandes , sur les 2 restantes, il y a à-peu-près :
    • 1.5 en C embarqué (profil électronique) avec minimum 3 - 5 ans d'expérience significative sur des systèmes aéronautiques/ spatiaux/ "des trucs qui volent et/ ou militaires" (en gros chez Thales/ Alten/ Ausy/ Expectra/...)
    • 0.15 en IHM C++/ Qt avec minimum 3 - 5 ans d'expérience significative sur des systèmes aéronautiques/ spatiaux/ "des trucs qui volent et/ ou militaires" (en gros chez Thales/ Alten/ Ausy/ Expectra/...)


    Et 90% parlé en anglais C1 ou C2 et gestion de projet (<- tu es Bac+5 et non pas Bac+2/ Bac+3)

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Pour voir si le statut de freelance en général (je ne parle pas de ta structure, si tu te mets en portage, en auto-entrepreneur ou en société typiquement EURL / SASU) est mieux qu'être salarié d'une entreprise.

    A noter que je dénote deux types de freelance :
    soit tu bosses chez un client, comme si tu étais en SSII. Dans ce cas tu factures à la journée, tu peux travailler 200 ou 250 jours par an (vs 220 classique en SSII), tu négocies ta factures, tu passes par une SSII. Si t'es malade, c'est pour ta pomme. L'avantage : pas besoin de chialer auprès de ta SSII pour être augmenté ou avoir une formation (mais si tu pars deux semaines en formation, c'est dix jours ouvrés de facturation en moins...). Ha oui, et pas d'intercontrat. C'est ce que je fais.

    soit tu vends un projet, tu estimes et tu donnes une date de livraison. Tu bosses de chez toi ou en coworking, le week-end et les soirs si tu veux, tu t'organises, tu livres. L'avantage : tu peux bosser sur plusieurs projets en même temps. L'inconvénient : il faut être hyper-pro-actif pour chercher des projets. Ma compagne bosse dans le web et elle a eu que trois ou quatre projets depuis le début de l'année (mais beaucoup de problèmes familiaux à gérer donc elle a refusé dès qu'elle sentait que c'était pas un petit projet).

    Grosso modo, la seconde situation est propre à la majorité de développeur web. La première est propre aux "nouvelles technos" (java / .NET dans les années 2000), la business intelligence, le big data, bref "autres".

    Pourquoi vouloir être freelance
    Si tu veux être freelance parce que tu veux de la thune et pas de patron, pas de souci, je ne jette pas la pierre. Je me suis mis freelance pour les mêmes raisons, mais s'il fallait absolument être en interne pour faire ce que je fais (de la Business Intelligence), alors je serai resté en SSII ou en interne.

    Donc si je répondrai à ta question honnêtement, je dirai bien que si tu veux être freelance aujourd'hui le mieux c'est du web (mais avec beaucoup de concurrence et de réactivité à avoir pour décrocher des missions toutes les deux semaines, moi je suis réactif qu'un mois tous les deux ou trois ans ).

    Pour préparer
    Si tu veux changer de techno, web ou autre, le mieux c'est quand même de faire quelques temps dans une structure. tu peux te lancer en freelance juste après tes études, mais je ne pense pas que ce soit le meilleur. Encore une fois, dans une structure tu es au chaud pour comprendre la structure d'un projet, le type de client, les relations et te faire un portefeuille de contacts.

    C'est ma troisième mission en freelance au bout de six ans (après 8 ans de SSII), première mission trouvée sur freelance-info, les deux autres par des contacts qui m'ont rappelé. Le portefeuille de contacts, c'est vital. Un de mes collègues n'a pas fait son CV en 10 ans, il n'est passé que par de la recommandation et des anciens collègues.
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  6. #6
    Membre habitué
    Citation Envoyé par foetus Voir le message
    En parcourant les offres d'emploi Apec et Indeed , en gros en France, pour le développement, 8 offres sur 10 c'est du Symfony, React ou Vue.js.

    Et si tu te demandes, parce que je sais que tu te le demandes , sur les 2 restantes, il y a à-peu-près :
    • 1.5 en C embarqué (profil électronique) avec minimum 3 - 5 ans d'expérience significative sur des systèmes aéronautiques/ spatiaux/ "des trucs qui volent et/ ou militaires" (en gros chez Thales/ Alten/ Ausy/ Expectra/...)
    • 0.15 en IHM C++/ Qt avec minimum 3 - 5 ans d'expérience significative sur des systèmes aéronautiques/ spatiaux/ "des trucs qui volent et/ ou militaires" (en gros chez Thales/ Alten/ Ausy/ Expectra/...)


    Et 90% parlé en anglais C1 ou C2 et gestion de projet (<- tu es Bac+5 et non pas Bac+2/ Bac+3)
    y'a python, angular, java, c++ en finance aussi

  7. #7
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Crystalis Voir le message
    y'a python, angular, java, c++ en finance aussi
    je peux dire qu'il y a du python et du R dans la R&D.
    je peux dire également que pour les applications mobiles, on demande du Swift et de l'Objective-C très souvent combiné avec du Cordova et/ ou PhoneGap.

    Mais tout cela ce sont des secteurs de niche, avec
    • très très peu d'offres
    • des profils très spécifiques - en finance, profil mathématique et en R&D, très souvent on demande des docteurs
    • avec beaucoup d'expérience - par exemple, expérience de iOS 6 à iOS 10


    D'ailleurs, je n'ai pas d'expérience Web, mais Angular ne semble pas avoir pris en France.
    Trouvé à l'instant sur Indeed
    Bonjour, Je recherche actuellement pour un de mes clients bancaire, un Développeur full stack java disponible immédiatement ( 80 backend et 20 frontend) 5 à 10 ans d’expérience expérience récente et significative sur java 8 et , Spring, API/Webservice expérience au sein d’une équipe agile bonne connaissance Angular bonne connaissance du CI/CD et pipeline de delivery
    Java (et apparement Angular également), d'après ce que j'ai compris , en France, il y a nettement moins de nouveaux projets mais beaucoup de maintenance.

###raw>template_hook.ano_emploi###