Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    L'armée américaine veut créer des robots lourds semi-autonomes armés de missiles
    L'armée américaine veut créer des robots lourds semi-autonomes armés de missiles
    pour accomplir certaines des tâches les plus dangereuses des soldats

    La course aux armes technologiques létales continue de faire rage, avec l'introduction d'armes "intelligentes" et autonomes. Des États-Unis en Asie, en passant par l'Europe, l'armée nationale multiplie les apports technologiques dans l'armement. Aux USA, de récents rapports ont indiqué dernièrement que l'armée cherche à former une famille de chars d'assaut robotisés lourdement armés pour combattre aux côtés des humains, sur les champs de bataille du futur. Les véhicules sont prévus en trois classes de taille, dans trois degrés de létalité, dont léger, moyen et lourd, et pèseront jusqu'à 30 tonnes.

    Ces dernières années, les véhicules robotiques terrestres se sont avérés plus difficiles à développer que les véhicules robotiques aériens et maritimes. Contrairement aux véhicules aériens et maritimes, qui peuvent facilement détecter des obstacles sur leur chemin à grande distance, la perspective limitée des capteurs au sol rend les véhicules robotiques terrestres moins conscients de leur environnement. Alors que les véhicules aériens et maritimes peuvent voler ou planer autour des obstacles, les véhicules terrestres doivent planifier un itinéraire prudent dès le début pour contourner les terrains accidentés ou les traverser.

    Ils doivent également faire face à différents types de terrain, notamment les sables du désert, les forêts denses, les pentes raides des collines, les objets artificiels et les rivières. Des approches de solution sont cours d'étude pour déterminer comment vaincre ces obstacles et les pays ayant fait une percée dans le domaine commencent à dévoiler leurs idées. Selon un nouveau rapport de Breaking Defense, l'armée américaine développe actuellement des véhicules de combat robotisés (Robotic Combat Vehicles - RCV) d'une envergure beaucoup plus importante que précédemment.


    Ces RCV seront dotés de capacités pouvant leur permettre de tirer sur l'ennemi, brouiller les communications inamicales, placer des écrans de fumée devant les troupes amies et effectueront d'autres tâches dangereuses, épargnant aux soldats le besoin de se mettre en danger. D'après le rapport, l'armée américaine a indiqué que la priorité est d'assurer un contrôle sans fil, l'autonomie venant en second lieu. L'armée US utilisera des véhicules dans trois classes de taille, avec différents degrés de létalité : léger, moyen et lourd. Voici ce dont il s'agit réellement.

    Deux types de ces véhicules de combat robotisés seraient déjà en cours de développement, et un troisième est en cours de réalisation. Le plus petit véhicule, RCV-Light (RCV-L), sera un véhicule à roues de moins de 10 tonnes et d'une longueur maximale de 222 pouces (environ 5,63 mètres). Le RCV-L sera transportable par hélicoptère. Selon une diapositive de l'Armée accompagnant l'article de Breaking Defense, il sera muni d'une arme légère, mais puissante comme un lanceur de missiles antichars Javelin. Les RCV-L seront "destructibles", ce qui signifie que l'armée s'attendra à les perdre pendant le combat.

    La taille suivante est le RCV-Medium (RCV-M), qui sera légèrement plus long et plus large que son petit frère, et qui pourra être transporté dans un "Super Hercules C-130J". Malgré la similitude des dimensions, le RCV-M sera jusqu'à deux fois plus lourd, afin d'accueillir des armes plus lourdes, des blindages et un mécanisme de pose de chenilles semblable à un réservoir. Le RCV-M sera équipé d'un canon moyen, probablement de 30 à 40 millimètres, ou de plusieurs missiles guidés antichars. L'armée serait un peu plus inquiète de perdre des RCV-M au combat, car ils sont plus gros, plus sophistiqués et plus chers.

    Enfin, le troisième véhicule de combat de l'armée américaine est un véhicule lourd, le RCV-H (RCV-Heavy), qui est essentiellement un char de combat principal dépouillé d'équipage (sans pilote). Pouvant peser jusqu'à 30 tonnes, le RCV-H sera considérablement plus gros que les deux autres véhicules. Il sera si grand que seuls deux d'entre eux pourront être transportés par un "C-17 Globemaster III" à longue portée. Il sera armé d'un canon de gros calibre à tir direct, capable de vaincre "toutes les menaces de niveau 1", ou des chars de menace tels que le Chinois Type 99 et le Russe T-14 Armata, chars de combat principal.


    Le RCV-H sera le plus cher de tous, et ce que l'armée appelle un "système indestructible". Ces machines à tuer semi-autonomes travailleront aux côtés des soldats et pourront se rendre sur les lignes de front, détecter les ennemis et tirer des missiles. Le rapport indique que Qinetiq a déjà livré le premier de quatre RCV-Light expérimentaux ; Textron fabrique quatre Mediums. La construction d'un prototype Heavy attend des progrès sur les systèmes de protection active, des défenses antimissiles miniaturisées destinées à rendre un modeste véhicule blindé de 30 tonnes aussi résistant au combat qu'un char de combat principal de 70 tonnes.

    En outre, toute la famille des véhicules de combat robotisés utilisera des logiciels de navigation et des interfaces de commande communs déjà testés sur le terrain. Chaque variante utilisera les mêmes normes électroniques et mécaniques, une architecture ouverte dite modulaire, qui devrait permettre aux soldats sur le terrain de brancher et de faire fonctionner toute une gamme de charges utiles, des missiles aux générateurs de fumée en passant par les brouilleurs radio. Pour l'instant, les robots seront télécommandés par des humains, à distance, depuis leur base.

    Les chars d'assaut de l'armée américaine ont des similitudes avec le char d'assaut dévoilé dernièrement par l'armée israélienne, le Carmel. Vu de l'extérieur, il ressemble à n'importe quelle arme de guerre classique. Il est enrobé de couches d'acier très épaisses, certaines colorées en kaki traditionnel, d'autres en noir. De forme rectangulaire et avec des marches de char, son sommet est équipé de capteurs, de caméras et d'un espace pour les armements. Cependant, la caractéristique la plus unique du Carmel se trouve à l'entrée de la trappe arrière, qui mène vers un espace rempli d'équipements que l'on trouve le plus souvent dans la chambre d'un “adolescent”.


    Dans un premier temps, le Carmel n’a aucune fenêtre ni ouverture, ce qui permet d’avoir une protection blindée beaucoup plus solide. Tout comme dans une installation de jeu, l'extérieur peut être vu via un écran panoramique. Le Carmel est doté d’un mode de conduite entièrement autonome, semi-autonome et manuel. Il peut s'engager de façon automatique dans l'acquisition de cibles et la sélection d'armes, bien que le déploiement des armes nécessite une action humaine. Le Carmel utilise le moteur de jeu Unity et il est possible de contrôler son armement avec un contrôleur Xbox.

    La manette Xbox permet de se directionner, de contrôler les systèmes d'armes et toutes sortes d'autres opérations. En outre, le Carmel est doté de dispositifs ressemblants à des tablettes qui permettent aux opérateurs de régler sa vitesse, mais aussi de changer d'arme. Le côté de l'écran affiche des informations de renseignement actualisées. En gros, l’intérieur est fait de façon à ce que les opérateurs soient dans un environnement ludique. Les systèmes d'intelligence artificielle à bord du Carmel seraient environ 20 à 30 % plus performants dans la navigation sur le champ de bataille.

    Source : Breaking Defense

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Carmel, le nouveau char d'Israël, sera équipé de contrôleurs X-Box et d'une IA perfectionnée avec les jeux "StarCraft II" et "Doom" dans un cockpit de style F-35

    Les pays développent rapidement des "robots tueurs" dotés d'IA qui tuent de manière indépendante, mais ne parviennent pas à s'entendre sur des règles pour contrôler ces armes, avertissent des experts

    La résistance contre les robots tueurs grandit : des militants de 35 pays à Berlin pour s'opposer à ces armes et réclamer une initiative allemande

    Que se passera-t-il si des robots tueurs sont piratés ou détournés ? La question fait débat au sein de la communauté scientifique
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre du Club
    L'escalade de l'automatisation de la guerre est en soi une dérive morale inquiétante. Si la guerre ne comporte plus aucun risque, alors elle sera utilisée non pas avec parcimonie mais comme un moyen de transport. Les citoyens n'auront que des échos lointains de guerre qui se passent loin de chez eux et qui ne les concernent plus d'autant plus qu'il n'y a plus de cercueil qui revienne. C'est déjà largement le cas. Combien d'américains des US sait que Obama a massacré des populations pakistanaises avec des drones pilotés à distance ? Le mari revient mettre les pieds sous la table après une journée de massacre à distance. Alors chéri, ta journée s'est bien passée ? Mais oui mon cœur, la machine à café a fait des siennes mais j'ai tenu bon jusqu'à 17h30.

  3. #3
    Membre du Club
    Les robots sont nécessaires n'en déplaise aux pacifistes
    Les Robots sont appelés à se développer dans la guerre ne serait-ce que pour le déminage . Face aux ennemis qui ont la force du nombre, les nations vont lever des armées de robots comme dans PLANETE HURLANTE . Simplement, le traité d'interdiction aux munitions à sous munition va être abrogé également celui d'interdiction des lasers aveuglement non respecté par la Chine

  4. #4
    Membre confirmé
    Au delà de la robotisation massive du champ de bataille c'est une virtualisation des conflits qui se profile sur le plus long terme en raison notamment de la prévisibilité accrue des engagements.
    Il y a du bon dans la mesure ou la vie humaine sera de moins en moins engagée, mais il a aussi du moins bon dans la mesure ou les enjeux réels risquent d'être de plus en plus difficiles à appréhender pour les populations et éloignés de leurs intérêts (ce qui est déjà souvent le cas).
    Difficile de savoir où cela pourra nous conduire.
    Espérons que cela ne sera pas vers les pires cauchemars de science fiction.

    Yves

  5. #5
    Membre expérimenté
    La réalité rejoint la fiction

    Le vaisseau fantôme, création humaine délivrée de la tutelle de son créateur, faisait route vers le nord.
    Il volait vers la ville qui, depuis longtemps, n'était plus qu'un amas de pierres pulvérisées. Il volait vers ce qui restait des batteries antiaériennes, disposées en cercles concentriques au-delà des faubourgs; quelque canons encore en état de fonctionner (...) De la terre, cette planète morte, sur laquelle, depuis longtemps, bien longtemps, il n'y avait plus un seul être vivant.

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Les chars d'assaut de l'armée américaine ont des similitudes avec le char d'assaut dévoilé dernièrement par l'armée israélienne, le Carmel.
    Les USA collaborent avec Israël. Ce n'est pas étonnant qu'ils produisent des armes similaires parfois.

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Ces RCV seront dotés de capacités pouvant leur permettre de tirer sur l'ennemi, brouiller les communications inamicales, placer des écrans de fumée devant les troupes amies et effectueront d'autres tâches dangereuses, épargnant aux soldats le besoin de se mettre en danger.
    C'est surtout que les robots suivent les ordres et n'ont pas de problème pour tuer, alors que les soldats US sont traumatisés par ce qu'on leur demande de faire, on doit probablement leur donner de la drogue pour qu'ils supportent leur travail.
    Plein de soldats US souffrent de Post-Traumatic Stress Disorder après avoir servi.

    Citation Envoyé par yvslms Voir le message
    Il y a du bon dans la mesure ou la vie humaine sera de moins en moins engagée
    Ça dépend pour qui, si t'envoies un char autonome détruire un village de civils, des vies humaines seront engagées d'un côté.

    Citation Envoyé par chinagirl Voir le message
    Obama a massacré des populations pakistanaises avec des drones pilotés à distance ?
    Ouais enfin ce n'est pas lui qui contrôlait les drones.
    Ça me rappelle un sketch sur un soldat qui pilote un drone à distance.
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #7
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message


    Ça dépend pour qui, si t'envoies un char autonome détruire un village de civils, des vies humaines seront engagées d'un côté.
    C'est malheureusement vrai dans le cas d'un engagement dissymétrique, loin des médias et pour servir quels intérêts…

###raw>template_hook.ano_emploi###