Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    HP remplace son offre « Free Ink For Life » par un nouveau plan à 0,99 $ par mois
    HP remplace son offre « Free Ink For Life », gratuite sur quinze jours par mois, par un nouveau plan à 0,99 $ par mois
    Obligatoire sinon l’imprimante cesse de fonctionner

    HP fait parvenir par courrier aux possesseurs de certaines de ses imprimantes connectées des cartouches d’encre pour la couverture de leurs besoins anticipés en impression. L’utilisation de celles-ci est soumise à l’arrimage à un abonnement. En cas de dépassement, l’entreprise facture des frais additionnels pour chaque nouvelle page imprimée. En cas de refus de paiement de l’abonnement ou des frais additionnels par l’utilisateur, l’imprimante cesse de fonctionner, ce, même si la cartouche est encore fournie en encre. Certains des possesseurs desdites imprimantes crient à l’arnaque à l’encre.

    C’est un positionnement qui pourrait se comprendre quand on sait que le tableau est tel que ni la cartouche d’encre ni l’encre en son sein ne sont la propriété du possesseur d’une de ces imprimantes HP. Il s’agit de plaintes liées à un service de renouvellement de cartouches que le constructeur d’imprimantes offre. C’est un fait, les cartouches d’encre d’origine sont chères. Pour apporter réponse à cet état de choses, l’entreprise a, depuis 2016, mis sur pied HP Inc Subscription pour une gamme d’imprimantes connectées au réseau Internet. La promesse de l’entreprise par le biais de ce service est d’aider les consommateurs à réaliser des économies importantes. Elle a donc jusqu’ici mis en avant l’offre « Free Ink For Life » qui permet aux utilisateurs d’imprimer gratuitement 15 pages par mois. Passé ce quota, il faut passer à la caisse selon un tarifaire défini par l’entreprise.



    L’offre « Free Ink For Life » est appelée à disparaître référence faite à des courriels de HP adressés à ses clients. À compter du 26 décembre de l’année en cours, l’impression de 15 pages est soumise à la souscription d’un abonnement qui coûte 0,99 $ par mois. L’impression de chaque lot supplémentaire de 10 pages vaudra 1 dollar. En fonction de leurs besoins en impression, les possesseurs desdites imprimantes vont se retrouver à devoir débourser de 2,99 dollars à 49,99 dollars pour 50 à 1500 pages à imprimer.

    La nouvelle tombe dans ce contexte de pandémie où les imprimantes ont en principe gagné en importance. Les enseignants peuvent requérir des enfants qu'ils impriment les devoirs, les remplissent et téléchargent des photos des travaux réalisés sur des plateformes en ligne dédiées. Les formulaires et les contrats du gouvernement doivent être imprimés, signés et photographiés. Les écoles et les bureaux étant pour la plupart fermés, ces documents sont imprimés depuis les domiciles. La fermeture a également entraîné le licenciement de millions de personnes et a soumis des millions d'autres à des difficultés financières. C’est pourtant la période choisie par HP pour lancer ce nouveau plan.



    Cette situation illustre la façon dont les constructeurs d’imprimantes érodent les droits de propriété des utilisateurs au profit de leurs entreprises. Le phénomène n’est pas nouveau. En 2016, plusieurs utilisateurs d’imprimantes HP situés en Amérique du Nord se sont plaints de ce que leur imprimante HP ne fonctionnait plus avec des cartouches de fabricants tiers. Le constat faisait suite à l’application d’une mise à jour de firmware qui a instauré un DRM rendant les imprimantes compatibles uniquement avec des cartouches originales. L’Electronic Frontier Foundation (EFF) avait envoyé une lettre au PDG de HP lui demandant de présenter des excuses aux clients de l’entreprise et de restaurer la possibilité d’utiliser des cartouches tierces. Au cours du troisième trimestre de l’année 2018, HP a accepté de payer 1,5 million de dollars de compensation à 2,4 millions d’Américains propriétaires d’une imprimante HP concernée par les développements. Au quatrième trimestre de l’année 2018, le constructeur Epson (l’un des leaders en France) s’était à nouveau retrouvé sous le feu des critiques de consommateurs américains pour les mêmes raisons.

    À la réalité, bon nombre de constructeurs d’imprimantes sont concernés par des pratiques de ce genre. On peut en effet se référer à une plainte déposée en 2017 par l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée) contre X pour obsolescence programmée et tromperie pour voir que Canon et Brother allongent la liste.

    Des publications d’utilisateurs d’imprimantes concernées par ces développements font état de ce qu’il est possible de les forcer à utiliser des cartouches d’encre tierces. La méthode tient en trois étapes : désactiver les mises à jour automatiques ; télécharger un ancien firmware ; l’installer.

    Source : EFF, méthode de downgrade

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette mode des abonnements qui va en s’imposant dans l’univers de la technologie ?
    Quel est de votre point de vue le constructeur d’imprimantes le plus recommandable du moment ? Pourquoi ?

    Voir aussi :

    HP publie des correctifs en urgence pour certains laptops affectés par le pilote enregistrant les frappes, d'autres correctifs sont prévus aujourd'hui

    HP : accusée d'avoir déployé un spyware dans une récente mise à jour sur Windows 10 à l'insu des utilisateurs, l'entreprise s'explique

    Impression 3D : HP lance une machine qui construit des articles non pas en plastique, mais en acier
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    A titre individuel, j'ai été fidèle à HP pendant une quinzaine d'années. J'ai dû changer mon fidèle vieux char acheté 600€ à la Guadeloupe, car certaines pièces avaient fini par s'oxyder sérieusement. J'ai donc racheté il y a trois ans une HP multifonctions, en grande surface, pour une grosse centaine d'euros. Après une année, panne. Remplacement en SàV, mais sans prolongement de la garantie. Après une petite année, plus de scanner. Sur toute la période, pertes de réseau, mauvais support de Bonjour, scan aléatoire... ras le bol.
    Il y a un gros mois je l'ai virée et j'ai choisi une Epson 6105. Configuration simplissime, ça marche, elle est visible partout et tout le temps sur le réseau, scan sans souci, rapide. Bémol : Qualité d''impression un peu moins bonne, je vais devoir refaire l'alignement.
    Donc pour moi HP poubelle, vive Epson ! Jusqu'à la prochaine...

  3. #3
    Membre actif
    Fuck HP
    Pour ma part, alors que j'étais fidèle depuis plusieurs décennies à HP pour la qualité de ses produits, j'ai définitivement cessé d'acheter leurs produits.
    a) en réaction à leur politique commerciale qui s'apparente à du racket et à leur politique d'obsolescence programmée
    b) car on trouve désormais des produits au moins d'aussi qualité chez d'autres fabriquants, moins chers, et sans couteau sous la gorge

  4. #4
    Membre régulier
    Le vendeur doit informer l'acheteur de l'imprimante,
    :votre imprimante ne peut être rechargée manuellement, ou utilisée avec des cartouches remanufacturées, vs imprimante pouvant être rechargée manuellement, kit noir ou couleur 8 € dans le rayon..
    Personnellement j'ai eu la chance de trouver une hp série 2200 cartouches rechargeables en solde, 30€* j'ai sauté dessus, cerise sur le gâteau, ces cartouches sont nombreuses au recyclage, suffit de se servir! si vous trouvez une série 2200 achetez!

  5. #5
    Futur Membre du Club
    Personnellement ce qui me choque, ce n'est pas cette nouvelle offre, qui peut-être avantageuse pour certains, mais c'était pas l'offre de départ alors beaucoup de ceux qui y avait souscris n'y retrouveront pas leur compte.
    Je déteste cette fâcheuse manie qu'on les entreprises à changer les règles d'un contrat avec une simple notification, et si on refuse eh ben il faut résilier... Je vais peut-être passé pour un vieux grincheux, mais "back-in-the-days" c'était pas légale de changer les règles d'un contrat en milieu d'utilisation.

    J'ai l'impression que beaucoup de monde oublie qu'un contrat c’est fait pour obliger les DEUX partie sur accords, pas acter une servitude qui peut se révoquer au grès des envie du fournisseur ...

  6. #6
    Membre du Club
    Remplacer le firmware des imprimantes par un rançongiciel, il fallait y penser ! La créativité du capitalisme est infinie.

  7. #7
    Membre actif
    que l entreprise soit sanctionnée
    je trouverai normal que l entreprise soit sanctionnée
    Free Ink For Life for life ca veux dire a vie donc c est de la publicité mensongère si il change ensuite
    bref il serait plus que temps que l ue impose une bonne amende aux entreprise qui font publicite mensongere

###raw>template_hook.ano_emploi###