Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Le Français OVH signe un partenariat avec Google Cloud pour proposer Hosted Private Cloud
    Le Français OVH signe un partenariat avec Google Cloud pour proposer Hosted Private Cloud,
    une offre compatible avec les technologies open source et entièrement exploitée et gérée en Europe par les équipes OVHcloud

    Les Américains Amazon, Microsoft et Google dominent l’industrie du stockage des données avec une part de marché estimée à 60 % au deuxième trimestre, selon des études de marché. Cette domination suscite des craintes en Europe, notamment sur la protection des données sensibles des entreprises depuis l’adoption du Cloud Act aux États-Unis en 2018 et en l’absence de concurrent solide, hormis le chinois Alibaba.

    Sans oublier qu’en juillet 2020 la Cour de justice de l'Union européenne a décidé d'annuler l'accord « Privacy Shield ». Ce dispositif est utilisé par la quasi-totalité des grandes entreprises américaines pour traiter les données personnelles (identité, comportement en ligne, géolocalisation…) de leurs utilisateurs européens. Très strictement réglementée en Europe, l’utilisation de ces données est moins encadrée aux États-Unis ; pour permettre aux entreprises américaines de les utiliser, le Privacy Shield prévoyait une dérogation, à condition qu’elles s’engagent à respecter certaines mesures.

    Les pays européens, notamment l’Allemagne et la France, ont appelé de leurs vœux l’émergence d’une alternative européenne dans un secteur qui devrait afficher une croissance de 6,3 % en 2020, selon le cabinet d’études Gartner, notamment grâce à l’essor du télétravail en raison de l’épidémie due au coronavirus.

    C’est dans ce contexte que le français OVHcloud a annoncé avoir conclu un partenariat stratégique avec Google Cloud pour accélérer la capacité des organisations françaises et européennes à mener leur transformation numérique de leurs activités. L’objectif de ce partenariat est d’apporter aux organisations européennes des technologies de pointe, reposant sur une infrastructure de confiance, pour répondre à leurs besoins croissants en matière de contrôle strict de leurs données, de sécurité, de transparence et de confidentialité, tout en déployant des applications directement créées dans le cloud.

    OVHcloud va proposer une nouvelle offre Hosted Private Cloud alliant la technologie Anthos de Google Cloud, compatible avec les technologies open source, depuis sa propre infrastructure dédiée, hyper évolutive qui sera entièrement exploitée et gérée en Europe, par les équipes OVHcloud.

    Fournir aux données européennes les dernières innovations et un contrôle total

    Au cours des dernières années, les organisations et les décideurs publics ont mis l’accent sur la nécessité pour les fournisseurs de cloud de protéger les données de leurs clients de façon toujours plus transparente, en insistant sur la nécessité d’améliorer les niveaux de sécurité, de confidentialité, d’autonomie et de survivabilité de ces dernières. Pour répondre à ces besoins, OVHcloud et Google cloud ont établi un partenariat qui place l’open source, la transparence, l’interopérabilité et la réversibilité au cœur de leur démarche. Les deux sociétés poursuivent l’ambition de donner aux organisations européennes les moyens d’accélérer leur transformation numérique et de bénéficier des derniers développements en matière de technologies cloud, en toute confiance.


    L’Open Source: un pilier essentiel pour élargir l’écosystème européen

    Dans le cadre de ce partenariat, OVHcloud et Google cloud porteront au premier plan leurs technologies et leurs compétences de pointe. Les deux entreprises prévoient de mettre au point des solutions communes qui permettront à leurs clients de tirer tous les avantages d’une approche ouverte et multicloud, tout en mobilisant un écosystème important de développeurs.

    Cet accord signale un engagement fort, pour fournir des solutions innovantes au service des clients, tout en soutenant le développement de leurs compétences numériques et en promouvant la collaboration avec la communauté open source.

    « Nous sommes fiers de nous associer à Google Cloud pour fournir conjointement des solutions innovantes qui répondront aux exigences croissantes de l’Europe en matière de souveraineté des données. Il s’agit d’un pas important pour créer une nouvelle proposition de valeur sur le marché européen. En combinant des technologies de pointe pour la communauté des développeurs, tout en renforçant un écosystème d’acteurs unis autour d’un même socle de valeurs est essentiel pour OVHcloud. Ce partenariat ouvre grand le champ des possibles, nous sommes donc ravis de rendre cela possible, ensemble » déclare Michel Paulin, Directeur Général d’OVHcloud.

    Les modalités financières du partenariat n’ont pas été dévoilées.

    OVHcloud opère plus de 400 000 serveurs dans ses 31 datacenters. Le fournisseur français a récemment annoncé une alliance avec T-Systems, filiale de services numériques de Deutsche Telekom, à l'heure où les partenaires franco-allemands tissent le projet Gaia-X, destinée à restaurer un cloud souverain européen et soutenir l'interopérabilité entre les différents opérateurs.

    À la tête de Google Cloud depuis maintenant deux ans, Thomas Kurian a déclaré : « Nous sommes enchantés de signer notre premier partenariat de ce type avec OVHcloud. En écoutant nos clients, nos partenaires et les décideurs publics en Europe, nous comprenons leur besoin d’un contrôle et d’une autonomie renforcés. Nous y répondons de nombreuses manières et nous nous réjouissons de continuer à tenir nos engagements envers nos clients de manière significative, avec un partenaire dont nous partageons les valeurs de confiance, d’innovation, de collaboration, d’ouverture, de sécurité, d’interopérabilité, de transparence et de responsabilité environnementale afin d’apporter ensemble davantage de valeur et aider nos clients à accélérer leur transformation numérique ».

    Fin septembre, Thomas Kurian avait fait part de sa volonté d’un dialogue européen sur les solutions cloud ouvertes :

    « Aujourd'hui, les contrôles de base et les fonctionnalités de sécurité de Google Cloud offrent des protections solides, répondent aux exigences de sécurité actuelles et, dans la plupart des cas, répondent pleinement aux besoins des clients. Nous prenons en charge depuis longtemps les fonctionnalités les plus importantes pour les clients du monde entier. Cela inclut des fonctionnalités critiques telles que les contrôles de résidence des données, le chiffrement par défaut pour les données au repos, les contraintes de stratégie d'organisation et les contrôles de service VPC, entre autres. Notre livre blanc comprend plus de détails sur les fonctionnalités dont vous pouvez tirer parti avec Google Cloud Platform.

    « Grâce à notre partenariat étroit et à notre travail avec les clients et les décideurs européens, nous comprenons qu'ils aspirent à encore plus de sécurité et d'autonomie. Chez Google Cloud, nous prenons ces problèmes - souvent abordés sous le terme générique de souveraineté numérique - au sérieux. Nous travaillons avec diligence dans trois domaines: la souveraineté des données, la souveraineté opérationnelle et la souveraineté logicielle, pour aider à aborder la souveraineté numérique dans le contexte du cloud computing. Et nous continuons à écouter les clients et les décideurs politiques et à intégrer leurs commentaires sur la meilleure voie à suivre.

    « La clé de notre approche est notre engagement envers des solutions logicielles open source qui offrent contrôle et autonomie, haute capacité, convivialité et flexibilité, ainsi qu'une protection robuste des données, sans oublier les solutions qui élargissent les opportunités de partenariat avec des fournisseurs de services cloud européens pour développer des compétences locales ».



    Source : OVH, Google Cloud

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ce partenariat ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    "Hosted Private Cloud", ...Ôtez moi d'un doute, mais un Cloud Privée hébergé par un tiers, ce n'est pas ce qu'on appel un Cloud Public ?
    "... compatible avec les technologies Open source ..." ? Whaaaattt, j'était ignorant des "Technologies Open Source", des projets ok, mais carrément des "technologies" qui ne serait compatible qu'avec elle même en plus, j'étais fou .

  3. #3
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par defZero Voir le message
    "Hosted Private Cloud", ...Ôtez moi d'un doute, mais un Cloud Privée hébergé par un tiers, ce n'est pas ce qu'on appel un Cloud Public ?
    Pas vraiment, un cloud public c'est une infrastructure mutualisée. Donc si tu crées une VM, elle sera hostée sur un serveur avec d'autres Vms d'autres clients.
    Sur un cloud privé, tu réserves tes propres hosts et donc tes VMs ne sont créées que sur des hosts qui contiennent les tiennent.
    Le logiciel, c'est comme le sexe, c'est meilleur quand c'est libre.

    Linus Torvalds

  4. #4
    Membre actif
    Première étape vers un rachat d'OVH par Google ?
    C'est inquiétant, j'espère que la France et l'UE s'opposeront à ça si ça devait arriver

  5. #5
    Membre à l'essai
    Pour info
    Pour information la technologie Anthos, c'est du kubernetes managé, donc ovh offrira du Google Kubernetes Engine (gke) français. Sachant ovh ont déjà une offre kubernetes mais pas aussi aboutie que celle de Google...

  6. #6
    Membre averti
    Doit-on se réjouir que nos leaders européens sauvent leur peau par cet accord ou se dire que, décidément, une solution autonome, avec nos propres règles est impossible.
    Sachant que les états œuvrent tous pour déverrouiller (notamment dans l'interdiction probable du cryptage de bout en bout) nos données, la notion de privé avec hébergement externe ou de public tient de la sémantique.
    Il ne manque plus qu'un bon accord avec les chinois sur l'utilisation des technologies 5G lors des transferts de données pour "partager" nos petites vies avec les puissants...
    Windows 7 / Delphi Tokyo
    "Les choses ne changent pas. Change ta façon de les voir, cela suffit" Lao Tseu

  7. #7
    Expert éminent sénior
    C'est ça, c'est du Google Anthos mais servi par les infrastructures d'OVH.
    Du coup une société française ou une administration qui prendrais cette offre pourrais effectivement se targuer d'être hébergée par un "Cloud souverain", les données seront bien hébergées par OVH et non par Google.
    Il est clair que les deux sociétés ont à y gagner, parce que du coup cela permet à OVH de proposer une technologie au niveau de ce que propose Google, et cela permet à Google de diffuser plus largement sa technologie.
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  8. #8
    Membre expérimenté
    Attention a ne pas prendre les gens chez OVH pour les jambons, si nous ici arrivons à voir qu'il existe un futur possible où une solution cloud sur le sol européen est une nécessité, j'imagine que les premiers intéressés y ont pensé également. Je vois ça sous le spectre de la montée en puissance d'OVH en s'associant à un des grands noms de la tech, ce qui leur donne fondamentalement du temps et des moyens pour développer d'autres alternatives ou je ne sais quoi.

  9. #9
    Membre expert
    Bonsoir,

    Le Français OVH signe un partenariat avec Google Cloud pour proposer Hosted Private Cloud, une offre compatible avec les technologies open source et entièrement exploitée et gérée en Europe par les équipes OVHcloud

    Que pensez-vous de ce partenariat ?
    Ce partenariat c'est l'arbre qui cache la foret. D'ici 5/7 ans je ne donne pas cher que Google avale OVH . OVH c'est leader européen des datas centers et le N°5 mondial ...

    Pour preuve :

    Les activités d'Auchan sont au plus mal. Auchan quitte Italie, Chine, Vietnam et Taiwan : https://www.challenges.fr/entreprise...a-chine_733303 , https://www.nouvelobs.com/chroniques...-est-fini.html .

    Auchan brade ces activités à Alibaba : https://dailygeekshow.com/chine-auchan-alibaba/

    OVH ne veut pas être sous pavillon chinois ... donc OVH sera sous pavillon américain.

    Tient donc le patronc d'OVH est aux USA : https://www.usinenouvelle.com/articl...s-unis.N789889 .

    L'ensemble de ces évènements tend à démontrer soit une fusion, soit un rachat à long terme. Avec la benediction des autorités européennes

    Citation Envoyé par Leruas
    Première étape vers un rachat d'OVH par Google ?
    Carrément , la suite d'évènement que je liste au dessus, tend fortement à le démontrer et / ou le laisser penser.

    Citation Envoyé par Leruas
    C'est inquiétant, j'espère que la France et l'UE s'opposeront à ça si ça devait arriver
    Comme d'habitude nos élus européens sont des sachant et non des techniques qui se couchent devant la puissance US ... C'est consternant .

  10. #10
    Membre expérimenté
    C'est fou d'énoncer une possibilité, de prendre des articles de presse qui au mieux vont dans ce sens (Klaba aux US) et au pire n'ont strictement rien à voir (tous les autres), puis d'affirmer que ce sont des preuves alors que RIEN ne permet d'établir un tel lien de causalité. En suivant le même genre de raisonnement que toi : le Texas a un des taux d'imposition les plus faible des USA et donc il s'installe là bas pour des raisons fiscales.

    Ma théorie est aussi fumeuse et fondée sur rien de concret.

    Désolé de pinailler là dessus mais c'est comme ça que les fake news et les théories du complot naissent alors que souvent l'explication la plus simple est la bonne (cf. Rasoir d'Ockham).

    C'est dommage car je suis d'accord avec toi sur tous les points factuels : manque de souveraineté et de compétence des pouvoir publics, tout à un prix, c'est arrivé par le passé, et je rajoute même que les US ont un comportement prédateur envers les sociétés européennes. En revanche le cheminement vers la conclusion est de l'ordre de la supposition par projection du passé "c'est arrivé donc ça arrivera", voir même illogique : OVH et Auchan n'ont pas grand chose à voir, c'est pas le même secteur d'activité et OVH est une boite aux reins solides.

    Après ne soyons pas naïfs pour autant, je ne dis pas que ce que tu avances est faux. Je pointe du doigt que le cheminement logique pour arriver à ces conclusions est fallacieux.

  11. #11
    Membre expert
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    C'est fou d'énoncer une possibilité, de prendre des articles de presse qui au mieux vont dans ce sens (Klaba aux US) et au pire n'ont strictement rien à voir (tous les autres), puis d'affirmer que ce sont des preuves alors que RIEN ne permet d'établir un tel lien de causalité.
    L'idée est de garder 2 choses à l'esprit :

    > en France on brade les bijoux de famille et grand groupe ...
    > vu la puissance de Google , savoir que cette entreprise a les moyens de racheter n'importe qui / quoi ...

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    En suivant le même genre de raisonnement que toi : le Texas a un des taux d'imposition les plus faible des USA et donc il s'installe là bas pour des raisons fiscales.

    Ma théorie est aussi fumeuse et fondée sur rien de concret.
    C'est une hypothèse qui tient la route , sans pour autant être une vérité comme tu le dis.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Désolé de pinailler là dessus mais c'est comme ça que les fake news et les théories du complot naissent alors que souvent l'explication la plus simple est la bonne (cf. Rasoir d'Ockham).
    Dans la catégorie "fake news", je t'invite à regarder la chose suivante :

    > 2008-2009 = fusion de Orange + Deutsch Telekom T-Mobile GB pour donner EE (Every thing Every where) , détenur par BT (British Telecom) eux même sous la coupe de Deutsch Telekom T-Mobile
    > novembre 2019 = suite à des joints ventures Orange + Deutsch Telekom T-Mobile dementent un projet de fusion

    Le scénario de fusion est déjà depuis longtemps sur la table . Des cadres Orange ou Deutsch Telekom ne s'en cachent pas. Ce n'est pas pour autant que l'hypothése aura lieu ...

    Tu peux penser à une fake news, c'est ton droit. Je me limite à mettre une hypothése sur la table (gonflée il est vrai).

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    C'est dommage car je suis d'accord avec toi sur tous les points factuels : manque de souveraineté et de compétence des pouvoir publics, tout à un prix, c'est arrivé par le passé, et je rajoute même que les US ont un comportement prédateur envers les sociétés européennes.
    C'est normal car en Europe pour des choses simples et évidantes on est régulièrement dans le déni . Puis quand le scénario de se présente ... il est trop tard.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    En revanche le cheminement vers la conclusion est de l'ordre de la supposition par projection du passé "c'est arrivé donc ça arrivera"
    On va s'en tenir à l'hypothèse .

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    voir même illogique : OVH et Auchan n'ont pas grand chose à voir, c'est pas le même secteur d'activité et OVH est une boite aux reins solides.
    Je prend un autre exemple .

    Si je te dis, Vodafone-Vodacom-Airtel-Softbank sous la coupe de Bharti-Axa (groupe indien) est lorgné par les capitaux télécoms chinois .

    Quand on voit le comportement d'entreprises entre plusieurs secteur d'activités, on se demande "le lien". Ce qui est simple = un controle de chaine de valeur. Ici banques et télécoms et constructeurs mobiles. Les holdings sont situés à Hong Kong , Singapour . Ici l'un des buts recherchés est d'avoir en possession des groupes télécoms ET des fournisseurs de téléphones (marques) ... Plus simple pour déployer une techno et vendre le matos adequate compatible (la 5G entre autre) ...

    C'est tiré par les cheveux , tu peux le penser ... pourtant pas besoin de chercher compliqué.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Après ne soyons pas naïfs pour autant, je ne dis pas que ce que tu avances est faux. Je pointe du doigt que le cheminement logique pour arriver à ces conclusions est fallacieux.
    C'est normal. Les entreprises essayent de se camoufler pour "tromper" la vigilance du consommateur sur qui possède quoi ... L'opacité et l'omerta qui régnent sont juste un moyen pour laisser les théories les plus folles et camoufler des fusions-aquisitions.

    C'est très agaçant à force comme comportement.

###raw>template_hook.ano_emploi###