Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Applications et environnements graphiques Discussion :

WinApps : un outil pour exécuter des applications Windows telles que Microsoft Office sous Linux


Sujet :

Applications et environnements graphiques

  1. ###raw>post.musername###
    Chroniqueur Actualités
    WinApps : un outil pour exécuter des applications Windows telles que Microsoft Office sous Linux
    WinApps : un outil pour exécuter des applications Windows telles que Microsoft Office sous Linux (Ubuntu) et GNOME
    comme si elles faisaient partie du système d'exploitation natif

    Ben Curtis, un développeur d'application, a présenté cette semaine WinApps, un outil permettant d'exécuter des applications Windows, comme Microsoft Office, sous Linux (Ubuntu/Fedora) et GNOME/KDE, comme si elles faisaient partie du système d'exploitation natif. WinApps intègre Nautilus, permettant ainsi de faire un clic droit sur des fichiers de type "mime" spécifiques pour les ouvrir. Pourquoi WinApps existe-t-il et comment est-ce qu'il fonctionne ?

    Selon le développeur de WinApps, en avril dernier, Hayden Barnes, responsable de l'ingénierie pour WSL (Windows Subsystem for Linux) chez Canonical, a tweeté ce qui semblait être des applications Windows natives dans un conteneur ou une machine virtuelle sur Ubuntu. Cependant, aucun détail n'a été révélé sur la façon dont cela a été réalisé. Selon Curtis, il s'agit probablement d'une méthode similaire à celle qu'il a utilisée pour construire WinApps, mais avec un conteneur Windows construit de l'intérieur.




    « Plutôt que d'attendre, WinApps a été créé comme un moyen facile et unique d'inclure des applications fonctionnant dans une machine virtuelle (ou sur un serveur RDP) directement dans GNOME, comme si elles étaient des applications natives », a déclaré Curtis. WinApps fonctionne de la façon suivante :

    • exécute un serveur RDP (Remote Desktop Protocol) Windows dans un conteneur de machine virtuelle en arrière-plan ;
    • vérifie le serveur RDP pour les applications installées telles que Microsoft Office ;
    • si ces programmes sont installés, il crée des raccourcis tirant parti de FreeRDP, une implémentation gratuite du protocole RDP, pour le CLI et le plateau GNOME ;
    • les fichiers de votre répertoire \home sont accessibles via le montage "\\tsclient\home" à l'intérieur de la machine virtuelle ;
    • vous pouvez également cliquer avec le bouton droit de la souris sur n'importe quel fichier de votre répertoire "\home" pour l'ouvrir avec une application.




    Même si WinApps n'en est qu'à ses débuts et reste, pour l'instant, un projet personnel de Curtis, il peut être vu comme un concurrent d'autres outils permettant déjà d'exécuter des applications Windows sous Linux, comme Wine. Wine (à l'origine, un acronyme pour "Wine Is Not an Emulator") est une couche logicielle offrant la possibilité d'utiliser des applications Windows sur un environnement Linux, FreeBSD et macOS.

    Toutefois, les applications Windows n'étant pas conçues pour ces systèmes, il arrive que nombre d'entre elles présentent des anomalies ou soient inutilisables lorsqu'elles sont exécutées via Wine. À moins qu’un programme spécifique à Windows ne soit essentiel pour vous, il est en général conseillé d’essayer de trouver une alternative du programme désiré sous Linux en premier lieu ou de choisir une solution Cloud.

    Wine fonctionne sur tous les noyaux x86 et X86-64 (amd64 et EM64T), y compris les noyaux "generic". La catégorie de logiciels à privilégier sous Wine est celle sous l'architecture 32 bits et DirectX. Depuis la version 3.0, il est possible d'installer Wine sur Android. La version 5.0 de Wine a été publiée en août dernier et l'équipe a indiqué qu'elle continue à travailler afin d'améliorer la prise en charge des applications Windows, y compris les jeux vidéo. Dans le cas de WinApps, le dépôt GitHub du projet indique qu'il prend actuellement en charge les applications suivantes :

    • Internet Explorer 11 ;
    • Microsoft Access (2016) ;
    • Microsoft Access (2019) ;
    • Microsoft Access (Office 365) ;
    • Microsoft Excel (2016) ;
    • Microsoft Excel (2019) ;
    • Microsoft Excel (Office 365) ;
    • Microsoft Word (2016) ;
    • Microsoft Word (2019) ;
    • Microsoft Word (Office 365) ;
    • Microsoft OneNote (2016) ;
    • Microsoft OneNote (2019) ;
    • Microsoft OneNote (Office 365) ;
    • Microsoft Outlook (2016) ;
    • Microsoft Outlook (2019) ;
    • Microsoft Outlook (Office 365) ;
    • Microsoft PowerPoint (2016) ;
    • Microsoft PowerPoint (2019) ;
    • Microsoft PowerPoint (Office 365) ;
    • Microsoft Publisher (2016) ;
    • Microsoft Publisher (2019) ;
    • Microsoft Publisher (Office 365).

    Source : Page GitHub de WinApps

    Et vous ?

    Que pensez-vous de WinApps ?
    WinApps a-t-il les atouts nécessaires pour concurrencer les standards comme Wine ?

    Voir aussi

    Wine 4.0 : le logiciel pour faire tourner les applications Windows sur Linux et macOS est disponible avec le support de Direct3D 12 et Vulkan

    Wine 3.0 disponible, le logiciel pour faire tourner les applications Windows sur Linux et macOS, vient avec Direct3D 11 et 10 et un pilote Android

    https://linux.developpez.com/actu/304919/

    Wine sur Windows 10, ça marche grâce au sous-système dédié à Linux et peut permettre d'exécuter des applis rétro sur des versions modernes de Windows

    Linux 5.7 est disponible avec un nouveau pilote pour la prise en charge des médias de grande capacité formatés en exFAT, un correctif pour les nouveaux jeux Windows sur Wine anime les débats
      10  0

  2. #2
    Membre éprouvé
    le probleme des vm c'est le gpu, il faudrais un outil qui puisse faire facilement du gpu passthrough sinon on est vite limité et je parle pas que des JV, pleins d'applies ont besoin d'un bon gpu (suite autodesk, adobe, cinema4d...)

  3. #3
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

    WinApps a-t-il les atouts nécessaires pour concurrencer les standards comme Wine ?
    Malheureusement non, pour la simple raison est que Wine est entièrement open source et ne nécessite aucune licence Windows, alors que WinApps nécessite une licence Windows. Wine est une ré implémentation des API Windows alors que WinApps est juste un moyen d'afficher de applications Windows sous GNOME via RDP, ce n'est pas vraiment la même chose.

  4. #4
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Malheureusement non, pour la simple raison est que Wine est entièrement open source et ne nécessite aucune licence Windows, alors que WinApps nécessite une licence Windows. Wine est une ré implémentation des API Windows alors que WinApps est juste un moyen d'afficher de applications Windows sous GNOME via RDP, ce n'est pas vraiment la même chose.
    Je ne pense pas que le besoin d'une licence Windows ou non soit un frein pour tout le monde, si on peut l'éviter c'est bien mais le cas échéant c'est un bon compromis d'avoir un seul PC qui ferait tourner les deux. Comme un dual boot en somme mais plus pratique à l'usage. Je pense pas être le seul à recevoir des fichiers de la suite Adobe pour le boulot et c'est une plaie de faire tout mon taf de dev sur Linux et de devoir boot sur Windows pour ça. Et c'est super chiant de devoir tout fermer pour ça, et des fois c'est même pas possible car j'ai des connexions a distance ouvertes.

  5. #5
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Je ne pense pas que le besoin d'une licence Windows ou non soit un frein pour tout le monde, si on peut l'éviter c'est bien mais le cas échéant c'est un bon compromis d'avoir un seul PC qui ferait tourner les deux. Comme un dual boot en somme mais plus pratique à l'usage. Je pense pas être le seul à recevoir des fichiers de la suite Adobe pour le boulot et c'est une plaie de faire tout mon taf de dev sur Linux et de devoir boot sur Windows pour ça. Et c'est super chiant de devoir tout fermer pour ça, et des fois c'est même pas possible car j'ai des connexions a distance ouvertes.
    regarde sans dual boot , tu peux très bien avoir un oglet qui ouvre ta session Linux , je pratiquais àa il y a plus de 20 ans , tu dois juste intervenir dans ton init windows , en fouillant un peu tu devrais le retrouver

    ps il faut que windows soit en premier puisque tu démarre ta session linux avec un onglet une fois ouvert windows

    mais ça ne règle pas le problème de licence...

  6. #6
    Membre habitué
    Je ne vois pas l'avantage/différence à une vm windows tournant dans virtualbox sur un host sous linux ?

  7. #7
    Membre émérite
    Citation Envoyé par lubinfo Voir le message
    Je ne vois pas l'avantage/différence à une vm windows tournant dans virtualbox sur un host sous linux ?
    La différence, est que si tu utilises du linux pour un meilleur contrôle de ta machine, alors tu seras content de ne faire tourner que l'abstraction nécessaire à l'application Windows, plutôt que l'intégralité de son OS ...que ce soit virtualisé ou non
    est-ce suffisant comme argument ?
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  8. #8
    Membre régulier
    Génial, je vais enfin pouvoir utiliser Internet Explorer, j'en rêvais °)

  9. #9
    Membre averti
    cela ressemble furieusement aux mode Windows XP dans Windows 7 qui faisait la même chose: une VM avec un Windows et avec des raccourcis dans le menu démarrer du Windows host.

###raw>template_hook.ano_emploi###