Les entreprises ne parviennent pas à maîtriser la complexité de l'optimisation du cloud, selon Opsani, spécialiste de l'optimisation du cloud à l'aide de l'intelligence artificielle

L'utilisation du cloud public a augmenté en flèche l'année dernière, mais les entreprises ne l'utilisent peut-être pas de la manière la plus efficace.

Une nouvelle enquête menée par Opsani, spécialiste de l'optimisation du cloud à l'aide de l'intelligence artificielle, révèle que 91 % des personnes interrogées sont convaincues que leurs applications cloud fonctionnent efficacement, ce qui signifie qu'elles ont le sentiment d'obtenir les meilleures performances au moindre coût.

Mais cette confiance peut être erronée, car l'enquête met en évidence des processus et des défis qui rendent la tâche d'optimisation du cloud presque impossible.


Lorsqu'on leur demande à quelle fréquence leurs organisations publient de nouveaux codes, 14,55 % répondent des sprints horaires, 43 % des mises à jour quotidiennes et 37 % des nouveaux logiciels chaque semaine. Compte tenu de la complexité des applications cloud, même les 91 % qui se disent confiants dans les performances de leurs applications ont probablement encore des améliorations de performances et des économies de coûts significatives à réaliser si leur logiciel est mis en production aussi rapidement. Lorsqu'on leur demande à quelle fréquence leur entreprise a optimisé sa pile d'applications, 82 % répondent régulièrement, et 13 % disent seulement en cas d'urgence.

L'intelligence artificielle et les outils d'apprentissage automatique sont de plus en plus répandus dans le but de réduire les coûts et d'accroître l'efficacité. 80,6 % des personnes interrogées déclarent que leur organisation utilise des outils d'intelligence artificielle pour accélérer la prise de décision, tandis que 15 % disent ne pas encore disposer de ces outils mais prévoient de les mettre en œuvre.

Lorsqu'on les interroge sur les points clés de la stratégie en matière de technologies du cloud, les répondants sont assez équitablement répartis. 65 % d'entre eux déclarent que le respect d'un certain budget est une priorité absolue. 62 % indiquent qu'il faut maximiser les ressources, telles que le processeur, la bande passante, etc., et 62 % mentionnent la nécessité de s'assurer que les applications cloud restent opérationnelles.

"Les résultats du sondage ont été révélateurs dans la mesure où ces dirigeants ont compris l'importance de l'optimisation, mais n'ont pas réalisé la complexité nécessaire pour bien la faire. C'est pourquoi nous constatons que de plus en plus d'entreprises s'appuient sur les outils d'IA, pour placer leurs employés à des postes où ils peuvent continuer à innover et à apporter une valeur ajoutée à l'organisation", explique Ross Schibler, cofondateur et PDG d'Opsani.

"L'intelligence artificielle permet d'optimiser l'infrastructure, ce qui permet au personnel de travailler plus efficacement pour devancer les concurrents avec des idées, et de les faire durer avec des ressources".

Source : Opsani

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
A quels obstacles êtes-vous confrontés pour l'adoption du cloud ?