L'équation des revenus du Cloud : AWS égale à Azure + Google + Alibaba,
Alors que la reprise du confinement en Europe et les charges de travail liées à la 5G promettent une nouvelle hausse du Cloud

Canalys, le cabinet d’étude de marché spécialisé dans le domaine des technologies, a publié son rapport des dépenses dans le Cloud pour le troisième trimestre 2020. La toute dernière évaluation du marché mondial du Cloud du cabinet a révélé des dépenses totales de 36,5 milliards de dollars, avec Amazon Web Services (AWS) qui reste le roi du secteur, du moins lorsqu'on l’évalue en termes de revenus, avec une part de 32 %. Une autre conclusion importante du rapport est que la part de l’unité Cloud Computing d’Amazon correspond à elle seule à la somme des recettes des trois autres plus grands fournisseurs de services Cloud.

Selon Canalys, les dépenses en services d'infrastructure Cloud au troisième trimestre 2020 ont continué à bénéficier des retombées de la pandémie covid-19. La dépendance aux outils et services basés sur le Cloud est restée élevée dans tous les secteurs de l'économie, y compris les gouvernements, les entreprises et les consommateurs, car les mesures de distanciation sociale ont persisté. Les dépenses dans le secteur ont augmenté de 9 milliards de dollars par rapport au troisième trimestre 2019, soit une croissance de 33 % en glissement annuel, et de 2 milliards de dollars par rapport aux résultats du trimestre précédent.


Les points forts des dépenses mondiales dans le Cloud au troisième trimestre

Les dépenses technologiques restent importantes malgré le ralentissement économique mondial, principalement pour les produits et services permettant la continuité des activités, notamment les ordinateurs portables et les périphériques, les services Cloud et la cybersécurité. Selon Canalys, l'expérience acquise par les organisations au cours du premier confinement a mis en évidence la nécessité d'accroître la résilience et l'agilité des entreprises.

Selon le classement de Canalys, Amazon Web Services a été le principal fournisseur de services Cloud au troisième trimestre 2020, avec une part de revenu de 32 %. Son activité a augmenté de 2,6 milliards de dollars au cours du trimestre par rapport à la même période l'année dernière, poursuivant ainsi sa rapide expansion. Dans l'ensemble, AWS a généré autant de revenus que les trois autres plus grands fournisseurs de services dans le Cloud réunis, d’après le rapport.

Microsoft a commencé son nouvel exercice fiscal avec une autre forte performance de son activité Azure, avec une croissance annuelle de 48 %, selon les résultats financiers du 1T21, pour atteindre une part de marché de 19 %. Cette part est passée de 17 % au troisième trimestre 2019. Microsoft a mis cette croissance à l’actif de ce qu'elle estime être « une augmentation des contrats à long terme, mettant en évidence l'engagement croissant de ses plus gros clients dans la migration des charges de travail critiques vers Azure ».

Google Cloud a maintenu son élan, en particulier autour de ses six secteurs d'activité ciblés. Ses activités d'entreprise se sont accélérées, car il se concentre sur l'augmentation de l'implication des canaux dans les contrats ainsi que sur l'habilitation des partenaires, d’après Canalys. Google Cloud a conservé sa position de troisième fournisseur de services Cloud Computing avec une part de marché de 7 %.

Alibaba Cloud a continué de dominer le marché chinois, où le Cloud Computing est un élément clé des plans de développement du gouvernement. Il est également le leader global dans la région Asie-Pacifique. Alibaba Cloud représente 6 % du marché mondial, selon le rapport de Canalys.

Canalys ne présente pas les revenus des acteurs qui représentent des 37 % restants du marché. Toutefois, il est clair qu'IBM et Oracle ont moins de 6 % de parts chacun, alors que les petits génies comme OVH, Digital Ocean et Linode n’ont pas fait de différence au troisième trimestre. Les autres concurrents de la Chine, comme Tencent et Huawei, ne sont pas non plus considérés comme dignes de figurer individuellement sur le classement.


« L'augmentation de la consommation a entraîné des dépenses pour les services d'infrastructure Cloud cette année, bien que certaines affaires plus importantes et plus complexes aient été retardées en raison de l'incertitude causée par la pandémie », a déclaré Matthew Ball, analyste en chef de Canalys. « Mais alors que les organisations s'adaptent à la nouvelle normalité, ces projets à plus long terme s'accélèrent à nouveau. Certaines organisations adoptent une approche axée sur les coûts en réduisant les dépenses d'investissement dans leurs propres centres de données et en diminuant les coûts de gestion des contrats d'externalisation. D'autres adoptent une approche transformationnelle, en développant de nouvelles applications et de nouveaux modèles commerciaux natifs du Cloud. Mais elles devront toutes être plus mesurées et plus conscientes des coûts, ce qui nécessitera un contrôle et une visibilité accrus des dépenses, tout en décidant de ne pas migrer chaque charge de travail ».

Une croissance continue du secteur du Cloud Computing avec la reprise du confinement en Europe et des charges de travail liées à la 5G

Selon l'analyste de recherche chez Canalys Blake Murray, des jours heureux s'annonçaient pour le Cloud, avec la reprise du confinement en Europe, ce qui augmente la demande pour le Cloud et les nouvelles charges de travail comme la 5G, ce qui va augmenter la taille du marché. En effet, selon le rapport, l'informatique multi-Cloud et hybride continuera de gagner du terrain à mesure que les entreprises évalueront le déploiement et le modèle d'exploitation optimal pour chaque charge de travail, en fonction des coûts et des performances. Il s'agira notamment d'intégrer la 5G dans les applications existantes et nouvelles nécessitant une latence ultra-faible. Il s'agit notamment des véhicules autonomes, de la robotique industrielle et des solutions de réalité augmentée et virtuelle.

« La convergence du Cloud et de la 5G à la périphérie du mobile constituera la prochaine vague de croissance pour les principaux fournisseurs de services Cloud », a déclaré Murray. « Elle représente également un nouveau front pour la construction d'infrastructures et la concurrence entre AWS avec Wavelength, Microsoft Azure avec Edge Zones, et Google Cloud avec Mobile Edge Cloud. Tous trois collaborent avec les opérateurs de téléphonie mobile pour déployer leurs piles de services Cloud à la périphérie dans les centres de données des opérateurs. Ces initiatives s'inscrivent dans le cadre d'initiatives globales visant à tirer profit des services 5G auprès des entreprises clientes, ainsi qu'à transformer l'infrastructure informatique des opérateurs de téléphonie mobile ».

Mais au-delà de cette prévision, il y a une autre charge de travail colossale qui pointe à l’horizon des années à venir. En effet, lors de son appel aux résultats du troisième trimestre, le géant des réseaux sociaux a indiqué que ses dépenses d'investissement pour 2020 s'élèveront à 16 milliards de dollars, mais qu'en 2021 elles augmenteront entre 21 et 23 milliards de dollars « en raison des investissements dans les centres de données, les serveurs, l'infrastructure réseau et les bureaux ». Une partie de ces dépenses a été retardée en raison de la pandémie de covid-19, qui a rendu difficile le travail sur les chantiers.

Source : Canalys

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?
La part de revenus d’AWS est égale à la somme des parts d’Azure + Google + Alibaba. Quel commentaire en faites-vous ?

Voir aussi :

Les dépenses liées aux services Cloud Computing atteignent un niveau record au premier trimestre 2020, en hausse de 34 % en raison de la demande de travail à distance, selon Canalys
Cloud computing : des sommes record ont été dépensées en2019, avec AWS empochant plus du tiers des factures, les investissements dans le secteur étant de plus en plus importants
Le marché du cloud chinois a connu une croissance de 67% au dernier trimestre 2019, un essor qui ne sera pas freiné par la pandémie COVID-19 selon Canalys
Malgré la crise du COVID-19, Canalys annonce une croissance d'environ 10 % en 2020 pour des secteurs clés de l'IdO, les appareils audio personnels intelligents connaîtront la plus forte hausse