IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #121
    Membre expérimenté Avatar de petitours
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement matériel électronique
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement matériel électronique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 1 757
    Points : 1 629
    Points
    1 629
    Par défaut
    Citation Envoyé par ALT Voir le message
    Merci pour le ramassis d'inepties. Pour le rendement d'une centrale thermique, c'est dans un récent rapport parlementaire. Pas dans un truc d'il y a 20 ans !
    Pour le reste, je ne polémiquerai pas : c'est stérile. Et j'ai mieux à faire.
    Je l'accorde que c'est le seul truc pas faux, mais est ce utile de rappeler que votre raisonnement sur le rendement des moteurs thermique vs la chaine électrique est faux ?
    Il y a 10 sortes de personnes dans le monde : ceux qui comprennent le binaire et les autres

  2. #122
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 912
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 912
    Points : 17 283
    Points
    17 283
    Par défaut
    Citation Envoyé par ALT Voir le message
    Au fait, ça coûte combien, une batterie neuve ?
    C'est déjà hors de prix et ça ne fait qu'empirer, à cause, notamment, du prix des matières premières.

    Pourquoi les prix du lithium s’envolent-ils ?
    • Selon Benchmark Mineral Intelligence (BMI), le prix du spodumène, matière première riche en lithium, a augmenté de près de 480 % entre janvier 2021 et janvier 2022.
    • L’Association of European Automotive and Industrial Battery Manufacturers prévoit une hausse de la valeur du marché européen des batteries, passant de 15 milliards d’euros en 2019 à 35 milliards en 2030.
    • La sous-estimation de l’importance de ce marché a entravé les flux de capitaux vers l’industrie tout au long de la chaîne de valeur, ce qui signifie que la demande n’est pas satisfaite actuellement.
    • Afin d’améliorer la situation en Europe, il faut investir dans l’extraction de lithium européen et dans la chaîne de valeur du secteur des batteries.
    L'article date du mois de mars :
    Les prix du nickel, lithium et cobalt flambent également
    Ce ne sont pas des temps faciles pour le monde automobile. D'un côté, la crise des puces freine la production, de l'autre, la hausse du coût des matières premières fragilise la solidité économique et réduit les bénéfices. Tout cela, alors que les grands groupes font face à la révolution liée à la transition écologique.

    Les voitures électriques sont les plus pénalisées par la hausse des prix des matières premières en général et des métaux en particulier. En effet, les terres rares utilisées pour produire les batteries prenaient déjà de la valeur en raison de la demande croissante, mais avec la situation actuelle, les prix ont définitivement explosé. Et la guerre entre la Russie et l'Ukraine n'aide évidemment pas, bien au contraire...
    Ou alors peut-être que le projet c'est de supprimer la mobilité des gens qui vivent à la campagne et des gens modestes.
    Les voitures électriques c'est un truc de riche qui vit en ville.

    Citation Envoyé par ALT Voir le message
    Bref, actuellement, le véhicule électrique est une aberration écologique. Et économique !
    Effectivement.
    Mais peut-être qu'avec de l'hydrogène produit par des réacteurs nucléaire il y aurait moyen de faire quelque chose qui aurait vraiment du sens.

    Apparemment le gouvernement investit là-dedans.
    France 2030 : réinventer le nucléaire et devenir leader de l’hydrogène vert
    Rappelons que pour produire de l’hydrogène, il faut de l'électricité. De l'électricité bas carbone, il va sans dire, issue des énergies renouvelables, par exemple. « Mais nous n'aurons jamais suffisamment d'énergies renouvelables -- sur notre territoire -- pour produire de l'hydrogène vert », avance notre président qui propose, pour rester dans la course, de s'appuyer sur le nucléaire, une énergie elle aussi décarbonée. Marquant ainsi un peu plus encore l'importance du premier point de son plan d'investissement.

    Pour « ne pas répéter les erreurs faites sur les énergies renouvelables », Emmanuel Macron propose d'« investir sur notre capacité à développer la filière ». Il annonce notamment que « d'ici 2030, la France doit pouvoir compter sur son sol, au moins deux gigafactories d'électrolyseurs et produire massivement de l'hydrogène et l'ensemble des technologies utiles à son utilisation. » Avec, pour objectif de décarboner d’abord l’industrie, puis les transports, notamment les transports lourds - les camions, les bus, les trains et pourquoi pas les avions.
    Ce serait chouette que la France redevienne leader au niveau de la technologie nucléaire.
    L'hydrogène pourrait devenir quelque chose d'important dans le futur, je pense donc que c'est une bonne idée d'investir dans le nucléaire dès aujourd'hui.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #123
    Membre expérimenté Avatar de petitours
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement matériel électronique
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement matériel électronique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 1 757
    Points : 1 629
    Points
    1 629
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Les voitures électriques c'est un truc de riche qui vit en ville.
    La voiture électrique à batterie

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    L'hydrogène pourrait devenir quelque chose d'important dans le futur, je pense donc que c'est une bonne idée d'investir dans le nucléaire dès aujourd'hui.
    Comme pleins d'autres domaines où il y a beaucoup de recherche et de projets pilotes aujourd'hui.

    Ce qui a été condamné par les politiques ce sont les moteurs à essence et diesel et une orientation est faite vers l'electricité qui n'est pas une énergie primaire mais une énergie qui peut être produite de pleins de manière différentes, de manière plus ou moins propre en exploitant différentes technos suivant les contraintes.
    Le véhicule électrique n'est pas un véhicule à batterie forcément. Le véhicule à hydrogène peut être un véhicule électrique ou un véhicule à combustion interne, les 2 existent et les 2 sont testés aujourd'hui.
    Il y a 10 sortes de personnes dans le monde : ceux qui comprennent le binaire et les autres

  4. #124
    Membre du Club
    Femme Profil pro
    Ingénieur intégration
    Inscrit en
    février 2019
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur intégration
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : février 2019
    Messages : 9
    Points : 52
    Points
    52
    Par défaut Une voiture pour quoi faire ?
    Les gens qui achètent une tesla n'achètent pas une voiture, ils achètent du rêve.
    C'est la base du commerce : vendre à des gens des services ou des objets dont ils n'ont pas besoin en leur faisant miroiter que ce faisant ils accèdent à un statut d'élite.
    Celui qui achète un gadget dans une foire, vendu par un charlatan, se trouve dans le même état d'esprit au moment de son acquisition.
    Concernant la voiture : je roule en SANDERO achetée neuve 12000€ (deux ans de garantie et carte grise gratuite, car vignette critère 1) avec pour carburant du GPL à 0,66 € le litre. Consommation : 8l au 100 (mesurée entre deux plein). J'ai pris le modèle essentiel sans GADGET, et j'ai fait désactiver le GSM qui permet d'appeler le 112 en appuyant sur une touche.
    Quand je veux me faire plaisir je sort ma bécane.
    Dernier point : les voitures électrique (à batterie) usent beaucoup plus de pneu que leur homologues thermiques car elles sont plus lourdes. Pour mémoire, l'usure des pneus et des plaquettes de frein est la principale source d'émission de particules fines sur un véhicule terrestre (car pas de FAP sur ces parties là). La voiture électrique à batterie est une impasse technologique polluante, coûteuse et sans avenir contrairement aux véhicules équipés de piles à combustibles. Reste à savoir quel type de pile à combustible a le plus d'avenir pour les véhicules, mais personne n'en parle actuellement.

  5. #125
    Membre expérimenté Avatar de petitours
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement matériel électronique
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement matériel électronique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 1 757
    Points : 1 629
    Points
    1 629
    Par défaut
    Citation Envoyé par chef_phi Voir le message
    Dernier point : les voitures électrique (à batterie) usent beaucoup plus de pneu que leur homologues thermiques car elles sont plus lourdes. Pour mémoire, l'usure des pneus et des plaquettes de frein est la principale source d'émission de particules fines sur un véhicule terrestre (car pas de FAP sur ces parties là).
    Vrai pour les pneus, à cause du poids pour celles à très grosses batteries mais aussi et surtout à cause du couple qui fait que même les plus petites aujourd’hui (genre une C0) se comportent comme des kart et de mon avis c'est une énorme ânerie. Après celui qui roule comme un âne avec une voiture essence bouffera ses pneus en 5000km et pour ma part mon VE (une Leaf 40kWh) d'un peu plus de 70000km a toujours son premier train de pneus encore bien bon...

    Par contre les freins s'usent beaucoup moins voir plus du tout sur un VE grâce à la régénération au freinage qui est très importante. Pour ma part en 50000km de VE je ne peux pas constater d'usure visible des freins de ma voiture.

    Citation Envoyé par chef_phi Voir le message
    La voiture électrique à batterie est une impasse technologique polluante, coûteuse et sans avenir contrairement aux véhicules équipés de piles à combustibles. Reste à savoir quel type de pile à combustible a le plus d'avenir pour les véhicules, mais personne n'en parle actuellement.
    La voiture à hydrogène fait l'objet de beaucoup de développements et beaucoup de gens en parlent. La production de l'hydrogène fait aussi l'objet de beaucoup de développements car l'hydrogène vert est loin d'être acquis aujourd'hui. Mais ceci va aussi bien plus loin que le simple sujet véhicule puisque l'hydrogène fait partie des pistes majeures de stockage d'énergie nécessaire au développement des enr, là aussi il y a beaucoup de recherches et ça en parle beaucoup.
    Il y a 10 sortes de personnes dans le monde : ceux qui comprennent le binaire et les autres

  6. #126
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Gestionnaire de projet dans le BTP
    Inscrit en
    janvier 2017
    Messages
    84
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestionnaire de projet dans le BTP
    Secteur : Bâtiment Travaux Publics

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2017
    Messages : 84
    Points : 133
    Points
    133
    Par défaut
    Juste un truc : les pompiers ne savent pas éteindre une voiture électrique à batterie en feu. Ils attendent que ça se passe (environ 24h). Voir le parking qui a brulé à Bordeaux il y a quelques années.

  7. #127
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 514
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 514
    Points : 44 361
    Points
    44 361
    Par défaut Tesla compte déjà 160 000 clients qui utilisent la version bêta du Full Self Driving
    Tesla compte déjà 160 000 clients qui utilisent la version bêta du Full Self Driving
    Dont une tranche de l’opinion pense qu’il s’agit d’une arnaque et une autre qu’il sauve des vies

    160 000 : c’est le nombre de clients qui utilisent déjà la version bêta du Full Self Driving. De la même période l’année dernière à celle de la tenue du récent Tesla AI Day l’entreprise dit avoir fait un bond à partir d’une base de 2000 utilisateurs. Ce sont des chiffres qui ravivent l’intérêt autour du système de conduite autonome de l’entreprise qui divise plus que jamais sur la question de sa fiabilité. En effet, il est déjà arrivé qu’une Tesla Model 3 avec Autopilot activé entre en collision avec un véhicule de police ou qu’un autre heurte un camion renversé en raison d’une défaillance de l’Autopilot. Néanmoins, on trouve des tiers qui affirment qu’ils doivent la vie à leur véhicule autonome Tesla Model 3. Elon Musk a à nouveau promis que la technologie serait disponible à la fin de cette année. Sa sortie va en contradiction avec celle du PDG de Cruise : « Même dans des décennies, vous n'obtiendrez pas de véhicules véritablement autonomes à 100 %. »


    Le terme Autopilot seul est source de controverses, car susceptible d’induire des clients en erreur quant aux capacités réelles du système de conduite proposé par Tesla d’Elon Musk. L’entreprise laisse par exemple la possibilité aux conducteurs de jouer à des jeux vidéo tout en conduisant et renforce ainsi l’image du véhicule autonome qu’il vend à ses clients. C’est d’avis des autorités américaines de la publicité mensongère susceptible d’amener les conducteurs à surestimer les capacités réelles des Tesla. En effet, la réalité sur le terrain est que les Tesla ne répondent pas à la définition de véhicule autonome de la décision des régulateurs britanniques : « un tel véhicule [autonome] doit être capable d'effectuer tout seul l'ensemble des tâches de conduite dynamique (autonome). Cela comprend non seulement la direction et le freinage, mais aussi la détection et la réponse aux objets et aux événements. Le véhicule doit être capable de surveiller l'environnement de conduite et de réagir aux autres usagers de la route ainsi qu'aux événements. »

    La naissance de ce qui serait le premier bébé Tesla illustre à souhait que ce ne sont pas encore des véhicules autonomes, mais des systèmes d’aide à la conduite. La poche des eaux de Yiran Sherry s'est rompue alors que la famille était coincée dans les embouteillages. Les contractions augmentant rapidement et la circulation étant à peine fluide, le couple a réalisé qu'il n'arriverait pas à temps. Keating Sherry (son conjoint) a mis le véhicule en « pilotage automatique » après avoir réglé le système de navigation vers l'hôpital, situé à 20 minutes de là. Il a néanmoins dû garder la main sur le volant afin que le véhicule les mène jusqu’à la formation hospitalière pendant qu’il s’occupait de sa femme.

    Le journaliste de CNN, Matt McFarland, l’a passé au test au terme du mois de novembre de l’année en cours. Voici une partie de son expérience :

    « Lorsqu'une douzaine de petits enfants sont passés devant notre Tesla en mode "Full Self-Driving", j'avais de bonnes raisons d'être nerveux.

    J'avais passé ma matinée sur la banquette arrière du Model 3 à utiliser le mode "Full Self-Driving", le système qui, selon Tesla, changera le monde en permettant de disposer de véhicules autonomes sûrs et fiables. Le logiciel a failli pousser la voiture à s'écraser sur un chantier de construction, a essayé de foncer sur un camion à l'arrêt et tenter de conduire du mauvais côté de la route. Les conducteurs en colère klaxonnaient alors que le système hésitait, parfois en plein milieu d'une intersection. (Nous avions un conducteur humain attentif au volant pendant tous nos tests, pour prendre le contrôle total en cas de besoin.)

    Le "Full Self-Driving" du Model 3 a nécessité de nombreuses interventions humaines pour nous protéger ainsi que tous les autres sur la route. Parfois, cela signifiait appuyer sur le frein pour désactiver le logiciel, afin qu'il n'essaie pas de contourner une voiture devant nous. D'autres fois, nous avons rapidement secoué le volant pour éviter un accident. (Tesla dit aux conducteurs de porter une attention constante à la route et d'être prêts à agir immédiatement.)

    J'espérais que la voiture ne ferait plus d'erreurs stupides. Après ce qui a semblé être une éternité, les enfants ont fini de traverser. J'ai expiré.
    Nous pouvions enfin progresser sans encombre. La voiture a semblé trop hésitante au début, mais j'ai ensuite remarqué un cycliste venant de notre gauche. Nous avons attendu.

    Une fois que le cycliste a traversé l'intersection, la voiture s'est arrêtée et a fait un virage en douceur.

    Au cours de l'année écoulée, j'ai regardé plus d'une centaine de vidéos de propriétaires de Tesla utilisant la technologie "Full Self-Driving", et j'ai parlé à beaucoup d'entre eux de leurs expériences.

    Le mode "Full Self-Driving" est une fonction d'aide à la conduite de 10*000*$ proposée par Tesla. Alors que toutes les nouvelles Tesla sont capables d'utiliser le logiciel de "Full Self-Driving", les acheteurs doivent opter pour l'ajout coûteux s'ils souhaitent accéder à la fonctionnalité. Le logiciel est toujours en version bêta et n'est actuellement disponible que pour un groupe restreint de propriétaires de Tesla, bien que le PDG Elon Musk ait affirmé qu'un déploiement plus large est imminent. Musk promet que ce mode sera totalement capable d'amener une voiture à sa destination dans un proche avenir.

    Mais ce n'est pas le cas, loin de là.

    Les propriétaires de Tesla ont décrit la technologie comme impressionnante, mais aussi imparfaite. Un instant, il roule parfaitement, l'instant suivant, il manque de percuter quelqu'un ou quelque chose.

    Jason Tallman, un propriétaire de Tesla qui documente ses voyages en FSD sur YouTube, m'a proposé de me le faire vivre.

    Nous avons demandé à Jason de nous rencontrer sur Flatbush Avenue à Brooklyn. C'est une artère urbaine qui achemine des milliers de voitures, camions, cyclistes et piétons vers Manhattan. Même pour les conducteurs humains expérimentés, cela peut être un défi(...)

    FSD fait parfois des virages saccadés. La roue commence à tourner, puis revient en arrière, avant de tourner à nouveau dans la direction prévue. Il y a aussi le freinage, qui peut sembler aléatoire. À un moment donné, une voiture s'est rapprochée de l'arrière et nous a stoppés suite à un freinage qui m'a surpris. Se faire klaxonner était courant. Je n'ai jamais vraiment eu l'impression de savoir ce que FSD ferait ensuite. Demander à un mode FSD de naviguer à Brooklyn, c'était comme demander à un élève conducteur de passer un examen routier pour lequel il n'était pas encore prêt.

    Ce que FSD pouvait bien faire était impressionnant, mais l'expérience a finalement été déroutante. Je ne peux pas imaginer utiliser régulièrement ce mode dans une ville. J'ai remarqué que j'étais réticent à regarder le tableau de bord de la Model 3, par exemple pour vérifier notre vitesse, car je ne voulais pas quitter la route des yeux ».



    Source : Tesla AI Day

    Et vous ?

    Que pensez-vous des avancées en matière de mise sur pied de véhicules autonomes ?
    Partagez-vous l’avis du PDG de Cruise selon lequel « l’on n’obtiendra pas de véhicules véritablement autonomes à 100 %, même dans des décennies ? »

    Voir aussi :

    L'Autopilote des Tesla plus sûr que la conduite manuelle, d'après une enquête commandée par une société d'assurances
    Autopilot : la dernière mise à jour de Tesla oblige à garder les mains sur le volant, par un renforcement du harcèlement des conducteurs
    Un hacker lance FreedomEV, un projet open source qui apporte de nouvelles fonctionnalités aux voitures Tesla, dont un mode de confidentialité
    La Model 3 de Tesla peut désormais rouler sur les routes européennes, elle obtient le feu vert de la part des autorités de l'UE
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #128
    Membre éprouvé

    Profil pro
    Ingénieur développement matériel électronique
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    447
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement matériel électronique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 447
    Points : 1 100
    Points
    1 100
    Par défaut
    Je pense que la conduite complètement autonome d'une voiture, revient à de voir résoudre des problèmes d'intelligence artificiel d'ordre générale et pas seulement spécialisés sur la conduite.
    Il y aura des conséquences morales à cela. Exemple :Est-ce moral que le pilote automatique choisisse d'écraser un piéton et de sauver les occupants de la voiture?

    Bref quand les voitures pourront se conduire toutes seules, je pense qu'elles seront conscientes de leur propre existante.

    N’empêche que j'ai hâte de pouvoir dire à ma voiture "ramène moi chez moi", et de dormir pendant le trajet!

  9. #129
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 725
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 725
    Points : 58 905
    Points
    58 905
    Par défaut De nombreuses personnes considèrent les véhicules partiellement automatisés comme des véhicules autonomes
    Malgré les avertissements, de nombreuses personnes considèrent les véhicules partiellement automatisés comme des véhicules autonomes
    le nom "Autopilot" peut induire les automobilistes en erreur

    Les gens semblent toujours penser que les voitures modernes équipées de systèmes d'aide à la conduite (ADAS) sont entièrement autonomes. Une enquête de l'IIHS (Insurance Institute for Highway Safety) a révélé que les utilisateurs réguliers Super Cruise, Nissan ProPILOT Assist et Tesla Autopilot sont plus susceptibles d'effectuer des activités non liées à la conduite, comme manger ou envoyer des SMS, lorsqu'ils utilisent leurs systèmes d'automatisation partielle que lorsqu'ils conduisent sans assistance.

    Les automobilistes ont une confiance aveugle dans les systèmes d'aide à la conduite

    Malgré des années de gros titres sur les systèmes d'assistance au conducteur impliqués dans d'horribles accidents de voiture, les automobilistes continuent d'avoir une confiance aveugle dans ces systèmes. Il n'est pas nécessaire de remonter très loin dans le temps. Ce n'est que le mois dernier que l'unité Cruise de General Motors a lancé un rappel de sécurité pour corriger le comportement du véhicule lors de virages à gauche non protégés, après un accident à San Francisco. Au début de l'été, des recherches menées par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) américaine ont abouti à des statistiques accablantes sur l'Autopilot de Tesla.

    Le système d'aide à la conduite de Tesla est impliqué dans 70 % des accidents dans lesquels le logiciel d'aide à la conduite est un facteur. Cependant, l'étude de l'IIHS menée auprès de 600 automobilistes qui utilisent régulièrement des systèmes avancés d'aide à la conduite comme la Super Cruise de General Motors, le ProPILOT Assist de Nissan et l'Autopilot (l'enquête a porté sur 200 utilisateurs de chaque système) a révélé qu'"ils étaient plus susceptibles d'effectuer des activités qui n'ont aucun lien avec la conduite, comme manger ou envoyer des SMS, tout en utilisant leurs systèmes d'automatisation partielle que lorsqu'ils conduisaient sans assistance".



    Plus inquiétant encore, 53 % des utilisateurs de Super Cruise, 42 % des utilisateurs de l'Autopilot et 12 % des utilisateurs de ProPILOT Assist ont déclaré qu'ils étaient à l'aise avec l'idée de considérer leur véhicule comme entièrement autonome. « Le message général ici est que les premiers utilisateurs de ces systèmes ont encore une mauvaise compréhension des limites de la technologie. Cependant, nous constatons également des différences nettes entre les trois populations de propriétaires. Il est possible que la conception du système et le marketing ajoutent à ces idées fausses », a déclaré David Harkey, président de l'IIHS.

    Les utilisateurs des trois systèmes ont déclaré être plus susceptibles de manger en conduisant avec le système actif ; 65 % des utilisateurs de Super Cruise, 46 % des utilisateurs d'Autopilot et 43 % des utilisateurs de ProPilot Assist ont tous déclaré qu'ils grignoteraient au volant. Selon le rapport, les utilisateurs d'Autopilot (40 %) et de Super Cruise (44 %) étaient plus nombreux à retirer leurs mains du volant pendant de longues périodes lorsque le système était actif, par rapport aux utilisateurs de ProPilot Assist (15 %). Les résultats étaient similaires lorsqu'on leur demandait s'ils détournaient le regard de la route pendant plusieurs secondes.

    Environ 54 % des utilisateurs de Super Cruise et 44 % des utilisateurs d'Autopilot ont déclaré l'avoir fait, contre 22 % des utilisateurs de ProPilot Assist. Le même schéma est apparu concernant l'utilisation du téléphone portable au volant. Quarante-neuf pour cent des propriétaires de Cadillac ont déclaré avoir envoyé des SMS en conduisant et en utilisant le Super Cruise, mais seulement 21 % ont déclaré avoir utilisé des applications pour smartphone, et seulement 5 % ont déclaré avoir regardé une vidéo sur un téléphone portable. Le même pourcentage a déclaré avoir utilisé un ordinateur portable ou une tablette en conduisant.

    En effet, l'évolution des systèmes avancés d'aide à la conduite s'est faite parallèlement au développement de la technologie de conduite totalement autonome. De nombreuses fonctions ADAS sont axées sur la sécurité, comme la surveillance des angles morts ou le freinage d'urgence automatique. La plupart des systèmes ADAS d'aujourd'hui se composent de deux fonctions principales qui sont conçues pour aider à la conduite sur autoroute. Le régulateur de vitesse adaptatif maintient le véhicule à une vitesse donnée, en ralentissant et en accélérant automatiquement pour maintenir une distance de suivi donnée par rapport aux véhicules qui le précèdent.

    En même temps, le centrage de voie fournit un soutien continu de la direction pour aider à maintenir le véhicule au milieu de la voie de circulation. Certains systèmes sont capables d'effectuer des changements de voie et d'autres manœuvres avancées. Aucun des systèmes actuels n'est conçu pour remplacer un conducteur humain ou pour permettre à un conducteur d'effectuer en toute sécurité d'autres activités qui détournent son attention de la route. Les essais sur piste et les accidents réels ont démontré amplement que ces systèmes peinent à reconnaître et à réagir à des situations de conduite et caractéristiques routières courantes.

    L'Autopilot de Tesla semble avoir plus de problèmes que les systèmes concurrents

    Des recherches antérieures ont également montré que le niveau élevé d'assistance qu'ils fournissent rend difficile l'engagement des conducteurs et incite ces derniers à porter leur attention sur d'autres choses. Étant donné qu'une voiture équipée d'un système ADAS peut accélérer, freiner et se diriger en réponse à des capteurs qui lui indiquent ce que font les autres usagers de la route, il peut être tentant de considérer ces systèmes comme autonomes. Mais en réalité, ils ne sont que partiellement automatisés ; leurs concepteurs et les autorités supposent qu'un être humain est attentif et surveille le système à tout moment.

    Par exemple, malgré le nom « Autopilot », Tesla couvre ses arrières en insistant sur le fait que le système ne doit être utilisé que par des conducteurs attentifs ayant les mains sur le volant. Le système dispose d'une fonction de verrouillage qui désactive Autopilot si l'utilisateur est jugé inattentif, et le système Super Cruise fait de même. Environ 40 % des personnes utilisant ces systèmes ADAS ont admis avoir été mises à la porte pour de bon. Selon l'IIHS, les publicités de Super Cruise mettent l'accent sur les capacités mains libres, tandis qu'Autopilot "laisse entendre que le système de Tesla est plus performant qu'il ne l'est réellement".

    Cela est en corrélation avec le nombre plus faible d'utilisateurs faisant confiance à ProPILOT Assist, dont le nom indique plus clairement au conducteur qu'il s'agit simplement d'une aide. Le sexe peut également avoir influencé les résultats. La majorité des propriétaires de Super Cruise et d'Autopilot étaient des hommes, tandis que les deux sexes étaient plus ou moins également représentés parmi les propriétaires de ProPILOT. La plupart des propriétaires de Super Cruise avaient plus de 50 ans, les propriétaires d'Autopilot avaient tendance à être plus jeunes, et les propriétaires de ProPILOT Assist étaient plus uniformément répartis dans la tranche d'âge.

    « Ces résultats, obtenus auprès d'utilisateurs fréquents de trois systèmes d'automatisation partielle différents, indiquent qu'il est nécessaire de disposer de dispositifs de protection robustes et polyvalents. Beaucoup de ces conducteurs ont dit avoir vécu des expériences où ils ont dû soudainement reprendre la conduite parce que l'automatisation a fait quelque chose d'inattendu, parfois alors qu'ils faisaient quelque chose qu'ils n'étaient pas censés faire », a déclaré Alexandra Mueller, chercheuse à l'IIHS et auteur principal de l'étude. Cela montre que les conducteurs n'ont pas réagi aux avertissements leur demandant d'être attentif au volant.

    La plupart des conducteurs des trois systèmes ont déclaré avoir reçu des alertes de leur voiture leur demandant de faire attention, et dans une écrasante majorité, cela s'est produit lorsqu'ils étaient engagés dans une activité secondaire non liée à la conduite (Super Cruise, 82 % ; Autopilot, 82 % ; ProPilot Assist, 73 %). Ces alertes ont gêné certains utilisateurs, mais la majorité d'entre eux (Super Cruise, 56 % ; Autopilot, 57 % ; ProPilot Assist, 57 %) ont déclaré qu'ils trouvaient ces rappels utiles, et environ la moitié (Super Cruise, 49 % ; Autopilot, 50 % ; ProPilot Assist, 49 %) ont déclaré se sentir extrêmement en sécurité grâce aux alertes.

    Presque autant de conducteurs (Super Cruise, 45 % ; Autopilot, 43 % ; ProPilot Assist, 43 %) ont déclaré que l'idée d'un verrouillage du système était "extrêmement utile pour inciter les conducteurs à faire attention", et 44 % des conducteurs de Super Cruise et 39 % des conducteurs d'Autopilot ont déclaré avoir été bloqués dans leur système partiellement automatisé à un moment donné. Cependant, 54 % de ces utilisateurs ont déclaré avoir été quelque peu ou très ennuyés lorsque cela s'est produit. En outre, le rapport indique qu'il est également possible de voir l'effet de la purge des capteurs de Tesla dans les données de l'étude.

    Seuls 25 % des conducteurs de Super Cruise et 23 % des conducteurs de ProPilot Assist ont signalé un comportement inhabituel de leur système partiellement automatisé, ce chiffre passant à 48 % chez les propriétaires de Tesla. À ce propos, l'Autopilot fait actuellement l'objet de plusieurs enquêtes de sécurité fédérales, dont une portant sur des centaines de cas de freinage fantôme maintenant que le système est entièrement basé sur des caméras et n'utilise plus de radars prospectifs à longue portée. Elon Musk, PDG de Tesla, a admis en avril que la construction de voitures entièrement autonomes était plus difficile qu'il ne le pensait au départ.

    « Il y a juste tellement de fausses aubes avec la conduite autonome, où vous pensez avoir maîtrisé le problème, et puis, non, il s'avère que vous venez de toucher un plafond. Rétrospectivement, [cela] semble évident, mais pour résoudre correctement la conduite autonome complète, il suffit en fait de résoudre l'IA dans le monde réel », a-t-il déclaré. Depuis 2016, la NHTSA a ouvert 37 enquêtes spéciales impliquant 18 décès dans des accidents impliquant des véhicules Tesla, où des systèmes comme Autopilot étaient soupçonnés d'être utilisés. Tesla se défend toujours en affirmant que l'Autopilot ne rend pas les véhicules autonomes.

    General Motors a déclaré qu'il pense que l'engagement du conducteur est essentiel et nécessaire pour faire fonctionner tout système avancé d'aide à la conduite dans tout véhicule que l'entreprise vend. En août, General Motors a déclaré que les propriétaires pouvaient utiliser Super Cruise sur 643 740 km de routes nord-américaines et prévoit d'offrir Super Cruise sur 22 modèles d'ici la fin de 2023. La NHTSA et les constructeurs automobiles affirment qu'aucun de ces systèmes ADAS ne rend les véhicules entièrement autonomes.

    Source : Rapport de l'étude

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des données de l'étude de l'IIHS ?
    Pensez-vous que Tesla devrait changer le nom de l'Autopilot pour lutter contre la confiance aveugle dans son système ?
    Quelle comparaison faites-vous entre l'Autopilot et ses concurrents Super Cruise et ProPILOT Assist ?

    Voir aussi

    Tesla licencie des centaines de travailleurs de l'Autopilot dans le cadre d'une réduction de personnel, le PDG Musk a déclaré que 10 % des employés salariés perdraient leur emploi

    Un véhicule Tesla avec l'Autopilot activé percute une moto sur l'autoroute et tue le conducteur, l'accident remet à nouveau en cause la fiabilité du système d'aide à la conduite de Tesla

    L'Autopilot de Tesla fait pratiquement foncer un Model 3 sur un tramway venant en sens inverse, l'option « Full Self-Driving » était activée

    Consumer Reports : le Super Cruise de Cadillac surpasse l'Autopilot de Tesla, des concurrents se rapprochent davantage des performances de l'Autopilot

    Un sénateur US estime que le nom "Autopilot" de Tesla peut emmener les conducteurs à surestimer les capacités réelles du véhicule, et demande à l'entreprise de le modifier
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #130
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 324
    Points : 4 582
    Points
    4 582
    Par défaut
    Malgré les avertissements, de nombreuses personnes considèrent les véhicules partiellement automatisés comme des véhicules autonomes
    Ce n'est pas la faute des usagers, mais bien celle des constructeurs automobiles.

    Si je me réfère à une publicité visible actuellement sur toutes les chaînes TV de grande écoute de l'Hexagone qui fait l'apologie d'un fabricant allemand bien connu avec son logo en forme d'étoile, ce sont bien les fabricants qui annoncent disposer de systèmes de conduites autonomes.

  11. #131
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 746
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 746
    Points : 129 742
    Points
    129 742
    Par défaut Les voitures Tesla ne sont pas prêtes à être homologuées entièrement autonomes cette année
    Les voitures Tesla ne sont pas prêtes à être homologuées en tant que véhicules entièrement autonomes cette année, a déclaré le PDG Elon Musk

    Le logiciel d'aide à la conduite avancée de Tesla ne sera pas approuvé par les autorités en 2022, a déclaré le PDG Elon Musk dans des remarques qui indiquent que la société n'est pas encore en mesure de convaincre les autorités que ses voitures peuvent être conduites sans personne au volant.

    Le constructeur automobile de la Silicon Valley vend un logiciel complémentaire de 15 000 dollars appelé "Full Self-Driving" (FSD) qui permet à ses véhicules de changer de voie et de se garer de manière autonome. Ce logiciel complète la fonction standard "Autopilot", qui permet aux voitures de se diriger, d'accélérer et de freiner dans leur voie de circulation sans intervention du conducteur.

    Toutefois, les voitures doivent encore être conduites sous la surveillance d'un humain. Un véhicule totalement autonome nécessiterait une autorisation réglementaire.

    M. Musk a déclaré mercredi, lors d'une conférence téléphonique postérieure à la publication des résultats, que tous les utilisateurs de la FSD en Amérique du Nord recevront une version améliorée à la fin de l'année, ajoutant que, bien que ses voitures ne soient pas prêtes à n'avoir personne derrière le volant, les conducteurs auraient rarement à toucher les commandes.

    "La voiture sera capable de vous emmener de chez vous à votre travail, chez vos amis, à l'épicerie sans que vous ayez à toucher le volant", a-t-il déclaré.

    "C'est une question distincte de savoir si elle aura l'approbation réglementaire. Il n'y aura pas d'approbation réglementaire à ce moment-là", a-t-il ajouté.

    Musk a également déclaré que Tesla espère fournir une mise à jour de la DSE en 2023 pour montrer aux régulateurs que la voiture est beaucoup plus sûre que l'humain moyen.

    "Musk laisse entrevoir la possibilité que Tesla ait plus de mal à faire approuver la FSD, compte tenu de l'attention accrue de la NHTSA et d'autres organismes ", a déclaré Craig Irwin, analyste chez Roth Capital.

    Nom : tesla.jpg
Affichages : 2705
Taille : 34,3 Ko

    Questions technologiques

    Les régulateurs de la sécurité automobile sont depuis longtemps à couteaux tirés avec Tesla au sujet de ses systèmes de conduite partiellement automatisés. Depuis 2016, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a ouvert 38 enquêtes spéciales sur des accidents impliquant des véhicules Tesla qui ont fait 19 morts, en cherchant à savoir si le logiciel était un facteur.

    "Traduction : Les tensions entre la NHTSA et Tesla vont s'atténuer à la fin de l'année et Tesla ira de l'avant", a déclaré Gene Munster, associé directeur de la société de capital-risque Loup Ventures, qui détient des actions Tesla.

    La façon dont Tesla nomme son logiciel a également suscité la consternation, le constructeur automobile étant accusé par un régulateur des transports de l'État de Californie de publicité mensongère, car les fonctions ne permettent pas un contrôle total du véhicule autonome.

    Le site Web de Tesla indique que les deux technologies "nécessitent une supervision active du conducteur", avec un conducteur "pleinement attentif" dont les mains sont sur le volant, "et ne rendent pas le véhicule autonome".

    Certains analystes affirment cependant que le principal problème de Tesla n'est pas les régulateurs, mais le logiciel lui-même, étant donné la complexité de la conduite autonome.

    "L'obstacle est la technologie. Il ne s'agit pas de l'approbation de cette technologie", a déclaré Bryant Walker Smith, professeur de droit à l'université de Caroline du Sud.

    Tesla a manqué à plusieurs reprises les objectifs qu'elle s'était elle-même fixés pour que ses véhicules atteignent une capacité de conduite autonome complète - une fonction qui, selon M. Musk, deviendra à terme "la plus importante source de rentabilité pour Tesla."

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Pensez-vous que la voiture entièrement autonome sera un jour une réalité ?

    Voir aussi :

    Les voitures autonomes pourraient obliger les autres usagers de la route à conduire plus efficacement, le gouvernement néerlandais entend prendre la tête de ces développements

    Tesla fait l'objet d'une action en justice au sujet de l'Autopilot et des prévisions d'Elon Musk en matière de Full Self Driving, et ravive le débat autour des véhicules dits autonomes

    Un pirate qualifie le FSD de Tesla d'escroquerie flagrante et conseille de l'éviter, les capacités du FSD sont largement remises en cause, mais le prix du logiciel n'a pas cessé d'augmenter

    Un véhicule Tesla dont la fonctionnalité « Smart Summon » était activée s'écrase contre un jet privé, de 3,5 millions de dollars
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #132
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 292
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 292
    Points : 175 229
    Points
    175 229
    Par défaut Tesla fait face à une enquête criminelle aux États-Unis pour des allégations de conduite autonome
    Tesla fait face à une enquête criminelle aux États-Unis pour des allégations de conduite autonome
    à la suite d'accidents, dont certains mortels, impliquant Autopilot

    Tesla fait l'objet d'une enquête criminelle aux États-Unis pour des allégations selon lesquelles les véhicules électriques de l'entreprise peuvent conduire eux-mêmes, ont déclaré trois personnes proches du dossier. Le ministère américain de la Justice a lancé l'année dernière une enquête non divulguée à la suite de plus d'une douzaine d'accidents, dont certains mortels, impliquant le système d'assistance à la conduite de Tesla, Autopilot, qui a été activé lors des accidents, ont déclaré les sources.

    Bien que le site Web de Tesla indique qu'Autopilot nécessite une supervision active et n'est pas autonome, il contient également une vidéo qui affirme : « La personne au volant n'est là que pour des raisons légales. Elle ne fait rien. La voiture se conduit toute seule », et Musk a été interviewé à plusieurs reprises depuis le siège du conducteur d'une Tesla sans les mains sur le volant.

    On ne sait pas si l'enquête du ministère de la Justice entraînera des poursuites pénales.


    Dès 2016, les supports marketing de Tesla vantaient les capacités d'Autopilot. Lors d'une conférence téléphonique cette année-là, Elon Musk, le directeur général du constructeur automobile de la Silicon Valley, l'a décrit comme « probablement meilleur » qu'un conducteur humain.

    La semaine dernière, Musk a déclaré lors d'un autre appel que Tesla publierait bientôt une version améliorée du logiciel « Full Self-Driving » permettant aux clients de se rendre « à votre travail, chez votre ami, à l'épicerie sans que vous touchiez le volant ».

    Une vidéo actuellement sur le site Web de l'entreprise indique : « La personne qui occupe le siège du conducteur n'est là que pour des raisons légales. Il ne fait rien. La voiture se conduit toute seule. Cependant, la société a également explicitement averti les conducteurs qu'ils doivent garder les mains sur le volant et garder le contrôle de leurs véhicules tout en utilisant Autopilot. La technologie Tesla est conçue pour aider à la direction, au freinage, à la vitesse et aux changements de voie, mais ses caractéristiques « ne rendent pas le véhicule autonome », indique la société sur son site Internet.

    De tels avertissements pourraient compliquer toute affaire que le ministère de la Justice pourrait souhaiter intenter, ont indiqué les sources.

    Des véhicules Teslas exécutant Autopilot étaient impliqués dans 273 accidents signalés depuis l'année dernière

    Les véhicules Tesla exécutant son logiciel Autopilot ont été impliqués dans 273 accidents signalés au cours de l'année écoulée environ, selon une enquête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), bien plus que ce que l'on savait auparavant. Un rapport qui fournit des preuves concrètes concernant les performances réelles des fonctionnalités futuristes de Tesla.

    Les chiffres montrent que les véhicules Tesla représentaient près de 70% des 392 accidents impliquant des systèmes avancés d'assistance à la conduite signalés depuis entre juillet 2021 et juin 2022, et la majorité des décès et blessures graves, dont certaines remontent à plus d'un an. Huit des accidents de Tesla ont eu lieu avant juin 2021, selon les données publiées par la NHTSA.

    Auparavant, la NHTSA avait déclaré avoir enquêté sur 42 accidents impliquant potentiellement l'assistance au conducteur, dont 35 incluaient des véhicules Tesla, dans un ensemble de données plus limité qui remontait à 2016.

    Sur les six décès répertoriés dans l'ensemble de données, cinq étaient liés à des véhicules Tesla – dont un accident de juillet 2021 impliquant un piéton à Flushing, dans le Queens, et un accident mortel en mars à Castro Valley, en Californie. Certains remontaient à 2019.

    Certains experts émettent des réserves quant à la sécurité du mode Full Self-Driving de Tesla

    Tesla Autopilot est une suite de systèmes qui permet aux conducteurs de céder le contrôle physique de leurs véhicules électriques, bien qu'ils doivent faire attention à tout moment. Sur son site, Tesla décrit les fonctionnalités de sécurité suivantes :
    • Freinage d'urgence automatique : détecte les véhicules ou les obstacles que votre véhicule pourrait heurter et freine en conséquence
    • Avertissement de collision frontale : avertit le conducteur en cas de collision imminente avec des véhicules à l'arrêt ou plus lents
    • Avertissement de collision latérale : vous avertit en cas de collisions potentielles avec des obstacles situés à côté du véhicule
    • Limitation de l’accélération en fonction des obstacles : réduit l'accélération lorsqu'un obstacle est détecté devant votre véhicule lorsque vous roulez à vitesse réduite
    • Surveillance des angles morts : vous avertit lorsqu'un véhicule ou un obstacle est détecté lors d'un changement de voie
    • Évitement de franchissement de ligne : corrige la trajectoire de votre véhicule pour le maintenir dans sa voie de circulation
    • Évitement d‘urgence de franchissement de ligne : ramène votre véhicule dans sa voie de circulation lorsque la fonctionnalité détecte que votre véhicule quitte sa voie et qu'il existe un risque de collision

    Un ensemble étendu de fonctionnalités encore en version bêta, le "Full Self-Driving", ajoute la possibilité de manœuvrer dans les rues urbaines et résidentielles, de s'arrêter aux panneaux d'arrêt et aux feux de circulation, et de faire des virages tout en naviguant d'un point à un autre.

    Mais certains experts en sécurité des transports ont exprimé des inquiétudes quant à la sécurité de la technologie, car elle est testée et formée sur les routes publiques avec d'autres conducteurs. Les autorités fédérales ont ciblé Tesla ces derniers mois avec un nombre croissant d'enquêtes, de rappels et même d'avertissements publics dirigés contre l'entreprise.

    Le nouvel ensemble de données découle d'une ordonnance fédérale de l'été dernier obligeant les constructeurs automobiles à signaler les accidents impliquant l'assistance à la conduite afin d'évaluer si la technologie présentait des risques pour la sécurité. Il a été constaté que les véhicules de Tesla éteignaient le système avancé d'assistance à la conduite, Autopilot, environ une seconde avant l'impact, selon les régulateurs.

    L'ordonnance de la NHTSA obligeait les fabricants à divulguer les plantages où le logiciel était utilisé dans les 30 secondes suivant le crash, en partie pour atténuer la crainte que les fabricants cachent les plantages en affirmant que le logiciel n'était pas utilisé au moment de l'impact.

    « Ces technologies sont très prometteuses pour améliorer la sécurité, mais nous devons comprendre comment ces véhicules fonctionnent dans des situations réelles », a déclaré l'administrateur de la NHTSA, Steven Cliff, lors d'un appel aux médias concernant l'ensemble complet de données des fabricants.

    Tesla a déclaré qu'Autopilot est plus sûr que la conduite normale lorsque les données d'accident sont comparées. La société a également souligné le grand nombre de décès par accident de la circulation sur les routes américaines chaque année, estimé par la NHTSA à 42 915 en 2021, saluant la promesse de technologies comme Autopilot à « réduire la fréquence et la gravité des accidents de la circulation et sauver des milliers de vies chaque année ».

    Les données opposant la conduite normale à Autopilot ne sont pas directement comparables, car Autopilot fonctionne en grande partie sur les autoroutes. Le PDG de Tesla, Elon Musk, avait cependant décrit Autopilot comme « sans équivoque plus sûr ».

    Le ministère de la Justice s'en mêle et lance une enquête

    Musk a déclaré dans une interview avec Automotive News en 2020 que les problèmes d'Autopilot proviennent de clients utilisant le système de manière contraire aux instructions de Tesla.

    Les régulateurs de sécurité fédéraux et californiens examinent déjà si les allégations concernant les capacités d'Autopilot et la conception du système confèrent aux clients un faux sentiment de sécurité, les incitant à traiter les Teslas comme de véritables voitures sans conducteur et à devenir complaisants au volant avec des conséquences potentiellement mortelles.

    L'enquête du ministère de la Justice représente potentiellement un niveau d'examen plus sérieux en raison de la possibilité d'accusations pénales contre l'entreprise ou des dirigeants individuels, ont déclaré les personnes proches de l'enquête.

    Dans le cadre de la dernière enquête, les procureurs du ministère de la Justice de Washington et de San Francisco examinent si Tesla a trompé les consommateurs, les investisseurs et les régulateurs en faisant des déclarations non étayées sur les capacités de sa technologie d'assistance à la conduite, ont indiqué les sources. Les responsables menant leur enquête pourraient finalement engager des poursuites pénales, demander des sanctions civiles ou clore l'enquête sans prendre aucune mesure, ont-ils déclaré.

    L'enquête sur Autopilot du ministère de la Justice est loin de recommander une action, en partie parce qu'elle est en concurrence avec deux autres enquêtes du DOJ impliquant Tesla, a déclaré l'une des sources. Les enquêteurs ont encore beaucoup de travail à faire et aucune décision sur les charges n'est imminente, a indiqué cette source.

    Le ministère de la Justice pourrait également être confronté à des difficultés dans la constitution de son dossier, ont déclaré les sources, en raison des avertissements de Tesla concernant une dépendance excessive à l'Autopilot. Par exemple, après avoir dit à l'appel des investisseurs la semaine dernière que Tesla voyagerait bientôt sans que les clients touchent les commandes, Musk a ajouté que les véhicules avaient encore besoin de quelqu'un au volant : « nous ne disons pas qu'ils sont tout à fait prêts à n'avoir personne au volant », a déclaré Elon Musk.

    Nom : tesla.png
Affichages : 1569
Taille : 26,9 Ko

    Le site Web de Tesla prévient :

    Citation Envoyé par Tesla
    Les fonctionnalités Autopilot, Autopilot amélioré et Capacité de conduite entièrement autonome sont conçues pour être utilisées par un conducteur vigilant dont les mains sont sur le volant et qui est prêt à reprendre le contrôle de son véhicule à tout moment. Bien que ces fonctionnalités soient conçues pour devenir plus performantes au fil du temps, elles ne rendent pas le véhicule autonome actuellement.
    Barbara McQuade, une ancienne avocate américaine à Detroit qui a poursuivi des entreprises automobiles et des employés dans des affaires de fraude et n'est pas impliquée dans l'enquête actuelle, a déclaré que les enquêteurs auraient probablement besoin de découvrir des preuves telles que des e-mails ou d'autres communications internes montrant que Tesla et Musk ont fait des déclarations trompeuses sur les capacités d'Autopilot à dessein.

    Elon Musk ou la multiplication des enquêtes et des problèmes juridiques

    L'enquête criminelle sur Autopilot s'ajoute aux autres enquêtes et problèmes juridiques impliquant Elon Musk, qui s'est retrouvé enfermé dans une bataille judiciaire plus tôt cette année après avoir abandonné une prise de contrôle à 44 milliards de dollars de Twitter, pour être revenu sur ses propos et proclamer qu'il était enthousiaste à l'idée d'en faire l'acquisition.

    En août 2021, la National Highway Traffic Safety Administration des États-Unis a ouvert une enquête sur une série d'accidents, dont l'un mortel, impliquant des Teslas (avec l'Autopilot activé) qui ont percuté des véhicules d'urgence en stationnement.

    En juin, les responsables de la NHTSA ont intensifié leur enquête, qui couvre 830 000 Teslas avec l'Autopilot activé, identifiant 16 accidents impliquant les voitures électriques de la société et les véhicules stationnaires de premiers secours et d'entretien des routes.

    En juillet de cette année, le California Department of Motor Vehicles a accusé Tesla d'avoir faussement annoncé sa capacité d'Autopilot comme étant de l'autoconduite qui fournissait un contrôle autonome du véhicule. Tesla a déposé des documents auprès de l'agence demandant une audience sur les allégations et a indiqué qu'elle avait l'intention de se défendre contre elles.

    Les procureurs de Washington DC et de San Francisco cherchent à savoir si Tesla a trompé les consommateurs, les investisseurs et les régulateurs avec de fausses publicités sur sa technologie automobile contrôlée par ordinateur. Il y a une crainte que les acheteurs et les actionnaires entendent des noms de produits comme Full Self-Driving et Autopilot, et, étant donné que Musk vante leurs capacités, qu'ils croient à tort que les voitures peuvent vraiment conduire elles-mêmes totalement et en toute sécurité.

    Si les responsables décident de poursuivre l'entreprise, elle devra peut-être verser des dommages-intérêts, faire face à des sanctions, ou les deux, si elle est reconnue coupable ou parvient à un accord. L'enquête a été lancée l'année dernière, et il n'est pas clair combien de progrès ont été réalisés pour parvenir à une décision.

    Sources : enquête du DoJ, Autopilot Tesla

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ? Ces enquêtes ont-elles des chances d'aboutir ? Pourquoi ?
    Pensez-vous que les acheteurs et les investisseurs aient pu être induits en erreur à cause des noms Autopilot et Full Self-Driving, d'Elon Musk qui vante les capacités « extraordinaires » de ses véhicules, mais aussi le langage marketing ?

    Voir aussi :

    Un véhicule Tesla avec l'Autopilot activé percute une moto sur l'autoroute et tue le conducteur, l'accident remet à nouveau en cause la fiabilité du système d'aide à la conduite de Tesla
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #133
    Membre confirmé Avatar de pierre.E
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    janvier 2016
    Messages
    193
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2016
    Messages : 193
    Points : 472
    Points
    472
    Par défaut
    perso je suis pour voiture autonome mais bon j ai quelques doutes sur la mixité sur les routes avec conducteur humains
    il faudrait deja abaisser la vitese a 70km/h partout
    sinon ca serait le rêve une petite voiture où tu lui dirais mène moi à tel endroit

  14. #134
    Membre chevronné

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    388
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Vendée (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 388
    Points : 1 817
    Points
    1 817
    Par défaut
    Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
    il faudrait deja abaisser la vitese a 70km/h partout
    Qu'est-ce que ça a à voir avec la conduite autonome ? C'est en raisonnant de cette manière que vous développez ?

  15. #135
    Membre confirmé Avatar de pierre.E
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    janvier 2016
    Messages
    193
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2016
    Messages : 193
    Points : 472
    Points
    472
    Par défaut
    Citation Envoyé par TJ1985 Voir le message
    Qu'est-ce que ça a à voir avec la conduite autonome ? C'est en raisonnant de cette manière que vous développez ?
    moins la vitesse est élevée plus une ia conduira correctement sans risque d'accident.
    en plus les voitures pourront être plus légère donc moins de consommation
    de plus 90% des trajets en voiture sont personne seul à une vitesse moyenne inférieure à 50km/h pour des trajets de moins de 30km( c est dans ces eaux ) donc on pourra faire voitures modulables
    pour compenser ce manque de vitesse il suffira de rajouter une ou deux semaines congées et semaine 4 jours
    la société aurait tout à y gagner

  16. #136
    Membre chevronné

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    388
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Vendée (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 388
    Points : 1 817
    Points
    1 817
    Par défaut
    Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
    moins la vitesse est élevée plus une ia conduira correctement sans risque d'accident.
    en plus les voitures pourront être plus légère donc moins de consommation
    de plus 90% des trajets en voiture sont personne seul à une vitesse moyenne inférieure à 50km/h pour des trajets de moins de 30km( c est dans ces eaux ) donc on pourra faire voitures modulables
    pour compenser ce manque de vitesse il suffira de rajouter une ou deux semaines congées et semaine 4 jours
    la société aurait tout à y gagner
    Oui, donc, aucun rapport avec la choucroute. On parle de conduite autonome, qui a progressé très vite et stagne en attendant la prochaine évolution technique, on ne parle pas d'écologie. Choisissez les fils ou vous intervenez.

  17. #137
    Membre confirmé Avatar de pierre.E
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    janvier 2016
    Messages
    193
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2016
    Messages : 193
    Points : 472
    Points
    472
    Par défaut
    Citation Envoyé par TJ1985 Voir le message
    Oui, donc, aucun rapport avec la choucroute. On parle de conduite autonome, qui a progressé très vite et stagne en attendant la prochaine évolution technique, on ne parle pas d'écologie. Choisissez les fils ou vous intervenez.
    elle a progressé très vite en milieu fermé où la vitesse est très limitée ( campus aéroport....) pas tellement dans des conditions de circulation réelle dans un trafique hétérogène avec conducteur humain d'ailleurs le fait de rendre responsable le fabriquant en cas d'accident va certainement limiter l'adoption à grande échelle
    donc si ça bien un rapport le fait qu il faudrait brider la vitesse de tous les véhicules si l'on veut permettre à la conduite autonome de s'imposer auprès du grand publique dans une choucroute il y a aussi des saucisses des patates et autre

  18. #138
    Membre chevronné

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    388
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Vendée (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 388
    Points : 1 817
    Points
    1 817
    Par défaut
    Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
    elle a progressé très vite en milieu fermé où la vitesse est très limitée ( campus aéroport....) pas tellement dans des conditions de circulation réelle dans un trafique hétérogène avec conducteur humain d'ailleurs le fait de rendre responsable le fabriquant en cas d'accident va certainement limiter l'adoption à grande échelle
    C'est un contresens, si les Tesla mises en cause avaient circulé en milieu ferme hors circulation réelle, il n'y aurait pas eu d'accidents et ce débat n'aurait pas lieu.

    donc si ça bien un rapport le fait qu il faudrait brider la vitesse de tous les véhicules si l'on veut permettre à la conduite autonome de s'imposer auprès du grand publique dans une choucroute il y a aussi des saucisses des patates et autre
    L'alternative plutôt qu'emmerder les gens qui utilisent une voiture pour se déplacer parce qu'où ils habitent il n'existe pas d'autre solution, est de compter sur l'amélioration des capacités des systèmes de pilotage automatique, liée aux performances des processeurs utilisés et j'espère bientôt à un changement d'architecture machine.

    Mais pour le moment je crains qu'il ne faille se résigner à conduire soi-même et se contenter des systèmes anti-collisions éprouvés qu'on trouve dans les véhicules d'un certain niveau.

  19. #139
    Membre confirmé Avatar de pierre.E
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    janvier 2016
    Messages
    193
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2016
    Messages : 193
    Points : 472
    Points
    472
    Par défaut
    Citation Envoyé par TJ1985 Voir le message
    C'est un contresens, si les Tesla mises en cause avaient circulé en milieu ferme hors circulation réelle, il n'y aurait pas eu d'accidents et ce débat n'aurait pas lieu.



    L'alternative plutôt qu'emmerder les gens qui utilisent une voiture pour se déplacer parce qu'où ils habitent il n'existe pas d'autre solution, est de compter sur l'amélioration des capacités des systèmes de pilotage automatique, liée aux performances des processeurs utilisés et j'espère bientôt à un changement d'architecture machine.

    Mais pour le moment je crains qu'il ne faille se résigner à conduire soi-même et se contenter des systèmes anti-collisions éprouvés qu'on trouve dans les véhicules d'un certain niveau.
    je ne vois pas en quoi brider la vitesse à 70km/h c'est empêcher les gens de se déplacer?
    vitesse largement suffisante pour les trajets boulot dodo et en plus moins d'accident conduite autonome facilité moins de bouchons cout pour la societe moindre: en énergie moindre cout financier accident déplacement hélicoptère pompier samu en moins moins de pollution
    si on faisait payer aux constructeurs automobiles le vrai cout pour la société ils auraient tous mis la clé sous la porte.

  20. #140
    Membre chevronné

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    388
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Vendée (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 388
    Points : 1 817
    Points
    1 817
    Par défaut
    Citation Envoyé par pierre.E Voir le message
    je ne vois pas en quoi brider la vitesse à 70km/h c'est empêcher les gens de se déplacer?
    vitesse largement suffisante pour les trajets boulot dodo.
    C'est votre avis, et vous savez ce qu'on dit à ce propos, ce charmant parallèle avec une pièce anatomique qui nous est essentielle ? Juste en passant, vous avez une idée du nombre de parents qui passent déjà deux heures par jour ou davantage sur le trajet boulot/dodo ? Pensez-vous vraiment qu'ils apprécieront qu'on leur en ajoute encore une couche ?
    Je répète, si vous voulez faire de la propagande, allez sur des sites adaptés. Ici on parle info, développement, technologie, faits, réalités. Pas croyance ni doctrine. A moins que ça n'ait changé.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 03/08/2021, 12h43
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 15/12/2020, 12h12
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 24/05/2020, 16h25
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 02/03/2019, 17h32
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 21/07/2009, 14h35

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo