L'adoption du cloud et les possibilités qu'il offre continueront à se développer, ce qui conduira à un marché de 1000 milliards de dollars en 2024, selon IDC

La pandémie COVID-19 s'est largement révélée être un accélérateur de l'adoption et de l'extension du cloud et continuera à favoriser une conversion plus rapide aux technologies de l'information centrées sur le cloud.

Selon une nouvelle prévision globale de l'International Data Corporation (IDC), le total des dépenses mondiales pour les services en cloud, les composants matériels et logiciels qui sous-tendent les services en cloud, et les possibilités de services professionnels et gérés autour des services en cloud dépasseront 1000 milliards de dollars en 2024 tout en maintenant un taux de croissance annuel composé (TCAC) à deux chiffres de 15,7 %.

"Le cloud dans toutes ses permutations - matériel/logiciel/services/en tant que service ainsi que public/privé/hybride/multi/avancé - jouera un rôle de plus en plus important, voire dominant, dans l'industrie informatique dans un avenir prévisible", a déclaré Richard L. Villars, vice-président du groupe, Recherche mondiale chez IDC. "D'ici la fin 2021, sur la base des leçons tirées de la pandémie, la plupart des entreprises mettront en place un mécanisme pour accélérer leur passage à une infrastructure numérique et à des services d'application centrés sur le cloud deux fois plus vite qu'avant la pandémie".

La plus forte croissance des revenus du cloud se fera dans la catégorie des services - services cloud publics (partagés) et services cloud dédiés (privés). Cette catégorie, qui est également la plus importante en termes de revenus globaux, devrait enregistrer un TCAC de 21 % sur cinq ans. D'ici 2024, la catégorie "services" représentera plus de 60 % de l'ensemble des revenus générés par les cloud dans le monde. La catégorie des services, qui comprend les services professionnels liés au cloud et les services de gestion liés au cloud, sera la deuxième plus importante en termes de revenus, mais connaîtra la croissance la plus lente avec un TCAC de 8,3 %. Cette situation est due à divers facteurs, notamment une plus grande utilisation de l'automatisation dans les migrations vers le cloud. La plus petite catégorie de cloud, la construction d'infrastructures, qui comprend le matériel, les logiciels et la prise en charge des clouds privés des entreprises et des clouds publics des fournisseurs de services, connaîtra une croissance solide (TCAC de 11,1 %) sur la période de prévision.


Si l'impact de COVID-19 pourrait avoir quelques effets négatifs sur l'adoption du cloud au cours des prochaines années, il existe un certain nombre de facteurs qui font avancer le marché du cloud.

  • L'écosystème d'entreprises technologiques qui aident les clients à migrer vers des environnements en cloud, à créer de nouvelles innovations dans le cloud et à gérer leurs environnements en cloud en expansion permettra aux entreprises de respecter leurs calendriers accélérés de migration vers le cloud.
  • L'émergence d'offres informatiques basées sur la consommation vise à exploiter les capacités du cloud public dans un environnement sur site qui réduit la complexité et restructure le coût pour les entreprises qui souhaitent une sécurité supplémentaire, des ressources dédiées et des capacités de gestion plus granulaires.
  • L'adoption de services dans les cloud devrait permettre aux organisations de passer de la maintenance des technologies informatiques existantes à de nouvelles initiatives de transformation numérique, ce qui peut entraîner de nouvelles recettes et une nouvelle compétitivité pour les entreprises, ainsi que créer de nouvelles opportunités pour les fournisseurs de services professionnels.
  • Le cloud hybride est devenu un élément central des efforts de transformation numérique en définissant une approche architecturale des TI, une stratégie d'investissement dans les TI et un modèle de dotation en personnel informatique qui garantissent que l'entreprise peut atteindre un équilibre optimal entre les différentes dimensions sans sacrifier les performances, la fiabilité ou le contrôle.


Source : IDC

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ?

Voir aussi

Le marché mondial des systèmes convergents décline de 4.5% par rapport à l'année précédente, selon IDC

Les revenus du marché mondial des serveurs ont augmenté de 19.8% par rapport à l'année précédente, selon IDC

Les recettes mondiales des applications d'entreprise ont augmenté de 7.5 % pour atteindre près de 225 milliards de dollars en 2019, selon IDC

Les solutions d'Intelligence Artificielle telles que l'intelligence artificielle conversationnelle ou encore l'analyse prédictive permettent de modifier les modèles commerciaux A/NZ