Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Membre extrêmement actif
    Arrêter l'avion : un geste incontournable pour la planète ?
    Arrêter l'avion : un geste incontournable pour la planète ?

    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    J'ai du mal à prendre ce schéma au sérieux.
    Déjà ça saute aux yeux que l'histoire des panneaux solaires c'est n'importe quoi.
    - les panneaux solaires n'ont pas une espérance de vie très élevé
    - produire un panneaux solaires nécessite des matériaux polluants à extraite et beaucoup d'énergie
    Ça fonctionne peut-être si l'électricité du réseau est produite par des centrales à charbon, mais aujourd'hui il n'y a aucune source d'énergie avec un meilleur bilan Carbonne que les centrales nucléaires.

    Pour les avions ça dépend du nombre de passagers.
    Contrairement aux idées reçues, l'avion ne pollue pas vraiment plus que la voiture
    Par exemple, on se rend compte que le chiffre de 55 g de CO2/passager/km pour une voiture moyenne prend l’hypothèse que la voiture est occupée par 4 personnes, et que le chiffre de 285 g de CO2/passager/km pour l’avion prend comme taux d’occupation 88 personnes. Ces hypothèses sont-elles réalistes ? Pas vraiment. En réalité, le taux d’occupation moyen d’une voiture en France est de 1.1 personnes par véhicule pour les trajets courts (qui représentent la majorité des trajets quotidiens), 2.2 personnes pour les trajets longs. Quant aux avions, si l’on se réfère aux statistiques d’Air France par exemple, on constate un taux d’occupation moyen de 85.7%. Sachant que le plus petit avion d’Air France (pour les longs et moyens courriers) peut héberger 131 passagers, à un taux d’occupation de 85.7% cela donne 111 passagers par petit avion pour la moyenne basse (et non pas 88).
    Au final, on voit que si l’on prend d’autres hypothèses d’occupation que celles de l’étude de l’AEE, on obtient des chiffres totalement différents : 225 g de CO2 pour un petit avion rempli avec 111 passagers, et 220 g de CO2 pour une voiture occupée par 1 passager (110 g pour 2 passagers par voiture). A cela il faut rajouter que cette moyenne d’émissions recouvre une diversité d’avions importante : de très gros avions pour les longs courriers, ou de plus petits avions pour les vols régionaux. Or plus un avion est gros et lourd, plus il consomme de carburant et donc plus il émet de CO2, mais plus il transporte de passagers, ce qui peut faire baisser ses émissions de CO2 par passager et par km.
    En résumé, les chiffres de l’AEE estiment que l’avion est le mode de transport le plus polluant, mais en se basant sur des hypothèses peu réalistes quant à l’utilisation des véhicules. Dans des conditions plus proches de la réalité, on voit que l’avion émet en réalité environ autant de CO2 par km et par passager qu’une voiture. D’ailleurs, lorsqu’on regarde les chiffres de consommation de carburant de avions et des voitures, on s’aperçoit qu’ils sont en général assez proches. Ainsi, un A320 neo de 150 places, utilisé pour les vols régionaux (autour de 1000 km, soit environ la distance d’un vol Lille Marseille), consomme environ 2.25 l de carburant par 100 km et par passager. Un A220 de 135 places utilisé pour des vols de moins de 2000 km consommera environ 1.8 L de carburant par 100 km et par passager. Et un long courrier sera autour de 2.4 (A330) jusqu’à 3.5 (A380) litres par 100 km et par passager. En comparaison, les voitures circulant en France en 2017 émettaient en moyenne 6 L aux 100 km, 4.16 pour les voitures neuves. On voit bien que la différence n’est pas énorme, et que dans certains cas, la voiture peut même consommer plus que l’avion (lorsqu’on est seul au volant par exemple).
    Sans compter que d’autres facteurs indirects peuvent encore alourdir le bilan environnemental de la voiture. Les embouteillages par exemple : une voiture coincée dans un embouteillage émet 2.5 fois plus de CO2 qu’en conditions normales. Une voiture avec la climatisation allumée émet 7 à 20% de CO2 en plus. Les voitures émettent également beaucoup plus de pollution aux particules fines localement que les avions.
    Pendant le confinement des avions volaient à vide, donc là effectivement ça produisait de la pollution pour pas grand monde.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #3
    Expert éminent sénior
    Ce n'est pas sourcé effectivement, cette "étude", donc on ne sait pas d'où sort ces chiffres.
    Au-delà de ça, estimer le coût de "prendre l'avion" est difficile. Quid de la navette entre l'aéroport et le tarmac ? Des frais occasionnés pour le personnel de cabine ? De la pollution dégagée par la vie d'un aéroport ?
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  4. #4
    Membre expert
    j'espere que l'avion disparaîtra juste pour arrêter d'entendre les pilotes ouin ouin dire qu'on est méchant avec eux, que c'est injuste de s'en prendre a eux car d'autre secteur pollue également, et bien sur parce qu'il ne faut pas toucher aux emplois.
    Ce post à été écrit par un panda
    Apollo 11 - AGC revue de code
    -- qwerty keybord

  5. #5
    Membre extrêmement actif
    Si on interdit les avions l'industrie du tourisme risque de ne pas être contente.
    Il y a des gens qui viennent de loin pour visiter la France :
    La France reste la première destination touristique mondiale

    Et il y a des pays qui gagnent de l'argent grâce au tourisme :
    Tourisme international : la France numéro 3 mondial pour les recettes
    Loin derrière des Etats-Unis (214 milliards de dollars pour 80 millions de touristes) et l'Espagne (74 milliards pour 83 millions de touristes), selon les données de l'Organisation mondiale du Tourisme (OMT).
    Vous devez bien connaitre des ****** qui ont déjà passé une semaine ou deux de vacances à New York.
    C'est de leur faute si plein de formes de vie disparaissent à cause du changement climatique !

    Pour les gouvernements l'économie est plus importante que l'écologie.
    Ce serait étonnant qu'on fasse quelque chose contre le tourisme, vu que ça fait tourner l'économie. (c'est quasiment la principale industrie en France)

    Il y a moyen de créer des avions électrique, des avions à l'éthanol, etc.
    Keith Flint 1969 - 2019

  6. #6
    Membre expert
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Si on interdit les avions l'industrie du tourisme risque de ne pas être contente.
    Il y a des gens qui viennent de loin pour visiter la France :
    La France reste la première destination touristique mondiale

    Et il y a des pays qui gagnent de l'argent grâce au tourisme :
    Tourisme international : la France numéro 3 mondial pour les recettes

    Vous devez bien connaitre des ****** qui ont déjà passé une semaine ou deux de vacances à New York.
    C'est de leur faute si plein de formes de vie disparaissent à cause du changement climatique !

    Pour les gouvernements l'économie est plus importante que l'écologie.
    Ce serait étonnant qu'on fasse quelque chose contre le tourisme, vu que ça fait tourner l'économie. (c'est quasiment la principale industrie en France)

    Il y a moyen de créer des avions électrique, des avions à l'éthanol, etc.
    Ouais des avions électriques en 2050, avec une flotte d'avion renouvelé tous les 20/30 ans, on a le temps ca va.
    Le tourisme peut se faire sans avion ou en tout cas avec moins. Doit-on avoir un Paris-Seattle par jour ?

    La croisance interminable de l'économie n'est pas tenable, comme ont dit, les arbres ne montent pas jusqu'au ciel
    Ce post à été écrit par un panda
    Apollo 11 - AGC revue de code
    -- qwerty keybord

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    Il va y avoir des avions à hydrogène, mais après faut il encore pouvoir produire cet hydrogène de façon écolo et c'est c'est pas encore gagné, vu que pour l'instant ça coûte bien moins cher de le produire avec du Gaz à effet de serre, que par hydrolyse en utilisant de l'énergie de provenance solaire ou éolienne.

    En attendant pour les écolos en Europe il y à le retour en grâce du train (Electrique si possible) et des trains de nuit pour les longues distances.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  8. #8
    Membre du Club
    Fermeture de Fessenheim
    En 2008 des géologues Français avaient trouvé des gisements d'hydrogène
    https://www.connaissancedesenergies....-dans-le-futur
    Après un gouvernement qui ferme une centrale nucléaire pour rouvrir une centrale électrique à Charbon , ça n'augure rien de bon pour les intentions climatiques

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
    La croisance interminable de l'économie n'est pas tenable, comme ont dit, les arbres ne montent pas jusqu'au ciel
    Tu crois que ceux qui ont vraiment le pouvoir en on quelque chose à foutre de ça ? (les présidents voient au maximum à 3 ans, pendant les 2 dernières années de leur mandat ils préparent leur réélection)
    L'écologie c'est sympa pour organiser des conférences (d'ailleurs la COP 26 à Glasgow en 2021 devrait être énorme), mais aucune décision important n'est prise.
    1500 jets privés attendus à Davos pour parler dérèglement climatique

    Ils sont content d'investir des dizaines et des dizaines de milliards dans l'éolien et le solaire, alors que pour le moment le bilan est pire que médiocre.
    Il n'y a pas grand chose à faire à part espérer que le prochain monde soit meilleur que l'actuel, mais ce n'est pas gagné…
    Essayez de survivre à l'effondrement et peut-être que vous verrez une terre moins polluée.

    Edit :
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    des trains de nuit pour les longues distances.
    « des trains couchettes de jour et vous êtes obligé de dormir dedans ! Il y a un type qui passe vérifier tous les quarts d'heures ! »
    La citation n'est pas exact, mais c'est ma blague préféré dans un sketch célèbre.
    Keith Flint 1969 - 2019

###raw>template_hook.ano_emploi###