Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Le PDG de Microsoft appelle à un «référendum sur le capitalisme» qui ne se limiterait plus aux profits
    Le PDG de Microsoft appelle à un « référendum sur le capitalisme », exhortant les entreprises à ne plus se limiter aux profits
    mais aux valeurs apportées aux parties prenantes (clients, fournisseurs, employés, actionnaires, etc.)

    Dans un contexte d’une pandémie mondiale, de manifestations de plusieurs mois contre l’inégalité raciale et d’une élection âprement disputée, le PDG de Microsoft a appelé à un « référendum sur le capitalisme », exhortant les entreprises à se noter en fonction des avantages économiques plus larges qu'elles apportent à la société, plutôt que de leurs seuls profits.

    Microsoft et d'autres devraient mesurer leur succès par les emplois qu'ils créent, les revenus qu'ils génèrent pour leurs fournisseurs et l'argent que leurs employés dépensent ailleurs, a-t-il déclaré. « Il est juste, aujourd'hui en 2020, dans ce contexte de pandémie, d'avoir essentiellement un référendum sur le capitalisme », a déclaré Nadella lors de la conférence Forbes JUST 100 qui s'est tenue en ligne. « Nous devons tous reconnaître quel est cet objectif social essentiel d'une entreprise. »

    Les commentaires de Nadella, qui, selon lui, ont été inspirés par un livre publié l’année dernière par Colin Mayer, professeur d’études de gestion à Oxford, font suite aux appels en cours aux chefs d’entreprise pour qu’ils s’engagent à orienter leurs entreprises vers le soi-disant « capitalisme des parties prenantes » (stakeholder capitalism en anglais), où les entreprises se concentrent sur les besoins de toutes les parties prenantes, y compris la société au sens large.

    Le capitalisme des parties prenantes est un système dans lequel les entreprises sont orientées vers les intérêts de toutes leurs parties prenantes. Parmi les principales parties prenantes figurent les clients, les fournisseurs, les employés, les actionnaires et les communautés locales. Dans le cadre de ce système, le but d'une entreprise est de créer de la valeur à long terme et non de maximiser les profits et d'améliorer la valeur pour les actionnaires au détriment d'autres groupes de parties prenantes.

    Les partisans du capitalisme des parties prenantes estiment que servir les intérêts de toutes les parties prenantes, par opposition aux seuls actionnaires, est essentiel au succès et à la santé à long terme de toute entreprise. Notamment, ils font valoir que le capitalisme des parties prenantes est une décision commerciale sensée en plus d'être un choix éthique.


    Satya Nadella, PDG de Microsoft

    Le capitalisme des parties prenantes était le thème de l'événement du Forum économique mondial de cette année à Davos, où les dirigeants attribuaient en partie le mouvement à « l'effet Greta Thunberg » et à l'urgence croissante de lutter contre le changement climatique. En août 2019, près de 200 PDG de grandes entreprises, dont Amazon et JPMorgan Chase, ont signé les directives d'une Business Roundtable (littéralement table ronde commerciale) décrivant comment les organisations devraient « promouvoir une économie qui sert tous les Américains ». Voici leur déclaration :

    « Les Américains méritent une économie qui permet à chacun de réussir grâce à son travail acharné et à sa créativité et de mener une vie pleine de sens et de dignité. Nous pensons que le système de marché libre est le meilleur moyen de créer de bons emplois, une économie forte et durable, l'innovation, un environnement sain et des opportunités économiques pour tous.

    « Les entreprises jouent un rôle vital dans l'économie en créant des emplois, en favorisant l'innovation et en fournissant des biens et services essentiels. Les entreprises fabriquent et vendent des produits de consommation; fabriquent des équipements et des véhicules; soutiennent la défense nationale; cultivent et produisent de la nourriture; fournissent des soins de santé; produisent et fournissent de l'énergie; et offrent des services financiers, de communication et autres qui soutiennent la croissance économique.

    « Bien que chacune de nos entreprises poursuive son propre objectif d'entreprise, nous partageons un engagement fondamental envers toutes nos parties prenantes. Nous nous engageons à:
    • Offrir de la valeur à nos clients. Nous poursuivrons la tradition des entreprises américaines à l'avant-garde pour répondre ou dépasser les attentes des clients.
    • Investir dans nos employés. Cela commence par une compensation équitable et des avantages importants. Cela implique également de les soutenir par la formation et l'éducation qui aident à développer de nouvelles compétences pour un monde en évolution rapide. Nous encourageons la diversité et l'inclusion, la dignité et le respect.
    • Traiter de manière équitable et éthique nos fournisseurs. Nous nous engageons à servir de bons partenaires aux autres entreprises, grandes et petites, qui nous aident à remplir nos missions.
    • Soutenir les communautés dans lesquelles nous travaillons. Nous respectons les gens de nos communautés et protégeons l'environnement en adoptant des pratiques durables dans toutes nos entreprises.
    • Générer de la valeur à long terme pour les actionnaires, qui fournissent le capital qui permet aux entreprises d'investir, de croître et d'innover. Nous nous engageons à la transparence et à un engagement efficace avec les actionnaires.

    « Chacune de nos parties prenantes est essentielle. Nous nous engageons à leur apporter de la valeur à tous, pour le succès futur de nos entreprises, de nos communautés et de notre pays ».

    Bien qu’un rapport récent jette un doute sur l’engagement de ces entreprises envers le « capitalisme des parties prenantes », Nadella a évoqué l’engagement de Microsoft à devenir neutre en émission de carbone d’ici 2030 ainsi que la volonté de LinkedIn de lutter contre les inégalités raciales en tant qu’initiatives soutenues par les actionnaires.

    Depuis que Nadella a pris la direction de Microsoft en 2013, l'entreprise a connu une croissance explosive, en grande partie grâce à une activité de services cloud en plein essor, un secteur qui a d'ailleurs enregistré une demande croissante pendant la pandémie étant donné que les employés de par le monde ont été contraints de travailler à domicile

    Nadella a également discuté de l'engagement de Microsoft en faveur de la démocratie. « En tant qu'entreprise américaine - et entreprise de technologie - notre position dans le monde et aux États-Unis est due au dynamisme de la démocratie américaine », a-t-il déclaré. « Par conséquent, le statut de toute entreprise, y compris la nôtre, dépend de notre capacité à nous appuyer sur cette institution démocratique forte ici et partout ailleurs », a-t-il ajouté.

    Sources : Business Roundtable, Forbes JUST 100 virtual summit

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'idée d'un capitalisme des parties prenantes ?
    Que pensez-vous de l'intervention du PDG de Microsoft ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Ça c'est de la com...

    Et pendant ce temps :
    - La dernière MAJ de Windows 10 installe de force sans qu'on lui ait rien demandé des raccourcis pour lancer Office 365
    - Microsoft fait évoluer Microsoft Team pour rayer de la carte Slack
    - ...

    Ça va être la nouvelle mode aux USA : "Moi, CEO de la tech, milliardaire et communiste", la nouvelle mode lancée par Elon Musk "J'ai vendu ma villa de gros riche, et je dors au bureau dans un lit de camp".
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  3. #3
    Membre averti
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Ça va être la nouvelle mode aux USA : "Moi, CEO de la tech, milliardaire et communiste"

    Je suis agent artistique à Hollywood, et j'aime cette idée, j'ai déjà un producteur au bout du fil.

  4. #4
    Membre confirmé
    Je n'ai pas trop d'idée générale à ce sujet mais il est vrai que le capitalisme américain a surtout privilégié un fort profit des entreprises ainsi que leur capitalisation boursière...

    A la différence du capitalisme nippon qui jusqu'au début des années 90 avec le début des deux décennies perdues pour le Japon, avait privilégié l'emploi du salarié à vie et pas de licenciements en masse. Les grands groupes nippons faisaient en général à chiffre d'affaire comparable à leurs homologues américains moins de bénéfice et moins de valeur boursière. Mais le modèle nippon qui effrayait tant les occidentaux a fini par disparaitre après 1989.

    Sinon, pour pousser le bouchon plus loin, il y a eu à la fin du XIXème siècle, le modèle du capitalisme de jean-Baptiste André Godin tourné vers le bien être des salariés et notament des ouvriers avec la création des familistères où l'ouvrier était logé avec des avantages sociaux et un confort inédit...; cf le lien:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-B...dr%C3%A9_Godin

  5. #5
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message

    - La dernière MAJ de Windows 10 installe de force sans qu'on lui ait rien demandé des raccourcis pour lancer Office 365
    Justement, il parait que comme c'est gratuit, sous linux tu dois juste fermer ta bouche sur l'installation de logiciel tel thunerbird, libreoffice.
    Enfin, j'dis ca, j'dis rien

    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message

    - Microsoft fait évoluer Microsoft Team pour rayer de la carte Slack
    Ho mon dieu, une entreprise qui veut en concurrencer une autre. Quel crime de lèse majesté.

    Sinon, personnes n'est choqués par les licenciements de grosses boites ? Moi je ne le vois que de deux façon:
    1. Ils ont pas de fond en banque
    2. ils faut faire perdre le moins possible aux actionnaires.

    La crise du covid démontre bien que le système actuel est sur le bord de la falaise si on ne fait pas tout pour qu'il tourne.

    Il faut revoir le système pour le rendre plus stable en cas de pandémie.

    Mais je ne me fait pas de bile. En Belgique un politique à dit que lorsqu'on veut trouver de l'argent, on va le chercher chez les classes moyennes.
    Nous passerons tous à la caisse.

  6. #6
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Ça c'est de la com...

    Et pendant ce temps :
    - La dernière MAJ de Windows 10 installe de force sans qu'on lui ait rien demandé des raccourcis pour lancer Office 365

    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    Justement, il parait que comme c'est gratuit, sous linux tu dois juste fermer ta bouche sur l'installation de logiciel tel thunerbird, libreoffice.
    Enfin, j'dis ca, j'dis rien
    Je pense que Mingolito faisait allusion à l'abus de position dominante, que Microsoft abuse de sa position dominante sur les OS desktop (plus de 90% des postes clients dans le monde sont sous Windows) pour influencer de manière artificiel le marché des suites Office.

    En forcant la mise à jour, Microsoft rend visible sa suite auprès du très grand public en un claquement de doigts. Alors que la part de marché sous Linux est tellement ridicule que cela ne pertube pas le marché des suites Offices.

    Le PDG se dit faire des bonnes actions, d'employer du monde mais comme le dit Mingolito, il y a des choses ou ils enfreint certaines règles du marché

  7. #7
    Membre expert
    Citation Envoyé par Jesus63 Voir le message
    Je suis agent artistique à Hollywood, et j'aime cette idée, j'ai déjà un producteur au bout du fil.
    Je suis le producteur au bout du fil et j'adore cette idée, j'envoie tout de suite un email a mon réalisateur.
    Ce post à été écrit par un panda
    Apollo 11 - AGC revue de code
    -- qwerty keybord

  8. #8
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par weed Voir le message
    Je pense que Mingolito faisait allusion à l'abus de position dominante, que Microsoft abuse de sa position dominante sur les OS desktop (plus de 90% des postes clients dans le monde sont sous Windows) pour influencer de manière artificiel le marché des suites Office.

    En forcant la mise à jour, Microsoft rend visible sa suite auprès du très grand public en un claquement de doigts. Alors que la part de marché sous Linux est tellement ridicule que cela ne pertube pas le marché des suites Offices.

    Le PDG se dit faire des bonnes actions, d'employer du monde mais comme le dit Mingolito, il y a des choses ou ils enfreint certaines règles du marché
    Essayons de ne pas être hors sujet, mais juste pour bien remettre en contexte, ces raccourcis web sont là depuis la may update. Une installation de la 2004 met ces raccourcis web.
    Ca ne fait que 5 mois que c'est présent. Peut-être que plein de gens viennent de passer en 2004, je ne sais pas mais en tout cas, c'est là depuis mai.

    Quant à linux, il ne faut pas occulter ce qu'on reproche à microsoft (le choix d'autoriser ou pas l'installation de quelque chose) sous prétexte que cela ne perturbe pas les parts de marché.

    Les règles du marché, suffit pas juste de dire qu'il les enfreint, il faut en apporter la preuve. Sinon on appel ca de la diffamation.

    J'ai l'impression que par ce que c'est microsoft, on aurais un droit à cracher dessus. Pourtant je vois Apple faire pire (pas dans macos hein, dans leur écosystème) et cela ne choque pas trop.
    On s'émeu du grain de sable chez MS alors que la montagne chez Apple on la vois et on se dit "trop gros pour être vrai".

  9. #9
    Membre actif
    Je n'y crois personnellement pas. Certaines entreprises ne sont pas mal avec les employés, mais ce n'est certainement pas en jouant aux bons garçons qu'Amazon et Microsoft se font des milliards.

    Amazon, qui a signé cette merveilleuse entente exploite encore ses employés dans ses entrepôts afin d'être le plus compétitif possible. Leurs prix si concurrentiels sont en train de démolir les entreprises locales. Mais c'est vrai que c'est pratique et facile d'accès Amazon. Et je ne fais pas l’hypocrite. Je vous l'avoue ici et maintenant que j'utilise moi aussi Amazon. C'est effectivement si pratique.

    Non, je n'y crois pas à cette nouvelle philosophie. Comme on dit en anglais You can talk the talk, but can you walk the walk?, ou en bon québécois: Est-ce que les bottines suivent les babines?. La seule chance de faire en sorte que ces entreprises se soucis véritablement de leur milieu, à mon humble avis, c'est de les forcer à adopter des pratiques éthiques à travers nos gouvernements et nos lois.

    Mais enfin, c'est mon opinion...

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Quoi que l'on puisse en penser, et penser de Microsoft, je trouve qu'il est plutôt satisfaisant d'entendre un autre son de cloche de la part de grands Patrons, que celui que l'on a en France avec le MEDEF dont la politique est "Tout pour ma pomme et celle de mes actionnaires, et que les salariés crèvent la dalle, on s'en fout, y a plein de chômage".

    Mais, il faut voir dans les actes, ce que cela donnera. Les paroles sont toujours belles, les actes, eux, ont les attend souvent longtemps, mais alors longtemps longtemps longtemps
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  11. #11
    Membre extrêmement actif
    Entre ça, l'ouverture sur l'open-source, les jeux vidéo qui ont cessé d'être des exclusivités Xbox et sont maintenant systématiquement disponible sur pc, il y a vraiment un directeur qui a dû se prendre un coup sur la tête chez Microsoft.
    Citation Envoyé par Un expert en programmation
    D'ailleurs il croit toujours que le JS c'est de la POO

  12. #12
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    Justement, il parait que comme c'est gratuit, sous linux tu dois juste fermer ta bouche sur l'installation de logiciel tel thunerbird, libreoffice.
    Non, encore une fois c'est juste qu'il est parfaitement possible d'installer une distribution linux sans Firefox ni libreOffice, et que si tu as juste cliqué sur "suivant" et que tu veux les désinstaller, la procédure est la même que pour n'importe quelle application: Microsoft ne peut pas en dire autant pour IE ou Edge, la procédure est compliquée... quand elle existe.

    Et puis Linux ne va pas rajouter une application, ou même une simple icône, longtemps après que tu ais choisi de désinstaller une application ou de ne jamais l'installer.

    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    Ho mon dieu, une entreprise qui veut en concurrencer une autre. Quel crime de lèse majesté.
    Non, justement, Microsoft ne veut concurrencer personne (ou plus exactement, ne pas avoir de concurrent)

    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    Mais je ne me fait pas de bile. En Belgique un politique à dit que lorsqu'on veut trouver de l'argent, on va le chercher chez les classes moyennes.
    Nous passerons tous à la caisse.
    Ah bon vous avez encore des politiques en Belgique? Enfin, au niveau national, pas des provinces?
    Enfin dans le genre donneur de leçons, Bruxelles en tient une bonne couche...

    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    Quant à linux, il ne faut pas occulter ce qu'on reproche à microsoft (le choix d'autoriser ou pas l'installation de quelque chose) sous prétexte que cela ne perturbe pas les parts de marché.
    Plutôt le choix de ne pas installer quelque chose. Et Linux le permet, pas Microsoft. Mais c'est vrai qu'il faut voir la case à cocher...

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Quoi que l'on puisse en penser, et penser de Microsoft, je trouve qu'il est plutôt satisfaisant d'entendre un autre son de cloche de la part de grands Patrons, que celui que l'on a en France avec le MEDEF dont la politique est "Tout pour ma pomme et celle de mes actionnaires, et que les salariés crèvent la dalle, on s'en fout, y a plein de chômage".
    Au moment de la présidentielle de 2012, j'ai entendu Mme Parisot éprouver de l'intérêt pour le programme de Benoît Hamon. Évidemment elle n'était plus présidente du MEDEF à ce moment-là. Et pas question de remettre en question ses actions passées, et encore moins celles de ses successeurs. Alors le "faites ce que je dis, pas ce que je fais" (ou dans son cas, ce que j'ai fait), je n'y crois pas trop, ça s'appelle de l'hypocrisie.

  13. #13
    Membre régulier
    Microsoft doit prendre en consideration la petition émise par la free soft fondation
    Afin de mettre windows XP et 7 en open source
    Et il faut pas oublier non plus les enfants exploiter en Chine pour produire des Xbox et autres gadjets
    Les mines de coltan exploiter a outrance en rdc , et qui ont provoquer une guerre civile en plus de l'esclavagisme des enfant qui travaillent dans des mines pendant 12 heures , le coltant vendu par un réseau mafieux a a peine 1% de son prix réel avec la complicité des entreprise multinationnale et des pays développé
    Les états unis ne sont pas le centre du monde , y'as aussi d'autre pays a développé
    Les entreprise multinationale sont un patrimoine mondiale et non exclusive aux état unis
    Normalement par respect aux fournisseurs ils devrait délocaliser leur siège dans un pays neutre telle que la suisse , ce sera un geste symbolique et amicale pour des entreprise en faveur du développement locale , et la lutte contre la pauvreté et les inégalités dans le monde , nous sommes pour des entreprise plus humaines plus sociale , et qui préservent notre environnement et améliore la qualité de vie et l'indice de bien être dans le monde entier

###raw>template_hook.ano_emploi###