Linux 5.9 est disponible. Cette version augmente les performances du processeur avec la prise en charge de FSGSBASE
et comporte diverses nouvelles fonctionnalités et améliorations

Linus Torvalds a annoncé la disponibilité de Linux 5.9 dans une liste de diffusion, une version qui introduit diverses nouvelles fonctionnalités et améliorations, ainsi que de nouveaux pilotes en plus des mises à jour de pilote :

« OK, donc je vais être honnête - j'avais espéré un peu moins de changements la semaine dernière, mais en même temps il ne semble pas vraiment y avoir quelque chose de particulièrement effrayant ici. C'est juste plus de commits et plus de lignes que je n’aurais souhaité voir changés.

« La majeure partie de ceux-ci sont des correctifs de réseau que j'avais déjà mentionnés comme étant "en attente " dans les notes de version rc8 le week-end dernier. En fait, environ la moitié du patch (et probablement plus en termes de commits) provient des trucs sur le réseau (aussi bien sur les pilotes qu’ailleurs).

« En dehors de cela, la chose la plus visible est la réintégration du pilote fbdev amba-clcd - c'est un patch notable, mais il s’agit fondamentalement d’un retour ».

Le développement du noyau Linux 5.9 a débuté il y a environ deux mois lorsque Linus Torvalds a annoncé le premier jalon de Release Candidate (RC). Après pas moins de huit RC, la version finale du noyau est maintenant disponible et elle devrait être embarquée dans certaines des distributions Linux les plus populaires au courant des prochaines semaines.

En ce qui concerne les points forts de Linux 5.9, il existe une prise en charge de l'architecture Unicore, une prise en charge de la compression Zstandard (Zsdt) pour la construction de noyaux x86, une prise en charge complète des opérations de lecture asynchrones tamponnées dans le sous-système io_uring, ainsi qu'une nouvelle option rescue=mount et diverses améliorations de performances pour le système de fichiers Btrfs.


Il existe également une prise en charge des instructions x86 FSGSBASE, une prise en charge de la capacité pour le planificateur d'échéance, un nouveau bouton sysctl, une prise en charge du chiffrement en ligne pour les systèmes de fichiers EXT4 et F2FS, une prise en charge des contrôleurs de mémoire externes NVIDIA Tegra210 et une prise en charge des régulateurs de contrôleurs intégrés Chrome OS.

De plus, Linux 5.9 apporte un nouvel appel système close_range(), la prise en charge des VPU Intel « Keem Bay » Movidius, la prise en charge du protocole de redondance parallèle, la prise en charge des itérateurs BPF dans les sockets TCP et UDP, la prise en charge des attributs étendus pour les clients NFS 4.2, et schedutil comme régulateur de fréquence CPU par défaut pour les architectures ARM et AArch64 (ARM64).

Bien sûr, de nombreux pilotes nouveaux et mis à jour sont inclus dans cette nouvelle
version majeure du noyau pour ajouter la prise en charge de composants matériels plus nombreux et plus récents. Quelques fonctionnalités liées à la sécurité sont également présentes, ainsi que les correctifs de bogues habituels et les modifications internes du noyau.

Certains des changements les plus notables de la version Linux 5.9 incluent :
  • la prise en charge de la compression zstd pour le noyau et initramfs pour des temps de démarrage plus rapides
  • la prise en charge initiale des cartes graphiques AMD Radeon RX 6000
  • la prise en charge initiale de l'architecture Intel Emmitsburg qui semble utiliser une partie de la même adresse IP que dans Ice Lake et Cannon Lake.
  • la prise en charge du GPU pour les processeurs Rocket Lake

Vous pouvez télécharger le noyau Linux 5.9 dès maintenant sur kernel.org, si vous avez envie de compiler votre propre noyau. Pour les autres, vous pouvez attendre que le noyau Linux 5.9 en version stable arrive dans les référentiels de logiciels stables de votre distribution GNU / Linux avant de mettre à niveau depuis une version précédente. Linux 5.10 devrait arriver à la mi-décembre ou vers les congés de Noël.

Sources du noyau Linux 5.9

Sources : notes de version, annonce de Linus Torvalds