Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

[enseignement] debunk -- reconnaissance de forme / reconnaissance faciale


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Membre habitué
    [enseignement] debunk -- reconnaissance de forme / reconnaissance faciale
    Salutations !!

    Je suis enseignant en Sciences Informatiques, j'ai des élèves qui s'intérrogent sur ce qu'on leur présente comme de "l'intelligence artificielle"
    que je considère moi-même comme un "fourre-tout" qui compose l'ensemble de ce que j'appelle "les technologies par encore au point mais
    qui devraient l'être dans quelques années".

    Il est question ici de ces documentaires que je qualifierais de "douteux" concernant la confusion entre d'une part les technologies liées à la reconnaissance
    des formes, la reconnaissance faciale et d'autre part la surveillance de masse qui, pour moi, sont deux choses complètement différentes.

    Il est très difficile en tant que professeur (enseignant soyons tout de même humble) passionné d'informatique, de laisser ses convictions profondes de côté
    lorsque vos élèves sont persuadés que les séries et films/livres de SF semblent avoir leur mirroir dans la société, alors que vous même avez un sérieux doute
    à ce propos.

    Ce forum contient assez bien de relais sur l'actualité, j'ai pas encore tout lu non plus, mais j'ai des livres et des thèses sur le sujet qui me permettent de
    débrouissailler ce que je peux qualifier de "fake" et de "propagande" hors de ce qui "fonctionne" actuellement.

    Voici la question précise relative au documentaire vu par un de mes élèves intitulé "sept milliards de suspects" (7 billions of suspects) que je me suis
    empressé de regarder.

    "m'sieur est-ce que c'est vrai que nous n'aurons plus le droit de ne rien faire à cause de l'intelligence artificielle ?"

    De ce que je me rappelle, j'ai argumenté (j'ai essayé de condenser et structurer) de cette manière:

    ...il faut faire attention à ne pas tout condondre... dans la majorité des extraits que j'ai vu, rien ne nous indique qu'un ordinateur soit capable, sans apprentissage préalable
    de savoir que tu t'appelles R. T. et que ton numéro national c'est xxxxxx-yyy-zz rien qu'en déterminant les contours de ton visage quand tu te tiens sans bouger face à une
    caméra spécialement conçue pour le traitement des photos d'identité/passeport/carte d'accès...

    Il est très facile d'utilser un programme capable de dissocier une personne d'une bouteille et d'une voiture à l'heure d'aujourd'hui, j'ai écrit un programme en python qui leur a démontré
    qu'en vingt secondes une image de la classe se retrouvait traitée comme dans les extraits qu'ils ont vu dans ce documentaire que j'ai repassé à toute la classe.
    Chaque élève s'est vu "encadré" avec l'indication "personne", les cannettes et les ordinateurs eux ont été qualifiés de "bottle" ou "boxes"...

    Bon, c'était pas du temps réel, mais je sais qu'avec une bonne carte graphique ou une grappe de bonnes cartes graphiques, et une bonne carte d'acquisition vidéo (un langage de programmation permettant
    parallélisme, un bon compilateur, un os temps réel) ce genre de traitement peut être effectué sans trop de latence, quasiment en "temps réel". Je leur ai dit, imaginez maintenant qu'au lieu de "person-00" et
    "person-01" vous ayez des glyphes en chinois ou mandarain et qu'une voix off vous disait que "l'ordinateur à reconnu F. D et A . B ?"...

    Il est clair que la reconnaissance des formes est arrivée à maturité avec les "smile boxes" des mobiles et les outils permettant aux jeunes filles de se tranformer en licornes en temps réel... mais
    ce n'est pas la même chose que de pouvoir identifier une personne en temps réel sans connexion avec un réseau informatique et des bases de données contenant les datas avec lesquelles
    elles peuvent formellement vous identifer et fournir votre numéro national, numéro de carte bancaire, de crédit, et dérouler toutes les étapes de votre vie en un clin d'oeil.

    Dans l'automobile, l'aéronautique, le spatial, il est possible de détecter des objets en "temps réel", j'ai vu fonctionner des logiciels qui m'ont l'air plausibles, mais ils ne font "que" détecter les différents objets
    qui sont dans le "champs de vision" de la caméra... concernant les "numéros de plaque de voiture" pour la fraude à l'assurance, les permis de conduire, les voitures immatriculées sont tous stockés dans une base
    de données dont la police à accès. C'est complètement différent même si les caméras font de l'OCR concernant les plaques d'immatriculation... c'est pas nouveau et les OCR fonctionnent très bien pour
    les utiliser fréquemment et pour avoir travaillé pour IRIS qui est pas en reste dans le domaine.

    Concernant les divers documentaires regardés, j'apparente cela à de la désinformation (information biaisée tout au plus) de la propagande (la Chine est un ennemi idéologique et commercial) et un vecteur
    anxiogène pour ceux et celles qui ont déjà une vision de l'informatique assez négative. En plus avec ce coronavirus les complotistes y vont plein gaz...

    1984, a brave new world, le prisonnier, les envahisseurs, IA, et toutes les séries, films, livres soi-disant d'anticipation n'ont pu apporter que plus de confusion entre l'imaginaire et la réalité d'aujourd'hui.
    Même si l'ultra digitalisation la dématérialisation, l'impact écologique certain des nouvelles technologies, ne gomment pas l'exagération -- de mon point de vue -- de l'impact de la reconnaissance des formes
    dans notre vie de tous les jours. (dans les aéroports et gares internationales je donne encore ma carte d'identité, je ne suis pas interrogé par un cyborg du FBI ou du MI6 !!).

  2. #2
    Responsable Qt & Livres



    Citation Envoyé par hurukan Voir le message
    Je suis enseignant en Sciences Informatiques, j'ai des élèves qui s'intérrogent sur ce qu'on leur présente comme de "l'intelligence artificielle"
    que je considère moi-même comme un "fourre-tout" qui compose l'ensemble de ce que j'appelle "les technologies par encore au point mais
    qui devraient l'être dans quelques années".
    L'intelligence artificielle n'est pas exactement neuve ou pas au point : des machines peuvent jouer aux échecs depuis les années 1950, les premiers réseaux de neurones datent aussi des années 1950, la programmation linéaire des années 1940. Tu parles aussi d'OCR : c'est de l'intelligence artificielle et ça fonctionne plus que raisonnablement bien ; la même chose pour la reconnaissance vocale. Par contre, ce qui n'est pas du tout au point, c'est l'intelligence artificielle générale : un seul système qui pourrait résoudre n'importe quelle tâche. Mais oui, l'IA, c'est un gros fourre-tout : tout ce qu'un humain arrive à faire, mais une machine pas aussi facilement (c'est-à-dire pas en quelques lignes d'assembleur), c'est de l'IA.
    Vous souhaitez participer aux rubriques Qt (tutoriels, FAQ, traductions) ou HPC ? Contactez-moi par MP.

    Créer des applications graphiques en Python avec PyQt5
    Créer des applications avec Qt 5.

    Pas de question d'ordre technique par MP !

  3. #3
    Membre du Club
    La hype ou la séduction des investisseurs
    Tout a commencé avec les systèmes de mesures de la satisfaction de netflix et l'échantillonnage.
    La reconnaissance faciale a un taux d'erreur de 90 % surtout sur la peau sombre .... les dev n'ont pas repris la biométrie judiciaire déjà établie dans les années 1950 et ne codent pas les signes particuliers. Le traitement automatique du langage prend de fait les pages Web à un instant T avec les relations erronées à la base de syllogismes sans reproduction des analyses ni qualification de la données. Les seuls cas d'usages sont la chasse aux clauses juridiques interdites. L'intelligence artificielle est un fourre tout et incapable d'analyse

###raw>template_hook.ano_emploi###