Les ordinateurs centraux restent courants dans l'environnement commercial numérique, selon une enquête de BMC

Une nouvelle enquête menée auprès de plus de 1 000 cadres et praticiens des TI montre que 90 % des personnes interrogées considèrent l'ordinateur central comme une plate-forme de croissance et d'applications à long terme.

L'enquête annuelle sur les ordinateurs centraux de la société de solutions informatiques BMC montre également que plus de la moitié des personnes interrogées ont augmenté de 25 % ou plus le volume des données et des transactions de la plate-forme des ordinateurs centraux, ce qui témoigne de son importance constante dans l'environnement commercial numérique.

La modernisation des ordinateurs centraux continue de jouer un rôle clé dans les priorités des personnes interrogées, la nécessité de mettre en œuvre des stratégies d'intelligence artificielle et d'apprentissage machine ayant augmenté de 8 % par an.


63 % des personnes interrogées déclarent que la sécurité et la conformité sont leurs principales priorités en matière de systèmes centraux. Bien que le système central ait la réputation d'être une plate-forme naturellement sécurisée, les personnes interrogées constatent qu'il est de plus en plus nécessaire de renforcer ses "murs". En effet, pour la première fois en 15 ans d'histoire de l'enquête BMC, la sécurité a dépassé l'optimisation des coûts en tant que priorité principale des systèmes centraux.

"Les premiers résultats ont été partagés avec les principaux analystes du secteur et les principaux clients de notre conseil exécutif des systèmes centraux afin de valider les conclusions avec le sentiment du marché", déclare John McKenny, vice-président de la division "Innovation et stratégie des mainframes" de BMC. "Ces conversations ont permis de consolider les conclusions de l'étude selon lesquelles les perspectives positives et la croissance de la plate-forme sont largement dues à la nécessité de créer des expériences numériques intuitives et centrées sur le client. Le système central continue de briller par son caractère innovant, sa souplesse et sa sécurité et constitue un élément essentiel de la réussite numérique".

L'enquête révèle également certaines évolutions démographiques dans le fonctionnement des ordinateurs centraux, puisque des employés plus jeunes et moins expérimentés remplacent les employés seniors qui partent. La proportion de femmes interrogées est également plus élevée que l'année dernière.

"L'écosystème IBM Z continue d'évoluer pour supporter un cloud moderne et hybride. Mais c'est plus que cela, car les praticiens qui dirigent IBM Z évoluent également pour représenter la main-d'œuvre moderne - avec 40 % de femmes et plus d'un tiers de personnes ayant moins de cinq ans d'expérience sur la plate-forme Z", explique Ross Mauri, directeur général d'IBM Z et de LinuxONE.

Retrouvez l'intégralité des résultats du rapport

Source : BMC

Et vous?

Que pensez-vous de cette étude ?
Les systèmes centraux ont-ils toujours leur avenir avec l'avènement du cloud ?