Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Communiqués de presse

    66 % des organisations ont augmenté ou n'ont pas modifié leurs investissements en IA depuis la pandémie
    66 % des organisations ont augmenté ou n'ont pas modifié leurs investissements en matière d'intelligence artificielle depuis le début de la COVID-19, selon Gartner

    L'optimisation des coûts, l'expérience client et la croissance des revenus sont les principaux domaines d'action des initiatives d'IA

    Un sondage de Gartner, Inc. réalisé le 24 septembre 2020 auprès d'environ 200 professionnels du monde des affaires et des technologies de l'information a révélé que 24 % des organisations interrogées ont augmenté leurs investissements en intelligence artificielle (IA) et 42 % les ont maintenus inchangés depuis le début de COVID-19. La croissance - à savoir l'expérience et la fidélisation des clients, et la croissance des revenus - ainsi que l'optimisation des coûts ont été les principaux domaines d'intérêt de leurs initiatives d'intelligence artificielle actuelles.

    Au cours des six à neuf prochains mois, 75 % des personnes interrogées poursuivront ou lanceront de nouvelles initiatives d'IA alors qu'elles entrent dans la phase de renouvellement du plan de relance post-pandémique de leur organisation.


    "L'investissement des entreprises dans l'IA s'est poursuivi sans relâche malgré la crise", a déclaré Frances Karamouzis, éminente vice-présidente de la recherche au Gartner. "Cependant, la plus grande difficulté pour faire passer les initiatives d'IA en production est l'incapacité des organisations à relier ces investissements à la valeur commerciale."

    Soixante-dix-neuf pour cent des personnes interrogées ont déclaré que leur organisation explorait ou pilotait des projets d'IA, alors que seulement 21 % ont déclaré que leurs initiatives d'IA étaient en cours de production.

    Le manque de talent en matière d'IA est un mythe

    Les avancées minimales réalisées par les organisations dans l'opérationnalisation de l'IA ne peuvent pas nécessairement être attribuées au manque de talents en IA. Une enquête Gartner réalisée en novembre et décembre 2019 auprès de 607 responsables informatiques a révélé que seuls 7 % des personnes interrogées ont déclaré que les compétences limitées en matière d'AI constituaient un obstacle à la mise en œuvre de l'AI.

    En revanche, les problèmes de sécurité et de confidentialité, ainsi que la complexité de l'intégration de l'IA dans l'infrastructure existante, figurent en tête de liste.

    "Le talent en IA n'est pas une chose unique, il est multiple", a déclaré Erick Brethenoux, vice-président de la recherche chez Gartner. "La plus grande erreur dans le processus de développement de l'IA est la recherche de "licornes", c'est-à-dire la combinaison parfaite de compétences en IA, en commerce et en informatique, toutes présentes dans une seule ressource. Comme cette idée est impossible à réaliser, il faut plutôt s'efforcer de réunir une combinaison équilibrée de ces compétences pour garantir des résultats".

    Les organisations dont le niveau de maturité en matière d'IA est le plus faible ne connaissent pas de pénurie de compétences en IA, 56 % d'entre elles déclarant qu'elles ont suffisamment de talents ou qu'elles peuvent facilement embaucher ou former des talents en IA. Le niveau de compétences en IA augmente au fur et à mesure que les organisations gagnent en maturité, et 89 % d'entre elles n'ont aucun problème à acquérir des compétences en IA au niveau de maturité le plus élevé.

    Source : Gartner

    Et vous ?

    Pensez-vous que le manque de talents en IA n'est pas un fait ?
    Quels autres obstacles autres que la sécurité et la complexité de l'intégration empêchent ou retardent les avancées de l'IA ?
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert confirmé
    Il s'agit d'une étude portant sur les Etats-Unis qui doit être plus fourni en ressources IA que le reste du monde proportionnellement. Mais il est vrai que la recherche du mouton à 5 pattes devient mission impossible pour le recruteur donc il y a encore cette idée de pénurie de ressources.

    Une simple recherche sur Indeed montre la nécessité de connaître l'IA mais de multiples options (langages, outils, etc...) s'ajoutent.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  3. #3
    Membre éclairé
    66 % des organisations ont diminué ou n'ont pas modifié leurs investissements en matière d'intelligence artificielle depuis le début de la COVID-19, selon Gartner
    Encore un titre qui veut influencer le lecteur de la part de Gartner en faisait croire que tout le monde se rue sur l'IA. Sauf que 42% n'ont pas bougé, donc avec les 24% qui ont augmenté, cela nous donne 24% qui ont diminué. On peut donc écrire le même titre à l'envers et faire dire l'opposé au reste de l'article. Autrement dit, il n'y à aucune rapport mesurable entre COVID et investissement dans l'IA.

###raw>template_hook.ano_emploi###