Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Emploi Discussion :

Freelance, bonne ou mauvaise période ?


Sujet :

Emploi

  1. #1
    Nouveau membre du Club
    Freelance, bonne ou mauvaise période ?
    Bonjour à tous,

    Je sollicite la communauté Developpez pour récolter vos avis sur le fait de se lancer en freelance/portage dans les prochains mois.

    Je me présente rapidement, j'ai 8ans d'XP dans le domaine Java/J2EE principalement dans le domaine du E-commerce sur des solutions marchés (Hybris, Salesforce...) . J'ai aujourd'hui un poste de techlead et encadre une équipe de plusieurs développeurs dans une grande SSII. J'ai à mon actif plusieurs missions réussis pour des grands comptes sur la métropole Lilloise et Paris.

    J'ai un profil assez polyvalent, développeur, manager, scrum master, formateur, recruteur... qui fait que j'ai toujours réussis a trouver des missions facilement (j'ai du avoir 1mois d'interco en tout et pour tout) qui plait beaucoups aux mondes des SSII mais malheureusement je n'y trouve plus mon compte. Tant en terme de formation, de rémunération et de politique. J'aimerais donc me lancer à mon compte en tant que développeur expérimenté si possible en 4/5ème afin de dégager du temps pour moi perso et pour me former ou réfléchir à des projets plus persos.

    J'ouvre donc un petit sondage /débat pour récolter vos feedbacks. De mon point de vue, le marché des profils techniques expérimentés se porte plutôt bien et la plupart des personnes indépendants dans mon entourage ne s'est finalement trouvé que peu impacté par la "crise". Or cette crise, tout le monde en parle et c'est un bel argument aussi dans les ESN pour baisser les salaires et demander encore plus de contraintes.

    Et vous ? Qu'en pensez vous ? Quel est votre avis ?

    Bon dimanche à tous !

  2. #2
    Membre émérite
    Bonjour, je pense que le marché est propice aux missions car on me contacte dans ce que je fais pour des missions mais il faut être mobile.

    Je vis en non meublé et j'envisage des meublés, comme vous je suis au chaud mais je réfléchis car le portage c'est le choix des missions. J'attends Mars pour le moment, je souhaite aussi m'orienter sur un autre domaine c'est pour ça que j'attends un peu. Mais dans certains endroits il n'y a pas d'offre locative.

    Donc en résumé bonne mais sous réserve de ne pas avoir de vie de famille et d'opter pour des meublés sauf si marché spécifique RP.

    A+

  3. #3
    Expert éminent sénior
    bonjour théoriquement oui les entreprises clientes auront de plus en plus besoin de faire appel à des freelances.
    Le problème c'est que le marché de l'emploi et du service informatique est dominé par les sociétés de services info il y a tout un fil de discussion à ce sujet.
    Donc sans passer par un intermédiaire ça me parait difficile.
    Faut pas perdre de vue que la SSII/ESN doit prendre sa marge sur le taux moyen journalier...et le problème de cela c'est l'inflation du coût du travail.
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    ( A Einstein)

  4. #4
    Membre émérite
    Oui ce sont les ssiis qui contactent, une entreprise cliente ne contacte jamais en direct ou à moins de connaitre un indépendant qui a développé une appli chez elle et qu'elle connait. Pour des missions il faut passer par les ssiis sans en privilégier et viser les petites. Là sur linkedin on me propose des missions de 6 mois à plusieurs années mais j'attends car je finalise une formation et donc je n'ai pas le temps. Mais avec une bonne expérience normalement en informatique il y a moyen de vivre de missions. Et puis il y aussi le marché de la formation pour les compléments de revenu. Sur Linkedin j'ai pris contact avec un prof qui envisage l'auto-entreprenariat et commence déjà à vivre de la formation.

    Le seul hic est comme je le disais la mobilité: moi toutes les régions ne me plaisent pas et dernièrement j'ai vu une annonce où ça matchait 100% mais impossible de trouver un logement à louer car c'est un trou paumé et ce ne sont que des proprios.

    A+

  5. #5
    Nouveau membre du Club
    Bonjour

    Merci pour ces premiers retours,

    Olivier50 : concernant la mobilité je ne pense pas être impacté, la métropole Lilloise comporte pas mal de client dans le domaine du retail, il y a donc un bassin d'emploi assez conséquent. Au pire du pire sinon sur Paris, dans ce cas je verrais pour négocier du télétravail.

    MatM : effectivement dans un premier temps je ne pense pas avoir suffisamment de contact pour passer outre les intermédiaires (et encore...) dans ce cas je pense partir potentiellement sur du portage. J'ai un peu fouillé les threads sur le sujet à la fois sur ce forum et sur celui de freelance info. En parlant de marge et de TJM, pour toi quel serait la fourchette que je pourrais demandé et à partir de quel taux de commission je dois m'offusquer ?

    Bonne journée !

  6. #6
    Expert éminent sénior
    Salut Knives pour le TJM il faut aller sur des sites internet ( comme M**T) de free-lances et se comparer avec les autres freelances.
    Si vous avez de l'expérience vous pouvez prétendre à un TJM un peu plus élevé que les autres profils.
    Mais en général sur les sites de freelances il y a un certain nombre de personnes qui ont de l'expérience.
    Donc accepter un rabais sur le TJM éventuellement.
    En étant freelance eh bien on a un rôle technico-commercial quelque part.

    Je me permets une petite dérive du sujet principal c'est comme vendre un jeu que l'on a développé sur une plateforme comme Steam...
    si vous avez un prix de vente trop bas le joueur va penser que le jeu est de mauvaise qualité, si le prix est trop haut le joueur va comparer celui-ci aux prix pratiqués par des gros studios de développement.
    Mais la personne humaine et un produit de consommation évidemment ça ne se compare pas
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    ( A Einstein)

  7. #7
    Expert éminent sénior
    Bonjour Knives59,

    Si tu penses avoir un bon ressenti lorsque tu es en SSII (plusieurs possibilités d'avoir des entretiens, prise de contact assez fréquente) alors oui ce peut être une idée de passer en tant que freelance. Le mieux, idéalement, c'est d'avoir un bon annuaire de contacts : rappeler ses anciens collègues, voire ses anciens chefs de projet si ça se passe bien.

    Tu trouveras plutôt ton compte sur des sites tels que freelance-info, plus que sur Malt (je ne sais pas si Mat.M a "censuré" ou si c'est un modérateur, mais en même temps c'est pas le même type de proposition de poste qu'on trouve...).

    Concernant ton passage au 4/5ème ça peut être un sujet un peu sensible, tout dépend du besoin des clients. Certains demandent une quasi omniprésence, même les jours où il y a pas de tâches, mais ça je te l'apprends sûrement pas moi de mon côté on m'a imposé un 3/5ème parce qu'il y avait une baisse subite du budget. On s'est ensuite fait avoir en nous disant "bah puisque vous êtes au 3/5ème c'est que vous bossez pas", et on nous a viré après qu'on ait sauvé les fesses des autres équipes en faisant leur taf à leur place mais je comprends ce plaisir de bosser un jour de moins (moi personnellement je m'en servais autant pour apprendre le python à côté, lire des bouquins d'architecture SI que pour aller au ciné le lundi à 10h du mat )

    Donc charge à toi de penser le mieux : soit tu en parles en entretien, soit tu le dis pas et tu poses des jours en loucedé, ou alors tu montres bien tes compétences pendant 6 mois puis demande à voir si tu peux réduire ta charge. De toute façon, ton client te demandera sûrement de faire un peu d'efforts la veille ou le lendemain puis encore une fois, s'il te demande de venir, voici la devise du freelance : Une journée travaillée, c'est une journée facturée.

    Il y a même des clients qui cherchent des chefs de projet à 1/5e
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  8. #8
    Expert éminent sénior
    bonsoir Glutinus non c'est moi qui est mis une étoile , rien de la part de la modération
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    ( A Einstein)

  9. #9
    Nouveau membre du Club
    Bonjour

    Merci pour vos retours.

    Mat.M > Effectivement le positionnement du TJM est très important. Derrière le prix il y'a plusieurs composantes qui se cache, la qualité du "produit", son "packaging", son "image de marque" ... J'vais continuer à prospecter pour voir mais j'imagine une fourchette de 500 à 650€ (pas en dessous)

    Glutinus > Merci pour les infos, effectivement le 4/5 eme peut être un frein mais ca dépend aussi du contexte projet j'imagine. Dans un build ca me parait serré, sur une TMA c'est déjà plus négociables. L'avantage en "free" c'est de pouvoir "changer" plus facilement en fonction des opportunités. Mais c'est un point qui m'intéresse effectivement pour les auto formations aussi.

    Actuellement je vois que le "mauvaise période" l'emporte. N'hésitez pas à compléter vos analyses du pourquoi. Par ailleurs, quelles sont vos retours sur le portage salariale pour "commencer". Mon entourage me le recommande mais qu'en est t'il sur le long terme ?

  10. #10
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Knives59 Voir le message
    Actuellement je vois que le "mauvaise période" l'emporte. N'hésitez pas à compléter vos analyses du pourquoi.
    5 lettres 2 chiffres : COVID19
    Des clients qui ralentissent les projets, qui sortent des prestas...
    Y aura toujours besoin de changer un presta arrivé à terme de ses 2/3 ans sur un pôle maintenance/production, mais pour les nouveaux projets c'est fichu. Donc le taux d'intercontrat monte (ce qui, encore une fois, ne veut pas dire qu'on ne peut pas trouver chaussure à son pied...)
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  11. #11
    Expert éminent sénior
    +1 avec Glutinus, comme toujours.

    La période est globalement mauvaise. Certains business continuent à fleurir, et si on est dans une de ces branches, alors le "mauvais" se transforme en "bon". Les gars qui m'ont interviewé il y a 10 jours (et regardent encore mon profil linkedin tous les jours, je sens qu'ils hésitent, ça me fait marrer) ont 7 postes ouverts, pour une boite d'une quarantaine de personnes. Un secteur porteur (que je ne vais pas donner, ça les doxxerait). Si on a de la valeur ajouter dans un de ces domaines, tout va bien.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

###raw>template_hook.ano_emploi###