Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    L'Inde prévoit de lancer son propre app store comme alternative à Google, Apple et Now
    L'Inde prévoit de lancer son propre app store comme alternative à Google, Apple et Now
    le magasin ne facturerait pas les frais de 30 % pour héberger des applications contrairement à Google ou Apple

    Cette décennie pourrait être celle pendant laquelle l’hégémonie de Google et d’Apple sur les marchés d’applications pour les appareils iOS et Android va baisser de façon drastique. Alors que Google et Apple sont actuellement la cible de nombreux procès et enquêtes antitrust, mais aussi talonnés de plusieurs côtés par des concurrents, les gouvernements pourraient aussi s'immiscer bientôt dans la danse. En effet, l’Inde étudierait actuellement la possibilité de lancer son propre magasin d’applications mobiles comme alternative à Google, Apple et Now (Nvidia). Mauvaise nouvelle pour les GAFAM ?

    Selon un rapport de Reuters ce jeudi, l'Inde est ouverte au lancement de son propre magasin d'applications mobiles ou encore à l'expansion d'une boutique existante. Bien sûr, le pays se dit prêt à faire cela si et seulement s’il reçoit assez de demandes d'entreprises nationales pour une alternative à l’App Store et au Play Store. Selon le média, ces informations proviennent d’un haut fonctionnaire du gouvernement. Cela pourrait être un coup dur pour Apple et Google, car l’Inde est un grand marché avec une forte demande de smartphones et donc d’applications mobiles.

    Le pays compte quelque 500 millions d'utilisateurs de smartphones, dont la plupart utilisent la plateforme Android de Google. Mais de nombreuses startups indiennes ont critiqué Google pour des politiques qui, selon elles, freinent leur croissance. Paytm, l'une des principales sociétés de paiement indiennes a protesté, soutenue par SoftBank, contre la décision du géant américain de la technologie de retirer son application pendant quelques heures le mois dernier, invoquant des violations des politiques de jeu. Une chose que l’Inde veut désormais éviter à ses entreprises.


    Paytm n’a jamais été d’accord avec l'évaluation de Google, mais a supprimé certaines promotions pour que son application soit rétablie. Le fondateur de l'entreprise, Vijay Shekhar Sharma, a déclaré dans des interviews que Google agissait à la fois comme « juge, jury et bourreau ». Sans citer nommément Paytm, Google a déclaré plus tard que ses politiques visaient à protéger les utilisateurs de son magasin d’applications mobiles de tout préjudice potentiel et qu'elles étaient appliquées et mises en œuvre de manière cohérente pour tous les développeurs.

    En outre, Google s’apprête désormais à rejoindre totalement Apple dans sa politique sur les paiements in-app. Le géant de la recherche a déclaré cette semaine qu'il appliquera une politique qui prélèvera une commission de 30 % sur les paiements effectués dans les applications de sa boutique Android, pour les 3 % de développeurs qui n'étaient pas concernés. C’est cette même politique qui fait actuellement l’objet d’une bataille entre Epic Games, le créateur de la franchise Fortnite et Apple. Afin de passer outre cette commission de 30 %, Epic a mis en place son propre système de paiement in-app, mais ce comportement n’a pas ravi Apple qui, on le sait, tire des milliards de dollars de l’App Store chaque année.

    Les relations entre les deux entreprises se sont très vite détériorées, Apple cherchant à protéger son modèle économique, car s’il laissait passer, Epic pourrait ainsi pousser d’autres sociétés ou développeurs distribuant leurs applications via l’App Store à vouloir aussi un traitement de faveur ou bien à développer un système de contournement des 30 % de commissions. Pour cela, Apple a supprimé le compte développeur d’Epic et a retiré Fortnite de l'App Store ; tandis qu’Epic s’est lancé dans une vague campagne de dénigrement de la marque à la pomme, récoltant le soutien d’autres entreprises en chemin.

    Pour en revenir au sujet, Reuters a ajouté que la source proche du dossier a aussi déclaré que, pour l’instant, New Delhi n'avait reçu aucune demande officielle, mais était prêt à envisager le développement d'une plateforme mobile où les applications pourraient être téléchargées. « L'Inde gère déjà un magasin d'applications mobiles répertoriant plus de 1200 applications, principalement soutenues par le gouvernement, mais aussi Paytm, et le gouvernement pourrait aussi envisager de l'étendre au lieu de partir de zéro », a déclaré le fonctionnaire sous couvert d’anonymat.

    Celui-ci a aussi fait savoir que plusieurs fondateurs de startups indiennes réclament un app store local qui ne facture pas de frais de service élevés. « Il est absolument nécessaire d'avoir un app store local », a déclaré Vishal Gondal, co-fondateur de la société de jeux nCore Games, dont le siège social est au Bengale. « Si nous devons donner 30 % de frais à Google et payer aussi pour l'acquisition de clients, comment nos entreprises en herbe vont-elles survivre ? », s'est-il inquiété.

    Si l’Inde obtient le soutien de ses startups et qu’il déploie et un app store local, cela pourrait inciter d’autres pays ou gouvernements à s’engager sur la même voie. Un app store local dans plusieurs pays va progressivement diminuer le pouvoir de Google et d’Apple sur les magasins d’applications mobiles. Cela pourrait aussi donner lieu à une concurrence plus aisée pour les petites entreprises, principalement celles de la “gig economy”. L’un des pays qui pourraient potentiellement se lancer dans ce projet est la Chine, car ses entreprises sont celles qui reçoivent actuellement le plus de coups des États-Unis.

    Entre une vente forcée des opérations US de TikTok, pour des motifs liés à la sécurité nationale, et l’expulsion du marché US des équipements et smartphones Huawei, la Chine pourrait être en train de préparer un plan de représailles. Le pays a déjà restreint l’exportation de technologie, notamment celles liées à l’IA, et menace de traiter les entreprises américaines basées en Chine de la même façon que les entreprises chinoises basées aux États-Unis sont traitées par Washington. La question est de savoir quelle incidence le bras de fer entre les gouvernements aura sur les consommateurs.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi

    L'Inde décide de bloquer TikTok ainsi que 58 autres applications chinoises, évoquant un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens

    Les élèves indiens vont apprendre la programmation informatique dès l'âge de 10 ans dans le cadre d'une nouvelle politique éducative, dont le gouvernement annonce la prochaine entrée en vigueur

    Google voudrait que les 3% de devs qui ne paient pas la commission de 30% sur Play Store s'y plient et montre davantage de souplesse pour l'installation de magasins d'apps alternatifs sur Android

    Apple retire Fortnite de l'App Store après qu'Epic ait tenté de contourner les frais de commissions lors de paiements in-app, Epic traduit Apple en justice pour pratiques anticoncurrentielles

    [URL="https://ios.developpez.com/actu/308333/]Apple interdit à Facebook de révéler aux utilisateurs que l'App Store prélève 30% de commission sur les événements en ligne payants censés aider à compenser la perte de revenus suite au COVID-19[/URL]
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éclairé
    Belle initiative. Je ne suis pas contre une taxe de Google ou Apple. Mais celle ci devrait être dans les 5 à 10% max. 30% c'est de l'arnaque. Les développeurs et consommateurs payent cher pour vraiment pas grand chose.
    Parce que je ne vois pas Google retirer les autorisations abusives des applications par exemple. Je ne vois pas ces 2 géants continuer à véritablement innover sur leurs store non plus.
    Bref, déjà qu'il y a une TVA de 20% en France, il faut en plus payer une TVGA supplémentaire de 30%...

    C'est encore plus flagrant sur les applications pour faire des dons à des associations ou à une équipe qui fournit une application gratuitement mais offrent le choix de faire un don pour les soutenir : d'où ils prennent 30% sur ce genre de cas ?!
    D'où ils demandent aux dév de supprimer toute information sur le fait qu'ils prennent 30% ? D'où ils demandent de supprimer toutes les redirections vers des sites pour ne pas faire d'achat sur le store ?
    Si Microsoft avait fait ça (ou a fait ?) ils se seraient fait démonter...

    Et comme l'article cite : "ils sont juge, jury et bourreau". Trop de pouvoir entre les mains de ces géants qui soit disant veulent protéger les utilisateurs. C'est plutôt leurs porte monnaie qu'ils protègent...
    "S'adapter, c'est vaincre" - Cellendhyll de Cortavar

  3. #3
    Membre émérite
    Bonjour.

    Je n'ai rien compris à la news.

    Il est possible de faire un app store gratos, sans être fournisseur, ni de téléphone mobile, ni d'OS mobile...

    Ceci dit, les 30% de commission des app store sont une honte.

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Google installe par défaut playstore et la grande majorité ne va pas voir plus loin. A part Amazon qui a les moyens de son marketing, mais qui prends aussi 30% de commission, les créations d'appstore sur Android restent souvent confidentielles en terme d'utilisateurs.
    Ici il s'agirais de soutenir une initiative qui serais soutenue par plusieurs acteurs, et de proposer un catalogue important donc attractif, et de le faire connaitre aux utilisateurs, et donc de permettre aux développeurs logiciels de viser le marché indien sans payer une commission qu'ils jugent exagérée à Google.

    La Chine l'à déjà fait donc pourquoi pas l'inde, leur marché est énorme. Ça demande un effort , par exemple pour le lancement du store de Huawei il y a une énorme campagne marketing mondiale, donc des sommes colossales, tous le monde à pas les moyens de Google, Amazon ou Huawei.

    Donc le plan du gouvernement Indien c'est de lancer un Appstore Indien qui regroupe tous les acteurs locaux et de soutenir le projet, et qui aurait donc une chance d'avoir du succès, au lieu d'en avoir plusieurs qui vont se concurrencer au risque de ne pas décoller.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  5. #5
    Membre émérite
    Bonjour.

    J'ai toujours rien compris aux réponses, surtout Mingolito, qui focalise son message sur Google store.

    Tu peux faire un store pour Google, je le conçois. Mais pour Apple, je comprends pas...

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par moldavi Voir le message
    J'ai toujours rien compris aux réponses, surtout Mingolito, qui focalise son message sur Google store.
    C'est pas moi qui "focalise", c'est le marché qui est comme ça :
    Le pays compte quelque 500 millions d'utilisateurs de smartphones, dont la plupart utilisent la plateforme Android de Google
    Citation Envoyé par moldavi Voir le message
    Tu peux faire un store pour Google, je le conçois. Mais pour Apple, je comprends pas...
    L'inde pourrait obliger Apple à autoriser un Appstore local, sous peine d'interdire IOS, voir tout Apple.
    D'ailleurs il semble que les USA viennent de classer Apple (et quelque autres GAFA) comme un "monopole" en violation des lois antitrust, donc si mêmes les USA le disent, c'est que ça doit être vrai...
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  7. #7
    Membre émérite
    Bonjour.

    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message

    L'inde pourrait obliger Apple à autoriser un Appstore local, sous peine d'interdire IOS, voir tout Apple.
    D'ailleurs il semble que les USA viennent de classer Apple (et quelque autres GAFA) comme un "monopole" en violation des lois antitrust, donc si mêmes les USA le disent, c'est que ça doit être vrai...

    L'inde pourrait obliger Apple à autoriser un Appstore local, blabla, blabla...

    OK,du blabla, je vais attendre des fais réels. Je comprends mon incompréhension sur cette new.

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    La news parles d'une intention de projet, pas d'un projet livré

    Dans le même temps le rapport US viens de déclarer l'Appstore d'Apple comme un monopole, donc c'est cohérent.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  9. #9
    Membre émérite
    Bonjour Mingolito.

    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    La news parles d'une intention de projet, pas d'un projet livré

    Dans le même temps le rapport US viens de déclarer l'Appstore d'Apple comme un monopole, donc c'est cohérent.
    Du coup je me demande pourquoi les Indiens, ils fabriquent pas un Iphone like, l'OS qui va bien et le store qui va avec.

    PS ; désolé Mingolito, mais tu as un Fan Club qui te met autant de + que je ne reçois de -. Je vais donc arrêter de discuter avec toi pour éviter de perdre ces précieux points. Encore désolé, tu es trop fort, mais si je veux éviter de me retrouver à zéro, je dois arrêter de te répondre .

###raw>template_hook.ano_emploi###