Les dépenses pour l'infrastructure informatique du cloud public dépassent pour la première fois les dépenses pour l'infrastructure informatique traditionnelle au cours du deuxième trimestre de 2020, selon IDC

Selon l'International Data Corporation (IDC) Worldwide Quarterly Cloud IT Infrastructure Tracker, les revenus des vendeurs de produits d'infrastructure informatique (serveur, stockage d'entreprise et commutateur Ethernet) pour les environnements cloud, y compris le cloud public et privé, ont augmenté de 34,4 % par rapport à l'année précédente au deuxième trimestre 2020 (2T20). Les investissements dans les infrastructures informatiques traditionnelles, non liées au cloud, ont diminué de 8,7 % par rapport à l'année précédente au deuxième trimestre de 2020.

La pandémie de COVID-19 en cause

Ces taux de croissance montrent la réaction du marché aux ajustements majeurs des activités commerciales, éducatives et sociétales provoqués par la pandémie COVID-19 et le rôle que joue l'infrastructure informatique dans ces ajustements. Partout dans le monde, on a assisté à un passage massif aux outils en ligne dans tous les aspects de la vie humaine, y compris la collaboration, les événements commerciaux virtuels, le divertissement, le shopping, la télémédecine et l'éducation. Les environnements cloud, et en particulier le cloud public, ont été un facteur clé de cette évolution.

Les dépenses consacrées à l'infrastructure informatique publique cloud ont augmenté de 47,8 % par rapport à l'année précédente au deuxième trimestre de l'année en cours, atteignant 14,1 milliards de dollars et dépassant pour la première fois le niveau des dépenses consacrées à l'infrastructure informatique non en cloud. Les dépenses pour l'infrastructure du cloud privé ont augmenté de 7 % par rapport à l'année précédente au deuxième trimestre de l'année en cours, pour atteindre 5 milliards de dollars, les clouds privés sur site représentant 64,1 % de ce montant.

Baisse des dépenses pour les infrastructures en cloud prévue pour le second semestre 2020

IDC estime que le marché des infrastructures matérielles a atteint le point de basculement et que les environnements en cloud continueront à représenter une part de plus en plus importante des dépenses globales. Bien qu'IDC ait revu à la hausse ses prévisions de dépenses en matière d'informatique dans le cloud et hors cloud pour l'ensemble de l'année 2020, les investissements dans l'infrastructure informatique dans le cloud devraient encore dépasser les dépenses dans l'infrastructure hors cloud, de 54,8 % à 45,2 %.

La majeure partie de l'augmentation des dépenses sera due à l'infrastructure informatique publique en cloud, qui devrait ralentir au cours du deuxième semestre 2020 mais augmenter de 16 % d'une année sur l'autre pour atteindre 52,4 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année. Les dépenses pour l'infrastructure en cloud privé connaîtront également un ralentissement au second semestre et atteindront 21,5 milliards de dollars pour l'ensemble de l'année, soit une augmentation de seulement 0,3 % d'une année sur l'autre.

En 2019, la domination des environnements informatiques en cloud sur les autres existait déjà pour les plateformes de calcul et les commutateurs Ethernet, alors que la majorité des plateformes de stockage nouvellement livrées résidaient encore dans des environnements non cloud. À partir de 2020, avec l'augmentation des investissements des fournisseurs de cloud public sur les plateformes de stockage, ce changement sera persistant dans les trois domaines technologiques. Dans les environnements de déploiement du cloud en 2020, les plateformes de calcul resteront le segment le plus important (50,9 %) des dépenses, avec 37,7 milliards de dollars, tandis que les plateformes de stockage seront le segment qui connaîtra la croissance la plus rapide, avec des dépenses en hausse de 21,2 %, à 27,8 milliards de dollars, et le segment des commutateurs Ethernet augmentera de 3,9 % d'une année sur l'autre, à 8,5 milliards de dollars.

Les dépenses en matière d'infrastructure informatique en cloud ont augmenté dans toutes les régions au cours du deuxième trimestre de l'année, les deux plus grandes régions, la Chine et les États-Unis, affichant les taux de croissance annuels les plus élevés, soit 60,5 % et 36,9 % respectivement. Dans toutes les régions, à l'exception de l'Europe centrale et orientale et du Moyen-Orient et de l'Afrique, la croissance de l'infrastructure publique en cloud a dépassé la croissance de l'informatique en cloud privé.

Au niveau des fournisseurs, les résultats ont été mitigés. Inspur a plus que doublé son chiffre d'affaires provenant des ventes aux environnements en cloud, se plaçant à égalité* en deuxième position dans le classement des fournisseurs, tandis que le groupe des fabricants de conception originale (ODM Direct) a connu une croissance de 63,6 % d'une année sur l'autre. Le chiffre d'affaires de Lenovo a dépassé le milliard de dollars, avec une croissance de 49,3 % d'une année sur l'autre.



Notes :

* IDC déclare un lien statistique sur le marché mondial des infrastructures informatiques en nuage lorsqu'il y a une différence d'un pour cent ou moins dans la répartition des revenus entre deux ou plusieurs fournisseurs.

** En raison de la coentreprise existante entre HPE et le nouveau groupe H3C, IDC déclare la part de marché externe au niveau mondial pour HPE comme "HPE/Nouveau groupe H3C" à partir du deuxième trimestre 2016 et à l'avenir.

*** En raison de la coentreprise existante entre IBM et Inspur, IDC déclare la part de marché externe au niveau mondial pour Inspur et Inspur Power Systems sous la dénomination "Inspur/Inspur Power Systems" à partir du troisième trimestre 2018.


Sur le long terme, IDC s'attend à ce que les dépenses en matière d'infrastructure informatique dans le cloud augmentent à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 10,4 % sur cinq ans, pour atteindre 109,3 milliards de dollars en 2024 et représenter 63,6 % des dépenses totales en matière d'infrastructure informatique. Les centres de données publics dans le cloud représenteront 69,4 % de ce montant, avec un taux de croissance annuel composé de 10,9 %. Les dépenses pour l'infrastructure en cloud privé augmenteront à un taux de croissance annuel moyen de 9,3 %. Les dépenses pour les infrastructures informatiques non liées au cloud rebondiront après 2020, mais continueront à diminuer globalement avec un taux de croissance annuel moyen de 1,6 %.


Source : IDC

Et vous ?

Quelle est votre opinion sur l'avenir des environnements en cloud et de la dématérialisation, au vu de ces estimations d'IDC ?

Voir aussi

Le marché mondial des systèmes convergents décline de 4.5% par rapport à l'année précédente, selon IDC

Les revenus du marché mondial des serveurs ont augmenté de 19.8% par rapport à l'année précédente, selon IDC

Les recettes mondiales des applications d'entreprise ont augmenté de 7.5 % pour atteindre près de 225 milliards de dollars en 2019, selon IDC