Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    La pandémie a encouragé des entreprises à adopter l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique
    La pandémie a encouragé les entreprises à adopter l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique,
    certaines d'entre elles se sont rendu compte de leur importance au début de la crise sanitaire

    Depuis le début de la crise sanitaire, les entreprises ont décidé d'augmenter leurs investissements dans l'intelligence artificielle (IA) et l'apprentissage automatique (ML). Certaines d'entre elles se sont rendu compte qu'elles auraient dû accorder une plus grande priorité à ces deux initiatives depuis le départ. En septembre 2020, Algorithmia, un fournisseur de solutions d'opérations et de gestion d’apprentissage automatique, a mené une nouvelle enquête sur l'impact économique de la pandémie mondiale sur les initiatives d’intelligence artificielle et l'apprentissage automatique.

    « Nous pensons que la perturbation actuelle n'est pas différente et nous nous attendons à ce que l'IA/ML gagne en importance par rapport à ce qu'elle était au début de 2020. Avant la pandémie, de nombreuses industries s'orientaient déjà vers des changements technologiques à long terme, et de nombreuses organisations se concentraient sur des initiatives de transformation numérique qui dépendaient de l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique », peut-on lire dans l’enquête réalisée par Algorithmia.

    « Nous avons interrogé les dirigeants de grandes entreprises sur la manière dont ils modifient leurs initiatives de ML en réaction à cette période de volatilité, d'incertitude, de complexité et d'ambiguïté. Plus précisément, nous avons posé des questions pour savoir comment la pandémie affecte le financement, le personnel de l'IA/ML et les priorités des projets », ont-ils poursuivi.

    Cette enquête révèle qu'avant la pandémie, 83 % des répondants affirment que leur entreprise s'engagerait à dépenser au moins 2 millions de dollars par an pour l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique, tandis que les 17 % restants ont investi entre 100 000 et 1,99 million de dollars. Après le début de la crise sanitaire, 50 % des dirigeants déclarent qu’ils ont l'intention de dépenser plus à l'avenir et 35 % envisagent de ne pas modifier le budget consacré à l'IA/ML.


    « Nous pensons que les « nouveaux investissements normaux » d'aujourd'hui dans l'apprentissage automatique sont encore plus essentiels à la réussite, car le passage au « numérique » s'est rapidement accéléré en réponse à la pandémie. Les résultats de notre enquête montrent qu'il y a une augmentation des priorités, du personnel et du budget de la plupart des organisations en matière d'intelligence artificielle et apprentissage automatique », estiment-ils.

    Le fait que de nombreuses organisations aient réagi à la pandémie a souligné à quel point les projets d'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique sont importants. Le résultat de l’enquête révèle que 23 % d’entre elles ont estimé que ces projets auraient dû être leur priorité avant et pendant la pandémie. 43 % sont conscients que ces projets comptent beaucoup plus qu’ils l’avaient pensé et 29 % ont déclaré qu’ils sont aussi importants qu'ils devraient l'être par rapport à d'autres initiatives. En revanche, 5 % affirment que ces initiatives n'ont pas tant d'importance par rapport à d'autres initiatives.


    Pour faire face à cette crise sanitaire, un grand nombre d'entreprises ont déjà mis en place des projets d'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique. Ainsi, 80 % des organisations ont participé à plus de 10 projets d'IA/ML. 30 % des répondants sont même engagés dans 50 projets ou plus.


    Les priorités des projets d'IA/ML évoluent. En effet, les projets qui permettent de réaliser des économies à court terme ou encore ceux qui offrent des informations de premier ordre sur le comportement des clients sont devenus prioritaires. En revanche, ceux qui concernent l'automatisation des processus et l'automatisation du back-office à long terme sont passés au second plan.

    En ce qui concerne le changement de ces projets suite à la pandémie, 20 % des organisations ont recentré les efforts d'IA/ML sur des projets qui soutiennent les travailleurs à distance. 17 % d’entre elles se sont concentrées sur la manière dont les projets pouvaient aider les clients touchés par la pandémie.

    En conséquence, les budgets des organisations ont également subi quelques changements. Une grande majorité des organisations qui ont répondu à l'enquête indiquent qu'elles prévoient de continuer à s'investir dans l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique en réponse à la pandémie. La moitié de ces organisations ont donc fait le choix d'augmenter leur budget consacré à l'IA/ML dans le but de financer l'accélération des projets.

    Les compétences en intelligence artificielle et l'apprentissage automatique sont toujours très demandés, mais la pandémie a remis l'importance de ces compétences professionnelles au premier plan. De ce fait, la recherche de ces talents est devenue très compétitive afin de soutenir des projets complexes. La sécurité, la gestion des données et l'intégration des systèmes sont donc les trois principales compétences prioritaires en réponse à la pandémie.

    « Lorsque nous traverserons la pandémie, les entreprises qui émergeront les plus fortes seront celles qui auront investi dans des outils, des personnes et des processus qui leur permettront de mettre à l'échelle la livraison d'applications basées sur l'IA et le ML à la production », a souligné Diego Oppenheimer, PDG d'Algorithmia.

    « Ces derniers mois ont été difficiles pour la plupart des entreprises, mais nous pensons que les investissements dans les opérations d'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique porteront désormais leurs fruits pour les entreprises tôt ou tard. Bien que nous soyons toujours confrontés à la pandémie, les DSI devraient être encouragés par le résultat de notre enquête », a-t-il conclu.

    Source : Algorithmia

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    AWS - Comment l'intelligence artificielle et le machine learning aident à lutter contre la COVID-19. Ces technologies sont déployées dans divers domaines tels que la recherche et la santé
    L'année 2020 marquera les débuts d'une véritable adoption de l'IA dans les entreprises, selon une étude d'IBM
    L'adoption de l'intelligence artificielle est due à l'amélioration de l'expérience client, à l'efficacité accrue des employés et à l'accélération de l'innovation, selon une étude de l'IDC
    Le coût de la formation de l'IA s'améliore à une vitesse 50 fois supérieure à celle de la loi de Moore, ce qui montre que l'IA n'en est qu'à ses débuts, d'après ARK Invest
    Sondage : quelles sont les raisons pour lesquelles l'intelligence artificielle peut être dangereuse selon vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Et quand on sera tous remplacer par des robots et IA comment on paiera les biens de consommation? comme disait smain mort de rire
    Plus vite encore plus vite toujours plus vite.

###raw>template_hook.ano_emploi###