IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #41
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    921
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 921
    Points : 2 835
    Points
    2 835
    Par défaut
    La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Mao Ning, a accusé « certains pays » de « contraindre et d'inciter d'autres pays à prendre des mesures de restriction des exportations contre la Chine au détriment des intérêts de leurs alliés ».
    Et l'espionnage industriel qui a été grillé encore plus récemment que les mesures des États-Unis n'y sont pour rien.

    Toujours aussi amusant de souligner l'absolue mauvaise foi des officiels qui font leur déclarations, même si en vrai ça ne sert à rien.

  2. #42
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    873
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 873
    Points : 2 482
    Points
    2 482
    Par défaut
    Comme dans bien d'autres domaines, la Chine va progresser seule et dépasser les autres... Ce n'est qu'une question de temps....

    À un moment donné, la Chine va être tannée... et imposer aussi des sanctions...

  3. #43
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Webdesigner
    Inscrit en
    Juin 2014
    Messages
    419
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Hautes Pyrénées (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webdesigner
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2014
    Messages : 419
    Points : 837
    Points
    837
    Par défaut
    L'occident est en train de démontrer qu'il n'est fiable sur rien et qu'il déroge quand il veut aux règles qu'il impose à tout le monde. A court terme, ces décisions peuvent lui (enfin, aux États-Unis) donner un avantage économique. Mais si les 7/8 émes de la population mondiale exclus s'unissent pour résister, c'est lui qui risque d'être perdant. L'Europe s'est déjà bien affaiblie en suivant les USA dans leur guerre contre la Russie, et elle va disparaitre si elle les suit aussi dans cette guerre contre la Chine. ASML en particulier.
    Refuser de vendre ses produits n'a jamais été une politique gagnante pour une entreprise. C'est s'imposer soi-même de la concurrence. Que vont faire les 2.5 millions d'ingénieurs produits chaque année par la Chine et l'Inde ? Se tourner les pouces ?
    D'autant plus que les motifs pour ce refus de vente sont ridicules !
    La Chine a-t-elle vraiment besoin de puces gravées (par elle-même) en 3 nm pour guider ses missiles nucléaires (on parle d'armes de destruction massive) ?
    J'ai bien compris depuis un moment que l'occident, sous la houlette des États-Unis est devenu timbré, mais il doit bien y avoir une limite, non ? Non !

  4. #44
    Membre confirmé Avatar de pierre.E
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    Janvier 2016
    Messages
    241
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2016
    Messages : 241
    Points : 574
    Points
    574
    Par défaut
    marrant je viens de voir un épisode de la serie au dela du reel des années 1960 les 100 jours du dragon on un vilain chinois prenait la place du futur president des usa

  5. #45
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    1 031
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 1 031
    Points : 17 020
    Points
    17 020
    Par défaut Les États-Unis veulent empêcher la Chine de bénéficier d'un financement pour les puces électroniques
    Les États-Unis veulent empêcher la Chine de bénéficier d'un financement de 52 milliards de dollars pour les puces électroniques, afin de maintenir une longueur d'avance sur ses concurrents

    Le ministère américain du Commerce a publié mardi une proposition de règles visant à empêcher la Chine et d'autres pays jugés préoccupants d'utiliser 52 milliards de dollars de fonds destinés à la fabrication de semi-conducteurs et à la recherche.

    La proposition limite les bénéficiaires de fonds américains à investir dans l'expansion de la fabrication de semi-conducteurs dans des pays étrangers préoccupants tels que la Chine et la Russie, et limite les bénéficiaires de fonds d'incitation à s'engager dans des efforts conjoints de recherche ou de licence de technologie avec une entité étrangère préoccupante.

    Elle classe également certains semi-conducteurs comme essentiels à la sécurité nationale, définissant ces puces comme n'étant pas considérées comme des puces anciennes et donc soumises à des restrictions plus strictes.

    Cette mesure couvre les puces "de la génération actuelle et celles des nœuds matures utilisées pour l'informatique quantique, dans des environnements à forte intensité de radiations, et pour d'autres capacités militaires spécialisées".

    La secrétaire d'État au commerce, Gina Raimondo, a déclaré que "ces garde-fous nous aideront à garder une longueur d'avance sur nos adversaires pour les décennies à venir".

    Nom : Gina Raimondo.png
Affichages : 2194
Taille : 303,0 Ko

    Le ministère du Commerce prévoit de commencer à accepter les demandes à la fin du mois de juin dans le cadre d'un programme de subventions à la fabrication de semi-conducteurs d'un montant de 39 milliards de dollars. La loi crée également un crédit d'impôt à l'investissement de 25 % pour la construction d'usines de fabrication de puces, d'une valeur estimée à 24 milliards de dollars.

    En octobre, le ministère a mis en place de nouvelles mesures de contrôle des exportations afin d'interdire à la Chine l'accès à certaines puces semi-conductrices fabriquées dans le monde entier à l'aide d'équipements américains, élargissant ainsi considérablement son champ d'action pour tenter de ralentir les avancées technologiques et militaires de Pékin.

    Ces règles s'appuient sur les restrictions imposées dans des lettres envoyées l'année dernière aux principaux fabricants d'outils KLA Corp, Lam Research Corp et Applied Materials Inc, les obligeant à interrompre les livraisons d'équipements à des usines entièrement détenues par des Chinois et produisant des puces logiques de pointe.

    Le ministère du Commerce a déclaré mardi qu'il renforcerait ces contrôles en alignant les seuils de technologies interdites pour les puces mémoire entre les contrôles à l'exportation et les garde-fous de sécurité nationale du CHIPS et en incluant "un seuil plus restrictif pour les puces logiques que celui utilisé pour les contrôles à l'exportation".

    Source : Le ministère américain du Commerce

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Pensez-vous que ces mesures permettront aux États-Unis de maintenir leur avance technologique par rapport à la Chine ?

    Quel pourrait-être l'impact de ces restrictions sur l'industrie chinoise des semi-conducteurs ?

    Voir aussi

    Guerre des puces entre les États-Unis et la Chine : l'Europe rejoint les États-Unis dans la guerre, les Pays-Bas prennent des mesures pour restreindre certaines exportations technologiques

    Les États-Unis veulent entraver l'industrie chinoise des puces électroniques en adoptant de nouvelles règles d'exportation radicales, mais la Chine dénonce ces règles et exige qu'elles soient levées

    La Chine semble avoir trouvé le moyen de fabriquer des puces de 7 nm malgré les sanctions américaines, ce qui pourrait faire progresser son industrie des puces de deux générations

    Les sanctions américaines auraient permis à la Chine de booster son industrie des puces électroniques, le pays renfermerait désormais les fabricants de puces les plus prospères
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #46
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    459
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 459
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    C'est un vrai plaisir de voir les Amérloques se vautrer en ce moment.

    Le centre du gravité du monde est en train de bouger. Le partenariat CHINE/RUSSIE va rebattre les cartes de l'économie mondiale.

    Dans l'indifférence des médias européens et américains, Poutine a annoncé que désormais la Russie, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du Sud, bref les BRICS, allaient désormais se passer du dollars et payer en Yuans.

    C'est un véritable coup de tonnerre !

    Les USA peuvent tenter toute les dernières saloperies qu'ils veulent, c'est la fin de leur hégémonie. Et la Chine produira les puces qu'elle entend produire, reprendra Taïwan même si ils font sauter les usines, ça perturbera encore plus les économies occidentales. Pourquoi Biden veut tant refaires des puces sur le sol US à votre avis ?!

  7. #47
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    1 418
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 1 418
    Points : 4 756
    Points
    4 756
    Par défaut
    Même si je suis d'accord que l'objectif visé est celui que tu expose, tu vends la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Même poutine, dans ton article, est plus prudent :
    Nous plaidons pour l'utilisation du yuan dans les paiements entre la Russie et d’autres pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine
    Autrement dit, les brics ' ne se passent pas désormais du dollar", mais "La Russie aimerait que les BRICS utilisent plus le yuan".

    Il y a encore quelques étapes à passer entre une déclaration d'intention unilaterrale et l'application par tout le groupe...

  8. #48
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    459
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 459
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Même si je suis d'accord que l'objectif visé est celui que tu expose, tu vends la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Même poutine, dans ton article, est plus prudent :


    Autrement dit, les brics ' ne se passent pas désormais du dollar", mais "La Russie aimerait que les BRICS utilisent plus le yuan".

    Il y a encore quelques étapes à passer entre une déclaration d'intention unilaterrale et l'application par tout le groupe...
    Oui je met la charrue avant les boeufs Effectivement ça prendra du temps mais l'objectif est la quand même !

  9. #49
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    Septembre 2011
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2011
    Messages : 749
    Points : 2 878
    Points
    2 878
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    Et la Chine produira les puces qu'elle entend produire, reprendra Taïwan même si ils font sauter les usines, ça perturbera encore plus les économies occidentales.
    Là dessus, ne vends pas la peau de l'ours... D'une, la Chine n'est clairement pas certaine de pouvoir vaincre militairement Taiwan : il y a un monde entre provoquer les types d'en face en faisant voler tes chasseurs un peu trop près et faire une opération amphibie de grande ampleur à travers un détroit plus large que la Manche. Et de deux, attaquer Taiwan, c'est risquer la 3e guerre mondiale et ça, c'est risqué.

    Que Pékin rattrape son retard sur la conception des puces, oui, c'est largement du possible (encore qu'il y ait encore une belle marge, mais au moins ils ne sont pas largués comme l'Europe)

  10. #50
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    1 418
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 1 418
    Points : 4 756
    Points
    4 756
    Par défaut
    Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
    Là dessus, ne vends pas la peau de l'ours... D'une, la Chine n'est clairement pas certaine de pouvoir vaincre militairement Taiwan : il y a un monde entre provoquer les types d'en face en faisant voler tes chasseurs un peu trop près et faire une opération amphibie de grande ampleur à travers un détroit plus large que la Manche. Et de deux, attaquer Taiwan, c'est risquer la 3e guerre mondiale et ça, c'est risqué.
    Dés que les USA auront récupéré le savoir faire de la fonderie de puces, pas un GI ne se déplacera pour Taiwan. Ce risque de 3e guerre mondiale diminue d'année en année, et sera probablement casi nul d'ici 10 ans.

    Que Pékin rattrape son retard sur la conception des puces, oui, c'est largement du possible (encore qu'il y ait encore une belle marge, mais au moins ils ne sont pas largués comme l'Europe)
    Complétement d'accord.

  11. #51
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    Juin 2016
    Messages
    3 160
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2016
    Messages : 3 160
    Points : 66 267
    Points
    66 267
    Par défaut L'UE s'attaque aux États-Unis et à l'Asie avec un plan de subvention des puces électroniques de 43 Mds d'euros
    L'UE s'attaque aux États-Unis et à l'Asie avec un plan de subvention des puces électroniques de 43 milliards d'euros
    mais l'UE pourrait avoir du mal à combler le fossé qui la sépare de ses rivaux

    L'Union européenne a adopté mardi un plan de 43 milliards d'euros (47 milliards de dollars) pour son industrie des semiconducteurs, afin de rattraper les États-Unis et l'Asie et de lancer une révolution industrielle verte. La loi européenne sur les puces vise à doubler la part de l'UE dans la production mondiale de semiconducteurs pour la porter à 20 % d'ici à 2030, et fait suite à la loi américaine sur les puces (US Chips and Science Act) adoptée en août 2022. La loi américaine vise une subvention de 52 milliards de dollars. Les entreprises asiatiques, en particulier celles de Chine et de Taïwan, dominent actuellement la fabrication et l'exportation de puces électroniques.

    La loi européenne sur les puces (EU Chips Act), proposée par la Commission européenne l'année dernière, vise à doubler la part de l'Union dans la production mondiale de puces pour la porter à 20 % d'ici à 2030. Il est vital que l'UE réduise sa dépendance à l'égard des importations en provenance d'Asie et des États-Unis et atténue les risques géopolitiques. Les futures industries européennes devraient bénéficier de capacités de fabrication de puces basées en Europe et à la pointe de la technologie. La Commission souhaite que la capacité de production locale de puces corresponde à la demande des marchés finaux européens d'ici la fin de la décennie.

    Ainsi, l'économie européenne sera moins exposée aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement, mais elle pourra aussi participer pleinement aux développements dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA) et des systèmes industriels autonomes, où les innovations de pointe en matière de semiconducteurs joueront un rôle crucial. En fait, tous les secteurs qui utiliseront des systèmes d'IA auront besoin de semiconducteurs avancés. L'UE veut donc prendre part à ces développements pour rester pertinente et compétitive. L'ambition de l'UE fait également suite à un plan similaire de 52 milliards de dollars dévoilé en 2021 par les États-Unis.

    Nom : P051873-138486.jpg
Affichages : 1892
Taille : 123,6 Ko

    Les entreprises asiatiques, en particulier celles de Chine et de Taïwan, dominent actuellement la fabrication et l'exportation de ces puces. Taïwan représente plus de 60 % de la production mondiale de puces et les tensions accrues entre Taipei et Pékin suscitent de plus en plus d'inquiétudes. Mardi, l'UE a adopté un plan de 43 milliards d'euros (47 milliards de dollars) pour subventionner son industrie des semiconducteurs, afin de rattraper les États-Unis et l'Asie et de lancer une révolution industrielle verte. Selon les responsables de l'UE, ce nouveau plan de subvention permettra d'accroître la production de puces et d'accélérer la transition énergétique.

    Le financement devrait provenir du budget communautaire existant et l'accord assouplira également les règles en matière d'aide d'État pour permettre de dépenser de l'argent dans le développement de centres de production de ce composant clé. Ursula von der Leyen, cheffe de la Commission européenne, a déclaré que le financement permettra à l'industrie européenne des puces d'être plus compétitive et de jeter les bases d'une part de marché mondiale. La présidente de la Commission européenne a ajouté que le plan alimentera une industrie des technologies propres fabriquée en Europe et renforcera la résilience et la souveraineté numériques de l'UE.

    La loi de l'UE sur les puces a été accueillie favorablement par les acteurs de l'industrie qui ont déclaré qu'elle apporterait des capacités de fabrication, des compétences et des améliorations en matière de recherche et de développement. La législation a déjà suscité l'intérêt d'Intel, qui a choisi l'Allemagne pour y implanter un nouveau grand complexe de fabrication de puces, soutenu par des subventions de 6,8 milliards d'euros. STMicroelectronics, une multinationale franco-italienne basée en Suisse, s'est également associée à GlobalFoundries et la société taïwanaise TSMC est en pourparlers avec l'État allemand de Saxe en vue d'y construire une usine.

    Selon un fonctionnaire de l'UE, le bloc a attiré plus de 100 milliards d'euros d'investissements publics et privés depuis l'annonce de son plan de subvention des puces l'année dernière. Mais selon des analystes tels que Paul Triolo, spécialiste de la Chine et des technologies au Center for Strategic & International Studies (CSIS), basé à Washington, l'UE pourrait avoir du mal à combler le fossé qui la sépare de ses rivaux. « L'élément critique de l'équation que l'UE devra résoudre, comme pour les États-Unis, est de savoir dans quelle mesure les chaînes d'approvisionnement qui soutiennent l'industrie peuvent être déplacées vers l'UE et le coût nécessaire à cela », a déclaré Triolo.

    En outre, selon Richard Windsor, de la société de recherche Radio Free Mobile, les subventions relativement modestes de l'Europe pourraient la freiner dans ses plans. « Les subventions seront probablement inférieures à celles disponibles en Asie, ce qui souligne une fois de plus que les semiconducteurs sont actuellement une question de géopolitique et non d'économie », a-t-il écrit dans une note à l'intention des clients avant l'accord de l'UE. La Corée du Sud, où sont implantés des acteurs comme Samsung, a également dévoilé des plans visant à dépenser des centaines de milliards de dollars pour stimuler la fabrication de puces au cours de cette décennie.

    Taïwan, où se trouve TSMC, le Japon, l'Inde, le Viêt Nam et la Thaïlande travaillent tous sur des mesures d'incitation visant à attirer les fabricants de puces dans leur pays. « L'Europe et les États-Unis auront du mal à rivaliser avec l'Asie », a déclaré Windsor. Par ailleurs, Christopher Cytera, chercheur au Center for European Policy Analysis (CEPA), a déclaré que la loi de l'UE sur les puces est un bon début étant donné que l'UE n'a pas d'autre choix que de participer à la course aux subventions, mais l'Union devrait jouer sur ses points forts en matière de fabrication de puces. Elle renferme plusieurs entreprises leaders dans certains domaines clés.

    La société néerlandaise ASML domine la fabrication des machines nécessaires à la production des dernières puces utilisées dans les téléphones et les voitures, la société allemande Zeiss est leader dans le domaine des lentilles de lunettes et d'appareils photo, tandis que les entreprises belge Solvay et allemande BASF fournissent des produits chimiques essentiels. Cependant, selon des experts de l'industrie, la bureaucratie de l'UE, qui exige l'accord des 27 États membres, pourrait toutefois poser problème. Les experts estiment qu'une rivalité pourrait s'installer entre les États membres de l'UE sur l'octroi des financements et sur les entreprises bénéficiaires.

    « Les États-Unis peuvent faire approuver l'argent par le Congrès, mais l'Europe doit passer par tous les États membres et si la France et l'Allemagne en bénéficient, c'est un peu un problème », a déclaré Cytera. Selon Anielle Guedes, analyste de recherche senior chez IDC Technologies, pour rattraper la course aux puces, il ne suffit pas de construire des usines et le Chips Act le reconnaît en mettant l'accent sur le développement d'une main-d'œuvre qualifiée pour l'avenir. « L'une des choses dont l'industrie a le plus besoin aujourd'hui est d'améliorer le profil des personnes qui travailleront dans l'industrie dans les années à venir », a-t-elle déclaré.

    « Sinon, vous pouvez investir de l'argent dans des installations de production, mais ce n'est pas le genre de choses dans lesquelles vous pouvez injecter des capitaux et sortir de l'autre côté avec la technologie que vous voulez », a-t-elle ajouté. Pendant ce temps, un nouveau rapport de Reuters indique que, alors que la Commission avait initialement proposé de ne financer que les usines de fabrication de puces de pointe, les gouvernements et les législateurs de l'UE ont élargi le champ d'application pour couvrir l'ensemble de la chaîne de valeur, y compris les puces plus anciennes et les installations de recherche et de conception.

    Selon Rem Korteweg, de l'Institut Clingendael, toutes les mesures visant à stimuler la production pourraient créer leurs propres problèmes à l'avenir, lorsque les chaînes d'approvisionnement mondiales reviendront à des niveaux normaux. « Il y a déjà des indications que le pire pourrait être passé en ce qui concerne le resserrement des semiconducteurs, de sorte que nous pourrions avoir le risque d'une offre excédentaire fortement subventionnée dans quelques années », a-t-il déclaré.

    Source : Communiqué de presse de l'UE

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du plan de subvention des puces adopté par l'UE ?
    Selon vous, cette subvention permettra-t-elle à l'UE d'atteindre les objectifs qu'elle s'est fixés ?
    À votre avis, l'UE pourrait-elle rattraper son retard sur l'Asie et les États-Unis ?
    Pensez-vous que l'UE pourra surmonter les défis auxquels elle devra faire face pour s'offrir une place de choix dans l'industrie de puces ?

    Voir aussi

    L'UE pourrait avoir des difficultés à financer la loi sur les puces de 48 milliards de dollars, car les fonds disponibles seraient déjà alloués à d'autres projets

    Guerre des puces entre les États-Unis et la Chine : l'Europe rejoint les États-Unis dans la guerre, les Pays-Bas prennent des mesures pour restreindre certaines exportations technologiques

    Le Congrès sous pression pour adopter le financement du CHIPS Act et ses 52 milliards de dollars de subventions pour faire progresser la fabrication de semiconducteurs aux États-Unis

    L'UE se fixe pour objectif 2030 de produire des semiconducteurs de pointe, tandis que le Sénat US envisage un financement de 30 milliards $ pour stimuler le secteur de la fabrication de puces
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #52
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    921
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 921
    Points : 2 835
    Points
    2 835
    Par défaut
    La loi de l'UE sur les puces a été accueillie favorablement par les acteurs de l'industrie qui ont déclaré qu'elle apporterait des capacités de fabrication, des compétences et des améliorations en matière de recherche et de développement. La législation a déjà suscité l'intérêt d'Intel, qui a choisi l'Allemagne pour y implanter un nouveau grand complexe de fabrication de puces, soutenu par des subventions de 6,8 milliards d'euros. STMicroelectronics, une multinationale franco-italienne basée en Suisse, s'est également associée à GlobalFoundries et la société taïwanaise TSMC est en pourparlers avec l'État allemand de Saxe en vue d'y construire une usine.
    Les experts estiment qu'une rivalité pourrait s'installer les États membres de l'UE sur l'octroi des financements et sur les entreprises bénéficiaires.
    Bah vu comment les entreprises prévoient déjà que tout se passera en Allemagne, j'espère bien que les états membres ne diront pas oui. Non seulement parce que l'allemagne a déjà la facheuse habitude de monopoliser certaines industries, mais aussi parce que les allemands cède toujours pour les USA que je vois mal comment ça empêchera vraiment le USA de continuer a souffler la pluie et le beau temps sur le marchés européen.

  13. #53
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    873
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 873
    Points : 2 482
    Points
    2 482
    Par défaut
    a part intel il me semble que les usines prévue au usa sont tous d'entreprise asiatique

    ça sera idem en europe...

  14. #54
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    Août 2018
    Messages
    370
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : Août 2018
    Messages : 370
    Points : 1 128
    Points
    1 128
    Par défaut
    De mémoire l'EU veut sponsoriser des usines en 14 nm pour pouvoir produire des puces pour l’industrie automobile, alors qu'aux USA on cherche à regarder plus loin que le bout de son nez en misant sur du 2-3 nm ;-(

    Les décisionnaires européens ont systématiquement plusieurs trains de retard en matière de technologies, il serait temps que cela change en les remplaçant par des gens plus compétents en matière de prises de décisions !!

  15. #55
    Membre confirmé Avatar de pierre.E
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    Janvier 2016
    Messages
    241
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2016
    Messages : 241
    Points : 574
    Points
    574
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    L'UE s'attaque aux États-Unis et à l'Asie avec un plan de subvention des puces électroniques de 43 milliards d'euros
    mais l'UE pourrait avoir du mal à combler le fossé qui la sépare de ses rivaux

  16. #56
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Août 2022
    Messages
    755
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Août 2022
    Messages : 755
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Dés que les USA auront récupéré le savoir faire de la fonderie de puces, pas un GI ne se déplacera pour Taiwan. Ce risque de 3e guerre mondiale diminue d'année en année, et sera probablement casi nul d'ici 10 ans.
    Première fois que je suis d'accord avec toi.
    De plus, l'UE et les USA ont un potentiel colossal sur les matières premières, potentiel qui n'a jamais été exploité, ne serait-ce qu'avec l'extraction des fonds marins.

    La France, quant à elle, les gens semblent l'ignorer, mais est techniquement le plus grand pays au monde en termes de superficie, si l'on prend en compte sa surface maritime.
    La France, dans un avenir proche, a la capacité d'être l'endroit où il faut aller pour faire fortune, si tant est une fois de plus que l'EU et surtout les dirigeants Français mettent les moyens pour convertir ces surfaces maritimes qui n'ont jamais été exploitées en mines d'or.

  17. #57
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Août 2022
    Messages
    755
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Août 2022
    Messages : 755
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par domi65 Voir le message
    L'occident est en train de démontrer qu'il n'est fiable sur rien et qu'il déroge quand il veut aux règles qu'il impose à tout le monde.
    Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire ...
    Surement encore les propos d'un suprématiste noir (pour ne pas dire raciste anti blancs) comme il en rode ici qui idéalise une Afrique dans lequel ils n'ont jamais mis les pieds.
    C'est sur que l'Afrique et l'Asie sont irréprochable ...

  18. #58
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    809
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 809
    Points : 3 460
    Points
    3 460
    Par défaut
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    La France, dans un avenir proche, a la capacité d'être l'endroit où il faut aller pour faire fortune, si tant est une fois de plus que l'EU et surtout les dirigeants Français mettent les moyens pour convertir ces surfaces maritimes qui n'ont jamais été exploitées en mines d'or.
    Mine d'or maritime ? Si tu parles des hydrocarbures, a priori on n'en a pas, sinon Total n'aurait pas été créée pour prospecter à l'étranger.

    Si tu parles des nodules polymétalliques , apparemment c'est un feu de paille médiatique. Très compliqué à extraire à grande profondeur, très énergivores à remonter et trier. Raffinage très complexe sale et énergivore. Il faudrait quasiment envoyer des usines et centrales nucléaires flottantes pour aller les chercher, et comme au final, les taux de métal dans les nodules sont voisins d'une mine terrestre médiocre, ce n'est pas compétitif.

  19. #59
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 676
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 676
    Points : 18 642
    Points
    18 642
    Par défaut
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    Surement encore les propos d'un suprématiste noir


    C'est impressionnant comme à partir d'aucun élément t'arrives à la conclusion que quelqu'un est un extrémiste noir .
    On peut être Français, blanc et critiquer les USA (et le reste de l'occident).

    Alors que sur terre il y a beaucoup de peuples qui détestent les USA.
    Il n'y a pas que l'occident, il y a ça par exemple : BRICS.
    Keith Flint 1969 - 2019

  20. #60
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    809
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 809
    Points : 3 460
    Points
    3 460
    Par défaut
    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    De mémoire l'EU veut sponsoriser des usines en 14 nm pour pouvoir produire des puces pour l’industrie automobile, alors qu'aux USA on cherche à regarder plus loin que le bout de son nez en misant sur du 2-3 nm ;-(

    Les décisionnaires européens ont systématiquement plusieurs trains de retard en matière de technologies, il serait temps que cela change en les remplaçant par des gens plus compétents en matière de prises de décisions !!
    C'est sûr que le 14nm c'est dépassé, mais ça fonctionne. pour un téléphone portable, c'est bien de diminuer la consommation, mais sur une voiture, a quoi bon investir dans une usine beaucoup plus coûteuse (14 à 18.10^9$ pour du 5nm, avec le coût de conception des puces qui explose aussi). Ni la baisse de consommation ni la baisse de taille de la puce ne sont pertinents dans une voiture, et ne peuvent donc ni être facturées ni amorties.
    Pour mémoire, pendant la crise, les fabriquants ont dû abandonner les afficheurs numériques sur les tableaux de bords pour mettre des aiguilles. (Moi j'aime bien les aiguilles...). Pas besoin de 5nm pour ça. même avec un processeur 8 bit de 4cm avec 2ko de RAM on arrive à piloter des afficheurs..

    En fait, les usines de gravure fines sont si onéreuses, que pour abaisser les coûts, on est obligés de concentrer plusieurs fabriquants mondiaux sur les mêmes usines.
    Si le but, c'est de concurrencer Intel AMD et TSMC, rien n'est impossible, mais il va falloir se retrousser les manches et accepter de mobiliser énormément de capitaux.

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 26/03/2020, 14h15
  2. Réponses: 9
    Dernier message: 24/09/2019, 16h19
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 20/09/2016, 20h33
  4. Réponses: 5
    Dernier message: 15/03/2015, 19h45
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 23/07/2014, 21h17

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo