Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Communiqués de presse

    Rentrée scolaire 2020 : la France est-elle prête pour l’enseignement virtuel ?
    Rentrée scolaire 2020 : la France est-elle prête pour l’enseignement virtuel ?

    La France se classe 14e des pays offrant les meilleurs conditions pour l’enseignement virtuel. L’offre d’e-learning reste comparativement faible en France malgré une infrastructure adéquate et seuls 127 cours et programmes peuvent être suivis entièrement en ligne et sans aucun présentiel. Par ailleurs, les meilleures conditions pour l’apprentissage en ligne sont offertes par la Norvège.

    La fermeture des écoles suite à la pandémie du coronavirus a entraîné la mise en place de structures numériques exceptionnelles en France. La plateforme du CNED a en effet mis en place un dispositif pouvant assurer la tenue de cours en ligne pour six millions d’élèves et d’étudiants simultanés. Une formation à distance a également été mise en place pour familiariser les enseignants à ce dispositif.

    Mais quid des infrastructures numériques dans le pays ?

    Pour étudier cela, la plateforme d’enseignement numérique Preply a publié récemment une étude analysant les conditions actuelles favorisant le développement de l’enseignement en ligne et numérique dans 30 pays à travers le monde. L’état des infrastructures numériques, le nombre d’enseignements numériques, ainsi que le marché de l’enseignement en ligne ont été analysés. Le résultat est un classement des pays offrant les meilleures conditions pour la réussite de l’enseignement en ligne. La France fait un score médiocre, et ne se place qu’en 14e position.


    Cette étude compare l’infrastructure numérique de la France à celle d’autres pays pour identifier les domaines dans lesquels un développement doit être réalisé.

    Tableau 1: Top 15 des pays offrant les meilleures conditions pour l’enseignement virtuel, avec une sélection de facteurs*


    Ces données pertinentes ont été analysées sur l’état de l’infrastructure nationale, l’offre éducative virtuelle, et le marché de l’enseignement en ligne pour établir un aperçu compréhensif des multiples facteurs influençant l’accès à l’enseignement virtuel.

    “Nous sommes convaincus que l’enseignement en ligne peut grandement améliorer les opportunités d’enseignement à travers le monde” explique Kirill Bigaï, PDG de Preply. Et d’ajouter : “La pandémie du coronavirus a démontré que les opportunités d’enseignement en ligne sont toujours distribuées de manière inégale, mais que les opportunités de commencer à investir dans les infrastructures numériques nécessaires pour un passage à l’enseignement en ligne sont nombreuses. Cette étude vise à révéler dans quelle mesure les étudiants à travers le monde ont accès aux outils et ressources numériques adéquats”.

    La Norvège offre les meilleures conditions d’apprentissage en ligne à travers le monde. Elle se place largement devant la France, même si la vitesse de son internet à haut débit - l’une des bases fondamentales pour l’enseignement virtuel en direct, y est légèrement supérieure. La France se fait distancer par de nombreux pays, notamment à cause de la faible offre de cours et de formations en ligne qui y sont proposés. Tandis que seuls 127 cours et programmes sont proposés entièrement en ligne en France, les étudiants anglais peuvent déjà choisir parmi 4281 cours. La France se place par ailleurs derrière l’Allemagne, où le débit internet laisse particulièrement à désirer.

    Constats supplémentaires :


    • Le Mexique a la plus mauvaise offre d’enseignements en ligne. Tandis que seuls 44,3% des Mexicains ont accès à un ordinateur personnel, le bas débit de l’Internet rend la collaboration en temps réel impossible.
    • Les États-Unis proposent 9,303 cours et formations en ligne pouvant être suivis entièrement à distance, offrant ainsi la plus grande variété d’opportunités d’apprentissage numérique.
    • Le Canada propose l’accès le plus rentable à Internet. De plus, le gouvernement canadien investit près de 31 % de son PIB par habitant dans l’enseignement tertiaire.
    • Les données internes de Preply indiquent que la plus grande croissance de marché de l’année dernière était au Portugal.
    • Étonnement, le Japon ne se positionne qu’à la 26e place. Ce pays technologiquement avancé offre un riche marché pour les offres d’enseignement en ligne. Mais son débit Internet se traîne, et ses opportunités d’enseignement numérique sont inadéquates, ralentissant le potentiel de l’enseignement à distance dans le pays.


    À propos de Preply :

    Preply est une plateforme d'apprentissage en ligne, qui connecte une communauté mondiale composée de dizaines de milliers d'étudiants actifs, et de 15 000 tuteurs vérifiés autour de l'apprentissage de plus de 50 langues. L'algorithme de machine-learning de Preply met en relation les étudiants aux tuteurs qui leur conviennent, qui créent des plans de cours adaptés au budget, à la disponibilité, et aux savoirs actuels de l'étudiant. À ce jour, des étudiants venant de plus de 150 pays ont suivi plus de deux millions de cours tenus par des professeurs établis dans 110 pays différents. Preply a été fondée en 2013 par les Ukrainiens Kirill Bigaï, Dmitro Volochin et Serge Loukianov. La compagnie a depuis levé plus de 15 millions de dollars et a recruté plus de 180 employés de 25 nationalités, répartis entre ses bureaux à Kiev et à Barcelone.

    Source : Preply

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette étude ?
    Dans combien de temps pensez-vous que la France aura le niveau nécessaire pour offrir des enseignements en ligne à la portée de tous ?
    Comment remédier à la déshumanisation et au manque de socialisation avec des cours exclusivement en ligne ?
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert confirmé
    Virtuel est un adjectif [...] utilisé pour désigner ce qui est seulement en puissance, sans effet actuel. Il s'emploie souvent pour signifier l'absence d'existence.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Virtuel

    Désolé mais l'enseignement à distance / numérique / e-learning n'a rien de virtuel; même effectué à distance ou via des outlis numériques, il est bel et bien réel.

  3. #3
    Membre confirmé
    Et bas dis donc ce qu'il faut pas entendre ^^
    Quelque point qui me passe a l'esprit :
    "Le Japon a une connectivité internet faible du coup ils font pas de cours en ligne" eum non le réseau au Japon est bien mieux développer qu'en France ... C'est de l'ordre du 10 réseau wifi par mètre carré de rue et les débit sont plus que potable ^^ le problème pour l'enseignement a distance vient de la façon dont les entreprises recrute (a savoir directement a l'école et si tu a pas été démarquer par une entreprise durant ta scolarité tu va galérer à trouver un taf) donc si tu est de chez toi les boîtes vont pas te contacter.
    Pareillement l'enseignement en suisse très peu de a distance.
    Personnellement je suis des cours de langue là bas après le travail et à cause du Covid on est passé sur des cours en Remote mais tous les élèves sont unanimes sur le fait qu'on a qu'une hâte c'est reprendre les cours physique (et c'est pas la prof le soucis elle se demaine comme pas possible)

###raw>template_hook.ano_emploi###