L'Union Européenne teste une plateforme pour relier les applications de dépistage du coronavirus

Plusieurs pays européens ont commencé à tester une plateforme technologique qui permettra aux applications nationales de dépistage des coronavirus de "se parler" pour mieux lutter contre la pandémie, a déclaré la Commission européenne

La Commission a lancé des tests entre les serveurs qui prennent en charge les applications créées par la République tchèque, le Danemark, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie et la Lettonie - dont les applications ont une conception similaire - et une nouvelle passerelle pour l'échange de données entre eux.

"De nombreux États membres ont mis en œuvre des applications nationales de recherche de contacts et d'alerte. Il est maintenant temps de les faire interagir entre eux", a déclaré le commissaire Thierry Breton dans une déclaration. "Les voyages et les échanges personnels sont au cœur du projet européen et du marché unique. La passerelle facilitera ces échanges en ces temps de pandémie et permettra de sauver des vies".


La passerelle, construite par un partenariat entre la SAP allemande et Deutsche Telekom, permettrait d'enregistrer les rencontres entre les personnes en voyage à l'étranger et d'émettre des alertes "push" si l'une d'entre elles était infectée.

Cette fonction d'"itinérance" serait un complément aux applications de suivi des smartphones basées sur la technologie Bluetooth, qui ne fonctionnent actuellement qu'à l'intérieur des frontières nationales, dans le but de rendre plus sûres les activités de voyage et de tourisme.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Ces applications de dépistage sont-elles réellement utiles ?