Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Comment les applications de type casino ont drainé des millions de personnes
    Comment les applications de type casino ont drainé des millions de personnes,
    Elles captivent le public, même si les joueurs dépensent des sommes importantes sans en gagner

    Les applications Big Fish, comme biens d’autres applications, proposent des jeux de casino auxquels on peut jouer sur des smartphones. Les jeux peuvent être joués gratuitement à des fins de divertissement, mais avec la possibilité pour les joueurs de dépenser de l'argent dans le jeu pour améliorer leur expérience de jeu. 21 des personnes, qui jouent sur la plateforme Big Fish et qui ont dit être accros aux applications de type casino et avoir dépensé des sommes colossales, se sont confiées au NBC News. Leurs histoires montrent que l'industrie est presque entièrement non réglementée.

    Big Fish Games basé à Seattle, à Washington, aux États-Unis est l'un des leaders d'une industrie de jeux sociaux "à utilisation gratuite" dans laquelle certaines personnes ont investi des milliers de dollars. Jackpot Magic et Big Fish Casino sont des applications similaires réalisées et exploitées par le distributeur de logiciels spécialisé dans les jeux sur Internet. Tous deux sont étiquetés comme des jeux vidéo, ce qui permet à l'entreprise et à d'autres comme elle de contourner le marché américain du jeu de hasard très réglementé.


    L’une des personnes à qui NBC News a parlé, Shellz, 37 ans, une infirmière de Houston, et son mari passent au moins deux heures par jour à jouer Reel Rivals, un jeu dans lequel les joueurs accumulent des points en jouant à une machine à sous virtuelle proposé par Jackpot Magic. L’application propose une variété d’autres jeux de type casino. Comme dans un vrai casino, les joueurs échangent de l'argent contre des pièces à parier.

    Mais, contrairement à ce qui se passe dans un vrai casino, il n'y a aucun moyen de récupérer de l'argent ou de gagner de l'argent avec des pièces. Cependant, cela n'a pas empêché Shellz et son mari de dépenser environ 150 000 dollars dans ce jeu en deux ans seulement. Shellz et les autres personnes ont utilisé leur nom d’utilisateur pour que leur famille ne sache pas combien d'argent ils ont dépensé dans le jeu. Shellz et son mari ont décrit des sentiments d'impuissance et de désir d'arrêter de jouer, mais se sont retrouvés accros aux jeux et tentés par les tactiques de marketing agressives de l'entreprise, a rapporté NBC News.

    Les applications Big Fish sont en quelque sorte similaires à de nombreuses autres applications qui proposent des jeux de casino auxquels on peut jouer sur des smartphones. L'écran d'accueil du Big Fish Casino, appelé "lobby", offre aux joueurs la possibilité d'essayer différents types de jeux de type casino, dont roulette, blackjack, Texas Hold'em, Vidéo Poker et le jeu le plus en vue appelé Slots.

    Peu de temps après avoir installé l'application, les joueurs sont encouragés à rejoindre des clubs. Big Fish Casino offre même un "bonus unique d'adhésion" de 50 000 jetons pour l'adhésion à un club. Une fois qu'ils sont dans un club, les joueurs peuvent utiliser une fonction de chat pour engager des conversations avec leurs homologues et nouer des amitiés. Si tout le monde peut créer un club, la véritable action se situe dans les clubs classés sur invitation seulement, selon NBC News.

    En gagnant plus de jetons et en jouant à des enjeux de niveau plus élevé, vous débloquez de nouvelles fonctionnalités, comme les salles à hautes mises. Il existe également un système de "niveaux" et de "paliers" à débloquer lorsque les joueurs dépensent et gagnent plus. Les niveaux plus élevés s'accompagnent de gains potentiels plus importants et de mises plus importantes, ce qui permet de perdre plus facilement et plus rapidement des jetons. Les joueurs qui perdent, mais qui souhaitent continuer à jouer dans les salles à hautes mises peuvent le faire soit en reconstituant leur fortune numérique grâce à des heures de jeu, soit en empruntant un chemin plus court : acheter plus de jetons.

    NBC News rapporte que le système de niveaux de l'application, ainsi que ses fonctions sociales, peuvent être un piège puissant pour certains joueurs. Joann, 46 ans, une autre joueuse, a déclaré qu'elle continuait à jouer, car le Big Fish Casino lui accordait un ensemble de jetons gratuits (appelés "boost") tous les jours. Malgré cela, dit-elle, elle dépense au moins 600 dollars par mois, en grande partie pour maintenir son statut au sein de son club. « Je veux quitter le club, et je veux arrêter, mais j'ai des amis », a-t-elle dit. « Vous savez ce que je dis aux gens ? C'est une secte, et ils vous aspirent, et une fois que vous êtes dedans, vous ne pouvez pas en sortir ». Joann dit avoir dépensé 100 000 dollars pour ce jeu.

    Certains joueurs devraient récupérer une partie de leurs pertes, suite à un recours en justice

    Dans sa réponse à une demande de commentaire de NBC News, Big Fish Games a publié une déclaration affirmant que ses jeux ne sont pas des jeux d'argent et ne devraient pas être réglementés en tant que tels : « Ces jeux ne sont pas des jeux de hasard parce que, entre autres raisons, ils n'offrent aucune possibilité aux joueurs de gagner de l'argent ou quoi que ce soit de valeur », indique en partie la déclaration.

    « Nos jeux sont offerts gratuitement à des fins de divertissement, avec la possibilité pour les clients de dépenser de l'argent dans le jeu pour améliorer leur expérience de jeu », a déclaré la société. «  La grande majorité des clients de Big Fish Casino et de Jackpot Magic Slots jouent sans jamais payer d'argent. Aucun tribunal n'a encore examiné tous les faits relatifs au fonctionnement de ces jeux ».


    Des joueurs ont eu quelques recours au cours des derniers mois grâce à des poursuites judiciaires qui ont abouti, selon NBC News. Après une longue bataille juridique, 2 millions de joueurs, dont Shellz et son mari, pourront récupérer une petite partie de leurs pertes - environ 20 % pour ceux qui ont perdu entre 10 000 et 100 000 dollars. Et bien que Big Fish Games n'admette aucun méfait, il a également accepté de mettre en place des "ressources liées à la dépendance" et une "politique d'auto-exclusion" qui permettraient aux joueurs qui se sentent hors de contrôle de choisir d'être sur la liste noire du jeu.

    Si certains joueurs sont heureux de récupérer une partie de leurs pertes, les experts en matière de dépendance au jeu et certains législateurs affirment que la société ne va pas assez loin pour aider ceux dont la vie est devenue incontrôlable après qu'ils se soient accrochés aux jeux sociaux de casino. Ils appellent à une plus grande réglementation de l'industrie, d’après NBC News.

    « Ce que nous aurions souhaité dans le cadre de ce règlement comme un signal d'alarme pour l'industrie est un changement de pratiques », a déclaré Keith Whyte, le directeur exécutif du National Council on Problem Gambling. « Je pense que leur modèle est si lucratif et, d'une certaine manière, si agressif qu'ils doublent leurs effectifs, et cela va faire beaucoup plus de mal. Je pense qu'il sera finalement limité, mais il semble qu'ils privilégient le profit à court terme plutôt que la durabilité et la responsabilité à long terme », a déclaré Whyte.

    Des applications conçues pour inciter à dépenser de l'argent de différentes manières

    Suzie Kelly, de Dallas, a quant à elle dépensé environ 400 000 dollars pour jouer. Elle a contracté un prêt sur la valeur nette de sa maison et a utilisé l'argent dont elle a hérité à la mort de sa mère pour financer son habitude de jeu. Lorsqu'elle a essayé d'annuler son compte à plusieurs reprises, Kelly a dit qu'un "représentant VIP" l'appelait et lui offrait des jetons gratuits pour qu'elle continue à jouer.

    Selon NBC News, plusieurs personnes ont déclaré que les applications avaient été conçues pour les inciter à dépenser de l'argent de différentes manières, y compris des clubs à plusieurs niveaux pour les joueurs qui dépensent des sommes importantes et des jetons gratuits pour les personnes qui essaient d'arrêter.

    Alors que certains joueurs tentent de se défaire du jeu, la société les appelle et leur fait se sentir importante en leur offrant des jetons gratuits pour les ramener dans la dépendance. Cette pratique des jeux de type casino en ligne est tout simplement extrêmement contraire à l'éthique. Certainement que ces genres d’entreprises sont maintenues en activité par ces personnes qui ont une dépendance pertinente et qui sont prêtes à dépenser des sommes importantes d’argent.

    Alors que de nombreux jeux vidéo ont ajouté des fonctions premium ces dernières années, notamment des "loot boxes" - un mécanisme permettant de payer de petites sommes fixes pour avoir la chance de gagner des prix en jeu, qui a suscité la colère de certains législateurs - aucun autre type de jeu ne semble permettre aux joueurs de perdre autant d’argent aussi rapidement et d'être constamment encouragés à dépenser davantage.

    Pourtant alors que les machines à sous conventionnelles, par exemple, sont soumises à des tests externes rigoureux pour s'assurer que les cotes sont identiques pour tous les joueurs, que des projets de loi visent à interdire la vente des loot box aux mineurs, pour l'instant, rien ne semble empêcher la poursuite de ces jeux de type de casino sur smartphone.

    Sources : NBC News, Big Fish Games

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Avez-vous perdu de l'argent en jouant aux jeux de casino en ligne ? Partagez votre expérience ?
    Selon vous, les "ressources liées à la dépendance" et une "politique d'auto-exclusion" mise en place par Big Fish Games sont-elles suffisantes pour aider les joueurs à décrocher ?

    Voir aussi :

    Un projet de loi visant à interdire la vente des loot box aux mineurs fait pression sur les studios de jeux vidéo aux USA, avec un soutien bipartite
    Le gouvernement britannique demande un examen plus approfondi des loot boxes, et pourrait les reclasser en tant que jeux de hasard pour protéger les enfants
    Jeux vidéo : la Federal Trade Commission américaine va se pencher sur les loot box, ces pochettes-surprises pour lesquelles les gamers doivent payer
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent
    Tous les jeux Big Fish sont basés sur ces principes (et pas que les jeux casino) et ce depuis très longtemps...
    J'ai toujours fuit comme la peste cet éditeur.

    « Toujours se souvenir que la majorité des ennuis viennent de l'espace occupé entre la chaise et l'écran de l'ordinateur. »
    « Le watchdog aboie, les tests passent »

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Ce sont toujours les mêmes vieilles histoires de dopamine et de récompense aléatoire qui créer de l'addiction.
    C'est comme ça que certaines personnes deviennent accro à certains types de jeu. (Candy Crush, MMORPG, etc)

    En Angleterre dans un terminal il y a machine à sous / bingo / roulette, des gens deviennent fous.
    Keith Flint 1969 - 2019

###raw>template_hook.ano_emploi###