Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Relativty : le projet Open Source qui permet de réaliser ses propres lunettes de réalité virtuelle
    Relativty : le projet Open Source qui permet de réaliser ses propres lunettes de réalité virtuelle,
    pour environ 200 euros

    L'initiative de créer sa propre lunette de réalité virtuelle permet à l’utilisateur de modeler personnellement son casque non seulement au niveau du design, mais aussi au niveau des caractéristiques et performances. L’idée étant d’avoir un produit qui répond aux attentes de son utilisateur avec une marge de prix plus abordable.

    C'est notamment pour cette raison que Maxime Coutte et Gabriel Combe ont décidé de se consacrer au projet Relativty. Il s'agit d'un projet Open Source dont le but est de parvenir à une démocratisation de la VR. Son code et les schémas matériels sont disponibles afin que chacun soit en mesure de fabriquer ses propres lunettes de réalité virtuelle. De plus, sa construction ne coûte qu'environ 200 euros.


    Ces lunettes de réalité virtuelle offrent une qualité d'image de 120 FPS avec ses deux écrans de résolution 2K, ce qui revient à environ 170 euros sur AliExpress. Pour une configuration plus réduite, il est également possible de choisir des écrans 1080p à 90 Hz ou de s’offrir des écrans plus performants en résolution 4K.

    « Nous avons commencé Relativty parce qu’après avoir regardé Sword Art Online, nous voulions créer nos propres jeux VR. Ainsi, Relativty prend en charge les jeux SteamVR et peut être modifié pour ajouter la prise en charge de tout appareil VR DIY ou standard », précisent les créateurs du projet.

    En ce qui concerne son firmware, Relativty fait appel à ArduinoCore. De ce fait, il est compatible avec toute carte supportant cette plateforme. La carte est axée sur un Atmel SAM3X8E, un processeur Cortex-M3 ayant une architecture ARM. Les composants de cette carte sont proposés au prix de 25 euros.

    En 2019, Maxime Coutte et Gabriel Combe ont fortement suggéré l'utilisation du tracker STM32 en raison de sa stabilité par rapport au tracker basé sur Due. Selon eux, le code Due a été signalé comme étant à l'origine d'erreurs de compilation, et les trackers Due présentent une certaine instabilité. Relativty n'est plus en version bêta depuis sa mise à niveau avec le microcontrôleur STM32.

    La proposition de Maxime Coutte et Gabriel Combe offre un système de positionnement expérimental, qui est encore limité. Cependant, ceux-ci sont convaincus que le modèle est perfectible de plusieurs points de vue avec des systèmes d'intelligence artificielle.

    « L’IA de mise à l’échelle de la pièce peut être utilisée avec n’importe quelle caméra, elle suit votre corps en fonction de l’entrée vidéo. La précision et la liberté de mouvement sont encore très loin des capteurs dédiés. Cependant, nous pensons que le modèle peut être entraîné et amélioré par ordre de grandeur », expliquent-ils.

    « Relativty n’est pas un produit final pour les consommateurs. Nous créons Relativty dans notre chambre avec un fer à souder et une imprimante 3D et nous espérons que vous ferez de même : construisez-les vous-même », abondent Maxime Coutte et Gabriel Combe.

    Ainsi, Relativty ne permet pas pour l'instant de prendre en charge les commandes. En revanche, il est possible de l'utiliser notamment avec Leap Motion. En plus de son idée frappante, Relativty incite également les utilisateurs à se familiariser davantage avec le monde de la réalité virtuelle.

    Matériels et outils nécessaires

    Avant de commencer à concevoir son propre casque Relativty VR, les spécifications informatiques suivantes sont nécessaires :
    • un processeur équivalent ou supérieur à Intel Core i5 2500 ou AMD Ryzen 5 2600
    • une carte graphique équivalente ou supérieure à NVIDIA GeForce GTX960 ou AMD RX470
    • une mémoire vive de 4 Go ou plus
    • un port HDMI 1.4 pour la sortie vidéo
    • 2x USB port

    En outre, la mise au point de l’outil nécessite également un capteur MPU6050 (qui contient à la fois un accéléromètre 3 axes et un gyroscope 3 axes), d’un écran 2K de 5,5 pouces, ainsi que des pièces imprimées en 3D.

    Source : Relativty

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ce projet ?

    Voir aussi :

    IDC prévoit une croissance considérable du marché des casques de réalité augmentée et virtuelle, entre 2019 et 2023, avec un TCAC de 66,7 %
    Steam a connu la plus grosse croissance de sa base d'utilisateurs actifs mensuels de réalité virtuelle, depuis que Valve a commencé à établir des statistiques en 2016
    Oculus Quest : Oculus VR annonce la disponibilité de la fonctionnalité du suivi de la main, sur son casque de réalité virtuelle
    GDC 2019 : Oculus VR présente le Rift S, son nouveau casque de réalité virtuelle, avec une haute résolution et un suivi intégré pour PC
    Un YouTubeur prétend avoir vu les lunettes à réalité augmentée d'Apple, et explique comment elles fonctionneront
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti
    Formidable. En passant, serait génial aussi si la réalité augmentée sur mobile était moins restrictive en terme de hardware.

###raw>template_hook.ano_emploi###