Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Progress Software acquiert Chef, une plateforme de DevOps, dans le cadre d'un accord de 220 millions $
    Progress Software acquiert Chef, une plateforme de DevOps,
    Une transaction de 220 millions de dollars devrait être finalisée le mois prochain

    Progress Software, un fournisseur de logiciels de développement d'applications, a conclu un accord pour acquérir le pionnier de la technologie DevOps, Chef, pour 220 millions de dollars, a déclaré Progress mardi. Cette acquisition élargira le portefeuille technologique de la société et lui permettra d'offrir « une automatisation complète de l'infrastructure pour construire, déployer, gérer et sécuriser des applications » dans des environnements modernes multi-Cloud, hybrides et sur site, lit-on dans un communiqué de presse partagé par Progress.

    Progress, spécialisée dans les outils de développement, a considérablement étoffé son offre mardi en annonçant l'acquisition de la plateforme d'automatisation logicielle Chef. Selon Progresse, cette « acquisition s'aligne sur la stratégie d'acquisition relutive et élargit l'offre de produits dans les domaines DevOps et DevSecOps avec une automatisation des infrastructures à la pointe du marché ».


    Chef, basé à Seattle, est un leader dans le domaine de DevOps et, plus récemment, de DevSecOps. Fondée en 2008, la société a un chiffre d'affaires annuel récurrent de plus de 70 millions de dollars, a déclaré Progress dans son communiqué. Chef a débuté avec sa technologie "infrastructure-as-code" et a élargi son offre de technologie de développement pour inclure des outils d'infrastructure, de sécurité et de conformité, ainsi que la gestion de la configuration de l'infrastructure et la gestion du cycle de vie des applications. Aujourd'hui, le portefeuille de produits de la société comprend Chef Enterprise Automation Stack, Chef Infra, Chef Compliance, Chef InSpec et Chef Desktop.

    Inutile de dire que le PDG de Progress, Yogesh Gupta, est heureux de faire entrer la société dans le giron de l’éditeur de logiciels et de bénéficier non seulement de ce revenu annuel ci-dessus cité, mais aussi d'un ensemble d'employés hautement qualifiés, d'une forte communauté de développeurs et d'une liste de clients impressionnante.

    « Chef est un leader du marché avec les meilleurs produits de sa catégorie, une communauté de développeurs dynamique, une impressionnante clientèle de premier ordre et des employés hautement qualifiés et engagés », a déclaré Gupta, dans un communiqué. « Chef a mis en place une entreprise, un portefeuille de produits et une stratégie de mise sur le marché couronnés de succès et nous allons les développer et les accélérer en mettant nos ressources à contribution, en nous appuyant sur la dynamique que Chef a établie jusqu'à présent ».

    Progress est une entreprise américaine cotée en bourse qui offre l’une des principales plateformes de développement et de déploiement d'applications commerciales stratégiques. Il vise à fournir aux partenaires et aux utilisateurs finaux directs un moyen de développer et d'intégrer des applications dans le Cloud. La Société exerce ses activités dans trois secteurs : OpenEdge, Data Connectivity and Integration (DCI) et Application Development and Deployment (AppDev). L'acquisition de Chef renforcera cette position, d’après le PDG de Chef.

    Barry Crist, le PDG de Chef, a bien évidemment présenté un argument en faveur de l’opération acquisition de la startup, à savoir que Progress offrait une meilleure voie vers la croissance future de la plateforme, tout en envoyant un message à la communauté des logiciels Open Source et aux clients selon lequel Progress serait un bon gardien de la vision de la société :

    « Progress est un fournisseur de confiance de certains des meilleurs produits pour développer, déployer et gérer des applications commerciales à fort impact. Chef renforcera cette position en assurant une livraison continue, la fourniture d'applications, une conformité fiable, l'automatisation des correctifs, la gestion des postes de travail et bien plus encore ». « Pour Chef, cette acquisition est notre prochain chapitre, et Progress nous aidera à améliorer notre potentiel de croissance, à soutenir notre vision de l'open source, et à offrir de plus larges opportunités à nos clients, partenaires, employés et à la communauté », a ajouté Crist dans un communiqué.


    Chef est un logiciel libre de gestion de configuration écrit en Ruby. Il utilise un langage dédié (appelé domain-specific language ou DSL) en pure-Ruby pour l'écriture de configuration du système d'exploitation sous la forme de « recettes » (recipes) ou de « livres de recettes » (cookbook). Chef a été écrit par Opscode et est publié sous licence open source Apache 2.0. Chef peut être utilisé en mode client-serveur, ou dans une configuration consolidée nommée « chef-solo ». La version commerciale du produit est gratuite jusqu’à 5 serveurs, puis commence à 120 $ par mois pour 20 serveurs, et 600 $ par mois pour 100 serveurs. L’année dernière, Chef est devenue 100 % open source.

    La liste des clients de Chef est certainement impressionnante et comprend des entreprises technologiques comme Facebook, IBM et SAP, ainsi que des entreprises non technologiques comme Nordstrom, Alaska Airlines et Capital One. En février, Chef a lancé son premier programme de partenariat pour les revendeurs et les prestataires de services spécialisés dans l'automatisation des opérations informatiques des entreprises.

    L'entreprise a été fondée en 2008 et a levé 105 millions de dollars, selon les données de Crunchbase. Elle n'avait pas levé de fonds depuis 2015, date à laquelle elle avait levé une série E de 40 millions de dollars, dirigée par DFJ Growth, une société mondiale de capital-risque qui fournit des capitaux aux entreprises en phase d'amorçage, de démarrage et de croissance. D'autres investisseurs ont également participé à cette opération, notamment Battery Ventures, Ignition Partners et Scale Venture Partners.

    « Cette acquisition s'inscrit parfaitement dans notre stratégie de croissance et répond aux exigences que nous avons précédemment définies : un modèle solide de revenus récurrents, une technologie complémentaire à notre activité, une clientèle fidèle et la possibilité de tirer parti de notre modèle opérationnel et de notre infrastructure pour gérer l'entreprise de manière plus efficace », a déclaré Gupta dans le communiqué. « Nous sommes ravis d'ajouter Chef dans notre portefeuille de produits et sommes convaincus que cette acquisition sera bénéfique pour les deux organisations, ainsi que pour nos clients, nos partenaires, nos investisseurs et la communauté de Chef ».

    « Chef et Progress partagent une vision de l'avenir de DevSecOps et Progress fournira l'échelle nécessaire pour faire progresser la plateforme de Chef et apporter une valeur ajoutée à nos clients », a dit le PDG de Chef, dans sa déclaration. « Dans le même temps, Chef répond à un besoin du portefeuille Progress en matière de DevSecOps, d'infrastructure, d'application et d'automatisation de la conformité, qui est très complémentaire de ses produits existants ».

    Progress a déclaré qu'il s'attend à conclure l'acquisition en octobre 2020, sous réserve des approbations réglementaires et d'autres conditions de clôture. Elle finance l'acquisition avec les liquidités existantes et les fonds levés dans le cadre de sa facilité de crédit existante.

    Sources : Chef, Progress

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette opération d’acquisition de Chef par Progress ?
    Les produits actuels de Chef vont-ils combler les besoins de Progress en matière DevSecOps, selon vous ?

    Voir aussi :

    Chef, le logiciel libre de gestion de configuration, veut basculer vers du 100% open source, et annonce également son nouveau produit Chef Enterprise
    Ubuntu se met au DevOps avec l'intégration de Chef, Canonical fait un pas de plus dans le développement d'une distribution Linux adaptée au Cloud
    L'auteur de la bibliothèque Ruby Chef Sugar la supprime pour marquer son désaccord avec son utilisation par l'agence douanière des USA, et rester cohérent avec son code moral
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre du Club
    Synergies effectivement
    Clairement vu l'âge moyen de l'app progress moyenne, les technologies de chef pour convertir les apps legacy vers des infras plus actuelles sont un bon complément.

    Ce qui est étonnant c'est que ce ne soit pas Oracle qui ait mis la main dessus si c'était à vendre...

###raw>template_hook.ano_emploi###