Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Seuls 3 % des développeurs Ruby on Rails travaillent sur Windows, d'après un sondage
    Le développeur typique de Rails est autodidacte, travaille avec Rails depuis 4 à 7 ans et à distance
    d'après un sondage mené auprès de la communauté qui note que seuls 3 % des développeurs Ruby on Rails travaillent sur Windows

    2049 membres de la communauté Rails de 92 pays ont aimablement partagé leurs réflexions sur les outils, les cadres et les flux de travail dans leur vie quotidienne de développement. À partir de ces réponses, nous espérons comprendre où Rails se situe en tant que framework en 2020.

    3 % des répondants venaient d'Australie, des Pays-Bas, du Brésil et de l'Inde, 4 % venaient de France, 5 % du Canada et les États-Unis comptaient pour 32 % du panel interrogé. Parmi les autres pays figurent l'Argentine, l'Autriche, la Russie, l'Arabie Saoudite, le Japon ou encore le Nigéria.


    Plus de la moitié des répondants (69 %) travaille avec Ruby on Rails pour le compte d'une entreprise. 15 % s'en servent dans des missions en freelance, 3 % voudraient décrocher un poste demandant cette compétence. Un dixième du panel (11 %) a plus de 13 ans d'expérience, 44 % disposent d'une expérience comprise entre 7 et 13 ans (22 % de 7 à 10 ans et 22 % de 10 à 13 ans d'expérience), 41 % disposent d'une expérience comprise entre 1 et 6 ans (15 % de 1 à 3 ans et 26 % entre 4 et 6 ans).

    La façon dont ils ont appris à programmer diffère également. 36 % ont eu un diplôme universitaire, 6 % sont passés par des bootcamp, 45 % ont été formés en autodidactes, 9 % ont appris durant leur emploi.

    Côté responsabilité, 8 % sont dans l'équipe de conception d'interface utilisateur, 19 % sont en DevOps, 21 % sont sur le front end (HTML, CSS), 21 % sur le front end (JavaScript), 31 % sont en back end.


    Le sondage s'est également intéressé au nombre d'applications Rails dont l'équipe des répondants était actuellement responsable. 30 % s'occupaient d'une seule application, plus de la moitié (51 %) géraient deux à cinq applications, tandis que 5 % géraient plus de 15 applications.

    Concernant la taille des équipes, 17 % du panel est constitué d'une équipe d'une personne. 35 % d'une équipe de deux à quatre personnes, 19 % sont dans des équipes de 5 à 8 personnes, 5 % dans une équipe de plus de 25 personnes et 5 % dans une équipe de plus de 50 personnes.


    Quelle est la taille de l'équipe de développement de vos applications Rails principales ?

    Dans le contexte de la pandémie, la question du télétravail a également été soulevée. La moitié des répondants à déclarer travailler en télétravail, 35 % ont indiqué que cela leur arrivait de temps en temps, 16 % ont indiqué que cela leur arrivait rarement ou jamais.

    Puis vient la question des versions. Dans quelle mesure votre application est-elle à jour? Utilisez-vous la dernière version de Ruby on Rails? Quelle stratégie utilisez-vous pour les mises à niveau ? Votre patron est-il d'accord pour que vous passiez du temps sur les mises à niveau ?

    À la question Parmi les applications Rails sur lesquelles vous travaillez, combien sont mises à jour vers les versions les plus récentes (Rails / Ruby)? seuls 18 % ont déclaré toutes. 34 % ont indiqué que la plupart des applications sur lesquelles ils travaillent sont mises à jour vers les versions les plus récentes. 20 % ont indiqué que ce n'était le cas pour aucune de leurs applications.

    Pour ce dernier cas, il leur a été demandé pourquoi. Les raisons évoquées varient :
    • les développeurs ont indiqué en majorité ne pas disposer d'assez de temps ;
    • les développeurs ne l'ont pas considéré comme étant une priorité ;
    • les dépendances tierces parties ;
    • le budget insuffisant ;
    • la planification d'une réécriture.



    Pourquoi les développeurs n'ont pas effectué de mises à jour vers les versions les plus récentes (Rails / Ruby) ?

    Les autres raisons avancées ont été :
    • Cela n’est pas nécessaire ;
    • Nous attendons Ruby 2.7 ;
    • Nous restons une version en retrait ;
    • Cela s’est avéré trop compliqué.

    Il a également été demandé Depuis combien de temps votre application Ruby on Rails est-elle en développement ? Neuf applications sur dix ont été en développement depuis plus d'un an. Dans le détail, 23 % des développeurs ont indiqué que leur équipe a planché sur leur application entre un et trois ans, 35 % des développeurs ont travaillé sur leur application entre 3 et 6 ans, 22 % entre 7 et 10 ans, 7 % entre 10 et 13 ans et 3 % depuis plus de 13 ans.

    À la question Sur quel système d'exploitation développez-vous principalement vos applications ? trois développeurs sur quatre sont sur macOS, un développeur sur trois est sur Linux/Unix et 3 % sont sur Windows.


    Sur quel système d'exploitation développez-vous principalement vos applications ?

    Côté éditeur, les développeurs préfèrent Visual Studio Code, Sublime Text est en troisième position avec 16 %, suivi par RubyMine (15 %), Atom (9 %) et Emacs (3 %).


    Rails est toujours plus étroitement lié à JavaScript, ce qui est d'ailleurs un sujet de discussion fréquent dans la communauté. Lorsqu'il a été demandé aux développeurs quelle bibliothèque JavaScript ils utilisent, 31% ont parlé de JQuery, 25 % de React, 13 % de Stimulus.



    Vaidehi Joshi, senior engineer chez DEV, a commenté ces résultats en ces termes :

    « Ces résultats suggèrent que les développeurs de Rails semblent tendre vers des solutions légères lorsqu'il s'agit d'ajouter du JavaScript dans leurs applications. Ce n'est pas si surprenant de voir que la plupart des ingénieurs de Rails choisiraient jQuery sur un framework plus large lorsque cela est possible; jQuery est de plus petite taille et, dans une certaine mesure, plus rapide à implémenter que de commencer à apprendre un nouveau framework. Lorsqu'une bibliothèque plus simple ne fait pas l'affaire, React semble être le leader du framework clair, suivi de près par Vue et Stimulus.

    « Notamment, bien que ces trois frameworks aient leur propre courbe d'apprentissage, il semblerait que les développeurs de Rails aient accepté le nouveau modèle mental de ces frameworks, le principal avantage étant leurs plus petites tailles de bundle. »

    Source : résultats du sondage

    Et vous ?

    Que pensez-vous de Ruby on Rails ?
    Sur quel système d'exploitation développez-vous ?
    Quel est votre éditeur préféré ?
    De combien de personnes est constituée votre équipe ?
    Sur combien d'applications travaillez-vous ? Depuis combien de temps ?
    Qu'est-ce qui peut, selon vous, expliquer le fait que seuls 3 % des développeurs Ruby on Rails travaillent sur Windows ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Modérateur

    Le premier graphe illustre bien pourquoi les boites qui ont fait le choix de partir sur du RoR récemment galèrent assez copieusement à recruter (en france).

    Y'a 15 ans déjà RoR et mootools me semblait en perte de vitesse/intérêt j'ai pas l'impression que l'engouement est explosé depuis.
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  3. #3
    Membre expert
    Sur tous les devs que je connais 1 seul est dev Ruby, ça fait 10 ans que je suis dans le métier et j'ai fais une dizaine boite, c'est pour dire qu'en France le développeur Ruby est rare.

  4. #4
    Membre éclairé
    ça existe encore ruby ?

  5. #5
    Modérateur

    Citation Envoyé par redcurve Voir le message
    ça existe encore ruby ?
    Y'a quelques outils extrêmement connu et utilisé qui sont fait en Ruby. Au hasard , github et gitlab par exemple. Donc à priori oui
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

###raw>template_hook.ano_emploi###