Capgemini : La performance au 1er semestre témoigne de la résilience du Groupe
Réuni à Paris le 2 septembre 2020 sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d’Administration de Capgemini SE a examiné les comptes1 du groupe Capgemini pour le 1er semestre 2020.

  • Chiffre d’affaires de 7 581 millions d’euros, en hausse de +8,2% avec l’acquisition d’Altran
  • Croissance de +7,9% à taux de change constants et de -3,4% en organique* sur le 1er semestre
  • Croissance de +13,4% à taux de change constants et de -7,7% en organique* sur le 2ème trimestre
  • Marge opérationnelle* en hausse de +3% en valeur et en retrait limité de -0,6 point en taux, soit 10,8%
  • Recul de -4% du résultat normalisé par action* et de -20% du résultat net part du Groupe
  • Free cash-flow organique* en hausse de 16 millions d’euros à 106 millions d’euros




Pour Aiman Ezzat, Directeur général du groupe Capgemini :

« Nous avons réalisé une solide performance au premier semestre. Le Groupe a assuré la continuité de service auprès de ses clients tout en maintenant une forte dynamique commerciale. Je remercie tous les collaborateurs pour leur engagement remarquable tout au long de cette période. Ces résultats sont le fruit de notre forte réactivité face à la crise mais aussi du travail effectué depuis 10 ans pour améliorer notre modèle opérationnel, diversifier notre portefeuille d’activités et développer le digital et le cloud.
Aujourd’hui, nous communiquons des objectifs pour 2020 qui illustrent la résilience du chiffre d’affaires, de la profitabilité et de la génération de free-cash-flow organique.

Ce semestre a également été marqué par la finalisation de l’acquisition d’Altran qui donne à notre Groupe une nouvelle dimension et une place de leader sur le marché porteur de l’« Intelligent Industry ». Les travaux d’intégration avancent rapidement, en particulier grâce à la bonne collaboration entre les équipes.

Je tiens enfin à rappeler notre engagement sur le changement climatique que j’ai placé au cœur des priorités du Groupe avec notre nouvel objectif de « zéro émission nette » d’ici 2030. »



Chiffres clés du premier semestre

Les estimations que le Groupe a communiquées le 28 juillet 2020 sur ses principaux indicateurs financiers pour le 1er semestre de l’année sont en ligne avec les résultats présentés ce jour :


Capgemini a réalisé sur le 1er semestre de l’année un chiffre d'affaires de 7 581 millions d'euros. Après un 1er trimestre 2020 globalement en ligne avec les tendances observées au dernier trimestre 2019, l’impact de la pandémie sur l’activité au 2ème trimestre est clairement visible, mais somme toute contenu. La consolidation d’Altran à compter du 2ème trimestre a eu un impact important sur notre chiffre d’affaires. Ainsi, sur l’ensemble du 1er semestre, la croissance atteint +8,2% en données publiées et +7,9% à taux de change constants. La croissance « organique » (corrigée des effets de périmètre et de taux de change) enregistre un recul limité à *‑3,4% pour le nouvel ensemble. Cela démontre que la diversification sectorielle et géographique de la base de clients du Groupe et la qualité du portefeuille d’offres développé ces dernières années ont renforcé la résilience du chiffre d’affaires de Capgemini. En particulier, le Groupe conserve une dynamique soutenue dans les services liés au Digital et au Cloud, qui enregistrent une hausse de plus de 10%2 sur le 1er semestre, illustrant le caractère structurel de la demande pour ces services.

Les prises de commandes enregistrées sur le semestre écoulé s’élèvent à 7 841 millions d’euros, en hausse de +10,3% à taux de change constants par rapport à la même période de 2019. Le ratio de « book-to-bill » dépasse celui de 2019 sur la même période et atteint 103% ce qui illustre la bonne tenue de l’activité commerciale dans le contexte de la pandémie.

La marge opérationnelle* progresse de +3% en valeur à 818 millions d’euros, ce qui représente un taux de 10,8% du chiffre d’affaires. La contraction du taux de marge opérationnelle par rapport à la même période de l’année 2019 est ainsi contenue à 60 points de base, en ligne avec le plan de marche du Groupe pour démontrer en 2020 le renforcement de sa résilience.

Les autres produits et charges opérationnels représentent une charge nette de 241 millions d’euros, en hausse de 102 millions d’euros par rapport à la même période de 2019. Cette hausse sensible s’explique principalement par les coûts d’acquisition et d’intégration d’Altran, la prise en compte des charges de restructuration propres à Altran et la saisonnalité des coûts de restructuration plus marquée sur le 1er semestre de cette année.

En conséquence, le résultat d’exploitation de Capgemini s’inscrit en baisse de -12% à 577 millions d'euros, soit 7,6% du chiffre d’affaires.

Le résultat financier représente une charge de 64 millions d’euros contre 39 millions d’euros sur la même période en 2019. Cette hausse est due au coût du financement mis en place pour l’acquisition d’Altran et de la dette portée par cette société.

La charge d’impôt s’élève à 204 millions d’euros, dont 26 millions d’euros liés à l’impact transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis contre 30 millions d’euros l’année précédente. Avant la prise en compte de ces charges transitoires, le taux effectif d’impôt s’établit à 34,6% contre 32,6% sur le 1er semestre 2019 et pour l’ensemble de l’année 2019. Cette augmentation du taux effectif d’impôt s’explique pour l’essentiel par les conséquences temporaires de l’intégration d’Altran dans le périmètre du Groupe.

Le résultat net part du Groupe enregistre une baisse de -20% sur un an pour s’établir à 311 millions d’euros pour les 6 premiers mois de l’année. Le bénéfice par action (non dilué) est en baisse de -21% sur un an à 1,86 euro tandis que le résultat normalisé par action* résiste bien avec une baisse modérée de -4% à 2,80 euros. Avant reconnaissance de la charge transitoire d’impôt, le résultat normalisé par action recule également de -4% à 2,95 euros.

La génération de free cash-flow organique* atteint 106 millions d'euros contre 90 millions d’euros en 2019, en dépit de la hausse des charges financières et des autres charges opérationnelles liée à l’acquisition d’Altran.

Le retour aux actionnaires s’élève à 426 millions d’euros pour le 1er semestre 2020, avec d’une part les 200 millions d’euros consacrés au programme pluriannuel de rachat d’actions Capgemini SE, et d’autre part le versement de 226 millions d’euros de dividendes (correspondant à 1,35 euro par action, après réduction de 29% par rapport à la proposition initiale décidée par le Conseil d’administration dans le cadre des mesures de solidarité). Par ailleurs le Groupe a consacré sur la période un montant net de 3 234 millions d’euros à ses opérations de croissance externe, correspondant pour l’essentiel au montant déboursé sur l’exercice 2020 dans le cadre de l’acquisition d’Altran (cf. section spécifique ci-dessous).

Evolution de l'activité par région


Avec l’intégration d’Altran à partir du 2ème trimestre 2020, dont l’essentiel de l’activité relève de l’Ingénierie, le mix métier du Groupe évolue sensiblement. Si les activités de conseil en Stratégie et Transformation continuent de représenter, au 2ème trimestre, 7% du chiffre d’affaires total du Groupe, les activités d’Opérations et d’Ingénierie représentent désormais 33% du Groupe avec l’apport des activités d’ingénierie d’Altran tandis que les Services d’Applications et de Technologie restent le cœur de métier du Groupe mais ne représentent désormais que 60% de l’ensemble.

·2ème trimestre :

Comme anticipé dans un contexte de crise, les rythmes de croissance organique des services d’infrastructure cloud et de Business Services (les métiers d’Opérations) n’ont été que relativement peu affectés par le contexte, tandis que les métiers d’Ingénierie et de conseil en Stratégie et Transformation ont eu tendance à enregistrer un ralentissement plus marqué que la moyenne du Groupe. Les services d’Applications et de Technologie, qui constituent le cœur de l’activité du Groupe, ont quant à eux démontré une résilience légèrement supérieure à la moyenne du Groupe.

·1er semestre :

Les activités de conseil en Stratégie et Transformation, ont bénéficié de l’intégration des services de conseil à forte valeur ajoutée développés par Altran ces dernières années et enregistrent ainsi une hausse de +8,6% à taux de change constants de leur chiffre d'affaires total*.

Les services d’Applications et de Technologie, qui constituent le cœur de l’activité du Groupe, voient leur chiffre d’affaires total reculer légèrement, de -1,3% à taux de change constants. L’impact de l’acquisition d’Altran sur la croissance à taux de change constants est limité dans cette ligne de service.

Enfin, le chiffre d’affaires total des services d’Opérations et d’Ingénierie affiche une croissance de +37,2% à taux de change constants sous l’effet de l’intégration d’Altran, dont l’essentiel des activités relèvent de l’Ingénierie.

Evolution des effectifs

Au 30 juin 2020, l’effectif total du Groupe s’établit à 265 100 personnes, en hausse de +22% sur un an principalement sous l’effet de l’intégration des 50 000 collaborateurs d’Altran. Les effectifs offshore représentent près de 139 500 collaborateurs, soit 53% de l’effectif total.

Bilan

Au cours du 1er semestre 2020, la structure du bilan de Capgemini a sensiblement évolué avec l’acquisition d’Altran pour une valeur d’entreprise de 5,2 milliards d’euros (dont 3,7 milliards d’euros pour l’achat en numéraire des titres au capital3).

L’acquisition des titres Altran ayant été effectuée en deux étapes distinctes (avant et après la prise de contrôle intervenue le 13 mars 2020), cette transaction a entraîné sur la période une hausse des écarts d’acquisition4 pour 2,6 milliards d’euros (10,3 milliards d’euros à la clôture contre 7,7 milliards d’euros à l’ouverture) puis une baisse des capitaux propres (5,9 milliards d’euros à la clôture contre 8,4 milliards d’euros à l’ouverture).

Au 30 juin 2020, le Groupe dispose à son bilan d’une trésorerie et d’actifs de gestion de trésorerie pour un montant total de 2,4 milliards d’euros. Compte tenu de la dette financière de 8,5 milliards d’euros et des instruments dérivés, l’endettement net* du Groupe au 30 juin 2020 s’élève à 6,0 milliards d’euros, contre 1,6 milliard d’euros au 30 juin 2019 et 0,6 milliard d’euros au 31 décembre 2019. Cette hausse de l’endettement net est essentiellement liée à l’acquisition d’Altran.

Le financement de l’acquisition d’Altran a été réalisé conformément au plan présenté en juin 2019 (5,4 milliards d’euros couvrant 3,7 milliards d’euros pour l’achat des titres et 1,7 milliard d’euros de dette brute portée par Altran), Capgemini a ainsi mobilisé sa trésorerie disponible pour environ 1,0 milliard d’euros (dont 0,4 milliard d’euros pour l’achat de titres en 2019) et a procédé à des émissions obligataires pour le solde.

Le Groupe a ainsi émis en avril 2020 un emprunt obligataire multi-tranches pour un total de 3,5 milliards d’euros dont 2,8 milliards d’euros ont été utilisés pour le financement de l’acquisition5. Puis, le refinancement des prêts à terme d’Altran a été effectué en juin 2020 au travers d’une seconde émission obligataire multi-tranches pour un montant de 1,6 milliard d’euros.

Ces opérations de refinancement ont permis de porter à 6,6 ans la maturité moyenne de la dette obligataire du Groupe, qui présente un coût moyen faible de 1,8%. Leur large succès témoigne de la confiance des investisseurs dans la qualité du profil financier de Capgemini et la pertinence de sa stratégie de croissance.

Acquisition et Intégration d'Altran Technologies

Après la prise de contrôle d’Altran intervenue le 13 mars 2020, Capgemini a effectué une nouvelle ouverture de l’offre publique d’achat amicale dont le succès a permis la mise en œuvre en avril 2020 d’une procédure de retrait obligatoire portant sur les actions Altran non encore détenues. A l’issue de cette procédure, Capgemini détient 100% du capital et des droits de vote de la société Altran Technologies, qui est entièrement intégrée dans le périmètre de consolidation de Capgemini depuis le 1er avril 2020 comme indiqué précédemment.

Le processus d’intégration a été immédiatement engagé et progresse conformément aux attentes du Groupe. Les synergies de coûts et de modèles opérationnels sont attendues pour un montant compris entre 70 et 100 millions d’euros avant impôts en année pleine, conformément aux estimations communiquées lors de l’annonce du projet d’acquisition. Capgemini estime désormais être en mesure d’atteindre deux tiers des synergies attendues, en rythme annualisé, dès juin 2021. De plus, sur la base des nombreuses opportunités commerciales déjà identifiées, et pour certaines déjà signées, le Groupe est confiant dans sa capacité à réaliser les synergies commerciales annoncées, qui correspondent à un chiffre d’affaires annuel additionnel compris entre 200 et 350 millions d’euros à un horizon de 3 ans.

Perspectives

Dans un environnement encore incertain, le Groupe anticipe pour le 2ème semestre 2020 un redressement progressif de son niveau d’activité par rapport au 2ème trimestre.

Le Groupe se fixe ainsi comme objectifs pour l’ensemble de l’année 2020 :

  • Une croissance à taux de change constants comprise entre +12,5% et +14,0%, avec une contribution des acquisitions estimée à 17,0% ;
  • Une contraction de la marge opérationnelle comprise entre 0,6 et 0,9 point par rapport aux 12,3% atteints en 2019, qui témoigne de la nette amélioration de la résilience ;
  • Une génération de free cash-flow organique supérieure à 900 millions d’euros.


Une forte dégradation des conditions sanitaires et/ou de l’environnement économique dans les prochains mois pourrait toutefois contrarier l’atteinte de ces objectifs.

De nouvelles ambitions en matière d'environnement

Capgemini a décidé d’accroître ses ambitions en ce qui concerne son empreinte environnementale, conscient de la nécessité d’agir pour faire face au changement climatique. Le Groupe a ainsi annoncé le 23 juillet 2020 son engagement d’atteindre la neutralité carbone de ses opérations au plus tard en 2025, et l’objectif « zéro émission nette » d’ici 2030.

Pour cela Capgemini va accélérer son programme de décarbonation de ses opérations ayant le plus fort impact - à savoir les voyages d'affaires, les déplacements et la consommation d'énergie dans les bureaux - en s’alignant sur la trajectoire 1,5 °C de l’initiative « Science Based Targets ».

L'objectif précédent de Capgemini, fixé en 2015, visait à réduire les émissions de carbone de 30% par collaborateur à l’horizon 2030. Il a été atteint en janvier 2020.

Enfin Capgemini accompagne ses clients dans leurs démarches de décarbonation, et s’est fixé comme objectif une réduction de leurs émissions de carbone de 10 millions de tonnes à horizon 2030.

A propos de Capgemini

Capgemini est un leader mondial du conseil, de la transformation numérique et des services technologiques et d’ingénierie. A la pointe de l’innovation, le Groupe aide ses clients à saisir l’ensemble des opportunités que présentent le cloud, le digital et les plateformes. Fort de 50 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, il accompagne les entreprises et organisations dans la réalisation de leurs ambitions, de la définition de leur stratégie à la mise en œuvre de leurs opérations. Pour Capgemini, ce sont les hommes et les femmes qui donnent toute sa valeur à la technologie. Résolument multiculturel, le Groupe compte 270 000 collaborateurs présents dans près de 50 pays. Avec Altran, il a réalisé un chiffre d'affaires combiné de 17 milliards d'euros en 2019.

Source : Capgemini