IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #41
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 379
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 379
    Points : 154 934
    Points
    154 934
    Par défaut Les salariés d'Amazon s'opposent à la création d'un syndicat mais le RWDSU conteste ce résultat
    Les salariés d'Amazon s'opposent à la création d'un syndicat mais le RWDSU conteste ce résultat,
    indiquant qu'il va demander une audition sur l'opportunité de les annuler

    À l'appel du syndicat Retail, Wholesale and Department Store Union (RWDSU), les 5 800 salariés de l'entrepôt d'Amazon à Bessemer, dans l'Alabama, étaient appelés à se prononcer pour ou contre la création d'un premier syndicat au sein de la grande enseigne américaine de l'e-commerce. Le Conseil national des relations du travail (NLRB – le National Labor Relations Board est une agence indépendante du gouvernement fédéral américain chargée de conduire les élections syndicales et d'enquêter sur les pratiques illégales dans le monde du travail) a annoncé que sur 3 041 votes potentiellement valables, 1 798 travailleurs du centre de distribution BHM1 avaient voté contre l'adhésion à un syndicat, tandis que 738 travailleurs avaient voté pour (le syndicat avait précédemment signalé avoir recueilli un total de 3 215 bulletins de vote). L'éligibilité à 505 bulletins de vote a été contestée, principalement par Amazon, comme plus de la moitié des votes totaux s'opposaient à la syndicalisation, ces bulletins contestés n'ont pas été ouverts.

    Amazon, deuxième plus important employeur aux États-Unis avec 800 000 salariés, est régulièrement critiqué sur le front des responsabilités sociales et environnementales par des associations et certains de ses employés.

    Les travailleurs ont voté en février et mars par courrier sur l'opportunité d'adhérer au syndicat Retail, Wholesale and Department Store Union (RWDSU), une possibilité qu'Amazon a combattue avec des réunions antisyndicales et d'autres mesures agressives. BHM1 n'est que la deuxième installation américaine d'Amazon à organiser un vote syndical, après un groupe beaucoup plus restreint de techniciens d'entrepôt dans le Delaware. Si les travailleurs avaient approuvé la création du syndicat, celui-ci serait devenu le plus grand groupe à être représenté lors d'un seul vote devant le NLRB depuis 1991.

    « Le fait d'avoir un syndicat chez Amazon nous donnerait le droit de négocier de façon collective nos conditions de travail, notamment sur des points tels que les normes de sécurité, la formation, les pauses, les salaires, les avantages sociaux et d'autres questions importantes qui amélioreraient notre lieu de travail. Amazon aborde parfois des problèmes au travail, mais tout cela est temporaire. Un contrat syndical est écrit, négocié et Amazon doit légalement suivre les directives et il existe des mécanismes pour les tenir légalement responsables devant nous en tant que travailleurs. Il n'y a pas d'autre moyen d'avoir ce type de relation avec Amazon que d'avoir un syndicat », lit-on sur le site dédié à la cause.

    Nombreuses sont les publications qui font état de ce que le géant du commerce en ligne fait usage de : logiciels de navigation, bracelets, caméras thermiques, caméras de sécurité, enregistrements. Chez Amazon, on se justifie en arguant qu’il s’agit de dispositifs destinés à encadrer la productivité des employés : « Les performances des employés sont mesurées et évaluées sur une longue période, car nous savons que divers facteurs peuvent avoir un impact sur la capacité à répondre aux attentes d'un jour ou d'une heure donnés. Nous soutenons les personnes qui ne sont pas performantes au niveau attendu grâce à un accompagnement spécifique pour les aider à s'améliorer. »

    Les entrepôts d’Amazon sont automatisés et certains postes sont occupés par des robots. La société s’appuie sur des capteurs animés par une intelligence artificielle afin de suivre la productivité des employés. L’IA est même en mesure de générer de façon automatique les documents nécessaires au licenciement en cas de non-atteinte des objectifs. Ce seul motif a mené au licenciement de plus de 300 employés travaillant dans un des entrepôts de l’entreprise à Baltimore pendant la période allant d'août 2017 à septembre 2018.

    Amazon a fait savoir que malgré le fait que le système soit en mesure de produire des documents de licenciement, l'accord d'un superviseur humain est obligatoire pour la décision finale. Dans ce cas, celle-ci est transmise à l'employé concerné par le superviseur humain.

    « La représentation syndicale est un choix pour les salariés, mais beaucoup d'entre eux ont clairement préféré les opportunités d'un marché du travail offrant de bons salaires et des bénéfices, au caractère anonyme d'une convention collective », a réagi David French de la fédération nationale de la distribution, représentant les professionnels du commerce de détail.

    Le RWDSU indique qu'il fera appel de l'élection, demandant une audition sur l'opportunité d'annuler les résultats des élections : « Amazon n'a ménagé aucun effort pour rendre fou ses propres employés. Nous ne laisserons pas les mensonges, la tromperie et les activités illégales d'Amazon passer sans contestation, c'est pourquoi nous déposons officiellement des accusations contre toutes les actions flagrantes et manifestement illégales prises par Amazon lors du vote syndical », a déclaré le président du RWDSU, Stuart Appelbaum, dans un communiqué, vendredi. « Nous exigeons une enquête approfondie sur le comportement d'Amazon dans la corruption de cette élection ».

    Le syndicat avait remporté une première victoire l'année dernière, en réunissant suffisamment de signatures pour organiser un vote. Le mouvement de Bessemer a ensuite pris une ampleur nationale ; en plus d’Amazon, dont les affaires ont prospéré pendant la pandémie, il a vu s'opposer les soutiens aux employés syndicalistes (parmi lesquels des artistes, des parlementaires démocrates et républicains et même le président Joe Biden).

    Les salariés prosyndicats se plaignent de cadences infernales, du manque de temps pour aller aux toilettes ou pour manger, du manque de protections en matière de sécurité (notamment contre le Covid-19) et de salaires insuffisants par rapport au travail demandé. De son côté, Amazon s'est défendu en rappelant que les salaires démarraient à 15 dollars de l'heure (plus du double du salaire minimum dans l'Alabama) et qu'il fournit des avantages sociaux, comme la couverture santé. Le groupe assure que ses employés disposent de pauses nécessaires.

    Nom : amazon.png
Affichages : 10585
Taille : 10,7 Ko

    D'ailleurs, Amazon s’est réjoui de cette conclusion :

    « Merci aux employés de notre centre de distribution BHM1 en Alabama pour leur participation à l'élection. Il y a eu beaucoup de bruit ces derniers mois, et nous sommes heureux que vos voix collectives aient enfin été entendues. Au final, moins de 16 % des salariés de BHM1 ont voté pour adhérer au syndicat RWDSU.

    « Il est facile de prédire que le syndicat dira qu'Amazon a remporté cette élection parce que nous avons intimidé les employés, mais ce n'est pas vrai. Nos employés ont entendu beaucoup plus de messages anti-Amazon de la part du syndicat, des décideurs et des médias qu'ils n'en ont entendu de nous. Et Amazon n’a pas gagné : nos employés ont fait le choix de voter contre l’adhésion à un syndicat. Nos employés sont le cœur et l'âme d'Amazon, et nous avons toujours travaillé dur pour les écouter, prendre leurs commentaires, apporter des améliorations continues et investir massivement pour offrir une rémunération et des avantages sociaux avantageux dans un lieu de travail sûr et inclusif. Nous ne sommes pas parfaits, mais nous sommes fiers de notre équipe et de ce que nous proposons, et nous continuerons à travailler pour nous améliorer chaque jour.

    « Nous espérons qu’avec cette élection maintenant terminée, il sera possible de passer de la parole à l’action dans tout le pays. Bien que notre équipe compte plus d'un million de personnes dans le monde et que nous ayons créé 500 000 nouveaux emplois depuis le début du COVID-19, nous ne sommes encore qu'une infime fraction de la main-d'œuvre. Il y a 40 millions d'Américains qui gagnent moins que le salaire de départ chez Amazon, et beaucoup plus qui ne reçoivent pas de soins de santé par l'intermédiaire de leurs employeurs, et nous pensons que cela devrait être corrigé. Nous nous réjouissons de l'occasion de nous asseoir et de partager des idées avec tout décideur politique qui souhaite adopter des lois garantissant à tous les travailleurs aux États-Unis au moins 15 dollars de l'heure, des soins de santé dès le premier jour et d'autres avantages importants. Nos employés ont vu d'énormes avantages de ce que nous offrons et nous pensons que chaque famille américaine mérite la même chose. Nous pensons que nous pouvons mieux travailler ensemble plutôt que les uns contre les autres pour adopter ces lois importantes, et nous espérons que c’est ce qui se passera dans les mois et les années à venir ».

    Malgré la défaite dans les urnes, Darrell West, expert à la Brookings Institution, estime que « le vote d'Amazon est un jalon majeur pour le mouvement syndical aux États-Unis, car il s'agit d'une des premières tentatives de syndicaliser une partie de l'économie numérique ».

    Pour Rebecca Kolins Givan, professeure associée à Rutgers University dans le New Jersey, « notre droit du travail est biaisé contre les gens qu'il est censé protéger ». « C'est extrêmement difficile pour les salariés d'organiser un syndicat et incroyablement simple pour les employeurs de les brutaliser pour les en empêcher », indique-t-elle. « Amazon a dépensé beaucoup d'argent à Bessemer en embauchant les meilleurs avocats anti-syndicats du pays et en semant avec acharnement la peur et l'incertitude au sein des effectifs. Leurs investissements ont payé ».

    Source : Amazon

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de la situation ?

    Voir aussi :

    Des « faux » comptes prétendant être des travailleurs d'Amazon ont fait l'éloge de leurs conditions de travail sur Twitter
    Amazon offre des primes de démission de 2000 $ à ses employés afin de les empêcher de participer à un vote historique pour s'ouvrir la porte de la syndicalisation à laquelle l'entreprise s'oppose
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #42
    Membre extrêmement actif

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 009
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 009
    Points : 4 251
    Points
    4 251
    Par défaut
    Bonjour,

    Quelle lecture faites-vous de la situation ?
    La pression d'Amazon et / ou de certains lobbying entourant la société sont tellement forte, que les employés ont voté "non" par peur des représailles .

    Amazon veut essayer de montrer "qu'il est le plus fort". On verra bien le jour , ou , à cause d'un conflit social, plus aucun colis n'entre ou ne sort . Amazon va vite plier devant les revendications . On peut aider les syndicats de l'oncle Sam avec notre CGT, FO , et j'en passe ... En plus nos syndicats hexagonaux ont plutôt mauvaises presses et un fort pouvoir de nuisance

    Les employés d'Amazon devraient s'inspirer de nos syndicats français.

    Les employés qui feraient grève , sont ils pour autant des mauvais salariés ? Non ... Simplement qu'ils ont des revendications et Amazon fait la sourde oreille ...

  3. #43
    Membre confirmé

    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    340
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 340
    Points : 523
    Points
    523
    Par défaut
    Citation Envoyé par Titan. Voir le message
    @schlebe: Tout comme l'écologie, ce genre de décision doivent être international, si un seul pays les appliques, ce ne serait qu'un suicide économique...
    L'attitude que nous avons EST un suicide collectif. Un vrai pour le coup. S'abriter derrière ces conneries n'est qu'une excuse pour ne pas prendre ses responsabilités. Bien sûr que notre niveau de vie va en prendre un coup mais quoi qu'on fasse, il va en prendre un coup. Le système économique VA s'effondrer. Aucune échappatoire n'est possible. Il y a un siècle, il suffisait de planter un doigt dans le sol pour avoir du pétrole. Aujourd'hui, on va le chercher dans les grands fonds marins avec les conséquences qu'on connait (qui a dit DeepWater). Où ira-t-on le chercher dans 50, 60 ans ?
    Ce n'est pas à des informaticiens que je vais apprendre les problèmes des courbes exponentielles.
    Avec 2 % d'augmentation du PMB (Produit mondial brut - croissance de 2020), on est sur un doublement des consommations tous les 35 ans. C'est à dire qu'entre aujourd'hui et 2056, si tout continue pareil, on aura consommé autant de ressources qu'entre l'aube de l'humanité et aujourd'hui... Vous pensez vraiment que c'est soutenable ?

    La France devrait financer MASSIVEMENT la sortie de ce système (et les autres aussi, d'ailleurs). Les américains prélèvent leurs impôts sur les américains même s'ils vivent à l'étranger. Pourquoi ne pourrait-on pas faire pareil ? On ne le fait pas parce que ça arrange de pouvoir se cacher derrière ce prétexte pour laisser les fortunes des copains s'envoler. Arnault a gagné plus de 50 Md l'année dernière. L'équivalent du PIB de la Slovénie. Sa fortune a dépassé les 100Mds. Honnêtement, si on lui en supprimait 99, est-ce qu'il s'en rendrait compte au niveau de son train de vie ?

    En admettant même que quelques multimilliardaires arrivent à construire une villa sur Mars (moi, j'y crois pas trop), que feront-il quand il fera plus de 50°C 300 jours par an entre les tropiques (c'est pour la fin du siècle si on continue sur la courbe actuelle). Il ne suffit pas d'une villa, il faut aussi des moyens de production pour soutenir leur rythme de vie...
    On voit déjà quelques conséquences sur l'agriculture, les tempêtes (nombre d'ouragans et primes d'assurance x2 en quelques décennies) alors que le processus ne fait que commencer.

    L'humanité et la technologie, c'est un gamin de 4 ans avec la valise au gros bouton rouge. Totalement irresponsable.

    ... Et Jeff Bezos qui soutient Biden pour augmenter les impôts des plus riches. On croit rêver... Il pourrait commencer par arrêter l'évasion et l'optimisation fiscale, par payer ses salariés décemment.

  4. #44
    Membre expert
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 071
    Points : 3 316
    Points
    3 316
    Par défaut
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Les employés qui feraient grève , sont ils pour autant des mauvais salariés ? Non ... Simplement qu'ils ont des revendications et Amazon fait la sourde oreille ...
    Amazon fait appel massivement à l'interim, et si tu fais grèves, tu n'es juste plus en mission... Tant qu'amazon trouve de la main d’œuvre docile, les grèves ne fonctionneront pas.

    Ce haut taux de chaumage pousse les salaires a la baisse et la docilité à la hausse, et c'est pour cela qu'aucun gouvernement ne fait rien contre ça depuis 40 ans.

  5. #45
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 383
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 383
    Points : 15 034
    Points
    15 034
    Par défaut
    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    Avec 2 % d'augmentation du PMB (Produit mondial brut - croissance de 2020), on est sur un doublement des consommations tous les 35 ans. C'est à dire qu'entre aujourd'hui et 2056, si tout continue pareil, on aura consommé autant de ressources qu'entre l'aube de l'humanité et aujourd'hui... Vous pensez vraiment que c'est soutenable ?
    Je ne suis pas convaincu que le taux de croissance du Produit mondial brut sera aussi élevé en 2020, 2021, 2022.
    Maintenant des pays riches commencent à entrer officiellement en récession.
    En 2020, les Etats-Unis ont traversé la pire récession depuis 1946
    Récession massive en France en 2020, avec une chute de 8,3 % du PIB
    COVID-19: LE ROYAUME-UNI A ACCUSÉ UNE RÉCESSION RECORD DE 9,9% EN 2020
    Le Japon enregistre sa première contraction annuelle du PIB depuis 2009
    Le système économique va s'effondrer, donc le produit mondial brut également.

    On dirait qu'on ne peut aller que vers le bas, on va de moins en moins consommer donc le PIB sera de plus en plus faible.
    L'économie réelle se porte extrêmement mal, pendant ce temps là tout va extraordinairement bien sur les marchés, cette déconnexion du réel devrait finir par causer des dégâts.

    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    Les américains prélèvent leurs impôts sur les américains même s'ils vivent à l'étranger. Pourquoi ne pourrait-on pas faire pareil ? On ne le fait pas parce que ça arrange de pouvoir se cacher derrière ce prétexte pour laisser les fortunes des copains s'envoler.
    Il doit y avoir des règles de l'UE qui empêchent de faire ce genre de chose.
    Généralement quand un président est élu c'est parce qu'il avait le soutient de milliardaire (parfois ils possèdent des médias et des instituts de sondages, donc ça aide pas mal), une fois au pouvoir il retourne l'ascenseur.

    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    En admettant même que quelques multimilliardaires arrivent à construire une villa sur Mars (moi, j'y crois pas trop), que feront-il quand il fera plus de 50°C 300 jours par an entre les tropiques (c'est pour la fin du siècle si on continue sur la courbe actuelle).
    Personne n'a jamais parlé de partir massivement vivre sur une autre planète. Au mieux il y aura un village de scientifiques.
    On verra dans 50 ans, il ne fera peut-être pas si chaud. Il y a des périodes plus froide que d'autres.
    Les mystères du petit âge glaciaire
    Le climat en Europe était plus froid pendant le Moyen Âge et jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, que maintenant. Les historiens appellent cet épisode le petit âge glaciaire. Il couvre une large période dont les limites restent assez mal définies: de la moitié du XIIIe siècle à la fin du XIXe pour les plus généreux. Une période ponctuée par des vagues de froid intense aux conséquences parfois catastrophiques: pertes de récolte, famines, etc.
    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    L'humanité et la technologie, c'est un gamin de 4 ans avec la valise au gros bouton rouge. Totalement irresponsable.
    Quand tu fais de l'argent tu ne penses pas aux conséquences à l'autre bout du monde ou dans le futur.
    Cela dit il y a de plus en plus de lois pour protéger l'environnement. Et il y a des taxes qui financent des éoliennes (si ils pouvaient investir dans quelque chose de plus intéressant ce serait pas mal(Un cimetière à pales d’éolienne : le paradoxe de l’écologie))

    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    Et Jeff Bezos qui soutient Biden pour augmenter les impôts des plus riches. On croit rêver... Il pourrait commencer par arrêter l'évasion et l'optimisation fiscale, par payer ses salariés décemment.
    Le plus drôle c'est Bill Gates qui soutient l'augmentation des impôts pour les plus riches, alors qu'ils utilisent des ONG pour éviter l'impôt.
    Keith Flint 1969 - 2019

  6. #46
    Membre confirmé

    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    340
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 340
    Points : 523
    Points
    523
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Je ne suis pas convaincu que le taux de croissance du Produit mondial brut sera aussi élevé en 2020, 2021, 2022.
    Maintenant des pays riches commencent à entrer officiellement en récession.
    Là, on est d'accord. de toute évidence, ça ne va pas pouvoir durer. Mais soit on essaie de contrôler la descente, soit ce sera un gros crash parce qu'on va pousser la planète à bout.
    D'accord aussi avec la suite...

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    On verra dans 50 ans, il ne fera peut-être pas si chaud. Il y a des périodes plus froide que d'autres.
    Moui. Pour moi, c'est tout vu. Le climat n'est pas la météo. Les modèles sont plutôt fiable et, même s'ils n'expliquent pas tous les petits accidents de parcours, la tendance générale est assez nette. Dans 50 ans, je pense que la sortie de piste sera déjà largement engagée. Quant on voit comment était la situation il y a 50 ans, comment elle est aujourd'hui et que la tendance est plutôt à la dégradation exponentielle... Je ne vois pas trop ce qui pourrait nous permettre de nous réjouir.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Quand tu fais de l'argent tu ne penses pas aux conséquences à l'autre bout du monde ou dans le futur.
    C'est ce que je considère être une absence totale de maturité quand on a des moyens aussi démesurés.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Cela dit il y a de plus en plus de lois pour protéger l'environnement. Et il y a des taxes qui financent des éoliennes (si ils pouvaient investir dans quelque chose de plus intéressant ce serait pas mal
    Quand on regarde de près, aucune source d'énergie n'est totalement propre. Si on consomme plus d'énergie, au global, on est plus sale. Compte tenu du point où on en est, il faut impérativement BAISSER notre consommation d'énergie.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Le plus drôle c'est Bill Gates qui soutient l'augmentation des impôts pour les plus riches, alors qu'ils utilisent des ONG pour éviter l'impôt.
    Ces types sont les pires de tous. Chacun d'eux a une empreinte sur la planète équivalente à une région française...
    Ils accumulent des richesses dont ils ne savent que faire. Souvent au prix d'une exploitation sans vergogne des compétences de milliers de personnes (Amazon en est l'exemple emblématique)
    Bill Gates finance ses ONG avec des intérêts d'investissement dans des entreprises qui détruisent l'Afrique et exploitent les enfants. Aucune moralité. La seule chose qui compte, c'est d'être le plus haut dans le classement.

  7. #47
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 383
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 383
    Points : 15 034
    Points
    15 034
    Par défaut
    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    Mais soit on essaie de contrôler la descente, soit ce sera un gros crash parce qu'on va pousser la planète à bout.
    Je parie sur le krach.
    La finance a toujours provoqué des crises graves et ça c'est toujours terminé comme ça.
    Les banquiers ont des parachutes dorées et les peuples subissent des guerres, des famines, des épidémies. (et à ce moment

    Je ne crois pas au choix de la décroissance, je vois mal comment le monde pourrait changer autrement qu'en subissant un traumatisme.
    On ne peut pas sortir du paradigme actuel délicatement, il faut forcément que ça casse à un moment donné.
    Le bon plan c'est de devenir survivaliste et de créer des communautés autonome. Comme ça si un jour il y a des pénuries dans les magasins vous aurez des bocaux d'haricots verts en stock. (et si l'effondrement ne se produit pas, vous aurez appris à faire du jardinage ce qui est toujours sympa)

    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    Quand on regarde de près, aucune source d'énergie n'est totalement propre.
    Peut-être mais le nucléaire est quand même plus propre que le reste et ça a plein d'avantages. Mais oui vous pouvez aussi diminuer votre consommation d'énergie. Les gens voyagent moins depuis un moment il me semble , c'est bien ils font des efforts .

    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    Aucune moralité.
    Le pire ça restera George Soros qui finance plein d'organisations qui peuvent causer de gros problèmes. Il a un pouvoir de nuisance énorme.

    Citation Envoyé par fatbob Voir le message
    La seule chose qui compte, c'est d'être le plus haut dans le classement.
    En fait les plus riches de la planète s'arrangent pour ne pas être dans le classement, ils préfèrent être anonyme. (Ce n'est pas comme si les ultra riches ne savaient pas comment masquer leur patrimoine)
    Keith Flint 1969 - 2019

  8. #48
    Membre confirmé

    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    340
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 340
    Points : 523
    Points
    523
    Par défaut
    Je vois qu'on est d'accord : on est tous foutu (ou presque)
    Dans le meilleur des cas, tout cela va se finir par des guerres, des famines, des accidents nucléaires incontrôlables parce que nous ne seront plus en mesure d'entretenir les centrales...
    Dans le pire, la planète deviendra simplement invivable pour tout ce qui n'est pas au moins aussi résistant qu'un tardigrade...

    et si l'effondrement ne se produit pas, vous aurez appris à faire du jardinage ce qui est toujours sympa
    Il se produira. Aucun scénario ne passe à travers sauf si le système est sérieusement remis en cause. Inenvisageable. Effondrement.

  9. #49
    Expert éminent
    Avatar de Escapetiger
    Homme Profil pro
    Administrateur système Unix - Linux
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    1 122
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur système Unix - Linux

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 1 122
    Points : 8 564
    Points
    8 564
    Par défaut
    Un documentaire pour affiner vos réflexions est paru entre-temps sur franceinfo: ci-dessous (et le «replay» ne demande pas de compte pour le visionner à la date à laquelle je poste) :

    La présentation de l'enquête (4'53) :
    Des rapports alertant sur de "possibles grèves" ou décrivant par le menu la moindre distribution de tracts, et même des agents chargés d'épier les responsables syndicaux sur Facebook... Documents confidentiels et témoignage à l'appui, cet extrait de "Complément d'enquête" révèle jusqu'où irait Amazon pour surveiller les syndicats.
    • "L'activité fréquente des syndicats représente une menace", écrit un rapport
    • Des agents d'Amazon écumeraient les réseaux sociaux sous de faux profils
    Source: VIDEO. "Complément d'enquête" révèle comment Amazon surveille les syndicats (et espionne leurs responsables sur les réseaux sociaux)


    L'intégrale (1h20) :
    Le monde sort exsangue d’un an de pandémie et de confinements, mais lui affiche une santé insolente. Grâce à l’explosion des ventes en ligne, son entreprise Amazon a augmenté son chiffre d’affaires de près de 40% et engrangé 21,3 milliards de dollars de bénéfices. Ses détracteurs crient à l’indécence, citoyens et gouvernants appellent au boycott de ses produits, mais qui pourra stopper Jeff Bezos, l’homme le plus riche de la planète ?
    (.../...)
    Une enquête de Sébastien Lafargue, Guillaume Couderc, Jennifer Luby, Yves Schaeffner et Thomas Guéry.

    Invités : Marie-France Hirigoyen, psychiatre, psychothérapeute, auteure de Les Narcisse : ils ont pris le pouvoir (éd. La Découverte), et Mounir Mahjoubi, ancien secrétaire d'Etat au numérique, député LREM de Paris.
    Source: "Complément d'enquête". Jeff Bezos : le monde est à lui ? - France 2 - 22 avril 2021 - En replay
    http://bhami.com/rosetta.html A Sysadmin's Unixersal Translator (ROSETTA STONE)
    AIX A/UX DG/UX FreeBSD HP-UX IRIX Linux Mac OS X NCR Unix NetBSD OpenBSD Reliant SCO OpenServer Solaris SunOS 4 Tru64 Ultrix UNICOS

    Club des professionnels en informatique Le plus important club en langue française pour les professionnels en informatique
    À qui s'adresse le Club - Le plus important forum pour les professionnels en informatique en langue française - Un service fiable et ultra rapide
    La plus grande liste de diffusion pour les professionnels en informatique francophones
    La plus grande équipe de rédaction à votre service - Pourquoi pas de cotisations ?

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 12/07/2019, 11h19
  2. Réponses: 17
    Dernier message: 12/05/2019, 16h17
  3. [SkyDrive] Comment travailler ensemble sur des fichiers communs ?
    Par beegees dans le forum Stockage
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/09/2018, 20h38
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 24/03/2006, 10h18

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo