Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Une Tesla, avec l’Autopilot enclenché, frappe une voiture de police, le chauffeur regardait un film
    Un véhicule Tesla, avec l’Autopilot enclenché, frappe une voiture de police,
    Le chauffeur de la voiture admet qu'il regardait un film

    Un conducteur d’une Tesla Model S en Caroline du Nord a admis avoir regardé un film sur son téléphone alors qu'il utilisait l’Autopilot avant de s’écraser dans un véhicule de police, un autre rappel que la technologie pilote automatique de Tesla a du mal à conduire toute seule. La collision s'est produite juste après minuit, et selon le rapport de la chaîne de télévision CBS 17 de Raleigh, la Tesla a percuté l'arrière du véhicule d’un député, qui a ensuite été poussé dans la voiture de police d'État, également garée sur les lieux.

    La police de Caroline du Nord a porté plainte contre un conducteur dont la Tesla a percuté une voiture de police tôt mercredi matin, sur l'autoroute 64 Ouest, à la sortie de la ville de Nashville. Le conducteur a admis aux policiers qu'il avait activé la technologie Autopilot de Tesla sur sa Model S et qu'il regardait un film sur son téléphone au moment de l'accident. Heureusement, personne n'a été gravement blessé par l'accident, mais le véhicule de police et la Tesla sont endommagés.


    Le conducteur a été accusé d'avoir enfreint la loi de l'État sur le "déplacement" et d'avoir un téléviseur dans la voiture, en faisant référence au téléphone sur lequel le conducteur nommé Devainder Goli regardait un film. La loi sur le "déplacement" consiste à conduire prudemment lorsque l'on dépasse des véhicules d'urgence garés sur le bord de la route, comme l'était la voiture du shérif du comté de Nash.

    « Un député du comté de Nash et un policier de la patrouille routière étaient sur le bord de la route lors d'un précédent accident, lorsque la Tesla a heurté le véhicule du député », a rapporté CBS 17. « L'impact a envoyé le véhicule du député dans celui du policier, ce qui a poussé le policier et le député au sol ».

    C'est un rappel important qu'aucune voiture sur le marché aujourd'hui n'est entièrement autonome. Les conducteurs doivent être attentifs à la route à tout moment, quel que soit le type de voiture qu'ils possèdent ou le type de technologie d'aide à la conduite dont leur voiture est équipée.

    « Il s'agissait d'une simple fermeture de voie et puis soudainement la mort était sur nos pas », a déclaré le shérif du comté de Nash, Keith Stone, d’après CBS 17. Le shérif a déclaré que l'accident devait servir de réveil. « Cela montre que l'automatisation ne remplacera jamais l'attention des automobilistes, qui n'envoient pas de SMS, ne sont pas au téléphone, mais se concentrent sur ce que vous faites, c'est-à-dire sur la conduite », a déclaré Stone.

    Ce n'est pas le premier accident impliquant le système Autopilot de Tesla

    Selon CBS 17, le plus récent s'est produit en juillet dernier, lorsque le véhicule d'un agent de police d'État de l'Arizona a été touché par une Tesla en mode pilotage automatique, selon son conducteur. Un mois plutôt, une Model 3, alors qu’elle roulait à vive allure avec la technologie Autopilot activée, s’est écrasée dans le toit un camion-remorque de couleur blanche renversé et qui couvrait deux voies d'autoroute, un obstacle suffisamment grand pour que la plupart des conducteurs puissent l'éviter étant donné une visibilité claire et le manque de trafic.

    Apparemment, l’accident a été causé par le fait que le système Autopilot de Tesla n'a pas détecté le grand objet blanc qui se trouvait juste devant lui en plein jour et par temps clair, d’après la vidéo de l’incident massivement partagée sur les médias sociaux après l’accident. Sur la vidéo, on pouvait voir le véhicule foncer droit dans le camion, avec seulement ce qui ressemble à une tentative solitaire de freinage juste avant l'impact.

    Au cours de l'année dernière, il y a eu au moins trois incidents similaires impliquant des véhicules Tesla qui se sont écrasés sur des voitures de police. Un premier accident s'est produit en Arizona en juillet et les deux autres dans le Connecticut et le Massachusetts en décembre dernier. Plusieurs autres accidents, pour certains mortels, impliquant le système de pilote automatique du constructeur, sont à l’actif des véhicules Tesla.

    Malgré cela, le PDG de la société, Elon Musk, continue d’augmenter le prix de la fonctionnalité de conduite autonome. De 7 000 dollars, il est passé à 8 000 dollars le 1er juillet, et le prix continuera à augmenter, une fois que le travail sur la capacité de « conduite entièrement autonome » (Full self Driving : FSD) sera terminé, où il sera « probablement supérieure à 100 000 dollars », a tweeté Musk en mai.

    Ce dernier accident qui s’est produit avant l'aube, donc avec un temps assez sombre, mais la voiture du shérif avait certainement ses feux de police bleus et rouges normaux et clignotants allumés, alors qu'elle était garée sur le côté de la route. D'une manière ou d'une autre, le pilote automatique a non seulement fait sortir la voiture de la route, mais l'a directement dirigée vers une voiture de police garée avec les feux allumés. Ce n'est pas le genre d'erreur que la plupart des conducteurs humains commettraient. Si le conducteur utilisait le pilote automatique correctement, c'est-à-dire en étant attentif et en ne regardant pas un film alors qu'il est censé conduire, cela ne serait pas arrivé.

    L'année dernière, une étude menée par l'Insurance Institute for Highway Safety a révélé que les gens sont confus sur le fonctionnement des systèmes d'assistance au conducteur. « Le nom qu'ils donnent au système a des implications sur ce qu'un conducteur comprend », a déclaré le président de l'IIHS, David Harkey.

    En juin 2019, l'IIHS a mené une enquête auprès de plus de 2 000 conducteurs et a découvert qu'un nom de système d’aide à la conduite de niveau deux comme "Autopilot" crée des idées fausses. « Près de la moitié des personnes interrogées ont indiqué qu'elles ne toucheraient pas au volant, et près de 6 % pensaient pouvoir faire une sieste pendant que le système était en mode pilote automatique », a déclaré Harkey. L'IIHS a recommandé de changer le nom des systèmes comme Autopilot pour quelque chose de moins susceptible de faire croire aux conducteurs que les voitures vont se conduire toutes seules.


    Le problème ne concerne pas seulement Tesla

    Ces dernières années, un certain nombre de constructeurs automobiles, comme Tesla, ont commencé à proposer des systèmes d'assistance à la conduite qui offrent le suivi de voie ainsi qu'un régulateur de vitesse adaptatif. Cela peut sembler un grand pas en avant vers une «voiture autonome», car un système comme celui-ci peut parcourir des kilomètres sur l'autoroute sans intervention humaine. Mais un rapport publié par l'Active Driving Assistance (AAA) plus tôt ce mois souligne les limites de ces systèmes.

    La découverte la plus dramatique de l’AAA : les systèmes avancés d'assistance à la conduite (ADAS) des dernières voitures ont encore du mal à éviter les collisions avec les véhicules en stationnement. Ils ont testé des voitures de BMW, Kia et Subaru ; aucune n'a évité systématiquement de tomber sur une fausse voiture bloquant partiellement la voie de circulation lors des tests.

    Il est évident qu'il serait bon que le système de conduite autonome de ces voitures puisse réellement détecter les véhicules stationnés. Mais Tesla pourrait également utiliser une meilleure technologie de surveillance des conducteurs. Les véhicules Tesla utilisent actuellement un capteur de direction des roues positionné au volant pour essayer de détecter si un conducteur est attentif. Ce type de capteur est facile à contourner. Il est également possible de garder une main sur le volant sans vraiment faire attention à la route.

    Tesla pourrait s'inspirer de Cadillac, dont la technologie Super Cruise combine une cartographie HD et une caméra de suivi du regard qui vérifie que le conducteur regarde la route. Le Super Cruise est géo-clôturé, il ne fonctionne donc que sur les autoroutes à voies divisées - et uniquement lorsqu'il sait que le conducteur regarde la route en face de lui, grâce à ce système de surveillance du conducteur.

    Un tel système de suivi visuel permettrait probablement d'éviter des incidents comme l'accident de mercredi en Caroline du Nord. Si le conducteur avait essayé de regarder un film alors que le pilote automatique était enclenché, le système aurait détecté qu'il ne regardait pas la route, aurait averti le conducteur et la voiture se serait finalement arrêtée. Toutefois, se contenter de regarder un film dans un véhicule en circulation demande que le système soit vraiment intégralement autonome. Tesla dit qu’il en est presque là, une fois quelques retouches terminées et l’approbation des régulateurs accordée.

    Source : CBS 17

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ce nouvel accident avec l’Autopilot enclenché ?
    Regarderiez-vous un film pendant que le système Autopilot conduit seul votre Tesla ?

    Voir aussi :

    L'Autopilot d'une Tesla Model 3, impliquée dans un accident, était activé lorsque le véhicule s'est écrasé contre un camion, indique le NTSB
    Une Tesla Model 3 heurte un camion renversé en raison d'une défaillance apparente de l'« Autopilot », le système n'ayant pas pu détecter l'obstacle qui couvrait deux voies d'autoroute
    Elon Musk annonce une augmentation du prix de l'option « conduite entièrement autonome » des voitures de Tesla, la fonctionnalité coûtera 1000 dollars supplémentaires dans quelques mois
    Le nom de système "Autopilot" peut conduire les conducteurs à surestimer les capacités réelles des Tesla, selon une enquête
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti
    Il faut formellement interdire cette fonction "Autopilot" tant qu'elle ne sera pas reconnue comme étant à 100% au point par des instituts étatiques sérieux. Nous servons actuellement de beta testeurs d'une fonction potentiellement mortelle pour nous et / ou pour les autres usagers de la voie publique !!!

  3. #3
    Candidat au Club
    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    Il faut formellement interdire cette fonction "Autopilot" tant qu'elle ne sera pas reconnue comme étant à 100% au point par des instituts étatiques sérieux. Nous servons actuellement de beta testeurs d'une fonction potentiellement mortelle pour nous et / ou pour les autres usagers de la voie publique !!!
    Je ne pense pas que nous sommes sur une fonction qu'il faut interdire, aujourd'hui tout le monde sait que l'aide a la conduite ne remplace pas un conducteur. Les Détecteurs de ligne blanche, Aide au freinage, Abs, ESP, Conduite semi-autonome, nous sommes dans la même game de fonctionnalités. Des conducteurs de poids-lourd n'ont pas attendu l'auto pilote pour dormir au volant et utiliser les vibreurs de l'autoroute comme alerte. Nous sommes sur un manque de vigilance de l'humain avant tout. Comme dans l'informatique ou beaucoup d'autres domaines...

  4. #4
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Que pensez-vous de ce nouvel accident avec l’Autopilot enclenché ?
    J'en pense que le COVID n'a pas fait suffisamment bien son boulot, donc Tesla file un coup de main pour booster la sélection naturelle et supprimer les éléments les plus faibles intellectuellement...
    Enfin bon, Tesla n'y est pas pour grand chose... et puis ils ont un passif côté accidents d'autopilot (pas forcément responsables), ça devrait ouvrir les yeux à certains...


    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Regarderiez-vous un film pendant que le système Autopilot conduit seul votre Tesla ?
    Ouais, avec un bon rhum à portée de main et peut-être sous l'emprise de stupéfiants... histoire d'être sûr de ne pas me louper sur le premier platane qui traverse la route!
    Je trouve cette question un peu limite déontologiquement parlant... Autopilot est une aide à la conduite semi-autonome, ce n'est pas une conduite autonome (même si sur autoroute la différence peut être ténue)


    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    Il faut formellement interdire cette fonction "Autopilot" tant qu'elle ne sera pas reconnue comme étant à 100% au point par des instituts étatiques sérieux. Nous servons actuellement de beta testeurs d'une fonction potentiellement mortelle pour nous et / ou pour les autres usagers de la voie publique !!!
    Il faudrait surtout interdire de donner le permis aux neuneus qui ne pigent pas la signification de "aide à la conduite". Il y a eu débat auparavant sur le terme "autopilot" qui peut prêter à confusion en laissant croire que c'est du pilotage automatique alors que ce n'est que de l'aide à la conduite améliorée. On n'est pas sur de la conduite autonome...
    "Errare humanum est, sed perseverare diabolicum"

    Ma page sur DVP.com

  5. #5
    Membre éprouvé
    Il faut formellement interdire cette fonction "Autopilot" tant qu'elle ne sera pas reconnue comme étant à 100% au point par des instituts étatiques sérieux. Nous servons actuellement de beta testeurs d'une fonction potentiellement mortelle pour nous et / ou pour les autres usagers de la voie publique !!!
    1- Un système automatique n'est jamais 100% sure. Lorsque tu prend l'avion, tu n'a pas 100% de chance d'arriver. Le risque d'accident est peut être de 1 sur 1.000.000, mais il n'est pas nul. C'est comme ça. On estime (attention: chiffres sorti complètement au pif pour illustrer le propos) que vue le nombre d'avion en l'air et la probabilité d'accident il y aura en moyenne 100 morts par ans sur les 20 prochaines années. C'est assumé par les ingénieurs, les gouvernements, les organismes de certification aéronautique, et normalement les passagers.

    2- Les Tesla sont habilités à rouler sur la voie publique. C'est a dire que "des instituts étatiques sérieux" ont donné le feu vert à Tesla pour commercialiser ses voitures. Par ex: https://fr.motor1.com/news/304653/au...sation-europe/

    3- La question n'est pas d'avoir un autopilote fiable à 100%. La question est d'avoir un autopilote plus fiable qu'un conducteur humain.
    La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. - Antoine de Saint-Exupéry

  6. #6
    Membre expérimenté
    L'autopilote a sauvé des vies et à ma connaissance pas tué ni même causé peu de blessé grave. Et dans les accidents il y a toujours un humain qui ne surveillait pas la route. On a besoin de l'auto-pilote pour améliorer la sécurité routière. J'ai même vu des études montrant que les conducteurs de Tesla avaient moins d'accident que les autres (Il n'y a peut-être pas que la voiture en cause, il peut y avoir des biais comme le profil des acheteurs).

    Oui en quelques sortes nous sommes des bêta-testeurs mais c'est vrai partout. C'est normal qu'il y ait des soucis sur les premiers modèle. Le tout est de garder un niveau de sécurité acceptable ce qui est le cas de l'autopilote. Évidemment il y aura un effet de trop de confiance de la part des conducteurs. Mais a ce moment enlevé l'ABS et l'ESP car l'effet y est beaucoup plus important (les conducteurs avec une voiture avec ABS/ESP on plus tendances à coller la voiture de devant car ils ont confiance dans leur freinage).
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  7. #7

  8. #8
    Membre régulier
    Outre la question de la responsabilité du conducteur se pose celle de TESLA.

    Si, on doit avouer qu'aucun "système d'aide à la conduite" n'est parfait et n'atteindra jamais la perfection, car il serait tout simplement impossible de le démontrer, alors il faut tout simplement que TESLA soit condamner à retirer le terme "AUTOPILOT" de son vocabulaire publicitaire. Car de toute évidence il s'agit au mieux d'une publicité mensongère, au pire d'une tromperie, voire d'une escroquerie de la part de TESLA. Aucune petite étoile ou astérisque dans un contrat ne peut contre-balancer le doute induit par l'utilisation à tout bout de champ des termes "AUTOPILOT" / "VOITURE AUTONOME" et toute la sémantique publicitaire associé. En ce sens, TESLA est coresponsable de cet accident, voire même, le seul responsable.

  9. #9
    Membre expérimenté
    Peut on appeler ça un autopilot comme le présente Tesla quand le conducteur doit être au volant? Il y a tromperie sur la marchandise.

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Vu que cet autopilot semble avoir été programmé pour foncer sur les voitures de police pour les anéantir je pense qu'il peuvent renommer leur logiciel en GiletJaunePilot

    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  11. #11
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il faut que les gens comprennent que pour l'instant l'Autopilot de Tesla c'est une aide à la conduite.
    Ce qui n'est pas normal au niveau du nommage ! Ils mériteraient un procès pour publicité mensongère.

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
    Ce qui n'est pas normal
    Déjà en 2016 des gens disaient ça :
    Why the Tesla Model S 'Autopilot' name needs to change...right now
    Consumer Reports wants Tesla to change the name and disable the feature. They'd like to have better warnings and requirements that drivers keep their hands on the wheel for now until the industry and other automakers figure out what to do.
    En Allemagne la nom a été interdit et Elon Musk n'est pas content :
    Elon Musk defends “autopilot”, says another name would be “idiotic”
    Tesla boss Elon Musk has slammed German authorities who last month banned the company from using the term “autopilot” when adverting its autonomous driving technology.

    The outspoken boss of the electric-car start-up said it was “idiotic” for people to be upset with the autopilot name, because aircraft still require pilot control and it was never Tesla’s intention for drivers to rely solely on the technology.
    La voiture devrait afficher une alerte quand le conducteur n'a pas les mains sur le volant.
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #13
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Vu que cet autopilot semble avoir été programmé pour foncer sur les voitures de police pour les anéantir je pense qu'il peuvent renommer leur logiciel en GiletJaunePilot

    MDR j'ai presque pensé la même chose, que le système était programmé pour foncé dans des voitures de police quand le conducteur ne regarde pas la route, pour le forcer à le faire

  14. #14
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
    Ce qui n'est pas normal au niveau du nommage ! Ils mériteraient un procès pour publicité mensongère.
    Pourquoi? Ils n'ont jamais dit que logiciel était sensé conduire la voiture tout seul et éviter tous les accidents de voiture...
    Et même si le nom est ambigu, un pilote automatique n'a jamais empêché tous les accidents d'avion (et il y a un paquet d'accidents qui ont été attribués à un biais cognitif du pilote auto... que le pilote humain n'a pas pu rattraper... après enquête...)

    Si on recherche la fiabilité à 100% (chose plus ou moins utopique, la fiabilité étant liée à des probabilités, et le risque 0 n'existant pas dans notre monde quantique), une "intelligence artificielle" pourrait éventuellement être une solution pour s'en approcher au maximum.
    Un automatisme est à des années-lumière d'une intelligence artificielle, le terme étant lui aussi ambigu dès qu'on veut le lier à quelque chose de concret... ce qui peut relativiser la taille ou tout du moins la quantité des années-lumières dont je parle! L'automatisme permet d'éviter les situations litigieuses pour lesquelles il est prévu.

    L'autopilot est quelque part entre les deux. Donc il y aura des accidents. Surtout si les conditions d'utilisation font qu'il sort de son domaine d'application.
    "Errare humanum est, sed perseverare diabolicum"

    Ma page sur DVP.com

  15. #15
    Nouveau Candidat au Club
    Ce qui est écrit n'est pas forcément la vérité
    Autopilot, autopilot ? J'ai cherché sur le dictionnaire et je n'ai rien trouvé. Chacun donne le sens qu'il veut à ce néologisme et l'interprète à sa guise. Et les néologismes sur les dépliants publicitaires ou les notices produit, nous n'en manquons pas : ces documents disent rarement la vérité, mais est-ce le but d'une notice publicitaire.
    Je me souviens d'une enseigne néon place de la Bastille pour vanter la Dauphine Renault : elle était qualifiée d'aérostable. Pour ceux qui se souviennent ou ont connu l'époque, ils savent qu'il n'y avait pas voiture plus instable que ce modèle qui se retournait comme une crêpe au moindre écart de conduite. N'empêche, la Dauphine était aérostable comme la Tesla est munie d'un autopilot. Chacun interprète comme il veut.

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    "Autopilot" ça veux forcément dire pilote automatique, donc c'est clairement trompeur. Preuve en est : des frimeurs qui postent des vidéos ou ils se font faire une turlut dans leur Tesla en utilisant l'autopilot.
    Ça serait moins trompeur de baptiser ce véhicule la 'Turlutmobile' ça serait plus en rapport avec son utilisation réelle, sinon je ne voie pas à quoi ça sert une Tesla.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  17. #17
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    "Autopilot" ça veux forcément dire pilote automatique, donc c'est clairement trompeur.
    Ce n'est pas trompeur quand on connait la définition de "pilote automatique" :
    Pilote automatique
    Il s'agit plus précisément d’un système utilisé pour contrôler la trajectoire d'un véhicule sans qu’un contrôle constant par un opérateur humain soit nécessaire. Les pilotes automatiques ne remplacent pas un opérateur humain, mais permettent de les aider à contrôler le véhicule, ce qui leur permet de se concentrer sur des aspects plus généraux de fonctionnement, comme la surveillance de la trajectoire, de la météo ou des systèmes. Les pilotes automatiques sont utilisés dans les avions, les bateaux, les véhicules spatiaux, ou encore les missiles. Les pilotes automatiques ont considérablement évolué au fil du temps : les premiers pilotes automatiques ne réalisaient qu’un maintien de trajectoire tandis que de récents pilotes automatiques aéronautiques sont capables d'effectuer des atterrissages automatiques sous la supervision d'un pilote.
    Le terme pour dire qu'une voiture n'a pas besoin de supervision humaine c'est "autonome".
    L'argument de Tesla "dans les avions il y a des pilotes automatique depuis longtemps mais ça ne veut pas dire que du décollage à l’atterrissage les pilotes n'ont rien à faire" fonctionne complètement.
    Si il y a un procès un jour, Tesla devrait le gagner. Un pilote automatique ça ne rend pas un véhicule autonome.
    Keith Flint 1969 - 2019

  18. #18
    Membre régulier
    Tous les dispositifs automatiques de sureté doivent être conformes à l'IEC 61508
    Bonjour

    Les systèmes et dispositifs automatiques (comportant une part d'automates ou d'informatique) doivent être conformes à l'IEC 61509 (norme générale) ou à une norme spécifique de sûreté fonctionnelle si applicable (par exemple: DO-178C pour l'aéronautique).

    La norme ne définit pas d'objectif par rapport à la performance humaine mais définit des objectifs liés à la sûreté fonctionnelle.

    La phrase suivante est donc erronée:
    3°) La question n'est pas d'avoir un autopilote fiable à 100%. La question est d'avoir un autopilote plus fiable qu'un conducteur humain.
    Concernant le sous-système logiciel d'un dispositif de sûreté, la norme 61508-3 (https://webstore.iec.ch/publication/5517) requiert un certain nombre d'obligations pour l'expression des besoins, la conception, le développement, les tests, l'intégration avec le matériel, l'intégration homme-machine. La norme n'exige pas d'objectif de probabilité, cela n'a aucun sens pour un logiciel qui est déterministe (cf. Ariane 501 pour un exemple de déterminisme). La norme exige aussi que le constructeur soit capable de démontrer la sûreté de son dispositif, notamment en démontrant la conformité de son dispositif. La technologie IA utilisée est-elle vérifiable? Démontrable?

    Cette norme IEC 61508 n'est pas obligatoire par législation, en revanche, les tribunaux considèrent qu'elle correspond à l'état de l'art (cf. accident du Mont Saint Odile pour une analyse de l'état de l'art).

    Dans ce cas-ci, que sait TESLA de la sûreté fonctionnelle? A-t-il clairement démontré la sûreté fonctionnelle de son dispositif à une tierce autorité indépendante? A chaque mise à jour, la démonstration est-elle aussi mise à jour?

  19. #19
    Expert éminent
    Citation Envoyé par thierryc Voir le message

    Dans ce cas-ci, que sait TESLA de la sûreté fonctionnelle? A-t-il clairement démontré la sûreté fonctionnelle de son dispositif à une tierce autorité indépendante? A chaque mise à jour, la démonstration est-elle aussi mise à jour?
    La démonstration de sureté fonctionnelle est liée à un cahier des charges fonctionnel. Le pilote automatique d'un avion n'est pas contrôlé et validé sur sa capacité à faire le café à bord... Tesla n'a jamais vendu son pilote automatique comme étant un pilote autonome... pas jusqu'à aujourd'hui en tous cas, même si on se doute bien que c'est l'objectif à terme (et que donc il y a encore du boulot!)
    "Errare humanum est, sed perseverare diabolicum"

    Ma page sur DVP.com

###raw>template_hook.ano_emploi###