Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Plus de trois milliards de personnes dans le monde jouent désormais aux jeux vidéo
    Plus de trois milliards de personnes dans le monde jouent désormais aux jeux vidéo,
    rapporte une étude menée par DFC Intelligence

    DFC Intelligence, l’entreprise américaine d’études de marché et de conseil dans l’industrie du divertissement numérique et du jeu vidéo, vient de publier son rapport sur les tendances du jeu vidéo à l’échelle mondiale. Sur analyse des données collectées, le cabinet est parvenu au constat que 3,1 milliards de personnes dans le monde jouent au jeu vidéo. Si l’on considère qu’en juillet, la population mondiale était estimée à 7,8 milliards d’habitants, cela signifie que 40 % de population mondiale s’adonnent aux jeux vidéo. Pour parvenir à une telle conclusion, DFC Intelligence s’est appuyé uniquement sur les données de joueurs qui paient de l’argent pour des jeux sur une plateforme spécifique. En procédant ainsi, l’entreprise indique que cela lui permet de ne pas compter doublement les consommateurs multiplateformes et les nombreux consommateurs qui ne jouent qu’à des jeux gratuits.

    Pour les éditeurs de jeux vidéo, cette croissance mondiale de joueurs est une bonne nouvelle dans ces temps de crise sanitaire marquée par un ralentissement économique dans plusieurs secteurs d’activités. Alors que l’on croyait les jeux sur PC à l’agonie, DFC Intelligence rapporte qu’environ 1,5 milliard de personnes sur les 3,1 milliards jouent à leurs jeux sur leurs PC. Cela signifie que près de la moitié (48 % pour être plus précis) de tous les joueurs identifiés jouent leurs jeux sur des PC. Cela ne veut pas dire que ces personnes ne jouent seulement que sur PC, car en général, ces mêmes personnes ont des smartphones ou des consoles sur lesquels elles jouent également. Pour les consoles, l’on a seulement 8 % de personnes sur les 3,1 milliards de joueurs identifiés qui jouent leurs jeux sur ces supports. Cependant bien que le nombre de joueurs dans cette catégorie soit assez peu élevé, elle représente celle qui a les dépenses les plus élevées par joueur.

    Le groupe de joueurs qui connaît la croissance la plus rapide est celui qui joue à des jeux sur des appareils mobiles (smartphones, tablettes, etc.). Ce groupe représente 40 % du nombre total de joueurs rapporté par DFC Intelligence sur la planète. Ce constat réalisé par DFC Intelligence ne surprendra pas beaucoup de personnes, car depuis 2016, le nombre d’utilisateurs de smartphones ne fait que croître. Selon Statista, le nombre d’utilisateurs de smartphones dans le monde est passé à 3,5 milliards en 2020 contre 2,5 milliards en 2016. Et sur les magasins d’applications mobiles, les jeux font partie des applications les plus téléchargées. En 2019, Newzoo, l’entreprise d’étude de marché et d’analyse dans le domaine du jeu, rapportait déjà que plus de 2,4 milliards d’utilisateurs joueraient aux jeux mobiles.

    Dans le classement des pays qui détiennent le plus de joueurs, toutes les plateformes confondues, l’Asie trône en tête avec 1,42 milliard de joueurs. En seconde position vient l’Europe avec 668 millions de joueurs puis l’Amérique latine avec 383 millions de joueurs. L’Amérique du Nord se positionne en quatrième place avec 261 millions de joueurs.

    Sur le marché du jeu mobile, l’Asie se positionne encore en tête avec 53 % de part sur ce marché. Il est suivi par l’Europe avec 17 % de joueurs sur les périphériques mobiles et l’Amérique latine avec 11 % de joueurs aux jeux mobiles. La zone Moyen-Orient et Afrique du Nord quant à elle regroupe 7 % des joueurs sur mobiles. Idem pour l’Afrique subsaharienne. L’Amérique du Nord ne compte que 4 % de joueurs sur appareils mobiles, tandis que l’Océanie ne dénombre que 1 % de joueurs sur mobiles.


    Avec cette croissance du nombre de joueurs dans le monde entier, les créateurs de jeu vidéo peuvent entrevoir l’horizon avec plus de clarté là où de nombreux secteurs d’activités connaissent une baisse de régime.

    Toutefois, cette croissance qui fait la joie des maisons d’édition de jeux vidéo ne va pas sans s’accompagner de plusieurs préoccupations. En effet, il n’est pas rare de voir des dérives dans ce domaine. Ce sont ces dérives qui ont poussé l’OMS à classer l’addiction aux jeux vidéo comme trouble mental en 2018. Mais plusieurs personnes appellent à s’éloigner des jeux vidéo, d’autres ne manquent pas de rappeler que les jeux (vidéo ou en ligne) sont de bons outils aussi bien pour les jeunes que les moins jeunes et qui peuvent même contribuer à corriger certaines pathologies.

    Source : DFC Intelligence

    Et vous ?

    Quels commentaires faites-vous du rapport de DFC Intelligence ;? Reflète-t-il la réalité ;?

    Selon vous, est-ce une bonne chose que le nombre de joueurs croisse au fil des années ;?

    Ou pensez-vous que le monde va dans le mauvais sens avec ce nombre croissant de joueurs ;?

    Voir aussi

    Le marché du jeu vidéo en France est à son plus haut historique avec un CA record de 4,9 milliards d’euros et une croissance de 15 % en 2018
    Le marché du jeu vidéo devrait peser 152,1 milliards $ en 2019, avec les jeux mobiles sur smartphones et tablettes représentant 68,5 milliards $
    USA : l’industrie des jeux vidéo a généré 43,8 milliards de dollars en 2018, ce qui représente une progression annuelle de 18 %
    Jouer à des jeux vidéo violents de façon quotidienne n’entraîne aucun changement de comportement, conclut une nouvelle étude
    Un gamer vaincu déclenche une fusillade lors d’un tournoi, laisse des personnes sur le carreau, et relance le débat sur la dangerosité des jeux vidéo
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message

    Selon vous, est-ce une bonne chose que le nombre de joueurs croisse au fil des années ;?
    oui c'est une évidence.
    Plus de joueurs de jeu vidéo cela nécessite plus de production technique donc plus de studios donc plus de recrutement de spécialistes ( programmeurs,infographistes...)
    Surtout qu'avec le confinement cela a boosté ce secteur économique donc on peut estimer que c'est un bon gisement de croissance économique.
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    ( A Einstein)

  3. #3
    Membre éprouvé
    DFC Intelligence s’est appuyé uniquement sur les données de joueurs qui paient de l’argent pour des jeux sur une plateforme spécifique
    Les bots aussi ça payent pour jouer, tant que c'est rentable. World of warcraft par exemple. Après ça reste limité aux MMO.

    Franchement, 40% de la population mondiale "qui s'adonne au jeu vidéo" me parait un peu gros, à la rigueur "40% qui a déjà acheté/installé un jeu une fois dans sa vie" me paraît plus probable.

###raw>template_hook.ano_emploi###