Les dépenses mondiales dans le cloud en 2019 ont dépassé les revenus combinés de Cisco, Dell, HPE et Lenovo
selon IDC qui indique que le tiers des 233 milliards de dépenses est allé à cinq entreprises

Les dépenses mondiales en services cloud ont atteint les 233,4 milliards de dollars en 2019, selon le cabinet d'analystes IDC, et le tiers de ces dépenses a été orienté vers les cinq plus grands acteurs (Amazon Web Services, Microsoft, Salesforce.com, Google et Oracle), un groupe qui a connu une croissance annuelle de 35 %. En revanche, l'ensemble du marché du cloud a augmenté de 26 %.

IDC définit le « cloud » comme la combinaison de logiciels en tant que service, d'infrastructure en tant que service et de plateforme en tant que service (SaaS, IaaS et PaaS).

« Le cloud s'étend bien au-delà du commerce électronique de niche et des recherches en ligne sponsorisées par des publicités. Il sous-tend toutes les activités numériques dont dépendent les particuliers et les entreprises dans ce contexte de pandémie», a déclaré Rick Villars, vice-président de la section Worldwide Research chez IDC. « Les entreprises ont parlé de voyages dans le cloud qui pourrait prendre jusqu'à dix ans. Désormais, elles cherchent à effectuer cette migration vers le cloud en moins de la moitié de ce temps. »

Le marché des services de cloud public a plus que doublé depuis 2016. Au cours de cette même période, les dépenses combinées en IaaS et PaaS ont presque triplé. IDC s'attend à ce que les dépenses en IaaS et PaaS continuent de croître à un rythme plus élevé que le marché global du cloud au cours des prochaines années, car la résilience, la flexibilité et l'agilité guideront les décisions relatives aux plateformes informatiques.


services de cloud public, parts de marché en 2019

« L'incertitude économique actuelle attire une nouvelle attention sur les principaux avantages de l'IaaS - faible engagement financier, flexibilité pour soutenir l'agilité commerciale et la résilience opérationnelle », a déclaré Deepak Mohan, directeur de recherche au sein de la section Cloud Infrastructure Services. « L'optimisation des coûts et la résilience de l'entreprise sont devenues les principaux moteurs des décisions d'investissement informatique et les offres IaaS sont conçues pour permettre les deux. Les perturbations provoquées par COVID-19 ont accéléré l'adoption du cloud à la fois par les organisations informatiques d'entreprises traditionnelles et les fournisseurs de services numériques utilisant davantage l'IaaS pour leurs plateformes technologies »

« La numérisation des processus est une priorité pour les entreprises de tous les segments de l'industrie, ce qui accélère la demande de nouvelles applications ainsi que la réutilisation des applications existantes », a déclaré Larry Carvalho, directeur de recherche de la section Platform as a Service. « Les plateformes d'applications modernes alimentées par des conteneurs et l'approche sans serveur fournissent les outils nécessaires aux développeurs pour répondre à ces besoins. La croissance des revenus PaaS reflète le besoin des entreprises en outils pour accélérer et automatiser le cycle de vie du développement ».

« Les applications SaaS restent le segment le plus important des dépenses de cloud public avec des revenus de plus de 122 milliards de dollars en 2019. Bien que la croissance ait quelque peu ralenti ces dernières années, la crise actuelle sert d'accélérateur à l'adoption du SaaS sur les marchés primaires et fonctionnels pour faire face à la croissance exponentielle des travailleurs à distance », a déclaré Frank Della Rosa, directeur de recherche de la section SaaS et Cloud Software.


Un tiers de 233,4 milliards de dollars revient à environ 77,8 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires d'Intel en 2019 était de 71,9 milliards de dollars et celui d'IBM de 77,1 milliards de dollars. Pour mettre les éléments en perspectives, les dépenses mondiales dans le cloud ont dépassé les revenus combinés de Cisco (51,9 milliards de dollars), Dell (90,6 milliards de dollars), HPE (30,1 milliards de dollars) et Lenovo (51,4 milliards de dollars), qui ont collectivement obtenu 224 milliards de dollars.

Source : IDC