Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Chroniqueur Actualités

    Apple indique à la Cour qu'Epic met en danger tout le modèle économique de l'App Store
    Apple indique à la Cour qu'Epic met en danger tout le modèle économique de l'App Store,
    avec sa demande d'injonction dans laquelle l'éditeur sollicite le retour de Fortnite sur la vitrine iOS

    Apple a répondu au procès antitrust que veut engager Epic Games concernant ses politiques iOS App Store. Dans l’attente du procès, Epic Games a fait une demande d’injonction le 17 août dans laquelle l’éditeur demande au tribunal d’exiger qu’Apple rétablisse son jeu Fortnite sur l’App Store. Mais Apple ne l’entend pas de cette oreille ; l’entreprise veut faire annuler la demande d’injonction et demande au tribunal de ne pas exiger qu’il annule temporairement le bannissement de l’application de l’App Store pendant que la poursuite est en cours. Apple accuse Epic de créer de manière malhonnête une « urgence » en acceptant des paiements directs via Fortnite en violation des règles d'Apple.

    Voici les arguments d’Apple :

    « Pendant des années, Epic a profité de tout ce que l'App Store d'Apple a à offrir. Il a profité des outils, de la technologie, des logiciels, des opportunités de marketing et de la portée mondiale des clients fournis par Apple pour pouvoir apporter sa créativité à iOS et à des jeux comme Infinity Blade et Fortnite sur l'App Store. Il a apprécié les énormes ressources qu'Apple déverse dans l'App Store pour innover constamment afin de créer de nouvelles opportunités pour les développeurs et les expériences pour les clients, ainsi que pour examiner et approuver chaque application, en gardant l'App Store sûr et sécurisé pour les clients et les développeurs. Au fil du temps, en partie grâce aux opportunités offertes par Apple, Epic est devenue une entreprise de plusieurs milliards de dollars avec de grands investisseurs comme le géant chinois de la technologie Tencent, injectant des centaines de millions de dollars dans l'entreprise. Désormais, ayant décidé qu'il préférerait profiter des avantages de l'App Store sans les payer, Epic a rompu ses contrats avec Apple, en utilisant ses propres clients et les utilisateurs d'Apple comme levier.

    « Dans le sillage de ses propres actions volontaires, Epic recherche désormais une aide d'urgence. Mais ‘l’urgence’ est entièrement du fait d’Epic. Les accords d'Epic avec Apple stipulent expressément que si un développeur d'application enfreint les règles de l'App Store ou la licence des outils de développement - qui s'appliquent tous deux et sont appliqués de la même manière à tous les développeurs, petits et grands - Apple cessera de travailler avec ce développeur. Les développeurs qui travaillent à tromper Apple, comme Epic l'a fait ici, sont bannis. Ainsi, lorsque Epic a délibérément et sciemment violé ses accords en installant secrètement un ‘correctif’ dans son application pour contourner le système de paiement d'Apple et le processus d'examen des applications, il savait parfaitement ce qui se passerait et, ce faisant, a sciemment et délibérément créé le préjudice pour joueurs et développeurs, il demande maintenant à la Cour d'intervenir et d'y remédier. Le redressement dans ces circonstances n'est pas disponible en vertu de la loi. Et l'injonction recherchée par Epic menacerait pour tout le monde les avantages dont Epic, les développeurs et les clients de l'App Store bénéficient depuis longtemps.

    « Premièrement, les TRO (Temporary Restraining Order) existent pour réparer des dommages irréparables, des blessures auto-infligées difficilement réparables, en particulier en vertu de la norme rigoureuse du neuvième circuit pour une injonction obligatoire. Ici, Epic a exécuté une campagne aux multiples facettes soigneusement orchestrée, avec une vidéo parodique, de la marchandise, un hashtag, des tweets belligérants et maintenant un TRO pré-emballé. Tous les dommages qu'Epic prétend subir lui-même, mais également les dommages sur les joueurs et les développeurs, auraient pu être évités si Epic avait déposé sa plainte sans violer ses accords. Tous ces dommages présumés pour lesquels Epic sollicite indûment une aide d'urgence pourraient disparaître demain si Epic ne répétait pas sa violation. Apple a offert à Epic l'opportunité de corriger la situation, de revenir au statu quo avant qu'Epic n'installe son ‘correctif’ qui a conduit à un véritable désordre, et d'être accueilli de nouveau dans l'App Store. Tout cela peut se produire sans aucune intervention de la Cour ni dépense de ressources judiciaires. Et Epic serait libre de poursuivre son procès principal. Mais Epic ne veut pas remédier au préjudice qui, selon lui, nécessite une réparation immédiate, car il a un objectif différent en tête : il souhaite que la Cour lui permette de profiter de l'innovation, de la propriété intellectuelle et de la confiance des utilisateurs d'Apple.


    « Deuxièmement, Epic n'a pas et ne peut pas montrer qu'il est susceptible de réussir sur le fond de ses nouvelles allégations antitrust. L'App Store a augmenté de façon exponentielle la production, réduit les prix et considérablement amélioré le choix des consommateurs. Comme le Neuvième Circuit l'a déclaré la semaine dernière, les nouvelles pratiques commerciales - en particulier sur les marchés technologiques - ne devraient pas être « présumées de manière concluante comme déraisonnables et donc illégales sans une enquête approfondie sur le préjudice précis qu'elles ont causé ou l'excuse commerciale de leur utilisation. Epic, cependant, n'entreprend aucune ‘enquête approfondie’ dans sa requête. Par exemple, il ne parvient à enrôler aucun économiste pour soutenir ses définitions artificielles du marché et ses théories ‘liées’. Il ignore commodément que Fortnite peut être joué sur de nombreuses plateformes avec ou sans le soutien d'Apple, même si Epic vante ce fait dans sa publicité et ses communications aux utilisateurs en disant notamment que "Ce n'est pas parce que vous ne pouvez pas jouer sur iOS qu'il n'y a pas d'autres endroits géniaux pour jouer à Fortnite". Et il ne parvient pas à faire face au fait que sa logique ferait des monopoles de Microsoft, Sony et Nintendo, pour n'en nommer que quelques-uns. Le manque de soutien factuel, économique et juridique n'est pas surprenant, car les théories antitrust d'Epic, à l'instar de sa campagne orchestrée, sont un vernis transparent pour ses efforts pour récupérer les avantages de l'App Store sans payer ni se conformer aux exigences importantes qui sont essentielles pour protéger la sûreté, la sécurité et la confidentialité des utilisateurs.

    « Troisièmement, l’intérêt public et la balance des difficultés ne pèsent pas et ne pouvaient pas jouer en faveur de la décision d’Epic de rompre son contrat parce qu’elle ne voulait plus respecter les règles de longue date d’Apple. Les injonctions n'existent pas pour donner aux parties les contrats qu'elles souhaiteraient avoir. Et une injonction déclencherait un flot de demandes supplémentaires de secours ‘d'urgence’ et menacerait l'ensemble de l'écosystème de l'App Store, car les développeurs voient qu'ils peuvent violer leurs accords, mettre en danger la sécurité de l'App Store et contourner les paiements à Apple, le tout sans conséquence. Le public n'en bénéficierait pas, et les utilisateurs d'Apple seraient les victimes ultimes en perdant la confidentialité, la sécurité et l'expérience de qualité de l'App Store ».


    Les courriels entre Epic et Apple qui ont mené à la suppression de Fortnite sur l’App Store

    Dans le dernier dépôt légal, Apple a révélé un e-mail envoyé par le PDG d'Epic Games, Tim Sweeney, à 2 heures du matin (heure du Pacifique) le 13 août 2020, au PDG d'Apple, Tim Cook et à plusieurs autres dirigeants d'Apple. Sweeney dans l'e-mail a présenté le plan d'Epic pour ne plus procéder au paiement des pourcentages des ventes dans Fortnite sur iPhone et iPad à Apple.

    « Je vous écris pour vous dire qu'Epic ne respectera plus les restrictions de traitement des paiements d'Apple », a indiqué Sweeney. « Aujourd'hui, Epic lance les paiements directs Epic dans 'Fortnite' sur iOS, offrant aux clients le choix de payer dans l'application via des paiements directs Epic ou via des paiements Apple, et répercutant les économies des paiements directs Epic aux clients sous la forme de prix », a-t-il continué.

    Apple a refusé. « L'App Store n'est pas simplement une place de marché - il fait partie d'un ensemble plus large d'outils, de technologies et de services qu'Apple met à la disposition des développeurs », a écrit à la mi-juillet, l'avocat général associé d'Apple, Douglas Vetter. « Nous ne pouvons pas être sûrs qu'Epic ou tout autre développeur respecterait les mêmes normes rigoureuses de confidentialité, de sécurité et de contenu qu'Apple. En effet, étant donné qu'Apple traite tous les développeurs selon les mêmes termes, Epic demande essentiellement à Apple d'externaliser la sûreté et la sécurité des utilisateurs d'Apple à des centaines de milliers de développeurs iOS ».

    Ce n'était pas le premier e-mail de Sweeney aux dirigeants d'Apple concernant le traitement de Fortnite par l'App Store. Les archives judiciaires montrent que le 30 juin, Sweeney a demandé à Apple d'autoriser une « application Epic Games Store concurrente » à être disponible sur l'App Store afin que « les consommateurs aient la possibilité de payer moins pour les produits numériques et les développeurs de gagner plus grâce à leurs ventes ».

    Apple a refusé, ce qui a conduit Epic à contourner l'App Store d'Apple un mois et demi plus tard. Sweeney a déclaré qu'il savait que cela violerait l'accord de l'App Store avec Epic Games, selon la lettre, mais a continué malgré tout en raison de « la ferme conviction que l'histoire et la loi sont de notre côté ».

    Suite à la mise à jour de Fortnite qui incluait la possibilité de payer directement Epic, Apple a retiré le jeu du magasin et annulé le contrat de développeur d'Epic. Au lieu d'acheter de l'argent virtuel dans le jeu («V-bucks») via Apple ou Google, les joueurs pouvaient l'acheter directement auprès d'Epic - à un prix réduit, bien entendu.

    Parallèlement au procès Fortnite, Apple fait l'objet d'un examen antitrust au Congrès. Le PDG Tim Cook a témoigné lors d'une audience du comité judiciaire de la Chambre le mois dernier, et les questions portaient largement sur les politiques de l'App Store d'Apple. La Cour suprême a également rejeté la demande d'Apple de rejeter un autre procès l'année dernière, affirmant que les développeurs pouvaient intenter une action en justice pour des raisons antitrust.

    Apple fait valoir que ses pratiques sur l'App Store - y compris le système d'achat intégré à l'application - ne sont pas différentes de celles des plateformes de console telles que la PlayStation de Sony ou la Xbox de Microsoft. « Apple a besoin d'un moyen de s'assurer qu'il est réellement payé. [L'achat in-app] est le mécanisme fondamental par lequel Apple, comme de nombreuses autres plateformes de transaction, met en œuvre son modèle économique et récupère son investissement substantiel dans la plateforme », lit-on dans la plainte.

    Source : demande d'Apple de non-recevoir de l'injonction, courriels entre Epic et Apple qui débutent le 30 juin 2020

    Et vous ?

    Que pensez-vous des arguments avancés par Apple ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #22
    Chroniqueur Actualités

    Epic continue de provoquer Apple en lançant un tournoi Fortnite avec des récompenses anti-apple
    Epic continue de provoquer Apple en lançant un tournoi Fortnite avec des récompenses anti-apple
    comme « une pomme pourrie » ou encore la tenue Trognon grognon

    Le combat entre Epic Games et Apple est loin de parvenir à une trêve. Epic n'a pas manqué de lancer une pique à Apple à l'occasion de son tournoi Fortnite qui aura lieu dimanche 23 août 2020 en attribuant « une pomme pourrie » dans le lot de récompenses :

    « Dans quelques jours, la communauté Fortnite ne pourra plus s'affronter jusqu'à la victoire en multiplateforme. Apple a bloqué Fortnite sur l'App Store, ce qui empêche les joueurs de le mettre à jour vers les nouvelles versions. Les joueurs sur iOS resteront au Chapitre 2 - Saison 3, tandis que les autres profiteront du Chapitre 2 - Saison 4 dès son lancement, le 27 août.

    « Décrochez une dernière Victoire royale avec vos amis sur toutes les plateformes lors de la Coupe #FreeFortnite ce dimanche, 23 août. Participez pour tenter de gagner plus de prix que jamais auparavant, dont la nouvelle tenue Trognon grognon, une plateforme de jeu vidéo et un vêtement exclusif.

    « Si vous êtes bloqué sur iOS après le lancement du Chapitre 2 - Saison 4, la fête continue sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, PC, Mac et GeForce Now, ainsi que dans l'application Epic Games sur epicgames.com et dans le Samsung Galaxy Store. Rejoignez le combat contre @AppStore sur les réseaux sociaux avec le hashtag #FreeFortnite.

    « Tous vos amis, des prix merveilleux et une pomme pourrie. Ceci est la Coupe #FreeFortnite ».

    Vous l’aurez compris, en guise de provocation, Epic Games fera gagner des lots « anti-Apple » aux meilleurs joueurs et joueuses :
    • Les joueurs ayant obtenu 10 points toutes régions confondues recevront la tenue Trognon grognon, un skin avec une tête en forme de pomme et des lunettes de soleil qui n’est pas sans rappeler le PDG d’Apple Tim Cook ;

    • Les joueurs ayant obtenu les meilleurs scores toutes régions confondues (20 000 dans le monde entier) recevront ce couvre-chef #FreeFortnite ajustable (un objet bien réel, qu’ils recevront chez eux). Ici encore la provocation continue avec une casquette noire sur laquelle le logo historique arc-en-ciel d’Apple a été détourné. On voit le message « libérez Fortnite » ainsi que la forme d’un lama (la mascotte du jeu). 8 000 exemplaires seront distribués aux gagnants, rien qu’en Europe.

    • Et la chute est encore plus poignante : « De plus, nous mettons en jeu 1200 plateformes de jeu vidéo (téléphones, consoles, PC). Ce n'est pas parce que vous ne pouvez plus jouer sur iOS que Fortnite vous est inaccessible. Figurez parmi les 1200 joueurs du monde entier ayant mangé le plus de pommes dans le jeu pour obtenir l'un de ces prix ! »

    Le 13 août, Epic a provoqué Apple et Google : l'éditeur a commencé à proposer des achats à prix réduit dans son application en contournant délibérément le système de prélèvement de 30 %. Apple et Google ont réagi dans la foulée en bannissant l’application de leurs vitrines respectives de téléchargement. Mais Epic Games avait déjà tout prévu et a lancé une grande campagne appelée #FreeFortnite pour convaincre les joueurs que la situation de Google, et surtout d'Apple, ne leur était pas profitable, les incitant alors à manifester pour faire entendre leurs voix auprès des instances compétentes.

    Toutefois, si sur Android, il est possible de continuer à télécharger Fortnite en contournant le Play Store (en passant par l’APK), il n’y a pas cette possibilité sur iOS. Rappelons qu'avant de proposer son application sur Play Store, Epic distribuait son application uniquement via une APK. L'éditeur expliquait à l'époque : « Le 9 août, nous avons lancé la bêta Android de Fortnite sur certains appareils de nos partenaires chez Samsung. Quelques jours plus tard, nous avons lancé des invitations à un sous-ensemble de propriétaires d'appareils Android auprès de divers fabricants de combinés. Nous avons beaucoup appris de la version bêta en ce qui concerne les performances, la sécurité, la compatibilité des appareils et la fourniture de Fortnite sur Android via Fortnite Installer », et de préciser « qu'au cours des 21 premiers jours qui ont suivi le lancement de Fortnite sur Android, l’intérêt a été très vif, avec plus de 23 millions de joueurs entrant dans notre version bêta Android et plus de 15 millions de joueurs ayant installé notre APK. Alors que nous sommes dans une phase d'invitation seulement pour Android, notre conversion des joueurs invités à jouer est similaire à celle de la bêta iOS »,

    Toutefois, en 2019, Epic Games a approché la filiale d’Alphabet pour lui proposer d’accueillir à nouveau son jeu Fortnite sur le Play Store, mais sous certaines conditions : le studio voulait conserver l’intégralité des revenus tirés des achats intégrés dans son jeu.

    En guise de réponse, Google a déclaré « Google Play a un modèle d’affaires et une politique de paiement qui nous permettent de développer notre plateforme et nos outils pour aider les développeurs à générer de l’argent tout en gardant nos utilisateurs en sécurité. Nous accueillons tous les développeurs qui reconnaissent la valeur de Google Play et nous attendons d’eux qu’ils participent sous les mêmes termes que les autres ». En résumé, la firme de Mountain View ne voyait pas pourquoi Fortnite, malgré son large succès, bénéficierait d'un traitement de faveur sur le Play Store par rapport à d’autres jeux.

    Source : Epic
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #23
    Expert éminent
    Pour ma part de ce que je lis sur internet, il faut pas oublier que Epic fait ça pour l'argent (c'est pas un reproche hein),elle ne le fait ni pour les joueurs , ni pour des raisons d'éthique.
    Non je dis ça parce que vue leur pub de 1984 orwellien on pourrait le croire

    Pour cela que dans cette affaire les arguments de la part d'Epic ,c'est un peu "l’hôpital qui se moque de la charité" , leur moteur de jeux , il prélève de l'argent par chaque unité vendu , et fornite utilise pleins de biais cognitif (qui touche pas mal de gosse) pour mettre la main à la poche.

    Bref sur ce coup je ne serait pas vraiment "satisfait" si c'est Epic qui gagne ce procès.

  4. #24
    Membre éclairé
    Bien sur qu ' Epic fait ça pour l ' argent , mais cette dernière respecte les entreprises qui travaille avec elle , pas Apple avec son contrôle des sources , pas l ' obligation ou quasi de xcode

  5. #25
    Candidat au Club
    Le procès ne se déroule pas en France, ni même entre entreprises françaises, mais il faut quand meme rappeler que la loi française stipule «*nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude*». Donc le parti qui brise abusivement un contrat ne peut pas espérer que le dit contrat lui soit encore favorable. Ici, Epic a délibérément brisé le contrat passé avec Apple, et Apple a appliqué les clauses suspensives du contrat, comme convenu.
    Ainsi, a mon sens, Epic est en tort depuis le debut et s’entête car sa communauté sera «*forcément*» derrière eux.

    Il faut rappeler que chaque parti fait ce qu’il fait uniquement pour l’argent, personne a ce niveau n’est philanthrope.

  6. #26
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    pas l ' obligation ou quasi de xcode
    Cette obligation complètement insupportable (du coup l’obligation d'avoir un mac), où tout change à chaque version. C'est tellement chiant de build de appli pour le store, comparativement à Android où on peut tout faire dans un script sans GUI insupportable.

  7. #27
    Membre à l'essai
    Citation Envoyé par Algogole Voir le message
    il faut quand meme rappeler que la loi française stipule «*nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude*». Donc le parti qui brise abusivement un contrat ne peut pas espérer que le dit contrat lui soit encore favorable. Ici, Epic a délibérément brisé le contrat passé avec Apple, et Apple a appliqué les clauses suspensives du contrat, comme convenu.
    Ainsi, a mon sens, Epic est en tort depuis le debut et s’entête car sa communauté sera «*forcément*» derrière eux.
    Et Apple ne respecte probablement pas les lois des EU et de l'UE elle ne peut donc pas se prévaloir de sa propre turpitude et ne peut donc se plaindre qu'Epic ne respecte pas un contrat avec des clauses abusives.
    Cette affaire c'est donc turpitude contre turpitude, mais cela n'a pas d'importance ce qui compte c'est qu'épic gagne pour que les consommateurs puissent payer moins cher leur app et ce quel que soit la plateforme.

  8. #28
    Membre actif
    J'adore quand plusieurs de mes ennemis se battent ensemble. Le travail se fait tout seul et il n'y a plus qu'à regarder.

  9. #29
    Membre habitué
    Citation Envoyé par Kannagi Voir le message
    Pour cela que dans cette affaire les arguments de la part d'Epic ,c'est un peu "l’hôpital qui se moque de la charité" , leur moteur de jeux , il prélève de l'argent par chaque unité vendu , et fornite utilise pleins de biais cognitif (qui touche pas mal de gosse) pour mettre la main à la poche.
    Concernant Unreal Engine, il est gratuit. Tu dois reverser 5% de royalties que si ton jeu fait plus 1 millions de recettes. Et si tu utilises l 'Epic Games Store, tu n'as pas besoin de payer les royalties.
    C'est totalement différent d'un plateforme de distribution qui prend 30% et qui est moins complexe a faire qu'un moteur de jeu AAA.

  10. #30
    Expert éminent
    Citation Envoyé par intelligide Voir le message
    Concernant Unreal Engine, il est gratuit. Tu dois reverser 5% de royalties que si ton jeu fait plus 1 millions de recettes. Et si tu utilises l 'Epic Games Store, tu n'as pas besoin de payer les royalties.
    Merci , je sais cela
    Oui c'est gratuit quand on va dans leur plateforme , et on reproche à Apple de vouloir faire du monopole ?

    Citation Envoyé par intelligide Voir le message

    C'est totalement différent d'un plateforme de distribution qui prend 30% et qui est moins complexe a faire qu'un moteur de jeu AAA.
    Si on regarde que ça oui , mais cette plateforme ,elle tourne sur où ?
    Sur un OS fait maison avec un ARM fait maison , en terme de complexité je t'assure que Apple gagne haut la main

    Donc Apple demande 30% qui lui permet de financer la création d'OS, d'application et de R&D sur les processeurs.
    Epic demande un% sur les jeux , gagne de l'argent en F2P avec Fornite qui leur permet de financer leur jeux, leur moteur et du R&D.

    Désolé je vois pas la dif là

  11. #31
    Membre habitué
    Citation Envoyé par Kannagi Voir le message
    Oui c'est gratuit quand on va dans leur plateforme , et on reproche à Apple de vouloir faire du monopole ?
    Ça, c'est pas du monopole. Le monopole, c'est quand tu n'as qu'une seul et unique façon de faire. Sur les PC, il y a steam, gog, gamejolt, itchio ou les installateurs directs. Epic n'est en aucun cas en monopole (et n'essaye pas de l’être).

    Citation Envoyé par Kannagi Voir le message
    Si on regarde que ça oui , mais cette plateforme ,elle tourne sur où ?
    Sur un OS fait maison avec un ARM fait maison , en terme de complexité je t'assure que Apple gagne haut la main

    Donc Apple demande 30% qui lui permet de financer la création d'OS, d'application et de R&D sur les processeurs.
    Epic demande un% sur les jeux , gagne de l'argent en F2P avec Fornite qui leur permet de financer leur jeux, leur moteur et du R&D.
    Alors non. Les 30% d'Apple ne servent pas financer la création d'OS, d'application et de R&D sur les processeurs. Pour financer ça, c'est dans la marge des telephones.
    Sinon, les constructeurs de telephones android ne pourraient pas pas financer leurs produits (vu que ce n'est pas eux qui prennent les 30% de Google).

    Les 30% d'Apple servent a financer l'AppStore. De plus, Apple aurait touche 15 milliards de dollars grace a l'AppStore. Cela conviendrait a payer TOUS les employés d'Apple minimum 100k$/année. (Ce qui est loin d’être le cas dans la réalité). Imaginons le cas ou Apple aurait 10000 employes sur l'AppStore (ce qui est enorme) payes 100k$/année. Apple aurait donc 1 milliard en main d’œuvre par an. Et je doute que les serveurs coutent 14 milliards.

    A quoi servent donc l'argent, ces fameux 30% ? La réponse est ici.

  12. #32
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par intelligide Voir le message
    Concernant Unreal Engine, il est gratuit. Tu dois reverser 5% de royalties que si ton jeu fait plus 1 millions de recettes. Et si tu utilises l 'Epic Games Store, tu n'as pas besoin de payer les royalties.
    Merci , je sais cela
    Oui c'est gratuit quand on va dans leur plateforme , et on reproche à Apple de vouloir faire du monopole ?
    Certes mais ils ne prennent pas 30% de tes gains et ils te donnent gratos leur moteur de jeux jusque 1 million de recette, et tu n'es pas obligé de passer par eux. C'est pas Apple qui fait ça. Il faut arrêter d'être de mauvaise foi.

    Sur un OS fait maison avec un ARM fait maison , en terme de complexité je t'assure que Apple gagne haut la main
    Cela n'a rien à voir. Combien tu payes ton iPhone ? tu le payes pour ça

    Donc Apple demande 30% qui lui permet de financer la création d'OS, d'application et de R&D sur les processeurs.
    OS qui a été pris sur un unixBSD, qui n'est pas "mieux" que linux donc c'est faisable sans avoir besoin de tout cet argent

    Epic demande un% sur les jeux , gagne de l'argent en F2P avec Fornite qui leur permet de financer leur jeux, leur moteur et du R&D.
    Si y a une différence, payer pour un produit OK. Prendre 30% sur le produit d'un autre c'est du "vol" quand tu ne permets pas un autre mode de distribution.
    Si Apple permettait l'installation sur iOS sans passer par eux, là je dirais OK, mais ils bloquent même le jailbreaking donc...

  13. #33
    Membre éprouvé
    pourquoi ils râlent sur IOS et pas sur les consoles de jeux ? la xbox/ps/switch doit bien prendre une bonne part aussi non ?
    autant sur android on peut avoir un autre store ou encore distribuer un apk
    mais n’empêche meme si google play store ou steam ne sont pas en monopole, ils sont devenue incontournable pour bien vendre et ils prennent une commission de 30%...

    pour l'unreal engine c'est différent si leur moteur me plait pas ou me coûte trop cher je peut en prendre un autre il y'a en a pléthore et je peux meme en developer 1 moi meme.
    mais les tarifs de l'unreal engine sont quand meme loins de 30% des ventes et au final leur moteur est rentable pour des petits studios voir des gros.

    par contre l'app store il me prive de 30% de revenue directe c'est énorme pour un développeur cela lui price de beaucoup de trésorerie pour développer son entreprise.

  14. #34
    Membre chevronné
    Je dois avoir un parti pris ; les arguments d'Apple ne me convainquent pas du tout, Epic Games n'ayant jamais eu besoin d'Apple pour se faire une réputation.

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    pourquoi ils râlent sur IOS et pas sur les consoles de jeux ? la xbox/ps/switch doit bien prendre une bonne part aussi non ?...
    Les consoles sont un marché spécifique dédié aux jeux, il faut en général un hardware particulier pour développer dessus, les jeux sont originellement vendus sur un support physique propriétaire. Les smartphones n'ont aucune de ces spécificités, ce sont des ordinateurs auxquels a été ajointe une fonction téléphone. Alors, qu'Apple demande une contribution pour être sur son AppStore, pourquoi pas (quoique 30% ça pique beaucoup pour le service), mais qu'Apple bloque les modes d'installations alternatifs sans raison matérielle probante (et à l'encontre des lois antitrust de son pays et d'autres), là c'est plus que problématique.

  15. #35
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par intelligide Voir le message
    Ça, c'est pas du monopole. Le monopole, c'est quand tu n'as qu'une seul et unique façon de faire. Sur les PC, il y a steam, gog, gamejolt, itchio ou les installateurs directs
    d'accord mais pour ce qui est de télécharger des jeux PC , les autres plateformes que Steam n'ont pas la puissance d'un Steam.
    Itch.io c'est très bien mais c'est surtout un site où des amateurs vont référencer leur réalisation..
    Citation Envoyé par intelligide Voir le message

    Alors non. Les 30% d'Apple ne servent pas financer la création d'OS
    je me risquerais à écrire que les 30% servent à payer les actionnaires...eh bien oui si on est un géant de la high-tech pesant plus de 2000 milliards de capitalisation faut bien qu'il y aiit de la matière derrière non ?
    Citation Envoyé par intelligide Voir le message

    Pour financer ça, c'est dans la marge des telephones.
    c'est exact et puisque Apple est en situation de monopole ( pour le moment car il y a la concurrence de Huawei) il peut faire pression sur les fournisseurs
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    pour l'unreal engine c'est différent si leur moteur me plait pas ou me coûte trop cher je peut en prendre un autre il y'a en a pléthore et je peux meme en developer 1 moi meme.
    ça c'est très facile à affirmer mais dans la réalité il en va autrement...on ne peut pas changer de solution technologique sur un projet du jour au lendemain tout de même.
    Si vous avez passé du temps à faire des scripts C# avec Unity et que vous passez au Unreal Engine eh bien vous jetez tout le travail effectué.
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    ( A Einstein)

  16. #36
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
    Je dois avoir un parti pris ; les arguments d'Apple ne me convainquent pas du tout, Epic Games n'ayant jamais eu besoin d'Apple pour se faire une réputation.



    Les consoles sont un marché spécifique dédié aux jeux, il faut en général un hardware particulier pour développer dessus, les jeux sont originellement vendus sur un support physique propriétaire. Les smartphones n'ont aucune de ces spécificités, ce sont des ordinateurs auxquels a été ajointe une fonction téléphone. Alors, qu'Apple demande une contribution pour être sur son AppStore, pourquoi pas (quoique 30% ça pique beaucoup pour le service), mais qu'Apple bloque les modes d'installations alternatifs sans raison matérielle probante (et à l'encontre des lois antitrust de son pays et d'autres), là c'est plus que problématique.
    et c'est quoi une console ? "ce sont des ordinateurs auxquels n'ont pas été ajointe une fonction téléphone.", il y'a un cpu x86, de la ram, un gpu et un disque dur/ssd.

    je crois que l'os de sony à la meme noyaux que IOS en plus (freeBSD), quand au format propriétaire il y'a le meme chose pour ios il y'a un format spécifique avec des api spécifiques.
    aujourd'hui les jeux sont plus trop vendu physique mais sur le xbox store ou le ps store bref c'est la meme chose qu'un apple store, le tout tournant sur un appareil très restrictif.

    c'est la meme chose sur les montres connectées, les kindle d'amazon aussi ou l'on peut acheter des livres que sur le store d'amazon (à me confirmer)

    Citation Envoyé par Mat.M Voir le message

    ça c'est très facile à affirmer mais dans la réalité il en va autrement...on ne peut pas changer de solution technologique sur un projet du jour au lendemain tout de même.
    Si vous avez passé du temps à faire des scripts C# avec Unity et que vous passez au Unreal Engine eh bien vous jetez tout le travail effectué.
    bah oui quand tu change d'outil faut migrer c'est normal mais tu peux changer sans risque de perdre des ventes, après oui faut former tes salariées, migrer ton code, tes assets...etc. Mais c'est le monde de l'informatique ça ! meme si tu reste sur unreal engine, tu devra un jour migrer vers une version plus récente du moteur UE3 vers UE4 par exemple, migrer ton code C# vers une version plus récente...etc.

  17. #37
    Chroniqueur Actualités

    Epic indique à la Cour qu'Apple veut prendre Unreal Engine en otage. Microsoft apporte son soutien à Epic
    Epic indique à la Cour qu'Apple veut prendre Unreal Engine en otage. Microsoft apporte son soutien à Epic
    et affirme que la décision d'Apple nuirait aux activités de jeux de Microsoft, ainsi qu'à d'autres développeurs de jeux

    Nicholas Penwarden, vice-président de l'ingénierie d'Epic, a déclaré dimanche dans un dépôt que plusieurs utilisateurs d'Unreal Engine, y compris au moins une entreprise de conception automobile, avaient contacté l'entreprise avec des craintes que leurs projets ne soient perturbés. Epic sollicite une ordonnance du tribunal pour empêcher la résiliation par Apple de ses comptes de développeur. Apple a déclaré qu'il annulerait cette décision si Epic soumettait à nouveau une version de « Fortnite » conforme à ses règles de paiement.

    Vendredi, Apple a déclaré dans un dossier qu'Epic avait décidé unilatéralement d'enfreindre ses règles après les avoir suivies pendant plus d'une décennie, qualifiant le retrait d'Epic de l'App Store de « blessure auto-infligée ».

    Epic estime que la suppression du support serait inutilement punitive, affectant les développeurs qui s’appuient sur le moteur d'Epic, mais n'ont aucun intérêt direct dans l'affaire. « L'ampleur des représailles d'Apple est en soi un effort illégal pour maintenir son monopole et calmer toute action de la part d'autres personnes qui oseraient s'opposer à Apple », indique la motion.

    « Conformément à l'ordonnance de la Cour autorisant un mémoire en réponse limité (ECF n° 38), Epic Games, Inc. (“Epic “) soumet cette réponse pour répondre à certains problèmes et arguments dans le mémoire d'opposition d'Apple qui sont “liés à l'Unreal Engine, et la révocation des outils de développement d'Epic“.

    « Plus précisément, cette réponse aborde les points suivants dans l’opposition d’Apple. Premièrement, Apple fait valoir que la réparation demandée par Epic concernant l'Unreal Engine et la révocation des outils de développement est obligatoire plutôt que prohibitive. (Opp’n 12.) C’est incorrect. Epic demande seulement à la Cour de préserver le statu quo afin qu'Epic continue d'avoir le même accès aux logiciels, kits de développement logiciel (“SDK“), interfaces de programmation d'application (“API“) et autres outils de développement dont il dispose aujourd'hui.

    « Deuxièmement, Apple fait valoir que ses actions concernant l'Unreal Engine et sa révocation de l'accès à tous les outils de développement et comptes de développeur sont autorisées par contrat. (Opp’n 1.) Ils ne le sont pas. Cet argument ne reconnaît pas les multiples contrats entre les affiliés et programmeurs d'Apple et d'Epic. Apple a allégué une violation d'un seul de ces accords, et cet accord ne régit pas l'accès d'Epic aux outils de développement pour Unreal Engine, la distribution d'applications utilisées à des fins de développement par les titulaires de licence Unreal Engine ou divers autres comptes du programme Epic Developer. Même si ces contrats ne violaient pas les lois antitrust, une violation présumée du contrat de licence du programme pour développeurs spécifique régissant Fortnite ne justifierait pas les actions d'Apple concernant d'autres comptes du programme pour développeurs (y compris le compte lié à Unreal Engine) ou la révocation des outils de développement, qui sont tous régis par des accords séparés. Au lieu de cela, l’ampleur des représailles d’Apple est en soi un effort illégal pour maintenir son monopole et calmer toute action de la part d’autres personnes qui oseraient s’opposer à Apple.

    « Troisièmement, Apple fait valoir qu'Epic n'a pas "fourni de preuves montrant que l'activité d'Unreal Engine sera gravement endommagée". (Opp’n 16.) En fait, la motion d’Epic était accompagnée de deux déclarations, dont une de son PDG, qui traitaient ce point en détail. De plus, avec le temps écoulé depuis le dépôt de la requête d'Epic, de plus en plus de preuves sur ce point sont devenues disponibles, à mesure que de plus en plus de développeurs prennent conscience des actions d'Apple et comprennent leur importance pour leurs entreprises. Ainsi, Epic soumet ci-joint une déclaration concernant les multiples demandes qu'il a reçues de la part des développeurs concernés ainsi qu'une déclaration du directeur général des expériences des développeurs de jeux de Microsoft Corp. traitant de ce problème.

    « Quatrièmement, Apple soutient que l'équilibre des actions penche en sa faveur. (Opp’n 23-24.) Mais Apple n’explique pas pourquoi il en est ainsi - et en fait ce n’est pas le cas - en ce qui concerne Unreal Engine ou la révocation des outils de développement.

    « Cinquièmement, Apple fait valoir qu'une injonction nuirait à l'intérêt public. (Opp’n 24-25.) Encore une fois, cependant, les arguments d’Apple ne concernent pas le moteur Unreal ou la révocation des outils de développement. L'allègement demandé par Epic sur ces questions est tout à fait dans l’intérêt public ».


    Microsoft entre dans la partie

    Le dépôt était accompagné d'une nouvelle déclaration de Microsoft en faveur de la motion d'Epic, soulignant à quel point il serait désastreux de révoquer l'accès d'Epic aux outils de développement d'Apple. Tout développeur utilisant le moteur ne serait pas en mesure de corriger les failles de sécurité ou de corriger les bogues une fois l'accès révoqué, interrompant ainsi la prise en charge d'un large éventail de jeux, y compris Forza de Microsoft.

    Du côté de Microsoft c’est Kevin Gammill, General Manager, Gaming Developer Experiences, qui a pris la parole. Il a expliqué qu'Unreal Engine d'Epic Games est une technologie essentielle pour de nombreux créateurs de jeux, dont Microsoft, pour plusieurs raisons :
    1. Les moteurs de jeux fournissent aux créateurs un environnement de développement qui apporte les graphiques, le rendu, le son, la mise en réseau et d'autres technologies nécessaires qui leur permettent de créer des jeux fonctionnant sur plusieurs plateformes.
    2. Bien que certains grands créateurs de jeux choisissent de développer leurs propres moteurs de jeux exclusifs, de nombreux autres, y compris des créateurs de jeux petits et indépendants, utilisent des moteurs de jeux créés par et sous licence de tiers.
    3. Beaucoup de ces créateurs ne disposent pas des ressources ou des capacités nécessaires pour créer leurs propres moteurs de jeu et dépendent de la disponibilité de moteurs de jeux tiers, tandis que d'autres créateurs peuvent choisir d'utiliser des moteurs de jeux tiers pour réduire les coûts de développement et utiliser technologies déjà développées.
    4. En conséquence, Unreal Engine d'Epic est l'un des moteurs de jeu tiers les plus populaires disponibles pour les créateurs de jeux, et de l'avis de Microsoft, il existe très peu d'autres options disponibles pour les créateurs de licence avec autant de fonctionnalités qu'Unreal Engine sur plusieurs plateformes, y compris iOS.
    5. Microsoft a conclu un contrat de licence Unreal Engine pluriannuel à l'échelle de l'entreprise et a investi des ressources et du temps d'ingénierie importants pour travailler avec et personnaliser Unreal Engine pour ses propres jeux sur PC, consoles Xbox et appareils mobiles (y compris les appareils iOS). Par exemple, le jeu de course Forza Street de Microsoft est actuellement disponible sur iOS et utilise Unreal Engine

    Selon Microsoft, refuser l’accès à Epic au SDK d’Apple et à d’autres outils de développement empêchera Epic de prendre en charge Unreal Engine sur iOS et macOS, et donnera un désavantage substantiel aux créateurs de jeux qui ont construit, construisent et peuvent créer des jeux avec Unreal Engine :
    1. Développer un jeu en utilisant différents moteurs de jeu pour différentes plateformes peut être prohibitif et difficile. Dans tous les cas, ce n'est pas aussi rentable que d'utiliser un moteur de jeu prenant en charge différentes plateformes.
    2. Par conséquent, les créateurs de jeux, y compris Microsoft, qui se préparent à développer un jeu ciblant plusieurs plateformes choisissent généralement les moteurs de jeu en fonction à la fois des fonctionnalités qu'ils fournissent et de leur capacité à prendre en charge le développement de ces plateformes.
    3. Si Unreal Engine ne peut pas prendre en charge les jeux pour iOS ou macOS, Microsoft devrait choisir entre abandonner ses clients et clients potentiels sur les plateformes iOS et macOS ou choisir un moteur de jeu différent lors de la préparation du développement de nouveaux jeux.
    4. Étant donné qu'iOS est un marché important et en croissance pour les jeux, l'arrêt par Apple de la capacité d'Unreal Engine à prendre en charge iOS sera un désavantage important pour l'Unreal Engine dans les décisions futures de Microsoft et d'autres créateurs de jeux quant au choix d'un moteur pour les nouveaux Jeux.
    5. Même l'incertitude quant à la capacité d'Unreal Engine à continuer de prendre en charge iOS et macOS rendra moins probable pour Microsoft (et certainement pour d'autres créateurs de jeux) de sélectionner Unreal Engine pour leurs projets. Lorsque les créateurs de jeux planifient des projets de développement, qui peuvent durer des années, il est important d'avoir l'assurance que le moteur choisi continuera à être disponible et à prendre en charge toutes les plateformes sur lesquelles les créateurs de jeux prévoient de distribuer leurs jeux.

    Source : motion d'Epic, motion de Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #38
    Rédacteur/Modérateur

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    pourquoi ils râlent sur IOS et pas sur les consoles de jeux ? la xbox/ps/switch doit bien prendre une bonne part aussi non ?
    Parce que les consoliers sont contactables et il est relativement aisé de discuter avec eux. Et encore plus quand tu t'appelles Epic.
    Ils sont plus ouverts à négocier des arrangements qu'un store floodé de milliers d'apps/jeux par jour.
    Je serais pas étonné qu'ils aient un cut spécifique et non les 30% appliqués de base.
    Pensez à consulter la FAQ ou les cours et tutoriels de la section C++.
    Un peu de programmation réseau ?
    Aucune aide via MP ne sera dispensée. Merci d'utiliser les forums prévus à cet effet.

  19. #39
    Expert éminent
    Je pense que personne n'est pour Apple , mais ce n'est pas pour autant que Epic soit meilleur.
    Sur cette affaire ,c'est juste deux entreprises qui se batte pour du pognon rien de plus ,je ne comprend pas ce débat de "moralité" , aucune des deux n'ont font , que ça soit Apple (qui fait du format proprio, qui vend du matos 4 fois plus cher que la normal , ou de ces surveillances sur les utilisateurs) ou Epic (qui n'hésite pas détrousser plein de gamins et leur parents à la même occasion).

    Je plains la Justice de devoir trancher sur deux bandits quand même
    (alors je préviens le mot "bandit" est faux hein inutile de me le dire , mais c'est l'idée).

  20. #40
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    et c'est quoi une console ? "ce sont des ordinateurs auxquels n'ont pas été ajointe une fonction téléphone.", il y'a un cpu x86, de la ram, un gpu et un disque dur/ssd.
    ...
    Pas vraiment. C'est vrai qu'il y a une convergence de raison vers une homogénéisation des hardwares, mais les consoles de jeux restent encore assez éloignées des PC avec des performances globalement médiocres que tentent de compenser quelques optimisations orientées affichage. Le modèle économique de base n'a rien à voir avec le tout dématérialisé ; il ne me semble pas non plus que Nintendo prélève 30% sans rien fournir d'autre qu'un accès à ses serveurs que les $99 de souscription développeur annuelle couvrent largement, sans compter les $1000 l'iPhone et les tarifs exorbitants des accessoires qui couvrent aussi largement la R&D.

###raw>template_hook.ano_emploi###