La demande générée par le confinement général dû à la COVID-19 conduit le marché des PC de la région EMEA à sa plus forte croissance depuis 1998,
d'après un rapport de l’IDC

Le marché des PC traditionnels (ordinateurs de bureau, ordinateurs portables et postes de travail) en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) a connu une forte hausse au deuxième trimestre 2020 (plus 26,4 % par rapport à la même période de l'année précédente) et a atteint 20,7 millions d'unités, selon l'International Data Corporation (IDC). Les goulots d'étranglement au niveau de l'offre et de la logistique s'étant atténués, l'énorme demande en ordinateurs portables (plus 49,0 % par rapport à l'année précédente) a plus que compensé la faiblesse des ordinateurs de bureau (moins 16,1 % par rapport à l'année précédente).

Le marché des PC d'Europe occidentale a surpassé les attentes déjà positives avec une croissance considérable de 30,6 % en glissement annuel, la plus forte croissance globale depuis 1998, alors que les confinements provoqués par la COVID-19 ont connu une vigueur commerciale continue et une demande sans précédent des consommateurs.


« Le deuxième trimestre 2020 marque la plus forte croissance de la consommation jamais enregistrée en Europe occidentale. Le confinement signifie que les foyers équipés d'un seul appareil sont confrontés à l'impossibilité de partager l'ordinateur familial pour répondre à des demandes multiples et simultanées de travail, d'études et de divertissement. Les ordinateurs portables supplémentaires ont été la solution clé, avec une hausse de 61,4 % par rapport à l'année précédente, mais même les ordinateurs de bureau ont connu une forte demande avec une croissance de 10,8 % par rapport à l'année précédente », a déclaré Liam Hall, analyste principal de la recherche chez IDC.

Sur le plan commercial, la croissance a été entièrement tirée par la forte progression des ordinateurs portables, qui a compensé le déclin important des ordinateurs de bureau. Les ordinateurs portables ont sans aucun doute été la principale solution utilisée pour répondre à la demande exceptionnellement élevée de travail et d'études à domicile et ont été stimulés par un important retard au premier trimestre en raison des contraintes d'approvisionnement et de logistique du trimestre. Il y avait encore des zones de demande pour les ordinateurs de bureau, par exemple dans les entreprises qui étaient convaincues que les employés passeraient à temps plein au travail à domicile et n'avaient donc pas besoin d'un facteur de forme mobile. Toutefois, le niveau élevé des stocks sur le marché et les incertitudes quant aux futures habitudes de travail des employés ont entraîné des performances négatives pour les ordinateurs de bureau.

Les pays de l'Europe centrale et orientale et ceux du Moyen-Orient et de l’Afrique ont enregistré une performance exceptionnelle sur le marché traditionnel des PC, en particulier la région de l'Europe centrale et orientale qui a dépassé toutes les attentes et a affiché une croissance de 29,6 % par rapport à l'année précédente. La région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord a connu une croissance plus modeste, soit 6,9 % par rapport à l'année précédente.

« Le marché global des PC a été fortement stimulé par la demande des consommateurs, les appels d'offres dans le secteur public et la demande dans les secteurs commerciaux en général. L'enseignement à domicile et le travail à domicile ont alimenté la formidable poussée de la demande, et les ventes ont atteint 6,75 millions d'unités pour deux régions combinées », a déclaré Nikolina Jurisic, directeur principal de recherche chez IDC EMEA.

Dans la région économique qui regroupe les pays d'Europe, du Moyen-Orient et de l'Afrique, le secteur de la consommation a augmenté de 23,5 % par rapport à l'année précédente, principalement grâce aux ordinateurs portables, mais pas exclusivement, car les ordinateurs de bureau ont également enregistré une croissance de 8,8 % par rapport à l'année précédente.

« Les jeux sur PC et le besoin de se divertir pendant la distanciation sociale ont certainement contribué à l'augmentation des ordinateurs de bureau. Les segments commerciaux ont augmenté de 13,2 % par rapport à l'année précédente et, comme prévu, les ordinateurs portables ont conquis le marché, enregistrant une croissance de 46 % par rapport à l'année précédente, car les entreprises ont dû répondre à une demande accrue de travail à distance », a ajouté Jurisic.



Points forts des vendeurs
  • La consolidation du marché des PC traditionnels s'est poursuivie, la part des cinq premiers fournisseurs augmentant au deuxième trimestre 2020. Les cinq premiers acteurs représentaient 84,5 % du volume total du marché, contre 82,5 % au premier trimestre 2020 et 83,0 % au deuxième trimestre 2019.
  • HP a continué de dominer le marché des PC dans la région EMEA, avec une part de marché de 29,3 %, en hausse de 0,4 point par rapport à l'année précédente. Le vendeur a bénéficié d'une augmentation des livraisons de 27,9 % par rapport à l'année précédente en raison de la forte demande d'appareils pour le travail et les loisirs à domicile.
  • Lenovo (y compris Fujitsu) a également tenu sa place, avec une part de marché de 26,1 %, la deuxième plus élevée. Lenovo poursuit sa croissance, démontrant sa capacité à satisfaire la forte demande dans les deux segments.
  • Dell reste en troisième position et détient une part de marché de 13,4 %, soit une baisse de 1,0 point par rapport à l'année précédente. Le fournisseur a connu une croissance pour le 16e trimestre consécutif, et le deuxième trimestre 2020 a vu une augmentation de 17,5 % des livraisons par rapport à l'année précédente. Comme c'est le cas pour de nombreux fournisseurs, la croissance est venue de la capacité à satisfaire la demande d'équipements éducatifs et professionnels pour ceux qui restent à la maison.
  • Acer a repris la quatrième place par rapport à ASUS avec une part de marché de 8,3 % . L'explosion de la demande des consommateurs et des jeux, en particulier pour les appareils d'entrée de gamme, ainsi que la forte production dans le domaine de l'éducation, ont permis à Acer d'enregistrer une croissance de 29,0 % par rapport à l'année précédente.
  • ASUS est tombé en cinquième position, après être remonté à la quatrième place pendant un seul trimestre. Le vendeur a affiché une part de marché de 7,4 %. Après 12 trimestres consécutifs de baisse, ASUS a connu son troisième trimestre de croissance consécutif et a affiché une croissance énorme de 56,5 % en glissement annuel, portée par une demande massive des consommateurs.


Source : IDC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

IDC : les dépenses en infrastructure cloud ont dépassé les dépenses en infrastructure informatique traditionnelle, pour le troisième trimestre consécutif

IDC : Alors que les ventes de tablettes sont en baisse en 2019, Apple écrase la concurrence et Amazon enregistre la plus forte baisse trimestrielle

IDC*: le marché mondial des tablettes renoue avec la croissance au troisième trimestre 2019, grâce aux lancements de nouveaux produits

Le marché des tablettes poursuit son déclin pour un 16e trimestre consécutif, d'après les estimations d'IDC