Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Communiqués de presse

    Capgemini s’engage à atteindre le « zéro émission nette » de carbone d'ici 2030
    Capgemini s’engage à atteindre le « zéro émission nette » d'ici 2030

    Capgemini a annoncé son engagement d’atteindre la neutralité carbone de ses opérations au plus tard en 2025 et l’objectif « zéro émission nette » d’ici 2030. Le Groupe peut s’appuyer sur ses solides avancées en ayant atteint dès janvier 2020 son objectif de réduire de 30 % ses émissions de carbone par collaborateur, soit avec 10 ans d'avance.

    Pour atteindre le « zéro émission nette » dans les dix ans à venir, Capgemini va accélérer son programme de décarbonation de ses opérations ayant le plus fort impact - à savoir les voyages d'affaires, les déplacements et la consommation d'énergie dans les bureaux - en s’alignant sur la trajectoire 1,5 °C de l’initiative « Science Based Targets ». Parmi les actions qui seront mises en place : la limitation du nombre de voyages d'affaires et des trajets domicile-travail par l’instauration de nouveaux modes de travail, le déploiement d’une flotte de voitures hybrides et électriques et la décarbonation de la supply chain du Groupe pour laquelle des engagements seront pris avec les fournisseurs. Capgemini passera également à une électricité 100 % renouvelable dans l'ensemble du Groupe.

    La réduction de son empreinte environnementale étant la première priorité de Capgemini, pour atteindre l’objectif de neutralité carbone d'ici 2025, toute émission résiduelle sera contrebalancée par des programmes de compensation carbone parmi lesquels des projets de reboisement. La fixation de cet objectif s’étend également à l’ensemble de la supply chain du Groupe avec pour ambition d'atteindre le « zéro émission nette » d'ici 2030.

    Aiman Ezzat, directeur général du groupe Capgemini, commente la nécessité d’agir pour faire face au changement climatique : « La situation mondiale actuelle avec la pandémie de Covid-19 a révélé l’importance de vivre en harmonie avec notre planète. Depuis une décennie, Capgemini se concentre sur la réduction de l’ impact environnemental et, même si beaucoup a déjà été fait, nous avons pris la décision d’accroître encore cette ambition. J'ai placé le changement climatique au cœur des priorités du Groupe avec pour objectif central d'atteindre le ‘zéro émission nette’ d’ici 2030. Un ensemble de mesures solides ont été instaurées : elles vont de l’extension de la digitalisation de l’environnement de travail et du télétravail, jusqu’à la mise en place de solutions technologiques pour accompagner nos clients dans leurs démarches de décarbonation. »


    L’objectif Science Based Targets 2030 atteint avec une décennie d'avance

    L'objectif précédent de Capgemini pour 2030, fixé en accord avec l’initiative internationale « Science Based Targets », visait à réduire les émissions de carbone de 30% par collaborateur. Il a été atteint en janvier 2020, soit dix ans plus tôt, et ce, avant les mesures de confinement imposées par la pandémie Covid-19. Cette étape importante a pu être franchie au moyen de programmes visant à réduire le nombre de voyages d'affaires et la consommation d’énergie. La virtualisation de l’environnement de travail a été accompagnée par la formation des collaborateurs et le déploiement d'outils de collaboration au sein du Groupe, ainsi que par des initiatives prises au niveau local pour favoriser une mobilité durable. De même, la proportion d’électricité en provenance de sources renouvelables a doublé : elle est passée de 23,7% en 2018 à 46,2% en 2019. Capgemini a également mis l’accent sur l'amélioration de l’efficacité énergétique dans son patrimoine immobilier, entraînant une réduction de la consommation d'énergie par mètre carré de plus de 18% depuis 2015.

    Des actions fortes pour aller plus loin en matière de changement climatique

    En tant que l’une des premières entreprises de son secteur à établir des objectifs alignés sur la trajectoire « Science Based Targets », Capgemini s’est illustré par des actions fortes en matière de changement climatique. Sa démarche et sa performance ont été distinguées par le CDP, le Groupe ayant intégré en début d’année sa prestigieuse ‘A-List’.

    Le Groupe accompagne également ses clients dans leurs démarches de décarbonation à l’aide des technologies et a fixé pour objectif une réduction de leurs émissions de 10 millions de tonnes de carbone à horizon 2030.

    En outre, Capgemini a récemment signé l’appel « Business Ambition for 1.5oC » lancé auprès des directions des groupes internationaux par l’United Nations Global Compact et fait partie des membres fondateurs de la campagne Race to Zero des Nations Unies. Capgemini intervient également régulièrement pour promouvoir le rôle des entreprises dans la transition vers un modèle durable et mettre en lumière le rôle clé de la technologie et de l’innovation.

    Lors du sommet mondial sur le climat organisé à l’occasion de la COP25, Capgemini a fait part de ses réflexions sur une nécessaire révolution de l’entreprise durable. Depuis, le Groupe a publié des recherches sur les thématiques de la transition énergétique et sur le rôle de la technologie dans le développement durable des secteurs économiques clés, comme l’industrie automobile et le commerce.

    Télécharger le rapport environnemental de Capgemini 2019/2020

    Tout savoir sur le programme de durabilité environnemental de Capgemini


    À propos de Capgemini

    Capgemini est un leader mondial du conseil, de la transformation numérique, des services technologiques et d’ingénierie. À la pointe de l’innovation, le Groupe aide ses clients à saisir l’ensemble des opportunités que présentent le cloud, le digital et les plateformes. Fort de plus de 50 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, il accompagne les entreprises et organisations dans la réalisation de leurs ambitions, de la définition de leur stratégie à la mise en œuvre de leurs opérations. Pour Capgemini, ce sont les hommes et les femmes qui donnent toute sa valeur à la technologie. Résolument multiculturel, le Groupe compte aujourd’hui 270 000 collaborateurs présents dans près de 50 pays. Avec Altran, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires combiné de 17 milliards d’euros en 2019.

    Source : Capgemini

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces objectifs environnementaux de Capgemini ?
    Sont-ils atteignables ?
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éclairé
    toute émission résiduelle sera contrebalancée par des programmes de compensation carbone parmi lesquels des projets de reboisement
    Comme tous les grands groupes, on achète le droit de polluer. Je ne tiens pas à critiquer capgemini je pense qu'en faisant ça ils sont vraiment de bonne foi j'essaie juste de généraliser le débat, ceux qui ont les moyens peuvent se targuer d'être 0 émission carbonne en polluant autant sinon un peu moins qu'avant et tout le reste est compensé en achetant de l'électricité renouvelable injecté dans le réseau ou en plantant des arbres (spoil : ça ne permettra pas d'atteindre les objectifs des accords de Paris). Il suffit de voir le fiasco qu'est la taxe carbone en europe (achat / revente de bons pour polluer et marché gris) pour se rendre compte de la farce de ce concept de "0 émission nette"

    EDIT : Je me permets d'apporter quelques élements factuels sur pourquoi ces annonces sont vraiment que de la com et ne changera rien au climat :

    Les voitures électriques ça n'aidera pas le climat : https://www.carbonbrief.org/factchec...climate-change . Je met juste une petite quote mais n'hésitez pas à survoler c'est super intéressant

    “EVs are not currently a panacea for climate change…lifecycle GHG emissions from electric vehicles can be similar to or even greater than the most efficient gasoline or diesel vehicles [in the US].”
    Le marché carbone en europe : https://fr.wikipedia.org/wiki/March%..._europ%C3%A9en et surtout l'enquête d'Elise lucet sur ce marché où même les régulateurs européens découvrent comment sont coutournés les lois européenne sur ce sujet ou servent à justifier des licenciements à cause du coût carbone alors qu'en fait ils ne payent rien : https://www.francetvinfo.fr/replay-m...6_1454987.html

    Reboiser pour lutter contre le réchauffement climatique ? On est pas sûr que ça marche et le plus éfficace reste bien de décarboner nos économies : https://www.futura-sciences.com/plan...raiment-11060/

  3. #3
    Membre expert
    Bonjour,

    Que pensez-vous de ces objectifs environnementaux de Capgemini ?
    C'est une véritable farce ...

    Sont-ils atteignables ?
    Quid des émissions qu'on reporte sur les salariers ?

    - à savoir les voyages d'affaires, les déplacements et la consommation d'énergie dans les bureaux - en s’alignant sur la trajectoire 1,5 °C de l’initiative « Science Based Targets ». Parmi les actions qui seront mises en place : la limitation du nombre de voyages d'affaires et des trajets domicile-travail par l’instauration de nouveaux modes de travail, le déploiement d’une flotte de voitures hybrides et électriques et la décarbonation de la supply chain du Groupe pour laquelle des engagements seront pris avec les fournisseurs. Capgemini passera également à une électricité 100% renouvelable dans l'ensemble du Groupe.
    Je prend l'exemple de Capgemini Lille, installé à Lomme depuis 2017. Bâtiments de 700 personnes. Parking 100 places , construit sur d'anciennes friches d'usines. Pour se donner bonne consciences les salariers sont invités à venir en TC ou vélo pas en voiture ... C'est trop polluant. Pour venir en métro depuis ou en bus depuis Armentière ou Roubaix c'est facilement 1h30 aller pour traverser la métropole. D'autant que la station la plus proche en métro est à 2km . Histoire de décourager les plus téméraire en voiture , zone bleue ou payante autour des bâtiments.

    Le tout dans le quartier "HQE" Euratechnologie. Les quartiers autour c'est barre HLM au sud, quartier populaire au nord. Histoire de donner une image bien "verte". Le quartier autour a été construit volontairement avec une pénurie de place pour qui vient en voiture. Le problème c'est que cela crée plus de problème pour les riverains qui eux été déjà la avant euratech et capgemini ...

    Le cadre "bucolique" qu'on nous vend ici a été pensé par des Lillois intra muros, pour des lillois intra muros ... Le mec qui habite Lille centre ou Vauban c'est cool il vient en bus ou à vélà pas en voiture donc 0 frais pour l'employeur . Le Mec qui habite Roubaix, Tourcoing, Douai ... C'est moins sexy ... Si peut être filtrer les futurs embauchés ? Le prix de l'immobilier dans Lille neuf comme location est loin d'être abordable.

    Venir en voiture VS venir en TC la nouvelle discrimination à l'embauche sous couvert d'écologie ?

    Se targuer d'avoir "zéro émission nette" sous couvert de faire de la discrimination à l'embauche est parfaitement scandaleux !

  4. #4
    Membre expert
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Je prend l'exemple de Capgemini Lille, installé à Lomme depuis 2017. Bâtiments de 700 personnes. Parking 100 places , construit sur d'anciennes friches d'usines. Pour se donner bonne consciences les salariers sont invités à venir en TC ou vélo pas en voiture ... C'est trop polluant. Pour venir en métro depuis ou en bus depuis Armentière ou Roubaix c'est facilement 1h30 aller pour traverser la métropole. D'autant que la station la plus proche en métro est à 2km . Histoire de décourager les plus téméraire en voiture , zone bleue ou payante autour des bâtiments.
    Parking de 100 places réservées pour les chefs, tant qu'à faire ? (J'ai déjà connu ça ailleurs.)
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  5. #5
    Membre expert
    Citation Envoyé par air-dex Voir le message
    Parking de 100 places réservées pour les chefs, tant qu'à faire ? (J'ai déjà connu ça ailleurs.)
    C'est cela.

  6. #6
    Membre confirmé
    Hello les gens,

    Tout effort dans ce sens est bon à prendre, même si l'achat de "droit à polluer" laisse un arrière goût surprenant.
    Je ne veux retenir que ce passage :
    extension de la digitalisation de l’environnement de travail et du télétravail,
    Si ça veut dire + de télétravail généralisé pour l'ensemble des salariés, c'est plutôt positif.

    C'est "l'extension de la digitalisation" qui me laisse perplexe pour une société de l'IT

  7. #7
    Membre habitué
    Il aurait pu être intéressant avant de penser au 0 émission carbone, de penser à rémunérer les devs pour leur vrai salaire, capge ou n'importe quelle ESN c'est vraiment de l'abus.

    Quand tu vois qu'un dev va être payé entre 1500 et 2500 euros en fin de carrière alors que 2500 euros c'est normalement le salaire initial ...
    C'est comme si j'ouvrai une ESN de médecin et que je les payais 2000 euros par mois alors leur prix de service sur le marché est de 3500 euros par mois.

    Je ne comprendrais jamais la raison pour laquelle un dev accepte de faire une carrière dans ce type d'escroquerie en bande organisée

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Au final, c'est juste de la comm!

    On pollue comme avant, mais on finance la plantation d'un arbre dans des pays appelés autrefois "Tiers monde"... Là où tu te paies une forêt entière pour 1 dollar US!

###raw>template_hook.ano_emploi###