IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

L’envers du décor de TikTok : Quelles données collecte-t-il réellement ?

  1. #281
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Août 2022
    Messages
    755
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Août 2022
    Messages : 755
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Et bien Rand Paul est un crétin.

    C'est une question de temps avant que tiktok ne soit interdit et c'est une très bonne chose.
    Ca fera un nid à islamisation en moins.

  2. #282
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 255
    Points : 899
    Points
    899
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Que pensez-vous des arguments qu'il avance pour défendre TikTok ?
    Ils sont bancals; C'est le serpent qui se mord la queue. Déjà qu'on ne parle pas de lui comme d'un phare à suivre, Rand Paul est trumpiste et climatosceptique.
    Alors oui, même cassée une horloge donne la bonne heure deux fois par jour.
    Je prendrais le risque de suivre les études qui ont été faites sur les réseaux sociaux et TikTok en particulier.

    "Si vous veniez à suspendre TikTok, quelle serait la prochaine étape*?"

    Et bien de régler le problème la pompe à donnée énorme que sont les autres réseaux sociaux par exemple ?
    Mais surtout, ma question : En quoi est-ce un problème ? Il est simplement question s'assainir le marché des réseaux sociaux...

    C'est pas parce qu'il y a pire qu'il faut ne rien faire, on ne va nulle part comme ça.

    Pour rappel: Même en Chine, Tiktok n'existe pas, il s'agit de Douyin, qui contrôle beaucoup plus l'utilisation du réseau des enfants.

  3. #283
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    Juin 2016
    Messages
    3 160
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2016
    Messages : 3 160
    Points : 66 256
    Points
    66 256
    Par défaut Le Montana sur le point de devenir le premier État américain à interdire complètement TikTok
    Le Montana sur le point de devenir le premier État américain à interdire complètement TikTok
    la Chambre des représentants de l'État vient d'adopter un projet de loi controversé allant dans ce sens

    Un projet de loi du Montana vise à interdire toute forme d'activité de TikTok dans l'État tant que la plateforme de médias sociaux est détenue par une entreprise basée en Chine ou dans un autre pays désigné comme un "adversaire étranger" par le gouvernement fédéral des États-Unis. La loi rendrait en outre illégal le fait que des entreprises comme Apple et Google permettent aux utilisateurs de télécharger l'application à partir de leurs magasins d'applications respectifs. Le projet de loi a fait l'objet d'un vote préliminaire à la Chambre des représentants (60-39) jeudi et a été adopté par le Sénat (30-20). Un vote final à la Chambre est prévu dans les prochains jours.

    Le bras de fer entre TikTok et les États-Unis a commencé en 2019 lorsque l'ancien président Donald Trump a déclaré qu'il interdirait l'application dans le pays à moins que ByteDance ne vende sa participation à une entreprise américaine, une mesure recommandée par un groupe d'agences fédérales connu sous le nom de Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS). Trump avait alors affirmé que le fait que l'application de partage de vidéos extrêmement populaire soit détenue par une entité basée en Chine, en l'occurrence ByteDance, représentait une menace pour la sécurité nationale des États-Unis. Mais la vente forcée n'a pas abouti.

    Et l'application n'a pas été interdite non plus. Ce n'est qu'en 2022 que des interdictions partielles ont commencé à être prononcées. À ce jour, le gouvernement fédéral et plus d'une trentaine d'États des États-Unis ont interdit TikTok sur les appareils fournis par le gouvernement. Mais les détracteurs de TikTok souhaitent aller plus loin et aboutir à une interdiction totale des activités de TikTok dans le pays. Les partisans d'une interdiction totale invoquent deux lois chinoises qui obligent les entreprises du pays à coopérer avec le gouvernement dans le cadre des activités de renseignement de l'État, ce qui serait un risque pour la sécurité nationale des États-Unis.

    Nom : tiktok-va-contester-le-decret-us-le-privant-de-transactions.jpg
Affichages : 2364
Taille : 32,5 Ko

    Ils évoquent aussi d'autres épisodes troublants. Par exemple, en décembre dernier, ByteDance a annoncé avoir licencié quatre employés qui ont accédé aux adresses IP et à d'autres données de deux journalistes qui tentaient de découvrir la source d'une fuite concernant l'entreprise. Le Montana pourrait montrer la voie à suivre aux autres États et au gouvernement fédéral des États-Unis pour interdire complètement TikTok dans le pays, car la Chambre des représentants de l'État nord-américain a adopté jeudi un texte allant dans ce sens, avec 60 voix pour et 39 contre. Le texte a été adopté en mars par le Sénat de l'État avec 30 voix pour et 20 voix contre.

    Ainsi, à moins qu'une masse critique de législateurs ne reviennent sur leur position lors d'un vote final à la Chambre dans les prochains jours, l'interdiction, qui a attiré l'attention du monde entier, ira sur le bureau du gouverneur Greg Gianforte. Le gouverneur a déclaré qu'il examinerait attentivement tout projet de loi que l'Assemblée législative enverrait sur son bureau et a fait remarquer qu'il avait déjà interdit TikTok sur les appareils de l'État. Le projet de loi s'est heurté à des obstacles en cours de route. Un grand fournisseur d'accès à Internet a déclaré qu'il ne pouvait pas bloquer TikTok dans le Montana, ce qui a incité les législateurs à réécrire la loi.

    Un groupe commercial financé par Apple et Google, qui gèrent les boutiques d'applications auxquelles l'application serait interdite, a déclaré qu'il était impossible pour les entreprises d'empêcher l'accès à TikTok dans un seul État. Mais dans sa forme actuelle, le projet, parrainé par Shelly Vance, R-Belgrade, interdirait à ByteDance, la société mère de la plateforme basée en Chine, d'autoriser "l'exploitation de TikTok par l'entreprise ou les utilisateurs" dans la "juridiction territoriale" du Montana, tant que la plateforme est détenue par une société basée en Chine ou dans un autre pays désigné comme un "adversaire étranger" par le gouvernement fédéral.

    Elle rendrait également illégal le fait que des entreprises comme Apple et Google permettent à leurs utilisateurs de télécharger l'application de la plateforme à partir de leurs magasins d'applications respectifs. Les détracteurs de la Chine ont participé à des auditions pour soutenir le projet de loi, affirmant qu'ils craignent que TikTok ne transmette les données de ses utilisateurs au gouvernement chinois ou qu'il ne diffuse de la propagande et de la désinformation en faveur de Pékin sur le forum. Des responsables du FBI et de la CIA, ainsi que d'autres agences fédérales et de nombreux législateurs des deux partis, ont fait part de ces inquiétudes.

    Cependant, ils n'ont présenté aucune preuve que cela s'était produit. « Nous sommes confrontés à une menace sans précédent de la part du parti communiste chinois », a déclaré Brandon Ler, R-Savage, à la Chambre des représentants jeudi. Pour riposter, TikTok a incité ses utilisateurs à s'opposer à la législation en appelant et en envoyant des courriels au gouverneur républicain du Montana, mais cela semble n'avoir pas eu trop d'effets. Les opposants ont fait valoir que le projet de loi isolerait injustement une plateforme de médias sociaux spécifique et nuirait aux Montanais qui utilisent cette plateforme pour commercialiser leurs entreprises.

    Ils ont également déclaré que les utilisateurs de TikTok seraient probablement en mesure de contourner l'interdiction en utilisant un VPN. Selon certaines sources, les démocrates minoritaires ont repoussé le projet de loi jeudi en proposant un amendement qui aurait élargi son champ d'application pour inclure toutes les applications de médias sociaux qui collectent des informations personnelles et permettent de les transférer à une personne ou une entité dans des pays étrangers désignés comme adversaires. « Protégeons les Montanais de toutes les entreprises de médias sociaux abusives », a déclaré Katie Sullivan D-Missoula, auteur de l'amendement.

    Sullivan, avocate, a également fait valoir que l'élargissement du projet de loi à une catégorie d'entreprises plutôt qu'à une seule entité nommément désignée rendrait la mesure plus susceptible de survivre à une contestation judiciaire. Les partisans républicains du projet de loi ont rétorqué que l'amendement rendrait le projet de loi inapplicable et ont déclaré qu'ils considéraient TikTok comme un problème spécifique méritant une législation individualisée. L'amendement a donc été rejeté. Outre l'interdiction, le projet de loi prévoit des amendes pour les entorses commises par les entreprises, mais il n'y a rien concernant les utilisateurs.

    Le projet de loi autorise une amende de 10 000 dollars pour chaque violation de ses exigences, mais exempte l'utilisation des applications par les forces de l'ordre, les intérêts de sécurité nationale et les utilisations gouvernementales essentielles autorisées par le gouverneur sur le système de technologie de l'information de l'État. Il ne comprend pas de dispositions qui permettraient à l'État de poursuivre des Montanais pour avoir contourné l'interdiction, qui entrerait en vigueur au début de 2024. Outre l'interdiction sur les appareils de l'État, le système universitaire du Montana a également bloqué l'accès à TikTok sur les réseaux du campus en janvier.

    Au-delà du Montana, le Congrès américain a également discuté d'une interdiction nationale de la plateforme. Le Congrès envisage une loi qui ne vise pas TikTok, mais qui donne au ministère du Commerce la possibilité de restreindre les menaces étrangères sur les plateformes numériques. Cette proposition est soutenue par la Maison-Blanche, mais il a été repoussé par les défenseurs de la vie privée, les commentateurs de droite et d'autres personnes qui estiment que le texte est trop large. Austin Knudsen, procureur général du Montana, a exhorté les législateurs de l'État à adopter le projet de loi, car il n'était pas certain que le Congrès agirait rapidement.

    Il milite en faveur d'une interdiction fédérale. « Je pense que le Montana a l'occasion de jouer un rôle de premier plan. Je ne suis pas du genre à interdire les entreprises privées, mais je pense qu'il s'agit d'une situation extraordinaire. Il s'agit d'une entreprise contrôlée par une menace existentielle et un ennemi des États-Unis », a-t-il déclaré en mars. La bataille dans le Montana est un aperçu de ce à quoi les États-Unis pourraient être confrontés au niveau national si les législateurs ou la Maison-Blanche tentaient d'interdire TikTok à l'échelle du pays. Même si une loi interdisant l'application est adoptée à l'avenir, l'application pourrait s'avérer très difficile.

    Selon les experts, la mise en œuvre d'une interdiction est technologiquement difficile et impliquerait des entreprises de l'ensemble de l'économie numérique. TikTok pourrait susciter des réactions hostiles parmi ses 150 millions d'utilisateurs américains. Ajouté à cela, toute interdiction est susceptible de faire l'objet de contestations juridiques, les tribunaux ayant rejeté la tentative de Donald Trump de bloquer TikTok en 2020. « Nous pensons également qu'il s'agit d'un exercice flagrant de censure et d'une violation flagrante des droits à la liberté d'expression des Montanais », a déclaré Keegan Medrano, de l'ACLU du Montana.

    Source : projet de loi du Montana visant à bannir TikTok

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Les États-Unis envisagent de bannir les applications chinoises de la catégorie "média social" comme TikTok, indiquant qu'elles partagent des informations avec le gouvernement chinois

    Le Dakota du Sud bannit TikTok des appareils appartenant à l'État : « le Dakota du Sud ne participera pas aux opérations de collecte de renseignements des nations qui nous détestent »

    TikTok pourrait être un outil précieux pour la Chine si elle envahit Taïwan, selon le directeur du FBI, qui prévient que l'application pourrait manipuler l'opinion publique
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #284
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 024
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 024
    Points : 2 767
    Points
    2 767
    Par défaut
    On tape beaucoup sur TikTok en ce moment.

    C'est bien.

    Le problème, ce que l'on devrait taper sur TikTok pour la raison inverse.
    On dit que TikTok ne censure pas suffisamment, alors que TikTok censure trop :
    https://dailygeekshow.com/tiktok-cen...iscrimination/
    https://informations.handicap.fr/a-t...eger-12755.php
    https://avantgardisme.wordpress.com/...res-dinternet/

    Étant donner que TikTok est discrimine les utilisateurs, il est scandaleux que les mouvements anti-raciste, pro-LGBT, féministes ne s'en indigne pas. Pire, l'indignation prend le chemin inverse.
    De là à parler d'imposture, il n'y a qu'un pas...

    Le seul point sur lequel je suis d'accord avec ces jérémiades puériles (addiction, islmamisme, mineurs "vulnérables" chine), c'est le problème de la collecte (ou plutôt le vol) de données personnels.
    Même si cela n'arrivera jamais pour les réseaux sociaux américains...

  5. #285
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    Juin 2016
    Messages
    3 160
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2016
    Messages : 3 160
    Points : 66 256
    Points
    66 256
    Par défaut L'algorithme de recommandation TikTok continuerait de pousser au suicide les enfants vulnérables
    L'algorithme de recommandation TikTok continuerait de pousser au suicide les enfants vulnérables
    le dernier suicide lié à TikTok révèle des problèmes majeurs liés à l'algorithme de l'application

    L'algorithme de recommandation de TikTok fait de nouveau l'objet de critiques après qu'un rapport publié jeudi a allégué qu'il a probablement poussé au suicide un adolescent de 16 ans dans l'État de New York, aux États-Unis, en 2022. Le rapport a révélé que l'algorithme de recommandation de TikTok partage continuellement avec les utilisateurs de la génération Z des flux ininterrompus de vidéos déprimantes et qui glorifient le suicide, ignorant parfois leurs centres d'intérêt. Ces allégations arrivent à un moment où l'application fait l'objet d'une surveillance étroite de la part des régulateurs en ce qui concerne ses impacts sur la santé mentale des enfants.

    Un utilisateur de TikTok passerait en moyenne 95 minutes par jour sur la plateforme, soit plus d'une heure et demie à parcourir des vidéos de 3 secondes à 3 minutes. Et comme l'ont révélé de nombreuses études, la base d'utilisateurs est très jeune. Selon certaines sources, sur les 80 millions d'utilisateurs mensuels actifs aux États-Unis, 60 % ont entre 16 et 24 ans. Avec plus d'un milliard d'utilisateurs, cela signifie qu'un grand nombre de jeunes influençables consomment le contenu de TikTok à un rythme alarmant dans le monde entier. Mais TikTok dispose-t-il de filtres adéquats pour protéger ses utilisateurs des contenus potentiellement dangereux ?

    De nombreux rapports d'enquête ont montré au fil des ans que ce n'est pas le cas. L'algorithme de TikTok a longtemps été critiqué pour avoir conduit les utilisateurs dans un "trou de lapin", en faisant apparaître des vidéos similaires à plusieurs reprises dans son flux principal (connu sous le nom de "Page pour vous"), de sorte que les utilisateurs sont bombardés de manière répétée avec des contenus potentiellement dangereux. TikTok s'est efforcé de réduire la toxicité de son contenu en boucle, mais le contenu nuisible continue de proliférer sur la plateforme et les chercheurs et les psychologues pour enfants observent cela avec une grande inquiétude.

    Nom : TikTok.jpg
Affichages : 3096
Taille : 136,6 Ko

    Un nouveau rapport d'enquête rendu public par Bloomberg jeudi a révélé que le nombre de suicides des utilisateurs de TikTok ne cesse d'augmenter et que plusieurs indices montrent que l'algorithme de recommandation de TikTok expose de plus en plus les utilisateurs à des flux ininterrompus de vidéos déprimantes et glorifiant le suicide. Le cas le plus récent documenté dans le rapport est le suicide de Chase Nasca, un adolescent de 16 ans, l'année dernière. Après sa mort, l'inspection de son compte TikTok a révélé un flot ininterrompu de clips sur l'amour non partagé, le désespoir, la douleur et ce que beaucoup glorifient comme l'échappatoire ultime : le suicide.

    « Enlevez la douleur. La mort est un cadeau », peut-on lire dans une vidéo publiée sur le compte en février dernier, quelques jours avant le premier anniversaire de la mort de Nasca. Dans une autre, une voix masculine dit : « je vais me mettre un fusil de chasse dans la bouche et me faire sauter la cervelle par l'arrière de la tête », et une voix féminine répond : « cool ». Selon le rapport, le flux était à peu près le même dans les jours qui ont précédé la mort de Nasca. Le 13 février 2022, le flux de TikTok aurait montré à Nasca une vidéo d'un train arrivant en sens inverse, accompagnée de la légende : « je suis allé faire un petit tour pour me vider la tête ».

    Cinq jours plus tard, Nasca s'est arrêté sur les rails de la Long Island Rail Road qui traversent le hameau de Bayport, dans l'État de New York, à environ 800 mètres de sa maison. Il a appuyé son vélo contre une clôture et s'est engagé sur la voie, dans un virage aveugle dont ses parents lui avaient signalé l'existence depuis qu'il était en âge de marcher. Nasca a envoyé un message à un ami : « je suis désolé. Je n'en peux plus ». Un train a pris le virage, et il n'était plus là. Il est bien sûr impossible de connaître les raisons pour lesquelles Nasca a mis fin à ses jours. Les facteurs qui conduisent au suicide sont souvent multiples, et il n'a pas laissé de mot.

    Mais le rapport signale que deux semaines après sa mort, sa mère, Michelle, a commencé à fouiller ses comptes de médias sociaux, désespérément à la recherche de réponses. Lorsque Michelle a ouvert TikTok sur l'iPad de son fils, elle a découvert une bibliothèque de plus de 3 000 vidéos que son fils avait mises en signet, aimées, sauvegardées ou marquées comme favorites. Elle a pu voir les termes et les centres d'intérêt que son fils avait recherchés, notamment Batman, basket-ball, haltérophilie, discours de motivation. Michelle pouvait voir également ce que l'algorithme lui avait apporté : de nombreuses vidéos sur la dépression, le désespoir et la mort.

    Alors que le débat politique se poursuit, les chercheurs et les psychologues pour enfants sont de plus en plus inquiets. Des enquêtes menées auprès d'adolescents ont révélé une corrélation entre les médias sociaux et la dépression, l'automutilation et le suicide. Les données des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) montrent que près d'un adolescent sur quatre a déclaré avoir sérieusement envisagé de se suicider en 2021, soit près du double de ce qu'il était dix ans plus tôt. L'American Psychological Association et d'autres autorités attribuent en partie la responsabilité de ce phénomène aux médias sociaux.

    Lors d'une audition au Congrès en mars, un représentant a évoqué la mort de Nasca en montrant à Shou Chew, PDG de TikTok, certains des vidéos que la plateforme avait envoyés au garçon et en lui demandant s'il laisserait ses propres enfants regarder de tels contenus. Le même mois, les parents de Nasca ont une plainte pour décès injustifié devant le tribunal de l'État de New York contre TikTok, ByteDance et la compagnie de chemin de fer. Une porte-parole de TikTok, Jamie Favazza, a refusé de commenter l'affaire, mais a déclaré que l'entreprise s'engage à assurer la sécurité et le bien-être de ses utilisateurs, en particulier des adolescents.

    L'algorithme de recommandation original de TikTok a été conçu par une équipe d'ingénieurs chinois travaillant pour ByteDance. Cependant, si l'application a été conçue en Chine, elle est utilisée presque partout sauf en Chine. Elle ne peut même pas être téléchargée en Chine. TikTok affirme que son algorithme est désormais géré par des ingénieurs du monde entier, avec des équipes basées en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Mais de nombreux anciens employés de l'équipe "confiance et sécurité" de l'entreprise, interrogés par Bloomberg Businessweek, affirment que les cadres et les ingénieurs de Pékin détiennent toujours les clés.

    Dans un monde où l'information est infinie, les algorithmes sont des règles inscrites dans les logiciels qui aident à trier ce qui peut être significatif pour un utilisateur et ce qui ne l'est pas. L'algorithme de TikTok est entraîné à suivre chaque swipe (défilement), like, commentaire, rewatch (revisionnement) et abonnement, et à utiliser ces données pour sélectionner le contenu afin de maintenir l'engagement des utilisateurs. Un plus grand engagement, à son tour, augmente les recettes publicitaires. L'entreprise a tellement perfectionné son système de recommandation que les utilisateurs pensent parfois que l'application lit dans leurs pensées.

    D'autres plateformes de médias sociaux utilisent des moteurs de recommandation similaires. Mais selon Guillaume Chaslot, un scientifique français spécialisé dans les données, l'algorithme de TikTok se distingue par sa portée. Guillaume Chaslot a travaillé sur l'algorithme de YouTube et consulte aujourd'hui le gouvernement français sur ses efforts de régulation des plateformes en ligne. Son expérience sur le terrain lui laisse penser que l'algorithme de TikTok contrôle une plus grande part du contenu qui arrive sur le fil d'un utilisateur que celui de la plupart des autres plateformes de médias sociaux, notamment Reels (Instagram) et Shorts (YouTube).

    « Et lorsque le contenu dépressif est bon pour l'engagement, il est activement promu par l'algorithme », dit-il. Des inquiétudes sur l'algorithme de recommandation de TikTok ont été soulevées en interne depuis au moins 2020. À l'époque Charles Bahr, ancien responsable de la vente de publicités chez TikTok en Allemagne, dit avoir averti ses supérieurs que l'algorithme envoyait aux utilisateurs de la génération Z des flux incessants de vidéos déprimantes qui glorifient le suicide. Mais il a déclaré que lorsqu'il a commencé à trop insister sur le sujet, il a été licencié pour fraude présumée sur ses notes de frais et utilisation abusive des outils de l'entreprise.

    Les psychologues affirment qu'il est plus difficile pour les adolescents de résister aux propriétés addictives des algorithmes, car leur cortex préfrontal, responsable de la prise de décision, du jugement et du contrôle des impulsions, n'est pas encore complètement développé. Toutes les plateformes de médias sociaux ont été critiquées pour avoir diffusé des contenus addictifs aux adolescents, pour avoir nui à leur santé mentale et pour avoir recueilli subrepticement des données sur eux. Mais lorsqu'une entreprise chinoise se livre à de telles pratiques, les législateurs américains ont tendance à la dépeindre sous un jour particulièrement sinistre.

    La crainte que le gouvernement chinois n'exige de TikTok qu'il lui remette les données de ses utilisateurs ou que le moteur de recommandation de l'application favorise les intérêts chinois a incité l'Union européenne, les États-Unis, le Canada et d'autres pays à interdire l'utilisation de l'application sur les appareils fournis par le gouvernement. Certains campus universitaires américains l'ont bloquée sur leurs réseaux Wi-Fi et, en avril, l'Assemblée législative du Montana a été la première à adopter un projet de loi bloquant l'application sur tous les appareils personnels. D'autres projets de loi de ce type sont également à l'étude au Congrès américain.

    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des allégations selon lesquelles l'algorithme de TikTok pousse les adolescents au suicide ?
    Utilisez-vous TikTok ? Si oui, avez-vous déjà été confronté à un flux ininterrompu de contenus toxiques ?
    Selon vous, comment TikTok pourrait réduire le pourcentage de contenus toxiques recommandés par son algorithme ?
    Pensez-vous que TikTok laisse volontairement son algorithme recommander des contenus toxiques aux adolescents ? Pourquoi ?
    Selon vous, comment les régulateurs peuvent-ils aborder les problèmes liés aux algorithmes des plateformes de médias sociaux ?

    Voir aussi

    La Chine rappelle aux États-Unis qu'elle est en mesure de faire échouer une vente forcée de TikTok et qu'elle le fera, alors que le Congrès américain accuse l'application d'être une arme de Pékin

    TikTok est-il en réalité un service de collecte de données déguisé en média social ? C'est l'avis d'un sénateur libéral australien

    TikTok suggère du contenu sur l'anorexie et l'automutilation aux adolescents qui rejoignent la plateforme en quelques minutes, selon un rapport du Center for Countering Digital Hate
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #286
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 425
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 425
    Points : 197 246
    Points
    197 246
    Par défaut TikTok sous le feu des critiques : un ancien employé accuse le PCC d’avoir accès à toutes les données
    TikTok sous le feu des critiques : un ancien employé accuse le PCC d’avoir accès à toutes les données de l'entreprise,
    y compris celles stockées sur des serveurs aux États-Unis

    Un ancien employé de ByteDance, la société mère de TikTok, affirme que le Parti communiste chinois (PCC) avait un « accès suprême » à toutes les données détenues par l’entreprise, y compris celles stockées sur des serveurs aux États-Unis. Il a fait ces révélations dans le cadre d’un procès pour licenciement abusif contre le géant de l’internet.

    Les allégations du procès (que Bytedance nie et s'est engagé à contester) surviennent à un moment d'examen minutieux aux États-Unis et dans d'autres pays occidentaux sur le niveau de contrôle, le cas échéant, que Pékin est en mesure d'exercer sur TikTok, l'application de médias sociaux aux contenus extrêmement populaires.

    Yintao "Roger" Yu a déposé une plainte pour licenciement abusif contre Bytedance devant la Cour supérieure de San Francisco au début du mois. Il dit avoir travaillé dans l'entreprise d'août 2017 à novembre 2018, en tant que responsable de l'ingénierie pour les opérations américaines.

    Dans une nouvelle plainte déposée vendredi, Yu a affirmé que le Parti communiste chinois (PCC) avait un bureau spécial dans l'entreprise, parfois appelé le « Comité », qui surveillait Bytedance et « guidait comment il faisait progresser les valeurs communistes fondamentales ». « Le Comité a maintenu un accès suprême à toutes les données de l'entreprise, même les données stockées aux États-Unis », lit-on dans la plainte obtenue par CNN.

    Le procès de Yu allègue que la société a rendu les données des utilisateurs accessibles au Parti communiste chinois via un canal de porte dérobée, peu importe où se trouvaient les données. Yu a également affirmé qu'il avait observé que Bytedance était « réceptif aux demandes du PCC » de partager, d'élever ou même de supprimer du contenu, décrivant Bytedance comme « un outil de propagande utile » pour les dirigeants de Pékin.

    Des reportages antérieurs sur le procès de Yu ont détaillé comment, peu de temps après avoir commencé son travail, il s'est rendu compte que Bytedance s'était engagé pendant des années dans ce qu'il appelait un « stratagème mondial » pour voler et tirer profit du contenu des autres. Le stratagème impliquait l'utilisation d'un logiciel délibérément lancé pour supprimer « systématiquement » le contenu des utilisateurs des sites Web des concurrents, principalement Instagram et Snapchat, et remplir ses propres services vidéo sans demander la permission.

    L'ancien employé a affirmé qu'il était « troublé par les efforts de ByteDance pour contourner les lignes juridiques et éthiques ».

    Nom : tiktok.png
Affichages : 10092
Taille : 216,8 Ko

    Des allégations réfutées par Bytedance

    Un porte-parole de Bytedance a nié les allégations de Yu, affirmant qu'il travaillait sur une application appelée Flipagram alors qu'il travaillait dans l'entreprise, qui a été interrompue pour des raisons commerciales.

    « Nous prévoyons de nous opposer vigoureusement à ce que nous pensons être des allégations sans fondement dans cette plainte », a déclaré le porte-parole à CNN. « M. Yu a travaillé pour ByteDance Inc. pendant moins d'un an et son emploi a pris fin en juillet 2018 », ce que Yu a contesté dans sa plainte.

    Concernant le vol présumé des vidéos sur les plateformes concurrentes, le porte-parole de ByteDance a affirmé que la société « s'engage à respecter la propriété intellectuelle des autres sociétés, et nous acquérons des données conformément aux pratiques de l'industrie et à notre politique mondiale ».

    Les dernières allégations surviennent alors que l'application TikTok extrêmement populaire risque d'être interdite par les législateurs américains pour des raisons de sécurité nationale.

    L'administration Biden a menacé TikTok d'une interdiction nationale à moins que ses propriétaires chinois ne vendent leurs parts dans l'entreprise, énonçant une relation de plus en plus tendue entre les deux pays. Le mois dernier, le Montana est devenu le premier État américain à adopter une législation interdisant TikTok sur tous les appareils personnels.

    La Chine a répondu à la demande de l'administration Biden, affirmant qu'elle s'opposerait « fermement » à une vente forcée de TikTok. Le gouvernement chinois considère que certaines technologies de pointe, y compris les algorithmes de recommandation de contenu, sont essentielles à son intérêt national. En décembre, les responsables chinois ont proposé de resserrer les règles qui régissent la vente de cette technologie aux acheteurs étrangers.

    Une vente ou une cession de TikTok impliquerait l'exportation de technologie, il faudrait donc obtenir une licence et l'approbation du gouvernement chinois, selon une porte-parole du ministère du Commerce en mars.

    La question est de savoir à qui appartiennent les clés des algorithmes de TikTok et les vastes quantités de données collectées auprès des 150 millions de personnes aux États-Unis qui utilisent l'application chaque mois. Les responsables américains ont largement exprimé leurs craintes que le gouvernement chinois puisse potentiellement accéder aux données des utilisateurs de TikTok via ses liens avec sa société mère et que ces informations puissent être utilisées au profit des campagnes de renseignement ou de propagande chinoises.

    Cependant, les experts en sécurité affirment qu'il n'y a toujours aucune preuve publique que le gouvernement chinois a réellement espionné des personnes via TikTok, qui n'opère pas en Chine.


    TikTok affirme avoir dépensé plus de 1,5 milliard de dollars en efforts de sécurité des données

    En mars, le directeur général de TikTok, Shou Chew, a témoigné devant le Congrès. « Le peuple américain a besoin de connaître la vérité sur la menace que représente TikTok pour notre sécurité nationale et personnelle », a déclaré la présidente de la commission, Cathy McMorris Rodgers (R-Wa.), dans son discours d'ouverture, ajoutant que TikTok est une arme et un outil de surveillance à la solde du Parti communiste chinois (PCC).

    Mais le patron de TikTok a affirmé qu'il n'avait « vu aucune preuve que le gouvernement chinois avait accès à ces données [de l'utilisateur américain]*; ils ne nous l'ont jamais demandé, nous ne l'avons pas fourni ».

    « Notre engagement est de déplacer leurs données aux États-Unis, pour qu'elles soient stockées sur le sol américain par une société américaine, supervisée par du personnel américain. Le risque serait donc similaire à celui de n'importe quel gouvernement s'adressant à une entreprise américaine pour lui demander des données », a déclaré Chew lors de l'audience.

    La société affirme avoir dépensé plus de 1,5 milliard de dollars en efforts de sécurité des données sous le nom de « Project Texas », qui compte actuellement près de 1 500 employés à temps plein et est sous contrat avec Oracle pour stocker les données des utilisateurs américains de TikTok. Mais les critiques n'ont pas été apaisées, car la société n'a pas annoncé de nouveaux efforts pour protéger la vie privée.

    Chew, qui a commencé son témoignage en faisant référence à ses racines singapouriennes, a déclaré : « Nous ne promouvons ni ne supprimons de contenu à la demande du gouvernement chinois ». Il a ajouté: « C'est notre engagement envers ce comité et tous nos utilisateurs que nous garderons (TikTok) à l'abri de toute manipulation par un gouvernement ». Il a déclaré que l'application filtre strictement le contenu qui pourrait nuire aux enfants.

    Lors de l'audience, le représentant Neal Dunn a demandé à Chew si ByteDance avait espionné des Américains à la demande de Pékin. Chew a répondu: « Non ».

    Le républicain Dunn a ensuite posé des questions sur les informations des médias américains selon lesquelles une équipe de ByteDance basée en Chine prévoyait d'utiliser TikTok pour surveiller l'emplacement de citoyens américains spécifiques, et a répété sa question pour savoir si ByteDance espionnait. « Je ne pense pas que l'espionnage soit la bonne façon de le décrire », a déclaré Chew. Il a poursuivi en décrivant les rapports comme impliquant une « enquête interne », mais a été interrompu par Dunn, qui a qualifié l'utilisation généralisée de TikTok de « cancer ».

    Le législateur démocrate Tony Cardenas a déclaré que Chew était un « bon danseur avec des mots » et l'a accusé d'éviter les questions difficiles sur les preuves que l'application a nui à la santé mentale des enfants. Chew a déclaré que la société investissait dans la modération du contenu et l'intelligence artificielle pour limiter ce contenu.

    Le représentant Gus Bilirakis a montré au comité une collection de courtes vidéos TikTok qui semblaient glorifier l'automutilation et le suicide, ou dire carrément aux téléspectateurs de se suicider. « Votre technologie mène littéralement à la mort », a déclaré Bilirakis. « Nous devons sauver nos enfants des grandes entreprises technologiques comme la vôtre, qui continuent de profiter d'eux et de les manipuler pour votre propre profit ».

    Chew a déclaré à Bilirakis que TikTok prend la question du suicide et de l'automutilation « très, très au sérieux ».

    Source : CNN

    Et vous ?

    Que pensez-vous des accusations portées contre Bytedance ? Les trouvez-vous crédibles ? Dans quelle mesure ?
    Quels seraient, selon vous, les intérêts et les motivations de Yu à porter plainte contre ByteDance ?
    Des implications politiques et économiques potentielles de l’influence du PCC sur ByteDance et TikTok ?
    Comment ByteDance peut-il se défendre contre les accusations de Yu et restaurer la confiance du public ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #287
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 035
    Points
    58 035
    Par défaut Le Montana devient le premier État à interdire TikTok après la signature d'un projet de loi par le gouverneur.
    Le Montana devient le premier État à interdire TikTok après la signature d'un projet de loi par le gouverneur,
    cette loi est susceptible de faire l'objet de contestations judiciaires

    Après la signature du gouverneur Greg Gianforte, la loi restreignant les téléchargements de l'application de médias sociaux immensément populaire est susceptible de faire l'objet de contestations judiciaires au motif qu'elle restreint la liberté d'expression.

    Nom : Screenshot_2023-05-18 Montana becomes first state to ban TikTok after governor signs bill into l.png
Affichages : 1936
Taille : 453,0 Ko

    Le Montana est officiellement devenu le premier État à interdire TikTok, mercredi 17 mai 2023, après que le gouverneur Greg Gianforte a signé un projet de loi restreignant les téléchargements de l'application de médias sociaux immensément populaire.

    Cette loi, adoptée le mois dernier, interdit aux magasins d'applications de donner aux utilisateurs la possibilité de télécharger TikTok et à l'entreprise d'exercer ses activités dans l'État.

    La loi sera probablement contestée devant les tribunaux au motif qu'elle restreint la liberté d'expression, mais Gianforte a fait l'éloge des mesures de protection de la vie privée qu'elle prévoit. « Le Parti communiste chinois utilise TikTok pour espionner les Américains, violer leur vie privée et collecter leurs informations personnelles, privées et sensibles, c'est bien documenté », a déclaré Gianforte dans un communiqué de presse, qualifiant la loi « d'action la plus décisive de tous les États ».

    Le porte-parole de TikTok, Brooke Oberwetter, a qualifié le projet de loi « d'illégal » dans un communiqué, affirmant que l'application est une plateforme qui « donne du pouvoir à des centaines de milliers de personnes à travers l'État ». « Nous voulons rassurer les Montanais sur le fait qu'ils peuvent continuer à utiliser TikTok pour s'exprimer, gagner leur vie et trouver une communauté, alors que nous continuons à défendre les droits de nos utilisateurs à l'intérieur et à l'extérieur du Montana », a déclaré Oberwetter.

    Lorsque le projet de loi a été adopté le mois dernier, Oberwetter a déclaré que ses « champions ont admis qu'ils n'avaient pas de plan réalisable pour rendre opérationnelle cette tentative de censure des voix américaines ». Les violations d'une interdiction comprennent chaque fois qu'un utilisateur se voit offrir la possibilité de télécharger l'application. Chaque infraction est passible d'une amende de 10 000 dollars. L'application de la loi sera confiée au ministère de la justice du Montana.


    En mars, le PDG de TikTok, Shou Zi Chew, a déclaré au Congrès que 150 millions de personnes aux États-Unis utilisaient régulièrement l'application, dont la popularité a explosé ces dernières années.

    Bien que le Montana soit le premier État à interdire le téléchargement et l'utilisation de l'application sur son territoire, des interdictions limitées ont été émises au niveau fédéral et au niveau des États pour les appareils appartenant au gouvernement, ainsi que pour les réseaux. L'année dernière, le président Joe Biden a signé une interdiction qui interdit aux quelque 4 millions d'employés du gouvernement fédéral d'utiliser TikTok sur les appareils appartenant à ses agences.

    Source : Gouverneur Greg Gianforte

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du bras de fer entre TikTok et les États-Unis ?
    Pensez-vous qu'il faut interdire TikTok en Europe ?

    Voir aussi :

    La plupart des Américains s'opposent à l'interdiction des plateformes de médias sociaux, mais pourraient soutenir l'interdiction des applications appartenant à des pays hostiles, selon Morning Consult

    Le Montana sur le point de devenir le premier État américain à interdire complètement TikTok, la Chambre des représentants de l'État vient d'adopter un projet de loi controversé allant dans ce sens

    TikTok s'active pour éviter son interdiction aux États-Unis en discutant de nouvelles mesures de transparence, mais les États-Unis font l'objet de critiques sur leur volonté de bannir l'application

    La France envisagerait de recommander aux ministres de ne plus utiliser TikTok, et d'autres applications
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #288
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 024
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 024
    Points : 2 767
    Points
    2 767
    Par défaut
    2050 :

    - Papi, comment la liberté d'expression à disparu en occident ?

    - C'était pour protéger tes parents lorsqu’il était enfant. Tu comprends, il y avait l'ingérence chinoise, la fabrique de crétins avec les RS, la pornographie, les prédateurs sexuels, la désinformation...

    - C'était aussi important que ça de résoudre ces problèmes ?

    - ...

  9. #289
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 425
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 425
    Points : 197 246
    Points
    197 246
    Par défaut Des utilisateurs de TikTok intentent une action en justice pour empêcher l'interdiction de l'app au Montana
    Des utilisateurs de TikTok intentent une action en justice pour empêcher l'interdiction de l'application dans le Montana,
    défis techniques et juridiques auxquels sera confrontée la nouvelle loi

    Cinq utilisateurs de TikTok, qui créent également du contenu publié sur l’application de vidéos courtes, ont déposé plainte mercredi devant le tribunal fédéral du Montana pour tenter de bloquer la nouvelle interdiction de la plateforme détenue par les Chinois dans l’État. Le gouverneur du Montana, Greg Gianforte, a signé le même jour une loi interdisant TikTok dans l’État, à compter du 1er janvier.

    La loi du Montana est la dernière manifestation de l’hostilité croissante des législateurs américains envers TikTok, qui est détenue par la société chinoise ByteDance. Le Montana est le premier État américain à interdire TikTok, mais d’autres États pourraient suivre son exemple. Le gouvernement fédéral a également tenté d’interdire l’application sous l’administration Trump, mais ses efforts ont été bloqués par les tribunaux. L’administration Biden a révoqué les ordres exécutifs visant TikTok, mais a ordonné une révision plus large des applications liées à la Chine.


    Le Montana est officiellement devenu le premier État à interdire TikTok, mercredi 17 mai 2023, après que le gouverneur Greg Gianforte a signé un projet de loi restreignant les téléchargements de l'application de médias sociaux immensément populaire. Cette loi, adoptée le mois dernier, interdit aux magasins d'applications de donner aux utilisateurs la possibilité de télécharger TikTok et à l'entreprise d'exercer ses activités dans l'État.

    Le Montana, qui compte un peu plus d'un million d'habitants, a déclaré que TikTok pourrait être passible d'amendes pour chaque violation et d'amendes supplémentaires de 10 000 dollars par jour s'il viole l'interdiction.

    La loi sera probablement contestée devant les tribunaux au motif qu'elle restreint la liberté d'expression, mais Gianforte a fait l'éloge des mesures de protection de la vie privée qu'elle prévoit. « Le Parti communiste chinois utilise TikTok pour espionner les Américains, violer leur vie privée et collecter leurs informations personnelles, privées et sensibles, c'est bien documenté », a déclaré Gianforte dans un communiqué de presse, qualifiant la loi « d'action la plus décisive de tous les États ».

    La loi a suscité des réactions diverses et variées, allant de l’approbation à l’inquiétude et au scepticisme. Certains résidents du Montana approuvent l’interdiction, invoquant des risques « sérieux » et « inhérents » avec TikTok. Mais d’autres s’inquiètent de l’impact sur les utilisateurs et les entreprises qui utilisent l’application pour se divertir, s’informer ou promouvoir leurs activités.

    L’American Civil Liberties Union (ACLU) a qualifié la loi « d’inconstitutionnelle » et a déclaré qu’elle portait atteinte aux droits du premier amendement des utilisateurs de TikTok.

    TikTok a également critiqué la loi et a déclaré qu’elle « continuera à travailler pour défendre les droits de nos utilisateurs à l’intérieur et à l’extérieur du Montana ». La société a démenti à plusieurs reprises avoir jamais partagé des données avec le gouvernement chinois et a déclaré qu’elle ne le ferait pas si elle en était sollicitée. Elle a également affirmé que ses pratiques de collecte de données étaient similaires à celles d’autres plateformes de médias sociaux, comme Facebook.

    Cinq créateurs de contenus sur Tiktok résidant au Montana portent plainte

    C'est dans ce contexte que cinq créateurs de TikTok dans l’État ont déposé une plainte devant un tribunal fédéral pour contester l’interdiction. Ils affirment que le Montana n’a pas le pouvoir d’adopter des lois relatives à la politique étrangère ou à la sécurité nationale des États-Unis, ni d’interdire un forum entier de communication en fonction de ses perceptions que certains discours partagés par ce forum sont dangereux.

    Ils soutiennent que l'État cherche à « exercer des pouvoirs sur la sécurité nationale que le Montana n'a pas et à interdire la prise de parole que le Montana ne peut pas interdire ». Ils estiment que la loi viole leurs droits au premier amendement : « le Montana ne peut pas plus interdire à ses habitants de regarder ou de publier sur TikTok qu'il ne pourrait interdire le Wall Street Journal en raison de son propriétaire ou des idées qu'il publie », déclarent-ils dans la plainte.

    Selon la plainte, les cinq plaignants, tous résidents du Montana, comprennent une créatrice de maillots de bain durables qui utilise TikTok pour promouvoir son entreprise et interagir avec les clients ; un ancien sergent du Corps des Marines des États-Unis qui utilise TikTok pour se connecter avec d'autres anciens combattants*; une éleveuse qui utilise TikTok pour partager du contenu sur ses aventures en plein air ; une étudiante qui étudie la physiologie humaine appliquée et partage du contenu sur ses aventures en plein air*; et un homme qui partage des vidéos humoristiques sur TikTok et tire des revenus du contenu qu'il publie.

    Le procès est confié au juge Donald Molloy, qui a été nommé par le président démocrate Bill Clinton en 1995.

    Nom : tiktok.png
Affichages : 2976
Taille : 313,5 Ko

    Comment le Montana pourrait appliquer une interdiction de TikTok ? Défis techniques et juridiques

    L’interdiction de TikTok dans le Montana soulève également des questions sur la faisabilité technique et juridique de la loi. Selon des experts en cybersécurité, il serait difficile pour le Montana d’empêcher les utilisateurs d’accéder à l’application sans recourir à des mesures de surveillance ou de censure qui seraient contraires aux principes de liberté d’internet.

    « Je pense que c'est possible, mais ce n'est pas possible aujourd'hui. Cela nécessiterait l'écriture d'un tas de code », a déclaré Alex Stamos, directeur de l'Observatoire Internet de Stanford et ancien haut responsable de la sécurité chez Facebook, dans un récent podcast. Les magasins d'applications devraient également surveiller les données de localisation plus détaillées des téléphones des utilisateurs qu'ils n'en utilisent actuellement, ce qui porte atteinte à la vie privée des utilisateurs, a déclaré Stamos.

    De plus, même si les entreprises devaient apporter ces changements, les adolescents obsédés par TikTok dans le Montana suivront probablement leurs pairs du monde entier pour apprendre à utiliser les outils de confidentialité (VPN pour masquer la localisation) et les voyages en voiture pour installer l'application sur leurs téléphones, a déclaré un autre chercheur, John Scott- Railton au Citizen Lab. « Les jeunes du Montana sont sur le point de devenir les experts américains des VPN », a déclaré Railton.

    Sur le plan juridique, la loi du Montana pourrait être contestée au niveau fédéral, car elle pourrait violer la clause de commerce inter-États de la Constitution américaine, qui donne au Congrès le pouvoir exclusif de réglementer le commerce entre les États. Elle pourrait également être préemptée par les pouvoirs fédéraux en matière de sanctions, qui permettent au président d’imposer des restrictions aux entités étrangères considérées comme une menace pour la sécurité nationale.

    L’avenir de TikTok aux États-Unis reste incertain

    L’issue de la bataille juridique entre les utilisateurs de TikTok et le Montana n’est pas encore connue, mais elle pourrait avoir des répercussions sur l’avenir de l’application aux États-Unis. Si la loi du Montana est confirmée par les tribunaux, elle pourrait encourager d’autres États à adopter des mesures similaires pour interdire TikTok. Si elle est annulée, elle pourrait dissuader d’autres États de suivre la même voie.

    Au niveau fédéral, le sort de TikTok dépendra de la politique du gouvernement Biden à l’égard de la Chine et des applications liées à ce pays. Le président Biden a adopté une approche plus nuancée que son prédécesseur, mais il a également exprimé des préoccupations concernant les pratiques commerciales et les violations des droits de l’homme de la Chine. Il a également maintenu certaines restrictions sur les entreprises technologiques chinoises, comme Huawei.

    TikTok, quant à lui, a tenté de se distancer de sa maison mère chinoise et de rassurer les utilisateurs et les autorités américaines sur la protection de leurs données. Il a nommé un nouveau PDG basé aux États-Unis, Shou Zi Chew, et a annoncé son intention d’embaucher 10 000 employés supplémentaires aux États-Unis au cours des trois prochaines années. Il a également exploré la possibilité de vendre une partie de ses activités américaines à des entreprises américaines, comme Oracle ou Walmart, mais ces négociations ont été suspendues en raison du changement d’administration.

    Toutefois, Yintao "Roger" Yu, un ancien employé de ByteDance, a affirmé que le Parti communiste chinois (PCC) avait un bureau spécial dans l'entreprise, parfois appelé le « Comité », qui surveillait Bytedance et « guidait comment il faisait progresser les valeurs communistes fondamentales ». « Le Comité a maintenu un accès suprême à toutes les données de l'entreprise, même les données stockées aux États-Unis », lit-on dans la plainte obtenue par CNN.

    Le procès de Yu allègue que la société a rendu les données des utilisateurs accessibles au Parti communiste chinois via un canal de porte dérobée, peu importe où se trouvaient les données (y compris donc celles stockées sur des serveurs aux États-Unis). Yu a également affirmé qu'il avait observé que Bytedance était « réceptif aux demandes du PCC » de partager, d'élever ou même de supprimer du contenu, décrivant Bytedance comme « un outil de propagande utile » pour les dirigeants de Pékin.

    Il a fait ces révélations dans le cadre d’un procès pour licenciement abusif contre le géant de l’internet.

    Bien entendu, un porte-parole de Bytedance a nié les allégations de Yu : « Nous prévoyons de nous opposer vigoureusement à ce que nous pensons être des allégations sans fondement dans cette plainte ».

    TikTok reste une application populaire et influente aux États-Unis, avec plus de 150 millions d’utilisateurs actifs par mois. L’application offre une plateforme créative et divertissante pour les utilisateurs de tous âges et de tous horizons, ainsi qu’une opportunité économique pour les créateurs et les entreprises qui y trouvent un public fidèle et engagé. L’interdiction du Montana pourrait priver ces utilisateurs d’un moyen d’expression et de revenu, ainsi que d’un accès à une communauté mondiale.

    Sources : plainte des créateurs de contenu, podcast avec Alex Stamos

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’interdiction de TikTok dans le Montana ?
    Craignez-vous que vos données personnelles soient compromises par TikTok ou d’autres applications liées à la Chine ?
    Pensez-vous que le gouvernement fédéral devrait intervenir pour réglementer TikTok ou d’autres applications liées à la Chine ?
    Quelles sont les alternatives à TikTok que vous pouvez recommander à ces individus ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #290
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 255
    Points : 899
    Points
    899
    Par défaut
    Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
    2050 :
    - Papi, comment la liberté d'expression à disparu en occident ?
    - C'était pour protéger tes parents lorsqu’ils étaient enfants. Tu comprends, il y avait l'ingérence chinoise, la fabrique de crétins avec les RS, la pornographie, les prédateurs sexuels, la désinformation...
    - C'était aussi important que ça de résoudre ces problèmes ?
    - ...
    Plutôt :

    "2050:
    - Papi, c'est vrai qu'en 2023 on confondait liberté d'expression avec un réseau social ?
    - Oui et non, gamin, une poignée de gens pensaient que les réseaux sociaux étaient leur seul moyen de s'exprimer et d'autres voulaient juste utiliser un homme-de-paille pour défendre un réseau social. C'est ChatGPT qui est allé te raconter ça encore ? "

  11. #291
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 024
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 024
    Points : 2 767
    Points
    2 767
    Par défaut
    Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
    Plutôt :

    "2050:
    - Papi, c'est vrai qu'en 2023 on confondait liberté d'expression avec un réseau social ?
    - Oui et non, gamin, une poignée de gens pensaient que les réseaux sociaux étaient leur seul moyen de s'exprimer et d'autres voulaient juste utiliser un homme-de-paille pour défendre un réseau social. C'est ChatGPT qui est allé te raconter ça encore ? "
    Mais les atteintes à la liberté d'expression ne s'arrêtent pas à TikTok. Regardez un peu autour de vous, parce que là... Il s'agit d'un symptôme de plus en plus inquiétant en sein des démocraties occidental.
    Je m'en fous complètement de TikTok, je n'ai pas de compte TikTok, je n'apprécie pas TikTok, je ne vais quasiment jamais sur TikTok. Mais je prends la défense de TikTok.
    Parce que la loi du Montana est très grave pour les libertés individuelles.

    Si on analyse un peu cette loi :

    Lorsque le projet de loi a été adopté le mois dernier, Oberwetter a déclaré que ses « champions ont admis qu'ils n'avaient pas de plan réalisable pour rendre opérationnelle cette tentative de censure des voix américaines ». Les violations d'une interdiction comprennent chaque fois qu'un utilisateur se voit offrir la possibilité de télécharger l'application. Chaque infraction est passible d'une amende de 10 000 dollars. L'application de la loi sera confiée au ministère de la justice du Montana.
    Déjà, je rappelle qu'une application (sous Android) c'est un fichier APK. Vous trouvez donc normal de risquer 10 000 dollars pour transmettre un fichier APK ? Dans ce cas, vous pouvez trouver tout aussi normal de risquer 10 000 dollars pour transmettre un livre. Dans la plupart des démocraties, seuls quelques livres sont illégaux (en France, même Mein Kampf n'est pas interdit). Il faut toujours (comme Rike Falkvinge l'indique) penser à l'équivalent analogique. Si l'équivalent analogique n'est pas acceptable, l'équivalent numérique ne l'est pas non plus.
    Ensuite, que se passe-t-il pour les sites de téléchargement situés au dehors du Montana ? Si je transmets un APK de TikTok à un citoyen montanais, je ne risque pas grand-chose. Si cela arrive en masse, il va falloir que le gouvernement censure les adresses DNS des sites étrangers proposant le téléchargement de l'application. À ce moment-là, si trop de gens contournent la censure (DNS alternatif, VPN, TOR), le gouvernement va devoir passer à la vitesse supérieure, c'est-à-dire à sortir d'un état démocratique.

    Vis-à-vis de l'atteinte à la vie privée, les craintes sont fondées bien entendu, mais le problème, c'est qu'il s'agit d'une crainte plus nationaliste que d'une réelle volonté de préserver la vie privée des utilisateurs. Sinon, le Montana interdirait aussi Facebook, Twitter, YouTube, Google, Android, Windows, macOS, voire même les chipsets Intel. Et pour la raison que j'ai évoquée avant, l'interdiction est abusive. Par contre sanctionner les entreprises est une bonne idée (par amendes proportionnelles par exemple).

    Donc oui, je pense que cette interdiction menace la liberté d’expression et l'état de droit.

  12. #292
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 583
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 583
    Points : 18 473
    Points
    18 473
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    La loi du Montana est la dernière manifestation de l’hostilité croissante des législateurs américains envers TikTok, qui est détenue par la société chinoise ByteDance. Le Montana est le premier État américain à interdire TikTok, mais d’autres États pourraient suivre son exemple. Le gouvernement fédéral a également tenté d’interdire l’application sous l’administration Trump, mais ses efforts ont été bloqués par les tribunaux. L’administration Biden a révoqué les ordres exécutifs visant TikTok, mais a ordonné une révision plus large des applications liées à la Chine.
    Grâce aux lanceurs d'alertes comme Edward Snowden nous savons que les USA ont accès à toutes nos données personnelles.
    On sait que Google, Apple, Microsoft, Méta, etc, collaborent avec le gouvernement US.

    Les USA sont mécontents parce qu'une application chinoise a un peu de succès.
    Si TikTok était racheté par une entreprise US il n'y aurait plus aucun problème...

    Généralement les applications de ce genre finissent par passer de mode, comme Myspace par exemple.
    À une époque tout le monde utilisait Window Live Messenger, si ça se trouve TikTok va finir de la même façon.
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #293
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 425
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 425
    Points : 197 246
    Points
    197 246
    Par défaut TikTok porte plainte contre le Montana pour l'empêcher d'appliquer son interdiction « inconstitutionnelle »
    TikTok porte plainte contre le Montana pour l'empêcher d'appliquer son interdiction « inconstitutionnelle ».
    Ce bannissement de TikTok pourrait créer un précédent aux États-Unis

    TikTok, l’application de partage de vidéos détenue par le groupe chinois ByteDance, a déposé lundi une plainte devant un tribunal fédéral américain pour empêcher l’État du Montana de mettre en œuvre une interdiction totale de l’application. Cette interdiction, sans précédent aux États-Unis, violerait le droit constitutionnel à la liberté d’expression, selon TikTok. « Nous pensons que notre recours juridique aboutira sur la base d’un ensemble très solide de précédents et de faits », a déclaré un porte-parole de TikTok à l’AFP.

    TikTok a intenté cette action en justice quelques jours après que le gouverneur du Montana, Greg Gianforte, a signé la loi interdisant l’application (qui prévoit une amende pour l’application si elle fonctionne dans l’État ou pour les magasins d’applications s’ils permettent son téléchargement) qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2024. La loi de l’État est devenue un cas d’école pour savoir s’il est possible d’interdire l’utilisation de TikTok, qui appartient à une entreprise chinoise, pour des raisons de sécurité nationale.

    L’interdiction a déjà soulevé des questions sur la manière dont elle serait appliquée dans les limites du Montana.

    « Nous contestons l’interdiction inconstitutionnelle du TikTok par le Montana pour protéger notre entreprise et les centaines de milliers d’utilisateurs du TikTok dans le Montana », a déclaré Brooke Oberwetter, porte-parole de TikTok, dans un communiqué. La plainte déposée par la société de médias sociaux soutient que la loi du Montana est une violation inconstitutionnelle des droits à la liberté d’expression et qu’elle repose sur des « spéculations infondées » selon lesquelles le gouvernement chinois pourrait accéder aux données des utilisateurs.

    Cinq utilisateurs de TikTok ont déposé la semaine dernière une plainte distincte, demandant à un tribunal fédéral d’annuler l’interdiction de l’application par le Montana, affirmant qu’elle viole leurs droits à la liberté d’expression et dépasse l’autorité légale de l’État.

    Selon la plainte, les cinq plaignants, tous résidents du Montana, comprennent une créatrice de maillots de bain durables qui utilise TikTok pour promouvoir son entreprise et interagir avec les clients ; un ancien sergent du Corps des Marines des États-Unis qui utilise TikTok pour se connecter avec d'autres anciens combattants ; une éleveuse qui utilise TikTok pour partager du contenu sur ses aventures en plein air ; une étudiante qui étudie la physiologie humaine appliquée et partage du contenu sur ses aventures en plein air ; et un homme qui partage des vidéos humoristiques sur TikTok et tire des revenus du contenu qu'il publie.

    La plainte de TikTok touche tous les mêmes points que celle des utilisateurs de TikTok.

    TikTok a fait valoir que l'interdiction du Montana est préemptée par la loi fédérale car seul le gouvernement fédéral peut réglementer la sécurité nationale et les affaires étrangères. L'interdiction violerait également la clause de commerce de la Constitution américaine, en partie en interférant avec la disponibilité de TikTok pour les utilisateurs d'autres États et en risquant de « perturber le flux commercial entre les États ». Et, comme de nombreux experts l'ont souligné, l'interdiction violerait le premier amendement en « fermant de manière inconstitutionnelle le forum de parole pour tous les orateurs de l'application et en isolant ces orateurs par un traitement défavorisé avec la justification s'appuyant sur le fait que les vidéos sur TikTok seraient préjudiciables aux mineurs ».

    Cependant, la plainte de TikTok ajoute un argument en plus de celui des utilisateurs de sa plateforme. TikTok a fait valoir que l'interdiction de TikTok dans le Montana est un « projet de loi anticonstitutionnel » :

    Citation Envoyé par TikTok
    Plutôt que de réglementer les entreprises de médias sociaux de manière plus générale, l'interdiction bannit TikTok, et uniquement TikTok, de l'État pour des raisons purement punitives, comme en témoigne la décision de l'État de prévoir des sanctions sévères uniquement sur le demandeur en raison de préoccupations spéculatives concernant la sécurité des données de TikTok et ses pratiques de modération de contenu.
    TikTok a demandé au tribunal fédéral de déclarer l’interdiction de son application par le Montana inconstitutionnelle et d’empêcher l’État de la mettre jamais en œuvre.

    L’application compte plus de 150 millions d’utilisateurs aux États-Unis et est accusée par un large éventail de responsables politiques américains d’être sous la tutelle du gouvernement chinois et un outil d’espionnage par Pékin, ce que la société nie farouchement.

    Nom : tiktok.png
Affichages : 1587
Taille : 311,8 Ko

    Premier État à interdire TikTok

    Le Montana est devenu le premier État américain à interdire TikTok, la loi devant entrer en vigueur l’année prochaine alors que le débat s’intensifie sur l’impact et la sécurité de l’application vidéo populaire.

    Selon la loi, chaque fois « qu’un utilisateur accède à TikTok, se voit offrir la possibilité d’accéder à TikTok ou se voit offrir la possibilité de télécharger TikTok » dénote d'une violation. Chaque violation est passible d’une amende de 10 000 dollars par jour où elle a lieu. Selon la loi, Apple et Google devront retirer TikTok de leurs magasins d’applications et les entreprises seront passibles d’éventuelles amendes quotidiennes.

    Des réactions mitigées des utilisateurs de TikTok

    L’interdiction de TikTok au Montana a suscité des réactions mitigées de la part des utilisateurs de l’application dans l’État. Certains se sont dits déçus, inquiets ou en colère face à la mesure, tandis que d’autres se sont montrés sceptiques quant à sa mise en œuvre effective ou indifférents à son impact.

    Kylie Nelson, une influenceuse de 30 ans qui vit à Billings et qui compte plus de 207 000 abonnés sur TikTok, a déclaré qu’elle risquait de perdre une grande partie de ses revenus et de sa communauté si l’interdiction entrait en vigueur. Elle a signé un contrat avec TikTok pour promouvoir l’application sur sa page quelques heures avant l’annonce de la loi. « Je vais croire que c’est interdit quand ce sera vraiment interdit en janvier prochain », a-t-elle dit. « D’ici là, je vais parler avec mon agence de talents et TikTok pour élaborer un plan d’action complet ».

    Nom : chris.png
Affichages : 1385
Taille : 42,9 Ko

    Christian W Poole, un jeune homme de 20 ans originaire de Bozeman, qui s’est fait connaître sur TikTok en notant les villes du Montana sur une échelle de 1 à 10, a estimé que le gouvernement de son État avait des problèmes plus importants à résoudre que TikTok. « Nous avons une infrastructure terrible ; l’année dernière, nous avons eu des inondations massives qui ont emporté des ponts et des routes. Il y a tant d’autres problèmes dont personne ne parle, mais ils se concentrent sur l’interdiction d’une application de divertissement parce qu’ils ont peur que la Chine exploite des données que les États-Unis exploitent déjà eux-mêmes », a-t-il dit.

    D’autres utilisateurs ont exprimé leur soutien à l’interdiction, invoquant les risques potentiels pour la sécurité nationale et la protection des données personnelles. Certains ont également critiqué le contenu de TikTok, qu’ils jugent nuisible, vulgaire ou inapproprié pour les mineurs. « Je pense que c’est une bonne chose. TikTok est une application toxique qui propage beaucoup de haine et d’intimidation. Il y a aussi beaucoup de contenu sexuel et violent qui n’est pas adapté aux enfants », a écrit un utilisateur sur Twitter.

    « Je suis content que le Montana interdise TikTok. C’est une application espionne chinoise qui vole nos données et nous manipule. Je n’ai jamais utilisé TikTok et je ne le ferai jamais », a écrit un autre.

    L’interdiction de TikTok au Montana pourrait faire jurisprudence pour d’autres États qui envisagent des mesures similaires contre l’application chinoise. TikTok a déclaré qu’il continuerait à défendre ses droits et ceux de ses utilisateurs devant les tribunaux.

    Comment le Montana pourrait appliquer une interdiction de TikTok ? Défis techniques et juridiques

    L’interdiction de TikTok dans le Montana soulève également des questions sur la faisabilité technique et juridique de la loi. Selon des experts en cybersécurité, il serait difficile pour le Montana d’empêcher les utilisateurs d’accéder à l’application sans recourir à des mesures de surveillance ou de censure qui seraient contraires aux principes de liberté d’internet.

    « Je pense que c'est possible, mais ce n'est pas possible aujourd'hui. Cela nécessiterait l'écriture d'un tas de code », a déclaré Alex Stamos, directeur de l'Observatoire Internet de Stanford et ancien haut responsable de la sécurité chez Facebook, dans un récent podcast. Les magasins d'applications devraient également surveiller les données de localisation plus détaillées des téléphones des utilisateurs qu'ils n'en utilisent actuellement, ce qui porte atteinte à la vie privée des utilisateurs, a déclaré Stamos.

    De plus, même si les entreprises devaient apporter ces changements, les adolescents obsédés par TikTok dans le Montana suivront probablement leurs pairs du monde entier pour apprendre à utiliser les outils de confidentialité (VPN pour masquer la localisation) et les voyages en voiture pour installer l'application sur leurs téléphones, a déclaré un autre chercheur, John Scott- Railton au Citizen Lab. « Les jeunes du Montana sont sur le point de devenir les experts américains des VPN », a déclaré Railton.

    Sur le plan juridique, la loi du Montana pourrait être contestée au niveau fédéral, car elle pourrait violer la clause de commerce inter-États de la Constitution américaine, qui donne au Congrès le pouvoir exclusif de réglementer le commerce entre les États. Elle pourrait également être préemptée par les pouvoirs fédéraux en matière de sanctions, qui permettent au président d’imposer des restrictions aux entités étrangères considérées comme une menace pour la sécurité nationale.

    L’avenir de TikTok aux États-Unis reste incertain

    L’issue de la bataille juridique entre les utilisateurs de TikTok et le Montana n’est pas encore connue, mais elle pourrait avoir des répercussions sur l’avenir de l’application aux États-Unis. Si la loi du Montana est confirmée par les tribunaux, elle pourrait encourager d’autres États à adopter des mesures similaires pour interdire TikTok. Si elle est annulée, elle pourrait dissuader d’autres États de suivre la même voie.

    Au niveau fédéral, le sort de TikTok dépendra de la politique du gouvernement Biden à l’égard de la Chine et des applications liées à ce pays. Le président Biden a adopté une approche plus nuancée que son prédécesseur, mais il a également exprimé des préoccupations concernant les pratiques commerciales et les violations des droits de l’homme de la Chine. Il a également maintenu certaines restrictions sur les entreprises technologiques chinoises, comme Huawei.

    Sources : plainte TikTok, Kylie Nelson, Christian W Poole

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’interdiction de TikTok au Montana ? Êtes-vous pour ou contre ?
    Utilisez-vous TikTok ? Si oui, quels sont les types de contenu que vous aimez regarder ou créer sur l’application ?
    Craignez-vous que le gouvernement chinois puisse accéder à vos données personnelles ou à celles de vos proches via TikTok ?
    Pensez-vous que d’autres États devraient suivre l’exemple du Montana et interdire TikTok ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #294
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2018
    Messages
    2 135
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2018
    Messages : 2 135
    Points : 158 435
    Points
    158 435
    Par défaut TikTok s'apprête à donner un accès complet à son code source et à son algorithme à Oracle Corp
    TikTok attire l'attention après sa récente décision d'accorder à Oracle Corp. un accès complet à son algorithme, à ses codes sources et au matériel utilisé pour la modération des contenus

    Cette décision semble faire partie des moyens mis en œuvre par l'entreprise pour dissiper les inquiétudes liées à la sécurité nationale de cette application aux États-Unis.

    Oracle affirme qu'elle commencera également à surveiller toutes les passerelles présentes, y compris les points de sortie et d'entrée des données. L'objectif est d'assurer un environnement beaucoup plus sûr là où les serveurs sont stratégiquement placés pour héberger les données de l'application pour les utilisateurs aux États-Unis.

    Tout cela fait partie intégrante du nouveau plan de l'application appelé Project Texas. Et il n'y a pas à deviner l'objectif d'un tel comportement, car il est tellement évident.

    Les discussions et les spéculations vont bon train sur le fait que beaucoup estiment que l'application n'en fait tout simplement pas assez pour protéger les données des citoyens contre les sources extérieures. Il s'agit de fonctionnaires du gouvernement chinois avec lesquels TikTok a été accusée de partager des données par le passé.

    L'application a même été contrainte de témoigner devant le Congrès américain au sujet de ce comportement présumé, ce qui a conduit à l'interdiction de l'application sur les appareils des fonctionnaires américains.

    TikTok se dit très ouvert à l'idée que son entreprise et son application puissent faire l'objet d'un examen minutieux et, par conséquent, un grand pas dans cette direction a été fait avec un examen approfondi par ses partenaires, y compris Oracle, qui évalue les risques énormes liés à la vie privée et à la sécurité de ses utilisateurs.

    L'application populaire a présenté un nouveau plan qui a atténué les critiques formulées par les principaux décideurs politiques qui continuent de s'inquiéter du rôle de premier plan que Bytedance joue pour TikTok en tant que société mère. N'oublions pas qu'elle est basée en Chine et qu'il y a beaucoup de gens aux États-Unis qui sont sceptiques quant à de tels liens.

    Nom : oracletiktok_AAZNaHR.jpg
Affichages : 1248
Taille : 16,7 Ko

    De nombreuses parties de ce projet sont actuellement en cours d'exécution et une longue liste de fonctionnalités plus intéressantes devrait voir le jour dans les mois à venir. En outre, il a même commencé à effectuer une inspection complète des codes sources de l'application qui a été dévoilée en janvier de cette année. Comme vous pouvez le constater, le rythme s'accélère rapidement.

    Les deux entreprises s'engagent à travailler côte à côte pour trouver la bonne réponse aux problèmes soulevés par le gouvernement américain. De nombreuses équipes collaborent actuellement pour surveiller et fournir à tous les utilisateurs la meilleure expérience possible, a ajouté le porte-parole de TikTok.

    Pour l'instant, Oracle a choisi de rester discret sur cette question et ne fait aucun commentaire. Mais grâce à un rapport récemment publié par Bloomberg, nous savons que TikTok est impatient de fournir plus de détails au public sur cette nouvelle décision frappante qui, selon lui, peut dissiper les doutes des gens concernant le fonctionnement de l'application dans le pays.

    Source : TikTok

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette décision de TikTok ?
    Cela suffira-t-il pour dissiper les inquiétude liées à la sécurité nationale du gouvernement américain ?

    Voir aussi :

    TikTok s'active pour éviter son interdiction aux États-Unis en discutant de nouvelles mesures de transparence, mais les États-Unis font l'objet de critiques sur leur volonté de bannir l'application

    Alors que TikTok promet des serveurs américains, le commissaire de la FCC reste critique à l'égard de la confidentialité des données, et affirme que TikTok est un outil de surveillance de la Chine

    Les États-Unis interdisent TikTok sur les appareils gouvernementaux en vertu de la loi sur les dépenses adoptée par le Congrès, TikTok est toujours menacé d'interdiction sur le marché américain
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #295
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    Juin 2016
    Messages
    3 160
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2016
    Messages : 3 160
    Points : 66 256
    Points
    66 256
    Par défaut Permis de conduire, adresses IP, photos : découvrez comment TikTok partage les données de ses utilisateurs
    Permis de conduire, adresses IP, photos : découvrez comment TikTok partage les données de ses utilisateurs
    ces données circuleraient sans aucune restriction sur un outil de communication interne

    TikTok fait de nouveau l'objet d'un rapport accablant concernant la manière dont il traite les données personnelles de ses utilisateurs et l'accès du personnel basé en Chine sur ces informations. Le rapport souligne notamment qu'au cours de dernières années, les employés de TikTok ont régulièrement partagé certaines informations privées des utilisateurs par le biais d'un service interne de messagerie appelé Lark. Ces informations auraient été accessibles à des milliers d'employés de ByteDance, la société mère de TikTok, dont beaucoup se trouvaient en Chine. Ces données comprennent des permis de conduire, numéros de téléphone, photos, adresses IP, etc.

    TikTok est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux régulateurs étatiques dans le monde depuis que les rapports critiques sur sa gestion des données personnelles d'utilisateurs ont commencé par apparaître. Craignant que Pékin puisse accéder à ces données, plusieurs pays et États ont déjà interdit TikTok sur les appareils fournis par le gouvernement. Outre les accusations d'"opérations d'influence" délibérées, TikTok a également été critiqué pour ne pas avoir protégé les enfants contre l'addiction à son application, les défis viraux dangereux et la désinformation. Le régulateur français a qualifié la modération sur TikTok de totalement médiocre.

    Mercredi, le New York Times (NYT) a publié un nouveau rapport critique sur la manipulation des données personnelles d'utilisateurs par les employés de TikTok, et plus largement de ByteDance. Le rapport indique que dans le cadre de la gestion des plaintes des utilisateurs, les employés de TikTok ont parfois publié leurs informations personnelles sur une application interne de messagerie appelée Lark et semblable à Slack. Les données partagées par le biais de cet outil interne de communication auraient été à de nombreuses reprises accessibles à des milliers d'employés de ByteDance, la société mère de TikTok, dont beaucoup se trouvaient en Chine.

    Nom : 452k.png
Affichages : 2679
Taille : 475,4 Ko

    Par exemple, en août 2021, TikTok a reçu une plainte d'une utilisatrice britannique, qui a signalé qu'un homme s'était "exposé et avait joué avec lui-même" lors d'une diffusion en direct (livestream) qu'elle hébergeait sur l'application. L'utilisatrice a également décrit les abus qu'elle avait subis par le passé. Pour répondre à la plainte, les employés de TikTok auraient partagé l'incident sur l'application interne de messagerie Lark. Les données personnelles de la Britannique - notamment sa photo, son pays de résidence, son adresse IP, son appareil et ses identifiants - ont également été publiées sur la plateforme. Une pratique pour le moins étrange.

    En outre, en juin 2019, un employé de TikTok a partagé sur Lark une image du permis de conduire d'une femme du Massachusetts. La femme avait envoyé l'image à TikTok pour vérifier son identité. L'image - qui comprenait son adresse, sa date de naissance, sa photo et son numéro de permis de conduire - a été publiée dans un groupe interne de Lark comptant plus de 1 100 personnes qui s'occupaient de l'interdiction et de la suppression des comptes. Le permis de conduire, ainsi que les passeports et les cartes d'identité de personnes originaires de pays tels que l'Australie et l'Arabie saoudite, était accessible sur Lark depuis l'année dernière.

    Le rapport souligne que ces informations n'étaient qu'une partie des données des utilisateurs de TikTok partagées sur Lark, qui est utilisée chaque jour par des milliers d'employés de ByteDance. Selon les documents obtenus par le Times, les permis de conduire d'utilisateurs américains étaient également accessibles sur la plateforme, de même que le contenu potentiellement illégal de certains utilisateurs, comme des documents relatifs à des abus sexuels sur des enfants. Dans de nombreux cas, ces informations étaient disponibles dans des "groupes" de Lark - essentiellement des salons de discussion d'employés - comptant des milliers de membres.

    Selon des rapports internes et quatre employés actuels et anciens, la profusion de données d'utilisateurs sur Lark a alarmé certains employés de TikTok, d'autant plus que les employés de ByteDance, en Chine et ailleurs, pouvaient facilement voir le matériel. Depuis au moins juillet 2021, plusieurs employés chargés de la sécurité ont averti les dirigeants de ByteDance et de TikTok des risques liés à cette pratique, mais ils ont été ignorés. Un employé de TikTok aurait alors demandé dans un rapport interne en juillet dernier s'il était normal que des employés basés à Pékin soient propriétaires de groupes contenant des données secrètes d'utilisateurs.

    Un porte-parole de TikTok a déclaré que les preuves examinées étaient "datées" et que la plateforme de médias sociaux disposait maintenant d'un processus plus sûr pour signaler les documents sensibles. Il n'a pas répondu à la question du journal de savoir si les données de Lark étaient stockées en Chine. Les rapports internes et les communications de Lark semblent contredire les récents propos du PDG de TikTok, Shou Zi Chew, selon lesquels les données privées des Américains ne seraient conservées que sur des serveurs situés aux États-Unis - un sentiment qu'il a réitéré lors d'une audition houleuse de cinq heures devant le Congrès en mars.

    Chew semblait en effet minimiser l'accès de ses employés basés en Chine aux données des utilisateurs américains. Lors de l'audition, Chew a déclaré que ces données étaient principalement utilisées par des ingénieurs en Chine à des "fins professionnelles" et que TikTok disposait de "protocoles d'accès aux données rigoureux" pour protéger les utilisateurs. Il a ajouté qu'une grande partie des informations sur les utilisateurs auxquelles les ingénieurs ont eu accès étaient déjà publiques. Mais des employés actuels et anciens ont déclaré que les données de Lark provenant de TikTok ont été stockées sur des serveurs en Chine à la fin de l'année dernière.

    Les documents vus par le Times comprennent des dizaines de captures d'écran de rapports, de messages de chat et de commentaires d'employés sur Lark, ainsi que des vidéos et des enregistrements audio de communications internes, couvrant la période de 2019 à 2022. Le porte-parole de TikTok a déclaré que TikTok était en train de supprimer les données des utilisateurs américains collectées avant juin 2022 - date à laquelle elle a modifié la manière dont elle traitait les informations relatives aux utilisateurs américains et a commencé à envoyer ces données vers des serveurs américains appartenant à un tiers plutôt qu'à TikTok ou ByteDance.

    ByteDance a lancé Lark en 2017. Cet outil, qui a un équivalent uniquement chinois connu sous le nom de Feishu, est utilisé par toutes les filiales de ByteDance dans le monde, y compris TikTok et ses 7 000 employés américains. L'application de communication Lark comprend une plateforme de chat, des fonctions de vidéoconférence, de gestion des tâches et de collaboration documentaire. Lorsque Chew a été interrogé sur Lark lors de l'audition de mars, il a déclaré qu'il s'agissait de "n'importe quel autre outil de messagerie instantanée" pour les entreprises et l'a comparé à Slack. Lark a été utilisé pour gérer les problèmes des comptes TikTok individuels.

    Alex Stamos, directeur de l'Observatoire d'Internet de l'université de Stanford et ancien responsable de la sécurité des informations de Facebook, a déclaré que la sécurisation des informations des utilisateurs est le projet technique le plus difficile pour l'équipe de sécurité d'une entreprise de médias sociaux. « Les problèmes de TikTok sont aggravés par la propriété de ByteDance. Lark montre que tous les processus d'arrière-plan sont supervisés par ByteDance », a ajouté Stamos. Selon le rapport, une conversation d'octobre 2019 a montré que les employés utilisaient également Lark pour signaler les contenus d'abus sexuels sur des enfants.

    Haurek Alex, le porte-parole de TikTok, a déclaré que les employés avaient reçu pour instruction de ne jamais partager de tels contenus et de les signaler à une équipe interne spécialisée dans la sécurité des enfants. Parmi les employés inquiets, un ingénieur senior de sécurité de TikTok a également déclaré à l'automne dernier qu'il pourrait y avoir des milliers de groupes Lark qui manipulent mal les données des utilisateurs. Dans un enregistrement cité dans le rapport, l'ingénieur aurait déclaré que TikTok devait transférer les données hors de Chine et diriger Lark depuis Singapour. TikTok possède en effet un siège à Singapour et un autre à Los Angeles.

    Haurek a qualifié les commentaires de l'ingénieur d'"inexacts" et a déclaré que TikTok avait examiné les cas où les groupes Lark étaient susceptibles de mal traiter les données des utilisateurs et avait pris des mesures pour y remédier. Il a ajouté que l'entreprise avait mis en place un nouveau processus de traitement des contenus sensibles et qu'elle avait fixé de nouvelles limites à la taille des groupes Lark. Les coupes effectuées dans la division de TikTok chargée de la protection de la vie privée font craindre à certains employés un ralentissement ou une mise à l'écart des projets relatifs à la protection de la vie privée et à la sécurité à un moment critique.

    Cependant, Haurek a déclaré que TikTok disposait de plusieurs équipes travaillant sur la protection de la vie privée et la sécurité (dont plus de 1 500 personnes au sein de son équipe américaine chargée de la sécurité des données) et qu'elle avait dépensé plus de 1,5 milliard de dollars pour mettre en œuvre le Projet Texas. En bref, le projet Texas est une initiative sans précédent visant à faire en sorte que chaque Américain sur TikTok se sente en sécurité - avec la certitude que ses données sont sécurisées, stockées et traitées aux États-Unis. Toutefois, TikTok, ainsi que son propriétaire ByteDance, n'a pas précisé quand le projet Texas serait achevé.

    Les documents des utilisateurs sur Lark soulèvent des questions sur les pratiques de TikTok en matière de données et de protection de la vie privée et montrent à quel point l'entreprise est liée à ByteDance, alors que l'application fait l'objet d'un examen de plus en plus minutieux en raison de ses risques en matière de sécurité et de ses liens avec la Chine. La semaine dernière, le gouverneur du Montana a signé un projet de loi interdisant TikTok dans l'État à compter du 1er janvier 2024. TikTok, qui a porté plainte contre le Montana, a également été interdit dans les universités et les agences gouvernementales aux États-Unis, ainsi que dans l'armée.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des révélations sur le partage de données au sein de TikTok ?
    Pensez-vous que l'application devrait être interdite en France en raison de ces agissements ?
    Selon vous, quels sont les risques que pose le comportement des employés de ByteDance et de TikTok ?

    Voir aussi

    Les utilisateurs de TikTok courent toujours le risque que leurs données personnelles soient exposées au piratage et à l'espionnage par la Chine, selon des experts

    Les données des utilisateurs US de TikTok ont été consultées en Chine malgré les démentis, selon un rapport. Aussi, TikTok a annoncé le transfert de tout le trafic américain vers les serveurs Oracle

    TikTok confirme que les employés situés en Chine ont accès aux données des utilisateurs américains, l'entreprise basée en Chine précise néanmoins que cela est possible via un processus d'approbation

    TikTok indique aux utilisateurs européens que son personnel en Chine ainsi qu'aux États-Unis a accès à leurs données, dans une mise à jour de sa politique de confidentialité
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #296
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 255
    Points : 899
    Points
    899
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Permis de conduire, adresses IP, photos : découvrez comment TikTok partage les données de ses utilisateurs ces données circuleraient sans aucune restriction sur un outil de communication interne.
    Meuh non, TikTok, c'est la liberté d'expression. C'est pas une violation de la vie privée, m'enfin. On le saurait depuis des années si c’était le cas...

  17. #297
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    894
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 894
    Points : 14 782
    Points
    14 782
    Par défaut TikTok a stocké les données financières de créateurs et d'entreprises américaines de premier plan en Chine
    TikTok a stocké les données financières de créateurs et d'entreprises américaines de premier plan en Chine, indique un nouveau rapport de Forbes

    Les relations entre l'application de médias sociaux TikTok et les États-Unis ne sont pas au beau fixe, après qu'un nouveau rapport de Forbes a dévoilé des détails intéressants.

    TikTok a été accusée d'aller jusqu'à stocker des milliers de données sensibles appartenant à des créateurs et à des entreprises américaines. Il s'agit de données financières, de numéros d'identification fiscale et même de numéros de sécurité sociale.

    Ces informations sont considérées comme prioritaires et très sensibles par nature, ce qui va à l'encontre du témoignage du PDG de l'entreprise, qui s'est rendu à Washington en mars pour s'exprimer devant le Congrès.

    Nom : datacenter.png
Affichages : 1117
Taille : 212,7 Ko

    Shou Chew a déclaré que l'application stockait effectivement des données appartenant à des Américains, mais il n'a pas précisé que ces données étaient stockées dans des bases de données en Chine. En revanche, il a indiqué que les données étaient stockées dans l'État de Virginie et à Singapour.

    Le rapport de Forbes explique également que les créateurs et leurs entreprises ont donné plus de détails à l'organisation et ont reçu des paiements en retour de la part de la plateforme, qui a stocké les données sur des serveurs chinois afin que ses employés puissent y accéder facilement.

    La société mère de l'application, basée à Pékin, a également reproché à la plateforme d'utiliser différents types d'outils. Elle s'est efforcée de faire bénéficier de ses efforts tous les créateurs et vendeurs qui tentent de gagner de l'argent sur l'application. Cela concerne un grand nombre des principaux créateurs de l'application en Europe et aux États-Unis.

    Forbes n'a pas reculé facilement et a présenté de nombreux rapports pour prouver son point de vue sous forme de preuves. Il s'agit notamment de captures d'écran, de fichiers audio, d'images de documents et même de vidéos. Tous ces documents portaient la mention "confidentiel". De même, le principal média a confirmé avoir mené plusieurs entretiens et chats avec des sources proches de l'affaire.

    M. Chew en a parlé dans son témoignage, affirmant qu'aucun enregistrement de données ne se trouvait en Chine, mais qu'ils se trouvaient aux États-Unis et à Singapour et n'étaient accessibles qu'aux ingénieurs autorisés, en fonction des besoins.

    Lorsqu'on lui a demandé de commenter cette affaire surprenante, un porte-parole de TikTok a indiqué à Forbes que l'entreprise s'en tenait aux remarques faites par son PDG lors de son témoignage à Washington devant le Congrès.

    Source : Forbes

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Que pensez-vous des affirmations de ce nouveau rapport de Forbes ? En êtes-vous surpris et trouvez-vous qu'elles sont pertinentes ?

    Pensez-vous que le PDG de TikTok a délibérément cherché à tromper le Congrès en ne révélant pas que les données étaient stockées dans des bases de données en Chine ?

    Voir aussi

    TikTok sous le feu des critiques : un ancien employé accuse la Chine d'avoir accès à toutes les données de l'entreprise, y compris celles stockées sur des serveurs aux États-Unis

    TikTok indique aux utilisateurs européens que son personnel en Chine ainsi qu'aux États-Unis a accès à leurs données, dans une mise à jour de sa politique de confidentialité

    Les données des utilisateurs US de TikTok ont été consultées en Chine malgré les démentis, selon un rapport. Aussi, TikTok a annoncé le transfert de tout le trafic américain vers les serveurs Oracle
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #298
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 255
    Points : 899
    Points
    899
    Par défaut
    Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
    Meuh non, TikTok, c'est la liberté d'expression. C'est pas une violation de la vie privée, m'enfin. On le saurait depuis des années si c’était le cas...

  19. #299
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    1 024
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 1 024
    Points : 2 767
    Points
    2 767
    Par défaut
    Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
    Meuh non, TikTok, c'est la liberté d'expression. C'est pas une violation de la vie privée, m'enfin. On le saurait depuis des années si c’était le cas...
    Tient c'est marrant, je me sens concerné par le message ...

    C'est toujours facile de répondre de manière détourné, beaucoup plus que d'argumenter...

    J'ai déjà répondu à la question de la vie privée :

    Vis-à-vis de l'atteinte à la vie privée, les craintes sont fondées bien entendu, mais le problème, c'est qu'il s'agit d'une crainte plus nationaliste que d'une réelle volonté de préserver la vie privée des utilisateurs. Sinon, le Montana interdirait aussi Facebook, Twitter, YouTube, Google, Android, Windows, macOS, voire même les chipsets Intel. Et pour la raison que j'ai évoquée avant, l'interdiction est abusive. Par contre sanctionner les entreprises est une bonne idée (par amendes proportionnelles par exemple).
    1. Expliquez moi en quoi les outils/entreprise que j'ai cité respectent la vie privée
    2. Expliquez moi en quoi risquer 10 000 dollars pour transmettre un fichier APK est normal.

  20. #300
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 255
    Points : 899
    Points
    899
    Par défaut
    Franchement, je ne peux pas dire si c'était bien toi qui était ciblé, mais plutôt les gens qui parlaient de liberté d'expression vis-a-vis de TikTok, qui est ironiquement bien plus contrôlé que n'importe quel mode d'expression. (Tout comme les autres réseaux sociaux)

    Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
    C'est toujours facile de répondre de manière détourné, beaucoup plus que d'argumenter...
    Oh non c'est très facile d'argumenter quand on a les arguments, c'est même plutôt naturel quand on se sent concerné, d'ailleurs
    Par contre c'est usant de se répéter ^^

    Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
    1. Expliquez moi en quoi les outils/entreprise que j'ai cité respectent la vie privée ["Facebook, Twitter, YouTube, Google, Android, Windows, macOS, voire même les chipsets Intel"]
    Je ne comprends pas le rapport avec la choucroute, là. Ils ne respectent pas la vie privée, je l'ai déjà dit une petite dizaine de fois sur ce site.

    Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
    "Que pensez-vous de l'argument selon lequel cette surveillance vise à protéger la sécurité nationale des États-Unis ?"
    L'argument n'est pas seulement nul, il est puéril. Je ne comprends même pas comment ce genre de réponse n'est pas déjà condamnée par la communauté internationale.
    Ce n'est même pas une excuse, c'est un aveu; Ils avouent espionner dans leurs propres intérêts, en quoi est-ce un argument ? En quoi est-ce une excuse ?
    Qu'attends-t-on pour agir ? Depuis combien de temps attendons nous pour ?
    Je ne suis pas d'accord avec cette idée circulaire de justifier la malhonnêteté par sa présence ailleurs. Ça me fait penser au fameux "Mais m'sieur, pourquoi moi et pas eux?" qu'on a tous entendu une fois dans une vie.

    Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
    2. Expliquez moi en quoi risquer 10 000 dollars pour transmettre un fichier APK est normal.
    Idem, je n'ai jamais dit que je trouvais ça normal, ni même intelligent de légiférer sur la possession d'un APK.
    Je suis d'accord avec le fait que des sanctions doivent être imposées aux Big Techs qui violent la vie privée de leurs utilisateurs. Pas avec la façon que les "législateurs" ont trouvé pour.

    Par contre, je ne suis pas d'accord sur le point comme quoi l'interdiction d'un réseau social qui s'est avéré avoir violé plusieurs fois la vie privée de ses utilisateurs est une violation de la liberté d'expression. Que ce soit Facebook, TikTok, YouTube ou autre.

Discussions similaires

  1. [Android] Application élections présidentielles
    Par Upx_man dans le forum Mon application mobile
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2012, 15h27
  2. Votre vote pour les élections présidentielles 2007 ?
    Par hegros dans le forum Politique
    Réponses: 615
    Dernier message: 29/04/2007, 21h24

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo