IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #201
    Candidat au Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2013
    Messages
    3
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2013
    Messages : 3
    Points : 4
    Points
    4
    Par défaut bon sens ou mauvais deal
    heu!! windows ne collecte pas d'information???

  2. #202
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 586
    Points : 1 980
    Points
    1 980
    Par défaut
    Citation Envoyé par pcdwarf Voir le message
    Moi j'ai pas compris la mécanique par laquelle tictok est tellement nuisible.
    De ce que j'ai compris:
    1. Comme tu dis c'est une usine à conneries, notamment des vidéos pro anorexie, pro bullying etc
    2. Il devient nuisible parce qu'il semble être particulièrement efficace et rapide pour donner à chaque ado le contenu qui le concerne le plus et donc donner des vidéos pro anorexie à des anorexiques, des vidéo pro pédophilie à des gamins etc.
    Bref il donne plus vite et mieux que quiconque accès au contenu le plus inapproprié à chaque gamin.
    Citation Envoyé par pcdwarf Voir le message
    du coup, c'est quoi le truc réellement malicieux dedans ? comment ça collecte des données ? et comment ça les utilise (ou pourrait les utiliser) pour nuire ?
    Et en quoi c'est pire que google, facebook, twitter et compagnie ?
    J'ai l'impression que les autres Réseaux te donnent accès au contenu par transmission : j'ai un cercle de relation fan d'escargot, un fan de films et un fan de foot donc je vois des trucs sur ces 3 sujets.
    Alors que TikTok individualise tes points d'intérêts, il te propose plein de choses, regarde ce sur quoi tu cliques et t'en repropose de plus en plus.
    Parce que j'entends deux choses (je n'ai jamais utilisé TikTok) :
    1. Il faut moins de 10 minutes pour arriver sur le contenu que tu cherches (que ce soit par intérêt ou pour le condamner)
    2. Il est extrêmement difficile de sortir de la boucle dans laquelle tu es. Il faudrait plusieurs jours à regarder beaucoup d'autres vidéos et ne surtout pas regarder les vidéos du thème que tu ne veux plus voir.
    3. Quand des amis montrent "leur algorithme" les autres sont régulièrement surpris de celui des autres.

  3. #203
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 032
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 032
    Points : 17 457
    Points
    17 457
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Alors que TikTok individualise tes points d'intérêts, il te propose plein de choses, regarde ce sur quoi tu cliques et t'en repropose de plus en plus.
    C'est pareil sur Instagram, YouTube, Twitter, Facebook.

    Ils ont tous des algorithmes qui te proposent du contenu susceptible de te plaire.
    Keith Flint 1969 - 2019

  4. #204
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 869
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 869
    Points : 61 564
    Points
    61 564
    Par défaut L'Ohio et le New Jersey interdisent également TikTok sur les appareils gouvernementaux
    L'Ohio et le New Jersey interdisent TikTok sur les appareils gouvernementaux en raison des craintes liées à la surveillance chinoise
    rejoignant ainsi plus de 20 autres États américains

    Le nombre d'États américains prononçant une interdiction de TikTok ne cesse d'augmenter. Invoquant des risques pour la sécurité nationale, l'Ohio et le New Jersey sont les derniers États à interdire TikTok sur les appareils appartenant au gouvernement. Dans l'Ohio, le décret interdit l'utilisation et le téléchargement d'applications et de chaînes médiatiques chinoises sur les appareils appartenant à l'État ou loués par lui. Il vise notamment TikTok, WeChat, Weibo, Tencent Video, etc. De son côté, le New Jersey a imposé une interdiction des "logiciels et services à haut risque", dont TikTok, sur les appareils du gouvernement.

    Le gouverneur de l'Ohio, Mike DeWine, a signé lundi un décret interdisant l'utilisation de toute application (plateforme ou site Web) appartenant à une entité située en Chine sur les appareils appartenant au gouvernement. DeWine a déclaré dans ce décret que "ces pratiques subreptices en matière de confidentialité des données et de cybersécurité font peser des menaces sur la sécurité nationale et locale et sur la cybersécurité des utilisateurs de ces applications et plateformes et des appareils qui les stockent". Malgré les garanties de sécurité données par ByteDance, le propriétaire de TikTok, le géant chinois de la technologie peine à convaincre.

    Le même jour, le New Jersey a imposé une interdiction des "logiciels et services à haut risque", dont TikTok, sur les appareils du gouvernement. Dans un communiqué de presse, le gouverneur Phil Murphy a déclaré que cette interdiction permettrait de "garantir la confidentialité, l'intégrité et la sécurité des informations gérées par le gouvernement de l'État du New Jersey". Outre l'interdiction de TikTok sur les appareils de l'État, Phil Murphy a déclaré que l'État interdisait également les produits et services de nombreux autres fournisseurs en provenance de l'Empire du Milieu, dont Huawei, Hikvision, Tencent (propriétaire de l'application WeChat) et ZTE.

    Nom : oijk.png
Affichages : 730
Taille : 426,6 Ko

    Le géant chinois du cloud computing Alibaba et la société russe de cybersécurité Kaspersky Lab figurent également sur la liste du New Jersey de fournisseurs étrangers de logiciels, de produits et de services à interdire. Murphy a déclaré que l'analyse approfondie de TikTok a révélé que l'application recueille les frappes des utilisateurs, fait de fréquentes captures d'écran, accède aux données des téléphones et rassemble d'autres informations sensibles sur les utilisateurs, comme les mots de passe. « Le renforcement de la cybersécurité est essentiel pour protéger la sécurité et le bien-être de notre État », a déclaré Murphy dans le communiqué de presse.

    « Les mesures proactives et préventives que nous mettons en œuvre aujourd'hui garantiront la confidentialité, l'intégrité et la sécurité des actifs informationnels gérés par le gouvernement de l'État du New Jersey. Cette action décisive garantira que la cybersécurité de l'État est unifiée contre les acteurs qui pourraient chercher à nous diviser », a-t-il ajouté. Le décret de l'Ohio souligne que la loi chinoise de 2017 sur le renseignement national exige que les entreprises situées dans le pays recueillent des informations privées "y compris le partage de données avec le Parti communiste chinois". Une situation qui suscite la crainte des autres pays.

    Le décret de l'Ohio ajoute que les plateformes de médias sociaux chinoises sont essentiellement un "mécanisme de collecte de renseignements" pour le gouvernement chinois. Tencent, WeChat, Weibo et DingTalk, filiale du groupe Alibaba, faisaient tous partie de la liste des plateformes interdites dans l'Ohio. La décision de l'Ohio et du New Jersey d'interdire TikTok intervient dans un contexte de craintes selon lesquelles les données collectées pourraient permettre à Pékin d'espionner les Américains. Un bon nombre d'États ont déjà pris des mesures contre l'application après que le FBI a déclaré qu'elle représentait une menace pour la sécurité nationale.

    Il y a notamment l'Alabama, la Géorgie, l'Idaho, la Caroline du Sud, le Texas, le Dakota du Sud l'Utah et la Virginie. Une analyse du site Government Technology, publiée avant l'annonce des interdictions du New Jersey et de l'Ohio, montre que plus de 20 États ont interdit TikTok sur les appareils gouvernementaux. En décembre, le président américain Joe Biden a signé une loi qui interdit aux employés fédéraux d'utiliser ou de télécharger TikTok sur les appareils appartenant au gouvernement fédéral. Vendredi, le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, a annoncé qu'il prévoyait également d'interdire l'application sur les appareils appartenant à l'État.

    Si le Wisconsin suit l'exemple des 21 autres États qui ont déjà émis des interdictions ou des restrictions concernant TikTok, cela signifie que près de la moitié des États américains interdiront l'application d'une manière ou d'une autre en 2023. Des efforts sont également déployés pour interdire TikTok sur les appareils grand public à travers les États-Unis. Le mois dernier, le sénateur Marco Rubio a proposé une loi qui interdirait TikTok à l'échelle nationale. Rubio a déclaré que l'application donne au gouvernement chinois "une capacité unique de surveiller plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde, y compris près de deux tiers des adolescents américains".

    « Nous sommes déçus qu'un si grand nombre d'États sautent dans le train politique pour adopter des politiques qui ne feront rien pour faire progresser la cybersécurité dans leurs États et qui sont basées sur des faussetés non fondées sur TikTok. Nous continuons à travailler avec le gouvernement fédéral pour finaliser une solution qui répondra de manière significative à toutes les préoccupations de sécurité qui ont été soulevées au niveau fédéral et étatique », a déclaré un porte-parole de TikTok. Depuis plusieurs années, notamment depuis la présidence de Donald Trump, TikTok suscite des inquiétudes en matière de sécurité et de confidentialité.

    Compte tenu de la surveillance croissante de TikTok, ce n'est peut-être que le début des défis à venir pour l'entreprise dans l'année à venir. « TikTok est aimé par des millions d'Américains, et il est regrettable que les nombreux organismes d'État, bureaux, universités, groupes d'étudiants et équipes sportives de ces États ne puissent plus utiliser TikTok pour créer des communautés et partager des informations. Nous continuons à travailler avec le gouvernement fédéral pour finaliser une solution qui répondra de manière significative à toutes les préoccupations de sécurité qui ont été soulevées au niveau fédéral et étatique », a ajouté le porte-parole.

    Sources : Phil Murphy, gouverneur du New Jersey et Mike DeWine, gouverneur de l'Ohio (PDF)

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Les législateurs américains présentent un projet de loi bipartisane visant à interdire TikTok aux États-Unis, la pression monte contre TikTok considéré comme un outil de surveillance de Pékin

    Le Dakota du Sud bannit TikTok des appareils appartenant à l'État : « Le Dakota du Sud ne participera pas aux opérations de collecte de renseignements des nations qui nous détestent »

    Un projet de loi texan prévoit d'interdire l'utilisation des médias sociaux aux enfants de moins de 18 ans, et les parents pourraient demander le retrait de leurs enfants des plateformes sociales
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #205
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    février 2014
    Messages
    57
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : février 2014
    Messages : 57
    Points : 267
    Points
    267
    Par défaut
    Moi, ce qui m'étonne, c'est que les réseaux sociaux soient autorisés sur des appareils gouvernementaux en 1er lieu.

  6. #206
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 869
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 869
    Points : 61 564
    Points
    61 564
    Par défaut TikTok s'active pour éviter son interdiction aux États-Unis en discutant de nouvelles mesures de transparence
    TikTok s'active pour éviter son interdiction aux États-Unis en discutant de nouvelles mesures de transparence,
    mais les États-Unis font l'objet de critiques sur leur volonté de bannir l'application

    Le gouvernement des États-Unis subit des pressions de la part de certains politiques et d'organismes fédéraux, dont le FBI, pour bannir TikTok du marché américain. La société de médias sociaux doit lutter afin d'éviter de se faire éjecter de ce marché de plus de 300 millions d'habitants. Les derniers développements dans l'affaire indiquent que ByteDance, le propriétaire de TikTok, serait prêt à faire d'importantes concessions afin qu'une telle interdiction ne soit jamais mise en œuvre. Cependant, certains experts affirment ouvertement que l'interdiction de TikTok relève plus de la politique que du respect de la vie privée ou de craintes en matière de sécurité nationale.

    TikTok a été le sujet d'un grand nombre de débats sur la vie privée, la santé mentale et la sécurité nationale aux États-Unis au cours de ces trois dernières années, les administrations successives de Donal Trump et de Joe Biden étant confrontées à une forte pression pour interdire le réseau social chinois dans le pays. TikTok est devenu une force dominante dans la culture populaire ces dernières années, ce qui a suscité des inquiétudes croissantes de la part des responsables gouvernementaux quant à sa propriété chinoise. Les critiques estiment que TikTok est un outil de surveillance de Pékin et qu'il permet d'espionner les journalistes situés aux États-Unis.

    Plus d'une vingtaine d'États américains (27) ont interdit l'utilisation de l'application sur les appareils gouvernementaux à la fin de l'année dernière ; certaines universités publiques ont suivi le mouvement en interdisant ou en bloquant l'application sur leurs campus. En décembre dernier, le sénateur républicain Marco Rubio a présenté un projet de loi bipartisan visant à interdire TikTok aux États-Unis. Rubio, qui est membre de la commission sénatoriale du renseignement, a déclaré que la société mère chinoise de TikTok, ByteDance, ne pouvait pas avoir accès aux données des utilisateurs américains en raison du risque potentiel pour la sécurité nationale.


    Cela s'explique en partie par le fait que ByteDance est tenu par la loi chinoise d'aider le gouvernement, ce qui pourrait inclure le partage des données des utilisateurs partout dans le monde. « Il n'y a plus de temps à perdre dans des négociations insignifiantes avec une société fantoche du PCC. Il est temps d'interdire définitivement TikTok, contrôlé par Pékin », a déclaré Rubio dans un communiqué. Mais en attendant, l'entreprise fait tout ce qu'elle peut pour empêcher que cela ne se produise. Elle est prête à faire d'importantes concessions pour traiter avec les responsables américains afin qu'une telle interdiction ne soit jamais mise en œuvre.

    TikTok et sa société mère ByteDance ont rejeté à plusieurs reprises les allégations sur leurs supposées relations avec le gouvernement chinois, mais ces démentis n'ont pas suffi à apaiser les inquiétudes des législateurs américains. « Nous sommes déçus que le Congrès ait décidé d'interdire TikTok sur les appareils gouvernementaux - un geste politique qui ne fera rien pour faire avancer les intérêts de sécurité nationale - plutôt que d'encourager l'administration à conclure son examen de sécurité nationale », a déclaré un porte-parole de TikTok à la suite de l'interdiction de l'application sur les appareils fournis par le gouvernement des États-Unis.

    ByteDance travaillerait désormais aux côtés du Comité pour l'investissement étranger aux États-Unis et ce n'est pas nouveau. Cela se passe sous le manteau depuis des mois maintenant, afin que l'application puisse conclure un accord et poursuivre ses activités aux États-Unis. Le marché américain cible n'est certainement pas petit et la perte de ces clients pourrait vraiment toucher l'entreprise de plein fouet. Les discussions récentes semblent porter sur un accord qui serait davantage axé sur le stockage des données. L'accord devrait restreindre l'accès aux données des utilisateurs américains par les employés de ByteDance travaillant en Chine.

    L'accord verrait TikTok créer un nouveau partenariat avec des entreprises comme Oracle en ce qui concerne le stockage local pour les utilisateurs américains. En outre, de nouvelles inquiétudes sont récemment apparues concernant le fonctionnement de l'algorithme de l'application chinoise de médias sociaux. Et cela aussi serait lié à la manipulation des personnes utilisant cette fonctionnalité. À cet égard, la société propose un nouvel accord qui pourrait restructurer les opérations de la société aux États-Unis et permettre la transparence de ses algorithmes. Cela mettrait l'accent sur une attention et un contrôle accrus de la part des autorités américaines.

    Cependant, des experts comme Anupam Chander, professeur de droit à l'université de Georgetown, affirment qu'il n'existe aucune preuve concrète que les utilisateurs américains de TikTok ont vu leurs données partagées, ou que Pékin utilise ces informations à des fins politiques. « Aucune de ces affirmations, même les affirmations d'initiés que certains employés font au sujet de l'accès par des personnes en Chine, cet accès n'est pas le fait du gouvernement chinois, mais plutôt d'autres personnes au sein de la structure de ByteDance, pour [regarder] les données des employés de TikTok et d'autres personnes aux États-Unis », a déclaré Chander.

    La plupart des préoccupations des législateurs américains sont liées aux services de localisation de l'application, qui pourraient être utilisés à des fins d'espionnage. En ce qui concerne les applications de médias sociaux, le suivi de la localisation est une fonctionnalité standard. « Il est donc logique que l'on dise aux soldats américains : n'utilisez pas cette application, car elle pourrait partager vos informations de localisation avec d'autres entités. Mais c'est également vrai pour l'application météo et ensuite pour beaucoup d'autres applications qui existent dans votre téléphone, qu'elles appartiennent à la Chine ou non », a déclaré Chander.

    Chander met également en garde contre ce qu'il appelle une "politisation de la sécurité nationale". « Il est toujours facile - et cela se produit dans le monde entier - de dire qu'un gouvernement étranger est une menace, et je vous protège de ce gouvernement étranger. Et je pense que nous devrions être un peu prudents sur la façon dont cela peut être politisé d'une manière qui dépasse de loin la menace réelle afin d'atteindre des objectifs politiques », a déclaré Chander. Ryan Calo, professeur de droit et de sciences de l'information à l'Université de Washington, a un avis similaire sur la question et met en garde contre l'idée d'interdire TikTok.

    Selon ce dernier, le projet de loi visant à interdire la plateforme de médias sociaux chinoise concerne beaucoup plus les tensions géopolitiques entre la Chine et les États-Unis que TikTok spécifiquement. « De la même manière que l'Europe est très préoccupée par les relations entre les entreprises américaines et le secteur du renseignement américain, l'inquiétude exprimée à propos de TikTok est que la pratique [de la collecte de données], qui est répandue parmi différents types d'applications numériques, serait problématique s'il s'avérait qu'il existe une relation confortable entre la société TikTok et le secteur du renseignement chinois », a déclaré Calo.

    Calo a ajouté : « la vérité est que, si le secteur sophistiqué du renseignement chinois voulait recueillir des informations sur des employés d'État particuliers aux États-Unis, il n'aurait probablement pas à passer par TikTok ». Chander et Calo sont tous deux sceptiques sur le fait qu'une interdiction pure et simple de TikTok gagnerait beaucoup d'élan politique, et tous deux affirment que même si elle devait aller de l'avant, l'interdiction d'une plateforme de communication soulèverait des problèmes liés au premier amendement. Mais Calo pense que la conversation pourrait faire évoluer la politique dans une direction positive pour les Américains.

    « Je pense que nous avons raison, aux États-Unis, de réfléchir enfin aux conséquences d'une telle surveillance commerciale des citoyens et résidents américains. Et nous devrions faire quelque chose pour y remédier, mais pas de manière ad hoc, mais en adoptant des règles ou des lois complètes sur la protection de la vie privée, ce que, par exemple, la Federal Trade Commission semble très intéressée à faire », a-t-il déclaré. D'un autre côté, certains proposent d'interdire TikTok en raison de ses impacts sur la santé mentale des enfants. Certains utilisateurs sont addicts à la plateforme et s'adonnent parfois à des challenges dangereux pour leur santé physique.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du bras de fer entre TikTok et les États-Unis ?
    Pensez-vous qu'il faut interdire TikTok en Europe ?
    Quid des applications américaines de médias sociaux ?
    Font-elles mieux que TikTok en matière de confidentialité et de vie privée ?
    Selon vous, TikTok fait-il l'objet d'une bataille géopolitique entre la Chine et les États-Unis ?

    Voir aussi

    Les États-Unis interdisent TikTok sur les appareils gouvernementaux en vertu de la loi sur les dépenses adoptée par le Congrès, TikTok est toujours menacé d'interdiction sur le marché américain

    Les législateurs américains présentent un projet de loi bipartisane visant à interdire TikTok aux États-Unis, la pression monte contre TikTok considéré comme un outil de surveillance de Pékin

    ByteDance a confirmé que certains de ses employés ont utilisé TikTok pour surveiller l'emplacement physique de journalistes, afin d'identifier les sources qui leur divulguaient des informations
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #207
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    759
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 759
    Points : 2 131
    Points
    2 131
    Par défaut
    comme trop souvent, quand un produit non américain devient trop populaire... les usa brandit la carte de la sécurité nationale

    est-ce que facebook, linkedin, twitter sont vraiment mieux? je ne pense pas


    l'europe attend les usa pour réagir et faire pareil?

  8. #208
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 450
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 450
    Points : 178 335
    Points
    178 335
    Par défaut TikTok confirme que ses employés américains peuvent décider de ce qui devient viral
    TikTok confirme que ses employés américains peuvent décider de ce qui devient viral
    afin de « présenter des célébrités et des créateurs émergents à la communauté TikTok »

    TikTok a confirmé à Forbes que certains de ses employés américains ont la capacité de booster les vidéos afin de « présenter des célébrités et des créateurs émergents à la communauté TikTok ». La déclaration fait partie d’un rapport sur le bouton Heating (littéralement « Chauffage », mais dans le contexte « tendance ») de TikTok, qui, selon Forbes, peut être utilisé pour mettre des vidéos sélectionnées sur les pages Pour Vous des utilisateurs, aidant à augmenter les vues en contournant l’algorithme qui est censé piloter l’expérience TikTok.

    Les vidéos virales sur votre page TikTok Pour Vous ne sont peut-être pas simplement là parce que l'algorithme sait ce que vous aimez. Selon un nouveau rapport de Forbes, le personnel de TikTok et ByteDance peut booster les vidéos pour les diffuser sur le plus de flux possibles.

    Six employés actuels et anciens de TikTok et ByteDance ont déclaré à Forbes que le personnel de la plate-forme de médias sociaux et de sa société mère peut choisir quelles vidéos deviennent virales à l'aide d'une fonctionnalité appelée Heating.

    « La fonction Heating fait référence à l'augmentation des vidéos dans le flux Pour Vous grâce à l'intervention de l'opération pour atteindre un certain nombre de vues vidéo. Le nombre total de vues vidéo des vidéos heated représente une grande partie du nombre total de vues vidéo quotidiennes, environ 1 à 2 %, ce qui peut avoir un impact significatif sur les mesures de base globales », déclare le MINT Heating Playbook, un document interne TikTok examiné par Forbes.

    Des sources ont déclaré à Forbes que la fonctionnalité est souvent utilisée pour attirer à la fois les influenceurs et les marques.

    Jamie Favazza, porte-parole de TikTok, a déclaré à Forbes que l'augmentation du nombre de vues de vidéos particulières n'est pas la seule raison d'être de Heating. TikTok va également « promouvoir certaines vidéos pour aider à diversifier l'expérience du contenu » (comprendre : s'assurer que votre flux n'est pas entièrement composé d'une ou deux tendances), a-t-il déclaré. Favazza suggère également que TikTok ne le fait pas si souvent, affirmant que seulement « 0,002 % des vidéos dans les flux Pour Vous » sont heated. Selon un document interne obtenu par Forbes, cependant, les vidéos heated représenteraient « environ 1 à 2% » du « total des visionnages quotidiens de vidéos ».

    Les vidéos chauffées ne sont pas accompagnées d'une étiquette pour montrer qu'elles ont été boostées par TikTok comme le font les publicités ou les publications sponsorisées, selon le rapport. Au lieu de cela, elles apparaissent comme toutes les autres vidéos que l'algorithme aurait sélectionnées pour vous.

    La nouvelle n'est pas forcément une surprise. Depuis des années, il y a des rapports selon lesquels TikTok a utilisé des promesses de contenu promu pour convaincre les politiciens et les entreprises d'utiliser sa plate-forme, et les entreprises, en particulier dans l'industrie de la musique, n'ont pas caché l'utilisation de la plate-forme pour promouvoir leurs marques.

    TikTok loin d'être la seule entreprise de médias sociaux à booster les vues de vidéos de manière non naturelle

    En septembre 2016, le Wall Street Journal a rapporté des informations selon lesquelles Facebook avait considérablement surestimé les statistiques de vues des annonces vidéo sur sa plate-forme, ce que l'entreprise n'a d'ailleurs pas démenti. C'était donc une confirmation des doutes de nombreuses marques qui étaient déjà sceptiques face au manque de transparence de Facebook et d'autres géants de la technologie en ce qui concerne leurs données publicitaires internes.

    Facebook a en effet révélé le problème dans un message publié dans son centre d'aide aux annonceurs en août de la même année : pendant deux ans, le réseau social bleu n'avait compté que les visionnages de vidéos d'une durée supérieure à trois secondes dans le calcul de sa métrique « durée moyenne de visionnage de vidéos ». Les vues vidéo de moins de trois secondes n’ont donc pas été prises en compte, ce qui a surestimé la durée moyenne d’une vue. Pour corriger ce problème, la société a remplacé la métrique par une autre qui reflète toutes les vues de vidéos, peu importe la durée du visionnage.

    Après ces révélations, un groupe de petits annonceurs a engagé une action en justice devant un tribunal fédéral de Californie en 2016, alléguant que la firme de Mark Zuckerberg a eu un comportement déloyal en diffusant des statistiques inexactes qui surestimaient considérablement le temps passé par les utilisateurs à regarder des annonces vidéo. Dans le cadre des procédures judiciaires, les plaignants avaient obtenu quelque 80 000 pages de documents internes de Facebook à examiner. À la suite de l'examen des documents, les annonceurs ont déposé en octobre 2018 une nouvelle plainte pour fraude contre Facebook.

    En révélant le problème en 2016, Facebook avait affirmé avoir « récemment découvert » l'erreur, mais sur la base des documents examinés, les annonceurs ont soutenu que Facebook connaissait le problème dans la manière dont l'entreprise mesurait l'audience des annonces vidéo sur sa plate-forme pendant plus d'un an avant de les divulguer en 2016. Les documents montreraient en effet qu'en juillet 2015, la société avait reçu des demandes de plusieurs annonceurs concernant des métriques vidéo qui paraissaient suspectes et Facebook avait compris la nature de l'erreur de calcul assez rapidement. La société n'aurait toutefois pas divulgué les informations pendant plus d'un an.

    En plus, Facebook a déclaré à certains annonceurs qu'il surestimait probablement le temps moyen passé à regarder des vidéos de 60 % à 80 %. Mais dans la plainte déposée en août 2018, les annonceurs affirment que l'erreur était beaucoup plus grande et que les chiffres d'audience moyens avaient été gonflés de 150 % à 900 %.

    Facebook a déclaré à l’époque que l’erreur n’affectait pas la facturation. Mais cela ne résout pas la question pour les plaignants. Pour ces derniers, le problème est que les déclarations fausses de Facebook « ont incité » les annonceurs à acheter des annonces vidéo et à payer davantage pour les annonces vidéo de Facebook, car ils estimaient que les utilisateurs visionnaient des vidéos plus longtemps qu'il en était en réalité. Après tout, si personne ne regarde les vidéos Facebook, pourquoi les annonceurs y miseraient-ils ? On pourrait donc penser que Facebook a gonflé ses chiffres pour faire croire aux annonceurs que les annonces vidéo sont plus efficaces qu'elles le sont en réalité.

    Facebook a fini par débourser 40 millions de dollars pour régler le procès sur la question.

    Nom : face.png
Affichages : 999
Taille : 328,8 Ko

    Incitation à dépenser sur TikTok

    Bien que ce ne soit pas exactement le même scénario (les vidéos TikTok semblent en fait obtenir de véritables vues, même si elles ne deviennent pas virales de manière organique) l'effet pourrait être similaire ; les gens finissent par penser qu'ils feront mieux sur TikTok qu'ils ne le feront réellement.

    Cela signifie également que TikTok choisit des gagnants et des perdants : les créateurs et les marques peuvent perdre une place sur la page Pour Vous de quelqu'un au profit de quelqu'un qui a une relation plus étroite avec l'entreprise. Selon Forbes, il y a eu des incidents où des employés ont heated du contenu qu'ils n'auraient pas dû, faisant la promotion de vidéos d'amis, de partenaires et même de leurs propres comptes.

    Les créateurs pourraient également perdre tout intérêt pour la plate-forme si leurs vidéos sous-performent par rapport à celles qui sont boostées, car le manque de transparence de TikTok concernant le heating rend difficile de dire quelles vidéos sont arrivées au sommet de manière organique.

    Le rapport intervient alors que TikTok fait face à une forte concurrence de plates-formes comme YouTube, qui a récemment commencé à attirer les créateurs en leur donnant une réduction des revenus publicitaires générés par Shorts, et la pression d'Instagram pour payer les créateurs pour qu'ils publient des Reels. Pendant ce temps, TikTok dispose d'un fonds sélectif pour les créateurs et d'un modèle de partage de publicités très limité, ce qui pourrait donner une longueur d'avance à ses concurrents.

    Dans sa déclaration, la porte-parole a ajouté qu'en vertu d'un accord de sécurité nationale examiné par le Comité sur l'investissement étranger aux États-Unis « tous les protocoles et processus de promotion des vidéos aux États-Unis seraient auditables par le CFIUS et des contrôleurs tiers ; seul le personnel vérifié TikTok US Data Security aurait la possibilité d'utiliser cette fonctionnalité sur des vidéos aux États-Unis ».

    Le contrat entre TikTok et CFIUS est toujours en cours de négociation et tourne autour de problèmes de sécurité nationale étant donné la propriété de TikTok par la société chinoise ByteDance, selon le Wall Street Journal.

    ByteDance a fait l'objet de critiques croissantes pour l'accès qu'il donne aux employés alors que l'entreprise fait face à des pressions de la part de responsables craignant que l'application puisse être utilisée comme un outil pour le gouvernement chinois.

    En décembre, la société aurait confirmé que des employés avaient accédé de manière inappropriée aux données des utilisateurs TikTok d'utilisateurs TikTok basés aux États-Unis, notamment les journalistes Emily Baker-White, anciennement chez Buzzfeed et maintenant chez Forbes, et Cristina Criddle du Financial Times.

    TikTok est actuellement interdit sur les appareils gouvernementaux dans au moins 27 États alors que les problèmes de sécurité augmentent avec l'application appartenant à des Chinois.

    Source : Forbes

    Et vous ?

    Êtes-vous surpris ? Quelle lecture en faites-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #209
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    565
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 565
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Tout simplement scandaleux, que ce soit les employés qui rendent les vidéos virales.

    On comprends mieux pourquoi la clique des youtubeurs sans talents ont pourtant des millions d'abonnés désormais, vu qu'ils piochent une bonne partie de leur fanboy sur ce genre de plateforme.

  10. #210
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    novembre 2022
    Messages
    142
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2022
    Messages : 142
    Points : 2 285
    Points
    2 285
    Par défaut Le sénateur américain Josh Hawley veut interdire TikTok sur tout le territoire des États-Unis
    Le sénateur américain Josh Hawley veut interdire TikTok sur tout le territoire des États-Unis, qualifiant le réseau social de "porte dérobée de la Chine dans la vie des Américains"

    Le sénateur américain Josh Hawley, républicain et faucon de la Chine, a déclaré mardi qu'il présenterait un projet de loi visant à interdire l'application de vidéos courtes TikTok aux États-Unis.

    TikTok, dont la société mère est la société chinoise ByteDance, fait déjà l'objet d'une interdiction qui empêcherait les employés fédéraux d'utiliser ou de télécharger TikTok sur les appareils appartenant au gouvernement.

    "TikTok est la porte dérobée de la Chine dans la vie des Américains. Il menace la vie privée de nos enfants ainsi que leur santé mentale", a-t-il déclaré sur Twitter. "Maintenant, je vais introduire une législation pour l'interdire dans tout le pays".

    TikTok a déclaré dans un communiqué que Hawley adoptait la mauvaise approche.

    "L'appel du sénateur Hawley pour une interdiction totale de TikTok adopte une approche fragmentaire de la sécurité nationale et une approche fragmentaire des grandes questions de l'industrie comme la sécurité des données, la vie privée et les préjudices en ligne", a déclaré la porte-parole Brooke Oberwetter. "Nous espérons qu'il concentrera son énergie sur les efforts visant à traiter ces questions de manière holistique, plutôt que de prétendre que l'interdiction d'un seul service résoudrait l'un des problèmes qui le préoccupent ou rendrait les Américains plus sûrs."

    Nom : senateur josh hawley.jpg
Affichages : 401
Taille : 50,1 Ko

    Source : Sénateur américain Josh Hawley

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des accusations portées contre TikTok par le sénateur Josh Hawley ?
    Selon vous, le blocage de TikTok peut-il répondre aux préoccupations des États-Unis en matière de sécurité nationale ?

    Voir aussi :

    Les États-Unis interdisent TikTok sur les appareils gouvernementaux en vertu de la loi sur les dépenses adoptée par le Congrès, TikTok est toujours menacé d'interdiction sur le marché américain
    TikTok s'active pour éviter son interdiction aux États-Unis en discutant de nouvelles mesures de transparence, mais les États-Unis font l'objet de critiques sur leur volonté de bannir l'application
    Les législateurs américains présentent un projet de loi bipartisane visant à interdire TikTok aux États-Unis, la pression monte contre TikTok considéré comme un outil de surveillance de Pékin
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #211
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 586
    Points : 1 980
    Points
    1 980
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anthony Voir le message
    Que pensez-vous des accusations portées contre TikTok par le sénateur Josh Hawley ?
    Je penses qu'elles sont partiellement vraies mais que la vie privée des enfants américains ne le tracasse pas tant que ça.
    La Chine est un concurrent sérieux des USA, TikTok est un réseau social chinois et il se démocratise aux USA. Les USA trouvent donc toutes les raisons d'essayer d'empêcher ça. Ils se mettent soudainement à dénoncer ce qu'ils font via Facebook et Twitter à la Chine via TikTok.
    Citation Envoyé par Anthony Voir le message
    Selon vous, le blocage de TikTok peut-il répondre aux préoccupations des États-Unis en matière de sécurité nationale ?
    Tout dépends ce qu'on met sous le terme sécurité nationale mais les concurrents de TikTok sont à peine moins dangereux que lui. Pourtant ils ne s'en tracassent plus, et n'ont jamais lutté pour le blocage de deux ci mais pour le fait qu'ils censurent (suivant leurs règles)

  12. #212
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 032
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 032
    Points : 17 457
    Points
    17 457
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Ils se mettent soudainement à dénoncer ce qu'ils font via Facebook et Twitter à la Chine via TikTok.
    Ouais, les entreprises US sont contraintes de travailler avec les services gouvernementaux US (NSA, CIA, etc).
    Donc elles se disent qu'en Chine ça fonctionne peut-être de la même façon.

    Quelque part c'est sympa de voir une application qui n'est pas étasunienne avoir du succès.
    Généralement quand une entreprise propose une idée intéressante elle se fait racheter par une grosse entreprise US.

    Cela dit je n'utiliserai jamais TikTok.
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #213
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    90
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 90
    Points : 304
    Points
    304
    Par défaut
    Ça serait bien que tout les pays d'Europe fassent de même mais sans se limiter à Tiktok, il faudrait aussi bannir Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram, Whatsapp vu que le gouvernement US oblige les entreprises US du numérique à coopérer avec leurs services (comme l'a dit Ryu2000).

    Mais bon, on peut rêver, déjà qu'aucun pays n'ose s'opposer à l'extraterritorialité du droit américain.

  14. #214
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 032
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 032
    Points : 17 457
    Points
    17 457
    Par défaut
    Citation Envoyé par Waikiki Voir le message
    il faudrait aussi bannir Facebook, Twitter
    Non mais de toute façon ça ne sert à rien, on utilise du software US, du hardware US, il y a des portes dérobées de tous les côtés.
    Si tu veux éviter la surveillance il faut être 100% déconnecté, il faut s'éloigner de la civilisation et vivre en ermite dans la forêt.
    Et de toute façon les informations récoltées servent surtout à te vendre des produits avec la pub ciblé.

    Il y a très peu (voir pas du tout ?) d'antennes 5G chinoises dans l'UE.
    C'est cool ça donne du boulot à Nokia et Ericsson, le problème c'est que les USA ont infiltrés ces entreprises.
    Après c'est mieux que rien, vaut mieux passer par Nokia et Ericsson que part Cisco ou je sais pas quoi.

    ===
    Ce serait cool qu'un réseau social créer dans une nation européenne devienne populaire, mais c'est le genre de truc qu'on ne peut pas commander, il faut que des développeurs qui bossent dans un garage, une cave ou je ne sais pas quoi, aient des excellentes idées qui apporterait quelque chose d'intéressant.
    Keith Flint 1969 - 2019

  15. #215
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 586
    Points : 1 980
    Points
    1 980
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Si tu veux éviter la surveillance il faut être 100% déconnecté, il faut s'éloigner de la civilisation et vivre en ermite dans la forêt.
    ou juste se déguiser en carton
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ce serait cool qu'un réseau social créer dans une nation européenne devienne populaire, mais c'est le genre de truc qu'on ne peut pas commander, il faut que des développeurs qui bossent dans un garage, une cave ou je ne sais pas quoi, aient des excellentes idées qui apporterait quelque chose d'intéressant.
    Il me semble que c'est sur ce forum que j'ai lu une personne qui expliquait à quel point réfléchir à l'échelle locale est contreproductif pour un réseau social qui se veut hégémonique.
    Or l'Europe est incapable de se voir intégrée dans le reste du monde et impose des normes tellement stricte que même le petit génie qui lance le facebook ou le google du futur finira dans l'oubli ou aux USA/en Chine/en Inde.
    La rigueur qu'exige l'Europe est sécurisante pour le client (par rapport aux autres) mais est un frein à l'invention et l'innovation ambitieuse. Malheureusement.

  16. #216
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 032
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 032
    Points : 17 457
    Points
    17 457
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    La rigueur qu'exige l'Europe est sécurisante pour le client (par rapport aux autres) mais est un frein à l'invention et l'innovation ambitieuse. Malheureusement.
    Il y a de l'innovation dans des nations membres de l'UE !
    Il me semble qu'Akinator c'est Français par exemple.
    Il y a un logiciel Français utilisé dans le monde entier : VLC

    Mais c'est vrai que souvent quand une équipe développe un logiciel intéressant, leur entreprise se fait racheter par une grosse société.

    Par exemple :
    - Silæ, rachetée par Silver Lake Partners
    - Drivy, rachetée par Getaround
    - eFront, rachetée par BlackRock
    - PeopleDoc, rachetée par Ultimate Software
    - Zenly, rachetée par Snapchat

    Blague d'Internet Explorer :
    De toute façon ça tourne les réseaux sociaux, aujourd'hui on va tous sur Myspace et Copains d'Avant, mais ça finira par bouger un de c4.
    Keith Flint 1969 - 2019

  17. #217
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 867
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 867
    Points : 139 287
    Points
    139 287
    Par défaut TikTok et sa société mère ByteDance ont dépensé plus de 5 millions de dollars en 2022 en lobbying fédéral
    TikTok et sa société mère ByteDance ont dépensé plus de 5 millions de dollars en 2022 en lobbying fédéral, Meta et Google ont dépensé respectivement 20 et 12 millions de dollars en 2021

    La situation de TikTok n'est peut-être pas la meilleure en ce moment, car de nouvelles allégations pèsent sur l'application et sa société mère chinoise ByteDance.

    Vendredi, une série d'entreprises et leurs sociétés de lobbying respectives ont publié des informations prouvant que la société de médias sociaux populaire et son propriétaire ByteDance ont dépensé plus de 5,4 millions de dollars en lobbying fédéral l'année dernière.

    Alors que les dépenses de ByteDance et TikTok sont restées stables entre 2021 et 2022, ces deux années ont été marquées par une croissance importante depuis 2020. Pendant cette période, les organisations ont dépensé un peu plus de 2,5 millions de dollars.

    Cette dépense totale fait pâle figure face aux dépenses de divers concurrents tels que Meta, propriétaire d'Instagram, et même Google, propriétaire de YouTube. Ils ont chacun dépensé environ 20 millions de dollars en 2021 et environ 12 millions de dollars en lobbying.

    Au cours des dix dernières années environ, et même après la campagne électorale de 2016 aux États-Unis, les géants de la technologie tels qu'Amazon, Google, Meta et même Facebook ont augmenté leurs budgets de lobbying. Et maintenant, voir TikTok tomber dans les mêmes pas est intéressant, car il entre sur la sellette.

    L'entreprise est sur la liste des cibles de la DC depuis un certain temps déjà. Les législateurs américains ne sont pas satisfaits de ses agissements et sont préoccupés par le suivi des données et le partage des informations avec les autorités chinoises.

    Le fait qu'il puisse y avoir une sorte de possibilité liée au Parti communiste chinois d'obtenir des données par l'intermédiaire des États-Unis est effarant et constitue une violation absolue de la vie privée des utilisateurs. Avec le temps, TikTok continue de mentionner qu'il ne serait pas enclin à transmettre les données des utilisateurs américains à d'autres, même s'il y avait des demandes en ce sens.

    Mais cette justification n'est pas considérée comme suffisante pour satisfaire de nombreux législateurs.

    Pour l'instant, la plateforme n'est pas à vendre en Chine, et les dirigeants de l'application sont actuellement basés à Los Angeles et même à Singapour. Cependant, des employés actuels et anciens ont parlé des membres du personnel du bureau de Pékin. Il s'agit souvent d'un travail interne, car le siège a le dernier mot sur le lancement d'un produit particulier sur la plateforme.


    À la fin de l'année 2020, l'administration Trump a tenté de bloquer l'application dans les magasins d'applications américains. Puis, à la Maison-Blanche, il a été convenu d'un compromis au cours duquel ByteDance pourrait vendre les activités américaines de la société à une autre entreprise basée aux États-Unis.

    Ce plan a continué à échouer après que le président américain Joe Biden a accédé à un poste au sein du gouvernement et a fini par signer d'autres décrets qui ont mis fin aux efforts de l'administration précédente. Il a expliqué que le gouvernement du pays devait examiner de plus près les menaces au niveau national que des applications telles que TikTok représentaient grâce à une analyse rigoureuse.

    L'administration a même envisagé des changements de règles majeurs qui permettraient au gouvernement de mieux comprendre les applications liées à des espions étrangers basés en Chine. L'application a suscité de nombreuses inquiétudes en dehors de la Maison-Blanche.

    TikTok a essayé à maintes reprises de prouver qu'elle est innocente et qu'elle est prête à faire des changements pour ne pas perdre son marché américain. La nouvelle intervient alors que les législateurs de plusieurs États se sont vus interdire le téléchargement de la plateforme. Et ceux qui l'avaient déjà installée ont été invités à la supprimer.

    Source : Lobbying disclosure

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ce rapport ? le trouvez-vous pertinent ?

    Voir aussi :

    Alors que TikTok promet des serveurs américains, le commissaire de la FCC reste critique à l'égard de la confidentialité des données, et affirme que TikTok est un outil de surveillance de la Chine

    TikTok partage vos données plus que toute autre application de médias sociaux et on ne sait pas où elles vont, selon une recherche sur 200 applications iOS

    ByteDance prévoyait d'utiliser TikTok pour surveiller l'emplacement physique de certains individus, en accédant à des données de géolocalisation à leur insu ou sans leur consentement

    TikTok confirme que ses employés américains peuvent décider de ce qui devient viral, afin de « présenter des célébrités et des créateurs émergents à la communauté TikTok »
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. IDC affirme que Windows 7 sera le dernier Windows
    Par Katleen Erna dans le forum Windows
    Réponses: 52
    Dernier message: 25/07/2022, 20h46
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 08/11/2020, 19h43
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 29/01/2019, 14h34
  4. [HF17] Requête croisée que windev ne peut pas faire ou quoi?
    Par Rafikaccess dans le forum HyperFileSQL
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/03/2015, 10h51
  5. Réponses: 32
    Dernier message: 26/10/2010, 15h49

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo