Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Membre émérite
    ...à ceci près que Mattermost est sous licence Apache 2.0 et MIT (client/server), zulip sous Apache 2.0, tandis que Discord est une solution propriétaire.
    S'appuyer sur des solutions libres en entreprise n'est pas un choix anodin sur le long terme.

    Il y a beau avoir des alternatives /concurrents, les fonctionnalités de chacun sont très différentes. Certains permettent une forte administration des cannaux de communication, d'autres non mais permettent le partage d'écran, certains permettent de mettre ce partage en pause pour taper ses mots de passe ou lire un mail confidentiel, etc. ...des différentiations assez marqués.
    En général, les géant se ressemblent beaucoup, alors que les plus petits acteurs peinent à intégrer toutes les fonctionnalités à la fois utiles et qui les démarqueraient ...la faute à leur porte-feuille de "non-géant" je suppose.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  2. #22
    Membre extrêmement actif
    Si c'est pas Team qui va détruire slack ça sera discord ou autres, Slack c'est juste has been. Le fait que slack porte plainte contre un de ses concurrents c'est juste minable et pitoyable à la fois.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  3. #23
    Rédacteur

    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Si c'est pas Team qui va détruire slack ça sera discord ou autres, Slack c'est juste has been.
    Je sais pas si t'as vu du discord autre part que chez les gamers mais pour mon cas non.

    Mes 3 derniers clients en cours (et ce sont pas des petits) utilisent Slack :

    • L'un d'entre eux est un grand compte publique donc office365 avec déploiement de Teams qui va probablement prendre la place des Slacks utilisés au sein des projets comme déjà mentionné dans mes précédents messages ;
    • Les deux autres sont sur Google gsuit et donc on utilise surtout Google meet (parfois Zoom mais de moins en moins au profil de Google meet) aussi bien avec ces clients qu'en interne et Slack pour le chat mais surtout pour la supervision, suivi de production, monitoring, alerting temps-réel (en ce greffant sur des ELK via ElastAlert et avec des bots déployés sur nos clouds qui utilisent les webhooks/api rest de Slack) mais aussi l'activation de comptes sur la suite atlassian (quand même assez présente dans les orga qui font de l'IT pour ne pas dire largement majoritaire) et le partage de tickets jira/docs/repos bitbucket, le partage de documents sur google drive avec pilotage via Slack des autorisations, etc.
    • Ma propre entreprise gère tout de la même façon (gsuit, slack, etc) pour les projets internes


    Zulip et mattermost ont déjà évoqué en benchmark en remplacement de Slack (pour les raisons suivantes : opensource et on premise donc plus de confiance car déployé sur nos infras et pas à l'extérieur, pas de quota et API aussi exploitable que Slack pour faire des bots dessus).

    Mais discord jamais, même s'il a potentiellement les capacités d'adresser des besoins communément rendus par Slack & cie, il ne s'adresse pas du tout à ce marché je pense. Je veux bien aussi entendre que Slack est "juste has been" vis à vis de discord (que dire de Teams dans ce cas ^^ ) mais faudrait un peu plus argumenter. Et si c'est pour des fonctionnalités qui s'adressent surtout aux gamers d'un point de vue UX/UI, c'est un peu hors sujet . Par exemple j'ai pas tenu compte de l'intégration native de Giphy dans Slack par rapport à Teams comme avantage notable car c’est clairement pas un besoin pour lequel on cherche une solution dans un grand groupe. Pour l'instant je pense que c'est loin d'être discord qui tuera Slack, Teams j'y crois un peu plus mais pas en raison de sa capacité de fournir des features qui adressent mieux les besoins du marché des entreprises que Slack, mais plus en raison du positionnement déjà fort de office365 qui simplifie la facture et le déploiement inter-entités dans les grosses structures (+ potentiellement la force de vente qui est meilleure chez Microsoft que les autres).

  4. #24
    Expert confirmé
    Utilisateur Office 365 au boulot, j'ai choisi avec mon équipe d'installer Teams, on ne me l'a pas imposé.
    Je suis contraint d'utiliser Slack car des collaborateurs outre atlantique l'utilisent.
    On m'impose également l'utilisation de Zoom qui doit officiellement remplacer Bluejeans dans l'entreprise.

    A choisir parmis tous ces outils et d'autres dont les fonctionnalités se recoupent, je considère Teams de loin plus complet et plus stable.
    Les concurrents n'ont qu'à améliorer leur produit au lieu de sans cesse pleurer sur une soit disant position dominante et l'installation forcée.
    Tutoriels OpenGL
    Je ne répondrai à aucune question en MP
    - Si c'est simple tu dis que c'est compliqué et tu le fait
    - Si c'est compliqué tu dis que c'est simple et tu le sous-traite ou le fait faire par un stagiaire.

  5. #25
    Rédacteur

    Perso je fait le constat inverse, et je suis loin d'être le seul. Ca s'est un peu calmé depuis mais jamais eu ces soucis avec Google meet, zoom et slack que j'utilise tout autant quotidiennement avec divers clients.

    Régulièrement, pour ne pas dire tout les jours, sur Teams les communications sont hachées. L'appli bouffe aussi beaucoup plus de mémoire que les autres et freeze souvent (pourtant je suis sur un macbook pro 16go de ram + 4 coeurs, ça suffit pour faire tourner un kubernetes, c'est quand même dingue que cette appli soit si lourde).

    Slack la qualité du son est un peu bof également, clairement leur force c'est pas la conf call avec partage d'écran mais pour moi c'est pas fait pour : c'est réellement un outils de communication DevOps au sens ou tes alertes remontent pour que toutes les parties prenantes soient impliquées et puissent prêter main forte en cas d'incidents de prod, que les devs soient notifié sur le delivery de leur features sur les environnements, des chatbots pour aider les utilisateurs finaux/PO/testeurs, être notifiés des changements d'états de tes tickets (jira ou gitlab, github ou autres), ce genre d'outillages qui sont très laborieux à mettre en place avec Teams. Ainsi qu'une meilleur intégration aux autres suites logicielles couramment en place sur les projets (jira/confluance & cie), google doc/google drive, pour granter les accès aux personnes qui demandent directement via notification Slack. Les confs call + partage d'écrans sont adressés beaucoup mieux par Meet et Zoom de mon point de vue et je suis toujours pro TeamViewer quand il faut prendre la main sur la machine de l'interlocuteur.

    Quant à Teams, il aura la meilleur intégration avec les propres outils Microsoft mais ça va pas beaucoup plus loin. Donc clairement pour ceux qui veulent partager des ppt et xls sur sharepoint ils sont contents mais c'est qu'une catégorie d'utilisateurs potentiels et on adresse pas correctement les besoins des autres, pour des projets qui suivent la méthodologie du DevOps c'est un vrai calvaire.

    Bref, j'ai aucunement le même ressenti et me souviens pas avoir vu passer ce type de news sur les autres (bon zoom eux ce fut les failles de sécu qui m'ont conduit à l'abandonner pendant une période, puis à la reprendre car pas le choix avec certains mais préfère largement meet dans ce genre la).

    Donc c'est bien gentil de critiquer la qualité de Slack, pour l'instant je ne vois toujours pas en quoi Teams est de meilleur qualité et je suis très loin d'être le seul. Pour moi il adresse mieux certains besoins pour certaines catégories de personnes, mais ce qui est problématique c'est qu'on tente d'imposer en remplacement d'un outil qui faisait un super job alors que lui le fera beaucoup moins bien. Et encore une fois, dans ce contexte c'est réellement parce que o365 est déjà implanté au niveau du groupe, donc clairement pas pour une histoire de "Teams est meilleur, les autres ont qu'à faire mieux". Avec cette idéologie on peut aller loin : on quitte notre cloud pour aller vers Azure, on re-développe tout en .NET, on utilise plus gitlab, etc.

###raw>template_hook.ano_emploi###