Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Emploi Discussion :

Reconversion professionnelle à 42 ans


Sujet :

Emploi

  1. #1
    Nouveau Candidat au Club
    Reconversion professionnelle à 42 ans
    Bonjour à tous,

    Pardonnez moi si ce sujet est un peu récurrent, mais j'ai besoin de vos avis.

    Pour me présenter en quelques mots, après avoir monté et vendu ma boite dans le domaine du loisir après 12 ans d'exploitation, je me retrouve à 42 ans dans une phase de reconversion professionnelle. J'ai un bac +5 très généraliste qui ne me sera d'aucune utilité si je me lance dans la voie du développement.

    Je me sens capable d'apprendre un nouveau métier et de me former pour cela. Dans mon ancien métier, je faisais 60 à 70 heures de travail par semaine, et je n'ai clairement plus envie de me sentir "prisonnier" à ce point. Peut-être est-ce une erreur d'appréciation, mais je me dis que si je deviens développeur, j'aurai (peut-être) la possibilité d'avoir plus de flexibilité dans mes horaires de travail. Par exemple, bosser fort sur 4 jours et avoir un week-end de 3 jours. Comprenez-moi bien: ce n'est pas la quantité de travail qui me fait peur, mais les attentes lorsqu'on sort d'une expérience comme la mienne, avec également 3 enfants en bas âge que j'ai envie de voir grandir, sont sans doute différentes de celles d'un jeune qui arrive sur le marché du travail. Donc premier point, est-ce utopique, dans le métier de développeur, de pouvoir espérer une certaine flexibilité dans les horaires et le rythme de travail ? Sachant que je préfère avoir un salaire moindre mais plus de vie de famille, par exemple.

    Deuxième point: vu le contexte économique pas top, j'aurais plutôt tendance à vouloir "apprendre" un métier spécifique, d'autant que j'ai une formation de base très généraliste et que mon expérience dans ma boite a fait de moi quelqu'un qui a des notions de pas mal de choses mais qui n'est spécialiste en rien. Mais je vois bien que le métier de développeur est assez vaste et que les formations qui existent sont très variées. Donc ma question: pour un débutant en reconversion, quel(s) domaine(s), quel(s) langage(s) sont à privilégier si on veut avoir de bonnes chances de trouver du taf ? Sachant que je vis dans une agglo moyenne de 90 000 habitants mais que bosser depuis chez moi est une option envisageable. Spontanément, apprendre à développer des applications est quelque chose qui aurait pu me tenter, mais je n'ai pas l'impression que ça soit le plus porteur sur du long terme...

    Enfin, je regardais quelles formations étaient susceptibles d'être financées par pôle emploi, et j'en ai trouvé quelques unes dispensées par openclassrooms: des avis sur ces formations a priori d'un an au minimum ? Des gens qui en sortent ?

    Merci à tous pour vos avis éclairés.

  2. #2
    Expert éminent sénior
    Salut,

    Citation Envoyé par Inlandsis Voir le message
    Donc premier point, est-ce utopique, dans le métier de développeur, de pouvoir espérer une certaine flexibilité dans les horaires et le rythme de travail ? Sachant que je préfère avoir un salaire moindre mais plus de vie de famille, par exemple.
    Dans beaucoup (toutes?) les boites, tu peux demander un 80%. Cela te fait travailler 4 jours par semaine. Et tu as évidement seulement 80% d'un salaire à temps plein. Cela se fait très couramment chez les femmes (qui sont souvent celles qui gèrent les enfants et/ou sacrifient leur carrière). Chez les hommes c'est plus rare. Donc il faut sans doute que tu prépares une bonne argumentation, pour éviter de donner le sentiment au recruteur que tu veux te le couler douce. Sinon, tu peux aussi te faire embaucher à temps plein et demander ensuite ton passage à temps partiel. Ce qui est peut être plus facile?

    Des infos sur le temps partiel ici : travail-emploi.gouv.fr

    Citation Envoyé par Inlandsis Voir le message
    Deuxième point: vu le contexte économique pas top, j'aurais plutôt tendance à vouloir "apprendre" un métier spécifique, d'autant que j'ai une formation de base très généraliste et que mon expérience dans ma boite a fait de moi quelqu'un qui a des notions de pas mal de choses mais qui n'est spécialiste en rien. Mais je vois bien que le métier de développeur est assez vaste et que les formations qui existent sont très variées. Donc ma question: pour un débutant en reconversion, quel(s) domaine(s), quel(s) langage(s) sont à privilégier si on veut avoir de bonnes chances de trouver du taf ? Sachant que je vis dans une agglo moyenne de 90 000 habitants mais que bosser depuis chez moi est une option envisageable. Spontanément, apprendre à développer des applications est quelque chose qui aurait pu me tenter, mais je n'ai pas l'impression que ça soit le plus porteur sur du long terme...
    Est-ce que tu as déjà une expérience du développement? Est-ce que tu as déjà développé sur ton temps libre, que as des bases, même lointaines? En somme, qu'est-ce qui te fait penser que tu aimeras cela?

    Avant de chercher le job en particulier, il faut te demander si tu vas aimer ça. Même un job alimentaire, il ne faut pas que tu y ailles à reculons sinon tu ne voudras pas y rester.

    Dans l'IT, il y a des tas de métiers. Il y a les développeurs pour le côté "technique", c'est sans doute les plus connus, mais il y aussi tout le pendant "fonctionnel" sur le recueil des besoins finaux, de la rédaction des spécifications fonctionnelles, du test, etc, etc... C'est sans doute aussi une option à considérer pour ceux qui n'ont pas un bagage technique. Et tu pourrais sans doute faire valoir ton expérience pro dans ce domaine. Après, il faut souvent un vernis métier pour pouvoir postuler à ces postes : par exemple bien connaitre le domaine des assurances pour postuler dans une assurance par exemple.


    Citation Envoyé par Inlandsis Voir le message
    Enfin, je regardais quelles formations étaient susceptibles d'être financées par pôle emploi, et j'en ai trouvé quelques unes dispensées par openclassrooms: des avis sur ces formations a priori d'un an au minimum ? Des gens qui en sortent ?
    En supposant donc que tu aimes et sois convaincu de vouloir faire de la technique, tu vas te retrouver confronter à pas mal d'écueil à mon sens :

    1/ Tu vas te retrouver en concurrence avec les jeunes diplomés qui auront eu une formation initiale plus longue et qui auront sans doute emmagasiné plus d'expérience dans le dev que toi.

    2/ Dans les grosses entreprises et les SS2I qui gravitent autour, il faut quasi toujours un bac+5. Je sais pas si un bac+5 dans un autre domaine peut faire l'affaire? Donc les profils atypiques (comprendre qui ne sont pas bac+5 dans le domaine de l'informatique) c'est plus galère, et il me semble que c'est un peu moins compliqué dans les PME (qui sont ravies de les payer moins cher). Mais ça implique aussi souvent d'avoir bien moins de support et d'aide pour commencer et de devoir endosser toutes les casquettes et de ne pas compter ses heures.


    Sur les formations en elle même, il faut te poser la question de manière réaliste : qu'est-ce que j'aurais comme qualification à la fin de cette formation?

    Idéalement un diplôme (un BTS un DUT, une licence, un master, un diplôme d'ingé?), et pas simplement un titre RNCP (tous les "mastères" et autres "bachelors" ou "engeenering degree" qui sont des vrais diplômes dans d'autres pays mais qui n'ont pas forcément de valeur si données par des établissements en France). Pourquoi? Parce que le diplôme sanctionne des compétences et un niveau minimum globalement admis par les entreprises et les recruteurs. Cela ne veut pas dire que tu ne peux pas avoir une andouille qui arrive à avoir son bac+5 et on en connait sans doute tous au moins un ou une. Mais cela donne une certaine assurance à l'entreprise. Le RNCP, lui, c'est plus volatile. C'est moins cadré. J'exagère un peu en disant que mon boucher pourrait très bien décider de délivrer des RNCP en informatique, mais on est franchement pas loin.
    Donc, est-ce que tu penses qu'il est possible d'apprendre en N mois de formations ce que des étudiants dans la fleur de l'age mettent 2,3 ou 5 ans à apprendre?

    Enfin, il faut surtout que tu aies une mise en pratique des tes compétences, via un stage en entreprise, je dirais de minimum 3 mois. En deçà de 3 mois de stage, tu ne rentreras pas dans le dur et n'auras pas acquis de réelle expérience.

    Le top, je pense même que c'est l'alternance. Genre sur 2 ans. Mais malheureusement pour toi, autant c'est un statut très avantageux pour les entreprises si les alternants ont moins de 26 ans, autant ça l'est beaucoup moins après.


    Mon but n'est pas de te décourager, même si j'ai conscience de ne pas être forcément super optimiste, mais juste que tu te poses les bonnes questions et que évalues au mieux tes envies et la réalité des choses. Sans doute une réaction aux flyers trop optimistes des différents organismes de formations qui te promettent monts et merveilles en 3 mois et demi!

  3. #3
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
    (.../...)Dans l'IT, il y a des tas de métiers. Il y a les développeurs pour le côté "technique", c'est sans doute les plus connus, mais il y aussi tout le pendant "fonctionnel" sur le recueil des besoins finaux, de la rédaction des spécifications fonctionnelles, du test, etc, etc... C'est sans doute aussi une option à considérer pour ceux qui n'ont pas un bagage technique. Et tu pourrais sans doute faire valoir ton expérience pro dans ce domaine. Après, il faut souvent un vernis métier pour pouvoir postuler à ces postes : par exemple bien connaitre le domaine des assurances pour postuler dans une assurance par exemple. (.../...)
    J'insiste là-dessus. On a beaucoup plus de mal à trouver des fonctionnels que des techniques - en tous cas dans notre domaine, la compta hospitalière. Pour trouver des développeurs meilleurs que la moyenne, il suffit de sortir le carnet de chèques (et encore, pas tant que ça, juste un peu plus que les SSII). Des gens qui connaissent les spécificité de la facturation en hôpital semi-public ET qui veulent bosser dans l'édition de logiciel ET qui ont la tournure d'esprit pour faire des paramétrages/specs qui vont bien, on en trouve pas - et la concurrence non plus, d'ailleurs. Il y a certainement pas mal de domaines ou c'est vrai, comme le sous-entend Carhiboux. En outre, les préjugés tenaces font qu'on acceptera un senior là-dedans bien plus facilement que dans la technique. D’où l'extrême pertinence du conseil que Carhiboux donne. Il y a peut-être moyen de rentrer dans la technique, mais c'est l’Himalaya à traverser en sandales pour y arriver. Les métiers connexes, pour ce genre de profil, offrenct bien plus de possibilités...si on sait valoriser son expérience précédente.

    Il doit bien y avoir des éditeurs de logiciels dans ton activité précédente, non?
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  4. #4
    Nouveau Candidat au Club
    Il a été très difficile de gérer des affaires en cette ère d'épidémies; Je ne sais pas si j'ai décidé de démarrer une entreprise en ligne bien ou mal pendant cette période corona. Mais chaque être humain fait quelque chose pour sa subsistance, peu importe l'heure, mais c'est aussi une réalité de la vie que nous combattons tous fermement. Eh bien, maintenant je souhaite prendre quelques conseils en matière d'espace de bureau pour créer ma nouvelle entreprise sur https://www.officeriders.com/fr, car chaque entrepreneur à succès a ses lieux de travail idéaux pour les réunions d'équipe, les événements d'entreprise, l'espace de formation, etc.

###raw>template_hook.ano_emploi###