État de l'industrie du jeu : le covid-19 a affecté de manière significative les projets d'une majorité de développeurs,
Un tiers ayant vu son activité baisser, selon une enquête de la GDC

À l'approche de GDC Summer 2020, la conférence des développeurs de jeux (GDC) a interrogé les développeurs de jeux pour avoir une idée de l'impact de la pandémie du covid-19 sur l'industrie. Selon un rapport publié jeudi, la GDC a fait savoir que 70 % des développeurs sont passés au travail à domicile pour s’adapter aux mesures de restriction des gouvernements. Malgré les défis posés par la pandémie, moins de 10 % des développeurs interrogés ont déclaré avoir été licenciés ou mis à pied. Alors qu'un tiers a vu son activité décliner, un autre tiers a vu son activité augmenter, et environ un tiers des développeurs ont déclaré que leurs jeux ont été retardés.

L'industrie est peut-être un peu mise en veilleuse du fait que près d'un tiers des personnes interrogées travaillaient déjà à domicile avant la pandémie. La plupart des autres (environ 70 %) sont rapidement passés au travail à distance. Cependant, le travail à domicile, en particulier pendant une pandémie mondiale, présente des défis uniques. Près de la moitié des personnes interrogées ont déclaré que leur productivité avait chuté. Près d'un tiers ont senti leur créativité diminuer, et 41 % ont déclaré qu'ils travaillaient plus longtemps.


Environ un tiers des développeurs de jeux ont vu leur activité baisser en raison du covid-19, mais presque autant l’ont vue se développer

Le rapport "State of the Game Industry 2020 : Work from Home Edition" offre un aperçu de l'état du secteur des jeux et l’endroit où travaillent les développeurs en prélude à la GDC Summer 2020 qui va se tenir exclusivement en ligne au mois d’août. Sur près de 2 500 développeurs de jeux (la plupart travaillent dans de très petites ou de très grandes organisations) interrogés, 8 % ont déclaré avoir perdu leur emploi à cause de la pandémie, tandis que 92 % sont toujours en activité.

Si 31 % des développeurs interrogés ont déclaré une augmentation de leur activité – 24 % ayant déclaré qu'elle avait quelque peu augmenté et 7 % ayant vu une forte augmentation pendant la pandémie –, presqu’une même proportion des répondants a déclaré une baisse d’activité, dont 24 % dont l’activité a quelque peu diminué et 8 % pour une forte baisse. Toutefois, la plus grande part, 37 %, a déclaré que son activité était restée à peu près la même jusqu'à présent.


« Compte tenu de ces résultats, nous émettons l'hypothèse que la pandémie covid-19 en cours a affecté l'activité de la majorité des développeurs de jeux, certains voyant la situation s'améliorer alors même que d'autres subissent un ralentissement important de leur activité », a écrit la GDC.

Ce changement lié à la crise sanitaire a affecté les revenus des développeurs de jeux. Bien qu’une majorité de 62 % a répondu que leurs revenus étaient restés à peu près les mêmes jusqu'à présent, un peu plus d’un quart des fabricants de jeux a déclaré qu’ils ont diminué – 18 % ayant déclaré une baisse plus faible et 8 % ont vu une forte diminution de leurs revenus.

« Les clients ne sont pas prêts à dépenser de l'argent. Les projets se sont évaporés », a expliqué une personne interrogée, selon la GDC. « Je ne peux plus payer de loyer et je pourrais très bien devoir retourner chez mes parents pour survivre », a écrit un autre. « Je n'ai même pas les moyens de faire des courses, mais j'ai été aidé par des amis juste pour satisfaire mes besoins de base ».

De nombreux développeurs ont vu leurs jeux retardés en raison de la pandémie. C’est le cas d’une proportion d’environ un tiers (33 %) des participants à l’enquête, bien qu’une part importante de 46 % n’ait subi aucun retard.


« Nous espérions présenter nos nouveaux projets, mais certains événements majeurs ont été annulés, le travail à domicile nous a ralentis, et certains projets de travail à domicile ont été retardés ou annulés », a écrit un répondant. « La plupart de nos retards sont dus au fait que d'autres entreprises ne sont pas prêtes pour un modèle de travail à domicile », a écrit un autre.

Du côté de ceux qui ont réussi la transition vers le travail à domicile : « L'entreprise a été très efficace en faisant travailler tout le monde à distance », a écrit un répondant. « Je travaille au sein d'une équipe centrale qui soutient le développement externe. Aucun de nos jeux n’a été retardé à cause du covid », a écrit un participant.

Les défis majeurs du travail à domicile imposé par la pandémie mondiale

Bien qu’une proportion importante des développeurs de jeux aient réussi une transition imposée vers le travail à domicile, les participants à l’enquête ont déclaré être confrontés à des défis majeurs. Une mauvaise communication des équipes, l'isolement et le manque d'accès aux outils essentiels à cause de l’éloignement des bureaux sont quelques-uns des défis courants auxquels les développeurs sont confrontés en ce moment, selon le rapport.

« Le défi le plus important était le sujet de la communication », a écrit une personne interrogée. Un géomètre a expliqué : « Il nous a fallu un certain temps pour nous habituer à être disponibles en ligne, à utiliser Discorde comme principal moyen de communication, à réduire les distractions à la maison, à savoir quand fermer, etc., mais je crois que nous avons réussi à maintenir notre efficacité ».

Un autre répondant a évoqué une atmosphère générale d'anxiété : « Le plus grand défi de l'équipe a été la gestion du stress ambiant. Tout le monde a été touché par la pandémie d'une manière ou d'une autre, même si ce n'est pas directement, et il est impossible d'ignorer complètement l'atmosphère générale d'anxiété. Nous avons essayé d'y remédier en encourageant les gens à demander des congés s'ils en ont besoin, à faire des pauses et à organiser des activités sociales par vidéoconférence pour éviter que les gens ne se sentent trop isolés ».

Le covid-19 a également impacté la productivité de certains développeurs de jeux en travail à distance. Alors que 32 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles avaient le sentiment que leur productivité avait diminué chez elles, les développeurs ont également déclaré que leur créativité avait quelque peu diminué (28 %) ou fortement diminué (7 %). Toutefois, le problème n’est pas nécessairement lié au fait qu'ils travaillent maintenant chez eux. Comme l'a dit un répondant, « la situation générale (problèmes financiers au niveau de l'entreprise, réunions et frais généraux supplémentaires, l'anxiété d'aller à l'épicerie) est probablement plus à blâmer que le fait de rester chez moi ».

Un autre défi pour les travailleurs de l'industrie du jeu, connu pendant la crise, a été la difficulté pour les développeurs de trouver un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée dans ces nouvelles conditions. Selon le rapport de GDC, de nombreux développeurs déclarent travailler plus longtemps qu'avant la pandémie. « Il est plus difficile d'établir des limites lorsqu'on travaille à domicile », a écrit l'un d'entre eux. « Vous vous sentez chez vous, alors vous pouvez faire 2, 3, 4 heures supplémentaires ou plus ».


Malgré les défis posés par l'isolement, le manque de communication, la détérioration de l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée et la garde des enfants, plus de la moitié des répondants (64 %) déclarent que leur entreprise a adopté de nouvelles pratiques et de nouveaux processus qui se poursuivront une fois le confinement terminé, ce qui signifie une plus grande liberté de travailler à domicile.

« Nous avons dû apporter quelques changements à nos tâches quotidiennes pour compenser le fait de ne pas être au bureau et de travailler physiquement ensemble, mais il s'est avéré que cela nous a permis d'accroître notre efficacité et notre productivité », a écrit un développeur. « Dernièrement, nous avons même parlé d'adopter la configuration du bureau à domicile même après la pandémie ». Selon le rapport, seul un développeur sur dix a déclaré se sentir en sécurité en retournant au bureau.


Le travail à distance des équipes de développement informatique est de plus en plus une nouvelle réalité. Selon un sondage réalisé par Developpez.com en 2017, environ 19 % des répondants ont déclaré que le travail à distance « c’est le futur ». Près de 28 % des développeurs informatiques aimeraient bien travailler à domicile, mais leur entreprise ne leur donnait pas cette possibilité. Mais les choses ont beaucoup plus évolué aujourd’hui avec la pandémie du coronavirus. Selon un nouveau sondage de OnePoll en collaboration avec GoTo by LogMeIn, 48 % des travailleurs accepteraient une baisse de salaire pour demeurer en télétravail après le passage de la pandémie. Et vous, pour quel mode de travail opterez-vous après le confinement ?

Source : GDC

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?
39 % des développeurs de jeux déclarent travailler plus longtemps en travail à domicile. Qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce qui explique cela, selon vous ?
Êtes-vous un développeur informatique en télétravail ? Allez-vous retourner au bureau une fois la pandémie terminée ou continuer en télétravail ? Expliquez votre choix ?

Voir aussi :

Sondage : quels conseils aux développeurs qui travaillent à domicile, pour rester productifs et un bon équilibre entre travail et vie personnelle ?
Le travail à distance des équipes de développement informatique est de plus en plus en vogue, mais sont-elles plus productives ?
Le travail à domicile présente tant d'avantages que 48 % des travailleurs accepteraient une baisse de salaire pour continuer en télétravail, selon une étude
Fujitsu annonce la mise sur pied d'un plan permanent de travail à domicile, ce qui réduira de moitié ses bureaux dans tout le Japon