Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueuse Actualités

    Les femmes dans le secteur du jeu vidéo dénoncent le sexisme et le harcèlement dont elles sont victimes
    Les femmes dans le secteur du jeu vidéo dénoncent le sexisme et le harcèlement dont elles sont victimes,
    plusieurs d’entre elles partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux

    Depuis vendredi dernier, plus de 70 personnes de l'industrie du jeu vidéo, pour la plupart des femmes, ont fait part d'accusations de discrimination, de harcèlement et d'agression sexuelle. Elles ont partagé leurs histoires dans des déclarations publiées sur Twitter, YouTube, Twitch et la plateforme TwitLonger. Le déferlement d'histoires de joueurs et de streamers a conduit à la démission du PDG d'une importante société de gestion des talents pour les streamers et à un moment de réflexion pour une industrie qui a souvent été confrontée au sexisme, à l'intimidation et aux allégations d'abus.

    Cette vague d’accusations rappelle l’affaire du Gamergate aux États-Unis en 2014, lorsque plusieurs femmes ont été menacées de mort et d'agressions sexuelles pour avoir critiqué la culture sexiste et dominée par les hommes de l'industrie. Mais l’industrie semble réagir très différemment cette fois-ci, avec des manifestations de soutien, des excuses et des promesses de mieux réguler les plateformes.


    Les joueurs ont commencé à partager leurs histoires après qu'un utilisateur de Twitter qui poste sous le nom de Hollowtide ait tweeté vendredi soir au sujet d'un joueur du jeu en ligne Destiny, qualifiant la personne de "seigneur de la racaille". Trois femmes, JewelsVerne, SheSnaps et SchviftyFive, ont vu le message et ont décidé de parler de leurs expériences avec le joueur en question (connu en ligne sous les noms de Lono et SayNoToRage). Les femmes ont twitté leurs allégations, notamment des attouchements non consensuels, des propositions sexuelles et du harcèlement.

    Lono a répondu à leurs accusations dans une vidéo YouTube publiée samedi. « Il n'y a aucune excuse pour mon comportement. Il n'y a pas moyen de passer outre. Les choses que j'ai faites étaient inacceptables. Être inapproprié avec ces gens les a privés de leur sentiment de sécurité et cela a brisé la confiance, et j'en suis profondément désolé » déclare-t-il dans la vidéo.


    Après ces accusations, d'autres streameuses ont commencé à s'ouvrir sur leurs expériences avec des hommes très en vue dans l'industrie, y compris des collègues streamers, YouTubers, des développeurs de jeux et des gestionnaires de talents.

    Jessica Richey, 28 ans, créatrice de contenu et de streaming à New York, a commencé à compiler les allégations dans un fil de discussion sur Twitter. Elle a déclaré dimanche qu'elle avait reçu plus de 50 messages directs de personnes demandant que leur histoire soit ajoutée à son fil de discussion. Lundi matin, elle a compilé toutes les allégations dans une publication de la plateforme Medium, qui a été largement diffusée.

    « Je ne porte pas de jugement et je ne demande à personne de faire une chasse aux sorcières à ceux qui sont nommés. J'essaie de donner une voix aux survivants de ces problèmes afin qu'ils ne se sentent pas seuls ou qu'ils ne se sentent pas étouffés par leur expérience dans ce secteur », a-t-elle déclaré.

    Molly Fender Ayala, qui dirige une communauté du jeu Overwatch, a posté un message sur Twitter dimanche matin, dans lequel elle accuse Omeed Dariani, le PDG de Online Performers Group, une agence de gestion des talents qui travaille avec de nombreux streamers, d'avoir agi de manière inappropriée à son égard et de lui avoir proposé un plan à trois en 2014. « J'estime qu'il est de ma responsabilité de m'exprimer, afin que les autres femmes du monde du streaming et des jeux vidéo sachent que ce n'est pas seulement comme ça que fonctionne l'industrie », a-t-elle écrit.


    Dariani a répondu aux allégations de Ayala dans un fil de discussion sur Twitter dimanche : « Je ne me souviens pas spécifiquement de la conversation mentionnée, mais je ne vais pas m'asseoir ici et discuter pour savoir si c'est arrivé ou non. Parce que j'ai promis que je croirais les femmes. Même, et probablement plus particulièrement quand je suis la personne mise en cause. Et je la crois. Donc, en ce qui me concerne, c'est arrivé ». Cette nuit-là, il a démissionné de son poste de PDG.

    Certaines de ces accusations ont été rapidement prises en compte. Au moins une société, Astro Gaming, a déclaré qu'elle cesserait de sponsoriser Lono et deux autres streamers qui avaient fait l'objet d'accusations. Des clients et des streamers de haut niveau ont rapidement coupé les liens avec Online Performers Group. Facebook Gaming a temporairement suspendu un streamer après des allégations publiques de violences domestiques. Brooke Thorne, 32 ans, une streameuse en Grande-Bretagne qui est encadrée par Online Performers Group, a annoncé qu'elle se retirerait à la fin de son contrat. Elle a déclaré qu'à la lumière des allégations de Ayala et de la manière dont Dariani a répondu, elle ne veut plus être associée à la société. Elle a fait remarquer que le sexisme et la mauvaise conduite dans l'industrie vont plus loin qu'une seule personne ou une seule entreprise.

    Kenzie Gordon, une candidate au doctorat à l'Université de l'Alberta qui étudie les jeux en relation avec la prévention de la violence sexuelle et domestique, a déclaré : « si les studios en arrivent au point où des personnes sont effectivement licenciées pour ces accusations et se retirent et qu'un changement structurel réel se produit, ce serait la preuve d'un moment décisif ».

    Twitch a publié dimanche une déclaration sur Twitter disant que la société prend « les accusations de harcèlement sexuel et de mauvaise conduite extrêmement au sérieux » et qu'elle « examine les comptes concernant les streamers affiliés à Twitch et travaillera avec les forces de l'ordre le cas échéant ».

    Les spécialistes du jeu ont déclaré que la communauté pourrait être plus réceptive aux allégations de comportements sexuels répréhensibles cette fois-ci, après avoir adopté l'activisme social lors des récentes manifestations de Black Lives Matter.

    « Il semble qu'il y ait une source de soutien qui aurait pu exister dans le passé, mais à cause de la période dans laquelle nous vivons, elle m'a semblé encore plus profonde et favorable », a déclaré Jennifer Jenson, qui étudie les jeux vidéo et le genre à l'université de Colombie britannique.

    L'industrie du jeu est particulièrement propice à une culture de misogynie et de harcèlement sexuel, a précisé Gordon, car les hommes blancs hétéros ont « créé l'identité du joueur comme étant cette propriété exclusive ». Lorsque des femmes, des personnes de couleur ou des personnes LGBTQ essayent de pénétrer dans l'industrie, a-t-elle ajouté, « la masculinité toxique des geeks les repousse d'une manière qui conduit souvent à des abus sexuels et à des brimades ». Les studios de jeux sont souvent réticents à défier ces passionnés, a déclaré Gordon, mais il est récemment devenu évident qu'il existe une demande pour une variété de jeux vidéo qui plaisent à tous les types de personnes, ce qui nécessite une plus grande diversité parmi les concepteurs de jeux et pourrait nécessiter des changements dans l'industrie.

    Sources : Twitter (1, 2, 3), Twitch, Medium

    Et vous ?

    Que vous inspire ces faits ?
    À la lumière de ces faits, comment entrevoyez-vous l’avenir du secteur des jeux vidéo ?

    Voir aussi :

    Google a licencié des dizaines d'employés pour harcèlement sexuel depuis 2016, y compris 13 cadres supérieurs

    Harcèlement sur l'appli Grindr : les services en ligne sont-ils à l'abri de la responsabilité du fait des produits défectueux ?

    Uber licencie plus de vingt employés à la suite d'une enquête de harcèlement sexuel et envisage une refonte de son image et de son organisation
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    C'est dommage ce comportement.

    On aurait pu imaginer que la nouvelle génération fasse fi de la différence entre les sexes et fasse disparaître tout ce fatras de mauvais comportements et bien non, la nouvelle génération est encore pire que le pire des beaufs sexiste qu'on a connu il y a des dizaines d'années.



    Autrefois il y avais bien quelques histoires lamentables en entreprise, mais globalement ça se passait bien et on pouvais même parfois draguer ou se faire draguer sans te faire taxer d'harcèlement sexuel, maintenant dans les entreprises bientôt on ne pourra plus parler à une meuf sans la présence d'un huissier qui vérifie qu'on lui met pas la main au panier
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Que vous inspire ces faits ?
    Personnellement je n'ai jamais entendu un seul streamer tenir des propos sexistes, mais dans de très rare cas ça doit exister (j'ai jamais entendu parler d'un "Lono").
    Ce ne sont pas des streamers comme MisterMV, At0mium, BenZaie, MrQuaraté, Bawkbasoup, Elajjaz qui vont tenir des propos problématiques...

    Je pense que des cons il y en a partout, pas plus dans le jeu vidéo qu'ailleurs.
    Il y a des endroits où c'est bien pire, dans les écoles de commerce ou chez les journalistes par exemple... Ou bien à l'ENA, mais on sait que tout ceux qui vont là-bas sont spéciaux... (dans le sens péjoratif du terme)

    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    L'industrie du jeu est particulièrement propice à une culture de misogynie et de harcèlement sexuel, a précisé Gordon, car les hommes blancs hétéros ont « créé l'identité du joueur comme étant cette propriété exclusive ». Lorsque des femmes, des personnes de couleur ou des personnes LGBTQ essayent de pénétrer dans l'industrie, a-t-elle ajouté, « la masculinité toxique des geeks les repousse d'une manière qui conduit souvent à des abus sexuels et à des brimades ».
    Ces propos sont scandaleux, c'est grave de stigmatiser les joueurs de cette façon !
    C'est n'importe quoi ces histoires d'"hommes blancs hétéros", il n'y a pas que des hommes qui jouent, il n'y a pas que des blancs qui jouent, l'orientation sexuelle normalement tu ne peux pas la connaitre. (c'est un truc privé ça ne s'affiche pas en principe)

    Chez les joueurs pro il y a beaucoup d'asiatiques et de noirs. Il y a aussi des transsexuels.
    Je connais un peu la Fighting game community et les types sont ultra tolérants.


    Après c'est possible qu'il y ait 2, 3 personnes qui posent problème :
    Capcom bans trans Street Fighter pro Leah “GIlty” Hayes after sexual assault allegations

    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Après ces accusations, d'autres streameuses ont commencé à s'ouvrir sur leurs expériences avec des hommes très en vue dans l'industrie, y compris des collègues streamers, YouTubers, des développeurs de jeux et des gestionnaires de talents.
    Gestionnaire de talent c'est louche comme métier, ça me choquerait pas que certains commettent des agressions sexuelles.
    Après pour les développeurs ça rappelle ça :
    Drôle d’ambiance à Quantic Dream. Rififi au cœur d’un grand studio parisien
    Mais c'est pareil c'est ultra minoritaire.

    Aujourd'hui on ne peut plus faire de blague :
    Capcom Pro Tour indefinitely bans FChamp over racist tweet
    Le gars il a tweeté la photo d'une pastèque avec le texte "Check this out lol #WatermelonLivesMatter ".

    Bref, il ne faut pas tout amalgamer, les joueurs ne sont pas des hommes blancs hétérosexuels, sexiste et raciste.
    Le jeu vidéo c'est universel, ça plait à tout le monde, peu importe le sexe, la couleur, l'orientation sexuelle, la religion, etc.
    Keith Flint 1969 - 2019

  4. #4
    Membre du Club
    c'est bien vous avez utilisé tous les bons mots pour faire passer cet article pour un torchon propagandiste du progressisme.

    Punaise quel aberrance de lire que c'est encore les joueurs blancs hétéros machin machin.
    ça commence à se voir que vous faites une fixette, surtout quand on sait que les joueurs blancs sont clairement en minorité par rapport aux autres communautés de joueur, ça n'a aucun sens de balancer ça, juste à prouver la haine que ces gens ont.

    Cette victimisation perpétuel pour tout ça devient n'importe quoi. Tout le monde se fait harceler, homme comme femme, à un moment on fait un choix. On reste une victime ou on se sort les doigts du cul? on peut voir le choix qui a été fait avec cet article...

    Développez.com déçu de voir ce genre de propagande sur votre site...

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Bon... on va remettre les points sur les "i".



    1. La présomption d'innocence, c'est pas pour les chiens !
    2. Un joueur n'est pas obligé de révéler son sexe en ligne ;
    3. Les joueurs masculins se font très largement insulter dès que ça devient compétitif, les femmes ne sont pas les seules "victimes" ;
    4. Il ne faut pas tout mélanger, les violences domestiques n'ont rien à voir avec le monde vidéo-ludique* ;
    5. Le monde compétitif en présentiel est un sous-ensemble particulier du jeu vidéo, qui touche plus au monde des célébrités, qu'au monde vidéo-ludique. Je veux dire par là qu'on y retrouve toutes les dérives du monde des célébrités, sans que cela soit lié au jeu vidéo.



    * Pour les violences domestiques, la réalité est bien plus nuancée que ce qu'on veut nous faire croire. On se rappellera l'exemple du streamer qui bât sa femme en live... l'histoire est plus complexe.

    L'homme supporte financièrement sa famille grâce à son activité, la femme est mère au foyer. La femme lui demande d'aller manger, l'homme lui répond d'attendre quelques minutes. Il est en effet en plein travail, travail qui reste précaire et nécessaire pour subvenir aux besoin de sa famille. Dans un monde très compétitif, donc stressant.

    La femme s'énerve et commence à le harceler, à venir, lui crier dessus, l'homme lui demande de le laisser, d'attendre, de le laisser seul. Elle n'accepte pas cela et commence à lui balancer des objets. Il continue à lui dire de partir. C'est quand elle pose ses doigts sur l'unité centrale qu'il s'énerve. Pour rappel, c'est son outil de travail, ce qui lui permet de générer de l'argent pour sa famille, et quelque chose qui coûte relativement cher. S'il est détruit, c'est un gros poids sur le budget de la famille.

    Il la vire manu militari et elle crie comme un goret qu'on égorge. Aucun acte réel de violence de sa part.


    La réalité est que certaines femmes s'appuient sur leur status de femmes "les hommes peuvent pas taper les femmes, je suis intouchable" pour harceler, et abuser moralement et physiquement leur conjoint qui ne peut pas se défendre, lui faisant parfois un chantage des plus dégueulasse quant à la garde/paternité de l'enfant, le pousser à bout.... jusqu'à ce qu'il craque. Ce n'est pas pour rien que les couples les plus violents sont les couples lesbiennes.


    Je ne dis pas qu'il est justifié de battre sa femme, je dis juste qu'il ne faut pas non plus cacher la moitié de l'histoire.
    Ce n'est bien évidemment pas le cas de toutes les femmes, ni de toutes les femmes battues. Mais il faut bien comprendre que certaines sont vraiment pourries au-delà de toute imagination. Il y a aussi une dimension culturelle quant à ce phénomène.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  6. #6
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message

    Je ne dis pas qu'il est justifié de battre sa femme, je dis juste qu'il ne faut pas non plus cacher la moitié de l'histoire.
    Ce n'est bien évidemment pas le cas de toutes les femmes, ni de toutes les femmes battues. Mais il faut bien comprendre que certaines sont vraiment pourries au-delà de toute imagination. Il y a aussi une dimension culturelle quant à ce phénomène.
    C'est pour cette raison que le mouvement meetoo à provoqué un recul des embauches de femmes pour se protéger justement de fausses accusations en vue d'avoir des avances de carrières dans la boite.

    On ne dit que ce qu'on veut bien dire pour avoir le beau rôle.

    Nous sommes aussi dans une ère sociale où il est interdit de tout pour ne pas toucher au susceptibilités de chacun. A ce propos voici une belle vidéo https://www.facebook.com/watch/?v=273784287160923

  7. #7
    Membre éprouvé
    L'avis publié ci-dessus est mien et ne reflète pas obligatoirement celui de mon entreprise.

  8. #8
    Candidat au Club
    les hommes blancs hétéros
    Je l'attendais celle la

    Il y a les gentils, et les méchant !

  9. #9
    Futur Membre du Club
    Comme si bien dit dans les commentaires, la communauté du gaming est large et comprends tous types d'ethnies, de sexes et d'âges. Cette polémique est donc simplement un reflet de nos sociétés. On remarquera que de nombreuses personnes citées ont fait du jeu un moyen de faire de l'argent. Et dès qu'il y a de l'argent il y a des manipulations en raison des intérêts en jeu.

    Je pense que tout comme dans le camp des harceleurs que des harceler il y en a qui mentent pour sauver leur gagne pain ou pour se faire un petit extra facile... Mais à l'image du monde des affaires le gaming n'échappe pas à la règle, c'est un monde de requins sans règles.

    Tout d'abord jeter en pâture des noms sur les réseaux sociaux et dire derrière que ce n'est pas une chasse aux sorcières me semble totalement aberrant, en droit on appelle cela de la calomnie. Ensuite le fait qu'il y ai des licenciements pour des accusations sur des réseaux sociaux sans même un dépôt de plainte ou un procès me semble aussi excessif. D'un autre côté je peux comprendre que dans un univers très peu encadré certaines personnes puissent se retrouver dans des situations difficiles sous le contrôle de prédateurs.

    Peut-être qu'il faudrait mieux encadré ces personnes (souvent jeunes) qui décident de faire carrière dans le stream ou via des gestionnaire de talents pour qu'elles sachent comment reconnaitre et réagir face à de tels agissements ?
    Peut-être que les plateformes qui profitent le plus des contenus créés devraient investir un peu plus dans la protection/formation de ces mêmes créateurs de contenu ?

  10. #10
    Membre éclairé
    je m'appuie sur ces chiffres http://www.cpivas.com/statistique-de...-sexuelle.html
    il est important d'apporter une valeur critique a cette article, les hommes subissent autant ces violences que les femmes.

    Des statistiques relevées dans les Orientations gouvernementales en matière d’agression sexuelle [iv] démontrent que :

    1 fille sur 3 serait victime d’agression sexuelle avant d’atteindre l’âge de 18 ans.
    1 garçon sur 6 serait victime d’agression sexuelle avant d’atteindre l’âge de 18 ans.
    2 fois moins mais ça reste important et il est donc important d'en parler et pas de parler que de la violence faite sur les femmes

    pour les viols par exemple 4% sont reconnue comme de fausse accusation, 4% c'est peu mais c'est aussi beaucoup, c'est pas parce qu’une femme vient à la police en pleurant quelle a été agressé par un homme blanc que c'est vrai, comme dirait Neckara
    La présomption d'innocence, c'est pas pour les chiens !

  11. #11
    Membre à l'essai
    Article de bas étage
    Wow.

    Rien à rajouter, d'autres ont très bien expliqué pourquoi cet article est un consensus d’inepties.

    Je tenais simplement à partager ceci : https://de.scribd.com/embeds/4668249...XK3NEPleS742o8

    C'est la plainte d'un viewver twich à l'encontre de la plateforme pour diffusion de contenu sexuellement suggestif.

    Je vous laisse vous faire votre propre idée.

  12. #12
    Membre éclairé
    Alors je suis évidemment d'accord avec ce que dit Neckara.

    Mais il faut dire que tu as de sacré cas, du style que tu ne t'imagine pas comment quelqu'un peut agir comme il le fait, et non pas une fois, mais systématiquement avec chaque membre de la communauté féminine qu'il croise.

    Dans ma guilde un joueur a fait un passage éclair avant d'être expulsé.

    Ce joueur utilisait les messages privés pour contacter les joueuses du jeu et envoyer des messages type "gentil dragueur" puis "frustré refoulé" une fois évidemment rejeté. Pas besoin d'échanger, de se présenter ou de prendre son temps pour voir si la personne était intéressée, il commençait directement par les messages a caractères indésirable.

    Ces joueurs sont sans aucun doute une minorité, mais je pense qu'un certain nombre de joueur féminin peuvent témoigner qu'elles reçoivent régulièrement ce genre de message, surtout si ce sont des joueuses actives sur les chans généraux du jeu et qu'il est assez facile de deviner que ce sont des femmes.

    Sur des tons moins graves, j'ai aussi vu un certain nombre de joueur s'enticher d'une voix (parfois avec photo) et puis arrêter le jeu parce que c'est pas aller plus loin, ou des joueurs un peu plus agé faire un coup d'un soir avec une joueuses qui pensait pas que ce serait terminé dès la fin de soirée, ce qui évidemment amène toujours plus de drama in-game.



    L'industrie du jeu est particulièrement propice à une culture de misogynie et de harcèlement sexuel, a précisé Gordon, car les hommes blancs hétéros ont « créé l'identité du joueur comme étant cette propriété exclusive ». Lorsque des femmes, des personnes de couleur ou des personnes LGBTQ essayent de pénétrer dans l'industrie, a-t-elle ajouté, « la masculinité toxique des geeks les repousse d'une manière qui conduit souvent à des abus sexuels et à des brimades ». Les studios de jeux sont souvent réticents à défier ces passionnés, a déclaré Gordon, mais il est récemment devenu évident qu'il existe une demande pour une variété de jeux vidéo qui plaisent à tous les types de personnes, ce qui nécessite une plus grande diversité parmi les concepteurs de jeux et pourrait nécessiter des changements dans l'industrie.
    Ce paragraphe fait une sacré transition entre ce qui est dis avant et son contenu. On peut avoir des éléments qui étayent cela ?

    D'une façon générale, les plateformes peinent à modérer tout propos qui n'a rien avoir avec le contenu de la plateforme. Tu vas pas sur Twitch pour regarder des streams, discuter du contenu des actualités, le reste est hors sujet et donc indésirables.

  13. #13
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Flyers Voir le message
    Je pense que tout comme dans le camp des harceleurs que des harceler il y en a qui mentent pour sauver leur gagne pain ou pour se faire un petit extra facile...
    Je pourrais aussi ajouter une petite précision. Il n'y a aussi pas une distinction aussi binaire.
    Certaines personnes qui se prétendent harcelées sont aussi parmi les plus grandes harceleuses.


    Pour aller dans ton sens, on se souviendra aussi d'Anita qui a en toute probabilité écrit elle-même des tweets pour ensuite s'en plaindre. Puis en a fait son beurre.

    Le contenu des tweets étaient très "bizarre" (ressemble plus à un fantasme qu'une personne ne sachant pas ce qu'est du harcèlement pourrait s'en faire), rédigés bien trop vite (donc copiés/collés de quelque part), avec une très bonne orthographe (depuis quand un harceleur fait attention à son orthographe ?), compte nouvellement créé juste pour cela, mais surtout avec une réaction d'Anita bien trop rapide pour être crédible.



    Il faut aussi bien faire attention, tout le monde n'utilise pas aussi la même définition de harcèlement. Certains utilisent une définition fantasque, e.g. qu'une personne avec plus d'abonné que toi, te réponde. Donc il faut aussi faire attention à cela.

    Par exemple, une féministe entrant dans une guilde dans un club, qui va faire chier tout le monde, à insulter tout le monde, étonnamment elle risque de se faire dégager de la guilde, et de s'en prendre un peu plein la gueule. Les autres membres peuvent ne pas être d'accord, et ne pas apprécier cela. Après c'est la culture Internet, certains vont essayer de la troller, juste pour l'énerver en retour, "ta gueule, retourne dans la cuisine". Elle pourra alors appeler cela "harcèlement".

    On a aussi un lobbying féministe sur l'industrie vidéo-ludique qui met en péril la qualité des jeux qui sortent, ce qui ne fait pas le plaisir des joueurs et des fans, quelque chose qui est une partie importante de leur vie. C'est un moyen pour eux d'échapper à la vie réelle, de se détendre. Si c'est pour que des personnes viennent les faire chier en jeu, ça va mal passer.


    À noter aussi que certains jeux sont réputés très toxiques avec des joueurs très jeunes (e.g. LoL), si vous allez là-bas et que vous vous faites harceler, faut pas s'étonner. C'est comme si je me rendais à un meeting féministe, je ne vais pas m'étonner de m'en prendre plein la gueule. Derrière d'autres jeux ont des communautés bien plus correctes. On ne peut pas prendre en exemple ces jeux toxiques et généraliser à partir de ceux-là, l'ensemble du monde vidéo-ludique. Je me suis fait passé pendant des années pour une femme sur certains MMORPG, ça s'est toujours très bien passé.



    À noter aussi qu'un certains nombres d'harcèlements en lignes ne sont en réalité qu'un prolongement d'un harcèlement dans la vrai vie. Ce n'est donc pas lié à la nature d'Internet, mais juste au fait qu'Internet soit un médium de communication.


    Bref, des femmes se font très certainement harcelée en ligne, mais on a aussi beaucoup de bêtises à côté, ce qui ironiquement invisibilise et décrédibilise les réelles victimes. Donc il faut vraiment prendre des pincettes avec tout cela.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  14. #14
    Membre éclairé
    Plutôt que LoL, je dirais plutôt la communauté compétitive, qui fais plus souvent ressortir le pire des joueurs prêt à "tous" pour se débarrasser de quelqu'un qui lui a "pourri son classement".

    Après il faut dire que quand tu t'essayes à du compétitif, surtout basé sur des jeux en équipe, tu croises des gens trèèès frustrant, et c'est pas étonnant qu'un ado ne fasse pas preuve de beaucoup de retenu.

  15. #15
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par walfrat Voir le message

    Ces joueurs sont sans aucun doute une minorité, mais je pense qu'un certain nombre de joueur féminin peuvent témoigner qu'elles reçoivent régulièrement ce genre de message, surtout si ce sont des joueuses actives sur les chans généraux du jeu et qu'il est assez facile de deviner que ce sont des femmes.
    Oui, et ici intervient l'éducation donnée par les parents. C'est aux parents d'apprendre à leur garçons le respect des femmes (et inversement par ce que les nanas entre elles ne sont pas non plus tendre)


    J'ai deux garçons et le plus âgé joue avec des filles. Je lui rappel souvent qu'il doit se comporter correctement et ne pas suivre ce que font les autres dans leur comportement. C'est arrivé qu'en vocal de groupes certains des garçons tiennent des propos déplacés en présence de filles.

    Mais je suis content, il a passé tous les jours du confinement en vocal avec une fille qui l'apprécie justement par ce qu'il se comporte normalement et ne dit pas des choses déplacées par ce que j'éduque mes garçons dans le respect des autres (et des filles).

  16. #16
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    pour les viols par exemple 4% sont reconnue comme de fausse accusation, 4% c'est peu mais c'est aussi beaucoup, c'est pas parce qu’une femme vient à la police en pleurant quelle a été agressé par un homme blanc que c'est vrai, comme dirait Neckara
    À noter que les accusations qui finissent pas être prouvés sont aussi dans les eaux de 4%, bref, t'as 90% des accusations dont on ne peut pas savoir avec certitude.

    À noter aussi qu'il est impossible de prouver une inexistence. Prouver une accusation fausse est presque impossible.

    Citation Envoyé par Kayzenne Voir le message
    Je tenais simplement à partager ceci : https://de.scribd.com/embeds/4668249...XK3NEPleS742o8

    C'est la plainte d'un viewver twich à l'encontre de la plateforme pour diffusion de contenu sexuellement suggestif.
    Pourrais-tu nous en faire un résumé rapide ?


    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Mais il faut dire que tu as de sacré cas, du style que tu ne t'imagine pas comment quelqu'un peut agir comme il le fait, et non pas une fois, mais systématiquement avec chaque membre de la communauté féminine qu'il croise.

    Dans ma guilde un joueur a fait un passage éclair avant d'être expulsé.

    Ce joueur utilisait les messages privés pour contacter les joueuses du jeu et envoyer des messages type "gentil dragueur" puis "frustré refoulé" une fois évidemment rejeté. Pas besoin d'échanger, de se présenter ou de prendre son temps pour voir si la personne était intéressée, il commençait directement par les messages a caractères indésirable.

    Ces joueurs sont sans aucun doute une minorité, mais je pense qu'un certain nombre de joueur féminin peuvent témoigner qu'elles reçoivent régulièrement ce genre de message, surtout si ce sont des joueuses actives sur les chans généraux du jeu et qu'il est assez facile de deviner que ce sont des femmes.
    C'est aussi et surtout qu'une personne de ce genre ne se contentent pas que d'une fille, et vont le faire en masse, ainsi il suffit d'une seule personne pour en harceler 100.


    Après, j'aimerais aussi voir le profil de ces harceleurs, notamment leur âge, nationalité, s'ils ont des problèmes mentaux, ou autre.

    Pour faire un parallèle avec les US, dans le but de réduire le nombre de morts lors des tueries de masses dans les écoles, le plus efficace n'est peut-être pas de lutter contre les tueries, qui ne sont qu'une conséquence, mais de lutter contre la cause, le harcèlement intolérable dont les perpétrateurs font l'objet avant de passer à l'acte (au US le bullying au lycée est incroyable), un accompagnement psychologique etc.

    Ce que je veux dire, c'est qu'en connaissant l'ennemi, on pourra mieux le combattre, plutôt que de faire comme ce qui est fait actuellement, de taper sur tout le monde, ce que les joueurs innocents n'apprécient pas.
    Par exemple, si les harceleurs ont moins de 15 ans, il y a peut-être quelque chose à faire. Si le harceleur est dans une détresse sentimentale, il y a peut-être un accompagnement psychologique à avoir, surtout s'il risque de se suicider derrière. S'il est juste con... bah on peut rien faire.


    Pour moi on ne peut pas se contenter de lutter contre les conséquence, il faut s'attaquer au problème à la racine, s'intéresser aux causes.


    Il y a aussi un problème au niveau sociétal, qui fait que certaines catégories de personnes ne peuvent plus trouver de soutien sentimental. On nous abreuve dès le plus jeune âge de mensonges (âme soeur, soit patient, etc.). Les lieux pour cela ont soit été détruit, soit sont le repère d’extravertis. Si tu te focalise sur tes études, déménage régulièrement pour tes études, bosse dans un domaine e.g. l'informatique, es introvertis, si tu trouves pas ta petite amie au collège/lycée, t'es presque foutu. Derrière, t'as pas envi d'être considéré comme un porte-feuille sur pattes, t'as pas envie de te faire arnaquer sentimentalement (fraude à la paternité, paternité forcé, extorsion, etc.), t'as appris à vivre seul... ça peut être très mal vécu par certains. De se dire et d'accepter qu'on va crever seul et mal-aimé... qu'on ne vivra jamais un amour de jeunesse... qu'on vieillira en se paluchant sur du porno ou du hentaï, serrant contre soit son traversin. Tu m'étonnes que les personnes les plus vulnérables psychologiquement deviennent folles.

    Fin bref, je digresse.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  17. #17
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    Oui, et ici intervient l'éducation donnée par les parents. C'est aux parents d'apprendre à leur garçons le respect des femmes (et inversement par ce que les nanas entre elles ne sont pas non plus tendre)
    Le problème c'est quand on voit certains parents...


    Citation Envoyé par xarkam Voir le message
    J'ai deux garçons et le plus âgé joue avec des filles. Je lui rappel souvent qu'il doit se comporter correctement et ne pas suivre ce que font les autres dans leur comportement. C'est arrivé qu'en vocal de groupes certains des garçons tiennent des propos déplacés en présence de filles.

    Mais je suis content, il a passé tous les jours du confinement en vocal avec une fille qui l'apprécie justement par ce qu'il se comporte normalement et ne dit pas des choses déplacées par ce que j'éduque mes garçons dans le respect des autres (et des filles).
    Je pense qu'il nous faut quand même approuver explicitement ce que tu fais. Même si cela est normal, trop de parents sont démissionnaires et considèrent l'écran comme une nounou.

    Il me parait donc important donc de te donner ce simple message :
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  18. #18
    Nouveau Candidat au Club
    La honte
    Je passe ici juste pour dire que les commentaires sous cet article sont scandaleux. Vous devriez avoir honte.

  19. #19
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par caramelll Voir le message
    Je passe ici juste pour dire que les commentaires sous cet article sont scandaleux. Vous devriez avoir honte.
    J'espère que tu as honte toi aussi (ton commentaire est aussi sous cet article).
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  20. #20
    Nouveau Candidat au Club
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    J'espère que tu as honte toi aussi (ton commentaire est aussi sous cet article).
    C'est super puéril et pas du tout drôle. Et il serait temps d'arrêter de vous mettre des oeilleres et de réaliser qu'il y a un réel problème dans l'industrie du jeu vidéo. Et pas que dans le jeu vidéo. Tout ces commentaires en sont la preuve.
    Bon dieu ouvrez les yeux. Faites quelque chose. Mais arrêtez d'être tous autant toxic et enfantin...